Vous êtes sur la page 1sur 5

Journal des débats politiques

et littéraires

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


. Journal des débats politiques et littéraires. 1938-12-09.

1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart des
reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le domaine public
provenant des collections de la BnF. Leur réutilisation s'inscrit dans le
cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet 1978 :
- La réutilisation non commerciale de ces contenus ou dans le cadre
d’une publication académique ou scientifique est libre et gratuite
dans le respect de la législation en vigueur et notamment du maintien
de la mention de source des contenus telle que précisée ci-après : «
Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France » ou « Source
gallica.bnf.fr / BnF ».
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait
l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la
revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de
fourniture de service ou toute autre réutilisation des contenus
générant directement des revenus : publication vendue (à l’exception
des ouvrages académiques ou scientifiques), une exposition, une
production audiovisuelle, un service ou un produit payant, un support
à vocation promotionnelle etc.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de


l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation


particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur


appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,
sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable du
titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les bibliothèques
ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont signalés par la
mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque municipale de ... (ou
autre partenaire). L'utilisateur est invité à s'informer auprès de ces
bibliothèques de leurs conditions de réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le


producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du code
de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica sont


régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans un autre
pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la conformité de
son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions


d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en matière
de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces dispositions,
il est notamment passible d'une amende prévue par la loi du 17 juillet
1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition, contacter


utilisation.commerciale@bnf.fr.
Dans toute la France le travail reprend de 950 CV chacun à 1.750 mètres, sont placés,
l'un dans le nez du fuselage, et les deux autres
LE SPECTACLE A PARIS BIBLIOGRAPHIE
moteurs, dans le bord d'attaque de l'aile; l'at-*
terrisseur, enfin, est escamotable.
Les performances du Dewoitine D. 342 sont LES PREMIERES pesco, André Lefaur, Jacqueline Delubac et
On se souvient que le ministère du travail du bâtiment, à Lyon. C'est ainsi qu'un délégué intéressantes: vitesse au sol, 340 kilomètres- l'auteur, la direction du Théâtre de la Made-
avait prescrit, il y a quelques jours, l'interven- du Havre, M. Salin, malgré les manifestations I heure; vitesse à 1.750 mètres, 370 kilomètres- THEATRE leine a décidé d'ouvrir la location, pour la soirée
tion d'un inspecteur pour aider à l'apaisement d'une partie de la salle, déclara que les accords I heure; vitesse de croisière à 2.000 mètres, 320 DES CAPUCINES. Un vol rue du Réveillon de Noël, dès demain vendredi, à
nécessaire et assurer le contact entre patrons de Munich avaient sauvé la paix et que les kilomètres-heure; plafond théorique, 8.400 mè- de la Paix, pièce en trois actes de Jean de partir de il heures.
syndiqués donnaient leur confiance Létraz et Fodor. Voici l'interprétation de La Fenêtre ou-
et ouvriers. ne pas toute tres. Avec un moteur arrêté, l'appareil vole, à •4-
Cette méthode a donné deux résultats heu- au bureau fédéral dans cette affaire. Il reste 1.750 mètres, à 3i2 kilomètres-heure et il con- verte, comédie dramatique et quatre actft, df
Curieuse pièce policière où la police parait Maurice Martin du Gard, dont la répétition
reux dans la région de Paris aux usines Re- une quarantaine d'orateurs à entendre, et il serve un plafond théorique de 5.700 mètres. guère et où
ne M.
le « voleur » nous est montré en générale demeure fixée à demain soir vendredi,
nault et aux établissements Citroën. semble bien que le bureau f t -léral n'obtiendra
HISPANO-SUIZA action dès le premier acte; il opère tranquille- au Théâtre des Mathunns-Pitoëff Mmes Lud-
M. Pomaret, en présence des résultats obte- pas sans difficulté la motion de confiance qu'il ment? devant plusieurs personnes tenues en res- milla Pitpëff et France Ellys; MM. Pitoëff,
décidé d'appliquer le même procédé pour réclamera à l'issue du congrès. Nous décrit, dans revolvers de ses complices, le cam- Louis Salou, Jean Hort et Claude Sainval;
nus,a avons un article précédent, pect par les
la Loire-Inférieure. les moteurs à refroidissement à air Hispano- briolage complet des magasins du bijoutier et Mlles Blanchèttç Brunoy et Suzanne Dalthy;
Un de ses collaborateurs s'est rendu à Nantes Grévistes condamnés à Valenciennes Suiza 14 A.A. et 14 A.B., ainsi que les moteurs orfèvre Blumenthal, rue de la Paix! Que reste- M. Pierre Charrier et Mlle Gilberte Terbois. La
et à Saint-Nazaire. Dans la matinée d'hier, le Le tribunal de Valenciennes a condamné qua- à refroidissement à liquide 12 Y., parlons, public ti.il donc à deviner? Le concours proposé au mise en scène et les décors sont de Pitoëff et
L'ŒUVRF DE
ministre a reçu M. Blancho, maire de Saint- torze grévistes à des peines variant de dix aujourd'hui, de la grosse attraction, non seu- tion quipar
Nazaire, et M. Chevalme, avec une délégation jours à un an de prison sans sursis.
Loire-Inférieure.
lement du stand, mais encore du Salon: le le voleurindique Il
la direction du théâtre pose la ques- les toiles peintes de Léon Gaudeaux.
le sujet desdeux autres actes
sera-t-il pris ? est aisé de répondre
-r- C'est, en définitive, au Théâtre de l'Etoile
sera présenté le spectacle de Mme Henriette
JEROME
des syndicats ouvriers de la Le secrétaire du syndicat ouvrier des Etablis- moteur « 90 » de 24 cylindres en H. C'est, qua- « non », car s'il devait être pris, la pièce n'au- que
En ce qui concerne Saint-Nazaire, un résolu- sements Cail, de Denain, André Thomas, a été deux
tion a été votée par le Syndicat des métaux, pré- condamné à six mois de prison, pour entraves
tre fois répété, le bloc cylindres du 12 Y. Les rait aucun sens. Ce gentleman cambrioleur, spi- Pascar Golden Boy. A
groupes de 12 cylindres verticaux action- rituel, cynique, séduisant, adoré instantanément THARAUD
conisant la fermeture des usines jusqu'à l'abou- à la liberté du travail et outrages à gardes mo- nent deux vilebrequins parallèles jumelés tour- par la jolie femme du banquier Derval, l'une de
connu
~l,
tissement définitif des pourparlers et l'ouver- biles. nant dans le même entraînant par démul- ses victimes, nous est tellement depuis
tiplicateurs droits
sens,
même hélice. Chaque Rafles et lui Arsène Lupin que Fauteur a jugé SOIREES. Ce soir de l'Académie Française
ture de négociations directes entre les délégués Conflit entre la police une jeudi Les Corbeaux
ouvriers et les directions.
et la municipalité nantaise
groupe vertical possède son compresseur, ses inutile de prénom,
deux magnétos, deux nous son
donner un nom à peine saurons-
Emile, tout à fait par hasard, dredi 9 et mardi 13 Le
ven-
Tes- JEAN THARAUD
et
'A la suite de cette résolution, les directeurs ses pompes à essence et au dernier acte. Mais, avant de triompher, tament du Père Leleu, La
ont communiqué à la presse le texte des con- Un conflit s'était élevé entre la police nan- sa pompe à eau montée horizontalement. Sui- Emile joue d'audace, nous fait trembler et nous Surprise de l'Amour samedi est éditée par la
ditions qu'elles désirent voir accepter. taise et la municipalité à la suite de l'incident vant la vieille tradition Hispano, les blocs cylin-
dres sont alimentés par trois carburateurs rassure, se montre plein de ressources et expose 10 La Robe rouge dimanche 11 Car- LIBRAIRIE PLON
Elles peuvent se résumer 'ainsi qui s'est produit le 4 décembre entre un agent jumelés, mais
du
brillamment sa petite théorie de
individuelle d'où il résulte
la le
« reprise
pire voleur
mosine, Le Médecin volant lundi 12 Le
Voyageur et l'Amour, Le Testament du
ceux moteur 90» compor-
l°Reconnaissance par les ouvriers de l'illéga- et M. Ribrac, adjoint au maire; le conflit a tent, en outre, pour la première «fois, »,
de l'affaire pourrait bien ne pas être celui qui
que
Père Leleu, Cantique des Cantiques; mer-
lité des grèves des 30 novembre et 2 décembre; pris une nouvelle importance du fait que les correcteur automatique Hispano agissant un unique s'est avoué pouf tel dès son premier .pas sur la credi 14 Asmodée.

«.
2° Reconnaissance du droit des patrons de agents de police de Brest, Angers, Rennes, Tou- tringlerie par scène. Cette pièce, chargée d'incidents, fort
réembaucher qui bon leur semble et à des con- louse, Bordeaux, Lorient, Saint-Nazaire et La sur les trois corps. Ce moteur qui n'a bien jouée est
par M. Maurice Remy (le voleur), MATINEES. Dimanche 11 Britan-
ditions de salaires entrant dans le cadre de la Baule viennent de s'associer à leurs collègues àpas encore tourné est annoncé pour 2.200 CV bien secondé fhr Mlles Ghislaine, qui est la nicus, L'Anglais ou le Fou raisonnable.
convention collective en vigueur. 2.500 tours et 2.600 CV au décollage. Son belle Régine erval, Renée Dennsy, qui prête
de Nantes, demander la réintégration im- poids est de 1.000 kilos. Une autre version est, et cette fois, la distance d'essor n'ait pas été appré-
Si ces conditions préalables sont acceptées et médiate de pour l'agent Balan et l'étatisation de la d'ailleurs, à l'étude: les deux une vivacité amusante à l'amie Maryse; MM. ciable. Par contre, on se sent saisi d'une" légi-
dans ce cas seulement les directions s'engagent actionne- Roger Coûtant, Jean Gobey, Claricux, etc..
groupes time fierté en constatant la réussite du chef
à faire preuve d'une extrême modération. police municipale. ront deux hélices coaxiales tournant en sens
Des réunions ont eu lieu en présence de M. inverses et seront totalement indépendants. Cela Gustave Fréjavillb. SPECTACLES DIVERS germanique dans les deux premiers Nocturnes
La situation au Havre de Claude de France. Signalons enfin que M.
Boude, secrétaire fédéral, venu spécialement de doit permettre le décollage et l'accomplisse- Furtwaengler avait légitimement tenu à importer
La situation continue de s'améliorer très net- Paris, et qui s'efforce de concilier les parties. ment des missions d'appareils très lourdement THEATRES Alcazar (20 h. 45). Revue. chez nous une page d'un maître allemend con-
tement au Havre. Une entrevue avec l'adjoint Ribrac n'a eu aucun chargés qui, à l'aller, ont besoin de leur pleine A. B. C. (21 h.). Spectacle de variétés. temporain. Il avait choisi l'ouverture de Katchen
Le Fort-Binger, des Chargeurs Réunis, est résultat, celui-ci maintenant la position qu'il a puissance, mais, au retour, auront la possibilité Bobino (21 h.). Spectacle de variétés. von Heilbronn de M. Pfitzner. Le morceau, variété.
qui
Il
parti, hier, pour la Côte d'Afrique, ayant à son prise contre l'agent en cause. de réduire ou même de stopper un Au Théâtre Déjazet, à h. répétition
A générale de Le Petit Frère,20farce45 6 tableaux Casino de Paris (21 h.). Amours de Paris. date de 1908, a de l'étendue et de la
condition, bien entendu, que le moteur encaisse groupe. en Cirque d'Hiver (21 h.). Spectacle Bouglione. montre l'auteur s'agrêgcant à Brahms et à M. R.
bord la majeure partie de son ancien équipage. de MM. Michel Gray et Georges Neydeaud. Cirque Mcdrano (21 h. 15). Attractions. Strauss. Acclamé longuement à chacune des
Le Dupleix, appartenant à la même Compa- Association de la la dissymétrie des efforts et que l'appareil
séances, aussi bien par l'auditoire que par les
gnie, part aujourd'hui. presse démocratique porte la différence des souffles d'hélices. sup- A l'Opéra relâche. Coucou (21 h.).
Deux-Anes (21 h.).
Vive la vie
Les Deux du Stade. exécutants, M. Furtwaenglerfit rejouer l'ouver-
Le navire bananier Fort-de-France, de la française Demain Alceste. Dix-Heures (22 h.). French Cancans. ture du Vaisseau fantôme, le premier jour, et
Fêtes le second.
Compagnie générale transatlantique, est arrivé, LA RADIO A la Comédie-Française,à 20 h. 45 Les Folies-Bergère. Lune-Rousse (21 h.).
Relâche.
O. K. d'Orsay. Maurice IMBERT.
hier, au Havre. Invité à se joindre au mouve- Corbeaux (MM. Denis d'Inès, Lafon, Pierre
Le banquet de l'Association se tiendra le Noctambules-37 (21 h.). On est des Noc.
ment de grève, l'équipage a refusé et a con- samedi Bertin, André Bacqué, M. Le Marchand, Le Perchoir
tinué à travailler normalement. 17 décembre, à l'hôtel du Palais d'Or- Goff; Mmes Andrée de Chauveron, Catherine (21 h.). Chants pour champs. -r- M. Alfred Lyon nous informe que le célè-
la présidence de M. P.-E. Flandin. DEMAIN VENDREDI Fonteney, Jeanne Sully, Madeleine Barjac, Mar- Tabarin (20 h. 30). Les heures sont belles. bre interprète de Bach, Albert Lévêque, après
On prévoit que le Wisconsin quittera le port say, sous Gabarre,
aujourd'hui. Théâtre lyrique celle
Le etc.). A son éclatant succès aux Concerts Pasdeloup, et
Les inscrits maritimes du matériel flottant
appartenant à la Compagnie industrielle et ma-
ritime, qui devaient se joindre au mouvement,
« Pour connaître la Bourse » 20 h. 25 (Strasbourg, Rennes;
20 h. 3o (Bruxelles Flamand) Hansel et Gre-
tel, de Humperdinck.
Nice)
Demain
s Alceste. Surprise de l'Amour.
Testament
.•
•'•
A l'Oyéra-Comique,à 20 h; 30 Gargantua
du Père Leleu, La a~e avant son départ pour l'Amérique, se fera en-
H- Madame la Folie, tel sera le titre de la tendre, le 11 décembre, aux Concerts du Conser-
répétition..•
nouvelle revue de? Folies-Bergère, actuellement vatoire.
ont décidé la reprise du travail, qui a eu lieu Tel est le titre de l'ouvrage que». ,u.
vient
de 21 heures (Nord Régional) Alice au.fays
<• (M. L. Arnoult, Mme R. Gilly; MM. L. Musyj en
des OrchestreHérent, Balbon, Séguy, Bouvier, Giriat).
Guénot,
~r. Les admirateurs et amis de Saint-Saëns et
les membres du Comité du Centenaire, sous la
effectivement dans l'après-midi d'hier. faire paraître chez Flammarion M. Fromen- merveilles. 5
M. Eugène Bigot. MUSIQUE présidence de M. Georges Huisman, directeur
tin, président de la Chambre syndicale des Théâtre Demain Carmen. général des Beaux-Arts, se réuniront, le ven-
La Compagnie Générale Transatlantique remisiers, la collaboration juridique de 16 dredi 16 décembre 1938, au cimetière Montpar-
avec A l'Odéon, à 20 h. 45 Le Président Hau-
va La
procéder à l'inscription de candidats
Compagnie
MM.
Cette
H. Compin et P. Foy.
étude vraiment moderne, mise à jour
h. 3o (Toulouse-P. T. T.) Théodore cher-
che des allumettes.
h. 3o (Radio-Paris) La folle du citl
decœur (MM. Louis Seigner,
marat, René Barré, Baconnet, Marcel Bourdel;
Guy Parzy, Cha- Concerts et Récitals nasse, sur la tombe du maître. Rendez-vous à
11 h. 30 à la porte principale du cimetière.
communiqué, générale transatlantique a des plus récents décrets-lois et de la dernière 20 Mmes Eva Reynal, Suzanne Courtal, Lily Mou-
au Havre, la note suivante jurisprudence, contient une documentation net, Michèle Michel). Orchestre de la Société Philharmonique de
Concerts symphoniques LE CINEMA
La Compagnie générale transatlantique in- précieuse Elle
et sûre.
constitue, le vrai (Paris7P.
Demain Le Roi Soleil. Paris.
forme qu'elle procède à l'inscription de candi- d'initiation mis à en outre, manuel 15 h. 5 T. T.) Œuvres de Rossini, Au Gymnase, à 21 h. 15 Devant la porte;
la portée de tous ceux qui Grieg, Dvorak. à h. 45 Adam, de M. Marcel Achard (M. M.
Répondant à l'invitation qtte lui avait adressée
datures d'embarquement susceptibles de lui per- le souci d'être exactement renseignés sur 15 h. 45 (Tour-Eiffel) Œuvres de Lévadé, Claude Dauphin, Mlle Michèle Alfa; MM. Jean 21 A. Cortot, l'illustre chef allemand M. Actualités- Cinémas.
mettre de réarmer ses navires. Dès maintenant, ont Furtivaengler est Spectacles permanent».
l'inscription des candidatures se fera dans ses les opérations qu'ils traitentà, la Bourse. I Haydn-Wood, Schmitt. Wall, Michel André, Robert Geller). Matinée. Wilhelm
deux séances de
venu ici pour y diri- Agriculteurs.
l'Orchestre de la Société La route enchantée.
bureaux de l'armement, au quai Johannès-Cou-
1
16 h. 25 (Paris-P. T. T.) Œuvres de Tchaï- dimanche, 15 heures. ger A polio. Menaces sur la ville.
philharmonique de Paris, les 3 et 5, à la salle Aubert-Palace.
vert, au Havrt. Il sera tenu compte, pour une
grande part.^ dans la désignation des embarque-
Au Salon de l'Aviation kowsky, Gaubert, Godard.
20 h." 3o (Paris-P. T. T., Marseille, Grenoble)
Au Théâtre de la Madeleine, à 21 h. 15 Pleyel. On sait que cette compagnie est formée Avenue. Cet âgeLeingrat.
Un monde fou, comédie de M. Sacha Guitry d'une élite choisie parmi nos Plus brillants sym-
Héros de la Marne.
ments, de l'ordre d'inscription. Les disponibi- Orchestre national. (Mme
Seller, Elvire Popesco; MM. André Lefaur, R. phonistes. Cest un honneur qui leur échut en Balzac. Un cheval sur les bras.
lités d'embarquement s'entendent pour les trois 23 heures (Radio-Paris) Œuvres de Teleman, T. Erwin; Mlle Pauline Carton, avec l'occurrence, non seulement en raison de l'uni- Bonaparte. Biarritz. Le pauvre millionnaire.
services pont, machines, personnel civil et, en La Société nationale de constructions Mme Tacqueline Delubac et l'auteur). verselle renommée du Kapellmeister, mais aussi Aventures de Marco Polo.
particulier, pour les paquebots Normandie, Ile- Rivier, Turina, Ravel. Caméo. La route enchantée.
Au Théâtre Michel, à 21 h. 20 Les Jours du fait de cette circonstance qu'il se décide très César.
de-France, De-Grasse, Cuba et Wisconsin. aéronautiques du Midi Musique de chambre heureux (Mlles Lucy Léger, Gilberte Géniat, J. rarement à conduire, sur l'estrade du concert, Champs-Elysées. Werther.
Vivent les étudiants
Les listes d'inscription sont ouvertes au per- Faber; MM. Armontel, Bervil et F. Périer). d'antres exécutants que ceux accoutumés à col-
sonnel titulaire ou non titulaire, en congé ré- Les deux plus récentes productions de la 19 heures (Tour-Eiffel) Chant et harpe. Michodière, à 20 h. 50 laborer avec lui. Cette fidélité apparaîtra à tous Ciné Chézy. Alerte aux Indes.
Société nationale du Midi: l'avion de chasse 19 h. 3o (Paris-P. T. T.) Violoncelle. Au Théâtre de la Opéra. Aventures de Marco Polo.
gulier, ou personnel non titulaire disponible à Le Valet maître Pierre ceux qui ont suivi les mémorables soirées don-
l'embarquement, au personnel récemment con- Dewoitine D. 520 et le trimoteur commercial 19 h. 45 (Paris-P. T. T.) Ensemble vocal Gallet, Jean Dux, H. Bonvalet,Fresnay, Tramel, nées
(MM. Entrée des Artistes.
L. Tune; Mmes à notre Opéra par M. Furtwaengler avec Colisée. Professeur Schnock.
gédié pour non observation des dispositions du Dewoitine D. 342, ne figurent au Salon de « Le Campanile ». Marguerite Deval, Denise Grey, S. Henry). le concours de ses virtuoses berlinois comme Courcelles.
décret de réquisition du 28 novembre, disposé l'aviation que sous l'aspect de dessins et de 20 h. 15 (Radio-Paris) Violon. Ermitage. Bonheur en location.
une conséquence de ses actes. En effet, une Gaumont-Palace.

