Vous êtes sur la page 1sur 39

HISTOIRE NATURELLE DES

CANCERS
Dr Doudou DIOUF
Institut Joliot Curie DAKAR
DCEM3 2014-2015
Objectifs
1. Définir le cancer

2. Décrire les étapes de la cancérisation

3. Citer 4 réactions générales liées au cancer

4. Décrire les métastases lymphatiques et


viscérales
Plan
Introduction

I. Généralités

II. Etapes de la cancérisation

III. Réactions générales

Conclusion
INTRODUCTION (1)
Cancer:
• Multiplication anarchique cellules « normales »

• Echappement aux mécanismes normaux de


différenciation et de régulation multiplication

• Envahissement tissu normal avoisinant, en le


détruisant

• Migration à distance pour former métastases


INTRODUCTION (2)
Mort hôte par:

• Complications aiguës
- Hémorragies
- Compression cérébrale
- Dyspnée majeure

• Insuffisance progressive organes vitaux (M+)


- Respiratoire
- Hépatique

• Dégradation massive état général (cachexie)


I. GENERALITES (1)
• Concerne tous êtres pluricellulaires (végétaux ou
animaux)

• Corps humain constitué multitude cellules


hiérarchisées, issues première cellule embryonnaire

• Multiples divisions et différenciations spécifiques

• Disparition continue cellules et remplacement par


nouvelles cellules
I. GENERALITES (2)
• Chaque année synthèse de 200 à 300 kg de
cellules sanguines pour maintenir
homéostasie

• Dérèglement minime entraîne rapidement


prolifération excessive

• Mécanisme de cicatrisation: multiplication


cellulaire permanente et contrôlée
I. GENERALITES (3)
• Description schématique général

• Pour chaque type de cancer probablement


facteurs différents:
- Déclenchant
- Promotion
- Progression
II. ETAPES DE CANCERISATION
II. ETAPES DE CANCERISATION
II.1. Initiation (1)
• Deux éléments majeurs :

- Immortalisation:
- Incapacité d'initier leur propre mort (apoptose) ou
- pas de réponse signaux extérieurs

- Homéostasie:
- équilibre divisions/morts
- perte signaux de régulation prolifération
II.1. Initiation (2)
• Conséquences: pertes ou gains de fonctions
cellulaires :

- Activation ou dé-répression oncogène :


- activation multiplication ou
- inhibiteurs de l'apoptose

- Inhibition ou répression gène suppresseur :


- arrêt induction apoptose ou
- arrêt bloqueurs cycle cellulaire
II.2. Promotion (1)
• Réception de facteurs de prolifération qui entraînent
divisions

• Pérennisation anomalies

• Assure descendance cellule anormale

• Accumulation nouvelles anomalies génétiques

• Grande instabilité génomique

• Augmentation perte homéostasie


II.2. Promotion (2)
• Instabilité génomique due à deux gènes :

- Gènes portiers (gate keeper genes) :


- assurent contrôle étapes cycle cellulaire
- perte entraine: prolifération incontrôlée

- Gènes soignants (care taker genes) :


- assurent réparation anomalies liées à l’ADN
- inactivation entraine: instabilité génétique accrue

• À ce stade: cancer infraclinique


II.3. Progression du cancer
• Définit cancer : c'est à dire tumeur qui évolue
localement et à distance
• Peut concerner tous les stades:
- lésions précancéreuses,
- petits cancers,
- cancers localisés,
- cancers généralisés
• L’efficacité des traitements décroît au fur et à
mesure de la progression du cancer
II.3. Progression du cancer
II.4. La multiplication cellulaire
• Dépistage précoce = meilleur chance de
guérison

• Perte progressive efficacité chimiothérapie:


- Moins de cellules dans cycle cellulaire
- Plus de diversité phénotypique

• Institution précoce chimiothérapie


augmentation efficacité
II.4. Multiplication cellulaire (1)

• Nécessité multiplications
importantes

• Cellules cancéreuses
initiales = cellules souches
puis clones
II.4. La multiplication cellulaire (2)
• Temps de doublement
50 à 60 jours

• Grande partie histoire


naturelle (environ 30
doublements) en phase
pré-clinique

• Stade clinique à 1 cm (1
milliard de cellules)
II.5. La différenciation cellulaire (1)
• Reproduction plus ou moins structure
normale
• Valeur pronostique importante : plus cancer
indifférencié, plus prolifération grande, et
plus pronostic sombre
II.5. La différenciation cellulaire (2)
• Principaux facteurs de dédifférenciation :
- Noyaux de taille anormale (anisocaryose)
- Mitoses nombreuses et anormales
- Cellules de taille irrégulière (anisocytose)
- Disparition caractères spécifiques cellules
normales:
- récepteurs hormonaux
- sécrétions normales
- Multiplication et empilement couches cellulaires
- Disparition morphologie normale
II.6. Invasion locale (1)
• Caractérise le cancer

• Détournent mécanismes
normaux remodelage
tissu conjonctif

• Perdent leur cohésion

• Rupture et
franchissement
membrane basale =
critère distinction cancers
invasifs et in situ
II.6. Invasion locale (2)
• Pas de limites nettes entre tissu normal et cancéreux: Nécessité
marge de sécurité en chirurgie des cancers

