Vous êtes sur la page 1sur 5

10 Expressions pour un e-mail professionnel efficace

Lorsqu’on écrit un e-mail professionnel ou courriel professionnel en


français, on utilise le registre formel : le vouvoiement, les formules de
politesse ainsi que du vocabulaire recherché, soutenu.
Si vous écrivez à un client, à un fournisseur ou à un supérieur
hiérarchique, le choix des mots est important ! Il ne faut pas être
familier, ni impoli, ni même trop direct.
Dans les échanges professionnels, on a souvent des difficultés à trouver
les bonnes formules. C’est pourquoi je vous ai sélectionné 10
expressions françaises pour vous aider à rédiger un e-mail
professionnel.
Pour bien mémoriser ces expressions, prenez le temps de bien les
comprendre et ensuite essayez de reformuler vous-même les exemples.

1. Comme convenu :
Cette formule est très employée au début d’un email professionnel
pour faire une connexion avec un précédent échange (par téléphone,
par email…).

L’expression « comme convenu » est l’abréviation de la locution


« comme il a été convenu ». Elle signifie « selon notre accord« . Elle
sert donc à rappeler un accord passé précédemment avec notre
interlocuteur.
Attention

L’expression « comme convenu » est composée de la conjonction


« comme » et du participe passé du verbe « convenir ». Cette
expression est toujours invariable !
Par exemple :

Comme convenu, voici la fiche d’inscription pour l’examen du DALF.


Comme convenu, vous trouverez en pièce jointe le bilan financier de
l’année 2019.

2. Accuser réception de :
Dans un e-mail professionnel, on utilise cette locution verbale
pour informer notre interlocuteur que l’on a bien reçu ce qu’il nous a
envoyé. On peut accuser réception d’une facture, d’une candidature
ou de tout autre document.
Par exemple :

J’accuse réception de la facture du mois dernier.


J’accuse réception de votre demande de congé.
3. Se permettre de :
Le verbe pronominal « se permettre de » est très utilisé dans les
échanges formels à l’écrit.

Il signifie « s’autoriser à faire quelque chose« .


Par exemple :

Je me permets de vous contacter afin d’obtenir des renseignements sur


vos tarifs de livraison.
À la suite de votre annonce, je me permets de vous transmettre ma
candidature.
Attention

Quand ce verbe est conjugué à la première personne du singulier du


présent, il s’écrit avec un -s.

4. Prendre connaissance de :
Cette expression est très utilisée aussi bien dans le langage courant
que dans le langage formel.

Cette expression signifie s’informer de quelque


chose, l’étudier, l’examiner. On l’utilise pour dire à quelqu’un que l’on
vient d’être informé, mis au courant de quelque chose.
Par exemple :

Après avoir pris connaissance de vos demandes, je vous


transmets mes recommandations.
Le service comptabilité a également pris connaissance de ces
informations.

5. Pour donner suite à :


De très nombreuses expressions françaises sont utilisées avec le mot
« suite » : « à la suite de », « par suite », « tout de suite », etc. Le mot
« suite » signifie « ce qui vient après ».
La locution verbale « pour donner suite à » signifie « prendre en
compte quelque chose, en poursuivre la réalisation » pour faire
aboutir une demande, un projet, autrement dit « répondre de manière
favorable à quelque chose« .
Faites attention, le mot « suite » s’écrit toujours au singulier.

Dans un e-mail professionnel, vous pouvez par exemple écrire :

Merci de nous faire parvenir les documents


nécessaires pour pouvoir donner suite à votre demande.
Nous donnerons suite à votre demande de résiliation dans les plus
brefs délais.

6. Sauf erreur de ma part :


Cette formule est très utilisée dans les courriels pour faire une
remarque, une réclamation sans vouloir être irrespectueux ou trop
direct envers son interlocuteur.

« Sauf erreur de ma part » ou « Sauf erreur de notre part » signifie « si


je ne me trompe pas« .
Par exemple :

Sauf erreur de ma part, je n’ai pas reçu la confirmation de votre


réservation de la salle de réunion.
Sauf erreur de notre part, nous n’avons pas reçu le règlement de votre
dernier loyer.

7. Ci-joint :
Ce terme permet d’indiquer à notre interlocuteur qu’un document
accompagne notre message. « Ci-joint » vient du verbe « joindre » qui
signifie « ajouter ».
Considéré comme un adjectif ou un adverbe, « ci-joint » varie en genre
comme en nombre en fonction de sa position dans la phrase.

« Ci-joint » est toujours invariable quand il est en début de phrase ou


quand il est placé directement devant un nom sans déterminant.

Par exemple :

Ci-joint, les plannings des semaines à venir.


Quand « ci-joint » est placé devant un nom précédé d’un déterminant
(un, le, cinq, etc.), vous avez le choix d’accorder ou non.
Recevez ci-joint les pièces demandées.
Recevez ci-jointes les pièces demandées.
Attention, lorsque « ci-joint » est placé après le nom, il s’accorde avec
ce nom.

Veuillez examiner les documents ci-joints.

8. Faire parvenir à quelqu’un :


On peut faire parvenir de l’argent, une lettre, un message, un colis, etc.
Le verbe « parvenir » signifie « arriver à destination », « être remis à
quelqu’un ».

Autrement dit « faire parvenir quelque chose à quelqu’un » signifie


« envoyer quelque chose à quelqu’un« .
Par exemple :

Je vous ai fait parvenir les dates des prochains séminaires.


Il vous suffit de signer ce document puis de nous le faire parvenir.

9. Remercier quelqu’un de :
Le verbe « remercier » peut se construire avec la préposition « de »
ou « pour », tout comme « merci ».
Généralement, on utilise « pour » avec les noms concrets comme
chocolat, colis, cadeau, etc. et « de » avec les noms abstraits comme
accueil, générosité, gentillesse, etc. . De plus, on utilise la préposition
« de » devant un infinitif.

Par exemple :

Je vous remercie de m’avoir transmis les documents nécessaires.


Je vous remercie de votre accueil au sein de votre entreprise lors de
mon stage de fin d’études.
Si vous hésitez entre les prépositions « pour » et « de », je vous
conseille d’écrire « remercier de » dans vos courriels, c’est plus
soigné, plus soutenu.

10. Se tenir à disposition :


On utilise cette locution pour conclure un courriel, juste avant une
formule de politesse.
Elle signifie que l’on est prêt à répondre aux demandes de quelqu’un,
que l’on se rend disponible au cas où notre interlocuteur aurait besoin
de nous contacter.
Cette locution commence par un verbe pronominal. Faites donc
attention à sa conjugaison.

Par exemple :

Je me tiens à votre disposition pour un éventuel entretien


téléphonique.
Nous nous tenons à votre disposition pour toute autre demande.