~i
à reprendre du service sans conditions, Au Proscenium d'Europe (Théâtre Pigalle) pratique est de toute évidence nécessaire Carrefour.
didats nouveaux à la Com-iagnie présentant aux can- maquettes: de ces deux avions, l'un est re- 20 h. 3o (Tour-Eiffel) Quintette instrumental Demain vendredi, à 17 h. 30 « Orchestre de longue pour saisir le sens de ses indications et que, Impérial. Blanche Neige te les sept naini.
qua- gardé comme secret, l'autre est de dimensions de Paris, chant et piano. chambre », Mme Roesgen-Champion. Le Paris. Miss Manton est folle.
lités et références pour les postes à pourvoir. trop importantes. (Radio-Cité) loin d'être une gêne, elles deviennent un soutien. Lord
Toutes mesures de sécurité sont 21 h. 3o Sonate pour violon et Car il bat fort peu la mesure. Ce que trace sa ba- Byron.- V. ne l'emporterez pas av. voufy
prises pour Le nouveau Dewoitine D. 520 est un mono- piano, de Fauré, guette, ce sont plutôt des signes magiques dont Madeleine. Lutétia. Blanche Neige.
?ssurer la liberté de l'embauche et du travail. plan à ailes basses pourvu d'un atterrisseur THEATRES DU CARTEL Le Joueur d'échecs.
Musique légère variétés le pouvoir de suggestion est d'ailleurs considé-
Fin des grèves dans le Nord escamotable et de dispositifs hypersustentateurs et Marbeuf. Madame et son clochard.
A io rable des deux côtés de la rampe. Il était per-
Marignan. Retour à l'aube.
Lille, le Syndicat ouvrier du textile, d'ac- constitués par des volets de courbure à fente. 20 h. 15 (Poste Parisien) Cabaret fantaisiste.
cord avec la C. G. T., a ordonné la reprise du Les ailerons sont compensés et le fuselage est 20 h. 3o (Bordeaux-P. T. T.) Variétés.
travail pour ce matin. une coque de section
de
elliptique.
et
L'appareil
longueur
a 21 h. 3o
Saisons ».
(Tour-Eiffel) Variétés sur « Les
Atelier-Charles-Dullin (21 h.)
est ronde, de M. Armand Salacrou.
Athénée-Louis Jouvet
Corsaire, de M. Marcel Achard.
Mathurins-Pitoëff.
(21 heures)
Terre mis de se demander si ses associés occasionnels, Marivaux.
Le
malgré que leurs talents individuels et collectifs
soient considérables, parviendraient à le compren-
dre et se trouveraient ainsi en mesure de le satis- Moulin-Rouge.
Max-Lindcr. chante.
Katia.
Je
Prisons de femmes.
'0"

A Valenciennes, le Syndicat des métaux a de une envergure 10 m. 20 une


8 m. 246; sa surface portante n'est que 22 h. 5 (Radio-37) Fréhel. V Relâche. Vendredi soir faire. Au vrai, le problème a été résolu par Mozart. L'Accroche-cœur.
prescrit la même mesure. La Fenêtre ouverte. (Répétition générale). M. Furtwaengler. Modifiant pour la circons- Normandie. Remontons les Champs-Elyséeij
_A Dcnain, au cours d'une réunion, les gré- total, de 14 mètres carrés seulement pour un poids
en ordre de vol, de 2.200 kilos.
Emissions parlées Montparnasse-Gaston Baty (20 h. 45) Dul- tance sa manière, il s'est obligé à marquer les Pagode.
cinée, de M. Gaston Baty. temps avec une précision relativement
Olympia.
exem- Panthéon.
Gibraltar.
Education de prince.
vistes ont décidé la reprise du travail. Ce monoplace de combat est un des plus i3 heures (Radio-Cité) Sur le banc. Vieux-Colombier-René Rocher (20 h. 45): La Tricoche
Ils invitent les grévistes non encore inscrits petits plaire. On devine quelle dut être la tension et Cacolet. ';

et des plus légers que nous possédions. 16 h. 10 (Paris-P. T. T.) J.-J. Rousseau, phi- Première Légion. secrète de sa volonté .pour maîtriser des mouve- Paramount. Cité des Lumières.
pour l'embauchage aux Etablissements Cail à Il est équipé d'un moteur-canon Hispano-Suiza losophe et poète de la nature. ments à quoi une longue habitude a donné chez Régent. Pereire. L'Accroche-cœur.
•e faire inscrire ce matin. 12-Yers, avec lequel les ingénieurs ont calculé 17 h. 35 (Paris-P. T. T.) Pour que chantent lui force de réflexes. Les miracle est qu'en bri- Dangereux à connaître.
les enfants de France. Ambassadeurs (21 h.). Les Parents terribles. dant ses dispositions, il n'ait point étouffé ses Rex. Les aventures de Robin des Bois.
Au congrès de la Fédération du bâtiment les performances minimum suivantes': vitesse Antoine h.). Un Studio de l'Etoile. Quarante ans.
maximum à 4.000 mètres, 53o kilomètres-heure 19 h. 3o (Radio-Cité) La famille Duraton. (21 amour de Shakespeare.- enthousiasmes. Ainsi, il put donc être obéi par Studio-28–
à Lyon environ; vitesse au ralenti, près du sol, Il3 ki-
Arts (21 h.). L'époque où nous vivons. ceux dont c'était l'ambition de servir ses des- Bulldog Drum. En Afrique.
B. -Paris. (20 h. 45). Rev. de Rip et Willemetz. seins. Il arriva bien nue soulevé par son sujet Ursulines. A nous la liberté l
L'hostilité, que nous signalions hier, entre lomètres-heure temps de montée à 4.000 mè- Capucines (21 h.). Un vol rue de la paix. il oubliât, l'instant d'un clin d'yeux, la règle Victor-Hugo. Blanche Neige.
•yndicalistes purs et communistes, ne fait tres, 3 minutes 58 secondes; plafond pratique, Un congrès des élus des auditeurs Charles-de-Rochefort (21 h.). Verlaine. qu'il s'était fixée. L'exécution se ressentit aussi-
s'accentuer au congrès national de la Fédération que 10.500 mètres. Châtelet (20 h. 30). Le Tour du monde 80 j. tôt de son écart. L'événement eut surtout des
L'étude constructive du D. 520 a été entre- élus, Sur l'initiative des conseillers de gérance en
Daunou.
de Paris-P. T. T., se tiendra à Paris, les Déjazet (20 h. 45). Relâche. conséquences manifestes dans le finale de la Les membres du jury du prix « Louis Del-*
prise le souci de réduire, à la fois, le Le Petit Frère. Deuxième de Brahms. Ces taches, loin d'obs- lue », qui doit être décerné le vendredi 23 dé"
service d'ordre sur la personne de deux élus, prix deavec revient et le temps de la fabrication; auditeurs qui 17, 18 et 19 décembre, un congrès des élus des Empire (21 h.). Isidore ou la Corde raide curcir son propre renom ni celui de ses artistes, cembre, ont procédé aux premières éliminatoires
lors du meeting du Vélodrome d'Hiver, le par ailleurs, groupera les cent vingt conseil- Etoile. Relâche. firent des films soumis à leur jugement.
autre résultat intéressant de lers élus ne que souligner le tour de force accom-
un
3 décembre. Les résultats de cette enquête se- cette étude, c'est qu'elle permet d'obtenir une par les sans-filistes au mois de février Gaîtê-Lyrique (20 h. 50). Prince Alex. pli avec maestria par tous. Il est à peine besoin Finalement, c'est parmi les dix films suivants
1937. George VI (21 h.). T'ai dix-sept de les interprétation proposées que sera choisi le lauréat Quai des brumes,
ront communiqués à l'assemblée. interchangeabilité parfaite de tous les éléments. Après vingt mois Grand Guignol h.). Epouvante
ans.
rire.
remarquer que
M. Furtwaengler de l'ouverture de Coriolan de Marcel Carné; Les Disparus de Saint-Agil,
Un incident. Deux conseillers ayant pris Le Dewoitine D. 342 est une version moder- d'exercice de leur mandat, (21 et par
Mogador (20 h. 30). Balalaïka. ou de la Symphonie en ré majeur de Brahms, de Christion-Jaque La Femme du boulanger,
place à la tribune pour des objets différents et nisée des trimoteurs D. 338 qui assurent le ces élus confronteront leurs vues sur les grands Nouveautés (20 h. 45). Vive la France. de l'ouverture du Vaisseau fantôme de Marcel Pagnol; Entrée^ des artistes, de Marc
problèmes radiophoniques actuels. De leur con- ou de la
ne voulant ni l'un ni l'autre la quitter, le pré- trafic sur les grandes lignes impériales du ré- grès sortiront des délibérations Œuvre (21 h.). Juliette. Symphonie en sol mineur de Mozart apportèrent Hôtel Allégret; La Bête humaine, de Jean Renoir;
sident s'est vu dans l'obligation de lever la seau Air France. Sa charge commerciale se qui intéresse- Palais-Royal (21 h.). Ma femme est timbrée. des joies précieuses. En tout cas, il reste le du Nord, de Marcel Carné; J'étais une
ront au plus haut point l'avenir de notre radio Pigalle (21 h. sensible Conflit,
séance au milieu d'une vive agitation. compose de vingt-quatre Femmes.
passagers et de 600 nationale, et dont il conviendra de tenir compte Pte-St-Marlin(21 h.). Prenez garde à la peint. admirons. Cependant, grand intellectuel et le grand que nous Léonide Moguy; Le Roman de Werther, dé
aventurière, de Raymond Bernard;
La réforme administrative. kilos de fret; il transportera, en outre, un équi- c'est peut-être dans Mort Trois valses, de Ludwig Bercer. de
Les membres pour l'élaboration du futur statut de la radio- SaintGeorges (20 h. 30). Duo. et transfiguration de M. R. Strauss qu'il obtint Max Ophùls, et
du bureau de la commission, au Conseil muni- page de quatre hommes. Les aménagements de diffusion. Théâtre de l'Humour (21 h.). L'Heure H. les plus sensationnels résultats. On peut d'ail-
cipal, de réforme administrative ont été la cabine insonorisée d'après les procédés Théâtre de Paris (21 h.). Les trois Joseph. leurs conjecturer qu'il mesura les supériorités
'•
$•
hier, par M. Albert Sarraut.
Sion, a exposé
reçus, Zand
confortables
ne le cèdent en rien à ceux des plus
M. Alfred Bour, président de la commis- chauffage, la disposition des fauteuils, liners étrangers.
au ministre de l'intérieur les été réalisé en profitant de la grande expérience
conditions dans lesquelles, au mois de juillet acquise
L'aération,
tout
le Le Club de la radio et du disque célèbre son
quatrième anniversaire
a de suggestions radiophoniques, qui par un gala exceptionnel
mardi 13 décembre, à 20 h. 45, salle Marcelin
aura lieu le
Variétés


-f-
(21 h.).
ALe Roi des galéjeurs.

Deux représentations exceptionnelles de sa
positives de son succès, uni à celui de ses musi-
ciens, dans ce poème svmphonique. Car, n'ayant
pas eu le temps nécessaire pour faire étudier à
guise le Scherzo de la Reine Mab de Berlioz
Société de pathologie comparée

Là séance solennelle annuelle aura lieu lé


dernier, la commission a été constituée et les par la firme dans ce domaine. Berthelot, 28 bis, rue. Saint-Dominique.Les plus Siegfried (en langue allemande) sont annoncées le remplaça impromptu sur son durant les répétitions, c'est par cette pièce qu'il mardi 13 décembre, à 4 h. 30, à l'hôtel des
La voilure, monolongeron à bec travaillant, grandes vedettes programme.
.buts qu'elle poursuit et'qui "se relient à
ceux que possède des volets de courbure à fente, faci- y paraîtront sous un jour nou- par l'Opéra,Wilheim
tion de M.
pour la fin du mois, sous la direc-
Furtwaengler. Nous gardions la mémoire d'une prodigieuse Sociétés savantes, 8, rue Danton, sous la pré-
le gouvernement s'est._préoccupé d'atteindre veau. .peinture » de la Sixième beethovenienne bros- sidence de MM. les ministres de l'éducation
par litant l'envol et l'atterrissage; le fuselage-coque Retenir ses places, en nombre limité, au Club -t- Au Théâtre de la Madeleine,
«
la constitution sur le plan national du comité est d'un seul bloc. de la radio et du disque, 15, rue Louis-le-Grand, très grand succès de Un monde fou,enla comédie sée,
raison du naguère à l'Académie nationale par M. Furt- nationale, de la santé publique, de l'agricul-
de réorganisation administrative. Les trois moteurs, des Gnome-Rhône 14-N. 17 Paris (2«). waengler avec le concours de sa Philharmoni- ture et de M. le professeur Auguste Petitj
de M. Sacha Guitry, interprétée par Elvire Po- que. Il serait contraire à la vérité de dire que, membre de l'Académie de médecine.

