Vous êtes sur la page 1sur 4

INTRA 2 FB

Le 15 mars 2020, un contact est pris avec vous par une société française, la MAFI.
La MAFI est le deuxième constructeur français de machines à laver la vaisselle, les
dirigeants de cette société sont actuellement en cours de négociation avec M.
MOURAD, président directeur général des établissements MOURAD S.A., à Casa,
en vue d’une prise de participation dans sa société marocaine.

Au cours du premier entretien que vous avez eu avec M. Gilbert, secrétaire général
de la société française MAFI, il vous est exposé ce qui suit :

Les établissements MOURAD S.A. sont parmi les sociétés marocaines les plus
réputées en matière d’électro ménager. L’esprit commercial de leur équipe
dirigeante est apprécié dans la profession ; il s’agit d’une entreprise familiale, issue
d’une affaire créée par le père de l’actuel président directeur général et sa famille
détiennent la quasi totalité des actions représentatives du capital social de la société.

Les établissements MOURAD S.A. sont clients de la MAFI depuis une dizaine
d’années et le dynamisme commercial de son équipe dirigeante a été apprécié par le
fournisseur français.

La MAFI envisage de prendre une participation de 40 % dans le capital de la société


marocaine par rachat d’une partie des actions détenues par M. MOURAD. Cette
participation permettrait à la MAFI d’avoir dans la région de Casa d’abord, puis
dans le Maroc entier par la suite, un réseau de distribution intéressant.

I. Activités de l’entreprise

Les activités des établissements MOURAD S.A. s’analysent en trois types


d’opérations :

a) La société vend des appareils électroménagers dans la région centre, la région du


Nord et du Sud. Depuis 1988, elle est concessionnaire exclusive pour ces régions
des frigidaires Appolo et des machines à laver Hood. Elle vend également dans ces
régions d’autres types d’appareils (lave-vaisselle MAFI, frigidaires de bureau,
aspirateurs, grills, etc., d’autres marques). La société vend directement aux
consommateurs dans Casa et les régions limitrophes. Elle vend à des revendeurs
électroménagistes.

b) La société vend et installe des cuisines équipées à des particuliers. Cette activité
est surtout développée dans la région de Casablanca.

c) Au début de 2008 les établissements MOURAD S.A. ont passé avec la société
Neva, qui fabrique et vend des cuisinières électriques, un contrat par lequel ils se
chargent, dans la région de Casablanca, de la mise en service des cuisinières.
d) La société a enfin un service d’entretien et de dépannage qui opère à la demande
d’utilisateurs sur diverses marques d’appareils, dont évidemment ceux dont elle est
concessionnaire.

II. Implantation

Les établissements MOURAD S.A possèdent à Casablanca, en copropriété, deux


étages où ils ont leurs bureaux, un hall d’exposition et le magasin des pièces
détachées.

Il existe également, un petit atelier de mécanique qui sert aux réparations. Les
appareils électroménagers sont stockés dans un entrepôt loué par la société à
Berrechid.

III. Procédures administratives et comptables

a) Activité vente d’appareils électroménagers

Les commandes d’appareils sont passées aux fournisseurs par le directeur


commercial, M. Omar, dans le cadre de programmes annuels négociés au début de
chaque année.

Les appareils sont livrés par les fournisseurs directement à l’entrepôt de Berrechid.
Chaque réception est accompagnée d’un bon de livraison du fournisseur. Ce bon
revêtu de la mention « reçu le… » par le chef magasinier, M. MAATI est conservé
par lui.

Il existe des fiches de stock tenues en quantité pour chaque type d’appareils. Lors de
chaque réception, le chef magasinier inscrit le nombre d’appareils réceptionnés sur
la fiche de stock correspondante.

Les factures fournisseurs reçues sont transmises au directeur commercial, M. Omar,


par la secrétaire de M. MOURAD ; Mlle Salwa qui procède chaque jour à
l’ouverture et la distribution du courrier.

