Vous êtes sur la page 1sur 2

Université KASDI MERBAH Ouargla

Faculté HERSTU - Département de Forage et MCP


Module : La mécanique des roches (cours)
Niveau : 1ère année mastère – Forage
Enseignante : HADJADJ SOUAD

Chapitre I :
Introduction à la mécanique des roches
1. La mécanique des roches : traite les effets des forces (déformation, rupture et
déplacement) appliquées aux roches pour comprendre leurs comportements mécaniques et
pour résoudre les problèmes de l'ingénierie à toutes échelles de longueur et de temps,
variant du micromètre (cristaux) au rayon terrestre (blocs de granite) selon le domaine
d'application. En génie civile sont à l'échelle du mètre et du siècle, en plus petit (à l'échelle
de longueur), le forage, le concassage, l'altération, en plus grand, le stockage, la stabilité
des montagnes. A l'échelle du temps, l'exploitation minière est le jour ou la semaine, tandis
que à l'explosif, la milliseconde et en sens inverse pour le stockage des déchets radioactifs
c'est les 1000 siècles.
Dans le domaine pétrolier elle s'applique sur les puits pétroliers pour acquérir leurs
stabilités, en s’informant en place (in-situ) lors du forage ou par les essais mécaniques en
laboratoire, ou par l'intermédiaire de la similitude et la modélisation numérique.
Elle concerne tantôt les milieux continus tant solides que fluides, tantôt les discontinuités
et les milieux associants solides et fluides.
Elle se base sur la mécanique rationnelle pour comprendre les équilibres et les
mouvements des roches, la mécanique des milieux continus afin d'étudier les déformations
effectuées sur le milieu continu et la mécanique de rupture, en cas de fissures
(concentration des contraintes).
2. Les roches
2.1. Définition : assemblage plus au moins compact de grains cristallins / des agrégats
compacts ou meubles qui constituent l'écorce terrestre et son composés de minéraux
homogènes ou différents.
2.2. Identification :
Les roches s'identifient par leurs :
 Structure : qui embrasse les particularités de leurs architectures, assurés par les
dimensions, la forme, la nature d'association des minéraux constituants et le degré
de cristallinité de leurs matières.
 Texture : (ou l'arrangement, ou l'orientation) est la répartition mutuelle de leurs
éléments constitutifs dans l'espace occupé par ces dernières.

2.3. Classification des roches : ils existent trois types sont


 Roches ignées ou magmatiques (éruptives)
Formées par le refroidissement et la solidification du magma, aux niveaux de surface
(roches volcaniques ou effusives : laves) portent peu de cristaux. Aux profondeurs (roches
plutoniques) portent plus de cristaux. Elles sont généralement enrichies des silicates
(minéraux) tels que le quartz; feldspaths alcalins et plagioclases, amphiboles, micas, etc.
les plus répondues sont les granites.
1
Université KASDI MERBAH Ouargla
Faculté HERSTU - Département de Forage et MCP
Module : La mécanique des roches (cours)
Niveau : 1ère année mastère – Forage
Enseignante : HADJADJ SOUAD

 Roches sédimentaires
Se forment par des phénomènes exogènes, par :
 le cumul des dépôts des débris organiques (organogènes), les bitumes et le charbon.
 le dépôt des éléments détritiques résultant de la corrosion des roches magmatiques par
l'intermédiaire d'une source :
- mécanique (vents, précipitations, écoulements des fluides, …)
- chimique (réaction chimique entre fluide et roche)
Les roches sédimentaires donnent naissance aux différents grés, argiles, glaises, marnes et
conglomérats. Elles contiennent souvent des impuretés en grandes quantités servant de
ciment pour donner forme à des schistes argileux, des calcaires gréseux, des calcaires
silicifiés, des sables schisteux, …etc. un autre groupes est formé par des formations où
l’eau s’est évaporée, pour donner naissance aux sels, anhydrites, gypses et potasses

 Roches métamorphiques
L'exercice des fortes températures et grandes pressions sur les 02 types précédents des
roches forme les roches métamorphiques, les plus connues sont les schistes et les gneiss.