FEUILLETON DU JOURNAL DES DEBATS dirigeait Et c'est


son père. cette même an- fervente mène enfin au Benedictus et à I1 version courante de P« Air des Marron- de représentations, clairsemées. Traduite en des chœurs invisibles, par des Noëls d'un
du 9 décembre 1938 née qu'il composa les Symphonies en si ï'Agnus Dei, qui conclut en une sereine niers », au dernier acte. Vous constaterez français et les récitatifs remplacés par du cent recueilli, du style le plus religieux. J'ai ac-
bémol et en re, trois messes, quatre opéras, beauté. L'Offertoire montre encore com- combien de notes ajoutées, ou supprimées parlé, elle en eut 140 en, dix mois. déjà dit, au surplus, la verve et la grâce
REVUE MUSICALE un quatuor, une quarantaine de pièces de
et
piano. cent quarante-cinq lieder (n°* 39-
182, dont Le Roi des Aulnes, qu'on sait,
bien le sentiment religieux pénétrait toute (sans parler des apoggiatures), dénaturent le
l'inspiration si essentiellement lyrique de délicieux récitatif de Mozart, depuis le dé-
Schubert. Cette page large et recueillie est but « 0 nuit enchanteresse. au lieu de À'
'•-
.C ~r'
de Mlles Lorcia et Dynalix, de MM. Peretti
et Goubé, dans les personnages de toute
d'ailleurs, avoir été écrit en quelques minutes dansants, vivants, vibrants devant la
surtout chantée par une voix de ténor, avec « Voici l'heure attendue », jusqu'à « Nuit Quelle jolie chose que ce petit ballet ima- sorte,
crèche.
sur un coin de table 1) laquelle concerte un hautbois, mais non sans favorable azur mystérieux »,
au lieu de: giné par M. René Dumesnil et mis en mu-
reprises magnifiques des chœurs et non « Et les étoiles, comme mon cœur, frisson- sique par M. Henri Tomasi Les Santons1 Gargantua. L'Opéra-Comique a bien fait de reprendre
Trois chefs-d'œuvre inconnus de Schu- C'est la Symphor'e en si bémol qui vient (comme dans la Messe solennelle} sans un nent » Est-il inutile, par hasard, le demi- Par le texte comme par la mu-
bert. de
L'édition nouvelle des « Noces nousêtm révéléu Par une initiative. peut- emploi caractéristique. et pathétique des soupir qui sépare « mon cœur » de frisson
«
Aujourd'hui, où le répertoire des vrais « bal- sique,
lets d'action », des comédies mimées et dan- çaise c'est une œuvre essentiellement fran-
de être sans précédent, la Société des Concerts
Figaro », de Mozart, préparée par du Conservatoire, tout en restant fidèle à
trombones.
Quant à Mozart, M. Adolphe Boschot « mysté
nement », et de quel droit le supprimer avec
ri eux » ?
sées, dont le succès fut surtout éclatant à la et qui fait honneur à la collaboration
fin du dix-huitième siècle et pendant la pre- de MM. Mariotte et Armory. Il faut, sans
M. Ad. Boschot. « Les Santons », de ses traditions séculaires, a consacré l'une de mière partie du dix-neuvième, se réduit à peu doute, quelque bonne volonté de la part des
vient, une fois de plus, de lui rendre un Ces récitatifs-là, les vrais, sont admirables
MM. Dumesnil et Tomasi, à l'Opéra. ses dernières séances (sous la direction de précieux hommage. Comme il avait fait pour chez près à la seule Coppélia, de Léo Delibes, spectateurs Rabelais est toujours irréalisa-
M. Charles Münch) à trois « premières au- Mozart. Pour les autres, le dialogue ble à la scène. Mais les auditeurs trouvent
« Gargantua », de MM. Armory et Ma- ditions à trois grandes Don Juan, il préparait depuis plusieurs an- chanté, le « recitativa secco », c'est une ou même une partition aussi foncièrement largement de quoi s'attacher
riotte, à l'Opéra-Comique. », de Schu-
œuvres nées une édition critique des Noces de Fi- dramatique que Namouna, de Lalo, est ré- la musique, au sujet car
bert inconnues de nous cette jeune sym- autre affaire. Il va sans dire qu'ils sont inté- duite à un divertissement quelconque. on manifestement conçue en même
phonie, une messe solennelle achevée sept garo, en partition pour piano et chant, donc ressants, et indispensables à toute édition temps que le texte, est tout à fait caractéris-
plus tard, et un offertoire, composé accessible à tous. Elle vient de paraître (Du- critique des Noces
de Figaro. Mais je ne est tout heureux de revoir de temps à autre, tique des des situations, de
Schubert et Mozart sont, de tous les ans rand, édit.). Il faut la lire ligne après ligne et, si brèves soient-elles, de petites comédies l'ambiance. personnages,
•maîtres de la musique, ceux dont il nous comme une prière quelques semaines avant puis
rien n'est plus attachant. Le texte musical importance. croire que Mozart y attachait quelque où l'on joue, où l'on mime, où l'on danse Elle est d'ailleurs claire, lumi-
sa mort, en 1828. Il s'est borné à les noter sur tout ensemble. Telles les piquantes et pitto- neuse, bien rythmique et sait même évoquer
restera toujours le plus d'œuvres à décou- ne comporte, bien entendu, aucune des pe-
vrir. Ils nous ont quittés à un âge où tant Cette symphonie, pour cordes, bois (sans tites additions coutumières aux éditions accord une portée, indiquant à peine, çà et là, un resques Promenades dans Rome, de MM. sembles,
plus que la scène ne peut rendre. Les en-
de basse, comme si l'accompagnement Vaudoyer et Marcel Rousseau telle Elvire, d'une couleur vive et d'une cons-
d'autres commençaient à peine leur carrière, clarinettes) et cors, est une chose charmante « conformes à la représentation », encore I était ad libitum. Ecrivant truction ferme, ont tantôt un entrain irré-
et ils nous ont laissé pourtant plus de témoi- de jeunesse et de lumière. Elle débute par moins leurs coupures, et sauvegarde tous les italien, il un « opéra buffa s de Mme de Brimont, avec musique de Scar-
récitatifs. Les paroles italiennes de la parti- italienne ne il pouvait qu'obéir à la tradition latti tels ces charmants Santons. Nous les sistible, tantôt une sorte de virtuosité qui
gnages que pas un de leur intarissable inspi- un allegro plein de verve légère, que suit tion originale accompagnent, commeil est tiré et est évident que si le livret apprécions même d'autant plus que la mise amuse. Le dialogue lyrique est expressif,
ration. Celle de Schubert est peut-être la un andante lyrique comme un lied, fin, dis- du Mariage de Figaro eût été français, sans airs inutiles, avec un langage dru et
plus prodigieuse. Tout ce qu'il voyait, tout tingué, pénétrant un mouvement vif de naturel, les françaises. Cette traduction nou- allemand, Mozart eût laissé toute liberté en scène, la chorégraphie, est due alors à imagé, où la vie éclate, où tout est rire et
ce qu'ilrespirait, tout ce qu'il pensait, se tra- danse très rythmée, puis un autre non moins velle est particulièrement approfondie, car ou parlé. Dès un maître de ballet de premier ordre, à M. boire. L'orchestre est constamment
là encore il y avait quelque chose à faire. Ce au lors, quand Les Noces de Fi- Aveline, au goût si sûr, à l'expérience si pittores-
duisait en musique. Sa vie même n'avait pas alerte, parfumé de grâce mozartienne, termi- redeviennent françaises et reprennent, parodique parfois, poétique à l'occasion.
d'autre expression. nent l'œuvre, qu'on voudrait voir désormais n'est que d'hier qu'on s'est aperçu qu'une garo traditionnelle. et c'est vraiment un autre que, 1035
traduction doit plutôt viser à être exacte riage ou plus moins exactement, le texte du Ma- C'est
art que les fantaisies symboliques et si peu représenté en février été
que l'ouvrage a pré-
Dans le fameux film viennois, « La Sym- inscrite La
à tous les répertoires symphoniques.
Messe, que Schubert semble avoir qu'à imaginer de jolis vers, et que telle de Figaro, je ne vois pas que l'effet de dansantes de M. Serge Lifar pour la première fois. La
phonie inachevée », une des scènes les plusabandonnée, récitatifs ou soi-disant tels soit heureux; sente reprise a rétabli plusieurs scènes fâ-
caractéristiques est celle où il fait la classe puis reprise, plusieurs fois, date nuance du chant, telle couleur de la musique. ces Je ne le vois même pas possible. Je com- L'idée est la plus heureuse et la plus poé- cheusement coupées et renouvelé toute l'in-
à ses petits écoliers, où il va au tableau, de la 1819 à 1822. C'est la « Messe solennelle est motivée par tel mot. qu'on n'a pas con- prends, tique qui soit de faire agir les « santons », terprétation. C'est M. Arnoult maintenant qui
» avec M. Boschot, « qu'ils favorisent
commence à tracer des chiffres à la craie, et en bémol. Je n'en connais pas de plus vrai- servé. l'épanouissement des passages lyriques et les petits personnages de tout état, de tout prête sa voix fraîche et jeune à Gargantua,
où ces chiffres deviennent aussitôt des por- ment religieuse et dont l'inspiration reste Un exemple prenez l'air haletant de Ché- contribuent à les mettre
en valeur. qu'ils métier, qui entourent la crèche et sont venus entre M. Guénot, copieux Grandgousier, et
plus constamment dans les hauteurs. A un
tées, puis des notes, puis un lied que les en- Kyrie rubin « Je ne sais plus ce que je suis, ce conduisent sans- heurt d'une tonalité dans l'adorer, depuis les humbles bergers jusqu'aux M. Musy vibrant et sonore Jean des Entom-
fants, ravis, chantent aussitôt éthéré et suppliant succède un Gloria que je fais » Le texte italien répète un une autre ». Mais je sais aussi « que les ré- nobles rois mages. Qu'ils dansent, c'est tout meures c'est Mlle Renée Gilly qui est la
Nous en plein contraste, éclatant, lumineux, con-
pouvons la dater, cette scène, s'enfiant, mot, qui enfièvre l'enfant « la donna », la citatifs doivent être parlés, joués, beaucoup naturel, puisqu'ils n'ont pas d'autre langage plaisante Magdeleine, pittoresque de voix
faut. En 181 5, Schubert avait ou peu non sans quelques accalmies de prière
dix-huit ans recueillie. femme Et Mozart appuie toujours sur la plus que chantés. » et que jamais nous ici. Mais la musique complète d'ailleurs l'im- comme de jeu c'est M. Hérent qui est le
et venait, après examen, d'être promu au affirmatif, Lepéremptoire,
Credo, d'abord très rythmique,
aussi, première syllabe: « Chaque femme qui ne saurons les chanter sans les alourdir. Ils pression, soit par les accents de la péche- grotesque Picrochole. Les chœurs, qui ont
rang d' « aide-instituteur », dans l'école que se recueille p-issa. » Comment l'impression resterait- ne sont pas de notre Quand la Serva resse, qui chante réellement son repentir forte partie, sont excellents, et l'orchestre
un instant, en adoration, avant de reprendre elle comme il la voulait si l'on chante: « Je- padrona de Pergolèse race. sous le ciel
avant de s'agenouiller, soit par la détresse très coloré et très souple sous la main de
Reproduction interdite.
sa course, magnifiquement épanouie au Sanç- soupire. », ou bien « Mon cœur bat! » ?i'( de Paris, à l'Opéra, avecapparut ses interprètes ita- et la joie mimées de l'aveugle, expressive- M. Eugène Bigot.
tus. Une grâce délicate, une sorte de joie Comparez encore le texte italien et la liens, elle n'obtint, au vrai, qu'une douzaine ment rendues à l'orchestre, soit surtout par HENRI DE Curzon,
LA BOURS E dette nationale dont le poids est devenu écra- coiirs du marché, que la production s'était tion de capital à 24 francs par action de et BOURSES ETRANGERES

.•
. . i. » «-–m sant et pour son aménagement.
du temps pour conduire certains fonds pu-
Mais il faut fait quelques illusions.
blics à un niveau qui permette ces bienfaits*, mesure prise, justifiée puisque, immédiate- bre prochain.
jouissance. Il sera mis en paiement, sous dé-
Le coup de frein était donc utile et la duction des impôts, à partir du 12 décem- NEW-YORK, le 8 décembre

ilcej.
MM. Daladier et Paul Reynaud, qui invo- ment, les
Paris, 8 décembre. MARCHE OFFICIEi; cours du cuivre standard ont re- Dans son rapport, le conseil indique qu'à PréC. dût. TENDANCE SOUTENUE C. du JOUT

''
quent volontiers ce facteur « temps» comme monté d'une livre à la tonne. Belfort les ventes de gaz sont encore en fai-
Séance agitée irrégulière, traversée de remous Aux Rentes,lavedette est pour les deux séries une condition« sine qua non» de leur expé-
*A. t 'ouverture, les offres prédominaient sur à change, le 4 à 151 50 (+ 1 55) et h 4 1/2 rience, n'en disposeront à leur gré que s'il» ble régression, tandis que les ventes d'élec-
tricité accusent une augmentation de 4"
02 i(2
1/2
U. S-
General KlfClric 62 1/g
les valeurs françaises. On expliquait cette ten- 1937 0 145 65 (3 40). Le4 1917 e* 1918, ainsi font de la bonne politique.
dance en partie par une raison technique, à que le 5 1920 sont également travaillés.
Informations et Communiqués sur l'exercice précédent. En raison du jeu
41
48 5/8
Ui U2 Tel
Geneial Motors
Kilisuh
American Tel. and
41
48 1/8
149
1/4

Oanadian Pai ifle


des formules et de la publication différée des 28 1/4 Consolidated 28 3/8
Radn Corporation


savoir l'approche 'de la date du 10, à laquelle Aux Banques, envolée du Crédit Foncier à Le bilan de la Banque de France indices électriques, les prix de vente n'ont 7 3/3 7 1/2
New York Central
les commis d'intermédiaires sont tenus de régu- 3.390 (+ 221), après 3.105, et bonne tenue du
Le bilan publié aujourd'hui, qui est arrêté BANQUE DE FRANCE. Les action- pas permis pendant l'exercice écoulé de sui- 5 3/4 53/4
17 1/2
Lyonnais (+46) (1725 après 1650). New-Jersey. 5/S

B
lariser leurs engagements. 17
I" décembre, indique les mouvements ha- naires. 3/8 Anacônda Oopper 34 1/8
de. la Banque de France se réuniront vre entièrement l'augmentation des charges DO 1/4 Slà'iïd. Oil
Cette antienne, à laquelle, on recourt chaque Nombreuses plus-values sur les Electriques au en assemblée générale ordinaire le vendredi Quant au dividende de la Société Mulhou- • 34
mois pour motiver de façon plausible les défail- Générale d'Electricité, 1547 (+35) après 1485. bituels au lendemain des échéances de fin de 27 janvier 1939, à 15 heures, à la salle Pleyel, sienne de Gaz, il 144 1,2 Pont de >emours.
Du 3/4 144
a été fixé, pour l'année International Harvester

;•
1/2
lances de la cote lorsqu'elles se produisent à Aux Produits chimiques, Péchincy reste à 1819 mois.
59 5/8 58
A l'actif, le portefeuille commercial s'al- i(8e), ruel'effet 252, du Faubourg-Saint-Honoré, Paris 1936, à 8 86 1/2 American Toliacno 86 1/2
cette époque, apparaissait cependant comme (+15) après 1775; Saint-Gobain à 2175 (+25) à 'LONDRES, le 8 décembre.
moins responsable de l'état de choses constaté, après 21 15; Air Liquide a 1308 (+20) après lège de ï.194 millions, tandis que les avances tions D'entendre de
i
BANQUE FRANCO -JAPONAISE.
que les préoccupations suscitées par la rentrée 1280. sur titres augmentent de 93 millions, les t" le' compte rendu des opéra- L'assemblée

>
là du 7 décembre a approuvé les Préc. clôt. tendance soutenue o. du !our
l'exercice

.:
des Chambres en matière de politique intérieure. Parmi les étrangères, la Royal, ferme tout avancés à trente jours de 163 millions et les! Banque pendant 1938 comptes au juin 1938, se soldant par un
En outre, l'attitude de la presse allemande d'abord à 6560 (+50), retombe à 6420 (–90). effets négociables achetés en France (opéra- 2° De procéder à l'élection d'un conseiller bénéfice:net 30
concernant les revendications italiennes, et les' Rio inchangé. Tassement de la .Central Mining tions« open market ») de 157 millions.
de 55J.875 francs contre 406.651
érr Remplacement de M. Jacques Lemaigre- francs précédemment. Lé dividende a' été fixé 9S D/3.
1/S.
28 0.
Nickel.
1,2 0/0
War Loan 3
International 98 3/4
-fr'-m'
DûbVeuil, dont le mandat arrive à expira- à 10- francs brut
Ù7
Counatilds Eagle.4
Dutcfi. 36 5ls.l
informations relatives à la situation en Ukraine, à 3375 (–52) après 3493.
.contribuaient à provoquer une, certaine réserve,,
"^f'" En contre-partie, le reiiireinent inattendu de
JV orientation des changes (la livre avait, dans la
ÎïàrTSiîe bàîîque
Tendance indécise sur la De Beers; Sud- égal,
matinée, louché 177.75 contre 177.37 la veille I Africaines, offertes, après
In
Au passif, la circulation se gonfle de 2 mil-
'liard$r66g.mil]îons, les comptes courants cré- tion et d'un censeur,
diteurs diminuant d'un montant à peu près ..M,Gjéorges Baugnies, dont le mandat arrive SOsipÂGNlJE
l'avoir .soit 2.566. millions.. Parmi ces derniers;
du
à expiration,, mais peut
en remplacement
être renouvelé*
L'avis publié au « Journal officiel » d'au-
de ijourd'hUK
MADAGASCAR.
• par action payable dès ati-
MARSEILLAISE
Réunis le 7
DE
décembre
"' 363,
5 0
i 3j32.
Aine'
18
S7/IU. Kand
sûeiV.
Mexicai,
.u.t7.
1/2. Mines. •?
Royal

Central Mirtlng
t'inï.

