Vous êtes sur la page 1sur 4

TS / TPphysique

TP n° 2 Etude d’un détecteur de lumière


Objectif :Pratiquer une démarche expérimentale mettant en œuvre un capteur ou un dispositif de détection.

Document1 : Une photorésistance est un composant dont la valeur de la résistance en ohms dépend de la lumière à
laquelle il est exposé. On la désigne aussi par LDR (Light Dependent Resistor ).
La principale utilisation de la photorésistance est la mesure de l'intensité lumineuse (appareil photo, systèmes de
détection, de comptage et d'alarme...).

Document 2 : La résistance d’un conducteur est une grandeur qui caractérise l’aptitude du conducteur à conduire le
courant électrique. Plus la résistance est grande moins bon est le conducteur et moins l’intensité du courant est
importante. Pour un conducteur ohmique la relation entre la tension U à ses bornes et l’intensité I du courant qui le
traverse sont liés par la loi d’Ohm :
U=R.I où U s’exprime en volt (V), I en ampère (A) et R en ohm (Ω).

Document 3 : Montage diviseur de tension

*R1 sera la photorésistance

* R2 = 1kΩ
ULDR
* UE = 6V (Tension délivrée par le générateur)

* On peut remplacer, dans le montage, le voltmètre par l’interface SYSAM en

raccordant C à EA0 et B à la masse (. )

* D’après la loi des mailles, dans le circuit fermé, ULDR + Us = UE .

* Le courant I qui traverse les deux résistances R1 et R2 est identique.

Document 4. Le matériel à disposition est :

- Une photorésistance et une résistance de 1kΩ, un multimètre, une alimentation (6V, continu)

- Un LASER rouge

- Un pendule

- Une règle

- Un système d’acquisition de mesures (interface SYSAM) + logiciel de traitement (Synchronie) et sa fiche d’utilisation.
Document 5

Un multimètre est un appareil de mesure qui permet de mesurer trois grandeurs différentes :

1. une tension continue(⩵) ou alternative (∼) (Volt)


2. une intensité de courant (Ampère)
3. une résistance (Ω, Ohm).

Brancher la sortie du courant dans la prise COM et choisissez l’entrée du courant selon la
mesure souhaitée (V, Ω, mA, 10A)

Document 6

Un pendule est constitué d’un solide de masse m de petite dimension D et d’un fil inextensible de longueur L et de
masse négligeable devant m.

Le pendule est dit simple si L ≥ 10D.

Un phénomène est périodique s’il se répète identique à lui-même à intervalles de temps égaux.

La période T est la durée séparant deux passages consécutifs du pendule par la même position et dans le même sens.

𝑳𝑳
Pour un pendule simple l’expression de la période est T = 2π� en négligeant les dimensions du solide.
𝒈𝒈

1- En utilisant le multimètre proposer une méthode de mesure directe de la valeur de la résistance de la LDR et
montrer que celle-ci dépend de la lumière à laquelle elle est exposée. Indiquer le montage réalisé et les résultats
des mesures effectuées.
2- En mesurant la tension Us aux bornes de R2, montrer que la valeur de la résistance de la LDR dépend de la
lumière à laquelle elle est exposée.

APPEL N°1 Appeler le professeur pour lui présenter vos résultats ou en cas de
difficulté

2- On désire utiliser le circuit diviseur de tension, l’interface et l’ordinateur pour mesurer précisément la période T d’un
pendule. Proposer un protocole (dispositif et stratégie) pour permettre de répondre au problème posé.

APPEL N°2 Appeler le professeur pour lui présenter vos résultats ou en cas de
difficulté

3- Réaliser l’expérience. Pour régler la durée totale de l’acquisition on indique qu’on souhaite obtenir à l’écran environ 5
périodes. Préciser et justifier le choix de la durée totale d’acquisition.

APPEL N°3 Appeler le professeur pour lui présenter vos résultats ou en cas de
difficulté

4- Déterminer la période des oscillations de façon la plus précise possible. Expliquer votre mesure.

5- Comparer votre mesure à la valeur théorique et justifier l’écart en analysant les causes d’erreur.
Aide 1

Méthode 1

Mesure de UR en réalisant le montage diviseur de tension

Photorésistance non éclairée Environ 2,5 V

Photorésistance éclairée Environ 4,5 V

Méthode 2

Mesure directe de la résistance avec le Ω-mètre

R (lumière ambiante) environ 1.2 k Ω

R( lumière laser) environ 250 Ω

Aide 2

Eclairer la photorésistance à l’aide du faisceau LASER

 Disposer l’ensemble de façon à ce qu’à chaque

balancement du pendule, celui-ci interrompe le faisceau LASER

 Brancher l’interface de façon à visualiser la tension UR sur l’entrée

EA0 de l’interface.

 Paramétrer la durée d’acquisition : durée totale de 10s

(de façon observer environ 5 périodes)

 Faire osciller le pendule

 Déclencher l’acquisition en à l’aide de la touche F10 du clavier.

Aide 3

Durée totale : 10s de façon à visualiser environ 5 périodes (on calcule qu’une période est d’environ