Vous êtes sur la page 1sur 3

THEME

CONCEPTION D’UNE PLATEFORME DE


GESTION DE LA MONNAIE DANS LES
OFFICINES PHARMACEUTIQUES

EXISTANT
Le souci permanent de l’union nationale des pharmacies
privées de côte d’ivoire(UNPPCI) est de faciliter les
échanges monétaires au niveau des pharmacies. Pour
atteindre cet objectif, l’adéquation entre les pharmacies,
le service informatique, comptable et commercial de
l’UNPPCI doit être possible. Chaque jour, une
pharmacie reçoit un ou plusieurs clients, en effet ceux-ci
effectuent des achats qui donnent lieu à une ou plusieurs
factures. Etant donné le souci de la monnaie qui se pose,
le service informatique de l’UNPPCI veut créer des
cartes que les pharmacies utiliseront pour donner aux
clients leur ristourne. Les pharmacies devant obtenir les
cartes doivent se rendre à la partie vente du service
commercial de l’UNPPCI pour se procurer les cartes et
prendre la facture concernant l’achat du nombre de
cartes prises. Le client ne pouvant pas avoir sa monnaie
de manière physique, se voit remettre une carte sur
laquelle sera enregistrée la monnaie qui lui sera due. Les
informations concernant le client ainsi que le numéro de
la carte seront enregistrées sur la carte. Plusieurs
pharmacies peuvent donner plusieurs cartes au client et
chaque carte n’est liée qu’à un seul client. Avec sa carte,
les clients ont la possibilité de retirer leurs dues dans
une ou plusieurs pharmacies. Les cartes auront une
durée d’un an (1 an). Au bout de cette période donnée,
le client devra se rendre dans une pharmacie afin de
réactiver sa, la réactivation lui sera facturée a un prix
que lui communiqueront le personnel de la pharmacie
qui le recevra. Elle peut être rechargée dans les
pharmacies à tout moment et avec n’importe quel
montant permettant au client d’effectuer ses achats.
Bien entendu pour pouvoir être acceptée par la
pharmacie, la carte doit être suivie d’une pièce justifiant
qu’elle appartient au détenteur. La réactivation de la
carte doit se faire dans une durée de deux mois (02)
suivant la date d’expiration inscrite sur la carte. Pendant
ce délai la carte est dite ’’valable’’. Si la réactivation n’a
pas été faite en temps voulu, la carte est alors dite ‘’non
valable’’. Chaque six (06) mois, l’on doit faire la
balance (le constat) au niveau de la pharmacie, c’est-à-
dire vérifier les transactions (les entrées et les sorties), le
montant perçu par chaque pharmacie lors de la
réactivation de la carte, le retrait de la monnaie d’une
pharmacie devra être calculer par le service comptable
qui lui doit recevoir un chèque dans le cas où c’est la
pharmacie qui doit et doit émettre un chèque dans le cas
où c’est la pharmacie qui accuse un manquant après le
calcul effectué. Chaque pharmacie devra éditer un bilan.