5 0

une réprise apprécia- Trésor fléchit- de 384 millions, de-


en assemblée ordinaire, les actionnaires ont • 3 0/iS.. Goldlidds (&7lV.
Mines.
"4t le dollar 38.08 contre 37.83), reportait l'in- ble. Pétroles calmes. Quelques touches

-•
jourd'hui, .avis qui tient lieu de convocation,
niveau satisfaisant 15 7/S. Crown
térêt sur diverses valeurs étrangères, surtout ming. Irrégularité des Caoutchoucs.sur
Mines sud-africaines (prix de l'or à Londres
148 sh. 11 contre, 148 sh. 5), et Pétrolifères
Wyo- meurant au
môins-value de 2.172 millions, revenant à
de

29.680 millions. Les comptes particuliers ren-


3.531
lions et les comptes particuliers sont ev indique
mil-
mis
les conditions à remplir pour être ad- approuvé les comptes de l'exercice clos le
à l'assemblée, i
SOUS-COMPTOIR DES ENTREPRE- de U.515.594
30 juin 1938 se soldant par un bénéfice net
de francs et ont voté un dividende
8 1/8. De Beers
14 1/4. Rio Tlnto. l/i.
l|
15 î;s
s 7/8.
BRUXELLES, le 8 décerhbre.
125 francs, plus bonus de 60 francs.
contrôlées par Amsterdam. PRINCIPALES FLUCTUATIONS ferment, en réalité, d'importants avoirs du NEURS. Le Conseil proposera vraisem- Un acompte de 62 fr.un50 ayant été distribué
Une nouvelle surprise attendait cependant les Trésor avancés soit au fonds d'égalisation blablement, à l'assemblée du 22 décembre, le fin octobre, le solde du dividende sera réglé Prec- clflt. TENDANCECALME C. du jour
opérateurs, A partir de 13 heures; en effet, un
revirement s'ébauchait en faveur des valeurs
françaises et allait en s'accentuant vigoureuse-
ment jusqu'à la clôture, tandis que les Inter- 45
4 1/2
1925
HAUSSE
1937
.»(&
.151 50 +
des changes, soit à d'autres organismes maintien du dividende à 27 francs par action. le. premier juillet 1939 et le bonus le premier
I4SÔ5 4- 3 40 d'Etat. En fait, les avoirs du Trésor ne doi- MINES ET FONDERIES DE PONT- février 1939. II a été affecté cinq millions à la
être loin de former la moitié des GIBAUD. Le bénéfice net de l'exercice au réserve, pour risques de 'fluctuation des cours
I 55 vent pas particuliers.
7.130
09
1.105..
1.150..
Sollna,
Uente Belge
JohnCockeriH oi'd
série.
3 0/0, 2-

Charb. LlmburgctMeuse.o.
7.025
l'iss
l'iuo"
69

30 juin 1938 ressort exactement à 3 mil- et charges et reporté 160.544 francs.


nationales reperdaient tous leurs avantages. On
se montrait plus optimiste quant aux perspec- 4 1/2
tives gouvernementales, à la suite du commu-
4
I920
I9I8
1932 A,
108 80 + O 90 comptes
83 75+ 0 65 Le total des engagements à vue n'a enre- lions 833.778 francs contre 2.750.574 francs, AFFINAGE DES METAUX.
87 45 + O 45 gistré qu'une augmentation de 103 millions soit avec le report antérieur un total dispo- seil a décidé de fixer le dividende Con-
r.T.>i.,
Le
pour
ÎS.ÛOO
25.000
7.325
Glaceries
Cie Kaianga,
CliadeA.B.C
d'Auvelais
privilégiée
is'sso
24.675
7.375

A
83 85 + 0 35 et la couverture fléchit, très modérément, de nible de 4.228.713 francs contre 4.114.980 fr. l'exercice 1937-1938 à 25 francs. Il
niqué publié à l'issue de la réunion du groupe 4
parlementaire radical. Et le bruit courait que le Crédit
1917
Foncier
3.390
Egyptien +221
+ 60
66,21 à 60,17 Après, répartition du dividende prévu, de de plus,
tenant compte de bénéfices
a décidé LES RECETTES DU CANAL DE SUEZ
président du Conseil était décidé à ne pas lais- Foncier
ser interrompre l'œuvre de redressement entre- Banque de
4-170
France
9.600 + 50
Le cuivre
70 francs inchangé, il sera reporté à nouveau tionnels de change
422.010 francs contre 394.934 francs. et sur portefeuille,
partition d'un bonus supplémentaire de 40 fr.
excep-
la ré- Le 7 décembre £ 28.200

8.
prise, quels que fussent les obstacles susceptû Charbonnages Tonkin. 2.535 H- 37 En novembre dernier, le Comité du cuivre/ FORGES DE STRASBOURG. Le bé- La répartition totale pour l'exercice res-
îles de lui être opposés. Ajoutons qu'en der- qui réunit les représentants des sociétés néfice d'exploitation de l'exercice' clos le 30 sortira ainsi à 65 francs par action, contre
MARCHÉS COMMERCIAUX
Cours pr. Der. cou-
gjés
BAISSE
nier lieu, le franc se redressait, la livre reve- H. V. exportatrices d'Afrique et du Chili, signa- juin 1938, impôts et charges financières dé- 40 francs l'an dernier (15 francs de dividende
nant à 177 50 et le dollar au-dessous de 38. Royal Dutch
Les cours de clôture ont marqué une hausse Central Mining
48.300
6.420
3.375
.C,
300
90
52
taires
rétablir
le
de
la
l'accord
octobre
de,
restriction
d'en
mars 1935,
de la
porter
décidait
production
le
de
levée
plus
duits,
lion
atteint
-247.975
Après
1.400.106
francs pour
francs contre I
l'exercice
mil-
précédent.
affectation aux amortissements de Tinstance
et..25 francs de bonus).
EMPRUNT SERBE 4 1895. Dans
B'88
Avoines Paris
Prix i m p. Dép. cul. 2.4 60
Ltvarpool. Décemb.. 4
Courant. 92 26
Proch.
204 50
95 50
'très sensible de la plupart des' titres locaux. East Geduld 2.083 37 haut niveau jamais atteint, soit 1 10 des -I.377.619 francs contre 1. 119. 103 francs et l'Emprunt engagée par deux porteurs de
15 et taux au Farines. 93 60
Courant. 308.. 308"
93 60

financière 1895 (voir notre « actuali- Orges


contingents de base, à partir du 1" jan- compte tenu du report antérieur de 49.762 fr. té» du 18 serbe Courant. 114.. 116..
ILi'a.o'bxia.li'bô vier 1939. contre 70.890. francs le disponible, atteint ciation nationale des dernier) contre
novembre l'Asso-
de
Cafés Proctt
Havre. Courant..223 110..
28
111
223 26
Le même comité vient de se déjuger. Il 72.249 francs. porteurs français Procu. 223 76 223 75
a prescrit hier qu'à partir du 15 décembre SALINES DE DJIBOUTI, DE SFAX ET agents de change, la Banque Ottomane et la valeurs mobilières, la Chambre syndicale des Cotons
Proch.
Courant. 409.. 411 60

-- :
411 413 60
le contingent de production sera ramené à DE MADAGASCAR. Les actionnaires se- Banque Hoskier, le ministère public conclu Liverpool. DGcomb.. 4 66
Cacao Janvier..

• i.•;
4 66
à la commission des finances -mejit.jidij, çr£dit,,dû. au retour vers la_sincê- du 105 des tonnages de base, et qu'à partir ront réunis le 23 décembre pour approuver au débouté de la demande" des obligataires. a N.-York.. Dûcemb.. 4 47
4 67
Dispon.
]\|. Paul Reynaud défend ardemment son' rité.budgétâir.eJ. ,: ce hiafin que
1" janvier 1939 il-seraKabaiss.évà-'WP1%'• prQV!sô,irërrienèi'<ap1poTt!-à-titi'craiï>ïuéioTfi
sdes-tonnag-es 4e :base.O-i -O à jlacSociété par«hi-"<t!! Société-'dès^5arirréS;de
faitt ,<
Lé- .substitut a -basé: son' argumentation
Sucre
t- ,t..> Janvier. 187.
Paris .r(.. -Go.HrajU 315..
2 86

La réduction du contingentement deijo de? cet rapport, sur la thèse de la faute dolosive qui seule
fç, A 31450
jpîâri :çTe; /redressement. •"•C'est son rôle'; II' a A cet égard, on apprend l'Indochine ». En conséquence -r-<
Pruch.
Pr'octi. 60 .;31b
31560
316 316..
.prouvé, cçtte nuit, ,à la commissiondes 'finan- Maroc paraît devo.ir bénéficier de l'ambiance' à -ioo pour l'année prochaine traduira Isjxîipital sera rfûgmerifë de 32 millions à 3g ::sabilit!P.contre peut être génératrice d'une action en respon- Caoutchouc Londres. Dispon.. 7-16/16 8
se
y
cés, qu'il entendait s'y tenir. Il estime être constatée par M. Paul Reynaud. On eirvi-
par une réduction de quelque 6.000 tonnes millions par création d'actions à remettre. préjudicier
les auteurs d'un contrat qui
à des tiers, mais l'Associa-
Cuivre stand.
Etaln..
Coinpt. 43 11/ik
Terme. 43
8/1% 43 5/0
10/0
d'autant plus fondé. qu'il pense être en droit sage, en effet, une opération de conversion de la production, car les sept mines adhé- aux actionnaires de cette dernière Société. peut compt. 215 2/6 43214 10/8
de se féliciter des résultats déjà acquis. Le de l'emprunt 7 des Chemins de fer du rant à la restriction produisent à peu près GAZ DE MULHOUSE.
L'assemblée
tion nationale des porteurs français n'a joue
que le rôle d'intermédiaire en essayant de Zinc.
Plombetrang. Compt. 13
15 3/1K 14 19/4
Compt. U/4>£ 138/1
ministre des finances les a rappelés hier soir Maroc en un 5 à trente ans, émis à 98 725.000 tonnes par an. On ne sait pas encore ordinaire, tenue le 7 décembre, a approuvé régler -au mieux des intérêts français les
à la commission plus-values- fiscales de no- dont le montant serait de 17 millions de flo- Jusqu'à .quel point la décision affectera l'In- leswxomptes de l'exercice 1937-1938, faisant pons de l'Emprunt cou-
(Hn)..
Argent
Or fin (l'once).
Compt. 21 3/4
Compt. 148 6'
148 11


vembre, rentréesde capitaux, abaissement du rins ou de la contre-partie de cette somn)» serbe 1895. D'autre part,
ternational Nickel. ressortir un solde bénéficiaire de 3.153.347 fr. le règlement intervenu devrait être considéré
loyer de l'argent, qui s'est traduit, en quel- en francs suisses. Pourquoi ce revirement? C'est que le Co- auquel s'ajoute le report' antérieur s'élevant comme un acte de souveraineté publique, DROITS DE SOUSCRIPTION
ques semaines, par la- diminution du taux de une C'est là d'un heureux augure et aussi mité international a constaté, d'après l'état à- 85. 18p.francs. c'est-à-dire que seul le gouvernement you-
pour l'avenir de la des 'demandes de la consommation et des Cofinindus Estamp.-Vence incoté}


toutes les. catégories de Bons, raffermisse- indication utile 98,95
Le dividende a été fixé à 30 francs par ae- goslave aurait pu le modifier. La Brosse, 25 25.

PARQUET PARQUET COULISSE PARQUET PARQUET


••
fréoM» Premier DernMr précéfl"
^aré
Premier Dernlei Preced» Premier cours PrecM" oernier Prêcéa» Dernier PARQUET
MotoT 0U*"
emn

0 écart
lIIGtare TERMB cours **••
C8111'8 clOture cour. C01ll'8 clôture 1
TERME
fERMB cUture

.•'
TERMB
TBRMB clOture eour* deUb.30
O"H.3D AU COMPTANT AU COMPTANT
'cours
cours clôture
ClOture cours AU COMPTANT 334
82 05 3% Cambodge.
ciotNM COIl1'l


'.11

amortissable. 80 95 584 581

210 Maroc
82 68 Ste l-ranc. ma. uomm. Pétrole». 67 60 68 582
60 4% 1917
84 50 3% 84 30 866 Française des Pétroles 858
d'Uglne 863 193 de part)
(100-Eagle
Canadlan 194 195
77..|
3 ^amortVssabiâ
FONDS D'ETAT
si si
mdochlnolsB d'Electricité 425
ndustr Electr (StéCentrV 580
640
442 Ouest-Afr'caln
» 334 330
83
10 4% 1918 82 80 83 85 1636 Electr. Chimie
Sainte-Thérèse 1630 78 25 77 75
Caoutchoucs (Financière) 251..
hî i"
82 In
15
<g o/mâmnrtfSSahià inn 30 Lorraine d'Electricité'
in ndustr Eneriiie Eloctrlaue 580
665 Tabacs 7650 7675

B
1654
83 ï 12

Clnzano
Chartered sable"' r?

i: '
82 40 249 248 50
107 90 5% 1920 amortissable .107 40
83 75 1325 Kall
Kuhlmann (Etablissements) 684..
1303 1342
(Action «V») 845 ^417m0-
S || «i 7A Nantaise
oSest-Lumlère d'Eclalrano 378 37S
,«,! 7.
! !|
108 50 696 835 843 Z»
149 9649.
4% 1925 (garantie de change).. 149 70
4 '2%1932, 1932, tranche A 85 95 151
755 50
684-
1140 Matières Col. Saint-Denls, éap. 1118
746
746' 1158
756 1143 »Clilzano
238 239 50.237..
1134 112851920 'j 60
Rn
6 920 amortiVaahiB in? 7n in? Sud-Lamiére,
amortis
15
09..Sud-Lumière priorité
Téléphones. priorité' 94 7I9
94
m

95
FONDS D'ETATS ETRANG
87
85 05 4^^1932. tranche
142 25 4
tranche
lS37fparant.de chanae) 142 95
99 70 Caisse A. Déf. Nat. 5 1933. 99 30
A
84 15
15
405
755.
87
85
145
45
45
65 1804
65 861
Phosphates et Chemin
Phosphateset
Péchfney,
Alals,
Rhône-Poulenc
Salnt-Gobain
Froges,
Chemin Fer Gafsa
Camarg.
Oafsa
1780
858
2115..2175..
756
1819
870
321
88
50 City
Colombla. Deep 1134
88 75
75..
1128
322
323 50 88 50 I
2821
50:
74 25
\\é
1
920
é
é
0/
amortissable.
îq?;1 jîI
l93à'Vfanchë
Q ïïîïpu! "o
A
107
sr 70
«n
()g
P 93? i!oor ,5? |2 Olllet Thaon.
l\
«
ilIn
Do If us-Mien capital
loulssancé""
A\
5570
4870
aîî
R^7û
5570
An£ L'Sî"16 o <? i92,4n'nD?,WK^oK
Angleterre
i?nflI^?nrLeK20J'.?inl,10,0nl
Arflentlne
2 0/ (100
'0!°7
A}Ké,l9lUS--
y~
livr..Ï!r-'
o(,2?
1942
?o?L-i 5605e
1.2435..
12t25 124(15.
?55"

• 12+65..

17..
l93"
• ••

Salines Djibouti 401 403~
Concordla 15 52
889 936 Obi. Trésor 943 405 99 50 2150 de 75 2836
2821 • • • •••
-936.
889"
4 4
Obi.Obi.TrésorTru~;or
Obi. Trwor4?0
4X1933
iad4
19331 Oi4

1932
935..
884..
943..
$84935
898. 4175
Salines de DjiboutiJouissance. 401
Port de Rosarlo.
Réunis. 619 4160
403
4150
2816
2816
383
Crown
Crowii Mines
Dagyafonteln
Beers,
Mines
ordinaire. .388..
2836
386 '9": ij-j-v v, :;•• '«25
4 f 1937.,
T,ésor J933/*
142 25 'Î2 145 15 Glllet -Thaon
35 Péienohles.
oul8sance-- 48|g
35r80 3I0 79 • • Aut iche 5 1923
Belgique»53 i'no31 p«rJn
a?is?i
cwi' b o/
,Fund.(.
(100) ,oS"
série !I00)
iln 94 9*94 25
919
854
Obi. Trésor
Obi. Trésor 4
5% 1935 911
A. 84.6
924
857
138 15138 15 1288
533
1160
Chargeurs
Afrique
Liquide OccId.lCIo Franc.) 1H9
524
1160
J444
1910
De
préférence.
Dong-Trleu
iH53
1938
1425
1924
SS
cb 1 Tr^sSr 4
4
nb 1 TrésSr 5 8° 935 q?? 934 lia
sis
<s!n
rq2
lit
sst *<:
Centr. d'Eclairage Lebon i960
Jouiss 1450
0I5
1900
1440 Danemark If/'iiqA oinn
ulmVS
HaII«foï0n 4
\i l
H1*
il? 1- iôi •
oïSS
2722
138 25 Obi. Trésor 3 3S 1936
118 70 Obi. Trésor 4% 1936 B 118.. 118 25 4975
Air
Brasserie Qullmès. 4990 5000 565 Durban Roodepoort 568.. 495
Argent.Indochine 1283 1308 99
Rand. 98 97 50 gbl
|
TÏésSr 4 ^1932 Ikn
«
Eclair. du
Continentale Gaz..dâi 640
Chauff. 10BB
653
ïïîniWiVnli 7U iA 783>

•..•:••
1933 1024 1024 667 Caoutchoucs 494 East
570 "° \[ t?IsS r 4*193* in?? 1 092 405 •£$.
1023 Bons Trésor 4
1934. B. 666 670
Equateur
Estrellas 488 M
9" iiJ99 V 50
eii

1.
Jouiss
1010 Trésor
BonsTrésor4Ji% 6% 1934 1010..1010.. (Sté action 610.. 609.. Mining 168 60 \tésor 008
Î2?S'" ,2°.2 ool Fusion des Oaz, ordinaire.. 626" ISSl
RoPumanl?«
i^n U )- ?2? VA

"•'
Citroen André), 163 169 625
N.
.• i46
622
101450 Sons 1010 Iré sor 934
Trésor 4 Ji 934. 1012
•• et Étranger lïfio Ha


