Vous êtes sur la page 1sur 40

VENDREDI 29 MAI 2020

76E ANNÉE– NO 23447


2,80 € – FRANCE MÉTROPOLITAINE
WWW.LEMONDE.FR –
FONDATEUR : HUBERT BEUVE-MÉRY
DIRECTEUR : JÉRÔME FENOGLIO

RABINDRANATH TAGORE FRANÇOIS SUREAU


SUPPLÉMENT

LE MONDE
LA MODERNITÉ D’UNE ŒUVRE NOURRI DE CONTRADICTIONS DES LIVRES

UN PLAN DE RELANCE INÉDIT POUR L’EUROPE


▶ Ursula von der Leyen, ENTRETIEN
présidente de la Commis- Ursula von der Leyen,
présidente de la Commission Pour la ministre suédoise
sion européenne, a pré- européenne, en assemblée des finances, Magdalena
senté, mercredi, un plan plénière au Parlement, Andersson, « un fonds de
de relance historique le 27 mai, à Bruxelles. relance européen est
tant par son ampleur que
KENZO TRIBOUILLARD/AFP
nécessaire, pas dans n’im-
par sa philosophie porte quelles conditions »
PAGE 2
▶ Elle propose d’emprunter
en commun 750 milliards FRACTURES
d’euros pour aider le conti- Pourquoi la pandémie
nent à affronter la réces- menace l’Europe d’une
sion causée par le Covid-19 cassure économique
majeure entre le nord
▶ L’Italie et l’Espagne,
et le sud
dont les économies sont PAGE 3 ET CHRONIQUE PAGE 31
les plus touchées, seraient
les premières bénéficiaires ATTRACTIVITÉ
de ce dispositif d’aides La crise exacerbe
▶ Paris espère un accord des la compétition entre
27 sur ce plan d’ici à juillet, les économies des 27
mais prévoit des négocia- PAGE 15

tions « difficiles » avec


les Pays-Bas, le Danemark,
l’Autriche et la Suède, qui 1 ÉDITORIAL
refusent des transferts UNE CHANCE
massifs
PAG ES 2-3
HISTORIQUE
POUR L’UNION
PAG E 31

Education Chine Nucléaire MUNICIPALES LA CAMPAGNE Portrait


Des lycées Pékin entérine « Un recul de la REPREND SOUS CLOCHE La rude
se préparent « une nouvelle rigueur », selon séquence de
à rouvrir guerre froide » le patron de l’ASN E trange campagne pour le
second tour des élections
municipales, qui doit se
dérouler le 28 juin. Près de 95 %
tine Vassal. Le Printemps mar-
seillais négocie une alliance avec
les écologistes afin de contrer la
candidate choisie par Jean-Claude
Franck Riester
A l’approche de la Sur fond de crise due Dans un entretien des communes ayant choisi leur Gaudin pour lui succéder. Victime du Covid-19 en
deuxième phase du au Covid-19, l’Assemblée au « Monde », Bernard maire au premier tour, le 15 mars, A Lyon, où les écologistes sont mars, le ministre de la
un électeur sur trois est appelé arrivés en tête, Gérard Collomb
déconfinement, certains nationale populaire, qui Doroszczuk, président aux urnes. Dans les 4 922 com- tente de s’opposer à cette pous-
culture a ensuite accu-
établissements veulent a clos sa session annuelle de l’Autorité de sûreté munes, arrondissements ou sec- sée en se rapprochant de LR. Le mulé les critiques du sec-
accueillir les élèves, le 28 mai, a épinglé un nucléaire, juge le niveau teurs qui restent à pourvoir, les candidat LRM briguerait la tête teur dans la gestion de la
davantage pour recréer grand adversaire, les Etats- de cette sûreté « accepta- candidats doivent composer avec de la métropole, laissant au ré- pandémie. Il souffre égale-
du lien social que pour Unis, et identifié deux ble », mais s’inquiète les règles sanitaires, la distancia- publicain Etienne Blanc le fau- ment de ses relations dis-
tion physique et l’interdiction teuil de maire.
leur permettre d’acquérir grands foyers de tensions : d’« un déficit de culture des rassemblements. A Paris, Agnès Buzyn tente de
tantes avec Emmanuel
des connaissances Hongkong et Taïwan de précaution » A Marseille, la gauche tente de relancer sa campagne. Macron
PAG ES 12-13 PAG E 4 PAGE 20 s’unir face à la candidate LR, Mar- PAG ES 7 À 9 PAG E 26

