Vous êtes sur la page 1sur 26

Rapport de stage

REMERCIEMENT

Qu’il me soit permis d’exprimer ma profonde gratitude et tout mon


respect à :

Mr Anis Boubaker

Qui ma permis l’occasion d’effectuer mon stage dans son cabinet, en


me soutenant, et m’ouvrant les portes de la pratique.

Mes très vifs remerciements sont adressés aussi à tous les


enseignants et l’administration de :

Institut Cherif de formation et d’intégration professionnelle

J’adresse enfin mes respects aux membres de jury pour l’honneur


qu’ils nous ont fait d’avoir acceptés de juger ce travail.
Rapport de stage

SOMMAIRE
Chapitre 1 : présentation de cabinet

1) Description du bureau 

2) Présentation du bureau

3) objet de la société

Chapitre 2 : le processus comptable

1) Réception des pièces justificatives des clients 


2) Classement et archivage des pièces justificatives 
3) Comptabilisation
4) Etablissement des états financiers 
5) Livre comptable

Chapitre 3 : Les travaux d’aspecte fiscale

1) Déclaration mensuelle 
2) Préparation de la déclaration mensuelle 
3) Déclaration CNSS
4) des acomptes provisionnels 
5) Déclaration de l’impôt sur les sociétés (IS)
6) Déclaration d’impôt sur le revenu des personnes physiques (IRPP) 
7) Déclaration de l’employeur 

Chapitre4 : La gestion de paie

1) Etablissement des fiches de paie 


2) Etablissement de déclaration sociale : CNSS
Rapport de stage

Introduction

La comptabilité est certes d’une importance primordiale pour les entreprises, pour l’Etat et
pour tous les agents économiques. Elle représente le miroir de l’activité économique ce qui
favorise la communication et le transfert de l’information dans un environnement caractérisé
par la puissance du savoir et des informations.

La comptabilité est un domaine très intéressant présentant plusieurs perspectives, c’est un bon
boulot a choisir, et c’est une bonne expérience a avoir.

Comme toutes les autres disciplines, la comptabilité sur le champ pratique présente quelques
différences de la comptabilité en théorie qu’on a étudiée durant notre formation.

La comptabilité s’est développée en subissant l’emprise de la fiscalité. On assiste cependant


actuellement a l’émergence d’un droit comptable, source des règles comptable distinctes des
règles fiscales.

J’ai présenté dans ce rapport de stage le processus comptable dans un cabinet de comptabilité
suivi d’un cas comptable présentant un guide pratique de traitement d’un dossier comptable,
ainsi que les travaux fiscaux et la gestion de paie.
Rapport de stage

Chapitre 1 :
Présentation du cabinet

1) Description du bureau :

l’activité du bureau de comptabilité consiste a saisir les factures d’achats, ventes,


encaissements ou décaissements des chèques, a organiser les documents relatifs a
chaque client dans son dossier personnel, a établir les fiches de paies, a préparer les
déclarations fiscales et établir les états de synthèses.

2) Présentation de bureau :

 Nom du cabinet  :SOCOGEF


 Adresse  :Rue aicha 18 janvier Sayeda
 Tel  :98100502
 Nombre d’effectifs :9

3) Objet de la société :

La société a pour objet :


 Audit et commissaire aux comptes
 Assistance et tenue de comptabilité
 Conseil juridiques et fiscaux
 Analyse financière tenue de comptabilité

La société est toujours prête à satisfaire toutes les attentes de ses clients.
Rapport de stage

CHAPITRE 2 :
LE PROCESSUS COMPTABLE

Le processus comptables dans le cabinet de comptabilité se présente comme suit :

 Réception des pièces justificatives des clients 


 Classement et archivages des pièces justificatives 
 Comptabilisation 
 Etablissement des états financiers

1) Réception des pièces justificatives des clients :


La réception des pièces justificatives se fait chaque mois dans le cabinet, et ce pour
préparer la déclaration mensuelle et passer aux écritures comptables.

