Vous êtes sur la page 1sur 24

http://www.espacefrancais.

com/les-verbes-impersonnels/

Les verbes impersonnels


Sommaire
 Qu’est-ce que les verbes impersonnels ?
 Les verbes essentiellement impersonnels
 Les verbes accidentellement impersonnels

Qu’est-ce que les verbes impersonnels ?

Les verbes impersonnels(désignés aussi par unipersonnels par les grammairiens


modernes) sont certains verbes défectifs qui s’emploient seulement à la troisième personne
du singulier, et qui n’ont point de sujet déterminé. Il, sujet des propositions, il cultive, il
fleurit, peut être remplacé par un nom, le laboureur cultive, l’arbre fleurit ; il est donc un
sujet déterminé. Mais si on dit : il pleut, il tonne, dans ce cas il ne peut se traduire ni par un
nom de personne, ni par un nom de chose ; c’est donc un sujet indéterminé.

En d’autres termes, dans les verbes impersonnels, le pronom il ne tient la place d’aucun
nom, et n’est pas réellement le sujet du verbe, il en occupe la place, il l’annonce ; mais le
véritable sujet est placé après le verbe, et se présente sous la forme d’un complément.

Exemples : Au lieu de dire : un Dieu est dans le ciel, étudier est nécessaire, on dit : il est un
Dieu dans le ciel ; il est nécessaire d’étudier ; phrases dans lesquelles le sujet apparent est
il, mais dont le sujet réel est Dieu, étudier.

Un verbe peut n’être employé qu’aux troisièmes personnes et n’être point un verbe
impersonnel. Le caractère d’un impersonnel est d’avoir un sujet indéterminé, c’est-à-dire un
sujet qui ne représente ni une personne, ni une chose.

Les verbes impersonnels sont ainsi appelés, parce que l’action qu’ils expriment ne peut être
attribuée à une personne.

Ils se divisent en verbes essentiellement impersonnels, c’est-á-dire qui n’existent qu’à la


troisième personne du singulier, et en verbes accidentellement impersonnels, c’est-à-dire
qui existent aux autres personnes, mais qui changent de sens lorsqu’ils sont employés
impersonnellement.

Les verbes essentiellement impersonnels

Il bruine Il faut Il grésille


Il tonne
Il dégèle Il gèle Il importe
Il vente
Il éclaire Il grêle Il pleut

- Chaque verbe impersonnel qui exprime un phénomène de la nature, comme il pleut, il


tonne, forme, à proprement parler, une proposition complète à lui seul. Le sujet et l’attribut
sont compris dans le radical : il pleut, il tonne, sont pour, le pluie est pleuvant, le tonnerre
est tonnant ; et comme, en français, un verbe ne saurait être exprimé à un mode personnel
sans avoir un sujet, on les fait précéder du pronom personnel il, pris dans un sens indéfini,
et dont, en ce cas, l’unique fonction est de marquer la troisième personne.

- Il faut est le seul verbe essentiellement impersonnel qui n’exprime point un phénomène de
la nature.

- Un verbe essentiellement impersonnel peut devenir figurément transitif ou intransitif.

Exemple : Le prédicateur a tonné contre les vices du siècle.

- Le verbe faire, suivi d’un adjectif, forme quelques locutions impersonnelles qui ont
rapport aux influences atmosphériques, comme celles-ci : il fait chaud, il fait froid, dans
lesquelles le verbe faire n’a pas d’autre fonction que de donner aux idées de chaleur et de
froid une forme verbale qui, en français, n’a pas d’expression simple équivalente.

- Lorsque les verbes essentiellement impersonnels sont suivis d’un nom précédé d’une des
formes indéfinies un, une, du, de la, des, le nom est le véritable sujet, et le pronom il, qui le
représente, n’est que le sujet apparent de la proposition.

Exemple : il pleut du sang ; il grêle des pierres ; sang et pierres sont les sujets réels
représentés par le pronom il, qui conserve aux verbes pleuvoir et grêler leur forme
impersonnelle.
Les verbes accidentellement impersonnels

Il arrive Il suffit Il semble Il ne tient pas à…, etc.

