Vous êtes sur la page 1sur 2

Charte du collectif des parents d’élèves de Seine-Saint-Denis

93, PÉDAGOGIE du MANQUE


L’ENSEIGNEMENT et L’ÉCOLE sont NOTRE PRIORITÉ

Depuis la rentrée, le département de la Seine-Saint-Denis doit faire face à d’énormes


difficultés et la situation devient très préoccupante. Les journées non remplacées se comptent déjà
par milliers sur tout le département, de nombreux congés maternités à venir ne seront pas
remplacés faute d’effectifs suffisants. Les équipes pédagogiques doivent faire face chaque jour à
d’importants problèmes de manque d’effectifs d’enseignants, de médecins et psychologues
scolaires, d’auxiliaires de vie scolaire, d’enseignants de Rased, ce qui rend les conditions
d'exercice de ce métier de plus en plus difficiles et inacceptables. Selon Jean-Yves Rochex,
professeur et chercheur en Sciences de l’Éducation à l’Université Paris 8, un jeune effectuant sa
scolarité en Seine-Saint-Denis aura cumulé une année de jours d’enseignements non remplacés
et donc perdus jusqu’à sa majorité.

La suppression de l’année de formation initiale des enseignants et les réformes réductrices


des contenus des programmes n’auront été que des décisions prises au détriment des besoins
des élèves et de la qualité de l’enseignement. Cela fait déjà trois années que les enseignants de
la Seine-Saint-Denis ne bénéficient pas de formation initiale. Le département compte 1500
professeurs novices qui sont arrivés sur le terrain sans aucune formation ni préparation. Le
département compte 450 professeurs des écoles stagiaires, 650 postes d’enseignant ZIL et les
derniers 80 enseignants recrutés sont des étudiants de master 2. Nous ne pouvons donc que
constater une précarisation des conditions d’enseignements dans le département.

Nous réclamons une ÉCOLE PUBLIQUE DE QUALITÉ POUR TOUS !

Nous n'acceptons plus de l'ÉCOLE au rabais


que nous propose le Ministère !

Les parents d’élèves avec les enseignants et tous les professionnels concernés par
l’enseignement doivent redevenir les acteurs incontournables de toute réflexion sur l’école.

Malgré les différentes sollicitations des parents d’élèves et des enseignants, le Ministère de
l’Éducation Nationale ne daigne pas nous écouter réellement pour penser et construire une
véritable solution durable à l’enseignement dans le département et même dans toute la France.

C’est pourquoi, les parents d’élèves issus d’un nombre important de villes du département
se sont constitués en collectif et se sont réunis le mercredi 17 octobre 2012 afin de faire le point
sur la situation, mener une réflexion sur différents thèmes liés à l’Éducation, sensibiliser les élus,
les responsables locaux et nationaux et enfin, pour réfléchir aux actions nécessaires à
entreprendre rapidement pour que l’Éducation redevienne la première priorité de l’État et que
celui-ci se fixe de vrais objectifs pour y parvenir.
A l’issue des différents échanges et discussions, le collectif des parents d’élèves de Seine-
Saint-Denis a dégagé une liste de 10 points pour lesquels il semble urgent d’agir et réclame :

1. Un PLAN d’URGENCE pour le département garanti d’une ÉGALITÉ TERRITORIALE en


terme d’enseignement, d’encadrement et d’accompagnement scolaires.
2. Des EFFECTIFS d’ENSEIGNANTS suffisants pour permettre à chaque classe d’avoir un
ENSEIGNANT CHAQUE JOUR de l’ANNÉE.
3. Une VRAIE FORMATION pour les enseignants recrutés.
4. Le RÉTABLISSEMENT DES POSTES RASED supprimés.
5. Le RECRUTEMENT d’AUXILIAIRES DE VIE SCOLAIRE en nombre suffisant pour
permettre la scolarisation de tous les enfants dans le respect de leurs besoins spécifiques et
particulièrement pour rendre accessible l'ÉCOLE aux enfants handicapés.
6. Le RECRUTEMENT d'un nombre suffisant de MÉDECINS et PSYCHOLOGUES
SCOLAIRES nécessaires à l’accompagnement des enfants dans leur scolarité.
7. La VALORISATION du MÉTIER d’ENSEIGNANT et l’AMÉLIORATION des CONDITIONS
d’ENTRÉE dans le métier par un réel accompagnement.
8. La GÉNÉRALISATION effective de la SCOLARISATION des enfants dès 2 ANS ET DEMI.
9. L’ACCOMPAGNEMENT des collectivités pour la CONSTRUCTION D’ÉCOLES de
qualité.
10. Une véritable RÉFLEXION et CONCERTATION avec tous les acteurs de l’ÉCOLE pour
un PROJET ÉDUCATIF permettant la RÉUSSITE de TOUS les ENFANTS !

Un sentiment de colère et d’indignation nous oblige à ne plus attendre. Nous réclamons le


changement promis par le nouveau gouvernement pour stopper le démantèlement de l’ÉCOLE
PUBLIQUE qui doit décider rapidement d’un plan d’urgence avec des objectifs clairs. Nous
insistons pour que tous les enfants de notre département puissent avoir accès à un service public
d’éducation de qualité équivalente aux autres départements.

Nous ne voulons plus que les enfants de Seine-Saint-Denis n'aient pas les mêmes
chances de réussite que les autres enfants de France en n'ayant pas droit à un
enseignement de qualité !

Le Président de la République a fait de la jeunesse une priorité de l'action publique pour


l'ensemble de son quinquennat. Dans ce contexte, nous sollicitons Monsieur le Ministre de
l’Éducation Nationale et les instances compétentes de l’État afin de prendre les mesures
nécessaires pour parvenir à davantage de justice en donnant aux enseignants et aux personnels
d'établissements les moyens qui leur permettent d'assurer leurs missions : instruire en donnant
toutes ses chances à chaque élève sans aucune distinction.

AUCUN ENFANT ne doit être condamné à l’ÉCHEC !

Assurez l’ACCÈS à un service public d'ÉDUCATION de QUALITÉ ÉQUIVALENTE


PARTOUT sur le territoire !

93 : L’ENSEIGNEMENT et L'ÉCOLE sont NOTRE PRIORITÉ


et
L'État devrait lui aussi REDONNER dès maintenant à l'ÉDUCATION
la PLACE qui aurait toujours dû être la sienne