Vous êtes sur la page 1sur 42

ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE

DE 60M3

INTRODUCTION GENERALE

Les appareils à pression sont des appareils destinés à la production, la


fabrication, le stockage, le transport pour la mise en œuvre, sous une pression
supérieur à la pression atmosphérique, des produits liquides, fluides ou gazeux.

Ils sont présent, tant dans notre environnement quotidien sous différentes formes
(bouteilles de gaz, compresseurs d’air, extincteur, cuve) que dans le milieu
industriel (réacteur de l’industrie pétrolière ou chimique, générateur de vapeur,
récipient de stockage de gaz, tuyauterie d’usine etc.)

Pour ce projet, ce réservoir servira au stockage du gaz (butane) pour une


utilisation particulière (alimentation des appareils industriels et les
ménages environnants).

Ce projet est organisé comme suit :

Chap1 : généralités sur les appareils à pression

Chap2 : Dimensionnement et Etude de réalisation

Chap3 : Maintenance et sécurité, ceci suivis d’une conclusion générale

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 1


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

CHAPITRE I : GENERALITES SUR LES


APPAREILS A PRESSION

I.1) INTRODUCTION

Les appareils à pression sont des appareils destinés à la production, la


fabrication, l’emmagasinage, pour la mise en œuvre, sous une pression supérieur
à la pression atmosphérique, des produits liquides, fluides ou gazeux. Ils sont
présents sous différentes formes du fait de la diversité d’utilisation (stockage de
fluides, liquides, gaz et du transport de ceux-ci à travers des engins spécifiques
du à la manutention élevée.

Un gaz est un état dans lequel on peut trouver certains corps qui nous entoure.

A température d’ébullition (0oc), les molécules de gaz se détachent les unes des
autres et occupent tout l’espace disponible, c’est pourquoi un gaz occupe plus
d’espace qu’un solide ou liquide.

Pour liquéfier un gaz, on se doit de rapprocher ses molécules ceci en le


maintenant comprimé, ce qui va rapprocher ses molécules et le rendre liquide,
c’est pourquoi un gaz comprimé dans une bombonne étanche reste liquide.

I.2) PROBLEMATIQUE

Afin de répondre au besoin d’un client qui a besoin d’une cuve métallique
pour stocker son gaz (butane c4h10), il nous a été confié l’étude

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 2


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

dimensionnelle et les différents dessins et détails d’assemblage pour en


faciliter la réalisation de cette cuve de stockage à gaz d’où le thème :
˂˂ETUDE DIMENSIONNELLE D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE
DE BUTANE DE 60M3˃˃.
De ce fait, nous allons concevoir et dimensionner notre bombonne tout en
tenant compte des moyens et dispositifs à mettre en œuvre pour la sécurité de
la structure et celle de son entourage.

I.3) PRESENTATION DU RESERVOIR

Il servira à stocker du butane liquéfié.

Il est constitué d’une virole (portion cylindrique), de deux fonds GRC (portion
sphérique), d’un trou d’Homme qui servira d’inspection et de vérification du
niveau de gaz, de deux piquages pour l’entrée et la sortie du gaz.

 MATERIAU UTILISE

Le matériau utilisé ici est l’acier P265GH qui est un acier pour construction
d’appareils à pression. Ses caractéristiques sont données dans les différents
tableaux ci-dessous :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 3


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Tableau1 : Matériau : Extrait de Norme EN 10028-2


Caractéristiques mécaniques (20°C)
Nuance d’acier Epaisseur du produit Résistance Résistance à
(mm) d'élasticité (2) la traction
R eH Rm
Désignation
de > à≤ N/mm² N/mm²
symbolique
16 265
16 40 255
410 à 530
P265GH 40 60 245
60 100 215
100 150 200 400 à 530

(2)Pour les valeurs Rp02 les valeurs minimales sont inférieures de 10 N/mm²

Tableau2 : Limite conventionnelle d'élasticité à 0.2 % à températures élevées

Limite conventionnelle d'élasticité à 0.2 % à températures élevées

Epaisseur du Limite conventionnelle d'élasticité à 0.2 % mini


Nuance d'acier
produit en N/mm² pour une température en °C de: Rt P0.2

Désignation
de > à≤ 50 100 150 200 250 300 350
symbolique

60 234 215 205 195 175 155 140


60
P265GH 100 207 195 185 175 160 145 135
100
150 192 180 175 165 155 135 130

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 4


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Données géométriques :