..1012 5
1009 d Mulhouse. 1270
Bons France
Franco-Néerlandalse ?«; 271
676 action 668 680 117 117 60 116 50 Gaz
vSÏOo«fa^a 7 J'ioai f«n *• fSI
997 Bous frboor 4 l.$Si»
9»5 Trésor 5% cic-. 1937.
995 998 666
»..s >«r;
ComDt et Mater. Usine à Gaz. 659 666 272
287 Itflning.
Franco-Wyomlng, ordinaire 81|
3^,60 304, 50 • Bons i?D! Xflnr ^o7.L2?
.flc iVa-r'
II?"
qs«
994 "993
qa» de
de Paris.
Mlchevllie.
280
m
3IÔ'"
377
T72 i0UB08lavle
•••
'••<v
1931 38° • 878

GOldflelds.
&9Ï
1004 Bons Bons
du Trésori«%Î8v, 1938 v 9941
.420^ inaochme, act. 600 fr. 418 421 ..v 811
General 812 1SSI Trésor!^ Gaz

Caisse autonome 855 863 1005 .1008- Distillerie


Gula Sgî21TnréflOrrEt^ T loos
Aciérie» de Long wy.
Alsacienne de Construction 74a 732

189 188 Kïî Trflor V«iV rnw 1 q« 590 595 375
864
v– ••Banque de France 9350
63
433
Ford 1 Société Française) 62
Indochlnolse Plant. Hévéas429 427
63 594
188
Hotçhklss
Houve.v.
59K 593
A 363
|»| •
100s
36?
|°'
4so • Châtlllon-Commentry.
VALEURS ETRANGERES
9650
6420 da
Paris et
l'Algérie
et Pays.Bas.
Pays-Bas 1314
6200
9600
6400
509
465
Peugeot Automobiles, 498.. 500.. 669
Pollet
Raffineries ot Chausson, action 464
Sucreries Say. 654
et Sucreries
fr. 654..
468
660
660..
628 La
46 HuanchacaPétrole
652.. 634
630
665 ^emia
RTX
P*T,T, 5
fer
PTT fiV mas
°
EUl
ÔPiSojI 47B
Ul

Flves-LIlle
Pontgibaud 13T0
1605
638 1235 1614
630
Phénix Espagn. (Union et).. 915
Banque RenC Internation
fhèTand Bank 4900
585 *tlk 80? #"
48SO

.•••
1330 1314 653 Raffineries et 46 47 50 311 46 75 7 v 0/ iqV°,i
46 0-' I??
s«5
1334 Huatichaca


1330.. Poiitgibatid ïho

'• win
..1334.. Land
Transatlantique 190 '26J< l nnn'rfnM;«i SRfin
Q' 1929 425 423 W~ 131o 1235 Bank
3W 60,

Kuala
Forges et Aciéries Marine.. 4A0 CréditetFranco-Canadïe'n
665
•_ 665 661 459 Terres Rouges, action 100 456 459 312
Jagersfontein
Huiles de 311 ili*
469
1116 Compagnie
Union Parisienne 458.. 473.. 528
Compagnie de Paris. 110b
Algérienne 1140 881
Union Europ.
Allemagne 5
S Industr.
(Plan Flnanc. 531.. 540.. 188
et Young).
372 373 Johannesburg 192.. '42
428 190.. &{%oïV\ ùoSaJ%1£
•••••
1924 il.OOO dollars). 4050

lona
4095
et
^hVitwrknéô"
Jeumont 342 sqr
96()
344
ànanc. Industr .d'OuaVôè
Société Générale Belolqua 4030 520 <tn?2 Rno
nat.AId'Esc, Allemagne
.130..
461 Katanga d,60') 466
421 Johannesburg 961 .~nciété
879
543
Comotolr
Crédit
tonne
Commercial de
1105
France. 530
de France 189..
Foncier Indo-Chine
863 878
649
3105 190..26J4..
381
1140
800
869
Argentlno iCréd. înt.) 4
Autriche Int.
(Plan

5'~1934.
Young;.
X%_ 1933-53.
a ^15 932.
Belgique 5?J?O1934
34. 800372
874
373
801
867 199
..Langiaaate.
428
202
451
426
198 50 ,••;»••
_
PonT-à-Mousson LoSvroll-?Ion*bard
2650 961 2580
Ch. Méditerranée.
376 37B Téiégr.
Générale
960 Congo-Grands Lacs.. ?
du Ncrd
Charbon"
Belgique..
?.. B02 4070
4030
6550
1455
£Ï2
«fiS
tli-
193 2635 ..2644..

Llévln
Lake View and Star. J 168 60128168 60 622'
Foncier 2644.-2644.. HéïaUx
'o~roiseCh~bon~
3169 60
814
183 60
1|"
814 • Société
Fonder tndo-Chtne. t89
-4.Ly?nnals
B Générale
Société Générale
Foncière Lyonnaise 726.. 739.. '1
1630 812
803
803
3330

1725 .13200..
812
3200
1620
2625 5
EgypteI~ette
Egypte
Japon 5, 1907
4
unifiée 77 ?i)
.Dette unifiée VO)
2644
3250. 3235
2635
3236 187 50 Ungiaagte
128
128
212
13&
208
128 50
50 VALEURS
VALEURS

207• 50 Nationale Via 685


Assurancc3
Assurances Gén.

FRANC, (actions
Ince;idlj.. 850
Côn. Incendie.. 850
31. 850
850
705
~nee-Maubeuae"
Sene
néthune
13éthune
e-Maubêùflê
Commentrv-Fourch an?
2401
703
703
3050 6075
5050
2390
'7~0
708
6075
Jugroo-Marlhaye
Monnrolse
st-âslattque Danois
Hst-Aslatlque Danois
ris -redit Franco-Canaaïen'à'ii 3955 ï«
Ville
622
6025
6025
4^7
69~
82§
60"
6050
725
Rente Foncière. 389 ..324
5 75 Russie consolidé
Sertie 4 amortissable 322
5 75 5 76 30 75 London Malp Reef
Tin, ordinaire 3i 3150 Préservatrice Accidents
Prévoyance Accidents 455
Haute-Loire
Sarre et Moselle I™
200
550
de Toklo
3 40 3710 382B
3600

''•• ordinaire Union Incendie 700.. 725 Mines d'Anlche. 470


3185..3177.
399 387 324 50 676 680 430
88 Société Générale Foncière S7
18060.. Suez (Canal), act. capital 18075.. 17910.. 195
î??nR-1 Prto^ Jr-"l3sance. 15800.. 16950.. 170
87 326 Turquie iDette 77 «Ik 34.
Turquie (Dette
Ottomane
H
tr.) 350.. 356.. 178
I" r.4.
33, 2-
649 194.. 194.. 49 Mexlcan Eagle,
204 50
Malacca,
préférence
ordy estampillée
6S2
179.. 206
205.
,+9 25
180
49
M Unipn Vie
1 Banque Afrique Occidentale 780
410.. 400
775
3'Anzln
do Garniaux! 754
1135 4R«
550
uTi Sucrerie Egypte Ohlln 3185 1A77
650 =====5===========^^
Mexique. Indochine

l.
Nationale 168 168
15500..
°llï
Parts de fondateur. 15225.. 15225.. 647 Banque du 647 1335
256 Michelin et Cle, 6* de part 1320, 1337
Mlmot Guadeloupe 3910 3850 de Dourges
d'Ostrlcourt «12
1195 <-èio
snn
COULISSE COmDtantiPrec. clôt COttr*
c»7 oS?£,.9t!n£'Vflle' cln9ulem88- 54"
-22 •'• FSLac.V?inn5«nn
b??.n> ,} «°*f 60i
5400
60i "I
4100
224 50 Canadien Egyptien..
Wagons-Lits
Crédit Foncier
Pacific dollars).
M
4180
222
4170.
220 58, nos et Produits
Lacs.
Chimiques.
265
590
252 50
598
B.N.Ç Madagascar .1., 2910
362
2910
360 Omnium Algérie-Tunisie.
priorité Sll9 2490049
1,95 VKJUl%"J^ tuuipwai "et aot. aeU^u

llb..
M
81 •' Philips (dixième d'action ordin.). 3485
853
fil
639 .Midi,
'••• action =
Nord, action 400 fr.. 8dO
500 fr 853 869 ••"
639 ..3500
81
3460
80 598
754
Minière
42 75 Mozambique
Grands
Moteurs Gnome et Rhône, A 7.60. 752 I Credt Algérien. 1895 ..lSïi
6S)8 596
42 75 Créait Industriel non lib 282
595, gyg Bor, ordinaire
action
0479
2501
866 434 Gaz et Electricité de Lisbonne. 431 431
|76 "Zaïta 43 282 Guergour, U96 Foncier Égyptien, 10- parts. 8300
754 Orléans, action 500 fr.
Indo-Chine et Yunnan 520.. 512 .3420
7a4 760 ..8500 Arbed, parts sociales 8600 8500
193 80 Naltagua J9.
176.
194..
176 50
193.. Crédit Foncier d'Algérie. 472 678 630 Mokta-e!-Hadld, capital.
action.
1210
4715 4710 Franco-Ca».,
Eqyptlens. |iart. 12800.:
8360
12800

580
520 2640 S.K.F., action B, 100 cour 2625 2590 Monts-Piété
îlî Sahta-Fé, action 500 fr 330 Central Naraguta Tin. 470 |ou s»M<no 4 25 4100 2335
Mining 3493
1049
O88 89 50 .Socipte Cuivre et Pyrites. 274 50 270 Béthunolse d'ÉcInlrago 188 2330
Métropolitain de Paris, act. 250. 870
382
872 ..12107 East Geduld
GeUuld 3375
Navigation Afrique du Nord 210 214494 j Générale Als. de Banque. 412
Tekkan,
Transylvanie
961 950 190
868
Montecatinl
2142 2083 210
Padang
New State Areas.. 49S I Marseillaise de Crédit. 622 411 PéchelbronJ 62 *n Electricité et Gaz Pyrénées. 226 226

.«:
<*™ Franco-Bslgo. 490
Nanceisnne de Crédit 231
639 joulss. 642 1660 490 623
370 Parisienne Electrique 361
853 Tramways
Tramways de Shanahaï 849
642 ..j,1660
373 J 2542
8e5 254,2 172
Rlo-Tinto, Ud. 1685
172 50 172 50 1050
2538 1050
604
Pernod 61.2 1'04
613
1045 des
Sous-Comptoir
-Union Mines Entrepr
Cotelle et Cent").
Foùchèr
'Dynamite action. ssn 579
Dynamite
4Ï2
520
1025 1068
415
520
Boubaislenne d'Eclalrauo. 1335 1320
Chili.
du Chili 4850
Cockorill
485

354
de Shaiiçlhaï 849 8*5 CompanyCompany Ltd 2555 Perno 332.; 4840
1620 Eaux et l'Eclair. (Lyon, des), aot.o 1500
"oulss. 1193
lfi25 1445
Rio-Tinto,
Union Corporation
Azote [Norvégienne de I')
Pitroflna 1465 1423 315 Phosphates Constantlne 1049
172 50 Phosphates Djebai-M'DIIla. 169 50 170
311 312
167 50 Phosphates Tunisiens.167 4P 167 •) Annuités Lôrouvllle 342
Union des Mines
Immobilière Marseillaise. 2080
332
153 184
-354
c35~ iGIvet-lzleux,
PijZ!Tc!.Lr""a lin B79
Aciéries .Iu
Providence Belge U65
4350
8000 185oV
4840
?525
1205
798 Eaux et Electricité Indoch., cap. 776
12U5
791
2128 2155 2110
I
12045
335 Ripolin, action "“» 2285 Djeb. Douarla.
DJarls., Jouiss

'• ' '


601 604 604 2225 2900
Pointe à Pitre, action 418 Buenos-Alres 2900
.363 ..|
.•
737 ..6525 Royal Dutch (10- d'action ordln.) 6560
?28 Distribution d'Electr. (Cle Paris.) 730
Electricité de Paris, action A. 738 750 ..4594 Amsterd. Rubber 1 10- act. ordln.) 4600 ..4580
6420 417
364 Randfonteln 364
415
Maroc 399. 400 Ou£s Bavïouth 1260 4650 4650
Kinta, Joulssanco 500 489
743
Nord Extract
398 ..48600.. H. V.A.. action 500 florins 48700.. 48300.. 1514 Rand Mines 1524 1512 Ouest 420 420 ÏSuàne et RemSauaoe 119 119
1 260
Hutehlnson 840 845
•J03
-• Efectrlcité dé la Seine, act 402
386 50 392 .2670 Uéblg's Roan Antelope
.56.2, 150 50 151 ..I Rosarlo à Puerto-Belgrano.. 110
672.. »«rt
670 Transatlantlaùe"cië GénérV
capital 1190 1180
Tapanoélle
''
Electricité, Gaz du 45

-
392 2660 2660 151 109 Sumatra, 1815
Shansi lïl:50
Electricité (Cle Générale d') 1494 687 Robinçon Deep --e-SS- 681- ipart). .rransnorts TRén Parisienne- 605 51 1825
15I5
l-ol3. 1547 Nestlé,
ioOOO.. Portuguesa action ordinaire 10150.. 10)50.. iParlsienne Indochine.
Electr. 1335. 1625, vXresl Paris 603
512
327 Energle-EI. Nord France, act. 260 329 331 ^810' •-•.
663.. Enera.e Electr. du Littoral Médit. 560.. 571 I 613 Sucreries et de
84t
Tabacos.
Raffin. d'EdVBtè 847 615.. 615.. 21 75
847
253 Sennah Rubber 251 ITramways
j
21 25 Docks Entr. Havre 935
des).
695 681
.. sénédlctine 7093 22 75 24
ftla"
^n Viscose
Cercle deAlbigeoise
••••.•
•• • •• –'•Monaco
1505
524

2050
1330
,833rt.
150
Forces Motrices delà Truyère.802 .-•.
.806 '8ard4;«jnlére;actlon-llb,>825
Thomson-Houston.
T.S.F., action B .487
.835
49à..
155 fréc6d.] I
'**
726 Shell-Transport.
Sijva; -Plapa.. f. ,•
Jack », =73.1. 726
i
Eaux (Générale
Eaux pour
Comprimé:lEtranger;
(Et. th^rmaf). 159*
Alsthom.
v, iqua
13Û 109* Oamov
135
-•• Kav (EtabïlssomëntsV
Etab isseSIntl 640
e Cusenleî ordln"" 4 1 4 205§
7036
4?S 1301

3%
.495 i50 nn,u tooe ,^m. terme ™ «aitrs «57^0 50Slmmer and Vlcliy
Air 1580
I7ïô ofsHUer
orain.
Eaux
«reoaw Umb-îo
•• 163 164
158 50 159 n85 n swwrieousenier.
d'Electricité COULISSE adur» 163~

179
( 2052
^002
Union 455 ciMarei -a78'v." Sprlnj* mibuq Î284 28-2-^1 Î79 siint Wànhàëi' ?4fin ?a?2 *•
455 464 1 7 J
465 Union
726
465 Gazet
d'Electricité
Eclair. Chauff. Force Motr
792 •• P°'8es f Acier. Nord et Est 784». 800
728
463
4G4
735
466 26 50 mexicain 5
23 75
--y
26 50
-278' Sprlngt'Française.
2099 steaua
23 75 23 75 56 75 Tanganylka 56 75 57
26 50
Mines.
SubNIgel.
71284 282-
851;
2120
355
2110 |
Eclairage
Edison,
Electricité
et Force.
de
action
43*;
1 7~$

710
Beyrouth. 505.: 518
435
725
cfmeit ^Harsôïliê"
Saint-Raphaël
F?ancall"
indoch ne.
5460
TMn
333
MS 5470-
i?^r
"345
tin
>-
–•-– « r-c CHANGES
LES
LES CHANGES A PARIS
^» ^n.O.lO |
1511
910
1246
Denaln-Anzin
Hauts-Fourneaux de Saulnes. 875
Schneider et Cle iCreusot). 1225
1490 1524
900
1244 456
88
625 6
Anglo-Amerlcan Corp 468
Albl
(bons) 88
616
88.
623 299
158
264
Terres Rouges (100' de part). 15,8

281 50 91 75 TrepcaMInes 91
469
Tharsis V.
Transvaal Land 265 263 299 296 50 Electricité Paris, part. 10990.. 10820
158 50 Electr. et
|
Seine,
Gaz du Nord, part 5105 5150
part 1675 1720
pollet
Bon rat et
t'ouvre'
Marché
Chaussoii part 4500 4noo
126
,“? ••
i?r

Londres
devises |Prec. clôt. I Bar. cours

d d livre sterling). 177 37 177 60


S;
L
Tréf Merles et Laminoirs (lu Havre 810 Areas (Government)) 89 75 Electricité 245 îo% asn New-Vork (100 dollars) 3783
819 820
Romana. 109 50 • 109 60 179 50 Tubes Sosnowlce. iîSt
Loire et Contre.. 247 3799

y
281 283
BéthunedO") Astra i# Energie Electr. (Centre d1).. 569 ..578 Printémns" ordinaire «n Allemagne (100 marks)
Lens Tubize, privilégiée 113
602 '592 609 108 60 1519
Charbonn. du Tonkin 2470 2535 5560 Banque Nationale d'Egypte 5620 5640
Traction
178 60
Anance
nirint Ha'vas 42^ 494 Belgique (100 belgas) 638 371527
2498
254
355
Mines de Courrlêres 251
de
Maries 258 243 Barceiona
Brakpan Palermo 481 851 244 239 ..4360
478 ..2045
113
Union Minière Haut-Kat., part. 4385 ..4395
Vieille Montagne 2064
110 50 Energie Sud-Ouest, ordinaire 668
Energie industrielle 660
2055 ..[Est-Lumière, ordinaire. 205
669
665
208 A r Liquide, part:
Rntiin S7n "4670ait «pagne
• (100 pesetas)
H0).land8< 100florins) 2059 2069 75 207 25
639 25

