Vous êtes sur la page 1sur 84

Cours RH

Chapitre I

Rappels de cinétique Stœchiométrie,


notionsdetauxdeconversionet d’avancement

Vitesse de réaction

Réaction {stœchiométrie unique(ou réaction


simple)

L’équation stœchiométrique se traduit par l’écriture d’une réaction de bilan


qui indique les nombres de moles consommées et produites :

αjAj=0 (I.1)

Où Aj est une espèce réactive et αj son coefficient stœchiométrique qui est par
convention positif pour un produit et négatif pour un réactif.

Réaction stœchiométrie multiple


Lorsque plusieurs réactions se déroulent simultanément, l’équation
stœchiométrique s’écrit :

αij Aj= 0

Où αij est le coefficient stœchiométrique de l’espèce Aj dans la réaction i. La


vitesse de la transformation du constituant Aj dans l’ensemble des réactions
appelé aussi le débit net de production s’écrit : Rj= αij ri
Expression de la vitesse en fonction du mélange
réactionnel

- Soit une réaction chimique irréversible:

α1A+α2B→α3R (I.7)

La vitesse de la réaction peut s’exprimer en fonction des


concentrations Cj par l’expression :

r=kf(c)
(I. 8)
= j
n
kC Aj

Les exposants nAj sont les ordres partiels de la réaction par rapport à A, B
et R. k est la constante de vitesse qui varie en fonction de la température T
suivant la relation−
D’Arrhénius : k=k0e RT. K0 est un facteur prées potentiel, E l’énergie
d’activation et R,
La constante des gaz parfaits.

Dans le cas d’une réaction élémentaire, les ordres partiels sont confondus
avec les coefficients stœchiométriques :

αj
r=kC j (I. 9)

D’où la vitesse de la réaction (I.7) est :


R=k α1 α2
kC C (I.10)
A B

- Danslecasd’uneréactionéquilibrée:

α1A+α2B⇄α3R (I.11)

La vitesse de la réaction peut s’exprimer par :


r=k 1 Cα1 Cα2 −k2 C α3 (I.12)
A B R

Le premier terme représente la vitesse du processus direct (1) et le


second celui du processus inverse(2).

De manière générale:

αj −k
r = k 1C j (I. 13)
αj ′
j C
j
2 j

α′
C j et la constante d’équilibre
α
A l’équilibre, r = 0
j

⇒ r comme suit : 1 = r2 : k1jCj =k 2 s’exprime


jj
k1 αj′ −αj
k= =C
(I. 14)
C k2
Calcul des paramètres cinétiques
Soit réaction : A →produits

La vitesse de la réaction étant fonction de la concentration r = kF(C A)


(équation (I.8))

D’après l’équation (I.2) :

1dnA dCA
=
rA= dt (I.15)
V dt

D’après l’équation (I.4) :

r dCA
A
r= = −rA (I.16)
=− α dt
A

A partir de ces équations (I.8, I.15 et I.16), on peut écrire :

kf(C )=−dCA
A dt
CA
dCA
=−kt (I.17)
f(CA
)
CA 0

Cette équation n’est autre que l’équation d’une droite qui passe par l’origine
et de pente
–k.
CA
dCA pour chaque temps peuvent être calculées àpartir des
Les valeurs de
f(CA) données
CA 0
expérimentales. La constante de vitesse k peut ainsi être déduite à partir du
tracé de la
CA
dCA
droite
f(CA) en fonction du temps.
CA 0

Méthodedifférentielle

A partir de l’équation : r = −rA= AkCn , on peut écrire :

ln(−rA)=lnk+nlnCA (I.18)

C’est l’expression d’une droite qui ne passe pas par l’origine. A partir des
données expérimentales, le tracé de ln(―rA) en fonction de lnCA permet
de déterminer l’ordre
«n»delaréaction(pentedeladroite)etlaconstantedevitessek(ordonné{l’origine).
Notionsdetauxdeconversionetd’avancement

Systèmefermé

Un système fermé est constitué d’un mélange réactionnel, supposé de


composition uniforme, évolue en fonction du temps (du fait de la réaction
chimique) sans échanger de la matière avec l'extérieur.

Constituants Aj Réaction
P, V, T

Système fermé
Tels que :

P est la pression, V est le volume du réacteur et T la température.

Réactionsimple

TauxdeconversionXA

Soitlaréaction(I.7):α1A+α2B→

α3R

Aestleréactiflimitantouréactifcl

é. At=0→nA=nA0

At≠0→nA(nombredemolesdeArestant{l’instant

t)

Donc,laquantitédeAconvertie{l’instanttestnA0–

nA.

Le taux de conversion XA ou taux de transformation ou plus simplement


la conversion est la fraction de A convertie au cours de la réaction :
nA0− nA
XA = (I. 19)
nA
0

D’où :

nA = nA0(1 −XA) (I.20)

La conversion permet de relier les quantités des diverses espèces réactives,


pour une réaction simple :
αj
nj =nj0− nA0XA (I.21)
α1

Donc les quantités nB et nR de la réaction (I.8) peuvent s’écrire :


α
2
nB = nB0 − nA0XA
α1

α
3
nR = nR0 − nA0XA
α1

α3
Si à t = 0, nR0 = 0 → nR = nA0 XA
− α
1

Tels que :

α1 < 0, α2 < 0 et α3 > 0

Degréd’avancementdelaréactionξ

Le degré d'avancement permet de caractériser l'état d'avancement d'une


réaction entre son état initial (avant réaction) et son état final (après
réaction).

Ledegréd'avancementξestdéfinicommeétantlenombredemolesquisetransfo
rment aucoursdelaréaction:
nj− nj0
ξ= (I. 22)
αj

D’où :

nj = nj0+αjξ (I.23)

Avancement généraliséχ

L’avancementgénéraliséχcaractériseuneréactionetnonunconstituantparticulie
r.Il représentelafractionnettequisetransformeaucoursdelaréaction:
nj−nj0
ξ (I. 24)
χ= =
αn
j 0 n0
Tel que : n0 est nombre total de moles de constituants actifs dans l’état de
référence :

n0 = nj0
j

D’où :

nj = nj0+αjn0χ (I.25)

χestunnombresansdimension.Ilvarieentre0etunevaleurlimiteχ Ldéterminée
par laconsommationtotaleduréactiflimitant:
nj0
χL =
−α n
j0
- RelationentreXA,ξetχ

Apartirdeséquations(I.20),

(I.23)et(I.25): nA = nA0(1 − XA)

nj= nj0+ αjξ

nj = nj0 + αjn0χ
nA0 XA
⇒ξ = n0χ (I. 26)
=
−α
j

Dans le cas où la réaction se fait { partir d’un réactif unique : A → produits,


n0 = nA0 et αA= ―1, dans ce cas, l’avancement généralisé est confondu avec
le taux de conversion : χ =XA.

Réactionsmultiples

L’équation stœchiométrique relative aux réactions multiples est suivant


l’équation (I.5) :

αij Aj= 0
j

j est le nombre de constituants actifs et i le nombre de réactions.

Pour un système fermé, les quantités de matière des constituants du


mélange réactionnel peuvent être exprimées en fonction de ξ et χ
comme suit :

m
(I. 27)
nj= nj0+ αijξi
i
m i
nj= nj0+ n0αijχi
(I. 28)

ξi et χi sont respectivement le degré d’avancement et l’avancement


généralisé de la ième
réaction.

