Vous êtes sur la page 1sur 6

L’EVALUATION DE L’ENTREPRISE

Il s’agit d’apprécier la valeur de l’entreprise au moment :


• d’acquisition de l’entreprise.
• de cession totale ou partielle de titres.
• de liquidation.
• de valorisation des titres en portefeuille.
• d’introduction en bourse.
• de calcul de certains impôts comme droit de succession…

A)L’approche comptable ou patrimoniale

- détermination de l’actif net comptable corrigé à partir du


bilan après affectation du bénéfice :

Actif net comptable corrigé = Valeur réelle de l’actif – Dettes et provisions


risq et char
Ou
Actif net intrinsèque

1°) Principaux retraitements

- Elimination de l’actif fictif :

• Frais d’établissement
• Frais de recherche et de développement
• Charges à répartir
• Primes de remboursement

- Traitement des écarts de conversion :

• Ecarts de conversion – actif sont en principe compensés par une


provision pour perte de change, sinon ils font partie de l’actif fictif.
• Ecarts de conversion – passif ( gain de change latents ) sont ajoutés
à l’actif net.

- Rectification de la valeur des autres postes de l’actif :

• Si la valeur comptable de bien est différente de la valeur vénale, on


retient cette dernière.
• Différentes permettent de calculer la valeur vénale : expertise,
cotation, comparaison

- Prise en compte de la fiscalité différée :

Dettes d’IS ( impôt différé ), qui diminue l’actif net, sur :

1
• Provisions pour hausse des prix.
• Amortissements dérogatoires.
• Subvention d’investissement.

Créance d’impôt (économie d’impôt ), qui augmente l’actif net,


sur :
• il s’agit des postes de l’actif fictif amortissable ( frais
d’établissement, frais de recherche, charges à répartir et primes de
remboursement ).

2°) Valeur mathématique de l’action ( valeur « ex coupon »


calculée après distribution de dividende )

Actif net comptable corrigé / Nombre d’actions

a) calculs préalables :

- calculs de plus ou moins values sur éléments actifs.


- calculs de la fiscalité différée.
- Retraitement de l’actif fictif.
- Traitement d’écart de conversion.

b) calcul de l’actif net comptable corrigé :

Actif net comptable ( après déduction de l’actif fictif et traitement écart


de conversion )
+ Plus ou moins values
- Impôt différé
+ Economie d’impôt
Actif net comptable corrigé

B)Méthode du goodwill

- La méthode précédente ignore la capacité bénéficiaire future


de l’entreprise et parfois elle peut sous-estimer la ou sur
estimer la valeur de l’entreprise.C’est pourquoi on utilise
souvent la méthode du goodwill comme complément de la
méthode patrimoniale dans le but de corriger cette dernière.

- Cette méthode consiste à :


• à calculer un superbénéfice annuel ou rente de goodwill.
• à l’actualiser sur une durée à fixer.
• Et à rajouter le résultat obtenu à l’actif net comptable corrigé.

1°) Calcul de la rente de goodwill, superbénéfice ou survaleur

2
- Calcul préalable :
• d’un actif d’exploitation ou actif économique ou ANCC :

Biens pour les besoins de l’exploitation + Crédit bail + EENE – Actif fictif –
Hors expl

• C’est cet actif qui génère le résultat d’exploitation qui sera


calculé net d’impôt. Ce résultat net d’impôt offre une
rentabilité Re :

Re = Résultat d’exploitation net d’impôt / Actif économique


- par ailleurs, les investisseurs de cette entreprise exigent,
compte tenu du risque que présente cette entreprise, une
rentabilité Re’ :

Capacité bénéficiaire normale = Actif économique x Re’

Donc :

Rente de goodwill = Actif économique ( Re – Re’)

2°) Actualisation de la rente de goodwill ou du superbénéfice pour


obtenir Goodwill

3°) Evaluation de l’entreprise compte tenu du goodwill

Valeur de l’entreprise = Actif net comptable corrigé + Goodwill

C)Evaluation de la valeur de l’entreprise par les flux


de liquidités prévisionnels

Valeur des fonds propres = Valeur totale – Valeur actuelle de


l’endettement

- Cash flow disponible :


• la démarche est la même que la rentabilité des projets
d’investissement.
• Les flux seront déterminés de la façon suivante :

3
- Détermination de la valeur finale :
• actualiser le résultat d’exploitation net d’IS sur une durée infinie.
Ou
• parfois on retient la valeur nette comptable prévisionnelle à la date
fixée.

- Valeur totale :
• Actualisation de l’ensemble des flux et de la valeur finale au coût du
capital

- Evaluation des fonds propres :


• Valeur des fonds propres = Valeur totale – Valeur actuelle de
l’endettement

Valeur actuelle de l’endettement : actualiser au taux du marché la


somme des remboursements (intérêts + amortissements) restant à
effectuer.

Limites de la méthode :
• cette méthode est délicate à mettre en œuvre sur plusieurs points
(élaboration des prévisions de flux, évaluation de la valeur finale et
détermination du coût du capital)

4
D) Méthodes de capitalisation

1°) Valeur de rendement

Valeur de rendement : B x PER

Rappel : PER = Cours de l’action / Bénéfice net par action

2°) Valeur de rentabilité ou valeur financière :

• Valeur financière = D / t ; lorsque les dividendes sont constants

5
• Valeur financière = D / (t-g) où g est le taux de croissance de
dividende ; lorsque les dividendes dont croissants.