L= 7500mm; Dext= 3000mm; V= 60m3

Fond elliptique
Virole

Figure1 : réservoir annoté


SYMBOLES
De: Diamètre extérieur
e: Epaisseur départ
R: Rayon de bombage
r: Rayon de carre (RC)
h1 Hauteur de bord
:
H: Hauteur totale extérieure
V: Volume
Dd: Diamètre du disque pour le
formage du fond
Di: Diamètre intérieur
h2: Hauteur de calotte
Hc: Hauteur centrale 2 :

Tableau 3 : caractéristiques du fond

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 5


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

CALCUL DU FOND

Figure 2 : présentation du fond

Tableau 4 : notes de calculs du fond

ELLIPTIQUE
R ≈ 0.856De 2568mm
r ≈ 0.183De 549mm
h1≥3e 39
NORME
h2=Di/3.8 782,63
NF
H=h2+h1+e 821.63
V (h2) ≈ (Di. 364,70
1,06)2 0,466h2

Tableau 5 : Hauteur préférentielle des bords droits (Aucune valeur n’est imposée par la norme)
E 4 5 6 8 9 10 11 12 14 16 18 20 22 25 28 32 35 40 50 60 70 80
h1 40 50 55 60 65 70 75 80 90 100 110 120 130 140 150

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 6


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Tableau 6 : Données de conception

Situation normale de service Pression de calcul 3bar


Température de calcul 200oc
Situation d’essai Pression d’essai 6.7bar
Température d’essai 200c
Diamètre de la cuve (Dex 3000mm)
Type de réception 2

1. Contraintes dimensionnelles :

Surépaisseur de corrosion ; 0.1 mm


Réduction due au roulage ; 0,2 mm
Tolérances sur les tôles ; voir tableau ci-dessous
Tolérances sur les fonds ; voir tableau ci-dessous

 Extrait De La Norme XF EN 10.029

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 7


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Tableau8 : Tolérances sur épaisseurs des tôles Classe A

Epaisseur nominale Tolérances surépaisseur nominale (en mm)


(en mm) En moins En plus
3 à moins de 5 0.4 0.8
5 à moins de 8 0,4 1,1
8 à moins de 15 0,5 1,2
15 à moins de 25 0,6 1,3
25 à moins de 40 0.8 1,4
40 à moins de 80 1 1,8
80 à moins de 150 1 2,2
150 à moins de 250 1.2 2,4

 Extrait De La Norme NF E 81-100


Pour un fond commandé à une épaisseur nominale E, l’épaisseur réelle
mesurable après
mise en forme peut différer de E. non seulement en raison des tolérances sur

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 8


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

l'épaisseur
de la tôle ou du feuillard initial, mais aussi en raison des modifications
d’épaisseurs produites par la mise en forme. En général, l’épaisseur obtenue
diffère selon l’emplacement considéré sur le fond. L'épaisseur minimale dépend
de la forme du fond,
du matériau utilisé et du mode de fabrication du fond.

Sauf convention contraire. L’épaisseur minimale garantie en tout point du fond


“emini” est
donnée par le tableau 3 ci-dessous :

TABLEAU 9 : Tolérance sur les épaisseurs des fonds

Fond Norme Epaisseur nominale Epaisseur minimale

E garantie “emini”

E < 10 mm 0,80 E

PRC-ELL NFE 81-101 /NFE 81-103 E > 10mm 0,85 E

E < 10 mm 0,85 E

GRC NFE 81-102 E > 10mm 0,90 E

MRC NFE 81-104 Toute valeur de E 0,85 E

І-4) CAHIER DE CHARGES FONCTIONNEL 

І-4.1) GENERALITES :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 9


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Les entreprises de plus en plus grandissantes sur le plan des implantations


des machines rencontrent d’énormes difficultés dans la réalisation de plusieurs
taches (le retard de livraison, les litiges, les méventes) pouvant même entrainer
des poursuites judiciaires. Au vu de tout cela, il a été favorable de mettre sur
pied un cahier de charge fonctionnel nécessaire pour la réalisation d’un type de
produit bien défini.

