Vous êtes sur la page 1sur 11

Cours béton Armé

Par : Estima BERNARD, Ing.


Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
1

ESCALIER – Conception et Calcul


Introduction

Dés que l'on est en présence d'un sous-sol (ou d'un étage), il est nécessaire de
prévoir un escalier permettant l'accès aux différents niveaux.

La réalisation d'un escalier, qu'il soit en bois, en fer ou en béton, nécessite de faire
quelques calculs précis avant de se lancer dans sa construction. Bien qu'assez simples, ils peuvent
donner du fil à retordre.

Généralités

Un escalier a pour but le déplacement à pied d'un niveau à un autre. Il permet de monter ou
descendre. La montée et la descente doivent être aisées et sans danger.

Un grand nombre d'escaliers en béton se caractérisent par une structure continue et massive
appelée paillasse. Les marches peuvent être revêtues de différentes manières (bois, béton poli,
pierre,...). La rampe des escaliers en béton peut être à structure métallique ou en béton. Le
premier cas est le plus général, les percements et la fixation sont alors réalisés sur chantier. Dans
le deuxième cas, elle est réalisée en même temps que la paillasse.

Définition

Ouvrage constitué d’éléments successifs permettant de changer de niveau. Il est réservé à


l’usage exclusif du piéton et doit pouvoir s’utiliser dans le sens de la marche en montant ou en
descendant.

En d’autres termes, c’est une succession de plans horizontaux, les marches, qui
permettent de relier deux points ayant des hauteurs différentes.

Fonction

Un escalier est une suite de degrés (marches) permettant d’accéder aux différents étages, dont
l’agencement correspond au pas normal d’une personne.

Rôle d’un escalier

 Permettre de monter ou descendre, en sécurité, un ou plusieurs niveaux d’un bâtiment en


tenant compte de données ergonomiques (confort)
 pouvoir s’intégrer dans un local
 être stable en cours d’utilisation (résistance mécanique)
 résister aux contraintes auxquelles il peut être soumis lors de son usage (durabilité)
 éventuellement un rôle décoratif

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
2
Le calcul de la dimension et de la position de ces marches est régit par des règles et des
normes permettant d’obtenir un escalier agréable à utiliser. Ces normes sont générales à tous les
métiers, seule la conception de l’escalier varie en fonction du type de matériau (bois, métal,
béton, verre, etc.) utilisé et de l’aspect souhaité : fixation des marches, taille et position des
limons, etc.

Ces bases de calcul sont également valables pour tous les types d’escaliers : escalier
droit, escalier hélicoïdal et escalier balancé.

Le dessin ci-dessous vous éclairera sur les éléments à prendre en compte. Entrez les
valeurs que vous mesurerez facilement sur le lieu d'implantation de l'escalier ou que vous
récupérerez sur les plans du bâtiment.

Terminologie
Le dessin ci-dessous vous éclairera sur les éléments à prendre en compte.

Ligne de foulée

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
3

Main courante

p
h
g g

H
E

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
4
 Cage : espace occupé par l'escalier. C’est la construction assurant le report des charges
et éventuellement la clôture.

 La marche : c’est la surface horizontale sur laquelle on pose le pied. Elle est composée
de deux parties :

- Le giron : c’est la distance horizontale comprise entre deux arêtes ou nez de


marches consécutifs. Elle correspond à la longueur du pas.

- Le recouvrement : c’est la partie de la marche recouverte par la marche du


dessus. Il n’est pas pris en compte dans le calcul mais il permet d’améliorer le
confort de l’escalier.

 La hauteur de marche : c’est la distance verticale entre deux nez de marches


consécutifs.

 Le nez de marche ou Astragale : c’est la partie saillante de la marche. Il est en


saillie sur la contremarche.

 La contremarche : La partie verticale limitant le fond de marche devant la


marche supérieure. elle n’est pas obligatoire : elle permet seulement de rendre un
escalier hermétique. L’illustration 1 montre les deux cas de figures.

 Profondeur p de la marche : est sa largeur perpendiculaire à l'emmarchement entre le


nez et te fond, assurant l'appui du pied.

 Limon : poutre rampante portant les marches

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
5
 Collet : largeur prise sur le limon

 Jour : vide entre deux limons

 L’emmarchement : La largeur du passage mesurée entre les extrémités latérales de la


surface horizontale des marches. Longueur utile des marches.c’est le passage utile de
l’escalier.

 Pente réelle de l'escalier : est le rapport h/g.

 La marche palière : est une marche qui se situe dans le prolongement du palier.

