Vous êtes sur la page 1sur 34

GENERALITES EN CYTOPATHOLOGIE

DR/ A. LOUCIF
I. Définition :
 La cytologie est l’examen microscopique de
cellules isolées ou en petits amas, étalées sur une
lame en couche mince et colorées. Les cellules
peuvent provenir de matériels variés :
 liquide : sang, épanchement des séreuses,
urines, LCR...
 semi liquide : sécrétions vaginales, sperme,
aspiration de moelle osseuse...
 solide : tumeurs, ganglions
II. Les différents prélèvements cytologiques
reçus au laboratoire
 Prélèvements gynécologiques
 Prélèvements de ponction mammaire .
 Prélèvements d’ origine bronchique : aspiration et
lavages bronchiolo-alvéolaire
 Liquides d’épanchements des séreuses et de kystes des
différents organes et urines
 Les LCR
 Les prélèvements de ponction thyroïdienne
 Les cyto-ponctions ganglionnaires.
 Les ponctions d’organe profond : Ces ponctions
concernent tous les types d’organes accessibles par un
aiguille biopsique sous contrôle d’un appareil d’imagerie
médicale (échographe ou scanner ) Les principaux
organes ponctionnés sont le foie le rien
III Modes d’étalement :
Ils sont essentiellement de trois types :
1. L’étalement de matériel centrifugé : pour
les liquides très fluides [urines, épanchements
séreux, kystes, LCR, produits de lavage
bronchiolo-alvéolaire (L.B.A.) ou de séreuses...].
Les cellules sont étalées sur un disque de 0,5
cm de diamètre (« spin »).
l’ensemble tournant selon une vitesse (10 min. 800
à 1200 tours / min.).
2 Le frottis est la méthode de choix pour les semi-liquides,
les liquides très cellulaires , pour le sang, les
grumeaux de moelle ou de tumeur.

• C’est un étalement manuel sur une lame qui se fait:


 soit directement à partir du dispositif de prélèvement
(spatules cervicales, écouvillons, brosses etc.),
 soit à l’aide d’une deuxième lame. Le frottis avec deux
lames est applicable à tous les types de matériel.
3 Les empreintes :
 A partir de biopsies chirurgicales ou de pièces
d’exérèse de tumeur, de ganglions,
 en posant le fragment biopsié ou la tranche de
section d’une pièce ouverte sur la lame, après
l’avoir préalablement un peu « séchée » avec un
papier filtre,
 en faisant plusieurs empreintes sur différentes
lames, les dernières, les plus fines, étant celles à
utiliser.
IV.Séchage et fixation :
 Le séchage à l’air par agitation manuelle ou
avec un séchoir à cheveux (air froid) doit être
rapide pour que les cellules soient collées par
la sérosité ainsi desséchée.
 La Fixation peut se faire de plusieurs façons :
 a) L’alcool éther : par immersion c’est
un fixateur historique de la cytologie il n’est
quasiment plus utilisé si ce n’est dans un cas :
la cytologie broncho pulmonaire.
 En effet l’épaisseur des étalements et leur
aspect souvent hémorragique et mucoide ne
permettent pas d’utiliser le Labofix qui ne
donne pas la qualité de fixation adéquat.

 Mode de fabrication : Alcool éthylique à 95° : 1


vol, Ether sulfurique : 1 vol
 Temps de fixation : 10 minutes
 b)Fixateur hydrosoluble
en bombe
aérosol : (« spray ») en
bombe de 200ml .
 Il est utilisé pour fixer :
les frottis
gynécologiques, les
cyto-ponctions
mammaires,
ganglionnaires,

 Temps de fixation : 3
minutes
 c)La laque à cheveux: constitue un excellent spray,
peu coûteux.

 C’est la méthode utilisée pour les frottis


gynécologiques.
 Coloration des lames:
 Les colorations les plus utilisées en cytologie
sont : la coloration de Papanicolaou et le
M.G.G.
 Coloration de Papanicolaou :

 C’est une coloration universellement connue et


utilisée, surtout pour les frottis du vagin, du col
de l’utérus et de l’endomètre.
 Technique :
 Alcool 80°………………………………..30s
 Alcool 70°………………………………...30s
 Alcool 50° ………………………………..30s
 Eau distillée……………………………….30s. Tous les rinçage doivent se faire doucement pour éviter
de décoller les étalements des lames.
 Hématoxyline de Harris …………………..3 à 6 min
 Eau distillée ………………………………30s
 Solution d’acide chlorhydrique à 0,25 %.......plonger 6 fois
 Rincer soigneusement à l’eau courante
 Eau distillée………………………….30s
 Alcool 50°..…………………………..30s
 Alcool 70°……………………………30s
 Alcool 80°……………………………30s
 Alcool 95°……………………………30s
 Orange G6……………………………90s
 Alcool 95°……………………………30s deux bains successifs et séparés
 EA50°……………………………….90s
 Alcool 95°…………………………...30 trois bains successifs et séparés
 Alcool absolu (100°)………………..30s
 Xylène-alcool (1/1)………………….30s
 Xylène
 Remarque :
 Pour les frottis autres que cervico-vaginaux, on
utilise la même méthode avec remplacement,
dan s l’étape 16, EA50 par EA36.
 Coloration de Giemsa :
 Le colorant dilué de giemsa est l’un des meilleurs colorants
de nombreux micro-organismes pathogènes Il colore très
bien les parasites de paludismes, de leishmaniose, les
rickettsia, les éléments hématopoïétiques, bactéries…
 Résultats :
 Les bactéries et les spirochètes vont du bleu au pourpre.
 Les rickettsies se colorant en violer.
 La chromatine des parasites devient rouge.
 Le cytoplasme est bleu.
 Les globules rouges en rouge brique.
 Avantages de la cytologie :
 Il s’agit d’une technique très peu invasive,
idéale pour le dépistage, mais également
beaucoup utilisée à visée diagnostique.
 les cytoponctions d’organes solides ou de
tumeurs profondes sont très fines
 et peuvent même être utilisées en cas de
troubles de la coagulation.
 La technique est simple et le résultat peut être
rendu, au besoin, quelques heures après
l’arrivée du prélèvement.
fin