Il convient Il paraît Il me fâche de… Il est beau de,

Il résulte Il tarde Il m’ennuie de… Il est doux de, etc.

- Dans les verbes impersonnels qui, comme il arrive, il importe, n’expriment point un
phénomène de la nature, le pronom sujet il a plus d’importance. Non seulement il indique la
troisième personne, mais il équivaut à cela, et représente une proposition subordonnée au
verbe personnel.

Exemple : Il importe que nous soyons religieux, est pour Soyons religieux, Cela importe.

- Beaucoup de verbes attributifs sont pris accidentellement comme impersonnels. Leur sujet
alors ne représente pas une personne ou une chose déterminée, et signifie cela. Ainsi le
verbe convenir est un verbe intransitif qui a toutes ses personnes, car on dit : Je conviens de
ce que vous dites ; vous convenez que vous avez tort. Cependant, il est pris
impersonnellement dans cette phrase : Il convient d’être réservé dans son langage, qu’on
peut décomposer ainsi :Être réservé dans son langage (cela) convient.

Exemple : Il importe que nous soyons religieux, est pour Soyons religieux, Cela importe.

- Le verbe être, suivi d’un adjectif, devient impersonnel dans un très grand nombre de
locutions.

Exemple : Il est beau de défendre sa patrie. Il est doux de prier.

- Quand les verbes accidentellement impersonnels sont suivis d’un substantif, celui-ci est le
véritable sujet, et le pronom il n’est que le sujet apparent.

Exemple : Dans cette phrase : Il est des hommes qui aiment le faux brillant, c’est moins le
verbe qui est impersonnel que la forme syntaxique car il est des hommes équivaut à des
Hommes sont qui, etc. ; des Gens se rencontrent qui, etc. ; et si la forme impersonnelle est
préférée dans ces phrases, c’est qu’elle rend plus générale l’idée qu’on veut exprimer.
Exercices:
http://www.kartable.fr/quatrieme/francais/1381/exercice/mettre-des-phrases-a-la-forme-
impersonnelle,402045

Réécrire les phrases suivantes à la forme impersonnelle.

1. Bien dormir est nécessaire pour être attentif en classe.

2. Dix kilomètres restent à parcourir avant d'arriver à destination.

3. Fumer dans un lieu public est interdit.

4. Respecter la loi est obligatoire.

5. Le temps est très ensoleillé aujourd'hui.

6. De nouveaux modèles de téléphone existent.

7. Ecouter ses parents est indispensable.

8. D'heureux événements arrivent.

9. De nombreux problèmes restent à résoudre.

10. Qu'il fasse chaud est agréable.


http://www.espagnolfacile.com/exercices/exercice-espagnol-2/exercice-espagnol-57100.php

ON IMPERSONNEL

En espagnol, il n'existe pas de pronom qui corresponde exactement au français 'ON'


pour rendre l'aspect impersonnel de la phrase.

Il n'y a pas de signifiant unique.

Il convient donc à chaque fois d'analyser le degré d'implication du sujet parlant ou même
son exclusion totale avant de choisir entre les différentes possibilités qu'offre la langue
espagnole.

Nous aborderons ici celles qui sont les plus courantes, à savoir :

3ème personne du pluriel

Forme pronominale

. avec accord du verbe

. sans accord du verbe

Pronom indéfini : UNO

ère
1 personne du pluriel (NOSOTROS ...)

3ème personne du pluriel :


On emploie cette forme :

l'action n'est réalisée ni par le locuteur (qui


lorsque

s'exclut) ni par l'interlocuteur et lorsque le 'ON' français peut être remplacé par
'des gens' ou 'quelqu'un'.

La ou les personnes, à l'origine de l'action, ne sont pas censées être connues de la


personne qui parle. Aucune précision réelle n'est apportée quant à l'identité des 'gens'.

ex. : Llaman a la puerta = On frappe à la porte (mais on ne sait pas, en principe qui
frappe)
elle sert à présenter des faits isolés,accidentels, occasionnels :

ex. : No me han dejado entrar = On ne m'a pas laissé entrer (ce n'est pas un fait
habituel dans la mesure où l'on suppose que l'endroit n'est pas fréquenté régulièrement
par la personne qui rapporte les faits sinon on l'aurait vraisemblablement laissé rentrer).

