Vous êtes sur la page 1sur 4

IA de Fatick Année scolaire: 2018-2019

Lycée de Diofior Cellule de Sciences


Physiques
Classe:
TS2
SERIE D’EXERCICE SUR P6: MOUVEMENT D’UNE PARTICULE CHARGEE DANS UN CHAMP
MAGNETIQUE UNIFORME

EXERCICE 1:
On considère le dispositif expérimental schématisé ci-contre, comportant 4 zones notées 1, 2, 3, 4.
zone 1: chambre d’accélération entre P1 et P2.
zone 2: sélecteur de vitesse entre P2 et P3.
zone 3: chambre de déviation de largeur l.
zone 4: région où il ne règne ni un champ électrique, ni un champ magnétique.(E) est un écran placé à une distance D
de la plaque P3, perpendiculairement à l’axe horizontal x’x. C, est une chambre d’ionisation qui émet des ions sodium
Na+ de masse m et de charge q.P1, P2, P3 sont des plaques métalliques verticales percées de trous T 1, T2, T3 alignés sur
l’axe horizontal x’x. A1 et A2 sont des plaques métalliques horizontales séparées par une distance d ;
elles n’ont aucun contact électrique avec P2 et P3.
Le dispositif est placé dans le vide. On néglige le poids des ions devant les autres forces.
1/ Les ions Na+ sortent du trou T1, avec une vitesse supposée nulle. Accélérés par une différence de potentiel
U = VP1 – VP2 entre les plaques P1 et P2, ils franchissent le trou T2 avec une vitesse V0.
Par application du théorème de l’énergie cinétique, montrer que le rapport \f(q;m (charge massique) pour un ion Na +
est donné par l’expression: \f(q;m = \f(V02;2U
2/ Dans la zone 2, règnent simultanément un champ électrique uniforme de vecteur \s\up8(o vertical et un champ
magnétique uniforme dont le vecteur \s\up8(o est perpendiculaire au plan de la figure.
a/ Sur votre feuille de copie, faire un schéma où sera représentée la force électrique \s\up8(oe qui s’exerce sur un ion se
trouvant dans la zone 2.
b/ Sur le même schéma, représenter, justification à l’appui, la force magnétique \s\up8(om qui doit s’appliquer sur le
même ion pour qu’il suive une trajectoire rectiligne jusqu’au trou T 3.
c/ En déduire le sens du vecteur champ magnétique \s\up8(o dans la zone 2. Compléter le schéma en mettant le sens de
\s\up8(o
d/ Exprimer le rapport q/m en fonction de U, E et B. Faire l’application numérique.
Données: U = 3,9 kV ; E = 9.103 V.m-1 ; B = 5.10-2 T.
3/ Après le trou T3, les ions arrivent dans la zone 3 où règne le champ magnétique uniforme de vecteur \s\up8(o’
représenté sur la figure. A la sortie de la zone 3, le vecteur vitesse d’un ion Na + fait un angle α faible avec l’axe x’x.
a/ Représenter, justification à l’appui, la trajectoire d’un ion de T 3 à l’écran.
b/ Le point M est le point d’impact des ions Na+ sur l’écran, I est le point d’intersection de l’axe (x’x) avec l’écran.
Établir l’expression de la déflexion magnétique Y = IM en fonction de q, m, V 0, B’, l et D puis en fonction de q, m, U,
B’, l et D.
Peut-on en déduire une détermination expérimentale de \f(q;m ? Expliquer.

(1) (2) (E)


