Vous êtes sur la page 1sur 11

Chapitre IV Etude de plancher

CHAPITRE IV

ETUDE DE PLANCHER
A DALLE MIXTE 
Introduction :
Une dalle mixte est un élément de construction constitué d’une tôle d’acier profilée à froid,
recouverte de béton comportant un treillis d’armature. Une telle dalle repose sur la structure
porteuse du bâtiment composée de poutrelles métalliques.

Dans ce type de dalle, la tôle profilée a plusieurs fonctions .Elle sert notamment :

 De plate-forme de travail pendant la construction de l’ouvrage.


 De coffrage lors du bétonnage de la dalle.
 D’armature inferieur de la dalle mixte.
Pour assurer la liaison acier-béton, la tôle doit être capable de transmettre le flux de
cisaillement à l’interface entre la tôle et le béton .Cette connexion mécanique peut être réalisé
des façons suivantes :

Par la forme rentrante des nervures, créant une liaison par frottement.
Par des ancrages disposée à l’extrémité des dalles, constitués des goujons
soudés.
A. Etude de la dalle en béton armé :
1) Dimensionnement de la dalle :
lx 120
   0.2
ly 600 < 0.4
 la dalle travail dans deux sens.
 lx lx   120 120 
h ;  ; 
 15 10   10 15  ly
h   8.12 
ly

On prend
h  08 cm

Change permanente (G) 385 kg/m


Change d’exploitation (P) 250 kg/m
ly
lx

Page 1
Chapitre IV Etude de plancher

BAEL :

ELUR :
qu  1,35 G  1,5 P  qu  894, 75 kg / m 2 .

Pour une bonde de 1 m, on a u


q  894, 75 kg / m 2 .
qu lx2 894, 75  1, 20 
0    161 kg.m
8 8
2) Calcul des armatures :

 t  0,8 0  0,8  161  128,8 kg.m

0, 28. fc 28 0,85  25
 bc  
t b 1,5

b.d 2 . bc Avec  bc  14, 2 a

128,8 10
  0.025
100   6   14, 2
2

  0.025 <  AB  0,186  p Pivot A  A  0


t x f
At x   s  e  348 a
.d x s avec s

 
  1, 25 1  1  2  0, 031
  1  0, 4  0,987

Page 2
Chapitre IV Etude de plancher

16110
At x   0, 781 cm 2 / m /
Alors 0,987  6  348

Condition de nos fragilité

ft28 2,1
 min  0,23 b0 .d .  0, 23  100  6   0,72 cm 2 / ml
fe 400

min  0, 6% .  0, 6%  100  8  4,8 cm2

t  max  0, 78;0, 72; 4,8  cm 2

choisit  t  710  5,5 cm / ml


2

On

En appui :

ELU :
 ax  0, 5  0  0,5 161  85, 5 kg.m.

 ax 80,5 10
   0, 015
b.d . bc 100   6  2  14, 2
2

 AB  0,186  pirot A  A'  0


  0, 015 <

 ax
Aax 
B.d . S

aue   1, 25 1  1  2   0,018
B  1  0,4  0,992

80,5  10 2
Aax   0,38cm
0,992  6  348 ml

Aax  max  Aax , Amin   max  0,38;0, 72 

0, 72 cm 2
Aax 
ml

On choisi : Aax  78  3,52 cm


2

 ax  0,5 0  0,5  114,3  57,15 kg / m


ELS :

Page 3
Chapitre IV Etude de plancher

Position de l’axe neutre :

b. y12
 15 A  h  y1   0
2

100 y12
 15  3,52  8  y1   0
2

50 y12  52,8 y1  422, 4  0

  295, 41  y1  2, 42 cm

b. y13
 15 A  d  y1 
2

12

100  2, 42 
3

  15  3,52  6  2, 42     794,80 cm 4
12

 ser 57,15 103


K   71,90 N / cm 3
 794,80

 bc  k . y1  71,90  2,42  102  1,74 a   bc  15a......  C.V 

3) Vérification de l’effort tranchant :

lx 1
Vx  q.
2  1  2 

  0, 2
q  894, 75 1, 2 1
 Vx  894, 75   0,2
lx  1, 20 m 2 1 2

Vx  488 kg

Vx 488 10
   0, 081 a
b0 .d x 1000  60

f c 28 25
 u  0, 07  0, 07
b 1,5

Fissuration peu nuisible  u  1,17 a

Page 4
Chapitre IV Etude de plancher

 u  0,081 a  u  1,17 a

Alors les armatures transversales ne sont pas nécessaires.