 Principales pièces justificatives :

Facture de vente :

Ce sont les factures de vente de biens/ services, ces factures sont pré numérotées, elles
portent des renseignements sur la société et ses clients (raison sociale, forme juridique,
matricule fiscale, registre de commerce, adresse etc.), la désignation, les prix et les quantités
des produits et/ ou services, ainsi que le montant brut, les remises et escomptes, les
différences taxes.

Ces factures servent de base pour la comptabilisation des ventes.

Je procède à l’enregistrement des écritures comptables à l’aide du logiciel prédéfini.


Rapport de stage

La règle générale pour calculer le montant de ventes TTC est :

Montant de vente TTC = prix de ventes + droit de timbres + TVA collectées

41 Client TTC
1
53 Banque
2
432 Vente des marchandises HT
4367 TVA collectées TVA
43678 Autres taxes sur le CA DT

 Facture d’achat :

Avant toute comptabilisation des opérations d’achats il est nécessaire d’établir un état
d’achat de chaque mois.

Nous distinguons entre les achats d’immobilisation et les achats de biens et services.

En effet, les immobilisations sont inscrites dans le bilan (classe 2 du plan comptable
général) alors que les biens et services sont inscrits aux charges de l’état de résultat.

Après le classement de toutes les factures, j’ai procédé à l’enregistrement de l’opération


dans le journal d’achat à l’aide du logiciel sage qui calcule le montant à payer selon la
formule suivante :

Montant d’achat TTC = prix d’achat HT (y compris le droit de timbres) + montant de


la TVA déductibles

607 Achat des marchandises HT


436 TVA déductibles TVA
6
401 Fournisseur d’exploitation TTC
532 Ou bien Banque

 Bordereau de remise chèques à la banque ou caisse :


Rapport de stage

Au journal, on inscrit toutes les opérations payées par chèque ou virement ou les virements
de fond, ainsi que celles payées en espèce, tel que les règlements clients/ fournisseurs et les
virements internes.

 Les règlements fournisseurs/ clients :

40 Fournisseur X
1
53 Banque
2
X
54 Ou caisse

53 Banque X
2
54 Ou Caisse

41 Client X
1

 Les virements internes :

58 Virement interne X

532 Banque X

 Chèques émis (souches) :

On trouve dans les souches le numéro des chèques, les montants sortants, la date
d’émission ainsi que les noms des bénéficiaires. Ces souches servent de base pour la
comptabilisation des sorties de fonds du compte bancaire.
Rapport de stage

Toutefois, on peut utiliser, le cas échéant si le client les fournit, des copies des chèques
émis ce qui permet d’éviter les erreurs (à cause d’existence des souches non écrites, non
précises, erronées etc.)

 Contrats :

De loyer, de travail, de leasing, d’emprunt etc.

 Fiche de paie (ou bulletins de paie) :

Ce sont les documents servis aux salariés indiquant leurs salaires bruts avec leur
composition (salaire de base, primes, indemnités etc.) et leur affectation (rémunération nette,
cotisation CNSS, retenue à la source sur salaire etc.)

Les fiches de paie peuvent servir de base pour la comptabilisation des charges de
personnel, on peut également utiliser des journaux de paie (état récapitulatif des fiches de
paie) pour les sociétés ayant un grand effectif.

 Déclarations :

Mensuelles, trimestrielles, annuelles, fiscales ou sociales.

 Relevés bancaires :

Ce sont des documents reçus de la banque chaque mois qui indiquent les mouvements
(montant, libellés, date effective de l’opération, date de valeur) du compte bancaire durant le
mois, ainsi que les soldes initial et final du mois.

2) Classement et archivage des pièces justificatives :


Il s’agit du classement des pièces justificatives selon leurs natures dans des différents
classeurs ou boites d’archives. Une vérification de fonds et de forme doit être effectuée sur
ces pièces.

Les dossiers peuvent être les suivants :

 Dossier achats :
Rapport de stage

Il contient les factures d’achats, ces factures peuvent être regroupées par mois ou par
année, selon les spécificités de chaque société. Elles peuvent être aussi regroupées en achats
avec TVA et achat sans TVA, ou en achats réglés par chèques et achats réglés en espèces etc.