 Largeur libre : largeur entre les mains courantes.

 La volée : est une suite ininterrompue de marches. L’escalier de l’illustration 2


comporte deux volées de trois marches. La marche palière n’est pas prise en compte.

 L’échappée : c’est la distance verticale entre la partie du palier se trouvant au dessus de


l’escalier et la marche située directement en dessous.

 La trémie : c’est l’ouverture pratiquée dans le plancher. Elle est encore appelée attente
de l’escalier.

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
6
 Paillasse : dalle en sous face de l'escalier, remplace le limon. C’est la dalle inclinée
portant les marches de la volée

 Crémaillère : limon taillé pour supporter les marches

 La ligne de foulée : c’est une ligne fictive symbolisant le déplacement d’une personne
montant l’escalier. Elle passe par tous les nez de marches. Sa position varie selon la
largeur de l’escalier

 Échiffres : supports d’escaliers d'extrémité pouvant être soit des murs, soit des poutres
inclinées ou limons Pour laisser apparaître en bout le dessin des marches.

 Quartier tournant : 2 parties droites réunies par une courbe

 Palier : partie de circulation horizontale entre les rampes inclinées.

 Palier de repos : entre 2 étages (aucun accès) g


y
 Palier d'étage : parties à desservir
2c
h
Normes et calcul e
α
Avant le calcul, il faut concevoir l’escalier.
x
a
Les escaliers doivent obéir à la loi de Blondel :

600 mm ≤ g + 2 h ≤ 650 mm

Mais, elle n'est pas suffisante pour réussir un escalier.

Voici quelques normes et recommandations à respecter :

2h  g  64
H
nh  H  h 
n
L
 n  1 g  L  g E
n 1
n étant le nombre entier le plus voisin de H
la solution de l'équation second degré:
64n 2   L  2H  64  n  2H  0

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
7
 La montée : Les cotes suivantes sont à respecter pour que la montée soit aisée et
pour ne pas que les contremarches soient salies par le bout des chaussures :

- escalier à usage privé : g ≥ 280 mm


- escalier à usage public : g ≥ 300 mm

Remarques :

Ces valeurs sont calculées sur base de la longueur habituelle d'une chaussure
masculine (300mm).
Des girons inférieurs peuvent être appliqués si l'escalier ne comporte pas de
contremarche ou a des nez de saillies

 La hauteur de marche : Pour un escalier d’habitation, 175mm est une bonne moyenne,
et pour les escaliers hélicoïdaux on peut atteindre 190mm. Pour les escaliers accueillant
du public, c’est 160mm maximum.

- escalier à usage privé : h ≤175 mm


- escaliers hélicoïdaux : h ≤190 mm
- escalier à usage public : h ≤ 160 mm

Remarques :

1) Un escalier est efficace et facile à monter si :

160 ≤ h ≤ 200 mm
Et 300  arctg  hg   350

2) Les escaliers tels que

200  arctg  hg   300


Et tels que

350  arctg  hg   450

Ne sont généralement pas des éléments de structures en béton armé


3) Si un escalier dessert plusieurs niveaux, il doit avoir des marches moins hautes
que s'il desservait un seul niveau.
4) Une volée ne doit pas comporter plus de 20 marches.
5) Si plus de 20 marches sont nécessaires, créer des paliers de repos.

 La descente : Elle ne doit pas être appréhendée et ne doit pas comporter de risque
majeur de chute.

- S'il existe une rampe : 200 ≤ g ≤ 270 mm


- Sinon : g ≥ 280 mm
Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
8
Remarques :

Par sécurité, nous tiendrons compte du critère de montée car il prévoit un


giron plus grand et donc un escalier plus aisé à emprunter.

 La ligne de foulée : symbolise donc le déplacement d’une personne sur l’escalier, sa


position va entièrement déterminer le calcul de l’escalier. Pour déterminer sa position,
deux situations sont possibles :

- si l’emmarchement est inférieur à 1m, elle se situe à l’axe de l’emmarchement de


l’escalier ;

- s’il est supérieur à 1m elle se situe à 0.5m de l’intérieur de la courbe. Cette règle
n’a d’incidence que dans le cas d’un escalier courbe.

- Pour certains cas particuliers d’escaliers hélicoïdaux d’habitation, le calcul ne


permet pas de trouver une solution en plaçant la ligne de foulée à l’axe de
l’escalier ou à 0.5m de l’intérieur. On la positionne alors au 2/3 de la largeur en
partant de l’intérieur de l’escalier.