(3) (4)
A l
1
d
T1 T2 T3
x
C
I
vide

A2
P1 P2 P3 D
EXERCICE 2:
On se propose de déterminer le nombre de masse de l’un des isotopes du potassium, élément chimique, mélange de
deux types d’isotope: 39K et xK. L’isotope 39K est plus abondant. On utilise alors un spectrographe de masse constitué
essentiellement de trois compartiments: Dans le premier compartiment, les atomes de potassium sont ionisés en
cations (39K+ et xK+) ; dans le deuxième compartiment, les ions sont accélérés, leurs vitesses initiales étant
négligeables et dans le troisième compartiment, les ions sont soumis à l’action d’un champ magnétique; en fin de
course, ils atteignent un écran luminescent.
Données: Le mouvement des particules a lieu dans le vide; le poids d’un ion est négligeable devant la force
électrique et la force magnétique. La charge élémentaire est e = 1,6 .10 -19 C ; la tension U établie entre les
plaques A et C a pour valeur
U = VA – VC = 1,0.103 V; l’intensité du champ magnétique régnant dans la zone 3 est B = 100 mT ; la masse
d’un nucléon est m0 = 1,67.10 – 27 kg ; la masse de l’ion 39K+ est m1 = 39 m0, la masse de l’ion xK+ est m2 = x m0
1/ Entre les plaques A et C, les ions sont accélérés par un champ électrique uniforme. Leur vitesse au point T 1 de la
plaque A est supposée nulle.
a/ Reproduire la figure sur la feuille de copie et représenter la force électrique s’exerçant sur un ion potassium se
trouvant en M.
b/ Montrer que, arrivés au niveau de la plaque C, en T 2, tous les ions potassium ont la même énergie cinétique.
c/ Montrer alors qu’en T2, la vitesse de chaque ion 39K+ a pour expression : V1= \f(2eU;39m0.
En déduire, sans démonstration, l’expression de la vitesse V2 des isotopes xK+ en T2.
2/ A partir de T2, les ions pénètrent dans la zone 3 avec des vitesses perpendiculaires à la plaque C. Chaque type
d’isotope effectue, dans le plan de la figure, un mouvement circulaire uniforme.
a/ En un point N de l’une des trajectoires, représenter sur la figure déjà reproduite, la vitesse d’un ion potassium et la
force magnétique qui s’exercice sur cet ion.
b/ Compléter la figure en représentant le sens du champ magnétique régnant dans la zone 3.
3/ Montrer que le rayon de la trajectoire des ions 39K+ a pour expression: R1 = \f(1;B \f(78m0U;e.
En déduire l’expression du rayon R2 de la trajectoire des isotopes xK+.
4/ Déterminer, par calcul, la valeur du rayon R1 de la trajectoire des ions 39K+.
5/ Les deux types d’isotopes rencontrent l’écran luminescent en deux points d’impact I1 et I2 ; le point d’impact I1
étant plus lumineux.
a/ Préciser, en justifiant, le point d’impact de chaque type d’isotopes.
b/ Montrer que le rapport des rayons des trajectoires des isotopes du potassium dans la zone 3 est \f(R1;R2 = \f(39;x .
c/ La distance entre les points d’impact est d = 2,5 cm. Déterminer la valeur du nombre de masse x de
l’isotope xK+.

zone 1 A zone 2 C zone 3

T1 T2
M

EXERCICE 3:
Données: 6Li+: m1 = 6u ; 7Li+ : m2 = 7u ; 1u = 6,67.10-27 kg.
Dans tout l’exercice, on considère que les ions se déplacent dans le vide et que leur poids est négligeable devant les
autres forces.
A l’aide du spectrographe de masse schématisé ci-dessous, on se propose de séparer les ions 6Li+ et 7Li+ de masses
respectives m1 et m2.
1/ Les ions pénètrent en O dans le champ électrique uniforme \s\up8(o existant entre les deux plaques verticales P1 et
P2 pour y être accélérés jusqu'en O’.
Les plaques P1 et P2, distantes de d = 10 cm, sont soumises à la tension U = VP1 – VP2 = 2000 V.
a/ Quelle est la nature du mouvement des ions Li+ entre les plaques P1 et P2 ?
b/ Les ions 6Li+ et 7Li+ sortent en O’ du champ électrique avec des vitesses respectives V 1 et V2, leur vitesse en O est
négligeable devant V1 et V2.
Etablir la relation: \f(V1;V2 = \f(m2;m1
2/ A leur sortie en O’, les ions Li + pénètrent dans une région où règne un champ magnétique uniforme \s\up8(o normal
au
plan du schéma.
a/ Préciser en le justifiant le sens du vecteur \s\up8(o.
b/ Montrer que le mouvement d'un ion Li+ s’effectue dans le plan du schéma.
c/ Montrer que la valeur de la vitesse est constante.
d/ Montrer que la trajectoire est circulaire. Exprimer son rayon R.
3/ A leur sortie du champ magnétique \s\up8(o, les ions passent au travers d’une large fente et sont captés par un fil
métallique F relié à la Terre par l’intermédiaire d’un galvanomètre sensible G.
a/ A quelles distance x1 et x2 faut-il placer le fil F pour recevoir respectivement les ions 6Li+ et 7Li+ ?
Exprimer, en fonction de B, m 1, m2, U et la charge élémentaire e, la distance F 1F2 entre les deux types d’ions à leur
arrivée sur le fil.
F1 et F2 sont respectivement les points de réception des ions 6Li+ et 7Li+ sur le fil F.
b/ Pour les valeurs x1 et x2 précédentes, le galvanomètre indique, pendant la même durée de passage, les courants
respectifs I1 = 14,8 µA et I2 = 185,2 µA.
Quelle est la composition isotopique du lithium ?