Systèmeouvert

Un système ouvert échange de la matière avec l'extérieur : par


l'alimentation (ou l'entrée) et par le soutirage (ou la sortie). Les
contraintes stœchiométriques de la réaction s’appliquent aux quantités
d’espèces chimiques consommées ou produites à l’intérieur du système.
Q0 Qe Qs
Réaction
P, V, T
Fj0 Fje Fjs
Etat Entré Sortie du
de edu Systèmeouv système
référe systè ert
nce me

Par définition, ξ = 0 et χ = 0 dans l’état de

référence Fj : flux molaire du constituant j,

mol.s-1

Fj0 : flux molaire du constituant j { l’état de référence, mol.s-1

Fje : flux molaire du constituant j { l’entrée du

réacteur, mol.s-1 Fjs : flux molaire du constituant j à

la sortie du réacteur, mol.s-1 Q 0 : débit volumique

{ l’état de référence, m3.s-1

Qe:débitvolumique{l’entréeduréacteur,m

3.s-1

Qs:débitvolumiqueàlasortieduréacteur,m

3.s-1

Réactionsimple

Dansunsystèmeouvert,lefluxmolaireFjpeutêtreexpriméenfonctiondeξetχento
ut point del’écoulement permanent :

Fj= Fj0+αjξ (I.29)

A l′ entrée du réacteur ∶ Fje = Fj0 +


αjξe A la sortie du réacteur ∶ Fjs =

Fj0 + αjξs

Entrel′entréeetetlasortieduréacteur∶Fjs=Fje+αj(ξs−ξe) (I.30)

Fj= Fj0+αjF0χ (I.31)

F0 est le flux molaire total des constituants actifs dans l’état de référence :

F0= Fj0
j

A l′ entrée du réacteur ∶ Fje = Fj0+

αjF0χeA la sortie du réacteur ∶ Fjs =

Fj0+ αjF0χs

Entrel′entréeetlasortieduréacteur∶Fjs=Fje+αjF0(χs−χe) (I.32)
Sil’étatderéférenceestconfonduavecl’entréeduréacteur⇒Fj0=Fje,ξe=0etχe

=0 Doncleséquations(I.29)et(I.32)peuvents’écrire:

Fjs= Fj0+

αjξsFjs=

Fj0+αjF0χs

On peut noter ξs par ξ et χs par χ

Réactionsmultiples

Pour un système ouvert, les flux molaires des constituants du mélange


réactionnel peuvent être exprimés en fonction de ξ et χ comme suit :

m
(I. 33)
Fj= Fj0+ αijξi
i
m
Fj= Fj0+ F0αijχi (I. 34)
i

ξi et χi sont respectivement le degré d’avancement et l’avancement


généralisé de la ièmeréaction.

En résumé, toutes les définitions présentées dans le cas d’un système


fermé sont transposables au cas d’un système ouvert en régime permanent
en remplaçant les nombres de moles nj par les flux molaires Fj.

Variationduvolumeréactionnelenfonctiondel’avancement

Phasegazeuse

Réactionsimple

En phase gazeuse, on devra prendre en compte la variation du volume


gazeux s'il y a variation de T, P ou du nombre de moles total. On cherche
à exprimer le volume à un
instanttenfonctionduvolumedanslesconditionsderéférenceV0.Onsupposera
legaz parfait.
- Cas d’un

systèmefermé Soit:

VI : volume occupé par nI moles de l’espèce I (inerte)

Vj : volume occupé par nj moles de l’espèce j


RT RT
VI= et Vj= nj
P P
nI

Le volume total du mélange réactionnel s’écrit :

Vt= VI+ Vj
j

RT
Vt
= nI+ nj (I.35)
P j

A partir de l’équation (I.25) : nj = nj0 + αjn0χ

nj = nj0 + αjn0χ = n0 + n0χ∆α


j j j

Avec :

n0 = nj0 et ∆α = αj
j j

L’équation (I.35) s’écrit :

RT
Vt
(nI + n0+n0χ∆α) (I.36)
= P

Dans les conditions de référence P = P0, T = T0 et χ = 0, le volume total V0


s’écrit :

RT
V0
(nI +n0) (I.37)
= P
A partir des équations (I.36) et (I.37), le volume total { l’instant t s’écrit :

Vt= V0β(1+εχ) (I.38)

Avec :
TP0
β= ∶ facteur d′ expansion
physique T0P

∆αn ∆α
ε=
0 n+I=
0 ∶ facteur d′expansion chimique
n 1
nI +I
I = ∶ rapport ou taux d′inertes
n0

Vt peut aussi être exprimé en fonction du taux de

conversion XA : Vt = V0β(1 + εA XA)


Avec :
nA0

εA = ε
−αn
j 0

Réactionsmultiples

Apartirdel′équation RT
(I.35):Vt = nI + nj
P
j
m

et de l′ équation (I. 28): nj = nj0 + n0 αij χi


i

Le volumetotal Vt s’écrit :

Vt= V0β 1+ εiχi (I.39)


i

Avec :

∆α
εi =
i 1 ∶ facteur d′ expansion chimique de la ième réaction
+I
m

∆αi=αij
i

- Casd’unsystèmeouvert

En phase liquide, le débit est uniforme (débit d'entrée = débit de sortie).


En phase gazeuse, gaz parfait : le volume du réacteur et la pression étant
constants, c'est le débit volumique, Q, qui va varier entre l'entrée et la
sortie du réacteur.
Les équations précédentes sont à transposer:

Systèmefermé Systèmeouvert

nj Fj

V Q

− Casd′uneréactionsimple∶Q=Q0β(1+εχ)

− Cas de réactions multiples ∶ Q = Q0β 1 +εi χ i


i
Phaseliquideouphasecondensée

Enphaseliquide,levolumeoccupéparunemoleduconstituantjn’estpasRT/P.Le
volume total de la phase réactionnelle s’écrit :

Vt= nIvI+njvj
j

Tels que :

vI : volume molaire partiel des inertes, m3.mol-1

vj : volume molaire partiel du constituant actif j, m3.mol-1

En exprimant nj en fonction des avancements dans le cas d’une réaction


simple :

Vt= nIvI+ nj0vj+ n0χ αjvj (I. 40)


j j

Posons :

V0 = nIvI + nj0vj
j

∆v = αjvj
j
n0∆v
ε= =C0∆v
V0

Donc l’équation (I.40) devient :

Vt= V0(1+εχ) (I.41)

Pour un système de réactions multiples, on trouve de manière analogue :

Vt= V0 1 + εiχi
i
Mesure del’avancement

L’avancement généralisé χ peut être exprimé en fonction des données


expérimentales.

Phasegazeuse

- PourunsystèmeferméetàTetPconstantes⇒β=1:

1 V
χ=
ε −1
V0

- àTetVconstants:
1 P
χ=
ε −1
P0

Phaseliquide

En phase liquide, β = 1, si la masse totale m t du mélange réactionnel est


constante :

1 ρ0
χ=
ε −1
ρ

Tels que :
mt mt
ρ= et ρ0=
Vt V0

Expressiondelaconcentrationmolaireenfonctiondeχ

- Pourunsystèmefermé
nj0
+αχ
nj C0 nI j
Cj= =
Vt (1 + εχ)
β

Tel que :
n0
C0=
V0

nj
xj = ∶ titre molaire
n
PjVt = njRT ∶ loi des gaz parfaits

- Pourunsystèmeouvert
Fj
Cmol.
= m−3 ∶concentration
j molaire,
Q
Qmj
Ckg.
= m−3 j ∶concentration massique,
Q

Fj
xj = : titre molaire
F
PjQ = FjRT ∶loi des gaz parfaits
Expressiondelavitessederéactionenfonctiondeχ

La vitesse de réaction dans le cas d’une réaction { stœchiométrie simple qui


se déroule dans un système fermé est exprimée par l’équation (I.3) :
1 dnj
r=
αj Vdt

En remplaçant V par son expression en phase gazeuse, r s’écrit :

C0 dχ
r=
β(1+εχ)dt
Chapitre II

Classificationdesréacteurschimiques.Bilansdematièredansles
réacteurs idéaux.Casderéactionsuniquesetmultiples

Classificationdesréacteurschimiques

Les réacteurs chimiques occupent une place centrale dans les entreprises
du secteur de la chimie et des sciences de la vie. Par la mise en présence
de réactifs dans des conditions adaptées, ils permettent de combiner et de
transformer par réaction(s) chimique(s) les matières premières en
produits utiles.

Paramètres : nature Paramètres : taux de


des réactifs, P, T, conversion,
concentrations concentrations des
produits, rendement
desréactifs,débit

Entrée Réacteur Sortie

Données Structure géométrique


cinétiqueset
thermodynamiq
ues

On peut classer les réacteurs selon plusieurs critères :

Critè Caractéristiques
res
Circulation du mélange Discontinu (ou fermé)
Semi-continu (ou semi-
réactionnel fermé) Continu (ou
ouvert)
Evolution dans le temps Régime transitoire (opération
discontinue ou démarrage ou arrêt)
Régime permanent (marche continue
des réacteurs ouverts)
Degré de mélange Réacteur parfaitement agité
(Réacteur discontinu parfaitement
agité (RDPA), Réacteur continu
stationnaire parfaitement agité
(RCPA), de concentrations et
température uniformes)
Réacteur continu tubulaire
stationnaire à écoulement piston
(RCP) ou réacteur piston (RP)
(progression de la charge sans
mélange)
∞ ∞

Fermé Semi-fermé Ouvert-RCPA Ouvert-RCP

Nousneconsidéronsiciquelesmodesdefonctionnementdiscontinuouàécouleme
nt stationnaire.