Algérie 220 DA, Allemagne 3,70 €, Andorre 3,50 €, Autriche 3,80 €, Belgique 3,10 €, Cameroun 2 400 F CFA, Canada 5,70 $ Can, Chypre 3,20 €, Côte d'Ivoire 2 400 F CFA, Danemark 36 KRD, Espagne 3,50 €, Gabon 2 400 F CFA, Grande-Bretagne 3,10 £, Grèce 3,50 €, Guadeloupe-Martinique 3,20 €, Guyane 3,50 €,
Hongrie 1 330 HUF, Irlande 3,50 €, Italie 3,50 €, Liban 6 500 LBP, Luxembourg 3,20 €, Malte 3,20 €, Maroc 22 DH, Pays-Bas 3,80 €, Portugal cont. 3,50 €, La Réunion 3,20 €, Sénégal 2 400 F CFA, Suisse 4,40 CHF, TOM Avion 500 XPF, Tunisie 4,10 DT, Afrique CFA autres 2 400 F CFA
2|
CORONAVIRUS
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Un plan de 750 milliards d’euros pour l’UE


La présidente de la Commission, Ursula von der
Leyen, reprend les idées de Paris et de Berlin pour
aider les pays les plus touchés par le virus, comme
l’Italie et l’Espagne, mais la négociation s’annonce
dure tant son projet change la donne en Europe

