Vous êtes sur la page 1sur 4

MPSI

CPGE / INP-HB Yamoussoukro Année scolaire 2018-2019

TRAVAUX DIRIGÉS N°1 DE SIGNAUX PHYSIQUES


Exercice 1 :
Un conducteur de cuivre, cylindrique, de section 𝑆 = 1 𝑚𝑚2 et de longueur ℓ = 10 𝑚, est parcouru par
un courant constant de 5 𝐴. Calculer :
1) la densité volumique des charges mobiles. On admettra qu’un mètre cube de cuivre renferme
8,37. 1028 atomes et on supposera qu’en moyenne chaque atome de cuivre libère un électron ;
2) la norme du vecteur densité de courant 𝐽⃗ ;
3) la norme du vecteur vitesse 𝑣⃗, vitesse d’entraînement des électrons libres ;
4) la mobilité des électrons libres, en adoptant pour conductivité du cuivre 1⁄1,6. 10−8 Ω. m ;
5) la norme du champ 𝐸 ⃗⃗ et la 𝑑. 𝑑. 𝑝 entre les extrémités du conducteur (sachant que le conducteur
n’est le siège d’un champ électromoteur).

Exercice 2
Déterminer la résistance équivalente :

Exercice 3
Calculer 𝑅𝐴𝐵 la résistance équivalente à l’ensemble de résistances suivantes sachant que 𝑅1 = 2 kΩ, 𝑅2 =
500 Ω, 𝑅3 = 4,7 kΩ, 𝑅4 = 2,2 Ω, 𝑅5 = 7 kΩ,

Exercice 4
Donner la fonction de la valeur de la résistance équivalente 𝑅𝑒 = 𝑓(𝑅; 𝛼) du schéma ci-dessous, qui dépend de la
position 𝛼 du potentiomètre. Cette position 𝛼 varie de 0,0 à 1,0. Calculer quelques points particuliers et dessiner la
fonction pour l'intervalle 0 ≤ 𝛼 ≤ 1.

Exercice 5
Déterminer l’intensité du courant circulant dans la résistance R du montage suivant en appliquant les
équivalences entre modèles de Thévenin et de Norton.

1
Exercice 6
Déterminer la résistance équivalente au dipôle AB suivant :

Exercice 7
On considère le circuit ci-contre
1) Donner les modèles de Norton du dipôle situé entre les bornes 𝐴
et 𝑁 et de celui situé entre 𝑁 et 𝐵.
2) Préciser la force électromotrice et la résistance du générateur de
Thévenin branché aux bornes de la résistance 𝑅⁄3.
3) Exprimer l’intensité 𝐼 traversant la résistance 𝑅 ⁄3 en fonction de 𝐸
et 𝑅
4) Sur le circuit non simplifié de l’énoncé, placer artificiellement une masse en 𝐴, puis :
a) Appliquer le théorème de Millman et donner une expression du potentiel électrique du potentiel
électrique 𝑉𝑁 au nœud 𝑁, en fonction de 𝐸, 𝑅 et 𝑉𝐵 au nœud 𝐵
b) Appliquer le théorème de Millman et donner une expression du potentiel électrique 𝑉𝐵 en
fonction de 𝐸, 𝑅 et 𝑉𝑁
c) Déduire des expressions précédentes l’expression de 𝑉𝐵 en fonction de E ;
d) Retrouver l’expression de l’intensité I traversant la résistance 𝑅⁄3 en fonction de 𝐸 et 𝑅

Exercice 8
On dispose du circuit ci-dessous dans lequel existe un électrolyseur de caractéristique (𝒆 = 2 𝑉 ; 𝒓 =
1,5 𝛺). Par application du théorème de Thévenin et du théorème de Kennelly, calculer le courant 𝑖 qui
traverse l’électrolyseur branché entre les points 𝐵 et 𝐷. A.N : 𝑬 = 12 𝑉 ; 𝑹 = 𝒓𝟏 = 1 𝛺 ; 𝒓𝟐 = 𝒓𝟑 =
2 𝛺 ; 𝒓𝟒 = 4 𝛺