- Réacteur fermé(batch reactor): Réacteur discontinu parfaitement


agité (RDPA) ou réacteur fermé (RF). Les réactifs sont initialement
introduits dans le réacteur, bien mélangés, et laissés dans l’appareil
de manière { ce que la réaction se déroule pendant un certain temps.
Le mélange résultant est ensuite déchargé. Il s’agit d’une
opérationnonstationnaireoùlacompositiondumélangechangeaveclete
mpsmais
{ tout instant uniforme dans l’appareil.

- Ouvert-RCPA (Continuous Stirred Tank Reactor CSTR) noté également


: Réacteur
continustationnaireparfaitementagité(R.C.P.A)ouréacteuragitécontin
u(RAC)ou encore réacteur agité ouvert (RAO). Il s’agit d’un réacteur
de type stationnaire
{ écoulementidéaldontlecontenuestbienmélangéetuniforme.Ledébit
desortiea donclamêmecompositionquelefluidedansleréacteur.

- Ouvert-
RCP:Réacteurcontinutubulairestationnaireàécoulementpiston(RCP)o
u réacteur piston (RP) (Plug Flow Reactor (PFR) ou Piston Flow
Tubular Reactor
(PFTR)).Ils’agitégalementd’unréacteurdetypestationnaireàécoulemen
tidéal.Il est caractérisé par le fait que l’écoulement du fluide { travers
le réacteur est ordonné, aucun élément ne se mélangeant avec un
autre ou ne dépassant un autre. La diffusion latérale est autorisée,
mais le mélange axial (dans la direction
d’écoulement)estsupposénul.Laconditionnécessaireetsuffisantepourl
’existence d’un écoulement de type piston dans le réacteur est que le
temps de séjour dans le
réacteurestlemêmepourtouslesélémentsdufluide.

On traitera ici le cas de ces trois réacteurs idéaux homogènes où la


réaction se déroule dans une seule phase liquide ou gazeuse. On verra le
cas d'une réaction simple, puis le cas de réactions multiples.

Laréactionpeutêtreirréversibleouréversible.Ellepourraêtreendoouexo-
thermique (ΔH>0ouΔH<0respectivement).

Bilansdematièresdanslesréacteursidéaux

L’objectif est d’établir les équations de bilans matière dans les réacteurs
idéaux fermés
(RF)ououvertsenrégimepermanent(RAC,RP),avecunsystèmeréactionnelsi
mpleou multiple.
Formulation générale

Flux entrant Flux sortant



Production, accumulation

Réacteur, volume V

La loi de conservation de la matière :

[Flux entrant dans V] + [Débit de production] = [Flux sortant de V] + [Débit


d’accumulation]

Bilan sur un constituant chimique A :


dnA
FAe+ rAV = FAs+
dt

Chaque terme est un flux de matière (mole.s -1). Les termes de production
et d'accumulation peuvent être positifs ou négatifs.

Réacteurfermé(batchreactor)

Le réacteur est parfaitement mélangé. La concentration est uniforme dans


le réacteur. Ce type de réacteur est beaucoup utilisé en laboratoire pour
générer des données cinétiques et en industrie pour la production de
faibles tonnages (industrie pharmaceutique).

Dans ce réacteur, il n’y a ni flux d’entrée ni flux de sortie.

Le bilan se réduit à :
nj, V
[Production]=[Accumul
ation]

dnj
RjV
= (II.1)
dt

Avec
:

Rj = αjr = rj dans le cas d’une réaction simple

Rj= αij dans le cas de réactions multiples


ri
i

Casderéactionunique

Soit une réaction simple : A → produits

Le bilan de matière sur le réactif-clé A s’écrit :


dnA dnA
αArV
= ou (II.2)
dt
rAV= dt
dnA
= dt
rAV

Par intégration, on peut calculer le temps de séjour ts permettant d’obtenir


une quantité finale nAf :
nAf dn
A
ts = (II. 3)
nA 0 rA
V

TempsdeséjourenfonctiondutauxdeconversionXA

Apartirdel’expressiondutauxdeconversion(équation(I.20),§I.2.1

.1): nA = nA0(1 − XA)

L’équation de bilan matière (II.2) peut s’écrire :


dnA0 (1 − XA)
rA V =
dt

rA V nA0dXA
=− dt
D’où, l’expression de ts en fonction de XA :

XA dX
A

ts = nA0 (II. 4)
0 −rA
V

à t = 0, XA = 0

Remarque : rA = αAr = ― r (avec αA = ―1), l’équation (II.4) devient :


XA dX
A
ts = nA0
0 rV

- SiVestconstant

nA0 XA XA XA dX
A
dXA dXA
ts = = CA0 = CA0 (II. 5)
V r
0 −r 0 −r 0
A A

- SiVn’estpasconstant
XA dXA XA dXA
ts= CA0 )
= CA0 (II. 6)
0 β(1 XA) 0 β(1 XA)r
+εA (−rA +εA

Avec : V = Vt = V0β(1 + εAXA) (voir § I.3.1) et CA0 = nA0/V0


Tempsdeséjourenfonctiondudegréd’avancementξ

L’équation de bilan matière (II.2) en fonction de ξ pour le constituant A : n A


= nA0 + αA ξ (voir équation (I.23), § I.2.1.1) peut s’écrire :

d
ξ rV =
dt
D’où :
ξ

ts = (II. 7)
0 rV

Tempsdeséjourenfonctiondel’avancementgénéraliséχ

A partir de l’équation (I.25), § I.2.1.1 pour le constituant A : n A =


nA0 + αjn0χ L’équation de bilan matière (II.2) s’écrit :

d
χ
n0rV =
dt
D’où :
χ

ts = n0 (II. 8)
0 rV

Avec :

A t = 0, χ = 0

- SiVestconstant
χ
n0 dχ χ

ts = = C0 (II. 9)
V
0 r 0r

- SiVn’estpasconstant
χ dχ
(II. 10)
ts= C0 β(1
0 +εχ)r

Avec : V = Vt = V0β(1 + εχ) (voir § I.3.1) et C0 = n0/V0

ReprésentationgraphiquedetsenfonctiondeXA,χetCA

A partir des équations (II.5) et (II.9):


XA dX χ

A
ts= CA0 = C0
0 −r 0 r
A
- tspeutêtredéterminégraphiquemententraçantCA0/
(―rA)ouC0/renfonctiondeXA ouχrespectivement(FigureII.1).
- ts peut être également déterminé graphiquement en traçant
1/(―rA) ou 1/r en fonction de CA (FigureII.1).