E
bruxelles - bureau européen d’une dette commune européenne de
500 milliards d’euros pour subventionner
mission d’un grand emprunt les pays les plus abîmés par la crise −, nom-
européen, augmentation sans bre de commentateurs ont parlé d’un « mo- La présidente de
précédent des transferts au sein ment hamiltonien » pour l’Europe, en réfé- la Commission
du budget communautaire, rence à Alexander Hamilton, le premier se- européenne,
mise en place de ressources pro- crétaire au Trésor des Etats-Unis, qui, Ursula von
pres qui permettraient à la Com- en 1790, avait convaincu le Congrès de créer der Leyen,
mission de se financer indépendamment une dette fédérale, et fait basculer la confé- au Parlement
des Etats membres… Le plan de relance qu’a dération américaine dans le fédéralisme. européen,
présenté, mercredi 27 mai, Ursula von der à Bruxelles,
Leyen, la présidente de l’exécutif commu- « On revient de loin » le 27 mai.
nautaire, pour aider l’Europe à surmonter les Dès lors, les équilibres internes à l’Europe ont K. TRIBOUILLARD/AFP
ravages de la pandémie de Covid-19, fait tom- été modifiés et Mme von der Leyen, dont les
ber des dogmes qui ont jusqu’ici empêché plans étaient jusque-là très timides, a pu envi-
l’Union d’aller vers plus d’intégration. « Pour sager les choses autrement. Pour financer
l’instant, ces mécanismes sont ciblés sur la son plan, la Commission empruntera donc
gestion de la crise. Mais oui, ce plan pose les sur les marchés 750 milliards d’euros, qui
jalons d’une nouvelle manière de fonction- viendront abonder le budget communau-
ner », reconnaît un diplomate. taire. « C’est le moment de l’Europe », a com-
Mme von der Leyen a annoncé que la Com- menté Mme von der Leyen, qui a exhorté les
mission emprunterait 750 milliards d’euros Vingt-Sept − et plus particulièrement les qua-
pour aider le continent à sortir d’une réces- tre « frugaux » que sont les Pays-Bas, l’Autri-
sion sans précédent. Pour prendre la me- che, la Suède et le Danemark − à « mettre de
sure de l’effort annoncé, il faut rappeler que côté les vieux préjugés ».
le budget européen en cours de discussion, Sur cette somme, a-t-elle expliqué, 250 mil-
avant le plan de relance, représentait un to- liards seront prêtés et 500 milliards seront
tal de 1 100 milliards d’euros sur la période transférés, par le canal du budget européen,
2021-2027. aux Etats membres qui ont été les plus affec-
Avant de se lancer, l’ex-ministre d’Angela tés par le Covid-19. En réalité, comme on peut
Merkel a beaucoup consulté, souvent tergi- le voir dans les documents publiés par la
versé. Plusieurs fois, elle a repoussé ses an- Commission mercredi, ce ne sont pas 500
nonces, ne voyant pas quelle martingale mais 433 milliards de subventions qui sont
constituerait une base de négociations accep- prévues. Près de 67 milliards d’euros pour- l’évolution de Berlin, longtemps opposé à l’heure, Bruxelles a réservé une enveloppe à
table pour les Vingt-Sept. Entre une Europe ront par ailleurs être apportés en garanties à « TOUT DOIT ÊTRE toute idée de redistribution, a changé la laquelle pourra prétendre chacun des Vingt-
du Nord opposée à toute mutualisation de la
dette et très soucieuse de ses deniers et une
des établissements bancaires, comme la Ban-
que européenne d’investissement, qui ver-
FAIT POUR AVOIR donne. Afin de donner des gages aux « fru-
gaux », Mme von der Leyen a prévu d’assortir
Sept. Ainsi l’Italie, la plus touchée par la pan-
démie et sans marge de manœuvres budgé-
Europe du Sud demandant plus de solidarité ront ainsi leur capacité de prêts s’accroître. UN ACCORD AVANT ces transferts de conditions. Les pays qui vou- taires, pourra-t-elle toucher jusqu’à près de
à ses partenaires, l’équation semblait impos- « Pour nous, 500 milliards, c’est un minimum », dront en bénéficier présenteront un plan 82 milliards d’euros de subventions, l’Espa-
sible. D’autant que le traumatisme de la crise rétorque-t-on à l’Elysée. LA PAUSE ESTIVALE » d’investissements et de réformes, que la Com- gne jusqu’à 77 milliards, la France 39 mil-
grecque, qui a failli emporter avec elle la zone « Qu’importe, on revient de loin. Et 433 mil- CHARLES MICHEL mission et les Etats membres devront (ou liards, la Pologne 38 milliards, l’Allemagne
euro dans les années 2010 et a déchiré les liards, c’est déjà beaucoup quand on pense à ce président du Conseil pas) valider. Celui-ci devra être compatible 29 milliards… Les 250 milliards d’euros de
Européens, reste dans tous les esprits. qui était dans les cartons il y a encore deux se- européen avec les priorités de l’exécutif communau- prêts ont également été préalloués : 91 mil-
C’est d’Allemagne qu’est venue la solution. maines », se réjouit une source bien informée. taire, à savoir le Green Deal − la transition éco- liards pour l’Italie, 63 milliards pour l’Espa-
Quand, le 18 mai, la chancelière Angela Avant le 18 mai, la Commission travaillait sur logique. Il lui faudra aussi tenir compte des gne, 26 milliards pour la Pologne, rien pour la
Merkel et le président Emmanuel Macron un schéma qui prévoyait moins de 200 mil- « recommandations » annuelles de la Com- France ou l’Allemagne. La Commission pré-
ont présenté leur « initiative » – l’émission liards d’euros de subventions… Mais, là aussi, mission pour accroître la compétitivité. Pour voit de commencer à payer ses dettes en 2028,

«Un fonds de relance est nécessaire, pas à n’importe quelles conditions»


La ministre suédoise des finances, Magdalena Andersson, s’oppose à l’idée de transferts financiers massifs entre les pays du nord et du sud

ENTRETIEN des mesures très constructives en


ce sens, avec le mécanisme de fi-
années. Ils peuvent accepter qu’on
aide les autres pays, via un em-
les gouvernements, dans chacun
des Etats membres, prennent des
Après le départ des Britanni-
ques et le changement
genre de mouvement progresse.
C’est la raison pour laquelle nous
malmö (suède) -
correspondante régionale
nancement du chômage partiel prunt. C’est différent de voir leur mesures intelligentes dans le ca- de position de l’Allemagne, avons réagi rapidement, en sou-

