Vous êtes sur la page 1sur 4

Méthodes de Séparation 2006/2007 Mélanie ABONNENC

Correction Série 3 : Méthodes de séparation

Exercice 1 : Lave-linge

1) Modèle de Craig
p = 0.9 (phase mobile) et q = 0.1 (phase stationnaire)
Après n transferts, la quantité de soluté i dans chaque cellule J est :
n!
mi ( J , n) = mi (0, 0) piJ qin  J
J !(n  J )!
J = 0 et mi (0, 0) = 1

mi (0, n) = qin = 0.0001 donc n = 4

Il faut donc 4 rinçages pour obtenir un linge propre (0.01 % de savon restant), soit une durée
de 80min.
2) Modèle de Martin et Synge
En faisant un bilan massique sur la cellule J = 0, on obtient :
dmi (0, t ) pi mi (0, t ) FV
+ = 0 avec comme condition initiale mi ( J = 0, t = 0) = mi (0, 0)
dt Vm
La solution de cette équation différentielle donne :
 pF 
mi (0, t ) = mi (0, 0) exp   i V  t 
 Vm 
p = 0.9, t = 80 min, Vm = 30 L donc FV = 3.84 L/min.
Méthodes de Séparation 2006/2007 Mélanie ABONNENC

Exercice 2: Van Deemter

1. La composition des phases est la suivante :

2. Il faut d’abord calculer la largeur du pic pour chaque débit : en première


approximation, on peut assimiler le pic à un triangle ; alors largeur=2aire/intensité.
2
 tR 
On peut alors évaluer le nombre de plateaux théoriques associé : N = 16 
w
L
Et la hauteur de plateau théorique : H =
N
On obtient alors les valeurs suivantes :

Débit de phase Largeur de pic N H (mm)


mobile (mL/min) (sec)
0.25 30.1238 3.42238 43.8291
0.4 22.5183 4.10069 36.5792
0.6 16.8325 5.78799 25.9157
1 13.2635 6.24594 24.0156
1.25 16.3406 5.17481 28.9865
1.5 16.4552 4.5065 33.2852
1.75 20.3518 3.91796 38.2852

On obtient alors le graphe suivant :


Méthodes de Séparation 2006/2007 Mélanie ABONNENC

C
3. Qu’on peut fitter avec une fonction du type H = A + B  débit +
débit

On obtient alors :

Avec : A = -3.7676 ± 7.7 mm


Méthodes de Séparation 2006/2007 Mélanie ABONNENC

B = 19.578 ± 4.64 mm. mL-1. min


C = 11.167 ± 2.1 mm. mL. min-1
H
4. Le débit optimal (H minimal) est alors calculé par =0
débit
B
C’est-à-dire ici pour un débit de = 1.32mL / min
C

Exercice 3: Paramètres adimensionnels en chromatographie

1. L’intérêt est de comparer entre elles différentes colonnes ayant des caractéristiques
différentes (ex : différentes longueurs, composition…)

2. Longueur réduite de colonne : L


l=
dp

H
Hauteur réduite de plateaux théoriques : h=
dp

Vitesse réduite d’écoulement : d pu


v=
Dm

Avec, L la longueur de la colonne, dp le diamètre des particules remplissant la colonne, H la


HETP, u le débit de colonne et Dm le coefficient de diffusion d’une molécule.

v.Dm
3.Débit de la colonnes : u=
dp

Phenetol : u = 0.29 mm.s-1

Macromolécule : u = 0.037 mm.s-1