A partir de l′ équation (II. dnA


2) ∶ rA V=
dt
dCA
rA =
dt
Avec :
CA= nA
V

D’où :
CA 0 dC
A
ts = (II. 11)
CAf
−rA

CA 1
0
−rA
−rA ts
C0
ts

XA CAf CA0 CA

XA

χ χ
FigureII.1:Représentationgraphiquedetsenfonctiondeχ,XAetCApouru
nRF

Exempled’application

Soit la réaction isotherme : A → produits, d’ordre 1 (r = kC A) qui se


déroule en milieu
indilatable(Vconstant)dansunréacteurparfaitementagitéfermé(RF).Déterm
inerles expressions de XA etCA.
Solution

- ExpressiondeXA

Le bilan de matière sur le réactif-clé A dans le RF (équation


(II.2)) s’écrit : dnA
αArV =
dt
αA = ― 1, r = kCA et nA =nA0(1 − XA)
dnA0(1 − XA)
−kCAV=
dt

CA V = nA= nA0(1 − XA)

XA dX
A
⇒ t
(1
−X = k dt
0 A) 0

Soit :

XA= 1 − e−kt

ExpressiondeCA

Méthode1

A partir du bilan matière :

dnA dCA
αArV
⇒−r = dt
= dt
dC
Ad
−kCA t
=
CA
dCA t

⇒ = −k dt
CA0CA 0

D’où :
CA = CA0

e−kt
Méthode2

nA = nA0(1 − XA) ⇒CA= CA0(1 − XA) et XA= 1 − e−kt

D’où :

CA = CA0 e−kt

Casderéactionsmultiples:Réactionsirréversiblesconsécutivesetcompétitiv
es

Dans le cas de réactions multiples, le bilan matière dans le réacteur


parfaitement agité fermé (RF) s’écrit :
dnj
V αij ri= (II.12)
dt
i
Bilandematièreenfonctiondesavancementsξetχ

En introduisant les avancements ξ et χ (équations (I.27) et (I.28) voir § I.2.1.2) :

m m

nj= nj0+ αij ξi= nj0+ n0 αij χi


i i

m dξi m
V αij ri
dnj n = dχi
i = =α
dt ijdt αij
i dt
0 i
L’équation de bilan de matière (équation (II.12)) s’écrit :

dξi
= = dχi
Vr n dt
0
i
dt

On obtient un système d’équations permettant de calculer les avancements


de chaque réaction.
Exempled’application

Déterminer la composition en fonction du temps, d’un mélange liquide


isotherme et de volume constant où ont lieu les réactions consécutives
suivantes :

A → R r1 =

k1CA R → S r2 =

k2CR

Solution

Les bilans de matières sur les constituants A, R et S s’écrivent :


dCA
−k1CA =
dt
k1CA− k2CR= dCR
dCS dt
k2CR =
dt

Sachantqueleréactif-

cléAestpur(CA0=C0)etVconstant,onobtientaprèsintégration: CA =

CA0e−k1t

k1CA
0 e−k1t − e−k2 t
CR =
k2
−k
k2 e−k1t − k1 e−k2t
CS= CA0 1 −
k2 − k1
Réacteuragitécontinu(RAC)

La plupart des réacteurs industriels fonctionnent en mode continu


(Réacteur agité
(RAC)etréacteuràécoulementpiston(RP)),cequipermetuneplusgrandeprod
uction avecmoinsdetravaildemaintenanceetunmeilleurcontrôledequalité.

Avant d’aborder le bilan de matière dans les réacteurs ouverts


fonctionnant en régime permanent, il est important de définir les
paramètres opératoires permettant de mesurer la capacité de traitement de
ces réacteurs.

- Tempsdepassageτ

Dans ces réacteurs, le volume du réacteur (V R) est traversé par un débit


volumique Q0 (m3.s-1). Le temps de passage du réacteur « τ » est défini
par :
VR
τ=
Q0

De manière similaire au t s, dans le cas du réacteur batch, τ représente une


mesure des performances d’un réacteur en écoulement.

Lorsque le débit volumique { l’état de référence Q 0 coïncide avec le débit


volumique à l’entréeQe(voirlafigureci-
dessous)danscecas,τapparaitcommeletempsnécessaire pour faire passer
dans le réacteur un volume de réactifs égal à son propre volume. Par
exemple, τ = 2 min signifie que toutes les 2 min, le réacteur traite un
volume d’alimentationéquivalentauvolumederéacteur.

- Tempsdeséjourmoyen𝐭𝐬

Dans un réacteur continu, le temps de séjour moyen se calcule sur la base de


sortie :
VR
t=
s Q
Lorsque l’écoulement { l’entrée et { la sortie du réacteur est purement
convectif et que le mélange réactionnel est indilatable dans ce cas, τ = ts .

Dans ce qui va suivre, nous ne traiterons que les réacteurs continus en


fonctionnement stationnaire, le terme d’accumulation sera donc nul dans le
bilan de matière.

Q0 Qe Qs
∫∫ ∞
Fje Fjs
XAe VR XA
s
Leréacteuragitécontinu(RAC)secaractériseparunecompositionetunétatinst
antané
dumélangeréactionnelparfaitementuniformedanstoutlevolumequiluiestoffe
rt.En d’autres termes que la concentration est uniforme dans tout le
réacteur et égale à la concentration de sortie. Cette condition n’est remplie
que si les réactifs ajoutés sont mélangés dans un temps infiniment court.
En pratique, ce type d’appareil est adapté
pourréaliserdesréactionslentesenphaseliquide.
Casderéactionunique

TempsdepassageenfonctiondeCA Soit la

réaction : A →produits

En régime permanent, le bilan de matière sur le constituant A dans tout le


réacteur
s’écrit :

FAe + rA VR = FAs

QeCAe+ rAVR=QsCAs (II.13)

En présence des constituants inertes : FIe = FIs

Silamassevolumeρ≠Constante⇒QAe≠QAs≠Q0(casd’unephasegaze

use)D’où:

Qe CAe − Qs CAs
VR=
−rA

- Siρ=Constante⇒QAe=QAs=Q0(casd’unephaseliquide)
Q0(CAe − CAs )
VR=
−rA (II. 14)

D’où :
CAe
−CAs
(II. 15)
τ=
−rA

Tempsdepassageenfonctiondel’avancementgénéraliséχ

LefluxdematièreduconstituantAenfonctiondeχ(voir§I.2.2.1)s’é

crit: Al′entréeduréacteur∶FAe=FA0+αAF0χe

A la sortie du réacteur ∶ FAs = FA0+ αAF0χs

Le flux molaire total des constituants actifs dans l’état de référence : F 0 =Fj0
j
En remplaçant les expressions de FAe et FAs et rA par αAr dans l’équation
de bilan de matière sur le constituant A (équation (II.13)), on obtient :

FA0 + αAF0χe + αA rVR = FA0 + αA F0χs


L’expressiondeVR(équation(II.14)s’écrital
ors: F0(χs− χe)
VR = (II.16)
r

et celle de τ (équation (II.15) :


C0(χs− χe)
τ= (II.17)
r
VR
Telsque ∶τ = F0
Q0
et C0=
Q0

TempsdepassageenfonctiondutauxdeconversionXALe

flux de matière du constituant A en fonction de XA s’écrit:

A l′ entrée du réacteur ∶FAe = FA0(1 − XAe)

A la sortie du réacteur ∶FAs = FA0(1 − XAs)

En remplaçant les expressions de FAe et FAs dans l’équation de bilan de


matière sur le constituant A (équation (II.13)), VR et τ s’écrivent :
FA0 (XAs − XAe )
VR= (II. 18)
−rA

CA0(XAs−XA
e)
(II. 19)
τ=
−rA

En résumé :
Q0(CAe − FA0 (XAs − XAe )
CAs) F0(χs−
χe)
VR −rA = = −rA
= r

VR C0(χs − χe) C (X −X
τ= CAe A0 As A
Q =
= −CAs =r e)
0
−rA −rA

Remarque : Si { l’entrée du réacteur χAe = 0 et XAe = 0 ⇒ FAe = FA0

Q0(CA0 − F0χs FA0


VR= CAs) =
r
= XAs

−rA −rA

VR C0χs
τ= CAe CA0
Q =
= −CAs r
= XAs
0
−rA −rA
ReprésentationgraphiquedeτenfonctiondeCAetXA

LetempsdepassageτnécessairepouratteindreuneconcentrationCAs(ouXAs)
donnée est représenté graphiquement sur la Figure II.2 en tenant compte
des conditions de sortie,quisontcellesquirègnent{l’intérieurdel’appareil:
1
CA0
−rA 1 τ τ
−rAs −rA
CA0
−rAs

CAs CAe CA

XAs XA

FigureII.2:Représentationgraphiquedeτenfonctiondeχ,XAetCApourun
RAC

Exempled’application

Soit à réaliser une réaction de 1er ordre : A → produits (―r A = kCA), dans
un réacteur agité continu (RAC) avec un débit uniforme et XAe = 0.
Déterminer : τ en fonction de CA etXApuis,CAetXAenfonctiondeτ.