 Dossier de ventes :

Comportant les factures de ventes.

 Dossier de caisse :

Comportant les états de caisse et les pièces de caisse servant de base pour la
comptabilisation des mouvements d’espèces.

 Dossier banques :

Il englobe les relevés bancaires, bordereaux de remise chèques à la banque, bordereaux


de versement espèces, carnets de chèques utilisés, tableaux d’amortissement des emprunts etc.

 Dossier déclarations :

Déclarations TVA, déclarations IS, déclarations IRPP, déclarations de l’avance due sur les
sociétés de personnes, déclarations AP, déclarations de l’employeur,

 Dossier juridique

3) Comptabilisation :
La comptabilisation se fait sur la base des pièces justificatives mentionnées
précédemment, dans des journaux spécifiques à l’aide d’un logiciel comptable. Ces journaux
peuvent être installés dans le logiciel par défaut ou bien on peut les créer nous même.

Le logiciel utilisé lors de mon stage est « SAGE ».

Après avoir comptabilisé chaque écriture, on doit porter sur la pièce justificative la
mention « saisie » et les références de l’enregistrement (code de journal, N° de la pièce, mois
et année), ceci s’appelle la référenciassions croisée (ou chemin de révision), elle facilitera la
revenue des enregistrements, ainsi qu’elle nous permet d’éviter la double comptabilisation.
Rapport de stage

Les journaux peuvent être les suivants :

 Journal bilan d’ouverture :

Dans lequel on comptabilise les postes d’actifs, de capitaux propres et passifs d’ouverture.
Cette écriture est la première écriture à passer dans un exercice comptable.

 Journal d’achat :

On comptabilise les achats à partir des factures d’achats, ces factures peuvent concerner les
achats de marchandises, de matières premières, de matière consommable, de prestations de
service etc.

On doit saisir toujours la date de la facture, si celle-ci concerne le mois précédent, on la


comptabilise au premier jour du mois courant.

On mentionne le numéro de la facture et le nom du fournisseur dans le libellé.

 Journal vente :

On comptabilise dans ce journal les ventes à partir des factures de vente.

On doit respecter la suite numérique des factures lors de la saisie, on saisie la date, et on
mentionne le numéro de la facture et le nom du client dans le libellé.

 Journal banque :

On passe dans ce journal les mouvements de fonds dans le compte 532 : « banque ».

Pour ce faire, on se base sur le dossier « banque ».

 Journal caisse :

On y comptabilise les mouvements d’espèce. La pièce justificative utilisée peut être


l’état de caisse ou les pièces de caisse.

 Journal immobilisations :
Rapport de stage

On comptabilise dans ce journal les opérations sur les immobilisations (acquisition,


cession...) à partir des contrats, des factures d’achat (facture d’achat d’un matériel
informatique par exemple).

 Journal charges de personnel :

On saisie dans ce journal les charges de personnel, à savoir les salaires et les cotisations
sociales.

On saisie les salaires à partir des fiches de paie (ou à partir des journaux de paie), la date
sera la fin du mois, la passation sera comme suit 

64 Salaires et compléments de X
0 salaires
425 Personnels X
rémunération dues
432 Etat, impôts et X
taxes, retenus à la
source
4531 CNSS X
1

 Journal ECP (Etat et collectivités publiques) :

On y comptabilise le solde de TVA (TVA à payer ou report de TVA) à partir de la


déclaration de TVA.

On y comptabilise aussi les retenus à la source sur achats fournisseurs, sur loyer, sur
honoraires, et sur ventes. La pièce justificative des retenus à la source est le certificat de
retenue d’impôt CRI, elle est toujours servie au bénéficiaire (la personne qui é été payée en
Rapport de stage

net de retenu à la source, fournisseur, propriétaire du local, avocat, expert comptable, etc.)
pour servir et valoir ce que de droit.