Cette forme se rencontre fréquemment pour traduire des locutions


françaises du type : On dit que, on raconte que et donc avec des verbes espagnols tels
que 'decir' (dire), 'contar'(conter, raconter)

ex. : Cuentan que se han divorciado = On raconte qu'ils ont divorcé (c'est une rumeur
et comme toute rumeur, l'auteur ou l'origine est souvent difficilement décelable).

lorsque le contexte fait allusion à une


elle est employée aussi
collectivité mais à laquelle on est complètement étranger :
ex. : En aquella época, vivían mejor = A cette époque-là, on vivait mieux.

Tournure réfléchie (SE + verbe conjugué) :


Nous allons, dans un premier temps, voir dans quel cas on peut l'employer ( A) et
ensuite, nous verrons quand le verbe doit ou non être accordé(B) :

A/ Cette forme peut être employée pour exprimer:

Un fait d'ordre général :


ex. : Desde el balcón se podía ver el mar = Du balcon, on pouvait voir la mer

Une règle à observer, une habitude, un conseil, une


observation à caractère universel ..

ex. : se abren las puertas a las 9 de la mañana = On ouvre les portes à 9 heures du
matin.

ex. : Aquí se come a las dos = Ici, on mange à deux heures.

Dans ce dernier exemple, on ne connait pas forcément l'identité des gens à l'origine de
l'action mais l'éventualité qu'on connaisse ces gens n'est pas totalement exclue.. Ce peut
être un panneau se trouvant à l'entrée du restaurant qui donne cette information ou un
employé du restaurant qui vous en informe. Mais le fait de choisir 'se + 3ième pers.' rend
l'information moins anonyme qu'avec la 3ième pers. du pluriel car, si précisément il
s'agit d'un panneau, celui qui l'a mis connaît l'identité des gens ou ils ne lui sont pas
complètement étrangers.

'vérité' d'ordre géneral : 'se' représente un ensemble


Il s'agit d'une
d'individus dans lequel peut s'inclure le locuteur.
Il faut donc noter que la grande différence avec la tournure précédente (= 3ème personne
du pluriel) réside dans le fait que la généralisation que l'on fait peut
concerner tout le monde. Le pronom 'se' ne désigne personne en
particulier mais reconnaît l'ENSEMBLE des sujets POTENTIELS.
Ici, le 'ON' = tout le monde = SE

==> le narrateur n'est pas forcément exclu comme il l'est dans la tournure (3ème pers. du
pluriel)

ex. : Se dirigían piropos a las lindas muchachas que pasaban = On (n'importe qui y
compris le locuteur qui ne s'exclut pas forcément) adressait des compliments aux jolies
filles qui passaient.

Le sujet du discours peut être impliqué dans l'action du verbe :


ex. : Ya sé que no se deben hacer preguntas así (García Hortelano) = je sais bien qu'on
ne doit pas poser de telles questions.

ou au contraire exclu :
ex. : en la economía oculta se paga peor, se cambia más fácilmente de empresa = Dans
l'économie clandestine, on paye moins bien, on change plus facilement d'entreprise.

B/ Il y a quatre cas à distinguer pour décider ou non de l'accord


du verbe :

1/ Le verbe français n'a pas de C.O.D. ou est :


Dans ce cas, le verbe ne s'accorde pas et se met à la troisième personne du singulier

ex. : Así se hace = On fait ainsi ...

ex. : Se veía que no estaba contento = On voyait qu'il n'était pas content

2/ Le C.O.D. est abstrait, inanimé, indéterminé :


Dans ce cas, le C.O.D. français devient sujet du verbe et le verbe doit donc s'accorder
avec lui :

ex. : Se oyen ruidos = On entend des bruits; accord avec le COD (ruidos) ==> oír se met à
la 3ème pers. du pluriel.