Solution

- ExpressiondeτenfonctiondeCA

etXANotation : A l’entrée du

réacteur : CAe =CA0

A la sortie du réacteur : XAs = XA, CAs = CA

Le bilan de matière du constituant A sur tout le réacteur RAC (voir


équation (II.13)) : Q0CA0 + rAVR = Q0CA
Avec : Qe = Qs = Q0 (ρ = constante)

FA0 XA
Q0(CA0−
VR= CA) =
−rA
−rA

Avec : CA = CA0 (1 – XA) et FA0 = Q0CA0

VR CA0 XA
τ= CA0−
Q
CA =
= −rA
0
−rA

―rA = kCA
D’où :
CA0−CA XA
τ= =
kCA k(1 − X)
A

- ExpressiondeCAetXAenfonctiondeτ

L’expression de CA en fonction de τ peut être déterminée en suivant les


étapes précédentes en partant de l’équation de bilan de matière ou elle
peut être déduite { partir de l’expression de τ en fonction de C A déjà
déterminée. On aboutit à :
CA0
CA =
1 + kτ
Idem pour l’expression de XA en fonction de τ :


XA =
1+

Casderéactionsmultiples

Le bilan de matière sur le constituant j dans tout le RAC en régime permanent


s’écrit :

Fje+ RjVR=Fjs (II.20)

A l′ entrée du réacteur ∶ Fje = Fj0+ F0 αijχie


i

A la sortie du réacteur ∶ Fjs = Fj0+ F0 αijχis


i

En remplaçant les expressions de Fje et Fjs dans l’équation de bilan de


matière (équation (II.20)), on obtient un système d’équations :

F0 αij(χis− χie) = αij ri VR


i i

Avec :

Rj= αij ri
i

Pour une réaction

donnée i : F0(χis− χie) =

riVR

D’où :
VR
τ= C0(χis −
Q (II. 21)
χie) ri
=
0

Avec :
F0
C0=
Q0

Réacteur Piston(RP)

Contrairement au RAC, le RP est un réacteur non mélangé. La


composition du fluide varie le long du réacteur. Le mélange progresse
dans l’appareil par tranches qui n’échangent pas de la matière entre elles.
Le modèle du réacteur piston est celui d’un réacteur tubulaire, { l’intérieur
duquel le fluide s’écoule comme poussé par un piston.

Ce réacteur est caractérisé par la non-uniformité des concentrations,


lesquelles varient avec la composition longitudinale z le long de
l’écoulement. Puisque la composition du
fluideestuniformesurunesectionderéacteur,maisvarieaxialemententrel'entr
éeetla sortie du réacteur, le bilan de matière doit être effectué sur un
élément de volume différentiel.
dV

FAe FAs
FA FA+dFA

0 z z+dz z

Casderéactionunique

Enrégimepermanent,lebilandematièresurleconstituantAdanslatranchedVs’

écrit: FA+αArdV=FA+dFA
FA et FA + dFA sont les flux en entrée et sortie de la

tranche dV Soit :
dFA
=α Ar (II.22)
dV
TempsdepassageenfonctiondeCA

En remplaçant FA par QCA et αAr par rA, l’équation de bilan (II.22) s’écrit :
QdCA
=rA
dV
CAe QdC
A

VR=
CAs −rA

VR C AedCA
τ= = (II. 23)
Q0
C −r
As A

Même expression qu’en réacteur fermé

Remarque : Dans le cas d’un débit uniforme Q = Q0

Tempsdepassageenfonctiondel’avancementgénéraliséχ

A partir de l’expression du flux FA en fonction de χ (équation (I.31), § I.2.2.1) :

FA= FA0+ αAF0χ

L’équation de bilan (II.22) s’écrit :


F0dχ
=r
dV
VR χsdχ
VR= dV=F0
0 χe r

D’où
: χs dχ
VR
τ= = C0 (II. 24)
Q0
χe r

Avec :
F0
C0=
Q0

TempsdepassageenfonctiondutauxdeconversionXA

EnremplaçantFA=FA0(1̶
XA)etαArparrAdansl’équationdebilan(II.22)onobtient:

XAs dX
A
VR=
FA0
−rA
XAe

Soit : XAs dX
A
VR
τ= = CA0 (II. 25)
Q0
XAe −rA
Avec :

FA0
CA0=
Q
0

En résumé
CAe :
QdCA χs XAs dX
A

VR= = F0 = FA0
−rA r
CAs χe −rA
XAe

VR χs XAs dX
CAe dχ A
dCA
τ= = = = CA0
Q0 r
−rA −rA
C
XAe
As χe

Remarque : Si { l’entrée du réacteur χAe = 0 et XAe = 0 ⇒ FAe = FA0

CA 0 χs XAs dX
VR= = F0 = FA0 A
QdCA dχ −r

−r r
CAs A 0 0 A

CA0d χs XAsdX
VR dχ A
CA
τ= = = = CA0
Q0 r
−rA −rA
C
0
As 0

L’écrirtue du bilan matière du réacteur piston (en fonction CA, χ et XA) est
similaire à celle du réacteur fermé parfaitement mélangé.

ReprésentationgraphiquedeτenfonctiondeXA,χetCA

Le temps de passage τ pour un RP nécessaire pour atteindre une


concentration XA (χ ou CA) donnée est représenté graphiquement sur la
Figure II.3.

CA 1
0
−rA
−rA τ
C0
τ

XA CA0 CA
CAs
XA

χ χ
FigureII.3:Représentationgraphiquedeτenfonctiondeχ,XAetCApourun
RP

Pourunecinétiqued'ordrepositif,commesurcesfigures,àconversiondonnée,le
temps
depassaged'unRPestinférieuràceluiduRAC(rectangledehauteur1/r As).LeRP
est doncplusperformantqueleRAC.
Notation : Le temps de passage τ est noté τ p dans le cas d’un réacteur
piston (RP) et τA dans le cas d’un réacteur agité continu (RAC).

Exempled’application

Soit à réaliser une réaction isotherme de 1er ordre : A → produits (―r A =


kCA) dans un réacteur piston (RP) avec un débit uniforme et X Ae = 0.
Déterminer les expressions de CA et XA en fonction de τ.

Solution

- ExpressiondeCAenfonctiondeτ

A partir de l’équation de bilan sur le réactif-clé A (équation (II.25)) :

VR C A 0dCA
τ= =
Q
0 −rA

CA

En remplaçant ―rA = kCA

CA 0 dC
A
τ=
CA kCA

D’où : CA0
1

τ= ln
k C
A

Soit :

CA=CA0e−kτ (même expression de C qu′en réacteur fermé)

- ExpressiondeXAenfonctiondeτ
A partir de l’équation de bilan sur le réactif-clé A (équation (II.25)) :

Enremplaçant―rA=kCAetCA=CA0(1 ̶ XA):

X dXA
A
1
τ= −XA
0

D’où :

1
τ = − ln(1 − XA)
k
Soit :

XA= 1−e−kτ (mêmeexpressiondeXAqu′enréacteurfermé)

Ci−1= C0(1 − χi−1et Ci= C0(1 − χi )

sé rie:01

EXERCICE:01
détermination de l'ordre de la réaction et la constante de vitesse :

CH3OCH3 CH4 + CO + H2
à t=0 P0 0 0 0

à tq P0-Px Px Px Px

on suppose que la réaction est d'ordre "1" donc la vitesse de la réaction s'écrit
comme suit :

r= -dc/dt ; c=P/RT

donc: -d(P0-Px)/dt = k(P0-PX)

<=> dPX /dt =k (P0-PX)


P t

∫ dP/( P−P) =k ∫ dt
0 0

-ln(P0-P) =kt

ln(P0/P0-PX)=kt .....................(1)

à t=0 ; Pt = P0 = 420mmhg

à tq ; Pt=∑ pi =P0+2PX

PX=(Pt-P0)/2

t(5) 0 57 85 114 145 182 219 261 299


Ln(2P0/3P0- 0 0.217 0.339 0.485 0.635 0.823 1.009 1.224 1.406
Pt) =kt
devient : Ln(2P0/3P0-Pt) =kt

on trace Ln(2P0/3P0-Pt) =kt = f(t)

la droite obtenue passe par l'origine qui confirme que l'ordre c'est d'ordre 1 et la
pente =k

k = 0.46*10-2 S-1

EXERCICE:02
on à n=10-2 mole, (nombre de moles de B, ordre de la réaction 2 )
t=2h ,3/4n ont reagi

1) Détermination de la constante de vitesse :