La comptabilisation des retenues à la source se fait en créditant le compte 432 : « Etat,


impôts et taxes retenues à la source » et en débitant les comptes 40 : « Fournisseur
d’exploitation », ou 45 : « Créditeurs divers » des tiers ayant été soumis à la retenue
(bénéficiaires), et ce pour le montant de cette dernière.

La retenue à la source subie par la société est à comptabiliser dans le débit du compte
4341 : « Retenues à la source » par le crédit du compte client payeur en diminuant ainsi la
créance de ce dernier.

Les acomptes provisionnels (AP) sont ainsi à comptabiliser dans ce journal en se basent
sur la déclaration AP, l’écriture comptable est la suivante :

Débit : 4342 : « Acomptes provisionnels » 

4349 : « Report d’impôt » (nouveau report si on obtient une créance sur l’Etat).

Crédit : 4341 : « Retenues à ma source » ;

4349 : « Report d’impôt » (ancien report)

4343 : « Impôt à liquider » (acompte provisionnel à payer dans le cas échéant).

 Journal IMP (impôt, taxes et versements assimilés) :

On comptabilise dans ce journal l’impôt sur le bénéfice :

Débit : 691 : « Impôts sur le bénéfice » 

4349 : « Report d’impôt » (report obtenu éventuellement)

Crédit : 4349 : « Report d’impôt » (ancien report) 

4341 : « Retenues à la source » 

4342 : « Acomptes provisionnel »

434 : «  Impôt sur les sociétés » (dans le cas ou on obtient un impôt à payer)
Rapport de stage

On y comptabilise aussi les TFP, FOPROLOS et TCL à partie de la déclaration mensuelle :

Débit : 6611 : « TFP » 

6612 : « FOPROLOS » 

6652 : « TCL non récupérable »

Crédit : 437 : « Autres impôts, taxes »

 Journal ECP (Etat et collectivités publiques) :

On y comptabilise le solde de TVA (TVA à payer ou report de TVA) à partir de la


déclaration, on y comptabilise aussi les retenues à la source sur achats fournisseurs, sur loyer,
sur honoraires et sur ventes. La pièce justificative des retenues à la source est le certificat de
retenue d’impôt CRI, elle est toujours servie au bénéficiaire (la personne qui a été payée en

net de retenue à la source fournisseur, propriétaire du local, avocat, expert comptable etc.)
pour servir et valoir ce que de droit.

La comptabilisation des retenues à la source se fait en créditant le compte 432 :  « Etat,


impôts et taxes retenues à la source » et en débitant les comptes 401 : « Fournisseurs
d’exploitation » ou 45 : « Créditeurs divers » des tiers ayant été soumis à la retenue
(bénéficiaires), et ce pour le montant de cette dernière.

La retenue à la source subie par la société est à comptabiliser dans le débit du compte
4341 : « Retenues à la source » par le crédit du compte client payeur en diminuant ainsi la
créance de ce dernier.

Les acomptes provisionnels (AP) sont aussi à comptabiliser dans ce journal en se basant
sur la déclaration AP, l’écriture comptable est la suivante :

Débit : 4342 : « Acomptes provisionnels » 

4349 : « Report de d’impôt » (nouveau Report si on obtient une créance sur


l’Etat).

Crédit : 4341 : « Retenues à la source » 


Rapport de stage

4349: « Report de d’impôt » (ancien report) 

4343 : « Impôts à liquider » (acompte provisionnel à payer dans le cas


échéant).

 Journal IMP (impôt, taxes et versements assimilés) :

On comptabilise dans le journal l’impôt sur le bénéfice :

Débit : 691 : « Impôts sur le bénéfice » ;

4349 : « Report d’impôt » (Report obtenu éventuellement).

Crédit : 4349 : « Report d’impôt » (ancien report) 

4341 : « Retenues à la source » 

4342 : « Acomptes provisionnel » 

434 : « Impôts sur les sociétés » (dans le cas ou on obtient un impôt à payer).