3/ Le C.O.D. représente une personne :

2 cas se présentent : a/- Se ven bañistas = On voit DES baigneurs

b/- Se ve a los bañistas = On voit les baigneurs


a/ le substantif n'est pas précédé de la préposition 'a'. Dans ce cas, le substantif joue
le rôle de sujet et le verbe doit s'accorder avec lui ==> 3ème pers. du pluriel.

ex. : se buscan programadores = On cherche des programmateurs.

En effet, quand il s'agit de noms communs de personnes NON


déterminées, c'est-à-dire non précédées d'un article défini ..., la
préposition 'a' devient inutile car l'on considère le complément comme un
ensemble pris dans sa globalité.

En revanche :

b/ Quand le complément du verbe représente une personne


déterminée par un article défini, un possessif ou un démonstratif,
il doit être précédé de la préposition 'a' et le sujet du verbe est
considéré comme singulier. Comme en français, le complément
ne change pas de fonction dans la phrase et il n'y a donc pas
d'accord du verbe avec celui-ci.

'SE' fait office de sujet.


ex. : Se felicitó a los mejores alumnos = On félicita les meilleurs élèves

Ce non-accord du verbe 'felicitar'avec le complément (alumnos)


permet d'éviter le contresens :
ex. : Se felicitaron los mejores alumnos = Les meilleurs élèves se félicitèrent.

4/ Le verbe français a pour COD un pronom personnel :

ex. : A esos cantantes no se les oía cantar = On n'entendait pas ces chanteurs

'ON' est rendu par 'SE' + verbe à la troisième personne du singulier. Le verbe (ici
cantar) reste au singulier et le pronom espagnol est toujours LE ou LES qu'il s'agisse
de personne(s) ou d'objet(s) masculin(s) (au lieu de 'LO', 'LE' et 'LOS') et 'LA' 'LAS' pour
des personnes ou objets de genre féminin.

exemples : había un pájaro en el árbol y se le oía cantar = il y avait un oiseau dans


l'arbre et on l'entendait chanter.

Siempre se las veía andar juntas = On les voyait toujours marcher ensemble

===> Dans la pratique, l'emploi des pronoms dans la forme réfléchie est loin d'être
uniforme et rigide.

On conseillera néanmoins de rester 'classique' (en tout cas dans le cadre du test qui
suit) et d'employer de préférence les combinaisons consacrées : se le(s) lorsqu'il
s'agit de personnes ou de choses masculines et se la(s) s'il s'agit de
personnes ou d'objets féminins.
Indéfini : UNO :
Quand il s'agit de toute évidence de celui qui parle mais qui ne veut pas assumer
par timidité ou discrétion les propos qu'il s'applique aussi à lui-même, on emploie UNO
qui est, en quelque sorte, une atténuation du 'JE' ou encore un 'JE'
déguisé.

faits d'ordre général par extension de


UNO permet l'expression de
l'expérience du locuteur ou par implication de l'interlocuteur, le
sujet parlant est inclus dans un ensemble dont il est un
exemplaire.
ex. : En la vida uno debe saber un día lo que quiere y por qué lo quiere = Dans la vie, ON
doit savoir un jour ce que l'on veut et pourquoi On le veut.

A noter qu'en espagnol, contrairement au français, il est inutile de répéter UNO


devant plusieurs verbes consécutifs dans une même phrase.

autre ex. : Cuando uno/a es feliz, uno/a no se preocupa por lo demás = Quand on est
heureux, on ne se soucie pas des autres.

Il y a une 'appropriation' des propos tenus.

ex. : UNO está harto de repetir lo mismo = On en a assez de répéter la même


chose.(sous-entendu 'je' -- j'en ai marre aussi et surtout moi..)

Ceci permet à la personne d'exprimer son point de vue (ici, un mécontentement) sous le
couvert de 'on'.

Cette tournure est malgré tout moins impersonnelle que la tournure réfléchie puisque
UNO, selon qu'il s'agit d'un homme ou d'une femme, s'accordera
en genre et donc la personne s'applique à elle-même les propos
qu'elle tient.
ex. : Los niños por monos que sean acaban por cansarle a una (ici, on sait, en voyant
UNA, qu'il s'agit d'une femme qui s'exprime) = les enfants, tout mignons qu'ils soient,
finissent par VOUS fatiguer.