Ordre 2 donc v=kcA2 ................(1)
−∂ c
Donc dt =kc a2 ..................(2)
−∂ c
=kdt
c
1
[]
- c ca0ca =kt
1/ca - 1/ca0 =kt
k=(1/ca- 1/ca0)/t
k=3/2*ca0
k =150 l/mol h
2) Determination de t1/2 :
on sait que t1/2=1/kca0
t1/2=0.66 h
3) Détermination de l'énergie d'activation :

k=Ae− E /RT ..........(1)

k1=A e− E /RT 1..........(2)

2 k 1 e−E / RT 1
= =
1 k e−E / RT

k1
= e E / RT e E / RT 1
k
E 1 1
= [
∗ −
R T T ¿ ]
e ¿

E 1 1
ln k1/k = R T − T [ ]
v1=4v ¿>¿ k1=4k

E=Rln ¿ ¿
ln 4
=R − 1
1
T T

E=3327.10 cal
EXERCICE:03

Apur B + c

ca0=0.3 mol/l
k=2.5 l/mol min

Ordre 2 → v =k cA2

à t=t1/2 ; cA = ca0/2 donc t1/2= 1/kca0

A.N: t1/2 =1/2.5*0.3

t1/2=1.33 min

EXERCICE:04

Aliq Rliq
réaction ferme donc :
t2 0.3

∫ dt = ∫ −dc a/r
t1 1.3

par méthode de trapèze


h
∆ t= ¿
2

le pas h= (1.3-0.3)/10

h=0.1

CA 0.3 0.4 0.5 0.6 0.7 0.8 0.9 0.1 1.1 1.2 1.3
MOL/L
1/r 2 1.67 2 4 10 16.67 18.7 20 21 21.6 22.22
l'aire sous la courbe qui correspond à ∆ T
h
∆ t= [2+22.22+2*(1.67+2+4+10+16.67+18.7+20+2]
2

donc ; ∆ t =12.77 min

EXERCICE :05
4Hcl +O2 2H2O +2Cl2
Q0=100 m3/h

air (79% N2 et 21% O2)

FE0=Q0C0= Q0 * n0/v = (100/3600)*(1/22.4*10-3)

FE0=1.24 mol/s

F0HCL =10%Hcl =0.1*1.24

F0HCL= 0.124 mol/s

F0air =0.9*1.24

F0air= 1.116 mol/s

F0O2=1.116*0.21

F0O2=0.2232 mol/s

F0=∑ fi

= 0.124+0.2232

F0= 0.3472 mol/s

Fi=Fi0+ϑε =Fi0+ϑF0x

ε : variable chimique

xi: taux de conversion

x: avancement

le flux de Hcl à l'instant t=

F=Fi0+ϑε =Fi0+ϑF0x =Fi0(1-xi)

F=0.124-4ε =0.124-4*0.3472x

F=0.124(1-xHcl)

le flux de O2 à l'instant t :

F=Fi0+ϑε =Fi0+ϑF0x =Fi0(1-xi)


F=0.124-4ε =0.3232-4*0.3472x=0.2232(1-x)

F=0.2232-0.124/4 *XHcl

on a pour une réaction

aA +bB cC + dD

FB=FB0+ϑb∗ε =FB0+ϑF0x =FB0(1-xB)

FB=F0B(1-xB)=F0B -ϑB/ϑA F0A XA

 pour Cl2 :

Fcl2= F0cl2+ϑε =F0cl2+ϑF0x =F0cl2(1-xcl2)

Fcl2=0+2ε =0+2*0.3472 x = 0-2/4* 0.124 xHcl

Fcl2 =Fh2o

2ε =0.014 ε =¿ 0.007 mol/s

donc : 0.014 = 2*0.3472x

alors : x=0.014/2*0.3472 x=0.02

On à :

0.014=2/4*0.124 xHcl et xHcl =0.225

FHcl =0.124-4ε =0.124 - 4*0.007

FHcl =0.0962 mol/s

le réactif limitant est celui qui disparait le 1er

(F=0 pour x=xL )

FHcl =1.24-4*0.3472 xL (x=xlimitant )

xL= 0.124/4*0.3472

xL=0.08928
 Serie 2 RH
Exo 1:

1 3
Ph3----- P4 + H2
4 2

a/ Alimentation pur (Ph3 pur)

P0.T
β= = 1 (P=P0 et T=T0)
P.T 0

Δv 1 3
+ 3
α= 1+ ¿ = 4 2 α=
n 0 1+0 2

Réacteur tubulaire ( réacteur piston ) C0=CA0 / x=x

dx r r r
= = =
dvr F0 Q0 C 0 CA 0

Q0 CA 0 dx
dvr=
r

nA k nA(1−XA) k CA 0(1− XA)


r= k CA = k V = V 0 β (1+α XA) = β (1+α XA)

dx Q 0 β 1+α XA
V = Q0 CA
∫ k (1−XA)
=¿
k 1−XA dXA
¿
r 0❑

β(1+ α XA)

3 XA
XA 1+ XA Q0 β 1 3 XA
= Q0 β 4 = ∫ + dX

k 0 1−XA k 0 1− XA 4 ( 1−XA )

XA −XA 1−XA −1 1
On a : 1−XA = −(1−XA) = −( 1−XA ) =−1+ 1−XA

XA
Q0 β 1 3 XA
Donc Vr= ∫ + (-1+
k 0 1− XA 4 1−XA
) dxA

X
Q0 β 1 3 3 XA
= ∫ − + dx
k 0 1−XA 4 4 (1−XA )
Q0 β X
Vr= ¿0
k

Q0 β −7 3
=
K [
4
ln ( 1−XA )− XA
4 ]
P0 4,6
C
0 = CA0 = = C0= 0  ,061 MOLE
RT 0 0,082(650+273)

F 0 1820
Q0= = = 29836 l/h = 29,8 m3/h
C 0 0,061

29,8× 1 −7 3
Vr=
10 4 [ 4 ]
ln (1−0,8 ) − × 0,8 Vr= 6,63 m3

Temps de passaage

vr 6,63
τ= = τ =0.22 h
Q 0 29,3

Temps de séjour ts= I

dx dXA
Ts= C0∫ = CA0∫
β ( 1+ αx ) r ( X ,T , P) β ( 1+ αXA ) r (XA ,T )

dXA XA

CA0
∫ 1
k CA 0(1−XA) = ∫
dXA
β (1+αXA)× k 0 1− XA
β (1+αXA )

−1 −1
ln ( 1− XA ) ts= ln ( 1−0,8 )ts= 0,16 h
k 10

Cas 2 : b) Mélange équimolaire N2 et ph3

3
∆v 4 3
α=
1+ ¿ = =
n 0 1+ 0,5 8
0,5

P0
CT = CA0 + CI et CA0 = CI CT=2CA0 = Tq ( CT : concentration totale)
RT 0

P0 0,061
CA0 = = = 0,03
2 RT 0 2

F 0 1820
Q0= = = 59,7 m3
CA 0 0,03
XA 3 XA
Q0 β (1+ αXA) XA 1+
Vr= ∫ dxA= Q0 β 8 dx
k 0 1− XA ∫
k 0 1−XA
XA
Q0 β 1 3 XA
Vr = ∫ +
K 0 1− XA 8 1−XA
dxA ( )
XA
Q0 β 1 3 1
Vr= ∫ + (−1+ ¿ dxA
k 0 1− XA 8 1−XA

Q0 β 3 3
Vr =
k [
−ln ( 1−XA )− XA− ln(1− XA)
8 8 ]
Q0 −11 3
Vr =
k 8 [ln ( 1−XA ) − XA
8 ]
59,7 −11 3
Vr=
10 8 [
ln ( 1−0,8 ) − .0,8
8 ]
Vr= 11,4 m  3
vr 11,4
Temps de passage : τ = = τ=19 h
Q 0 59,7

Temps de séjour : même procédure que (I) , on auraTs= 0,16h

Exo 2:

 Réacteur en phase gazeuse de deuxième ordre expérience 1 :


Expérience 01 :

PO1=5 atm

π 2
To1=350° C VR1= d 4
4

Réacteur tubulaire assimilé a un réacteur piston :


VR1 =φ 01 C01∫
r

¿ 2
k n201 ( 1−x a )
R=k C =k 2 =
v A
v 2O β 2 (1+ σx a)

Donc :

k c 201 ( 1−x a ) 2
R= 2
β ( 1+ σ x a ) 2
P01 T 1
β= =1, ( P01=P1etT 01=T 1 )
T 01 P1