22
348 366 50 474
Brasserie la). Lumière (
Dun?opssi 4880 •#*t"u Italie 1 00 Il«j3) 199 20 200 05
717.
75
486 de 478 490 271 et Spiritueux (Hellénique).. 2?8 27S Force et 227
852
Brasserie Schlau 286 Vins Français

.
Vlcolqne, Nœux, Droc. 577 851
41.6. 120 128 Crânes
c troën nart 1 r'an'à i^a isn
587 586 280 British American Tobacco 883.! 285 415
343 Viscose (Nationale de
West Rand 419 Force Motr.du du Haut-Rhin.483 361 368 149 ItS • ïï°.rvè38 (10° couronnes). 892 50 893
00 zlotys)
2235
795
318
Bor (Mines de), action
Penarroya
ordinaire.
Nickel (Le), action 250 fr 797
2235 2235
813
318.. 320 1840
877
199 Bruay (1000
Calro-Hélionolis 1852
d'action orlgln.). 196
883.. 422
195 50 WestSprings 345..
1840
423..
341..
420 de
Rhône
la Vienne..
Havralsa d'Energie Electr. 797
J
303
460
"ram.,
302 50 Grands
.«vau»
Travaux MaVseïliè. 651 fin Eol°9ii<Mi
Ç0™1
aulsse (100 francs)
640 juède ( °O<>0
100
lei)
couronnes) 915 60 914 60 io
855 12 861 62

LE SALON D'AUTOMNE guèrequeconvention


et vement des sculpteurs indépendants, je veux guays, Deluol, O.J. Mietschaninoff, André Baxte, Jungbîuth. Plus
pauvres formules aca-
démiques, en dépit des vivants exemples que dire ceux qui s'attachent à la nature plutôt Verdilhan, Peter Lipman-Wulf, Rosso Rossi, d'un nous eût ici re-
»-•-«* donnaient, pour leur part, une Berthe Morizot, qu'aux leçons de l'école. A cet égard, Yvonne VVilly Vuillemmier, J.-F. Lavelle, R. Clozïer, tenu sans le manque de place. Et comment ne
Mary Cassatt, une Louise-Catherine Bres- Sérruys aura montré la bonne route dans un entre autres. Qulil n'y ait rien d'extrêmement pas remarquer toute la réflexion attendrie avec
• Les circonstances politiques ne nous ont pas s'imposent singulièrement. Par exemple, parmi une
lau. Sans doute, aujourd'hui, dans la libre temps où on la citait comme exceptionnelle, mâle dans l'apport de la peinture laquelle Alfred Puaux-Bruneau, qui est aujour-
laissé la place d'achever ici ce que nous com- les peintres, Eugène Floch, que nous avons re- masculine, d'hui dans l'heureuse passe de pouvoir oublier
expression de leurs dons, beaucoup de talents 'avec la regrettée Jeanne Poupelet, et. c'est un excepté l'Espagne d'Henry de Waroquier, si le devant
mençâmes d'écrire sur ce Salon, la veille du marqué en une autre exposition pour les mêmes féminins se montrent-ils un peu. superficiels, plaisir de voir comme elle- maintient, au ser- visiteur s'en étonne, du moins .trduve-t-il de la nature l'excès de sa science d'atelier,
vernissage. Et nous ne saurions, aujourd'hui, dessiné et modelé le portrait si pensif, si
en continuer l'examen salle après salle. Mais,'
qualités qu'il fait ici valoir, avec une parfaite
plénitude d'harmonie, dans un Intérieur animé
se contentant d'une facilité adroitement acquise viée de l'observation la a
mieux réfléchie, cette quoi apaiser sa surprise dans maints ouvrages véridique
et, du reste, souvent spirituelle. Mais aussi, franchise d'expression qui lui est propre. Au bien écrits, peints avec de sa mère.
à la veille de cette fête magnifique à laquelle où le sentiment des figures s'accorde intime- une
certains autres nous attirent, nous retiennent nombre des femmes qui viennent d'être hono- délicatesse suffisamment personnelles. vigueur ou une L'on voudrait parler de la section du Livre,
nous convie George Desvallières et qui promet ment à la sensibilité délicate de la couleur; Nous en où sont exposées les illustrations gravées
d'apporter à la caisse de secours du Salon Pierre Wagner, André Roz, Louis Neillot, par un accent plus marqué, plus original: ainsi, rées du papillon bleu, on est heureux de comp- avons cité beaucoup dans nos premiers comptes Marius Martin l'admirable volume sur
par
cette fois, une nouvelle venue au Salon d'au- ter'une Française, Marie Profillet, de qui le rendus. Mais voici des pour
d'automne des ressources dont elle a le plus- Kikoïue, Marcel Renot, connus de nous depuis noms encore que l'on meix
tomne,, qui a signé Laurette (c'est, je le vois buste de grès rosé nous parle, avec un accent ne .saurait laisser dans l'ombre: Aubusson dont le texte est dû à André Chau-
impérieux besoin, c'est un devoir de diriger longtemps. Mais comment ne pas reconnaître Pierre Ladu-
au catalogue, Mlle Laurette Aynard), un éta- robuste, naturel et charmant, de tradition, à reau, harmonieux paysagiste de l'Ile-de-France: et à P. Blanchon et qui a été édité par
le lecteur épris d'art vivant vers ce palais de les mérites de Pierre Brandel, Paul Barth, Ro- lage de Poissons où tout est aussi clairement la fois, et de vérité prise à la vie; heureux, Yves Brayer, qui, "dans une toile hardiment Fleury d'
sous l'égide de la Société des amis
Chai Ilot où, pendant dix jours encore, il peut bert Delaunay, Ed. Heuzé, Luscher, André peint que simplement écrit et dont la mise. aus"si, de rencontrer parmi ses concurrents brossée,a évoqué Aubusson où René Helleu fait voir les
prendre plaisir à distinguer, dans l'assemblée avec une justesse Chansons pour elle, de Verlaine, commentées
des peintres où le nombre, accordons-le, fait,
Michel, Unsoung Pai, G. Venard, A. Huyot,
Folmer, Herbin, Bonamoni ? Et, du côté des
en page est comme découpée dans la réalité' masculins Albert Dubos, Pierre "Bouret, Roger ble tout. le rose et tout l'ocre d'unremarqua- des plus par l'art d'Aristide Maillol; où Colette Pettier
même, la fraîche réalité; ainsi Renée Ber- Picard, A. Le Vasseur-Portal et le jeune Phi- beaux aspects d'Albi; Gimmi, portraitiste plein
tort à la qualité, dans celle des sculpteurs, des' femmes, n'est-ilpas juste que le papillon bleu nard, Madeleine P.onelle-Demas, M. Th. Le- lippe Asselin, de qui nous avions, dès le pre- de simplicité et de sentiment expressifs; Harold aderéuni les « bois» qu'elle a dédiés aux Epaves
décorateurs, les artistes les plus dignes de cré- accoste les signatures de Jacqueline Gilson, de .clerc, Hanna Kr^jnikova, Jane Tercafs, mierjour, remarqué, Julien Green, Duo de Colette; où Louise
dit après les maîtres. pour son caractère si English, qui se joue spirituellement du Contre- Ibels. Mais il y au faut
Marthe Orant.'qui, toutes deux, attestent mieux Suzanne Çappiello, Jacqueline Sueur, Marthe directement, si souplement traduit du vrai, le jour; Emmanuel de la Villéon, Deltombe, Pa- renoncer. Et l'on renonce
Un papillon de papier bleu, ici, là, piqué sur que jamais, chacune en des peintures décora- Batifaud, Marianne Clouzot, Geneviève Muller, Périrait du Dr IV. aussi à dire tout l'intérêt de la section d'art
çouil, qui représentent avec verdeur trois géné- décoratif, où, pourtant, des maîtres
un cadre, sur une statue, sur un buste, exci- tives, là distinction de leur palette et leur sa- Renée-Jeanne Carperitier, Yv. Mariptte, Odette Toutefois, ni: la sculpture, ni la peinture rations successives; Roger, Worms,
Oguiss,
tels que
Subes, Jean Dunand,
tera peut-être la curiosité du visiteur. Ainsi sans oublier Jane Raphane, auteur- masculines ne reçoivent ombrage de cet abon- Quizet, Ed. Saglio, Corneau, André Strauss, tiennent, cette année,
vante souplesse de pinceau; dé Marthe Dela- Tissier, Linossier, Henri Hamm,
sont désignés les ouvrages dont les auteurs croix qui, ne craignant. pas de signer sans son d'un portrait assez parlant de l'acteur Michel dant concours féminin. Il suffirait des Chim- JoubLn, Ganesco, de qui les un si haut rang, où Pierre
viennent d'être proposés pour le sociétariat. prénom, pourrait donner le change sur son sexe Simon, ni Marcelle Wahl qui, tout en assou- :pansés taillés directement dans le granit noir sentà. évoquer noms suffi- Lebasque, Jean Besnard, Jouhaud, Massoul
De la proposition à la nomination, il y a en-, la personnalité; Berjole, Jean tant de séduction, chacun à sa manière; ont
tant il y a, en effet, de vigueur de brosse, plissant son pinceau, se garde, à ce qu'il sem- par Mateo Hernandez pour sauvegarder l'or- Adler, Lemasson, Sébastien, Jules
Le Ray,

core un vote à franchir, car, sur trente pro- de sens magistral de la couleur, dans ses deux ble, de renier son acquis de graveur. Il fau- gueil .de l'homme, que, d'ailleurs, défendent qui la nature de Françis Jourdain sait intelligemment résoudre
posés pour la peinture, quinze seulement seront toiles; Madeleine Luka, de qui le Pot de fleurs drait, à présent, dire l'apport des sociétaires, assez bien, entre autres animaux, VOurs dp lente Alfred Rigny morte aux poissons est excel- le problème que posel'exiguïté de
et sa Mauresque, d'un tains logements. Abandonnerons-nous donc cer-
élus; pour la sculpture, cinq sur dix; pour est d'un relief- à là fois robuste et tendre; de Suzanne Bernpuard à Suzanne Roché, de Guyot.et la Panthère de Marcel Lemar, s'il n'y. accent. si franc
l'art décoratif, de même; pour l'architecture, Juliette Drivier, Simone Tranchand, .Christiane, Magdeleine A. Dayot à Pauline Peugniez, de avait aussi pour maintenir les vertus viriles et en sa souplesse; Roger Deverin aussi VArt religieux s>, où s'imposecom-
trois sur quatre; pour le dessin, deux sur cinq; Warnod, Monique Blondell, Louise Charbon- son paysage. si bien rythmé de la Baie des me toujours l'art pathétique de Desvaîliè-
Lisbeth Delvoloé-Carrière à Marthe Lebasque, et les bonnes traditions, outre un D'espiau et Trépassés; Ernotte et son Coin d'atelier pres- res ?. De la section du théâtre, si brillam-
pour la gravure, deux sur quatre; pour le nier ? D'ailleurs, dans l'ensemble du Salon, la d'Antoinette Destren à Andrée Karpelès, Alfred Benon dont notions bustes
d'Yvonne Gilles à Marie-Paule Séailles, de un
Livre, quatre sur cinq; pour la décoration théâ- participation des femmes est, cette année, consi- nous les tement touché et d'une tonalité profonde. ment installée par Raymond Cogniat,
l'autre jour, des maîtres tels que Jean-René Des noms nous
trale, deux sur trois. Je dois dire
que le der- dérable, sans qu'il y ait lieu de s'en plaindre, Chériane à Eliane de la Villéon. Et j'en oublie Carrière, Albert Marque, Navellier, Lamourde- Creixams, Kali encore: Bezombes, Fred Tripels, avons déjà dit l'intérêt. Elle vaut une visite
nier vote ne va pas sans donner de l'embarras si l'on se rappelle les expositions féminines qui, comme les autres, sont ici égales ou supé- dieu, Malfray, Wlérick, Contesse. Et le visiteur Louise Herviçu), (son émouvant portrait de patiente, comme aussi la section de l'art des
aux votants, car il n'y a pas de proposition d'autrefois où l'influence des maîtres < indé- Carlos Reymond, Maks, Dor- fêtes, où il suffit d'un André Ventre, d'un
rieures à elles-mêmes. prendra le temps, je pense, de considérer les1 mon, François-René Bernard, Lucien Marce- Pierre Sardou
faite à la légère. Cependant, certains talents pendants» était à peu près nulle, où tout n'était Les.femmes, aussi bien, ont suivi le mou- envois d'Alex Çallède, Manè, Apartis, Le Fa- pour qu'on s'y attarde.
ron, Pikelny, Seevagen, Katouro Hara, Michel Edouard Sakradin.
DEUX FAUX INSPECTEURS DE POLICE un monsieur, que je ne connais pas autre- L'AVIATION CONFERENCES Des primes aux fonctionnaires 1

TENTENT D'ENLEVER UN INDUSTRIEL police. ment, qui me dit « Te suis inspecteur de coloniaux qui apprendront la langue
J'ai à me veneer d'un tvpe. Viens
avec moi, tu n'auras qu'à lui flanquer un Après la catastrophe du « Condor », le CONFERENCIA. Salle Gaveau, rue Boétie. de leurs administrés
IIa a six ans, un certain Farina travaillait coup
à Serquigny dans une usine de masques à
de poing et je te donnerai cent francs.>
I ai accepté.
maréchal Goering a fait ouvrir une enquête
sévère pour en établir les causes. Les bruits
vendredi, à heures, Terre de
Demain
Chine
3
». Autour des romans de Pearl Buck,
Prix Nobel. Conf. par M. Abel Bonnard, de
«
Le Journal Officiel de demain publiera un
décret que vient de prendre M. Georges Mandelj
La voiture, employée par les deux faux énergi-
relatifs à un acte de sabotage sont prochai-
gaz qu'administrait M. Paillard, demeurant à inspecteurs, était l'Académie française. mimstre des colonies, et aux termes duiuel des
Paris, 118, boulevard de Courcelles. Ce Fari- une voiture volée. quement démentis par les milieux officiels Lundi ia décembre, à 3 h., « Le chevalier primes d'un maxima de 5.000 francs seront dé-
D'autre part, il n'existe pas de juge d'ins- japonais. L'équipage rentrera en Allemagne Gluck et ses ot>éras français », conf. par M.
na fut impliqué dans une mois affaire d'espion-
truction du nom de de Barrai.
sormais accordées aux fonctionnaires coloniaux
nage et condamné à deux de prison. par le navire allemand« Gneisenau ». Un Reynaldo Hahn. Audition chant qui apprendront la langue de leurs administrés.
Hier matin, deux individus se présentaient nouveau raid Berlin-Tokio aura lieu Le lendemain, à 3 h. et 5 h. 1/4. M. André Il est prescrit, en outre, aux gouverneurs
boulevard de Courcelles, au domicile de M.
d'eux, donnant pour l'ins-
FAITS DIVERS nement. •Maurois.
DEMAIN VENDREDI
généraux, de tenir compte, pour l'avancement
des fonctionnaires, de leur connaissance dés
Paillard et, l'un se Le premier navire porte-avions de la ma- dialectes indigènes.
pecteur « Louvagny » et exhibant un mandat A rine allemande sera lancé, le 8 décembre, à Institut catholique, 21, rue d'Assas, à
Ces mesures complètent les dispositions qui
d'amener signé de M.« de Barrai, juge 'ins- Nîmes, un jeune dévoyé Kiel, aux« \rsenaux Allemands» 14 h. 30 Morale Mes frères les hommes, par
M. l'abbé Lequais. ont été prises récemment dans l'intérêt de-, po-
truction », le priait de les suivre au Par- assassine un prêtre pour le voler Sont inscrits au tableau d'avancement 16 h. 45 La Papauté à l'époque mérovin- bien, pulations ant&chtones et nui imposent aux fonc-
Il s'agissait, disait le prétendu inspec- Penser d ('avenir, c'est tionnaires coloniaux l'oblieation de rester pen-
quet. Depuis le 24 novembre dernier, un prêtre le
teur, d'une suite du procès Farina
duquelil avait été amené à témoigner.
au cours de Nîmes, l'abbé Jules Dourdoux, 75 ans,
avait disparu. Le commissaire central. M.
pour le grade de colonel les lieutenants-co- gienne, par M.
lonels Lerre, Cressole, Olivain, Fournier,
Arbitre, Blaize, André, Colas, Gaudin,
chanoine Arquillière.
Dela- Poètes dramatiques anglais de l'heure actuelle,
Les
A la salle Louis-Liard à 17 h. 30
l'organiser c'est mieux
Une assurance sur la vie judi- ~w
dant cinq ans au moins dans le même prste.
A la Bibliothèque nationale