M
ou la mise en place d’un fonds, argent aller aux retraités espa- dre de leurs budgets nationaux. La ne craignez-vous pas de vous tenant la création d’un fonds de
inistre suédoise des géré par la banque européenne gnols ou italiens, qui n’ont pas priorité doit être également de ré- retrouver isolés ? relance. Mais en Suède aussi,
finances depuis 2014, d’investissement, pour soutenir payé d’impôts aussi élevés. tablir le fonctionnement normal Nos quatre pays rassemblent nous devons faire face à de puis-
la sociale-démocrate les entreprises. Nous pensons du marché intérieur. Ce sera un 40 millions d’habitants. Alors santes forces eurosceptiques. Or
Magdalena Andersson avait as- aussi qu’un fonds de relance est Vous trouvez que 500 milliards moteur bien plus important pour même si seuls, nous sommes pe- elles risquent de croître, si le con-
sumé, en mars 2017, que son pays, nécessaire. Mais pas dans n’im- d’euros de subvention, proposés l’économie européenne que n’im- tits comparés à la France par tribuable suédois voit son argent
membre de l’Union européenne porte quelles conditions. Les chif- par Paris et Berlin (auxquels porte quel fonds de relance. exemple, nous sommes, ensem- finir chez des contribuables
depuis 1994, soit « le plus radin de fres qui ont été mentionnés jus- s’ajouteront 250 milliards de ble, un acteur important au sein étrangers, sans contrepartie. Je
l’UE ». Une phrase, répétée de- qu’à présent nous semblent trop prêt), c’est trop ? Etant donné N’est-ce pas le moment d’être de l’UE. C’est le cas également du dois pouvoir expliquer aux Sué-
puis comme un mantra par élevés. Il faut être raisonnable et l’ampleur de la crise, n’est-ce solidaires ? point de vue de notre PIB. Nous dois comment j’utilise leur ar-
Mme Andersson et le premier mi- réaliste, tant sur la taille, que sur pas justifié ? Bien sûr. Et nous le sommes avons aussi une excellente coopé- gent. Il en va de la légitimité de
nistre, Stefan Löfven, dont le les délais et les conditions de l’oc- Soyons clairs : le fonds, quelle déjà. La Suède est un des plus gros ration. Si tous les Etats membres l’UE. D’ailleurs, je trouve très pro-
gouvernement, composé des troi de cette aide. que soit sa taille, ne va pas relan- contributeurs nets au budget de n’ont pas embrassé notre contre- voquant que des pays qui, de dif-
Verts et des sociaux-démocrates, cer l’économie européenne à lui l’UE. Mais il faut aussi se rappeler proposition, tous ne soutiennent férentes manières depuis le dé-
a poursuivi la politique d’austé- Dans le plan que vous avez tout seul. Même s’il est consé- d’où vient cet argent. Le fait que pas non plus le plan franco-alle- but de la crise sanitaire, ont violé
rité budgétaire menée en Suède présenté avec l’Autriche, quent, les budgets nationaux nous ayons une des dettes publi- mand. Qu’il y ait des discussions le marché intérieur, en bloquant
depuis la crise financière du dé- le Danemark et les Pays-Bas, sont et resteront bien plus im- ques les plus faibles en Europe au sein de l’UE est tout à fait nor- par exemple l’exportation d’équi-
but des années 1990, qui avait vous vous opposez au principe portants. Le budget européen ne [35 % du PIB] n’est pas arrivé juste mal. Depuis le début de la crise, pements médicaux [en mars, la
laissé le royaume exsangue. d’une subvention, proposé par représente que 1 % de nos PIB na- comme cela. Ce n’est pas un don nous avons montré que nous France avait saisi 4 millions de
Paris et Berlin. Pourquoi ? tionaux. Le fonds de relance peut de Dieu, mais le résultat d’un ef- étions capables de nous rassem- masques à Lyon, appartenant à
Vous vous opposez au plan Je suis en effet favorable à un être un complément pour les fort. Pendant plusieurs décennies, bler et nous mettre d’accord. une multinationale suédoise,
de relance franco-allemand. prêt, qui devra être remboursé par pays les plus durement touchés, les Suédois ont payé plus d’impôts dont la moitié était destinée à l’Es-
Que lui reprochez-vous ? les pays qui en bénéficieront. Pour déjà fortement endettés avant qu’ils n’ont perçu d’argent de Ne craignez-vous pas de faire pagne et l’Italie, ce qui avait failli
Nous pensons que l’UE [Union moi, c’est bien plus facile d’en ex- la crise. l’Etat. Nous avons pu ainsi rem- le jeu de l’extrême droite déclencher un incident diplomati-
européenne] a un rôle à jouer dans pliquer le principe aux retraités Mais si nous voulons relancer bourser notre dette publique, ces en Espagne ou en Italie, que entre Stockholm et Paris],
la relance de l’économie euro- suédois, qui ont payé des impôts l’économie, le plus important est vingt dernières années. Ce qui n’a ou même ailleurs ? nous parlent de solidarité. p
péenne. Nous avons déjà adopté élevés pendant de nombreuses que les ministres des finances et pas été fait partout. Nous sommes inquiets que ce anne-françoise hivert
coronavirus | 3
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

