Vous êtes sur la page 1sur 5

1 /Introduction :

Capteur est un dispositif transformant l’état d’une grandeur physique observée en une grandeur
utilisable telle qu’une tension électrique, une intensité ou la déviation d’une aiguille. On fait souvent
la confusion entre capteur et transducteur :le capteur est au minimum constitué d’un transducteur .

Le capteur se distingue de l’instrument de mesure par le fait qu’il ne s’agit que d’une simple
interface entre un processus physique et une information manipulable .Par opposition, l’instrument
de mesure est un appareil autonome se suffisant à lui-même ,disposant d’un affichage ou d’un
système de stockage des données .Le capteur ,lui ;en est dépourvu.

Les capteurs sont les éléments de base des systèmes d’acquisition de données. Leur mise en œuvre

est du domaine de l’instrumentation.

2/Objectif du TP :
Pratique une démarche expérimentale mettant en œuvre un capteur. Dans cette TP nous avons
étudié capteur qu’il s’a appelle une PHOTORESISTANCE de type LDR (light Dépendant Résistance) est
un capteur de lumière dont la résistance varie en fonction de distance de lumière.

3/Partie expé rimentale :


Les capteurs de la lumière  :

Sont des composants qui réalisent la conversion d’un signal lumineux en signal électrique .Pour
pouvoir utiliser un capteur de lumière, il est nécessaire de connaitre les variations d’une grandeur
physique caractéristique de la photo capteur en fonction de l’éclairement, c’est-à-dire réaliser
l’étalonnage de ce capteur.

Travail de préparation  :

Principe physique d’une LDR  :


Est la mesure de l’intensité lumineuse (appareil photo, systèmes de détection, de comptage et
d’alarme…). Les matériaux utilisés sont généralement du sulfure ou du séléniure de cadmium qui se
comporte comme des semi-conducteurs.

Travail expérimental  :

_Une LDR (diamètre 7mm)

_Une résistance R=100ohm

_Une lampe

_Une alimentation

_Deux multimètres

4/Travaille Demandé :
D(cm) 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100

U(v) 10 10 10 10 10 10 10 10 10 10

I(A) 6.6 3 .2 2 .1 1.4 1.1 0.7 0.4 0.3 0.2 0.1

R(lDR)  1.52 3.125 4.762 7.143 7.091 14.286 25 33.33 50 100

Tracer le graphe :

f(1/d²)=ln(R)

D(cm) 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
1/d² 100 25 11 6.25 4 2 .77 2 .04 1.56 1.23 1

Ln(R)
Conclusion :

Ce montage nous permet d’allumer ou d’éteindre une lampe en


fonction de la lumière ambiante. Dans le cas d’une utilisation pour
illuminé un endroit à la nuit tombée. La tension où il y a un * devrait
être à zéro et ce problème vient du choix des résistances. Mais vu que
je n’ai pas encore fait la théorie sur les montages avec LDR, je ne suis
pas arrivé à un résultat parfait avec le montage 2. Néanmoins, avec les
valeurs trouvées, j’arrive à un résultat où la lampe s’allume presque à
sa luminosité maximale.