On y comptabilise aussi les TFP, FOPROLOS et TCL à partir de la déclaration


mensuelle :

Débit : 6611 : « TFP » 

6612 : « FOPROLOS »

6652 : « TCA non récupérable »

Crédit : 437 : « Autres impôts, taxes et Versements assimilés »

 Journal OD (opération divers) :

Les travaux d’inventaire sont à saisir dans ce journal.

4) Etablissement des états financiers :


Après avoir passé toutes les écritures comptables relatives à un exercice comptable, on
doit établir les états financiers sur Excel et ce sur la base da la balance des comptes arrêtée à
la date de 31/12 de chaque année. Toutefois, le logiciel peut établir les états financiers d’une
Rapport de stage

façon automatique, pour ce faire il ne nous faut que de saisir les paramètres (répartition des
comptes dans les rubriques des états financiers) de ces derniers.

Les états financiers sont :

 Bilan (situation patrimoniale et financière) 


 état de résultat (rentabilité et performance) 
 état de flux de trésorerie variation (variation de la liquidité) 
 notes aux états financiers (notes explicatives)

Ces états financiers doivent être établis en bilan annuel, et ce pour garantir la
comparabilité dans le temps et montrer l’évolution du patrimoine, de la performance et de la
liquidité de la société.

On doit établir également le tableau de détermination du résultat fiscal et le tableau


d’amortissement.

Les états financiers doivent être établis et déposés à la recette des finances avants le 25
mars de l’année suivante.

5) Livres comptables :

Les livres comptables ont été identifiés par la loi relative au système comptable des
entreprises comme étant le journal général, le grand livre et le livre d’inventaire. La loi
prévoie aussi, l’élaboration d’une balance.

Un document identifiant les supports comptables et définissant leur contenu ainsi que les
procédures de saisie et de traitement des données dans la comptabilité et liens entre pièces et
livres comptables doit être établie particulièrement pour les entreprises qui procèdent à la
centralisation mensuelle ou qui tiennent leur comptabilité au moyen des systèmes
informatisés. Ce document doit être contenu dans le manuel comptable de l’entreprise ou de
manière séparée.

 Le journal général :

Toute transaction effectuée par l’entreprise et tout effet d’événement susceptible d’avoir
des répercussions sur sa situation financière et ses performances constitue une opération
comptable devant être enregistrée dans sa comptabilité.
Rapport de stage

Le journal général est tenu dans les conditions prescrites par la loi et dans lequel sont
enregistrées les opérations soit jour par jour, soit sous forme de récapitulations, au moins
mensuelles, des totaux de ces opérations, à condition de conserver, dans ce cas, tous
documents permettant de les reconstituer jour par jour.

Tout enregistrement comptable d’une opération précise l’indication de son origine et de


son imputation, le contenu de l’opération à laquelle il se rapporte, ainsi que les références de
la pièce justificative qui l’appuie. L’enregistrement est opéré dans l’ordre de la date des pièces
justificatives ou de celle de la réception de ces pièces. Toute opération comptable est traduite
par une écriture passée, le système dit en « partie double », dans ce système, chaque opération
génère une écriture qui affecte deux comptes, au moins, dont l’un est débité et l’autre est
crédité d’une somme identique.

Lorsqu’une opération est enregistrée, le total des sommes inscrites au débit des comptes et le
total des sommes inscrites au crédit des comptes doivent être égaux. Les écritures comptables
son enregistrées dans le journal dans un ordre chronologique. Le journal doit être tenu sans
blanc ni altération d’aucune sorte.

 Livre d’inventaire :

On y porte les états financiers ainsi que les tableaux d’amortissement des immobilisations
et les données sur les éléments d’actifs et de passifs (leur quantité et valeur à la date
d’inventaire). Ce livre doit lui l’autre être coté et paraphé.

 Grand livre :

L’article 34 de la norme comptable générale stipule : « le grand livre comporte les
comptes ouverts par l’entreprise conformément à son plan comptable ».