Nous définissons donc le cahier de charge fonctionnel comme étant le


document par lequel le client exprime son besoin en termes de fonction de
services et de contrainte en tenant compte des critères d’appréciation et leurs
niveaux.

І-4.2) TRADUIRE LE BESOIN :


Le client a besoin d’une CUVE qui lui permettra de stocker son gaz avant
distribution.

CLIENT Gaz

CUVE

FACILITER LE STOCKAGE DU gaz

FIGURE n°3 : bête à corne

І-4.3) ENONCER LE BESOIN

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 10


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

La CUVE rend service au client en lui permettant de faciliter le stockage de


son gaz avant utilisation.

І-4.3.1) L’ANALYSE FONCTIONNEL DU BESOIN

 IDENTIFICATION DES PHASES DE VIE DE LA CUVE


o Conception
o Fabrication
o Utilisation
o Recyclage

 IDENTIFICATION DES ELEMENTS DU MILIEUX


EXTERIEUX

o Le fluide
o Milieu ambiant
o Norme de sécurité
o Prix
o Utilisateur
o Esthétique
o Surface plate

 FONCTION DE SERVICE
FP  : Stocker le gaz
FC 1 : Contenir la quantité de gaz prévu
FC 2 : Etre économique pour l’achat
FC 3 : Respecter les normes de sécurités
FC 4 : Occuper moins d’espace
FC 5 :S’adapter aux conditions du milieu ambiant
FC 6 : Etre esthétique

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 11


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

І.4.4. DIAGRAMME PIEUVRE

CAPACITE

STOCKER LE
FC1
CLIENT GAZ

FP

ENVIRONNEMENT
FC5 CUVE FC4 ENCOMB
REMENT

FC6 FC2 FC3

NORME
ESTHETIQUE DE
SECURITE
PRIX

FIGURE n°4 : Diagramme pieuvre

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 12


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

І.4.5. Tableau d’évaluation des fonctions :

Tableau10 : CAHIER DE CHARGE FONCTIONNEL

REFERENCE FONCTION CRITERE NIVEAU


FP Stocker le gaz Stabilité de la CUVE Pas de rupture

FC 1 Contenir la Capacité de 60 000 Elle ne doit pas


quantité de gaz litres sortie
prévu

FC 2 Etre économique La réalisation doit Ne pas faire de


pour l’achat être moins couteuse dépense inutile

FC 3 Respecter les Fiabilité du produit Norme de sécurité


normes de sécurités

FC 4 Occuper moins Rester stable Elle ne doit pas être


d’espace encombrante

FC 5 S’adapter aux Choix du matériau Résistance à la


corrosion
Conditions du
milieu

Ambiant

FC 6 Etre esthétique Avoir la forme Satisfaction du client


prévue

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 13


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

CHAP II : DIMENSIONNEMENT ET DESSINS

II-1) DIMENSIONNEMENT DE LA VIROLE ET DU FOND

II-1.1) DIMENSIONNEMENT DE LA VIROLE


Ici, nous rechercherons l’épaisseur marchande de la virole qui dépend de
plusieurs critères ; les dimensions de la virole, les conditions d’utilisation de
l’appareil à pression, la contrainte nominale de calcul et les conditions de
réception de la matière.

a. Classement de l’appareil à pression :

Le classement d’un appareil à pression dans une catégorie est établi selon les
risques potentiels de défaillance, classées de 1 à 4 selon le groupe
d’appartenance du fluide. Le choix de cette catégorie influencera la
détermination :

• des matériaux,
• des coefficients de sécurité,
• de la conception des formes et des assemblages,
• de la fabrication,
• des contrôles, des essais en cours de fabrication et des inspections qui en
découlent.

b. Vérification du domaine d’application :

On peut appliquer le code aux appareils métalliques dont la pression de


calcul, en situation de service, est :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 14


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

 Pression de service > 0,05 MPa en pression intérieure (non comprise


hydrostatique d’un liquide intérieur éventuel)
 Pression extérieur < 0,01 MPa

Un appareil à pression se limite aux liaisons avec les tuyauteries (brides,


soudures, raccords vissés, etc. …) et aux éléments de supportage soudés
directement sur la paroi soumise à pression

Le code ne s’applique pas :

 aux appareils soumis à l’action de la flamme,


 aux appareils multicouches,
 aux appareils frettés,
 aux matériels mécaniques des îlots nucléaires.