Vous noterez qu'ici, le 'UNA' est rendu en français par un 'VOUS' indéfini.

A noter que UNO/UNA correspondent à la troisième personne du singulier et le pronom


personnel qui leur correspond est logiquement 'LE' .

Ceci explique que :

UNO soit obligatoirement employé :

quand le verbe qui le suit est pronominal et ce, pour éviter que deux 'SE' soient
consécutifs dans une même phrase.
On ne peut pas dire : Se se levanta mais on devra dire UNO se levanta ... = On se lève ...

ex. : en el campo, UNO SE levanta temprano = à la campagne, on se lève tôt.

quand, en français, le complément d'objet est précédé d'un possessif à la troisième


personne :

ex. : A los 7 años, UNO debe saber guardar SUS vestidos solo.

NOSOTROS:
Le français emploie de façon incorrecte ON à la place de NOUS dans la langue courante
là où l'espagnol emploiera toujours Nosotros.

En français, on rencontrera parfois la tournure : Nous, on .... qui en espagnol sera rendue
par un NOSOTROS tout seul suivi logiquement du verbe conjugué à la première
personne du pluriel.

Autrement dit, dès que ON peut être remplacé par NOSOTROS ou qu'il en
est très proche ou légèrement dissimulé, on emploie ce dernier.

Le locuteur s'englobe dans un 'NOUS' collectif. Le narrateur


participe donc aussi à l'action.
ex. : A quelle heure va-t-on au cinéma ? (sous-entendu : à quelle heure allons-nous au
cinéma?; le locuteur est concerné par cette action)= ¿A qué hora VAMOS al cine?

CONCLUSION
Comme vous l'aurez compris, il est parfois difficile de choisir entre telle ou telle forme
notamment entre la pronominale et celle avec UNO ou NOSOTROS.

Tout dépend du désir du locuteur de s'englober ou non dans les faits qu'il relate et de
plus, ce désir n'est pas forcément apparent d'où la difficulté de demander dans un test
de choisir une formule plutôt qu'une autre en l'absence d'un contexte suffisamment
détaillé permettant de faire ce choix. C'est très subjectif !!!

C'est pourquoi, les phrases proposées ont été choisies en tenant compte de cette
difficulté à opérer un choix. Le menu déroulant essaye au maximum de ne présenter
aucune ambigüité.

D'autre part, ce type de phrase ne pouvant être très varié, l'exercice ne portera pas
exclusivement sur des formes à retrouver mais aussi sur des points de grammaire en
liaison avec 'ON'.

A vous de jouer !!!


1. Il y a tant de gens dans le métro à ces heures que l'on ne peut pas
s'asseoir.

Hay tanta gente en el metro a estas horas que uno no puede sentarse.

Avec un verbe pronominal (ici, sentarse), on doit employer la tournure


UNO + verbe à la 3ième pers. du singulier pour ne pas avoir la forme
incorrecte suivante : no se puede sentarse avec répétition de deux
pronoms réfléchis dans la même phrase.

2. Quand on est jeune, on a beaucoup d'illusions.

Cuando uno es joven, tiene muchas ilusiones.

"Nosotros" et "nos" ne peuvent bien sûr convenir vu que le verbe est à la


troisième personne du singulier. Quant à "se", il aurait fallu qu'il soit
répété devant le verbe "tener" ce qui n'est pas nécessaire avec "uno" (voir
cours). Ici, on = uno lorsque la personne qui parle (un homme) exprime sa
pensée et s'inclut dans le "on".

3. On me l'a dit dès que je suis sorti de l'avion.

Me lo dijeron en cuanto salí del avión.

Ici, "ON" = dijeron = 3ième personne du pluriel car il s'agit d'un fait isolé
réalisé par une ou des personnes dont celui qui parle est exclu.

4. On lit ces pages en une heure.

Se leen estas páginas en una hora.