M. Omar, directeur commercial, les vérifie en ce qui concerne les prix et les
quantités commandées, puis les transmet au chef magasinier qui y appose son visa
indiquant que les marchandises ont été reçues. Les factures sont ensuite retournées à
M. Omar qui les transmet à M. Ahmed du service comptable, avec la mention « bon
à payer ».
M. Ahmed les enregistre alors sur son livre d’achats et les classe dans son
échéancier en vue de leur règlement ultérieur.
Les commandes des clients sont recueillis par les représentants Casa et autres villes
et établies en trois exemplaires sur des formulaires pré numérotés, un exemplaire
étant laissé au client, les deux autres étant transmis au service commercial (Mlle
Bouchra).

Le service commercial (Mlle Bouchra) enregistre ces commandes sur des états
statistiques et les transmet au chef magasinier, M. Maati qui les inscrit sur son
planning de livraison.

Les expéditions sont remises à des transporteurs indépendants. Chaque expédition


donne lieu à un bon de livraison pré numéroté établi en 3 exemplaires (1 pour le
transporteur, 1 pour le magasinier, 1 exemplaire destiné au service facturation).

Le chef magasinier inscrit les sorties sur les fiches de stock des articles expédiés.

En fin d’année, il est demandé au chef magasinier de procéder à un inventaire


physique complet des stocks du magasin de Berrechid. Le chef magasinier procède
à cette opération avec ses deux manutentionnaires, rectifie si nécessaire ses fiches
de stocks en cas de différences, et transmet la liste d’inventaire au chef comptable
M. Rafik.

Les doubles des bons de livraison établis au magasin de Berrechid et destinés au


service facturation sont transmis à ce dernier environ une fois par semaine.

Les facturières établissent les factures en trois exemplaires et les datent du jour de
leur établissement.

Un exemplaire de la facture est adressé au client, le deuxième exemplaire, auquel le


double du bon de livraison est agrafé est classé dans le dossier du client et le
troisième est transmis à Mlle Salma qui le porte à la date du jour de l’émission des
factures sur le brouillard des ventes servant de bordereau de comptabilisation
comportant un original détachable et un double restant attaché à la souche.
La comptabilité est sous traitée chez une autre entreprise. En ce qui concerne les
ventes de machines, les originaux des brouillards de vent sont donc adressés chaque
mois ainsi que ceux des journaux de banque, à cette entreprise de traitement qui
établit entre autres, un journal des ventes du mois, les comptes individuels des
clients et la balance mensuelle de ces comptes.

Environ la moitié des clients hors Casa règle par chèque avec des délais qui
s’échelonnent de deux à quatre mois selon les accords pris verbalement avec le
service commercial. L’autre moitié réglée par traite à 90 jours.

Les clients Casa, (utilisateurs) règlent en principe comptant, un acompte de 10 à 20


% étant encaissé par le représentant et le solde par le livreur. Les fonds ainsi
recueillis (espèces et chèques) sont remis par les livreurs et les représentants au chef
comptable en fin de journée ou le lendemain matin. Les espèces sont remises en
caisse et les chèques sont déposés en banque le jour même avec ceux arrivés au
courrier.

Les chèques des clients hors Casa ainsi que les effets sont transmis, après ouverture
du courrier par Mlle Salwa, à Mlle Salma, qui établit les bordereaux de remises en
banque et les fait déposer en banque le jour même, en général, par l’une des
facturières.

Environ tous les trois mois, Mlle Salma assistée des deux facturières, examine les
comptes clients et, en cas de retards importants dans les règlements, envoie des
notes au service commercial pour que les réclamations soient faites par les
représentants.

TRAVAIL A FAIRE :
_ Faire une grille analyse
 Identifier les faiblesses de l’organisation,
 Déterminer les risques de contrôle interne qui leurs sont liés et
Proposer des recommandations utiles

Vous aimerez peut-être aussi