Vous êtes sur la page 1sur 4

Comment justifier une augmentation de

salaire ?
Dans sa vie professionnelle, il vient le moment où l’on estime qu’on est en droit de demander une
augmentation salariale. Mais, comme beaucoup de salariés, on n’ose pas sauter le pas, car on
ne sait pas comment faire ou tout simplement de peur que la demande ne soit pas justifiée aux
yeux de l’employeur. Ce guide montre comment justifier une augmentation de salaire.
Avoir le(s) bon(s) argument(s)
D’une manière générale, à moins qu’il ne s’agisse d’une promotion, une entreprise n’accorde une
augmentation de salaire qu’après une bonne négociation avec le salarié. L’initiative vient donc
souvent du salarié qui doit avancer le ou les bons arguments pour convaincre son employeur
qu’il mérite une revalorisation salariale. Voici quelques bons arguments à avancer lors d’une
négociation salariale :
Vous avez atteint ou dépassé vos objectifs
Le meilleur argument pour montrer à vos employeurs que vous méritez une augmentation de
salaire est de leur faire étalage de vos performances. Si vos réalisations dépassent largement
les attentes de la société envers vous, que ce soit une augmentation du chiffres de vente et du
bénéfice de la société, la réduction des coûts de production, l’accroissement de la compétitivité
de la société par l’apport d’une idée créative ou encore l’accroissement du portefeuille client,
alors oui, vous pouvez demander à être mieux payé.
Le fait d’avoir contribué activement à la hausse du rendement de la société est un excellent
argument pour lui demander en retour à percevoir plus de sous.
Mais attention, il ne suffit pas d’avancer que vous avez atteint vos objectifs pour négocier une
augmentation. Vous risquez d’avoir comme réponse que vous n’avez fait que la moindre des
choses dans votre travail. Il est important de montrer que vous travaillez mieux que bien. En ce
sens, vous devez être en mesure de chiffrer ce que vous avez réellement rapporté à l’entreprise
depuis votre arrivée.
On parle ici de vos performances individuelles et non du groupe, car se baser sur les résultats
de votre équipe lors d’une négociation de salaire a peu d’intérêt. Il faut s’appuyer sur les faits
individuels les plus concrets.
Vous valez plus sur le marché de l’emploi
Avant d’aborder la question de l’augmentation salariale à votre employeur, surveillez le secteur
dans lequel vous travaillez. Informez-vous sur le salaire moyen pratiqué sur le marché du travail
et faites une comparaison avec votre salaire actuel. Si la différence entre ce que vous touchez
actuellement et ce que vous pourriez toucher ailleurs est claire et nette, c’est un argument de
taille pour demander une augmentation de salaire à votre employeur. Ce dernier en aura
certainement conscience.
La difficulté avec cet argument est d’avoir des informations fiables sur les salaires du marché. La
question du salaire étant un sujet tabou en France. Il faut veiller à ce que les personnes auprès
desquelles vous vous renseignez soient vraiment honnêtes. Ainsi, vous pouvez vous informer
auprès de vos amis, connaissances ou proches qui ont les mêmes fonctions et responsabilités
que vous. Vous pouvez aussi vous servir des études sur les rémunérations réalisées par certains
cabinets de conseils pour faire la comparaison.
Vous avez plus de responsabilités
Il arrive que de nouvelles missions ou responsabilités viennent s’ajouter à vos missions initiales
sans changement de poste, ni révision de votre salaire.
Au début, ce sont les tâches d’un collègue qui s’est absenté qui vous ont été confiées. Au fil du
temps, elles vous ont été laissées définitivement. Il arrive aussi que votre manager vous confie
de nouvelles tâches, parce qu’il a plus confiance en vous qu’à un autre membre de l’équipe. Il
estime que vous êtes le plus compétent pour réaliser la mission. Vous l’avez probablement
accepté, parce que vous avez voulu prouver qu’il a raison ou parce que vous avez espéré
décrocher un jour une promotion.
C’est un fait courant au sein des entreprises. On pense que l’employeur en prendra conscience
naturellement. Parfois oui, mais bien souvent non ! Les mois et les années passent sans que la
situation ne change. Dans ce cas, il est temps de franchir le pas et de renégocier votre salaire.