Exercice 9
On considère le réseau linéaire ci-contre constitué à xR
C
(1− x)R
l’aide de trois sources de tension de f.é.m.𝐸1 = 5𝑉,𝐸2 = i
E E
8𝑉 et 𝐸 = 10𝑉. Une résistance 𝑅1 est branchée entre A
1 2

B
R
les bornes mobiles 𝐶 et 𝐷 de deux rhéostats. Pour 1

chaque rhéostat, la résistance entre une borne fixe et la (1− x)R xR


borne mobile est soit 𝑥𝑅, soit (1 − 𝑥)𝑅, avec 𝑥 pouvant D
varier de 0 à 1, de sorte que la résistance totale entre les
deux bornes fixes du rhéostat soit toujours égale à 𝑅 =
100 Ω. E
1) Calculer la tension 𝑈𝐴𝐵 .
2) Déterminer le courant 𝑖 qui circule dans 𝑅1 .
3) Pour quelle valeur de 𝑥 a-t-on le courant 𝑖 qui s’annule ?
4) Calculer, dans le cas où 𝑖 est nul, les courants qui circulent dans toutes les autres branches du circuit.

Exercice 10
Par application du théorème de Thévenin, calculer le modèle équivalent entre les bornes A et B à
l’ensemble du réseau dont le schéma encadré est ci–contre. Déduire le courant 𝐼

2
Exercice 11
Par application du théorème de Thévenin, calculer le courant dans la résistance 𝑅. On donne
𝐸1 = 3𝑉 ; 𝑅1 = 𝑅2 = 𝑅3 = 2Ω 𝐸2 = 1𝑉 ; 𝑅 = 5Ω 𝐸3 = 2𝑉

Exercice 12
Par application de la transformation de Kenelly, calculer la résistance équivalente vue de A et B du réseau
ci-dessous

Exercice 13

Exercice 14

Exercice 15
Déterminer l’intensité du courant circulant dans la
branche AB par :
1) La méthode de superposition
2) Le théorème de Thévenin

3
Exercice 16

1) En appliquant le théorème de Thévenin, calculer l’intensité


du courant circulant dans la branche AB lorsque
l’interrupteur est ouvert puis fermé.

2) Quelle relation doit-il exister entre les résistances R1, R2,


R3, R4 pour que l’intensité du courant circulant dans la
branche AB soit le même dans les deux cas ?

Exercice 17
Pour le circuit représenté ci-dessous, calculer les tensions et les courants indiqués

Exercice 18
En utilisant aussi souvent que nécessaire le principe
d’équivalence entre sources linéaires de tension et de
courant, déterminer la source linéaire de tension
équivalente au circuit ci-dessous, vu des points A et
B.
Remarque : Ce problème pourrait aussi être résolu
en utilisant le principe de superposition. Si vous y
tenez, essayez les 2 méthodes. Vous constaterez
que la méthode des équivalences est plus rapide.
Conseil : Dessinez autant de figures intermédiaires
que nécessaire pour montrer les transformations.
Valeurs numeriques :
𝑈1 = 6,8 𝑉; 𝑅1 = 8,2 Ω ; 𝐼2 = 420 𝑚𝐴; 𝑅2 = 2,7 Ω; 𝐼3 = 600 𝑚𝐴; 𝑅3 = 12 Ω; 𝑈4
= 5,4 𝑉; 𝑅4 = 15 Ω; 𝑅5 = 2,7 Ω; 𝑅6 = 18 Ω ; 𝑅7 = 2,2 Ω
Exercice 19
Déterminer le courant I dans le circuit ci-dessous en utilisant le principe de superposition

Exercice 20
Calculer et représenter la source linéaire de tension équivalente au système ci-dessous vu de la charge 𝑅𝐿