Le grand livre est formé de l’ensemble des comptes individuels et collectifs. Il permet le
suivi de ces comptes. Chaque compte fait apparaître distinctement le solde au début de
l’exercice, Le cumul des mouvements « débit » et celui des mouvements « crédit » depuis le
début de l’exercice (non compris le solde initial) ainsi que son solde enfin de période.

Le total des mouvements du journal doit être égal au total des mouvements du grand livre.
Rapport de stage

 La balance

La balance consiste un instrument indispensable pour le contrôle comptable, elle est un


état récapitulatif des comptes comptables, indiquant leur soldes et le cumul de leurs
mouvements débiteurs et créditeurs durant la période.

Chapitre 3 :
Rapport de stage

Les travaux d’aspecte fiscale


1) Déclaration mensuelle :
Il s’agit de la déclaration TVA, elle comporte le solde de TVA du mois (TVA à payer
ou report de TVA), les retenues à la source prélevées sur les tiers, les TFP et FOPROLOS,
la TCL, le FODEC, le droit de timbre etc.

2) Préparation de la déclaration mensuelle :

On se base dans la préparation de la déclaration sur les pièces justificatives suivantes :


factures d’achat du mois, factures de vente du mois, fiches de paie du mois, certificats de
retenue d’impôt, déclaration du mois précédent, relevés bancaires etc.

 Calcul de la TVA sur Excel :

Pour ce faire, on peut établir un tableau comme suit :

TTC Droit du timbre TTC net de HTVA TVA


timbre
Montant TTC à 0.300 TTC – 0.300 TTC – 0.300 HTVA * 0.18
partir de la 1.18
facture

 Contenu :
a) Retenues à la source (RS) :

RS sur salaires : relevée à partir des fiches de paie de mois, elle constitue une avance sur
l’IRPP de salarié, elle est calculée lors de la préparation des fiches de paie sur la base d’un
barème frappant l’assiette imposable.

RS sur honoraires : relevée à partir des certificats de retenue d’impôt ou des factures des
bénéficiaires (avocats, experts comptables, conseillers fiscaux etc.) ayant subis la retenue à la
source. Cette retenue est de 15% du montant TTC des factures des bénéficiaires soumis au
Rapport de stage

régime de forfait d’assiette, et de 5% pour ceux soumis au régime réel (ces derniers doivent
présenter l’attestation d’imposition selon le régime réel).

RS sur le loyer : relevée à partir des certificats de retenue d’impôt, elle est de 15% du montant
du loyer.

RS sur achats : la pièce justificative est toujours le certificat de retenue d’impôt, cette retenue
est de 1.5% des achats dont le montant TTC dépasse 5000 DT.

 Taxe sur la formation professionnelle (TFP) :

Elle est de 1% du salaire brut mensuel pour les activités (sociétés) industrielles, et de 2%
de la même base pour les activités commerciales.

 Fonds pour la promotion des logements sociaux (FOPROLOS) :

Cette taxe représente 1% du salaire brut mensuel pour tous types d’activités (industrielles
ou commerciales).

 Fonds de développement de la compétitivité (FODEC) :

Il représente 1% du chiffre d’affaires hors taxes du mois.

 Taxe sur les collectivités locales (TCL) :

Elle représente 0.2% du chiffre d’affaires TTC du mois.

 Droit de timbre :

Il est de 0.300 DT par facture de vente établie.

 Solde de TVA :

C’est la différence entre la TVA collectée du mois et celle déductible, sans oublier dans le cas
échéant le report de TVA du mois précédent. Le solde de TVA peut être une TVA à payer
(dette vis-à-vis l’Etat) ou un report de TVA (créance envers l’Etat).

 Délai de dépôt :
 Avant le 15 du mois suivant pour les personnes physiques.
 Avant le 28 du mois suivant pour les personnes morales.
Rapport de stage

3) Déclaration CNSS :
Elle se fait partir des fiches de paie du trimestre, elle contient à titre d’exemple :

 Le trimestre et l’année ;
 Le numéro de l’employeur et son matricule fiscale ;
 Identité, matricule et catégorie professionnelle des salariés ;
 Salaires bruts des 3 mois ;
 Cotisation salariale ; 9.18% des salaires bruts ;
 Cotisation patronale ; 16.57% des salaires bruts ;
 Cotisations du gérant ; différents montants pour chaque domaine d’activité ;
 Cotisation au titre d’accidents de travail ; différents taux pour chaque catégorie
d’activité.
 Délai de dépôt :
 Avant le 25 du mois qui suit le trimestre pour les sociétés exportatrices.
 Avant le 15 du même mois pour le reste des entreprises.