∆v 3−1
α=
1+ ¿ = 1+ 0 = 0 , α=2
no

k c 201 ( 1−x a ) 2
r=
1 ( 1+ 2 x a ) 2

k c 201 ( 1−x a ) 2 xa
φ 01 ( 1+2 x a ) 2
VR1 =φ 01 C01 ∫ dx A /
[ ( 1+ 2 x a ) 2 ] = ∫
kC 01 0 ( 1−x a ) 2

φ 01
V R 1= I
k C 01 1

Expérience 02 :

P02 T 2
β= = 1 , ( P02=P2 et T 02=T 2 )
T 02 P2

∆v 3−1
α=
1+ ¿ = 1+1 = 0 , α=1 ,
no
x
dx
VR1 =φ 02C02 ∫
0 r

k c 202 ( 1−x a ) 2 k c 202 ( 1−x a ) 2


R= 2 = 2
β ( 1+α x a ) 2 1 ( 1+ x a ) 2

x
k c 202 ( 1−x a ) 2 x
( 1+ x a ) 2 φ 02
V R 2=¿φ ¿02C02 ∫ dx / 2 ∫ = I2
0 1 ( 1+ x a ) 2 0 ( 1−x a ) 2 C 02 k
V R 2=NV R 1

N : est le nombre de tubes

V R 2 φ 02/C 02 I 2 C 02 I 2
N= = =
V R 1 φ 01/C 01 I 2 C 01 I 2
xa x
( 1+ 2 x a ) 2 1+4 x a + 4 x a2
I 2=∫ d xa=∫ dx a
0 ( 1− xa ) 2 0 ( 1−x a ) 2
xA −x a 1−x a −1 −1 1
= = =+
( 1−x a ) 2 −( 1−x a ) 2 −( 1−x a ) 2 1−x A ( 1−x a ) 2
x 2A −x 2A 1−x 2a −1 ( 1−x a ) ( 1−x a )−1
=¿ = =
( 1−x a ) 2 ( 1−x a ) 2 −( 1−x a ) 2 −( 1−x a ) 2

x A +1 1 −1 xA 1
= + = - +
−( 1−x a ) ( 1+ x a) 2 ( 1−x a ) ( 1−x a ) ( 1−x a ) 2

xA −x A +1−1 1
= =−1+
( 1−x a ) ( 1−x a ) ( 1−x a )
0,6
1+2 x 2 4
I 1=∫
0
( 1−x ) [
dx A = x A + 4 ln(1−x A )+
1−x a ]
I 1= 4,90
0,8
1+ x 2 4
I 2 =∫
0
( ) 1−x [
dx A = x A + 4 ln (1−x A )+
1−x a ]
I 2=10,36

C01 I 2 10,36 .30


N= = 0,4  , N =26 TUBES
C02 I 1 4,9 .1

p01
C 01=
R T 01

p02 C 01 p 01 5
C 02= ≫ = = 25 = 0 ,4
R T 02 C 02 p 02
2

On constate que la meilleure position est en parallèle

Exo3 :

2A→R
RCPAVR= 0,1L, P et T=cstes, CA0 =100 mill mole

Determination de equation de vitesse de la reaction:

Ln r =ln k+n lnCA

nA nA 0+VA n 0 x nA 0 V 0n0 x
CA = =¿ = +
n V 0 β (1+α x ) V 0 β (1+α x ) V 0 β (1+α x )

P0T
β= =1 (p0=p ET t0=t)
PT 0

( Δ v ) 1−2
α= 1+ ¿ = =-1
1+ 0
n0

Donc CA = CA0 /β (1+αx) +VAC0x/β (1+αx)

CA 0(1+VA x)
CA =
β (1+α x )

100(1+2 x )
CA= equation caracteristique d’un reacteur agité
(1−x)

XS-XE /VR (XE =0) =R ¿ ¿

Q0 C 0 XS
XS=
VR

CAS 1−2 XS
=
CA 0 1−XS

CAS-XSCA= CA0 -2CA0XS

2 CA0 XS-CAS XS= CA0- CAS.

Q 0 C 0 XS Q0 C 0
XS= ==== r (XS) = ¿)
2C A 0−C AS VR

XS 30 9 3,6 1,5
CAS
85,7 66,2 50 33,3
R (XS)
37,53 27,20 10.97 6
lnCAS
4,45 4,20 3,91 3,7
ln r(XS)
3,62 3,30 2,39 1,79

Ln r (XS) =ln k + n ln CAS.

On trace le graphe Ln r (XS) =f (ln CAS)

La pente n=1, 92≈2 ET k=1,971 mole a partir de graphe

3.5

2.5
ln(CA)

1.5

0.5

0
1.5 2 2.5 3 3.5 4 4.5 5
ln r (XS)
Exo 4 :

A + B == C + D

C A0 = C B0 = 3mole /l

C 0 = C A0 + CB0 = 6 mole/l

RCPA : continue parfaitement agité

1) Etablir le tableau donnant la vitesse de réaction  en fonction de l’avancement

Xs−Xe (Xs) ❑
= = Q ∗C
Vr f0 0 0

Xs ( Xs)
=
V R Q0 C 0

R0C X
¿ ) = 0 s

VR

CA = CA0 - C0 Xs

Q0 C C A 0−C Q0
( Xs ) = ( 0
)= As
( CA0 - CA )
VR C0 VR

On trace un tableau ( tableau 1)

Q0 ( l/h) 1 .2 2 .8 10 24 .5 56 .5 158


CAS 0 .3 0.5 1 1.2 2 2.5
( mole /l)
Xs 0.45 0.42 0.33 0.25 0.16 0.08
( Xs ) 0.324 0.705 1.98 3.675 5.424 7.584

2) déduire le volume du réacteur


Considérons un réacteur piston :
V R Xs C 0 d X
d s
3
τ =∫ τ = C0 ∫ x
x
Q0 = 2m /h =
Q0 0 ( x s) 0 ( Xs )

CAS = 0.3 mole /l on a Xs= 0.45

Sous la courbe ( methode de simpson ) on trouve to= 1.65h

Le graphe voir graph (fig )

Vr=Qto= 2 x 1.25= 3.3 m3


Calcule le nombre de reynolds :

d=50x10-2, f=1000 kg/m3 , to=10-3 s

fud
Re=
U

πd ² 4 Q
Q=Us U=Q/s = Q/ =
4 πd ²

4 fQ
Re =
πdU

πd ² 4 Q
Q=Us U=Q/s = Q/ =
4 πd ²

4.100 .2/3600
AN: Re = =1415<3000
3,14.50.10−2.10−3

On est dans le régime laminaire, pour que le reacteur soit consideré comme reacteur a ecoulement
tubulaire il faut que Re >3000

4 fQ
Re > 3000 >3000
πdU

πdU 1 4 fQ
Et < d<
4 pQ 3000 4 π 3000

2
4 1000( )
d< 3600
3,14 10−3 3000

d < 0.236 m

Exo5:
RCPA (T ; P)=cste FR=100mol /h

1) calcule de débit d alimentations

RCPA :

Equation de prix :

P=PA FA0+PR VR (PA et P prix de A et de réacteur successivement) [DA/h]


XR VR k CA0 (1-XA)
XR k CA 0(1− XA)
= , FR= FA0 XA
VR FA 0

k
r= =¿ k CA0 (1-XA)
C

FA 0 XA
VR=
k CA 0(1− XA)

0,5 FR 0,01 FR 0,5.100 0,01. 100


P= + = +
XA k CA 0(1− XA) XA 0,2 0,1( 1−XA)

50 50
P= +
XA (1− XA)

∂p
Prix minimum : =0
∂ XA

0(1− XA) 0 ( 1−XA )+ 1


P ‘=50[ + ¿=0
XA 2 (1− XA )2

1 1
P’=50[- + ]=0
XA 2 (1− XA)2

1 1
=
XA 1−XA

1-XA=XA ; 2XA=1 ; XA =0 ,5

FR 100
FA0= = , FA0=200mol /h
XA 0,5

Prix unitaire de R :

