Vous êtes sur la page 1sur 5

Esprit - Classes 2A/2P T.B.L.

(Team Based Learning)


´ Ben Amara, Soumaya Ben Chaabane
Fares Chaabane,et
et Lotfi Ncib

Intégrales dépendant d’un paramètre

Mots clés :
intégrale dépendant d’un paramètre, domaine de définition, continuité, dérivabilité, hypothèse
de domination.

Objectifs :
À l’issue de ce TBL, l’étudiant doit être capable de :
- Déterminer le domaine de définition d’une intégrale dépendant d’un paramètre.
- Étudier la continuité d’une intégrale dépendant d’un paramètre.
- Étudier la dérivabilité et calculer la dérivée d’une intégrale dépendant d’un paramètre.

1 Introduction :
1.1 Notion d’intégrale dépendant d’un paramètre :
Exemple 1.1 Soit x > 0 un réel fixé. On considère les points A(0, x) et B(1, 0) dans un repère

− → −
orthonormé direct (O, i , j ). On note F (x) l’aire du triangle OAB.
1. Faire une figure (l’abscisse sera notée t).
Z 1
2. Écrire F (x) sous la forme f (x, t)dt où f est une fonction dépendant des deux variables
0
x et t que l’on déterminera.
3. Vérifier alors que F (x) ne dépend que de x (d’où la notation F (x)).

Définition 1.2 Soient A et I deuxZ intervalles de R et f une fonction définie sur A × I.


La fonction F définie par F (x) = f (x, t)dt ne dépend que de x. On dit que F est une fonction
I
définie par une intégrale dépendant d’un paramètre.

1.2 Domaine de définition :


Z +∞
Exemple 1.3 Soit l’intégrale e−xt dt.
0

1. Montrer que, pour x = 1, l’intégrale précédente est convergente est déterminer sa valeur.
On note F (1) cette valeur.
2. Montrer que, pour x = 0, l’intégrale précédente est divergente. Peut-on définir F (0) ?
Z +∞
3. On note F (x) = e−xt dt. Pour quelles valeurs de x la fonction F est-elle bien définie ?
0

1
Compléter alors la définition suivante :
Z
Définition 1.4 Soit F (x) = f (x, t)dt une fonction définie par une intégrale dépendant d’un
I
paramètre. Le domaine de définition de F est l’ensemble des réels x tels que . . .

Exercice 1.5 Déterminer le domaine de définition des fonctions suivantes :


Z 1
1. F (x) = tx dt.
Z0 +∞
dt
2. F (x) = .
1 1 + x2 t2
Z +∞ −t2
e
3. F (x) = √ cos(xt)dt.
0 t

2 Continuité d’une fonction définie par une intégrale


dépendant d’un paramètre :
Dans cette section, on étudie la continuité des fonctions définies par une intégrale dépendant
d’un paramètre.
Exemple 2.1 Soit Z 1
F (x) = cos(xt)dt
0
1. Vérifier que F est bien définie sur R.
2. Expliciter F (x) pour tout x ∈ R.
3. Étudier alors la continuité de F sur R.
Dans l’exemple précédent, on a pu exprimer F (x) en fonction de x et étudier alors la continuité
de F sur R. Cependant, on ne peut pas, en général, expliciter F (x).
Dans la suite, on va énoncer des critères simples permettant d’étudier la continuité d’une
fonction définie par une intégrale dépendant d’un paramètre sans avoir besoin d’expliciter son
expression.

2.1 Cas d’une intégrale définie (propre) :

Théorème 2.2 Soit A un intervalle de R, a et b deux réels tels que a < b. Soit l’application
(
A × [a, b] → R ou C
f:
(x, t) 7→ f (x, t)

Si
1. La fonction x 7→ f (x, t) est continue sur A.
2. La fonction t 7→ f (x, t) est continue sur [a, b]
alors la fonction (
A → R ou C
F : Rb
x 7→ a f (x, t)dt
est définie et continue sur A.

2
Exercice 2.3 Soit F la fonction définie par
Z 1
2
F (x) = e−xt dt
0

Montrer que F est définie et continue sur R.

2.2 Cas d’une intégrale généralisée (impropre) :


Exemple 2.4 Soit Z +∞
x
F (x) = dt
1 1 + x2 t2
1. Vérifier que F est bien définie sur R.
2. Exprimer F (x) pour tout x ∈ R.
3. Étudier alors la continuité de F sur R.
4. Vérifier que la fonction x 7→ 1+xx2 t2 est continue sur R et que la fonction t 7→ x
1+x2 t2
est
continue sur [1, +∞[. Que peut-on conclure ?
On voit sur cet exemple que les conditions du théorème précédent ne suffisent pas pour étudier la
continuité d’une fonction définie par une intégrale généralisée. On a donc besoin d’une hypothèse
supplémentaire (hypothèse de domination) pour pouvoir conclure.

