Vous êtes sur la page 1sur 4

INSTITUT DES SCIENCES ET TECHNIQUES APPLIQUEES DE BOUIRA

1ère Année GP & GE Etabli par : S. MOULAI


TP Thermodynamique

TP
DETERMINATION DE LA CHALEUR LATENTE DE FUSION

But
- Traçage du diagramme (température-temps) pour le processus de fusion du dioxane.
- Détermination de la chaleur latente molaire de fusion du dioxane_1,4.

Générateur de
courant électrique

Résistance
Calorimètre électrique
Tube à essai

Module de Compteur
mesure de T°

Branchement
sonde de T°

Fig. 01 : Montage expérimental

1
TP Détermination de la chaleur latente de fusion

Montage et procédure
Pesez 44,05 g (0,5 mole) de dioxane-1,4 dans un tube à essai (Précision de pesée 0.01 g) et fermez-
le avec son bouchon. Remplissez le vase de Dewar avec 300 g de glace et 100 ml d'eau froide.
Placez le tube à essai dans ce mélange eau-glace pendant environ 1 heure (jusqu'à ce que le
dioxane soit congelé).

En attendant, effectuez le montage expérimental indiqué sur la Fig. 01, mais ne connectez pas la
résistance de chauffage avec le générateur de courant pour le moment. Connectez la sonde
de température à T1 du module de mesure.

Remplissez le calorimètre avec environ 850 g d'eau distillée ; placez-le sur l'agitateur magnétique,
placez la barre d'agitateur magnétique et allumez l'agitateur (Attention : ne pas allumer l'appareil
de chauffage par erreur!). Insérez la résistance de chauffage (sans l’avoir allumé) et la sonde de
température dans le couvercle du calorimètre et fixez-les en position.

Lancez le programme 'Measure' dans Windows ; lorsque l'équilibre de la température est atteint
(après approximativement 10 min) démarrez la mesure en appuyant sur (Commencer la mesure).
Attendez 3 à 4 minutes, puis retirez le tube à essai du récipient de Dewar, séchez-le rapidement et
insérez-le dans le calorimètre à travers le trou du couvercle. Le niveau d'eau dans le calorimètre
devrait être d'environ 1 cm plus élevé que le niveau du dioxane dans le tube à essai.

Lorsque le dioxane a complètement fondu et qu'un équilibre thermique a été établi, continuez à
mesurer la température pendant environ 5 minutes supplémentaires.

Effectuons maintenant un étalonnage électrique pour déterminer la capacité calorifique totale du


calorimètre. Réglez l’alimentation à 10 V en courant alternatif. Appuyez sur le bouton poussoir
(RESET), puis branchez les câbles de connexion de la résistance de chauffage dans les prises de
sortie. Le système est en train d’être chauffé maintenant et la quantité d'énergie fournie est mesurée
instantanément par le compteur. Dès que la température du calorimètre atteint la température
initiale, éteignez le chauffage et lisez la quantité exacte d'énergie électrique fournie. Après 3 à 4
minutes supplémentaires, arrêtez l’enregistrement de la température.

Effectuez une expérience analogue avec un tube à essai vide afin de déterminer la capacité
calorifique du tube à essai.

2
TP Détermination de la chaleur latente de fusion

Théorie et évaluation
Les changements de phase des substances nécessitent un changement d’énergie ; cette
quantité d’énergie est constante pour une transformation isobare et sa valeur dépend également de
la nature de la matière, elle puisse donc être utilisée comme une constante caractéristique de la
matière tout comme la température de fusion et le point d’ébullition.
Certaines transitions nécessitent un apport d’énergie tandis que d’autres libèrent de l’énergie et la
quantité emmagasinée pour une transition d’un état physique à un autre est la même que celle
libérée pour l’opération inverse, c-à-d pour revenir à l’état initial. Cette dernière est appelée chaleur
latente ou enthalpie de changement de phase.

• Chaleur latente molaire L :


- C’est la quantité de chaleur cédée ou fournie à une mole de matière, qui conduit à un changement
d’état à la même température Tchangement.
- Dans le cas de la fusion du dioxane, c’est la quantité de chaleur nécessaire pour faire passer
l’unité de masse de dioxane à température constante ( TF = 11,8 °C) de l’état solide à l’état liquide

La chaleur latente de fusion QF est égale dans ce cas à :

QF = n·LF
LF : chaleur latente molaire de fusion [J/mol].
n: nombre de moles.

• Valeur en eau :
L’équivalent en eau (ou valeur en eau) d’un système est la quantité d’eau « μ » échangeant la même
quantité de chaleur avec l’extérieur quand il subit la même variation de température.

m·c·ΔT = μ·ceau·ΔT où : ΔT= (Tf-Ti)


Pour un calorimètre, la valeur en eau est la masse d’eau qui prélève la même quantité de chaleur
que le calorimètre et ses accessoires (thermomètre, agitateur…).

• Évaluation :
Lorsque l'énergie est ajoutée au dioxane solide (congelé), sa température augmente jusqu'à ce que
la température de transition de phase soit atteinte (température de fusion TF = 11,8 °C) ; Pendant le
processus de fusion, le dioxane solide et liquide coexiste.

Si n moles d'une substance à une température Ti (inférieure au point de fusion de la substance)


est chauffé à une température Ts (supérieure au point de fusion) la quantité de chaleur suivante
est requise :
Q = n Cp(s) (TF – Ti) + n LF + n Cp(l) (Ts - TF)

3
TP Détermination de la chaleur latente de fusion

Avec:
Cp(s) Capacité calorifique molaire de la substance solide
Cp(l) Capacité calorifique molaire de la substance liquide
TF Point de fusion
Ti Température inférieure au point de fusion
Ts Température supérieure au point de fusion
n Quantité molaire de dioxane

Valeurs de la littérature
Cp(dioxane) = 147,6 J·mol-1·K-1
Cp(l)(dioxane) = 152,7 J·mol-1·K-1
M(dioxane) = 88,11 g·mol-1
TF(dioxane) = 11,8 °C = 284,9 K
LF(dioxane) = 12,8 kJ·mol-1