4) Déclaration des acomptes provisionnels :


On y porte les acomptes provisionnels qui sont de 30% de l’impôt dû de l’année précédente,
diminués des retenues à la source et du report d’impôt. Ils représentent une avance sur l’impôt
de l’année courante.

 Délai de dépôt :

Dans les 25 premiers jours (pour les personnes physiques) ou les 28 premiers jours (pour
les personnes morales) des 6ème, 9ème et 12ème mois suivent la date de clôture de l’exercice (qui
peut être par exemple le 31/12, le30/06 ou le 30/09).

Pour les sociétés dont l’exercice comptable clôture le 31/12, les acomptes provisionnels
seront payés :

 1er acompte : avant le 25 Juin pour les personnes physiques et avant le 28 du même mois
pour les personnes morales.
Rapport de stage

 2ème acompte : avant le 25 Septembre pour les personnes physiques et avant le 28 du


même mois pour les personnes morales.
 3ème acompte : avant le 25 Décembre pour les personnes physiques et avant le 28 du
même mois pour les personnes morales.

5) Déclaration de l’impôt sur les sociétés (IS):


C’est la déclaration annuelle des impôts sur les bénéfices des sociétés.

La déclaration d’impôt comporte à titre indicatif les éléments suivants :

 Renseignements sur la société (raison sociale, statut juridique, matricule fiscale. Etc.) 
 L’indication de déclaration finale ou déclaration provisoire 
 Les achats de l’année 
 Le chiffre d’affaires local et à celui à l’exportation 
 Le stock final et le stock initial 
 Le résultat comptable et le résultat fiscal 
 L’impôt dû (calculé selon le taux de 30%, 35%, 20%, ou 10%) 
 L’impôt à payer ou le report d’impôt, étant l’IS dû diminuer des acomptes
provisionnels payés, des retenues à la source de l’année et du report d’impôt de
l’année précédente.
 Délai de dépôt :

Dans les 25 premiers jours du 3 mois qui sut la date de clôture de l’exercice comptable,
ème

par exemple pour les sociétés dont l’exercice comptable clôture le 31/12, le dépôt sera dans
les 25 premiers jours de Mars.

6) Déclaration d’impôt sur le revenu des personnes


physiques (IRPP) :
L’IRPP frappe le revenu net global des personnes physiques.
Rapport de stage

Le code de l’IRPP et de l’IS a prévu diverses catégories de revenu des personnes


physiques, on cite par exemple les bénéfices industriels et commerciaux (BIC), les bénéfices
des professions non commerciales (BNC), les revenus fonciers (RF) etc. l’impôt est calculé
suivants un barème de taux progressifs sur la base du revenu net global diminué des
déductions communes (déduction au titre de chef de famille, déduction au titre des enfants à
charge, déductions des dons effectués etc.)

 Délai de dépôt :

Dans les 25 premiers jours du :

 2ème mois (Février) pour les revenus fonciers, les revenus de valeurs mobilières et les
revenus de capitaux mobiliers.
 4ème mois (Avril) pour le commerce.
 5ème mois pour les activités non commerciales (industrie, professions libérales, service
etc.)
 7ème mois pour l’artisanat.
 9ème mois pour les revenus agricoles et de pêche.
 12ème mois pour les salaires et pensions (dans les 5 premiers jours non pas les 25
premiers).

7) Déclaration de l’employeur :
Elle comporte toutes les retenues à la source prélevées par la société pour le compte des
tiers, RS sur achats, honoraires, loyer, salaires.

 Délai de dépôt :

Avant le 28 Février de l’année qui suit celle de leur paiement ou prise en compte.