Ici, il s'agit du présent (= on lit) donc on peut exclure leíamos (=


imparfait); Le COD est une chose donc le verbe s'accorde avec le COD ==>
se leen

5. La nuit, les chiens aboyaient et on les entendait courir dans le patio.

De noche ladraban los perros y se les oía corretear por el patio.

Attention, dans la tournure "on les + verbe" rendue par SE LES + verbe, il
n'y a pas d'accord du verbe avec le COD français donc on peut éliminer : se
les oían; étant donné que l'on doit employer LES et non LOS, il ne reste
plus que la possibilité : se les oía. A noter que cet emploi des pronoms "LE"
et "LES" est tout à fait atypique puisque seuls LO et LOS peuvent être COD
en principe et désigner des objets masculins mais en fait, il se justifie par
la nécessité de ne pas ouvrir la voie à une confusion avec les formules "SE
LO" et "SE LOS" qui correspondent aux accumulations de pronoms français
le(les) lui, vous, le(les).
6. Ce Goya, on lui a accordé pour la qualité de sa prestation dans le dernier
film de Saura.

Este goya se le concedió por la calidad de su actuación en la última película


de Saura.

Dans la tournure SE + verbe, le pronom personnel se traduit toujours par


"LE ou "LES" au lieu de "LO" ou "LOS" qu'il s'agisse de personnes ou de
choses. Ici, il s'agit d'une récompense donc d'une chose "un Goya" ==>
LE.

7. On a vu beaucoup de célébrités à la fête.

Se vio a muchos famosos en la fiesta.

La présence de la préposition "a" indique que l'on est en présence d'un


ensemble de personnes considérées comme déterminées et donc il n'y a
pas d'accord du verbe avec le complément. "SE" devient en quelque sorte
le sujet du verbe ==> 3ième pers. du singulier = se vio.

8. On a puni sévèrement les coupables.

Se castigó con severidad a los culpables

Le verbe castigar étant à la troisième personne du singulier, cela suppose


qu'il introduit un complément de personnes déterminées donc précédées
de la préposition "a". La seule proposition correcte est donc : a los
culpables

9. Dans cette entreprise, on recherche trois commerciaux de langue


espagnole.

En esta empresa se busca a tres comerciales hispanohablantes.

Ici, seul "se busca" est correcte, le COD étant déterminé par un adjectif
numéral et précédé très logiquement de "a".

10. Dans cette boutique de quartier, on vendait de très bonnes pastèques.

En esta tienda de barrio, se vendían sandías buenísimas.

COD de choses donc accord du verbe avec celui-ci = sandías ==> se


vendían
11. De plus, ces petits oiseaux meurent de tristesse si on les sépare.

Además, estos pajaritos se mueren de tristeza si se les separa. (L


Sepúlveda)

Dans la tournure SE + verbe, le pronom personnel se traduit toujours par


"LE ou "LES" au lieu de "LO" ou "LOS" qu'il s'agisse de personnes ou de
choses. Ici, il s'agit de petits oiseaux. Donc masculin, pluriel et LOS ne doit
pas être employé dans la tournure du type (on leur..) mais plutôt LES.

12. Hier soir, on a été au cinéma avec des amis que nous n'avions pas vus
depuis plusieurs années.

Anoche, fuimos al cine con amigos que no habíamos visto desde hace
varios años.

Ici, le "ON" correspond à un "NOUS" comme en atteste la deuxième partie


de phrase en français (que nous n'avions pas vus ...)==> fuimos

13. Quand on est en vacances, on aime sortir tard.

Cuando uno está de vacaciones le gusta salir tarde.

A UNO correspond la 3ième personne du singulier et donc dans les


tournures affectives, le pronom personnel correspondant est "LE". Rappel :
A mí me, A ti TE et a él LE.(sous-entendu A UNO LE gusta ...)

14. Cet après-midi, on a beaucoup ri en sortant du restaurant.

Esta tarde hemos reído mucho al salir del restaurante.

Le locuteur, selon toute évidence, s'inclut dans le "ON". Ici, "ON" équivaut
à NOUS ==> 1ère personne du pluriel ==> hemos reído

15. Dans le village, on dit que la fille du boulanger va épouser le fils du


notaire.