c. Catégorie de construction : CODAP

Tout appareil à pression est classé suivant 4 catégories de construction (de la


plus sévère à la moins sévère) :

• Catégorie Exceptionnelle ; Catégorie A avec exigences particulières


• Catégorie A et B ; les plus courantes avec contrôle des liaisons
• Catégorie C ; pour les fluide non dangereux et contrôle non obligatoire

La catégorie de construction est choisie par l’acheteur selon :

Les risques potentiels de défaillance, dépendant de :

• la variabilité des sollicitations (fatigue),


• la fréquence des démarrages et des arrêts,
• les conditions d’utilisation (transformation du fluide),
• la surveillance de l’appareil,
• l’inspection de l’appareil (discontinuité, asymétries),

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 15


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

• la durée de vie de l’appareil (corrosion, érosion…) Les conséquences


d’une défaillance éventuelle, dépendant de :
• la population concernée,
• la proximité du personnel d’exploitation,
• la toxicité du produit,
• l’énergie libérable (relation Volume/Pression)
• la possibilité d’explosion,
• l’inflammabilité du produit,
• la température du fluide (vapeur, gaz chaud, gaz liquéfié, etc. …),
• les conséquences économiques d’une défaillance

Le facteur de risque de défaillance (élevé) de l’appareil à pression pour la
catégorie A est important dont il sera le choix pour la catégorie de
construction.

d. Détermination de l’épaisseur marchande de la virole

L’épaisseur marchande de la virole dépend de plusieurs critères ; les dimensions


de la virole, les conditions d’utilisation de l’appareil à pression, la contrainte
nominale de calcul et les conditions de réception de la matière.

d-1) Situation de calcul :

Le CODAP définit 3 situations différentes, pouvant se présenter pendant la


durée de vie d’un appareil à pression :

 Situation normale de service (Ts, Ps)


 Situation exceptionnelle de service (hors programme) (Tex, Pex)
 Situation d’essai de résistance (Ts, Ps)

d-1.1) Situation normale de service :


On prendra en compte les caractéristiques correspondant aux conditions de
service pour lesquels l’appareil est conçu.

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 16


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Les limites d’élasticité et résistance mécanique ci-dessous sont issues du tableau


de caractéristiques données précédemment.

RPo,2= 265 -10 = 255 MPa ; Rm = 410 MPa

b-1) Contrainte nominale de calcul  :

Elle exprime la contrainte admissible qui intervient dans les calculs. Le


CODAP donne des tableaux permettant de déterminer  dans chacune des
situations, selon le matériau utilisé. En situation normale de service sans
fluage, elle prend une des 2 valeurs 1 ou 2 selon le type de réception du
matériau.

En utilisant la catégorie de construction déterminée précédemment, elle


sera donnée par :
t
R p0,2 Rm
= MIN { 1,6 ; 2,7 }

En utilisant les valeurs de R p 0,2 et Rm déterminées précédemment, la


valeur limite de s sera :
t
R p0,2 Rm
s= MIN { 1,6  ; 2,7 }

s= MIN {255/1,6; 410/2,7} s= MIN { 159,37 ; 151,85}

s min = 151,85 Mpa

d-2) Situation d’essai de résistance


On prendra en compte les caractéristiques correspondant aux conditions
d’essai pour lesquels l’appareil est conçu.

Contrainte nominale de calcul  :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 17


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

t
e=0.95* R p 0,2

e=0.95*255 e= 242.25 Mpa

 Coefficient de soudure « z » 

Assimilable à un coefficient de sécurité, il permet de considérer une soudure


bout à bout comme étant une continuité de matière.

Il n’intervient que pour les calculs en situation normale de service. Pour les
situations exceptionnelles et d’essai, on prend la valeur 1 comme coefficient.

Il ne s’appliquera pas pour les cas suivants (par défaut, on prendra la valeur
1) :

 aux soudures entre une enveloppe cylindrique ou conique de


révolution et un autre pièce de révolution de même axe ( sauf fonds
sphériques ),
 aux assemblages d’une tubulure ou d’un piquage,
 aux assemblages uniquement soumis à la compression.