P1 P2
O O’

ionisation accélération

EXERCICE 4:
La déviation magnétique de particules chargées possède de nombreuses applications théoriques et pratiques
(cyclotrons, téléviseurs, filtres de vitesse…).
On se propose d’étudier la déviation de particules chargées dans un champ magnétique uniforme.
Des ions de masse m, de charge q sont émis par une chambre d’ionisation C avec une vitesse quasi nulle. Ils sont
ensuite accélérés par une tension appliquée entre la chambre d’ionisation et l’électrode K horizontale percée d’un trou
O.
Le dispositif est placé dans l’espace où règne un vide supposé parfait. Le poids des ions est négligeable devant les
autres forces et les vitesses sont faibles devant la célérité de la lumière.
K
C

O
P
1/ Un ion de masse m, de charge q, arrive par le trou O dans une zone où règne le champ magnétique uniforme ⃗ B. La
vitesse de l’ion en O est verticale et perpendiculaire au vecteur B. Après avoir décrit une trajectoire dans l’espace où

règne le champ ⃗ B, l’ion frappe une plaque photographique P se trouvant dans le plan horizontal de K. Soit I o le point
d’impact de l’ion sur la plaque P.
a/ Etablir l’expression de l’intensité de la force magnétique qui s’exerce sur l’ion quand il pénètre en O dans le champ
magnétique. Déterminer la valeur de cette intensité. Quel est le signe de la charge portée par un ion ? Justifier la
réponse.
b/ Pour un ion donné, comment varie la norme du vecteur vitesse avec le temps dans la zone où le champ magnétique
est uniforme? Justifier la réponse.
c/ Montrer que le mouvement d’un ion est plan dans l’espace où règne le champ magnétique ⃗ B.
d/ Montrer qu’un ion a une trajectoire circulaire et exprimer la distance OI o en fonction de m, B, q, Vo. Calculer cette
distance
On donne : |q| = 3,2. 10-19 C ; m = 232 u (masses de l’ion étudié) ;1u = 1,66.10-27 kg ; V0 = 1,0.105 m/s ;
B = 0,02 T.
2/ Les ions produits par la chambre d’ionisation ont même masse m = 232u mais des vitesses différentes. Quand les
ions entrent dans le champ magnétique ⃗ B, ils n’ont pas tous la même vitesse. La valeur des vitesses des ions est
comprise entre V0 (1+a) et V0(1-a). Les ions de vitesse V0(1+a) impressionnent la plaque P en un point I alors que les
ions de vitesse V0(1-a) l’impressionnent en I’. Déterminer la distance D = II’ sur laquelle se répartissent les points
d’impact des ions sur la plaque photographique. On prendra: a = 5. 10-3
3/ Les ions produits par la chambre d’ionisation ont même vitesse mais sont des isotopes du même élément.
a/ Si les isotopes arrivent en O avec la même vitesse, quelle grandeur physique caractéristique des différents isotopes
peut-on identifier à partir des positions des points d’impact sur la plaque photographique?
b/ La dispersion des ions étudiée à la question 2, peut-elle entrainer des difficultés pour déterminer le nombre
d’isotopes si elle se produit ? Quel dispositif faudrait-il placer entre la chambre d’ionisation et le point O pour avoir un
faisceau rigoureusement homocinétique au point O ? Faire un schéma clair pour appuyer son argumentation.

EXERCICE 5:
Soit un cyclotron à fréquence fixe N. C’est un accélérateur de particules constitué de deux demi-cylindres
conducteurs creux D1 et D2 appelés «dees», séparés par un intervalle étroit. A l’intérieur des deux «dees» D 1 et D2,
règne un champ magnétique uniforme \s\up8(o.
Une tension U est maintenue entre les deux «dees». Cette tension change de signe périodiquement.
Des protons sont lancés à partir d’un point O dans la région D 1 avec un vecteur vitesse\s\up8(o0.
1/ Exprimer le rayon R, de la trajectoire des protons dans le «dee» D 1, ainsi que la durée du trajet effectué.
2/ Déterminer le vecteur vitesse \s\up8(o0 des protons lorsqu’ils sortent de la région D 1 en traversant la paroi PQ. Quel
doit être alors le signe de la tension U pour accélérer les protons ? Avec quelle vitesse V 2 pénètrent-ils dans le «dee»
D2 ?
3/ Exprimer le rayon R2 de la trajectoire des protons dans le «dee» D2, ainsi que la durée du trajet effectué.
4/ Quel est le signe de la tension U lorsque les protons quittent le «dee» D 2 en traversant la paroi PQ ?
Calculer la période T et la fréquence N de la tension U, en négligeant la durée de transfert dans l’intervalle entre les
deux «dees».
5/ Soit R0 le rayon des «dees». Donner les expressions de la vitesse et de l’énergie cinétique maximales acquises par
les protons.

P Q

(D O
1)
(D2 (D2 (D1)
) )
Vue de Vue de
profil dessus