M. Paillard, très intrigué, suivit ses visi- Legrand, ayant convoqué la dernière per- cieusement établie vous déli-
croix, Robini, Chateauvieux, de Montrichard, par M. W. H, Auden.
teurs et monta avec eux dans une puissante sonne que l'on avait vue en compagnie de
conduite intérieure qui attendait devant sa l'ecclésiastique, un des anciens élèves de ce Brumelot, Rousselot, Pelletier-Doisy, Tanzi,i'i
Châtelain,. La' r iay.r. vrera de tout souci.
Demandez au
<

porte et qui, au lieu de prendre la direction dernier. Fernand Torrens, 20 ans. alla per-
ce dernier.
Canton, Viguier, Carmagnat,
fay, Durand, Bizard, Mérat Delaître,. Ù.ofn'i- A L'INSTRUCTION La Bibliothèque nationale a consacré quelques
vitrines à Malebranche, en l'honneur du troi-
du -quai des Orfèvres, prit, à astez vive al- quisitionner au domicile de abbé Borraglia GROUPE DES COMPAGNIES Société
sième centenaire de sa naissance. Elles ont étéj
lure; celle du Bois de Boulogne. Au moment retrouvé Le corps du malheureux devait être no, Gmllot, Robin. Quir-Monfollet, Fieux, de présentées ce matin, à 11 heures, à la
dans une fosse d'aisance du jardin.
où elle traversait le carrefour Malakoff, M. Devant cette découverte, le jeune homme
Paillard fut frappé par un violent coup de avoua. Il avait tué son ancien maître à et A'iamichel.
Brion François, Fieschi, Weiser, L'incendie de Marseille. M. Colombies,
juge d'instruction chargé de l'information
ouverte à la suite de l'incendie des Nou-
D'ASSURANCES SUR LA VIE
SOLEIL-AIGLE de philosophie.
.-le.
mm--1 rvr·
Navire en difficulté
poing sur la figure. Il riposta en frappant à coups de brownine, lui avait volé une som- Une réforme importante
velles Galeries' de Marseille, s'est rendu, TOe de REASSURANCES
coups de talon « Loi Vigny» qui se tenait au dans me de 10.000 francs et avait jeté le corps '
volant. La voiture fit une embardée qui la la fosse après avoir brûlé les vêtements dans le régime des aliénés hier; sur lés lieux de la catastrophe et a Le vapeur anglais Martis a signalé, à 8 h. 30,
précipita contre une autre automobile venant de sa victime. saisi dans un bureau épargné par le feu di-
documents qu'il pense devoir être utiles
44, rue de Chaleaudun, PARIS qu'il se trouvait en difficulté, par suite d'un
en sens inverse. Une fillette de onze ans tuée par un aliéné Le Journal officiel va publier une instruction vers la suite de son enquête. des renseignements sur sa nou- gros vent d'est, près du phare des Espiguettes,
Le prétendu Louvigny réussit à sauter sur ministérielle due à l'initiative de M. kiiOm, pour MIXTE et demandait assistance.
la chaussée et à prendre la fuite. A Saint-Urbain (Finistère) on a découvert ministre de la santé publique. La mort de M. Cassier. Le cadavre velle combinaison Le point où se trouvait le Martis est situé en-
un pré le corps d'une fillette de onze UNIVERSELLE avec participa-
Son compagnon, maintenu par M. Paillard, danstuée à coups de hache. La police n'a pas Elle prévoit, entre autres mesures, la. sup- déchiqueté de M. Cassier, secrétaire géné-
tion dans les bénéfices et ga-
tre le Grau-dù-Roi et les Saintes-Mariés- de-a«
fut arrêté. ans pression des enquêtes à domicile qui ont em- ral de l'Union des syndicats de la région Mer, dans le eolfe du Lion. Un puissant remor-
tardé à identifier et à arrêter le meurtrier. Il
Au commissariat de la porte Dauphine il s'agit d'un nommé Pierre Legall. demi-fou, pêché jusqu'ici la généralisation des soins à
de Pontoise, a été trouvé, dans la nuit du rantie du risque d'invalidité
Les garanties les plus complètes
queur vient de quitter le port pour se porterà
donner aux malades mentaux. 1.5 au 16 octobre sur la voie ferrée, près son secours.
déclara qui a avoué avoir tué l'enfant « pour se faire L'enquête, à l'avenir, sera effectuée auprès du kilomètre 8.300, aux environs de Choisy- pour la prime la plus faibleI
Je me nomme Pessin et habite Colombes. arrêter ». de la direction de l'hôpital psychiatrique et la le-Roi. M. Cassier avait disparu depuis le r,
Charpentier en fer. je suis chômeur depuis famille pourra être convoquée. y octobre. TCUT1S ASSURANCES
huit jours. Lundi, je buvais dans un café du
boulevard Barbes, lorsque j'ai été abordé par
Les Courses Un deuxième effet de cette circulaire consis-
tera à transformer les placements dits «d'of-
L'autopsie, pratiquée par le docteur Paul,
révéla que M. Cassier était vivant lorsqu'un Incendie Accidents Risques divers
| au Groupe "SOLEIL AIGLE C. G. R."
fices> en placements« volontaires» chaque train l'écrasa. Il n'était pas non plus en état
Quand le moral faiblit fois qu'il v aura possibilité; c'est-à-dire que, d'ivresse.
A VIMCENNES dans le cas. de placement d'office, effectué par M. Bru, juge d'instruction, vient de re-
Vendredi q décembre 1938 les autorités estimant qu'il danger public ya
cevoir le rapport d'examen toxicologique
à laisser le malade en liberté, les sorties ne émanant du professeur Kohn-Abrest. con-
Officiers Ministériels
Tant moral est bon, dit-on, il y a
que le PRONOSTICS peuvent se faire qu'avec l'acquiescement de cluant que M. Cassier n'était pas sous l'ac-
l'autorité
de l'espoir. Ne vous laissez donc pas abattre Prix de Limours. Nausicaa IV, Nuit de qui a demandé l'internement. Au tion d'un anesthésiant. Le suicide parait Au Palais de Justice METEOROLOGIQUES
14 h. PREVISIONS
par l'adveisité et, pour relever le moral, son-
gez qu'il faut, tout d'abord, remonter le phy-
sique.
Une alimentation riche en sucre et plats
sucrés vous permettra de triompher de toutes
Mai.
Prix de Pont-1'Abbé.
line.
Prix de Chalon-sur-Saône.
Magalas.
Mattchiche,
malade lorsqu'il est
M. Marc Rucart, d'autre part, a soumis au
conseil supérieur d'hygiène sociale, un avant-:
guéri..
contraire, dans le cas de placement volontaire, donc certain
Nabirop, Nuit Ca^ c'est la famille qui a interné, qui reprend son mation dans et sens.
ce
le juge va clore son infor-

Imprimerie du Journal des Débats


Vente Palais Paris, 16 décembre 1938, à
PROPRIÉTÉ à SAINT-MAUR Pour la journée du décembre nuages
DES-FOSSES, avenue Fallonnières,
des
9
abondants, rares averses, éclaircies de plus
les difficultés car lorsqu'on est fort on sup- Prix de Bordeaux. Mably, Montréal. projet tendantL modifier la loi de jo38 sur le 17, rue des Prêtres-Sàint-Germain-l'Auxerrois n° 20. Mise à prix: 60.000 fr. S'adresser M" en plus belles, vent de sud-ouest assez fort,
régime des aliénés, projet qui a été approuvé Grolous, avoué, 3, rue de Penthièvre, Fer- s'orientant au secteur ouest, température en
donne mieux les coups du sort. Or le sucre
porte Prix de Mantes.
Prix de Rodez.
Kakinet, Léognan.
Léa D. Koutoubia. Le Gérant A, Péguet. nand Bertin, avoué, de Marnhac. not., Paris. baisse de 2 à 4 degrés.
des forces. par cet organisme.

VIENT DE FARAITRE
LA PETITE HISTOIRE
EN FRANCE
JADIS
ry
Î.,G
,.par' i
lENÔTRE ï'r- .• 1
BERNARD GRASSET
m

vol.: 21 tr?
>; chez
Collection
Comment vivaient les Français de l'Académie Française

DERNIERE HEURE Les Chambres sont rentrées quelques abstentions se produiront, mais le reste
du groupe demeurera fidèle au gouvernement
L'enlèvement du général de Miller qu'il n'apas achevé ses explications. Il tientà
souligner la carence de la police qui, en présence
de l'organisation des cellules communistes dans
La séance est ouverte à 15 heures, sous la Le groupe socialiste S. F. I.O. s'est également Des incidents provoquent toute la France, n'a pas fait état des renseigne*
ments qu'elle avait ainsi recueillis.
présidence de M. Herriot. Le président pro- réuni ce matin* sous la présidence de M. Blum. une vive émotion Puis s'adressant à M. Mondanel, il lui pose
nonce l'éloge funèbre du docteur Hollande,
Iloe note oHiciel'e italienne
:.1
Lancement du premier navire député de Saint-Quentin.
Le groupe s'est réjoui, d'après son communi-
qué officiel, de l'immense succès obtenu par A l'ouverture de l'audience. M.
contrôleur général de la Sûreté
Mondanel,
nationale, est
cette question
Que penseriez-vous si vous appreniez que
porte -avions allemand Le gouvernement accepte la discussion im- sa récente «tournée de masses». Il s'est ensuite
à la barre. Il déclare à toutes les questions
suf ia déclaration IraDCO-alleraanje médiate de la politique eénérale. occupé de la reprise des travaux parlementai-qu'on lui pose qu'il ne se souvient de rien. certains de vos collaborateurs, qui doivent dé-
res et, notamment, du débat de politique géné- Devant la carence du témoin, le président poser à l'audience,-sont catéchisés ?
rale de cet après-midi. rappelle à la barre le commissaire Chauvineau le ne sais rien, répond M. Mondanel.
Kiel, le 8 décembre. En présence du chan- La conférence des présidents a décidé de de- qui affirme qu'à la suite de ses rapports men- Et M' Ribet de dire:
celier Hitler, du maréchal Gœring, chef de mander à la Chambre de commencer cet après- Après un échange de vues, le groupe socia- l'ai en ma possession le bulletin hebdo-
tionnant la piste du Havre, il a été reçu par
Rome, le, 8 décembre. Une note de Vlnfor- l'aviation, et de nombreux officiers supérieurs midi la discussion des interpellations sur la liste a confirmé son intention de réclamer la
M. Mondanel le 24 septembre. madaire des loees de la région parisienne.. Il
masione diplomatica précise l'esprit dans lequel de la marine de guerre et de l'armée, a com- politique générale du gouvernement discussion immédiate des quatre interpellationsM. Mondanel se borne à dire qu'il ne prend contient à la page 17 l'insertion suivante:
décla- mencé, ce matin, la cérémonie du lancement Cette discussion se poursuivra demain et, si déposées en son nom par MM. Régis, sur la
aucune note de ses rendez-vous et qu'il ne se « Groupement fraternel de la préfecture de
on a accueilli, à Rome, la signature de la besoin est, samedi matin. politique financière; Rives, sur la politiquesouvient touiours de rien. police et de la Sûreté nationale. Réunion le
ration franco-allemande à Paris. Voici le texte du premier navire porte-avions allemand. Dans le courant de l'après-midi, les chefs de vendredi 9 décembre, rue Cadet, etc. Confé-
Près de 100.000 personnes se pressent dans économique; Laurent, sur la politique sociale; L'attitude du témoin est telle que les iurés
de cette note
groupe se réuniront pour ordonner le débat manifestent très nettement leur stupéfaction.
Sérol, sur la politique générale. Il a autorisé rence sur l'affaire Skobline. Enlèvement du
Dans les milieux responsables romains, la si- les rues et dans le port de Kiel, à l'occasion L'un d'entre eux, juré suppléant, demande: général de Miller. Le complot des fascistes. >
M. Arnol à déposer une demande d'interpel- Ainsi, sur une affaire que vous étiez seul ap-
gnature de la déclaration franco-allemande de de cette solennité qui a lieu « aux arsenaux Réunion de groupes lation sur les représailles et sanctions consé- M. Chauvineau a rencontré un de ses col- pelé à juger, vous, MM. les Jurés, dans le but
Paris a été accueillie avec une pleine compréhen- allemands». lègues en sortant du cabinet de M. Mondanel.
sion des causes qui l'ont inspirée, et avec fa- Pour symboliser l'importance du- rôle conju- Les radicaux-socialistes se jont contentes de cutives à la grève du So novembre. unique et écrit d'écarter la piste soviétique on
notable participer à des échanges de vues généraux.Au- Pourrait-on entei.dre ce témoin ? procédait à cette réunion. Malheureusement le
veur, étant donné qu'elle apoorte une gué de l'aviation et de la marine de guerre,
élarification dans les rapports entre les deux c'est la comtesse von Brandens'.ein-Zeppelin, cune décision pratique n'a été prise. Ceperidjnt, Il s'agit de M, Fournier, ancien commissaire nom du conférencier est lisible avec peine. C'est
puissances intéressées. fille du comte Zeppelin, qui baptise le nouveau
Aucune surprise du côté italien, car le texte porte-avions.
Jean Zay a été longuement
M. jean
le rôle qu'il allait réserver aux trois mille
t
~es tion5}JJ
longuement, questionne* e'
insti-
Enfin, le groupe parlementaire communiste, central du Havre, actuellement à Vichy, en re-
faisant toujours preuve de démagogie, s'est traite. Le président décide de faire citer aus.
M* Jean Schwab. 11 semble avoir eu pour souci
de donner des directives à tous les policiers
réuni pour s'élever contre les méthodes du sitôt M. Fournier et il ne peut s'empêcher de qui doivent déposer dans ce procès. Je le dis
de cette déclaration a été communiquée par tuteurs coupables d'avoir cessé le travail le
M. de Ribbentrop au Duce à la fin d'octobre, ·~ gouvernement de M. Daladier. déclarer à M. Mondanel. avec beaucoup de tristesse.
Incident anglo-allemand 30 novembre. Le grand maître de l'enseignement M" Jean Schwab, le défenseur de la Pie»
et parce que le Duce avait considéré qu'une dé- a déclaré qu'il n'avait pas encore pris de déci-
Nous constatons que vous ne vous sou- vitskaîa, se lève, très pâle et déclare qu'il
claration du genre de celle signée à Paris aurait venez de rien; nous en sommes très surpris.
été utile pour la paix. Aucune surprise aussi à Francfort sion définitive à ce sujet Il a, néanmoins, pré. A la commission des finances Nous ferons cependant tous nos efforts pour n'avait accepté de faire cette conférence que
parce que le Führer, à maintes reprises et dans cisé que tous les dossiers seraient examinés savoir la vérité et vous pouvez être certain que parce qu'il pensait qu'àcette date le procès
3e.s occasions solennelles et en des termes précis, la grande indulgence, un, mais eût été terminé.
Londres, le 8 décembre. On mande de avec plus un par A la séance qui a eu lieu, cette nuit. à la vos affirmations se bornant à dire que vous ne
a déclaré qu'ilconsidérait comme terminée l'épo-
l'Allema- Berlin à l'agence Reuter que, vraisemblablement, tous les grévistes se- Chambre, la commission des finances, sous la vous souvenez plus paraissent nettement insuf- On mande de
Washington
que le chi*
que des divergences territoriales entrequi sépare
raient frappés, pour l'exemple. présidence de M. Valière, a poursuivi l'étude fisantes. miste Charles Edward Monroe, inventeur
gne et la France, et que la frontière Le consul général de Grande-Bretagne à A cette occasion, M'M. Manant^ Crutel, André du budget iç39. Après avoir examiné diffé- M. Mondanel se tait. de la poudre fumée, est décédé. Il était
actuellement les deux pays est définitive. Francfort, M. R. T. Smallbones, a refusé au-
Il a: été dit, à plusieurs reprises, que cette sin- jourd'hui Marie et Pierre Cot ont fait part à leurs col- rents chapitres et entendu M. Rucart, ministre Sur des questions de la défense, M. Monda- âgé de 89 anssans et avait écrit cent ouvrage»
lègues de leur intention de demander au gou- de la santé publique, et M. Tulien, ministre des nel c'est
gulière et puissante construction politique d'un une invitation à une cérémonie offi- P.T.T., la commission des finances a entendu se borne à dire que le commissaire sur la chimie et les explosifs.
Rome- cielle et a annoncé qu'iln'accepterait plus de liquider la grève au mieux. Il a M. Paul Revnaud. ministre des finances, faire Belin qui a suivi l'affaire, qu'il a entendu parler
genre sans précédent, qui s'appelle l'axepourquoi
Berlin, vernement
Dont acte
n'est pas un diaohragme. C'est aucune invitation de cette nature tant que été décidé, alors, que serait déposé un texte de
un exposé sur les indices favorables qui per- de diverses pistes, mais qu'il n'a gardé aucun
l'Italie a suivi avec svmpathie le voyage de des affiches injurieuses pour l'armée britan- loi disant que la grève ne pourrait pas étr» mettent d'espérer un prompt redressement de souvenir.
M. de Ribbentrop à Paris et le début de meil- nique seraient apposées considérée comme rupture de contrat. M. Isoré notre situation financière. Il a indiqué notam- En vain M* Ribet le presse-t-il de questions; M. Jean de Castellane, conseiller municipal*
leures relations entre la France et l'Allemagne, ville. sur les murs de la d'étudier les de novembre présentaient
a été chargé également le nouveau sta- ment que recettes le témoin conserve la même attitude. Il ignore ancien président du Conseil municipal de Paris,
de même que l'Allemagne a salué avec une fa- Les affiches tut de la grève générale. une plus-value de 175 millions et aue le taux les heures où il a transmis ses pièces à nous prie de faire savoir qu'il n'a rien de com-
veur sincère les accords qui rétablirent, dans la I soldats anglais en
question représentent des bons ordinaires du Trésor à 3 mois avait même
Méditerranée, les rapports de bon voisinage en- massacrant des Arabes avec De plus, plusieurs membres du groupe radical des
des mitrailleuses, ces images étaient accom- sont tombés d'accord pour demander que le gou-
été ramené de 3 fr. 75 ààfr. M. Moitessier, directeur de la Sûreté nationale. mun avec Jehan de Castellane, condamné,