Théorème 2.5 Soient A et I deux intervalles de R. Soit l’application


(
A × I → R ou C
f:
(x, t) 7→ f (x, t)

Si
1. La fonction x 7→ f (x, t) est continue sur A.
2. La fonction t 7→ f (x, t) est continue sur I.
R
3. Il existe une fontion ϕ définie et continue sur I telle que I
ϕ(t)dt est convergente et
∀(x, t) ∈ A × I, | f (x, t) |6 ϕ(t) (hypothèse de domination).
Alors la fonction (
A → R ou C
F : R
x 7→ I f (x, t)dt
est définie et continue sur A.

Exercice 2.6 Soit Z +∞


arctan(xt)
F (x) =
0 1 + t2
1. Montrer que F est définie et continue sur R.
2. Calculer F (0) et F (1).
Exercice 2.7 Soit Z +∞
F (x) = e−t cos(xt)
0
1. Montrer que F est bien définie sur R et calculer F (0).
2. Montrer que F est continue sur R.

3
3 Drivabilité d’une fonction définie par une intégrale
dépendant d’un paramètre :
Dans cette section, on étudie la dérivabilité des fonctions définies par une intégrale dépendant
d’un paramètre.

Exemple 3.1 Soit Z 1


F (x) = sin(xt)dt
0
1. Exprimer F (x) pour tout x ∈ R.
2. Étudier alors la dérivabilité de F sur R.

Comme dans le cas de la continuité, on n’a pas besoin d’expliciter l’expression de F (x) pour
étudier la dérivabilité de F .
Dans ce qui suit, on énonce des critères simples permettant d’étudier la dérivabilité des fonc-
tionsdéfinies par une intégrale dépendant d’un paramètre.

3.1 Cas d’une intégrale définie (propre) :

Théorème 3.2 Soit A un intervalle de R, a et b deux réels tels que a < b. Soit l’application
(
A × [a, b] → R ou C
f:
(x, t) 7→ f (x, t)

Si
1. La fonction x 7→ f (x, t) est dérivable sur A.
∂f (x,t)
2. Les fonctions t 7→ f (x, t) et t 7→ ∂x
sont continues sur [a, b].
Alors la fonction (
A → R ou C
F : Rb
x 7→ a f (x, t)dt
R b (x,t)
est définie et dérivable sur A et, ∀x ∈ A, F 0 (x) = a ∂f∂x dt.

Exercice 3.3 Soit F la fonction définie par


Z 1
F (x) = ext dt
0

1. Montrer que F est bien définie sur R et exprimer F (x) en fonction de x.


2. Montrer alors que F est dérivable sur R et calculer F 0 (x) pour tout x ∈ R.
3. En utilisant le théorème précédent, retrouver le résultat de la question 2.

3.2 Cas d’une intégrale généralisée (impropre) :


Exemple 3.4 Soit
+∞
x2
Z
F (x) = dt
0 1 + x2 t2

4
1. Vérifier que F est bien définie sur R.
2. Exprimer F (x) pour tout x ∈ R.
3. Étudier alors la dérivabilité de F sur R.
x2 x2
4. Vérifier que la fonction x 7→ 1+x 2 t2 est dérivable sur R et que les fonctions t 7→ 1+x2 t2
et
∂ x 2
t 7→ ∂x ( 1+x2 t2 ) sont continues sur [1, +∞[. Que peut-on conclure ?

On voit sur cet exemple que les conditions du théorème précédent ne suffisent pas pour étudier
la dérivabilité d’une fonction définie par une intégrale généralisée. On a donc besoin d’une
hypothèse supplémentaire (hypothèse de domination) pour pouvoir conclure.

Théorème 3.5 Soient A et I deux intervalles de R. Soit l’application


(
A × I → R ou C
f:
(x, t) 7→ f (x, t)

Si
1. La fonction x 7→ f (x, t) est dérivable sur A.
∂f (x,t)
2. Les fonction t 7→ f (x, t) et t 7→ ∂x
sont continues sur I.
R
3. Il existe une fontion ϕ définie et continue sur I telle que I
ϕ(t)dt est convergente et
∀(x, t) ∈ A × I, | ∂f∂x
(x,t)
|6 ϕ(t) (hypothèse de domination).
Alors la fonction (
A → R ou C
F : R
x 7→ I f (x, t)dt

est définie et dérivable sur A et, ∀x ∈ A, F 0 (x) = I ∂f∂x


R (x,t)
dt.

Exercice 3.6 Soit F la fonction définie par


Z +∞
2
F (x) = e−t sin(xt)dt
0

1. Montrer que F est bien définie sur R et calculer F (0).


2. Montrer que F est dérivable sur R et exprimer sa dérivée à l’aide d’une intégrale.
3. Calculer F 0 (0).

Exercice 3.7 Soit F la fonction définie par


+∞
e−xt
Z
F (x) = dt
0 1 + t3

1. Montrer que F est bien définie sur [0, +∞[.


2. Montrer que F est continue sur [0, +∞[.
3. Montrer que F est dérivable sur [0, +∞[ et exprimer sa dérivée à l’aide d’une intégrale.