1 1 1 1
50( + ) 50( + )
P= XA 1−XA = 50 0,5
FR 100

P=2 DA /mol de R
 SERIE 3 RH
Exo1:

a/ Le volume faut il donner a chaque réacteur (x =95)

v1 =v2=v3=v4 𝞽z = Σ𝞽i = 4𝞽i

Vi V 1 V 2 V 3 V 4
𝞽i = = = = =
φo φ o φo φo φo

Co
τt Co
CN = τ (1+ K ) =
(1+ K t )N N CN
N

τt Co 1/N
1+K =( )
N CN

K τt Co 1/N N Co 1/N
=( ) –1 𝞽t = [(( ) -1]
N CN K CN

Co Co 1
= =
CN Co(1−x N ) 1−x N

N 1 1/N
𝞽t = [ ( ) - 1]
K 1−x N

4 1
𝞽t = ( )1/4- 1 𝞽t = 44,58 sec
0,1 1−0,95

τt 44,58
𝞽1 = = 𝞽1= 11,145 sec
4 4
V1 10
𝞽1 = v1 =𝞿0 𝞽1 = ( ) (11,145)
φo 60

V1 = 1,85 L

Un réacteur agite ouvert unique.

x r V Rr
= x=
Vr φo Co φ0 C 0

τt r τ t k c Ao (1− X )
X=  ; X=
C0 c Ao

X= τ t k (1−x )

τt k 44,58+0,1
= τ t k- τ t k x x= ,x=
1+ τ ❑t k 1+ 44,58 ×0,1

X= 0,816

C/ pour un réacteur piston ;

dx r
=
d v R φ0 c 0

dXA k c Ao (1−x A )
=
d vR φo c Ao

dXA (1−x A ) (1−x A )


=k =k
d vR φo φo

φo dXA φo xA dXA
d v R= VR = ∫
k (1−x A ) k O 1−XA

V R 1 XA dXA
= ∫
φO K 0 1− XA

1
𝞽t = ln(1-XA)
K

Ln (1-XA) = -k𝞽t

1-XA =e−k τ t

XA = 1- e−0,1 × 44,58 XA = 0,988

XA = X∞
 Exo2 :
A+B 2C

Phase liquide (sans dilatation)

CAo=CBo (mélange équimolaire)

Co = CAo+ CBo C0 = 5 mol /m 3

1/ le débit volumique pour un réacteur piston ;

VR = 0,5 m3
xA xA
VR dXA dXA
𝞽p = ∫ = CAo ∫ 2
¿
φo O n(XA) O k C Ao ¿ ¿

xA
1 dXA 1 1
= ∫ ¿ = [ ¿ ¿xA
K C Ao O ¿ ¿ K C Ao 1−C Ao 0

1 1 1 1
=[ −1] = [ −1¿
K C Ao 1− XA k 2,5 1−0,4

0,66
¿
k

3,215
= K= 1,428 l/mole.h
2,52 ¿ ¿

V R .1,428
φO = φO= 2,68 m 3/h
0,66

2/ pour un RCPA ;

VR
VRA= 0,5 m3 𝞽A =
φo

Co ( X S −X E )
𝞽A = xs = xAS et co = CAo
r (X S )

VR C Ao ( X Ao−X E )
φO = r (XAS) =
x As C Ao r ( X AS)

3,215−0,5
φ O= φ = 1,6 m3/h
2,5−0,4 O

3/ les deux réacteurs précédents en série :

0,5
X0 = 0 X1 X S =0,2
0,5
φO

RP

V R Co ( X s− X E) C Ao ( X As−X A 1) C Ao (X AS−X A 1)
𝞽A = = = =
φo r ( XS) r ( X AS) kCAo (1−X AS )

Réacteur piston ;

1 1
𝞽p = =[ −1 ¿
K C Ao 1−X A 1

VA =VP 𝞽A= 𝞽p

( X AS− X A 1) 1
= ¿-1)
k (CAo ( 1−X AS ) 2) K C Ao

X AS− X A 1 1
= -1
¿¿ 1−XA 1

CA =CAo – C0 X = CAo (1-XA)

CA – C0 x = CA0 – CA0 – C A0 xA

C0 x = C A0 xA

2 CA0 X= C A0 xA XA= 2X XA= 0,4

0,4−x A 1 1
= −1
(1−0,4) 2
1−x A 1

0,4−x A 1 1
+1=
(0,6) 2 1−x A 1

0,4 x
2
+ 1 = A1 2 + 1 XA1 = 0,268
(0,6) (0,6)

( X AS− X A 1)
𝞽p¿ 𝞽p = 0,1027h
k (CAo ( 1−X AS ) 2)

VR 0,5
𝞿0 = 𝞿0 = 𝞿0 = 4,86m 3
τA 0,1027

EXERCICE 03
A+B →produit

L
G/π dPA =- dCB etb=1
bCT

L
→G/π (PA1 -PA2)= =- (CB2- CB1)
CT

L L
CB2= CB1 - G/π (PA1 -PA2)
CT CT

CT−G
→CB2 = CB2- (PA1 -PA2)
L.π

A.N :

5600.105
CB2=800- (0,001-0, 0002)
10 5.7 .1

CB2=793, 6 mol/m3

DAL kAL
On a = = =1 alors kAL=kBL
DBL kBL

Au sommet:

KAga PA= 32000.0, 002=6, 4

a
kBL CB=80
b

→6, 4<80→ Reaction à l’interface

En bas:

KAga PA= 32000.0, 001=32

a
kBL CB=79, 36
b

→32<79, 36→ Reaction à l’interface


P A1 0,001
dPA dPA
Donc: h= G/π ∫ = G/π ∫
P A2 d K Ag 0,0002 d K AgaPA

0,001
G dP A G
∫ = lnPA
d K Aga π 0,0002 PA d K Aga π

105 0,001
A.N : h= ln ( ) →h=5,03m
32000.1 0,0002
EXO4 :

3
A+ B polymère
2

1/ Détermination du nombre J de réacteur de la cascade

VR
τ= = Cte
Q

τ 1=¿ τ 2=¿τ N ¿ ¿

VR
τ=
Q0

r(xk)=k C A C B

C A 0 −¿ C
C A=¿C A0 ( 1−X k ) ¿
 , X k= A
¿
CA 0

C 3
B=¿C B0− C A 0 X k ¿
2

X k−1=¿ X −k C k A0 (1− X k ) c A 0 ¿¿¿

X K−1=¿¿ ¿

Q Kg
19,7 10 3 ( )
Rq: 0=¿
Q
ρ
=
Kg
h
¿
870( 3 )
m

X k−1=−5,025.10−2 X 2k + 1,2 X k −0,15=g( X k )

Pour k=1

X 0=−5,025.10−2 X 21+1,2 X 1 −0,15=0

Pour k=2

X 1 =−5,025.10−2 X 32+1,2 X 2

0,13=−5,025.10−2 X 32+1,2 X 2 −0,15

Pour k¿ 13

X 12=−5,025.10−2 X 213 +1,2 X 13−0,15

X 13=0,81
On arrête car nous avons arrivé a x=13 et on trace le tableau

X0 X1 X2 X3 X4 X5 X6 X7 X8 X9 X 10 X 11 X 12 X 13

0 0,13 0,24 0,33 0,41 0,48 0,54 0,54 0,58 0,68 0,72 0,75 0,78 0,81

D après les calcules on trouve 13 réacteurs

La méthode graphique:

On trace le graphe d après le tableau suivant :

Xk 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8

g ( x g) -0,15 8,95 1, 33 2,05 2,23 4,3 10−1 5,52 6,65


10−2 10−1 10−1 10−1 10−1 10−3

Voir graphe (fig 5)

D après le graphe on trouve 13 réacteurs:

D X 1 X 1−X 0,13−0
Σ1/13= = = =4,33
0

D X 13 X 13− X 0,81−0,78
12

Donc le réacteur est 4 fois plus efficace que le 13eme réacteur

2/ Calcule le temps de séjour dans l ensemble de la cascade

VR VR
τs= =
Q QB (1+αX )

ts=τ  , τ =N τ 1

τ V R1 26,8
1= = =1,17 h
Q1 6,28910 −3

ts=τ  =13τ 1

ts=1,17×13=15,21h

3/On peut assimiler a un réacteur piston

On pratique il faut mieux utiliser un réacteur piston au lieu d une série de réacteurs
agités

Vous aimerez peut-être aussi