,.r.
tre la Grande-Bretagne et l'Italie. Pour conclure, le ministre des finances a Puis M' Ribet s'étonne qu'aucune enquête hier, pour voies de fait envers M. de Tastes.
Comme on sait, tout en ne croyant pas à la pagnées d'un texte « ad hoc ». (Havas.) vernement prenne certaines mesures destinées affirmé que la législation financière, telle n'ait été faite sur le passage du navire sovié-
d'intérêts
paix perpétuelle et à la cristallisation éternelle aux industries privées, et d'après lesquelles ce.» qu'elle était présentée par le budget, avait râî- tique à travers le canal de Kiel. M. Mondanel Le bilan de la Banque de France
de situations spéciales, l'Italie dernières pourraient diminuer les salaire» fermi notre crédit. faire
donne son adhésion cordiale à tout ce qui peut M. Albert Lebrun reçoit M. Daladier à la suite de la grève.
ou ne pas borne à déclarer que, pour de sembla-
,"h se
bles recherches, il aurait fallu avoir une convic-
rapprocher les peuples.
C'est toutefois avec regret que les milieux
M. Malvy a été chargé ensuite de déposer un»
M. Daladier s'est rendu, ce matin, au pa: certain nombre d'amendements à la loi: d^f, fi-<? ` séanceLa du Sénat tion et qu'il n'avait pas la certitude de la pré-
Situation hebdomadaire
responsables romains sont obligés de constater lais de l'Elysée, où il été reçu le prési- nances tendant à aménager les décrets-lois!" sence du corps du général de Miller à bord du ACTIF i« décemb. 193> 24 novemb. 1933
que la politique de M. Bonnet se heurte à une dent de la République. a par Cette séance de rentrée amené Luxem- cargo.
violente hostilité dans trop de milieux français Il a été spécifié .notamment qu'un sotte- bourg l'affluence habituelle, a au M" Ribet. Nous avions à maintes reprises Encaisse-or monnaies al
qui ne savent pas se débarrasser des résidus de Le président du Conseil a mis M*. Albert ment à la hase, s'éWfent à 6.000 francs, servît et l'on remarque, demandé à l'instruction cette recherche. Le juge lingot: 87. 261.538.
1
190 30 87. 2d4. 234. 579 35
sénateurs

auxet
à|fo. même- dans les couloirs, de nombreux
ce qui Lebrun au courant des conversations franco- proposé en ce qui concerne les assujettis l'argent et
"
n'a pu obtenir aucune réponse. La partie civile nonnaies de
l'esprit de Versailles et voudraient réjélus au,.dewer renouvellement, DUlon 5l6.83C.269 21 633.-895.380 40
est absurde ramener l'Histoire à cet esprit. allemandes qui viennent
d'avoir lieiC à Paris contribution exceptionnelle de 2% sur les rjÈB-j non
leurs pouvoirs
mais qui
a demandé le renseignement en mars 1938. Elle •omp es courants pos- ·. 691.908.045 *;l<6»
i. II. peut se faire que certains milieux- français et. de la -manière dont vont .sejjérpulejc j£S. nus professionnels. Cet abattemen|trois serait,, po'rtc conservent jusqu'âlia prochaine a obtenu la réponse suivante « Ce bateau, qui. 592.926.u09 49
iraient eu l'illusion .que Ja déclaration de" Taris débats au Parlement. ,.r~ »^«-.» ~à 16:000' pour les fifflilTes'"dë enfants. «f entrée. .Dès l'ottvertttrer-=MvrJule« Jeanneney, passait à .chacun de ses voyages, par le canal Disponibilités a ras à
""pût affaiblir en Quelque sorte l'axe;~mais- eette-
illusion était vraiment pitoyable et elle ne peut
naître que dans le cerveau de ceux qui ne con- M. Jules Henry hôte d'honneur
-yaTOe-'îrartperr~xe~qTir-concerne les;agrJ- .prononce les éloges funèbres de MM. Victoi de Kiëli ne l'a pas 'prfe-«cètfe-*feW«is»^i?«Nv<».J^lrangjsr
culteurs. l'abattement à la base serait de 2.500 Judet (Creuse) et Flayelle (Vosges), "dicédés.
On fixera ensuite, vraisemblablement, au ven- demandé
croyez-vous pas qu'il eût été normal que la
police fournisse le renseignement qui lui était Porte. diullfl" commercial
monnaiesd'or.•«.«'
Avances sur ilngoâ
13.Ss9.8i8 54

12.447.612 18
1

v.r
naissent pas encore la nature, le style, le déve- francs du revenu cadastral. ?
de l'American-Club` et .l'eue puollcs
loppement de la politique de l'axe qui unit deux
Etats, deux peuples, deux révolutions.
(Havas.)
En contre-partie de l'exonération, le groupe dredi
radical propose une augmentation des ,çjro1ts
L'American-Club offrait aujourd'hui un dé- successoraux pour les gros héritages.
la
15 décembre, la date
nouyelle commission
le prochain budget
des
de la nomination de
finances quiétudiera M. Mondanel demeure immobile à la barre ïlteis escomptes sur ,a
sans répondre.
Sur une question de M* Ribet, il est établi Eifets et
s

trance
warrants
coles avalisas pa^ l'Ot-
agri-
9.805.388.78844 H -020.540.308 5*

jeuner en l'honneur de M. Jules Henry, ambas- D'autres membres du groupe ont demandé que l'agent soviétique Oetingen avait habité lice lu 318 1.631.285.610..
1.6.11.2M.610 1.610.600.180,. ov

M. de Ribbentrop a quitté Paris sadeur de France, directeur du cabinet de M. soit la diminution de la taxe sur les plaques
Georges Bonnet. de bicyclettes, soit celle des droits sur les vins.
La résorption de l'excédent ou
dans une
1917. La
villa à
Sûreté
Bois-le-Roi
nationale a
durant
toujours
jamais M. Oetingen n'était venu demeurer Ettets
l'été
répondu
1936 ettets
transer
escomptés
négociables
sur
e
IX-
au- 26.622.500 55 26.03Î.0Ï5 M

A l'issue de ce déjeuner, M. Jules Henry, Le groupe est tombé d'accord sur la circu- de récolte frumentaire que
à Bois-le-Roi.
tres emplois à coun
849.7S3.025 14 849.733 025 U
lerin; a l'Etranger
l'organisation du débouché
Le ministre des affaires étrangères du Reich
et Mme von Ribbentrop, ainsi que la délégation Amérique.
après
ques
avoir remercié
souvenirs
ses hôtes,
personnels de
a
son
évoqué quel- laire Reynaud, concernant les dérogations ac-
séjour en cordées sur les travaux nécessaires
trait à la sécurité publique, à la santé. Il s'a1»*
et ay*nt
par
colonial C'est
Russes
ensuite
qui ont
une
été
série
expulsés
de questions
depuis
sur
cette
les
en-
Ettets uegouasies
Avances sur
acné-
tes en <"rance 1.619.1)63.456
dires i.Hi-i.M.ibi
:•
il
i.462.6i39d6 55
3. 73a. 422 4a7 38
quête. M. Mondanel ne sait toujours rien.
allemande qui les a accompagnés dans leur vi- Avances 3a murs sur
Abordant ensuite les problèmes de politique là des travaux d'adduction d'eau, d'élec-
a
Alors se produit un incident qui soulève la eïets puullcs o'atee-
site, ont quitté Paris ce matin, à 9 h. 10, par la
extérieure, le directeur du cabinet de M. Geor- trification rurale, de maisons d'écoles et de
Nous apprenons que M. Armand Dupuis, plus vive émotion. oam pas ans 1.721.798.000 1.55S.973.250 ,«
gare des Invalides. Bonnet a indiqué la portée et l'intérêt de chemins vicinaux. M. Marchandeau s'est mon- président de la commission des douanes de la M^ Ribet demande au témoin si connaissance dons négociantes 'le 1a
Précédé de MM. Langeron, préfet de police, ges
et Marchand, directeur de la police muiù:ipale,
te cortège est arrivé sur le quai où a été
accueilli par M. Georges Bor«u.c, M. Guariglia,
il
la déclaration franco-allemande du 6 décembre: tré entièrement d'accord à ce sujet pour écar- Chambre, vient de recevoir de M. Mandel. mi- a été prise par lui ou ses services des docu- Prêts
*«,
Démission d'un ministre belge
ter tous
Voici,
les travaux
d'ailleurs,
groupe radical-socialiste:
le
à tendance
communiqué
somptuaire.
officiel du
nistre
modalités
des colonies,
d'application
mission
du
de
décret
suivre
du 2
«les
novem-
ments saisis par eux. M.
sivement. Et l'avocat donne lecture
bre et de lui; proposer toutes mesures pouvant gue note de renseignements où il est indiqué
Mondanel

des farines que bien avant juin 19.% le Guépéou a installé


répond
d'une
éva-
lon-
Avaiwe
rxta
Caisse *u oaomo d'à-
aiomsse.nent 5.569. 771). T85 43 5.569.T79.785 «
sans murets a
provisoire
intérêtsJ l'Eiat, con-
sans
10.000.000.000 10.000.000.000,,

ambassadeur d'Italie; M. Alexis Léger, secré-


taire général du ministère des affaires étran- Bruxelles, le 8 décembre. groupe Le
M. Spaak a présidence de M. Chicherv. a consacré sa
aboutir à une plus large utilisation
radical-socialiste, réuni.sous la de blé françaises dans les territoires dépendant dans la section des chauffeurs de C. G. T. U. vention
vonDre
du 12 no-
1938. *).,S7.440.995 «> i0.627. 440.995 68
gères Lozé, chef du protocole; M. Scapini, reçu M. Dierckx, ministre libéral de Tins séance à l'étude des ouestionsi financières. du ministère des colonies ». un ancien commissaire politique soviétique de la Rentes onurvues ra.Tec-
de Briansk, nommé Deprr>moer 112.980.750 11 U2.:H0.750 14
Le décret question, concernant «l'impor- division rouge taions spéciales
député de Paris, et par les membres de la colo- truction publique, qui lui a remis sa démis Il a chareé ses représentants à la commission en ioue un rôle important, terrorise les chauf- Hôte! et mobiliei «r la
nie allemande. des finances de traduire dans texte les tation des farines de froment dans certaines qui feurs. Banq't' •>' un.n.iunles
un
sion et l'a prié de la transmettre au roi.
M. Dierckx a déclaré que sa décision étaii observations qui se
d'idées.
sont désraeées au cours
approuvant
de colonies >. avait pour objet, on
d'assurer le ravitaillement des populations de
s'en souvient,
viets
Il est aidé par un autre agent des So-
venu de l'Iran, Bagdassariant dénommé
des swcursales
Divers 3.iij3.UjI.j9 4.0W.O00
01 i.Si'K.iii.l 4.CkW,iXM
73
Une amélioration des recouvrements motivée « par les faits politiques qui pèsent ces
échanges Le
l'attitude du gouvernement, exprime le voeu notre
groupe, Empire en farines d'orieme exclusive- aussi Bengalian, secrétaire de la section des
taxis.. rouui iji-Mg.1;.1" U7.s>3.ir .>» :->t
~^a
des impôts sur la vie normale du gouvernement que.».dans un souci de iusticè et d'apaisement
social, les sanctiças prises, par l'industrie privée dêvauintâux-de
ment française et d'assurer ainsj le placement
sur un marché privilégié d'un million environ
chauffeurs
le
de
Le document contient des renseignements sur
conseil d'administration du mouvement pa- Caplial te la Baa'iue..
PASSIF
182.5O0.UO0.. l*2."»)U.00J .t

Le ministère des finances fait • connaître que


La reprise du travail -:t ne dépassent pas ce'les que le gouvernement
arrêtées à l'égard des fonctionnaires et-^que,
notamment. en aucun cas. elles ne puissent ser- r-u
a. blé par an.

,:M. Albeçt Lebrun


,.V;
cifiste à l'étranger. 23, rue Charles-Fourrier, Beneuces en addition au
organisme du Koniintern. puis sur l'organisa-
tion des cellules dans les us:nes Renault, le Réserves
,apiul.
eal-is.•
uiiiDilifires
te- 303. £31. 4M «( 303.231.15181
la centralisation des recouvrements effectués A Lille, conformément à l'ordre de la Cham- vir de prétexte à une diminutkm.desaJatTes. lieu réunion des chefs cellules imuublliera.
22ilO5.750-H ;22.4Ui^J50 14

_p.
visite une exposition de de v est Reserve t.uOJ.nOU 4.OOJ.0W
pendant le mois de novembre dernier au titre bre syndicale ouvrière du textile, les~ engageant Le groupe a chargé ses représentants :à: la indiqué. Il en est de môme en ce oui concerne 6n,jaseai!!its i.yBa
évalua-
Elfe
dès produitsindirects vient d'être terminée.
fait apparaître par rapport aux
à rentrer dans les- usines, près de "éing;. mille commission
mettre des
de législation civile 3e ;4.uit<ï>ou-
textes correspondant à'=1céttC"4dée. Le président de la République, accompagné
les usines Citroën, on Raymond GuerscheriV
membre des brigades de choc, dir.ee le mou-
BiUcib ,iu p.irtaai-e&;
aroilatun .i09.i65.»8it095 v- -•«
*X~ X'
lOO.787.Uii;M'i5 .»
ouvriers et ouvrières qui avaient été licenciés
tions correspondantes, une plus-value de cent' après la grève du 30 novembre, se sont pré- du capitaine de vaisseau Krantz, de sa' maison vement.
"militaire, De très nombreux renseienements
compas
dueurs
uurMnts cr^-
•• -•'•.
soixante-quinze millions, et marque une très sentés ce matin, dans les établissements textiles Le groupe de VU. S.- R. s'est réuni sous la sition « lés est allé visiter, ce matin, la 21" expo-
suite fournis sur le mouvement des trotskvstes
sont en- ùoinpie cuu^ani du
rrdsoi punuc 3.531.039. 411 85 3.915.SSS.S73 14
`nette amélioration sur le mois précédent.
Une manifestation d'étudiants
et ont souscrit
Dans les usines
aux
exigées par les patrons.
conditions de
métallurgiques,
.réémbauchage
le réémbau-
présidence
du travail, était
de M. Frossard.,
présent.
M. Pomaret, ministre

Au cours d'un échange de vues sur la-situa-


C
Les
Blessés

obsèques
«*_
de l'atelier
2
Lachenâl

de la reine Maud
Vn f-»i-
et sur Ieurs_ nombreux aeents. puis il est ques-
tion du rôle du Club post-révolutionnaire,
12, rue de Poitiers: de celui des fovers du
:omp'«
caissaau
'OiJ'ïiH 16
mori>*etueoi
comptes
oaamed'a-
catMnis ji
la t-
*.23t.i:,i,70o 30 2.2SU6Qo.~675 59
chage a étéà peu près terminé ce matin et l'on tion politique, M. Frossard a fait un exposé Komintern. i3, avenue George- V; de l'agence je lonism 2)1.
comiitsi îepàts 680. 6-5.758 13 31.S52. 409^46 ._
à Paris d'Espagne. i3, de l'Ancienne-Comédie. Les
6T
compte plus de 0.800 ouvriers au travail, sur défavorable au gouvernement. Les sénateurs du Les obsèques de la reine Maud de Norvège indications les rue aisp;ismons et autres

Entre 11 heures et midi, un monôme d'étu-


un effectif de 9.980. parti qui étaient présents ont protesté et déclaré qiii mourut à Londres, le 20 novembre, et dont de nombreux agents du Guépéou. notamment
Enfin, dans les autres branches de l'indus- qu'il ne fallait pas que fe groupe de PU." S. R.i le corps fut ramené en Norvège à bord d'un l'ine'nieur Mekhcss, dit Anîonoff.
diants s'est formé place de la Sorbonne. Défi- j trie lilloise le travail a été normal. se séparât de la majorité, la majorité gouver^ navire de guerre britannique, le 26 novembre, Enfin,
nlus précises sont données sur

il est question de relations qui existent


Divers
engagements 1 vue.

totaux..
llC.U4J.52f 56
2.301.
lût. 015.090 39
SfcMM 15 i.4iil.9.i4.S9.: 8»

i\i.<J.i,,)\no »i i4î.;i2-i.ni:t.>r5Î
lant en cortège, boulevard Saint-Michel, les A Perpignan, on signale qu'après plusieurs nementale, bien entendu. ont été célébrées aujourd'hui, à la cathédrale entre des fonctionnaires de la police et des Couverture des engagements vue à
manifestants, au nombre de cinq à six mille, j entrevues à la sous-préfecture de Prades et à

vue
En conséquence, il a été décidé qu'on "atten-: d'Oslo. agents soviétiques qui font parvenir au Gué-
•;•
péou les renseignements recueillis à la Montant des engagements à vue I45.oa6.835.55î 81
et qui portaient des pancartes sur lesquelles la mairie d'Escaro, le travail a repris ce matin drait, avant de prendre une résolution défini- Conformément au désir de S. M. le roi Haa- police. par eux Proportion de l'encaisse-or aux
étaient inscrits notamment« Venise à la normalement à Escoums, Aytua et Sahorre, tive, les déclaraticis de M. Daladier. 60 17 0/0
kon, la cérémonie a été empreinte d'une grande L'émotion soulevée la lecture de docu- engagements à
France », ont été facilement dispersés par lai centres miniers du bassin de la Têt. par ce Taux des opérations
Dans les couloirs, M. ^omaret, interrogé, dé- simplicité. Aucune tenture noire n'avait été ins- ment est énorme
police. Toute activité était interrompue depuis le clarait que la situation au groupe de l'U. S. R. tallée dans la cathédrale, où avait été déposée M' Jean Schwob, avocat de la Plevitsfcaïa, Escompte 2 1/2 Avances sur titres 3 1/2 %g
Aucune arrestation n'a été opérée. 30 novembre. s'améliorait nettement. Sans doute, disait-il, seulement une grande quantité de fleurs. veut interrompre M* Ribet, mais celui-ci indique Avances à 30 jours 2 1/2
1-