En el pueblo dicen que la hija del panadero se va a casar con el hijo del
notario.

Voir explications en Q3 (rumeur - on dit que, on raconte que ==> 3ème


pers. du pluriel)
16. On offre deux appartements à très bon prix.

Se ofrecen dos pisos a muy buen precio.

Le COD est ici une chose au pluriel (= pisos) donc il y a accord du verbe en
espagnol avec ce COD de chose ==> se ofrecen

17. Je ne t'avais pas dit que d'ici on verrait les soldats défiler?

¿No te había dicho que desde aquí se vería a los soldados desfilando?

Complément de personne déterminée par article défini = préposition a


devant et pas d'accord du verbe dans la traduction de "ON" devant un
C.O.D. désignant une personne ==> se vería a
Exercices :

http://claweb.cla.unipd.it/home/smazurelle/dynamots/a1/m2/ae_on.ht
m

"ON" et ses significations


Choisis le mot qui correspond au pronom "ON". Clique sur "encore" pour donner
une autre réponse. [traduction]
1. Qu'est-ce qu'on fait ce soir? 2. On sonne, va ouvrir !

quelqu'un quelqu'un

nous vous

les gens tu

3. Quand on est poli, on dit bonjour. 4. On s'appelle ce soir ?

quelqu'un nous

nous tu

il les gens

5. On m'a dit d'attendre ici. 6. Alors, on part ?

quelqu'un vous

nous les gens

les gens nous

7. On dit qu'il bat sa femme. 8. Au Brésil, on parle portugais.

tu nous

les gens les gens

quelqu'un vous
9. Quand est-ce qu'on commence à manger? 10. Venir chez vous? Oui, on veut
bien.

vous
tu
nous
les gens
ils
nous

Retour haut de page


C'est vs Il est

C'est vs Il est | C'est | Il est | Test: C'est vs Il est

The French expressions c'est and il est are extremely important impersonal expressions. They can mean things like this is, that is, it is,
they are, and even he / she is.

Paris ? C'est magnifique ! Paris? It's magnificent!


Il est facile d'apprendre le français. It's easy to learn French.
C'est une fille sympa, Lise. Lise? She's a nice girl.
Où est Paul ? Il est en retard. Where's Paul? He's late.

C'est and il est are the root forms, used for impersonal expressions and general comments: It's interesting, It's nice, It's fortunate, It's
too bad, etc.

When talking about specific people, things, or ideas, c'est and il est may change.

 C'est becomes ce sont when followed by a plural noun. In spoken French, though, c'est is often used anyway.
 Il est becomes elle est, ils sont, or elles sont, as appropriate depending on the gender and number of the noun that it is replacing or
modifying.

Ce sont des Français ? Non, des Italiens. Are they French? No, Italian.
Voici Alice - elle est professeur. This is Alice - she's a teacher.

Despite their similar meanings, the expressions c'est and il est are not interchangeable - there are rules for using each one. The following
table summarizes the different things that can be used after each of them.

IL EST C'EST
Adjective describing a person vs Adjective describing a situation
Il est fort, cet homme. J'entends sa voix, c'est bizarre.
(That man is strong.) (I hear his voice, it's weird.)
Elle est intelligente. C'est normal !
(She is smart.) (That's normal!)
Unmodified adverb vs Modified adverb
Il est tard. C'est trop tard.
(It's late.) (It's too late.)
Elles sont ici. C'est très loin d'ici.
(They are here) (It's very far from here.)
Unmodified noun vs Modified noun
Il est avocat. C'est un avocat.
(He's a lawyer.) (He's a lawyer.)
Elle est actrice. C'est une bonne actrice.
(She's an actress.) (She's a good actress.)
Prepositional phrase (people) Proper name
Il est à la banque. C'est Luc. (That's Luc.)
(He's at the bank.)
Stressed pronoun
Elle est en France.
C'est moi. (That's me.)
(She's in France.)
Il est - French Expression

C'est vs Il est | C'est | Il est | Test: C'est vs Il est

Despite their similar meanings, the expressions c'est and il est are not interchangeable - there are rules for using each one.

