Vous êtes sur la page 1sur 19

Le Congé exceptionnel en droit

Algérien

Date : 13 AVRIL 2020

Animé par : Si Ali Habib, Consultant et

Formateur en droit du travail


Objectifs de l’événement
 1.c'est quoi un congé exceptionnel ?
 2. dans quel cadre est mis en œuvre ?

 3. que faire après le 19.4.2020 ?

 4. engager un plan social est il envisageable ?

 5. c'est quoi un plan social en droit algérien ?

 6. quelles sont les mesures d'accompagnements


attendues des pouvoirs publics surtout des caisses de
la sécurité sociale ( cnas,cnac, casnos,cacobatph) ?
nous comptons sur votre participation et contribution
surtout, cet espace est ouvert pour vous.
1 - Ancrage juridique
 loi 90.11 du 21.04.1990 relative aux relations de travail (article 156).
 le décret 94-09 du 26 mai 1994 portant préservation de l'emploi et
protection des salariés susceptibles de perdre de façon involontaire
leur emploi.
 le décret exécutif numéro 20-69 du 21 mars 2020 relatif aux mesures
de prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus
(COVID-19).
 le décret exécutif n° 20-70 du 24 mars 2020 fixant des mesures
complémentaires de prévention et de lutte contre la propagation du
Coronavirus (COVID-19).
 le décret exécutif n° 20-86 du 2 avril 2020 portant prorogation des
dispositions relatives aux mesures de prévention et de lutte contre la
propagation du Coronavirus (COVID-19).
 le Décret exécutif n° 20-92 du 5 avril 2020 modifiant et complétant le
décret exécutif n° 20-72 du 3Chaâbane 1441 correspondant au 28
mars 2020 portant extension de la mesure de confinement partiel à
domicile à certaines wilayas.
2 – la notion du congé en droit algérien
 2.1 le Congé Annuel : (articles 38 à 52 de la loi
90.11)
 Le Code du travail précise que tous les salariés ont
droit à un congé payé annuel par l’employeur.
 Chaque salarié capitalise 2,5 jours de congés payés par
mois .
 La durée du congé payé annuel est de 30 jours
calendaires
 un congé supplémentaire ne pouvant être inférieur à
dix ( 10 ) jours par année de travail est accordé au
travailleur exerçant dans les wilayas du Sud, les
conventions ou accords collectifs fixent les modalités
d'octroi de ce congé.
2.1.1 – le congé annuel est sévèrement réglementé
Il ya infraction dans les cas suivants:
 Non octroi du congé annuel (repos).
 Non respect de la période de référence pour le calcul du
congé annuel (art 40).
 Infraction au mode de calcul et de validation de la durée
du congé annuel ( art 41,43,44,45,47).
 suspension ou résiliation de la relation de travail durant le
congé annuel.
 non octroi du congé annuel suite à un congé de maladie.
 infraction au droit du travailleur à interrompre son congé
annuel suite a congé d’une maladie.
 infraction à l’octroi et au calcul de l’indemnité du congé
annuel.
2.2 - les congés de maladie ou assimilés tels que
prévus par la législation et la réglementation
relative à la sécurité sociale:
- Congé de maternité
- Congé de maladie de courte ou longue durée
- Congé de maladie suite à un accident de travail ou
maladie professionnelles.
2.3 le congé sans solde :
permet au salarié de ne pas travailler pendant une
période donnée mais sans rémunération.
ce congé est accordé à la demande du travailleur pour
convenance personnelle et après accord de l’employeur.
son organisation et sa durée se définissent librement
entre le salarié et l'employeur.
2.4 le congé exceptionnel
2.4.1 Ancrage juridique :
décret exécutif numéro 20-69 du 21 mars 2020 relatif aux mesures de
prévention et de lutte contre la propagation du Coronavirus (COVID-19),
le décret exécutif n° 20-70 du 24 mars 2020 fixant des mesures
complémentaires de prévention et de lutte contre la propagation du
Coronavirus (COVID-19).
le décret exécutif n° 20-86 du 2 avril 2020 portant prorogation des dispositions
relatives aux mesures de prévention et de lutte contre la propagation du
Coronavirus
(COVID-19).
le décret exécutif n° 20-92 du 5 avril 2020 modifiant et complétant
le décret exécutif n° 20-72 du 3Chaâbane 1441 correspondant au
28 mars 2020 portant extension de la mesure de confinement
partiel à domicile à certaines wilayas
3-
2.4 le congé exceptionnel (suite) :
Article 06 du décret exécutif n° 20-69 du 21 mars 2020 relatif
aux mesures de prévention et de lutte contre la
propagation du Coronavirus (COVID-19)
 Art. 6: Il est mis en congé exceptionnel rémunéré, pour

la période prévue à l’article 2 cité ci-dessus, au moins 50 %

des effectifs de chaque institution et administration publique.

Développement :

Rien n'indique que le texte promulgué, vient d'instaurer un nouveau type de


congé, mais c'est juste une injonction ou plutôt une dérogation temporaire et
limité dans le temps destinée aux employeurs pour trouver une solution liée
aux mesures de distanciation sociale destinées à prévenir et à lutter contre la
propagation du Coronavirus (COVID-19)
3-
2.4 le congé exceptionnel (suite) :
Développement :

il faut juste respecter trois conditions:

 Libérer au moins 50% du personnel.

 Ce congé ( reliquat, par anticipation ou exceptionnel )


doit être rémunéré .

 La durée du congé est de 28 jours.


2.4 le congé exceptionnel (suite) :
Dans quel cadre mettre en œuvre ce congé exceptionnel ?
 Situation 01 : dans le cadre du congé exceptionnel conformément
aux articles 06 du décret 20.69 et 15 du décret 20.70. (décision
001).

 Situation 02 : dans le cadre du consommation du reliquat de


congés cumulés. (décision 002)

 Situation 03 : dans le cadre du consommation du congé de l’année


en cours par anticipation . (décision 003)

 Situation 04 : dans le cadre de la mise en congé sans solde .


(décision 004)
2.4 le congé exceptionnel (suite)
- Congé exceptionnel et régime de travail:
 Adaptation du régime et horaire de travail en travail à temps
partiel conformément au décret exécutif n° 20-92 du 5 avril 2020
modifiant et complétant le décret exécutif n° 20-72 du 3Chaâbane
1441 correspondant au 28 mars 2020 portant extension de la
mesure de confinement partiel à domicile à certaines wilayas.

 la rémunération des travailleurs affectés au travail à temps


partiel est proportionnelle au temps effectif de travail
conformément aux dispositions des articles 10 et 11 du décret
97.473 du 08.12.1997, relatif au travail à temps partiel.
6) -
7-