Il dépend de la nature des matériaux, de l’étendue et du contrôle des joints


soudés ; les contrôles sont d’autant plus importants que le coefficient de
soudure est grand. En utilisant la catégorie de construction déterminée
précédemment, la valeur du coefficient de soudure « z »  est z= 1

d-2.1) Détermination de l’épaisseur utile de l’enveloppe cylindrique de la


virole :

Elle exprime l’épaisseur la plus faible nécessaire à la résistance des éléments


de l’enveloppe cylindrique elle sera choisie en fonction de emin1 et emin2 dans la
situation la plus défavorable.
La résistance doit être assurée quelque soit l’âge de l’appareil à pression,
notamment lorsque la Le CODAP permet :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 18


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

 soit de calculer directement « emin »


 soit de vérifier si une épaisseur proposée « emin » est suffisante
(épaisseur admise).
- Situation normale de service
Epaisseur minimale en fonction du diamètre extérieur :

emin1= PD/2 z +P
P.D P.D
2. f . z + P 2. f . z + P
1.1100
emin1= 0.3*3000/2*151.85*1+0. 2.151,85.0,7+ 1 3 = 2,96 mm

- Situation d’essai de résistance 

emin2= PD/2 z +P
1.1100
emin2= 0.67*3000/2*242.25*1+ 2.151,85.0,7+ 1 0.67=4.14mm

- Choix de l’épaisseur utile :

Lorsque l’on détermine des épaisseurs minimales en situation normale de


service et en situation d’essai de résistance, on se met toujours dans le cas le
plus défavorable, c'est-à-dire que l’on choisit l’épaisseur minimale la plus
grande. la valeur de l’épaisseur utile à prendre en compte est :

eu=emin2=4.14mm

d-2.2) Détermination de l’épaisseur nominale de commande de


l’enveloppe cylindrique de la virole :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 19


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

A partir de la valeur de l’épaisseur utile déterminée précédemment,


l’épaisseur nominale de commande est :

en ≥ eu+c+c1+c2 avec

c : surépaisseur de corrosion

c1 : la tolérance en moins sur l’épaisseur du produit fixée par la norme

c2 : réduction de l’épaisseur possible en cours de fabrication par formage de


l’élément considéré

en ≥ 4,14+0.1+0,4+0,2

ecommande ≥ 4.84
ecommande = 5mm

e) Détermination de l’épaisseur marchande des fonds

L’épaisseur marchande des fonds dépend de plusieurs critères; les dimensions


des fonds, les conditions d’utilisation de l’appareil à pression, la contrainte
nominale de calcul et les conditions de réception de la matière.

e-1) Situation normale de service :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 20


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

On prendra en compte les caractéristiques correspondant aux conditions de


service pour lesquels l’appareil est conçu.

e-1.1)) Contrainte nominale de calcul  :

En utilisant la catégorie de construction déterminée précédemment, la


valeur minimale de  est :

min = 151,85 Mpa

 Détermination de l’épaisseur utile de l’enveloppe des fonds


elliptiques 

La formulation de l’épaisseur minimale uniforme est:

emin = max[(es) ;(ey) ;(eb)]

La formulation de l’épaisseur minimale uniforme de la calotte es est :


P.R
es = 2. f . z−0,5. P

Pour les fonds, on donne l’hypothèse que Di est équivalent à De

La formulation du rayon intérieur de la calotte en fonction du diamètre :

R = 0.856De=0,856*3000 = 2568 mm

L’épaisseur minimale uniforme de la calotte es :


P.R 1.941,6
es = = 0.17*2568/2*151.85*1-0.5*0.17= 1,43 mm
2. f . z−0,5. P 2.151,85.1−0,5.1

La formulation de l’épaisseur minimale uniforme ey :

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 21


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

P
ey = β(0,75R+0,2De) f

Déterminons la valeur de β par la lecture graphique du CODAP page


63 :
r 0,183.1100
 Détermination du rapport Di  ; 1100 = 0,183
Di P
(0,75+0,2 )
 Détermination de l’expression R f  ; (0,75+0,2.0, 856-1)
1
(1/151.85) =0,0065
151,85
β = 0,62

L’épaisseur minimale uniforme ey :


1
ey= 0,62(0,75.0, 856.3000 + 0,2.3000)(1/151,85) 151,85 = 1.75 mm

La formulation de l’épaisseur minimale uniforme eb :

