Vous êtes sur la page 1sur 1

COVID-19 L’audit interne a un important rôle à jouer

La pandémie du Cornavirus a un impact certain sur une majorité d'entreprises. En cette période de crise,
l’audit interne a un important rôle à jouer et constitue un atout pour les entreprises. Il leur permet, entre
autres, de comprendre et réévaluer les risques qui sont engendrés d’abord dans l’immédiat (puis ceux à
moyen terme) et de proposer par la suite des actions à adopter. Les entreprises qui ont des structures
dédiées pourraient s’attarder sur l’efficacité des contrôles et anticiper et prévenir toute fraude qui
surgirait. Les autres entités qui n’en disposent pas pourront se faire accompagner par des professionnels
pour faire face à cette crise et entreprendre des démarches à court terme.  
Ci-joint un article rédigé par Yassine Echafaqi, Manager, qui évoque notamment l'important rôle que doit
jouer l'audit interne en ces temps de crise. 
Bonne lecture 
En cette période de crise, l’audit interne a un important rôle à jouer et constitue un atout
pour les entreprises. Il leur permet, entre autres, de comprendre et réévaluer les
risques qui sont engendrés d’abord dans l’immédiat (puis ceux à moyen terme) et de
proposer par la suite des actions à adopter.
Les entreprises qui ont des structures dédiées pourraient s’attarder sur l’efficacité
des contrôles et anticiper et prévenir toute fraude qui surgirait. Les autres entités qui
n’en disposent pas pourront se faire accompagner par des professionnels pour
faire face à cette crise et entreprendre des démarches à court terme.
Par Yassine Echafaqi, Manager
La pandémie du Coronavirus a mis à mal de très nombreuses entreprises qui ont été contraintes
d’arrêter leur activité, soit partiellement soit totalement. Il en découle d’importants risques
que chaque entité doit en mesurer l’impact et agir en conséquence. Il est donc fondamental que les plans
d’audit stratégique soient revus dans la perspective de réévaluer l’impact potentiel de la pandémie sur les
opérations courantes, la gouvernance de l’entreprise, l’environnement de
contrôle ainsi que la fonction d’audit interne elle-même. A cet effet, les sociétés devraient
réévaluer leurs dispositifs de contrôle interne actuel et la manière dont l’évolution de la
situation pandémique pourrait influer sur son efficacité. Dans le cas de fermeture des locaux
(totale ou partielle) par exemple, les opérations commerciales deviennent virtuelles, nécessitant
davantage de correspondance par e-mail et visioconférences. Par conséquent, de manière
intentionnel ou pas, cela peut engendrer le contournement des contrôles, l’assouplissement
des principes de séparation des tâches et/ou la dérogation à certaines règles de gestion et
d’approbation habituelles. Le niveau de contrôle peut devenir plus faible Associé à une pression accrue en
termes de délais, il pourrait créer un comportement opportuniste de la part des individus. Il est donc du
devoir des auditeurs interne -qui ont des connaissances approfondies de l’organisation, des processus,
des contrôles clés et de la culture de l’entreprise et des individus- d’évaluer au mieux le risque potentiel
de fraude et, par conséquence, réaffecter les équipes et le plan d’audit à un suivi plus préventif de
l’efficacité des contrôles Plusieurs questions (à titre indicatif et non exhaustif) peuvent être alors posées :
• Les contrôles clés dans les principaux processus sont-ils couverts et efficacement conçus ?
• Quels contrôles supplémentaires devraient être conçus face à cette situation pandémique
(concernant l’exposition de l’organisation aux influences internes et externes) ?
• Les collaborateurs sont-ils suffisamment conscients de la manipulation externe dans les
processus financièrement pertinents ? (Ordre de virement et factures falsifiées, manipulation de
fichiers standards/ SIMT…)
• Une diminution des effectifs entraîne-t-elle un risque accru de détournement d'actifs ?
La direction audit interne devrait également évaluer la priorité de certaines missions d’audit.
Ces dernières doivent être différées du point de vue du risque afin de céder la place aux risques
émergents en lien avec la situation pandémique Le rôle de l’audit interne est donc primordial
dans les circonstances actuelles. La situation pandémique doit être examinée de manière
approfondie avec une évaluation de son impact sur le plan d’audit interne en termes de
faisabilité et d’utilité Sur la base de ces questions, une évaluation des missions d’audit prévues
initialement et nécessitant des déplacements ainsi que des contrôles sur place doit être réalisée pour en
mesurer la pertinence ou pas d’être toujours exécutées Pour toute demande de renseignement ou
d’accompagnement, contactez nous sur l’adresse mazars@mazars. ma