• Invasion zones de moindre résistance :


- cloisons organes
- gaines nerfs et vaisseaux

• Respecte longtemps:
- cartilage
- armatures artérielles, nerveuses, tendineuses et aponévrotiques

• Invasion:
- Vaisseaux risques hémorragies par rupture vasculaire
- nerfs douleurs et paralysie
II.7. Angiogenèse (1)
• Décrite première fois en 1971

• Vascular endothelial growth factor (VEGF)


identifié années 1980

• Anticorps monoclonal
- développé en 1993 : bevacizumab
- commercialisé en 2004

• Recherches en cours sur dégénérescence


maculaire liée à l'âge (DMLA)
II.7. Angiogenèse (2)
• Tumeur [1] bien irriguée en
périphérie

• Nécrose centrale [2]

• Limite tumeur avec tissu sain [3]

• vaisseau de taille moyenne [4]

• Multiples petits vaisseaux


anarchiques [5]

• Hémorragies peu importantes [6]

• Hémorragie cataclysmique [7
II.8. LE PROCESSUS MÉTASTATIQUE
II.8.1. Invasion lymphatique (1)
• Envahissement rapide expliqué par drainage
lymphatique tissus normaux

• Cellules cancéreuses emportées par courant


lymphatique vers sinus corticaux premier
relais ganglionnaire

• Entraine ‘état réactionnel’ ganglion


II.8.1. Invasion lymphatique (2)
II.8.1. Invasion lymphatique (3)
• Vaisseau lymphatique adjacent[1]

• Réaction lymphoïde et
destruction cellules [2]

• Quièscence [3]

• Traversent ganglion [4]

• Multiplication [5]

• Fixation au tissu voisin [6]

• Migration sens courant [7] ou


contre courant [8]
II.8.2. Les métastases viscérales (1)

• Molécules spécifiques de surface expliquant


spécificité certaines localisations

• Répartition hématogènes non univoque:


- drainage veineux de l’organe
- premier filtre capillaire pour sang en aval
II.8.2. Les métastases viscérales (2)
cancer broncho-pulmonaire, déversées dans veines
type pulmonaires, puis cœur gauche et grande circulation,
pulmonaire donnant métastases ubiquitaires (os, foie, encéphale, reins,
surrénales, etc.) [1],

cancer du foie gagnent cœur droit par veines sus-hépatiques,


type
puis poumon. Dans un second temps, traverser filtre
hépatique
pulmonaire et métastases dans tout l’organisme [2].

type système cave atteignent en priorité poumon, puis tout


cave organisme (pelvis, rein, etc.) [3].

cancer digestif drainées par système porte vers foie


type
métastases (colon, estomac), ensuite métastases type
porte
hépatique et pulmonaire [4].
II.8.2. Les métastases viscérales (3)
• Prédilection pour certains sites métastatiques
• Exemple cancer prostatique et os
• Prédilections indépendantes drainages
lymphatique ou sanguin: bilans standards
Tumeur primitive Localisation métastatique préférentielle

Cancer broncho-pulmonaire Foie, Encéphale, Os, Surrénales, Peau


Cancer du sein Os, Poumon, Plèvre, Foie, Péritoine
Tube digestif abdominal Foie, Péritoine,
Prostate Os,
Thyroïde Os, Poumons
Rein Os, Poumons
III. REACTIONS GENRALES
III.1. Anorexie (1)
• Peut être en rapport avec cancer

• Anomalies biologiques parfois retrouvées :


- augmentation taux lactate sérique/ masse
tumorale
- cétose en rapport avec jeûne
- hypercalcémie (paranéoplasique ou métastases
osseuses)
- modifications anatomiques tumeurs digestives
- production de cytokines anorexigènes
III.1. Anorexie (2)
• En rapport avec traitements
- modifications du goût et difficultés alimentaires
post-opératoires
- vomissements et nausées, mucite, sécheresse
muqueuses par radiothérapie
- nausée, vomissements, mucite par chimiothérapie

• En rapport conséquences psychologiques


- transitoire en rapport avec annonce
- dépression psychotique
III.2. Cachexie
• Conséquence anorexie et évolution

• Plusieurs facteurs déclenchants incriminés:

- détournement métabolisme normal

- sécrétion cytokines nécrotiques

- atteinte tube digestif

- présence de métastases hépatiques


III.3. Fièvre
• Rechercher systématiquement un syndrome
infectieux

• Spécifique (maladie de Hodgkin, leucémie


aiguë, cancer du rein, sarcome
ostéogénique…)

• En cas de masse tumorale importante

• Métastases hépatiques (corticoïdes)


III.4. Les syndromes paranéoplasiques
• Manifestations systémiques rares en rapport avec
tumeur et disparaissant avec elle:

- Endocrinienne

- Dermatologique

- Hématologique

- Neurologique
Conclusion
• Comprendre/connaitre histoire naturelle
différents cancers fondamental pour:

- Comprendre « causes »

- Prévenir survenue, détecter formes précoces

- Définir bilan extension approprié

- Stadification TNM et Stratégie thérapeutique

- Définir un pronostic