Pour les fonds, on donne l’hypothèse que Di est équivalent à De

Si ey>0,005 Di il n’y a pas lieu de tenir compte de eb

Vérifions : 0.005*3000=15

1,75 ˂ 15   donc on calcule eb

eb=0,043 ( 0,75 R+0,2 D ) ¿

eb= 0.043(0,75.0,856.3000+0,2.3000)(1/0,183)0,55 (1/151)0.667


0,043 ( 0,75.0,856 .1100+0,2.1100 ) ¿ = 4,12mm

d’où emin= 4,12 mm

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 22


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

e-2) Situation d’essai de résistance :

On prendra en compte les caractéristiques correspondant aux conditions de


service pour lesquels l’appareil est conçu.

b-2.1) Contrainte nominale de calcul  :

En utilisant la catégorie de construction déterminée précédemment, la


valeur minimale de  est :

min = 0,95.255 = 242,25 MPa

 Détermination de l’épaisseur utile de l’enveloppe des fonds


elliptiques 

L’épaisseur minimale uniforme de la calotte es :

P.R 1,2.941,6
es= =0,67.0,856.3000/2.242,25-0,5.0,67 =
2. f . z−0,5. P 2.242,25.1−0,5.1,2
3,55mm

Déterminons la valeur de β  :

par la lecture graphique du CODAP, on a :


r 0,183.1100
 le rapport Di  ; 1100 0,183.3000/3000= 0,183
Di P 1,2
(0,75+0,2 )
 l’expression R f  ; (0,75+0,2.0,856-1) 242,25 =0,0049
β = 0,64

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 23


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

L’épaisseur minimale uniforme ey :


0.67
ey= 0,64(0,75.0,856.3000+0,2.3000) 242,25 = 4.47mm

La formulation de l’épaisseur minimale uniforme eb :

Pour les fonds, on donne l’hypothèse que Di est équivalent à De

Si ey>0,005 Di il n’y a pas lieu de tenir compte de eb

Vérifions : 8>0.005.3000

4.47˂15 donc on calcule eb

eb=0,043 ( 0,75 R+0,2 D ) ¿

eb=0,043(0,75.2568+0,2.3000)(0,183-1)0,55(1,2/242,25)0,667
0,043 ( 0,75.0,856 .1100+0,2.1100 ) ¿ = 5.43 mm

D’où l’épaisseur minimale des fonds est :

emin= 5,43mm

- Choix de l’épaisseur utile :

Lorsque l’on détermine des épaisseurs minimales en situation normale de


service et en situation d’essai de résistance, on se met toujours dans le cas le
plus défavorable, c'est-à-dire que l’on choisit l’épaisseur minimale la plus
grande.

Donc la valeur de l’épaisseur utile à prendre en compte est :

eu = 5.43mm

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 24


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

 Détermination de l’épaisseur nominale de commande des


fonds :
L’épaisseur nominale de commande en fonction de l’épaisseur utile et des
surépaisseurs :

3,78
0,80en = eu donc en =5,43/0,80 0,80 =6,7mm

L’épaisseur marchande à commander :

ecommande = 6,78mm

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 25


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

II-2) DIFFERENTS DESSINS DU PROJET

Dans cette partie, nous présenterons la maquette 3D, le dessin


d’ensemble, les détails d’assemblage et les fiches de débit.

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 26


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 27


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 28


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 29


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 30


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

CHAPIII : MAINTENANCE ET SECURITE

III-1) MAINTENANCE

1-2) Définition

D’après la norme EN 13366X60-319

La maintenance est l’ensemble de toutes les actions techniques,


administratives et de management durant le cycle de vie d’un bien, destinées à le
maintenir ou à le rétablir dans un état dans lequel il peut accomplir la fonction
requise.

a) Les méthodes de maintenance

Il existe deux méthodes de maintenance :

- La maintenance corrective
- La maintenance préventive, ayant deux subdivisions (la maintenance
préventive systématique et la maintenance préventive conditionnelle).

La maintenance corrective est effectuée après défaillance et la maintenance


préventive est effectuée dans l’intention de réduire la probabilité de défaillance
d’un bien.

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 31


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Ici, nous allons appliquer la maintenance préventive durant son


fonctionnement.

Pourquoi appliquer la maintenance ?