4) Dimensionnement de la poutrelle :

4 3 
    385   250  1,2
3 2 
 1066 kg / ml
 .l 2 1066  6 
2

   4797 kg.m
8 8
  4797  102
 e  w    199,87 cm 2
w e 2400

On prend IPE 220 :

Aa  33, 4 cm 2  x  2771,8 cm 4
p  26, 2 kg / ml b  110 mm
w  252 cm 3
h  220 mm

Moment corrige (charge réel) :

4 3
  385  1, 2   26, 2    250  1, 2
3 2
 1101 kg / ml
 .l 2 1101  6 
2

   4954 kg.m
8 8
 4954  102
   1966 kg / cm 2   e ........(cv )
ab
w 252

B. Etude de la section mixte:

1) Etude de flexion:
 Coefficient d’équivalence:

Ea 2100000
m   15
Eb 140000

 Section équivalente:

Page 5
Chapitre IV Etude de plancher

bs  15t
bs  0, 2 l
be  min b  espace entre l ' axe 

11  15  8  131 cm
11  0, 2  600  131 cm
bc  min 120 cm

bc  120 cm
Ab  120  8  960 cm2
Ab 960
Ae  Aa   33, 4   Ae  97, 4 cm 2
m 15

 Position de l’axe neutre :


A 960
aa  b  a  15  9,85 cm 2
m. Ac 15  97, 4
Aa 33, 4
ab  a   15  5,15 cm
Ac 97, 4
 Le moment d’inertie :
1
 e   a  Aa .aa2    b  Ab .ab2 
m
1  120  83 2
 2771,8  33, 4  9,85     960.  5,15  
2

15  12 
 e  8051 cm 4
 Les contraintes :
h
y1  9,15 cm. y1  y3   aa  1,15 cm.
2
h 22
y4   aa   9,85  20,85 cm.
2 2
1  1 4954,5  102
 1    . y1     9,15  37,53 kg / cm 2
m e 15 8051
1  1 4954,5  102
2    . y2     1,15  4,71 kg / cm 2
m e 15 8051
 3   m. 2  15   4,71  70,65 kg / cm 2
 4954,5  102
4   y4   20,85  1283 kg / cm 2
e 8051

Page 6
Chapitre IV Etude de plancher

2) Influence de fluage:
1
t0  1 mois 
12 Année.
 Coefficient de fluage :

    
0,5 0,5
 t 0,5 0,5
t  5    1  e f  1  e t 
 
   121   
0,5 0,5
t  5  1  1  e    2,5
  
 Coefficient d’équivalence:
b 140000
bf    40000 kg / cm 2
n  t 1  2,5
 a 2100000
m   52,5
bf 40000
 Section équivalente:
A 960
Ae  Aa  b  33, 4   Ae  51, 68 cm 2
m 52,5

 Position de l’axe neutre:


A 960
aa  b .a   15  5,30 cm
. Ae 52,5  51, 68
Ab 33, 4
ab  a  15  9, 70 cm
Ae 51, 68
 Le moment d’inertie:

 e   a  Aa .aa2 
1
m

 b  Ab   ab 
2

1  120  83 2
 e  2771,8  33, 4  5,30    960  9, 70  
2

52,5  12 
 e  5528 cm 4
 Les contraintes :
y1  9, 70  4  13, 7 cm. y2  y3  9, 70  4  5, 70 cm.

Page 7
Chapitre IV Etude de plancher

22
y4   5,30  16,3 cm.
2
1 4954,5  102
1     13,7  23,38 kg / cm 2
52,5 5528
1 4954,5  102
2     5,7  9,73 kg / cm 2
52,5 5528
 3   m. 2  52,5  9,73  510,82 kg / cm 2
4954,5  102
4   16,3  1460,88 kg / cm 2
5528

3) Influence de retraits:
 Coefficient d’équivalence:
b 140000
b , r    62222 kg / cm 2
1  0,54 1  0,5  2,5
b 2,1.106
mr    33, 75
b , r 62222