Chapitre4 :
La gestion de paie
Rapport de stage

1) Etablissement des fiches de paie :


La fiche de paie est généralement composée de trois montants :

 Le salaire de base qui fixé par la convention collective 


 A cet salaire on ajoute certaines primes (ex : prime de présence, prime de transport,
prime de panier, etc.) pour retrouver le salaire brut 
 De cet salaire on déduit la cotisation CNSS de 9.18% pour atteindre le net imposable
sur lequel on calcul la retenue à la source pour retrouver le net à payer.

Cette fiche est établie mensuellement dans le bureau de comptabilité, sur la base d’une
fiche de pointage, dont deux copies, l’une pour l’employée et l’autre pour l’employeur.

Ainsi les deux parties doivent avoir leurs signatures sur la fiche et sur le journal qui
récapitule le contenu de tous les fiches de paies des salariés.

2) Etablissement de déclaration sociale : CNSS


La déclaration de la CNSS se fait trimestriellement avant le 15ème jour du mois suivant
c’est-à-dire :

 Avant le 15 Avril de l’année N 


 Avant le 15 Juillet de l’année N 
 Avant le 15 Octobre de l’année N 
 Avant le 15 Janvier de l’année N+1.

Chaque société à un numéro d’affiliation à la CNSS. Cette affiliation devient obligatoire dés
l’embauche du premier salarié.
Rapport de stage

Le dépôt de la déclaration trimestrielle est désormais obligatoire même en l’absence de


salaire, car l’omission de dépôt de la déclaration « Néant » à chaque échéance une pénalité.

 Les taches effectuées et la valeur ajoutée :


Durant mon stage au sein du cabinet de cet comptable j’ai acquis plusieurs savoir faire
citons :

 Organiser un dossier comptable 


 Définir la démarche à suivre dans le traitement de ce dernier 
 Passer les écritures comptables :
 Journal d’achat 
 Journal de vente 
 Journal de caisse 
 Journal de banque 
 Journal audit y compris constatation de paie, de TCL, FOPROLOS, etc. et
la centralisation TVA.
 Vérifier la situation finale des comptes et élaborer les états financier, et ce pour divers
types d’entreprises possédant chacune ses propres caractéristiques.
 Remplir les déclarations mensuelles et avoir une idée générale sur les déclarations
annuelles et j’ai eu aussi la chance d’acquérir des connaissances juridiques, fiscales et
sociales indispensables pour le comptable.

CONCLUSION
Tout d’abord, je tiens à noter que ce stage m’a permis de découvrir le travail qui est
réalisé dans un cabinet de comptabilité. Ce travail est difficile mais aussi intéressant dans
Rapport de stage

la mesure où j’ai du rester concentrer tout le temps sans quoi une erreur peut survenir à
tout moment. Je suis sans cesse à l’écoute des clients et m’adapté à chaque situation car la
plupart des dossiers son différents. Ensuite, j’ai développé mes connaissances acquises
durant les deux années de formation. Ce stage à été enrichissement et m’a confirmé la
vision que j’avais du métier de comptable tout en y apportant quelques rectifications.
Enfin, je suis très fière de ce que j’ai vu, j’i appris et de ce que j’ai connu dans ce cabinet,
et je trouve qu’il est de mon devoir d’exprimer à la fin de ce rapport toute ma gratitude et
tous mes remerciements à tous les membres du cabinet.

Une organisation nette et une bonne coordination.

Un travail bien reparti, précis et méthodique.

Les relations humaines et les hautes qualités morales qui lient les membres du personnel
d’une part et les clients d’autre part.

Comme il ressort dans tout ce qui précède, la période de stage que j’ai passé au cabinet de
Mr Anis, m’a été profitable et ma permet d’approfondir les connaissances théoriques et de
découvrir les principales activités administrative. Finalement, j’espère que mon
expérience réussite et que j’étais à la hauteur de la confiance de toutes les personnes qui
m’ont aidée.
Rapport de stage

Annexe