La maintenance vient réduire ici la défaillance rapide de l’appareil en


fonctionnement.

b) Notion de défaillance

Selon la norme NF 60-011, la défaillance est l’altération ou la cessation de


l’aptitude d’un bien à accomplir la fonction requise.

Une défaillance peut être :

- Partielle : il y a altération d’aptitude du bien à accomplir sa fonction


requise.
- Complète : il y a cessation d’aptitude du bien à accomplir sa fonction
requise.
- Intermittente : le bien retrouve son aptitude au bout d’un temps limité.

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 32


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Figure : courbe de dégradation d’un matériel.

Tableau : récapitulatif des différentes méthodes de maintenance.

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 33


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

c) Les différentes opérations de maintenance à appliquer sur cet


appareil sont :

- les contrôles ou visites systématiques,

- les expertises, les actions et les remplacements


effectués à la suite de contrôles ou de visites,

- les remplacements systématiques,

- la maintenance conditionnelle ou les contrôles non


destructifs.

- L’inspection du niveau de gaz

- Le contrôle des brides et les joints d’étanchéité

III-2) SECURITE

2-1) Définition

La sécurité est une Situation tranquille qui résulte de l'absence réelle de danger.

Les équipements sous pression (récipients, tuyauteries, accessoires de sécurité et


accessoires sous pression) présentent un potentiel de danger du fait de la

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 34


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

quantité d’énergie stockée sous forme pneumatique. Ce danger est d’autant plus
important que le fluide ou gaz contenu sous pression est lui-même
intrinsèquement dangereux (inflammable, toxique, etc.). Les opérations de
sécurité à faire sont les suivantes :

 Déclaration de mise en service

 Visite périodique d’après son cahier de charges

 Inspection et épreuve périodique

 des visites complètes intérieures et extérieures qui permettent de déceler


les défauts de surface.

 Baliser la zone de mise en service,

 Utiliser des pictogrammes pour notifier le danger que cela peut causer.

Quelques pictogrammes utilisés dns le cas de liquides inflammables :

CONCLUSION

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 35


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Au terme de ce travail, où il était question pour nous futurs chaudronniers


industriels de faire l’étude dimensionnelle d’une bombonne de stockage de
butane, nous avons appris à gérer un besoin industriel chaudronné à partir des
outils nécessaires que nous avons reçu pendant notre formation, à apporter des
solutions pour satisfaire au maximum les clients. Ceci nous a également permis
de comprendre la diversité d’emploi des appareils à pression, leur manutention,
et surtout les normes à respecter dans leurs champs d’application diversifiés.
Ainsi à partir de ce modeste travail, nous pouvons d’avantage pousser nous
expertises vers des projets encore plus grands.