Vous avez fait une action remarquable pour l’entreprise
Souvent, on attend la fin d’année, période habituelle des négociations de salaire, pour demander
une augmentation. A cette époque, tous vos collègues vont aussi le faire. Le gâteau sera donc
découpé en petits morceaux pour tout le monde.
Pourquoi attendre la fin d’année pour demander à être augmenté ? Battez le fer tant qu’il est
chaud. Vous venez de réaliser un gros coup pour l’entreprise ? Cela peut être la signature d’un
gros contrat ou la prise d’initiatives audacieuses qui a permis à votre entreprise de gagner de
l’argent ou de ne pas en perdre. Dans les deux semaines qui suivent cette action remarquable,
attaquez la question de l’augmentation du salaire. Si votre demande arrive plusieurs mois avant
la fin d’année, soyez assuré qu’elle sera traitée avec plus d’attention.
De plus, le fait d’oser demander une augmentation de salaire sans attendre la fin d’année comme
tout monde montrera votre ambition et votre détermination. Et même si vous n’arriverez pas à
obtenir une augmentation, vous pourriez toujours négocier l’obtention d’une promotion ou d’une
prime.
Les clients sont satisfaits de vos services
Le plus important pour une entreprise n’est pas de générer de nouvelles activités, mais plutôt
d’acquérir et de fidéliser les clients existants. Ceci est primordial pour la survie d’une
entreprise. En montrant à votre employeur que grâce à vos services, les clients sont totalement
satisfaits, et sont donc fidèles à votre marque, vous lui montrez que vous êtes un bon élément au
sein de l’entreprise et que vos services sont précieux. Cela fait partie des nombreuses raisons
valables pour renégocier un salaire.
Mais attention, se contenter de rapporter les mots doux de vos clients ne sera pas suffisant pour
convaincre votre employeur de vous accorder une augmentation. Pour pouvoir appuyer vos dires
au moment de la négociation, vous devez conserver toutes les preuves de la satisfaction de
vos clients comme les mails, les messages téléphoniques ou encore les courriers qu’ils vous
envoyés pour vous féliciter pour votre travail.
Vous travaillez vite et bien
Au boulot, tout le monde n’a pas le même niveau de productivité. Vos facultés de concentration
et d’organisation vous permettent de prendre en charge une quantité de travail plus importante
que le reste de l’équipe ? Voilà déjà une bonne raison pour vous poser la question si vous ne
méritez pas d’être promu ou encore d’être augmenté. Si tous les jours, vous faites plus que ce
qu’on vous demande au travail, vous avez là une carte à jouer pour négocier une augmentation
salariale.
Vous faites faire des économies d’argent à l’entreprise
Même si votre poste au sein de l’entreprise n’a rien à voir avec celui de commercial, il se peut
que grâce à vos actions, celle-ci puisse faire des économies d’argent. Par exemple, en
négociant un prix plus faible auprès des fournisseurs, vous permettez à l’entreprise de réduire les
coûts de production. Il peut s’agir d’une économie d’argent indirecte comme une hausse de la
productivité de votre équipe grâce aux procédures que vous avez instaurées.
Il s’agit là d’un atout majeur en votre possession que vous pourriez sortir pour négocier une
augmentation de salaire.
Les arguments collatéraux
Il existe des motifs auxquels vous n’avez sûrement pas pensé et qui pourraient pourtant jouer en
votre faveur lors d’une procédure de demande d’augmentation. On les appelle les « arguments
collatéraux ». Bien que tous témoignent de l’implication du salarié au sein de l’entreprise, ils
peuvent avoir des formes variées. Ainsi par exemple, le fait d’avoir organisé un évènement extra-
professionnel qui a permis au groupe de retrouver sa solidarité longtemps perdue peut être mis
en avant lors d’une demande d’augmentation de salaire.
Idem pour une campagne que vous avez initiée pour sensibiliser votre équipe aux consignes de
sécurité routière et qui a considérablement réduit le nombre d’accidents. Vous pouvez utiliser un
tel argument pour négocier une revalorisation salariale.
Vous avez obtenu une promotion
On pense souvent que promotion rime avec augmentation. Eh bien, c’est faux. Dans certaines
entreprises, on peut continuer à percevoir le même salaire même après avoir été promu à un
nouveau poste.