Note: Il est becomes elle est, ils sont, or elles sont, as appropriate depending on the gender and number of the noun that it is replacing
or modifying.

Il est can be followed by a(n)

I. Unmodified* noun of profession, religion, or nationality (*no article,


adjective, or other modifier)
Voici mon frère - il est médecin. This is my brother - he's a doctor.
Il est catholique. He's a Catholic.

II. Adjective, usually referring to a person


Tu as parlé au prof ? Est-il You talked to the teacher? Is he smart?
intelligent ?
Cette fille, elle est très gentille. This girl (she) is very kind.

III. Impersonal expressions - In impersonal expression, il est is more formal


than c'est.
Il est bon de partir. It's good to leave.
Il est facile de jouer au tennis. It's easy to play tennis (playing tennis is
easy).
IV. Prepositional phrase
Où est Luc ? Il est à la banque. Where is Luc? He's at the bank.
Nos voisins, ils sont d'Irelande. Our neighbors (they) are from Ireland.

V. Adverb
Quelle heure est-il ? Il est tard. What time is it? It's late.
Où est Jean ? Il est ici. Where is Jean? He's here.
C'est - French Expression

C'est vs Il est | C'est | Il est | Test: C'est vs Il est

Despite their similar meanings, the expressions c'est and il est are not interchangeable - there are rules for using each one.

Note: When followed by a plural noun, c'est is supposed to become ce sont, but in spoken French c'est is often used.

C'est is used with

I. Modified nouns (article and/or adjective + noun)


Tu vois cet homme-là ? C'est mon père. You see that man? That's my father.
C'est la vie ! That's life!
C'est une très bonne idée. It's a very good idea.
C'est une vraie histoire. It's a true story.

II. Adjectives that describe the general situation or something already


mentioned or implied in the conversation
- Tu as vu ce film ? - Have you seen this movie?
- Oui, c'est incroyable ! - Yes, it's incredible!
C'est complètement fou ! That's utterly insane!

III. Impersonal expressions -In impersonal expressions, c'est is less formal


than il est.
C'est important à faire. It's important to do.
C'est difficile à comprendre. It's hard to understand.

IV. Names
Qui est-ce ? C'est Luc. Who is it/that? It's Luc.
C'est Pierre qui a menti. Pierre is the one who lied.

V. Stressed pronouns (accent tonique)


C'est moi qui t'ai dit la verité. I'm the one who told you the truth.
C'est nous qui avons décidé. We're the ones who decided.

VI. Modified adverbs


C'est trop tard. It's too late.
C'est par ici. It's over here.
C'est très loin. It's very far.
Test: C'est vs Il est

C'est vs Il est | C'est | Il est | Test: C'est vs Il est

1. Qui est à l'appareil ? ________ Marie-Lise.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

2. Qui est à la porte ? ________ Chantal.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

3. Mais non, ________ impossible !

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

4. ________ bon de savoir ce dont on a envie.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

5. Ma mère, ________ une avocate.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

6. ________ moi qui ai trouvé la solution.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est
7. Ce restaurant, ________ très cher.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

8. Je connais Brigitte. ________ une artiste.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

9. J'ai trouvé ton sac à dos, ________ était dans ma voiture.

a) c'

b) il

c) elle

10. L'hôtel est complet ? ________ difficile à croire.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

11. Je vois ton stylo, ________ sur la table.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

12. Ce livre, ________ très intéressant.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

13. ________ Anne qui va prendre la décision.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est
14. Cet homme-là, ________ soldat.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

15. ________ ta soeur qui me manque.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

16. Voici Jean-Paul. ________ étudiant en chimie.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

17. Je vous présente Philippe. ________ plombier.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

18. ________ ma fille qui devrait t'aider.

a) C'est

b) Il est

c) Elle est

19. Non, mon frère n'est pas médecin ; ________ professeur.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

20. ________ impossible de trouver un bon emploi.

a) C'est

b) Il est

c) A or B

Vous aimerez peut-être aussi