 La pente de l’escalier : La pente de l’escalier se calcule sur la ligne de foulée. Dans le


cas de l’escalier courbe la pente est variable suivant qu’on la prenne à l’intérieur ou à
l’extérieur de l’escalier.

Répartition des types d’escaliers en fonction de leur pente

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
9
Voici la répartition des principaux escaliers en fonction de leur pente. L’angle de monté idéal
pour un escalier d’habitation étant de 32°.

 La volée : Pour un escalier se situant dans un lieu public, elle ne doit pas comporter plus
de 21 marches successives. Les paliers permettent de repartir les marches sur les
différentes volées dans les cas où le nombre total de marches de l’escalier est supérieure à
21.

 L’échappée : se mesure sur la ligne de foulée. Dans un lieu public, elle devra être
supérieure à 2,1m. Pour une habitation elle peut être légèrement diminuée, jusqu’à
1,90m, suivant la taille des personnes utilisant l’escalier mais attention à ne pas être gêné
par le plancher, c’est une erreur assez courante. A savoir qu’il faut plus de place pour
descendre un escalier que pour le monter. Lors de la descente, on se penche légèrement
en avant. Au risque de se taper la tête sur le bord de la trémie.

 La marche palière : Cette marche est facultative puisqu’elle se trouve dans le


prolongement du palier mais elle peut avoir plusieurs fonctions intéressantes. Sa largeur
dépend de la conception souhaitée. Les principales utilisations de la marche palière :

- Elle permet de garder le recouvrement sur la dernière marche quand l’épaisseur


du plancher est supérieure à une hauteur de marche.

- Elle permet de cacher la platine de fixation de l’escalier.

- Elle permet de raccorder et de fixer les limons sur le plancher plus simplement.
L’esthétique du raccord est également améliorée. Le limon ne dépasse pas en
dessous du plancher

- Elle permet d’améliorer l’esthétique du raccord entre la rampe de l’escalier et le


garde-corps du plancher. La main courante est continue. Dans le cas où la liaison
entre la rampe et le garde-corps est obligatoire, il n’y a pas de raccord
supplémentaire à fabriquer.

Critères architecturaux
Deux critères architecturaux sont souvent à respecter :

1) Entre deux étages consécutifs, les nez de marches de deux volées droites doivent
être alignés en vue du dessus.

2) A un même palier, les intersections des plans inférieurs des paillasses et de la


dalle palière doivent être alignés en vue du dessous.

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
10

Escalier à paillasse
Définition

La paillasse constitue la partie basse de la volée sur laquelle sont réalisées les
marches ou la finition des marches. Elle permet tout type de revêtement tel que le bois, le
carrelage ou la pierre. Pour faciliter le travail de coffrage et de finition, la paillasse est à
redents sur la face supérieure et plane sur la face inférieure.

Il existe aussi des paillasses lisses sur les deux faces, elles demandent alors la mise en
place de marches massives.

Méthode de calcul

La paillasse constitue l’élément porteur et porte de palier en palier. Elle est assimilée à
dalle inclinée d’épaisseur h, encastrée à ses deux extrémités.
Les marches au dessus de la dalle sont assimilées à une surcharge et n’interviennent pas
dans la résistance.

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com
Cours béton Armé
Par : Estima BERNARD, Ing.
Spécialité :
- Aéronautique (Office Nationale de l’Aviation Civile : OFNAC)
- Analyse des Structures : (UNAP, UNASMOH et Université Lumière)
Phone : +(509) 3792 – 5408 +(509) 3404 – 0384 +(509) 3583 – 4330 Ce cours, en tant qu’œuvre, il appartient à Estima
BERNARD, mais en tant que Savoir, il appartient à tout
Mail : bernameaze@yahoo.fr ou ets_uni@ymail.com le monde : toute forme d’intelligence y a droit
11

E L1

H
h β
p1
p
α L

Soit p la charge au mètre carré de la dalle de paillasse poids propre compris, elle peut être
décomposée en une composante P1 perpendiculaire à la paillasse et une autre qui lui est
parallèle.

p1L21 p cos α  L21 pL  L cos α


p1  p cos α  M  M M 1 1
10 10 10
Or L1 cos α  L et en posant pL1  P, on a:
PL
 M
10

Le ferraillage sera constitué par des armatures principales AP, des armatures de
répartition Ar et une armature située tout près du nez des marches comme indiqué sur le
plan e ferraillage.

Cours destiner à ceux et celles qui espèrent mener à bien leur étude en Sciences de l’ingénieur et faire carrière dans le domaine de la
structure et de la construction en béton armé.

www.4geniecivil.com

Vous aimerez peut-être aussi