Comme de nouvelles responsabilités vous sont confiées après cette promotion, n’hésitez pas à
demander à ce qu’on revoie votre salaire. Votre demande est plus que justifiée.
Vous travaillez dans des conditions défavorables
Vous avez accepté un poste que tout le monde a refusé jusqu’ici, parce qu’il implique de travailler
dans des conditions assez défavorables ? C’est le cas des postes qui nécessitent des
déplacements fréquents, loin de la famille, ou encore de prendre des risques comme monter
toujours en hauteur ou manier de l’électricité. Vous pouvez vous servir de cela comme argument
pour négocier un salaire à la hausse. Vos employeurs le comprendront sûrement.
Vous justifiez d’un certain nombre d’années d’ancienneté au
sein de l’entreprise
D’une manière générale, les entreprises se soucient de l’équité salariale entre leurs employés.
L’ancienneté fait partie des critères pour bénéficier d’une augmentation salariale.
L’ancienneté ouvre droit à toutes sortes d’avantages et d’intéressement comme la prime
d’ancienneté. Si vous n’en avez pas encore bénéficié, vous pouvez aussi jouer sur le nombre
d’années que vous avez passées au sein de l’entreprise pour demander une augmentation. Vous
pouvez ajouter entre autres dans votre argumentaire les loyaux services que vous avez rendus à
la société, les économies que vous lui avez permis de faire ou encore les gains qu’elle a
encaissés grâce à vous.
Vous gagnez autant que vos subordonnés
Même s’il ne se fait pas de comparer son salaire avec celui de son collègue, le fait de connaître
qu’on est rémunéré autant que ses subordonnés peut créer beaucoup de frustrations.
Même s’il s’agit là d’une évidence pour demander à bénéficier d’une augmentation de salaire,
mettez plutôt en avant le fait que vous perdriez en crédibilité aux yeux de vos subordonnés si
ces derniers savaient que vous gagnez autant qu’eux. Ils auront l’impression que vous ne valez
pas mieux qu’eux. Ils ne seront plus prompts à vous obéir et à vous écouter. Cela se
répercuterait certainement sur les résultats de l’entreprise. Cette dernière aura donc intérêt à
prêter plus d’attention à votre demande.
Choisir le bon moment
Certes, il ne faut pas attendre longtemps pour demander une augmentation salariale. Mais, il faut
le faire de manière intelligente.
La question de l’augmentation de salaire est généralement abordée au moment des entretiens
annuels d’évaluation. Ces derniers ont lieu en milieu ou à la fin de l’année. Vous pouvez faire
votre demande d’augmentation de salaire à ce moment-là, même si ce n’est pas toujours le
meilleur moment pour le faire. En effet, l’entretien annuel a pour objectif d’évaluer les
performances de l’année écoulée et de discuter des objectifs de l’année qui vient.
En général, c’est le manager qui aborde en premier le sujet de la rémunération et rarement
l’inverse. Il peut décider d’octroyer une prime ou encore une augmentation en fonction des
performances de chaque salarié et des résultats de la société.
Beaucoup d’entreprises décident aussi d’accorder une augmentation en début d’année. Elles
prévoient des enveloppes budgétaires spéciales pour cela. N’attendez pas que la décision sorte
pour agir. Vous pouvez anticiper en demandant un entretien dès qu’une raison justifiant une
augmentation de salaire dans votre vie professionnelle se présente. Plus haut, vous avez pu
découvrir la liste des évènements concrets qui pourraient justifier une revalorisation de salaire.
Enfin, un autre moment propice pour demander à être rémunéré plus est la date anniversaire de
votre arrivée dans l’entreprise. Attention, ne le faites pas dès votre première année de service.
Attendez que vous ayez acquis un certain nombre d’années d’ancienneté pour négocier votre
salaire. Vous pouvez profiter de l’entretien avec votre chef hiérarchique pour faire le bilan de
compétences et faire votre demande d’augmentation.
Plusieurs facteurs peuvent contribuer au bien-être et à la motivation des salariés au sein d’une
entreprise : une bonne ambiance de travail, un travail épanouissant… mais aussi un salaire
motivant. Vous venez de décrocher une promotion ? Vous avez des responsabilités
supplémentaires ? Ce texte vous a permis de voir comment justifier une augmentation de salaire.