ANNEXES

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 36


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

 Exemples d’appareils à pression

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 37


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 38


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 39


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

TABLE DES MATIERES

DEDICACE……………………………………………………………………………………………………………………… .………………….i
REMERCIEMENTS………………………………………………………………………………………………………….……………………ii
AVANT PROPOS…………………………………………………………………………………………………………………………………iii
LISTE DES TABLEAUX………………………………………………………………………………………………………………………….v
LISTE DES FIGURES………………………………………..…………………………………………………………………..……………..vi
GLOSSAIRE……………………………………………………………………………………………………………………………………….vii
RESUME……………………………………………………………………………………………………………………….………………….viii
ABSTRACT…………………………………………………………………………..………………………..…………………………………..ix
SOMMAIRE………………………………………………………………………………………………………..……………………………….x
INTRODUCTION GENERALE…………………………………..…………………………………………………………………………..1
PREMIERE PARTIE : CADRE DU STAGE…………………………………………………………………………………………………
2
CHAPITRE I : Présentation de l’entreprise CANOCAM……………………………………………………………………….3
INTRODUCTION…………………………………………………………………………………………………………………………….3
SECTION I : Historique……………………………………………………………………………………………………………………3
I.1. Ressources humaines…………………………………………………………………………………………………………….3
I.2. Fiche d’identification ce CANOCAM………………………………………………………………………………………..4
SECTION II : Objectifs, activités et structure organisation……………………………………………………………….5
II.1. Objectifs…………………………………………………………………………………………………………………………………5
II.2. Activités…………………………………………………………………………………………………………………………………5
II.3. Structure organisationnelle de CANOCAM……………………………………………………………………………..6
II.4. Plan de localisation………………………………………………………………………….…………………………………….8
CHAPITRE II : Déroulement du stage……………………………………………………………………………………………….10
SECTION I : Journal de bord………………………………………………………………………………………………………….10
SECTION II : Expériences acquises…………………………………………………………………………………………………11
Conclusion partielle………………………………………………………… .………………………………………………………12
DEUXIEME PARIE : REALISATION DU
PROJET…………………………………………………………………………………….13
CHAPITRE III : Processus de réalisation d’une cuve de stockage de 30000 litres……………………………..14
SECTION I : Cahier des charges fonctionnel……………………………………………………………….………………….14
I.1. Généralités………………………………………………………………………………………………………………………….14
I.2. Traduire le besoin………………………………………………………………………………………………………………..14
I.3. Enoncer le besoin………………………………………………………………………………………………………………..15
I.4. Analyse du besoin……………………………………………………………………………………………………………….15
I.4.1. Identification des phases de vie de la cuve……………………………………………………………………15
I.4.2. Identification des éléments du milieu extérieure …………………………………………………………15
I.4.3. Fonction de service……………………………………………………………………………………………………….16
I.4.4. Diagramme pieuvre……………………………………………………………………………………………………….17
I.4.5. Tableau d’évaluation des fonctions……………………………………………………………………………….17
SECTION II : Mise en œuvre du projet…………………………………………………………………………………………….18
II.1. Présentation et description…………………………………………………………………………………………………18
II.2. Processus de réalisation……………………………………………………………………………………………………..19
II.2.1. Dessin d’ensemble et présentation des détails………………………………………………………………19
II.2.2. Etude d’un sous-ensemble : le berceau…………………………………………………………………………21

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 40


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

II.2.2.1. Dessin de définition du berceau………………………………………………………………………………21


II.2.2.2. Mise en œuvre de l’étude………………………………………………………………………………………23
Mise en barre…………………………………………………………………………………………………………………24
Fiche d’implantation n°2…………………………………………………………………………………………………25
Fiche d’implantation n°3…………………………………………………………………………………………………26
Gamme de fabrication du socle………………………………………………………………………………………27
Contrat de phase…………………………………………………………………………………………………………….28
Feuille de débit……………………………………………………………………………………………………………….29
Planning de phase…………………………………………………………………………………………………………..30
II.2.3 Planning de réalisation de la cuve de stockage de 30 000 litres………………………………………31
II.2.3.1. Réseau PERT………………………………………………………………………………………………………….31
Construction du réseau PERT………………………………………………………………………………………….31
II.2.3.2. Construction du Gantt……………………………………………………………………………………………32
II.2.3.3. Planning de phase de l’ensemble……………………………………………………………………………34
II.2.3.4. Graphe de montage……………………………………………………………………………………………….35
II.2.4. Devis quantitatif………………………………………………………………………………………………………….36
CHAPITRE IV : Critiques et suggestions……………………………………………………………………………………………38
SECTION I : Critiques………………………………………………………………………………………………………………….38
I.1. Dans le domaine de la sécurité……………………………………………………………………………………….38
I.2. Dans le domaine technologique……………………………………………………………………………………..38
I.3. Diagramme d’ISHIKAWA…………………………………………………………………………………………………39
SECTION II : Suggestions …………………………………………………… ……………………………………………………40
II.1. Dans le domaine de la sécurité………………………………………………………………………………………40
II.2. Dans le domaine technologique……………………………………………………………………………………..40
CONCLUSION………………………………………………………………………… ……………………………………………………41
Table des matières……………………………………………………………………………………………………………………………
42
Annexes …………………………………………………………………………………………………………………………………………..44
Références bibliographiques ……………………………………………………………………………………………………………
45

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 41


ETUDE DE DIMENSIONNEMENT D’UNE BOMBONNE DE STOCKAGE DE BUTANE
DE 60M3

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

1. M. WOUATIO Hervé, année académique 2019/2020, Cours de


dimensionnement des appareils à pression, ISETAG, non publié
2. M. BELOBO, année académique 2019/2020, cours de gestion de la
maintenance
3. Logiciels (AUTOCAD 2016 et WORD 2013)
4. Internet ( mozilla, opera)

Rédigé par AZEMCHOP AXEL et ZIBI Marcelin 42