 Section équivalente:
A 960
Ae  Aa  b  33, 4   Ae  61,84 cm 2
mr 33,75
 Position de l’axe neutre :
A 960
aa  b  a   15  6,9 cm
m. Ae 33,75  61,84
Aa 33, 4
ab  .a   15  8,10 cm
Ae 61,84

 Le moment d’inertie :
1  120  83 2
 e  2771,8  33, 4  6,9    960.  8,10  
2

33, 75  12 
 e  6379 cm 4
 Effort normal due au retrait (Nr) :
N r  Ab . r .b ,r  960  0, 0002  62222
N r  11946, 62 kg

L’effort normal N r provoque aussi au moment par apport à Ge dite


 r 
 Moment de retrait:
 r  N r  ab  11946, 62  8,10
 r  96767.kg.cm
 Les contraintes :

Page 8
Chapitre IV Etude de plancher

y1  12,1 cm. y2  y3  4,1 cm ; y4  17,9 cm.


1  11946, 62 96767 
1      12,1  11,16 kg / cm 2
33, 75  61,84 6379 
1  11946, 62 96767 
2      4,1  7,56 kg / cm 2
33, 75  61,84 6379 
 3  33, 75  7,56  255,15 kg / cm 2
11946, 62 96767
4   17,9  78,35 kg / cm 2
61,84 6379

4) Influence de température:

On utilise les caractéristiques de l’état de flexion t  t0 .


 Effort normal:
  15°c
    b  Ab    
 140000  960  105  15   T  20160 kg
      ab  20160  5,15  103824 kg.cm

 Les contraintes :

1  20160 103824 
1      9,15   21,66 kg / cm 2
15  97, 4 8051 
1  20160 103824 
2      1,15   14,78 kg / cm 2
15  97, 4 8051 
 3  15  14,78  221,7 kg / cm 2
20160 103824
4    20,85  61,89 kg / cm 2
97, 4 8051

Bilan des contraintes :

1 2 3 4
Ⅰ à
t  t0 -37,53 4,71 -70,65 1283

Ⅱ Fluage -23,38 9,73 -510,82 1460,88

Page 9
Chapitre IV Etude de plancher

Ⅲ Retrait -11,16 -7,56 -255,15 78,35

Ⅳ Température -21,66 -14,78 -221,7 61,89

Ⅰ+Ⅳ -51,19 -19,49 -292,35 1344,89

Ⅱ+Ⅲ+Ⅳ -56,2 32,07 -987,67 1601,12

  b  120 kg / cm 2
Ⅰ+Ⅳ   1  59,19 kg / cm  b
2
;

 4  1344,89 kg / cm2  e ;  e  2400 kg / cm 2


Ⅱ+Ⅲ+Ⅳ   1  56, 2 kg / cm  e
2

 4  1601,12 kg / cm 2  e
5) Vérification de la flèche:
L
f adm   1
300
5qnp . L4
f c  f adm
fc   2
Avec 384.EI

qnp   385  250   1, 2  26, 2  788, 2 kg / ml

  5528 cm 4  : moment d’inertie.

  2,1.102 kg / m2  : module d’élasticité.

600
 1 ......... f adm   2 cm
300
5  788, 2   600   102
4

 2  ......... fc  1,14  f adm ................  CV 


384  2,1106  5528

6) Vérification du cisaillement:
q.l 1101 6
   3303 kg
Effort tranchant : 2 2
 .S

Aâme b.

Page 10
Chapitre IV Etude de plancher

T 3303
   509 kg / cm 2
ea .B 0,59  11
 adm  0,6 e  1440 kg / cm 2
  adm ..................  CV 
Alors
5) Dimensionnement des connecteurs:

 On choisi des connecteurs de type goujons :


10 mm  d  32 mm  d  16 mm
h  h0  c  8  3  h  50 mm

.S

b. ; S : moment statique.

Ab 960
S .ab   5,15  S  329, 6 cm 2
m 15
3303  329, 6
  135, 22 kg.cm 2
8051

 Effort admissible par goujons :


Padm  15  h  d  f c 28  15  50  16  25
 60000 
 Espacement des goujons :
P 60000
  e  Padm  e  adm 
 135, 22 10
e  44,37 cm On prend e  40 cm
600
n  15
40 , soit 15 goujons par 6 mètres.

Page 11

Vous aimerez peut-être aussi