En Hongrie, Viktor
Orban renonce
à ses pleins pouvoirs
L’opposition et des ONG avaient dénoncé
un texte qui permettait au premier ministre
de légiférer par décrets sur de nombreux sujets

La pandémie menace vienne - correspondant régional


Le gouvernement

l’Europe d’une fracture L a Hongrie mérite des excu-


ses. » C’est ainsi que la mi-
nistre de la justice hon-
a privé les mairies
d’opposition
de ressources
économique majeure
groise, Judit Varga, a présenté,
mardi 26 mai, le projet de loi vi-
sant à mettre fin aux très contes-
fiscales cruciales,
tés pouvoirs spéciaux attribués à au nom de la lutte
Viktor Orban à la faveur de la
Les pays du Sud, les plus touchés par le Covid-19, n’ont lutte contre le coronavirus.
contre l’épidémie
pas de marge de manœuvre pour faire de la relance Adopté le 30 mars par le Parle-
ment hongrois, l’état d’urgence
avait donné au premier ministre été brièvement arrêtés après
nationaliste le pouvoir de légifé- avoir critiqué M. Orban sur Face-
londres - correspondance rer par décret sur de vastes sujets. book, avant que le parquet annule
bruxelles - bureau européen LA GRÈCE PLONGE L’opposition et des ONG hon- les poursuites face au scandale.

Q uand la pandémie a frappé l’Ita-


LITTÉRALEMENT. L’ESPAGNE ET groises avaient alors dénoncé un
texte qui donnait des « pleins
« Le gouvernement était le seul à
décider, sans aucun contre-pou-
lie en février, l’Europe se remet- L’ITALIE NE FONT PAS BEAUCOUP pouvoirs » au maître de Budapest, voir effectif, c’est ce qui qualifie un
tait à peine de la crise de la zone connu pour avoir multiplié les at- régime autoritaire », maintient
euro de 2012-2015 et les dispari- MIEUX, AVEC, ELLES AUSSI, teintes à l’Etat de droit depuis son Máté Szabó, de l’ONG de défense
tés économiques entre les pays européens retour au pouvoir, en 2010. Con- des droits civiques Tasz, qui était
étaient béantes. La récession historique
UNE BAISSE DE LEUR PIB trairement aux autres pays euro- parmi les plus critiques. Selon lui,
provoquée par le confinement vient de SUPÉRIEURE À 9 % CETTE ANNÉE péens, l’état d’urgence n’avait en « Viktor Orban avait surtout peur
nouveau accentuer ces divergences : les Hongrie aucune limite définie de de perdre sa majorité des deux
pays les plus touchés en Europe sont les durée. Et le texte prévoyait aussi tiers au Parlement au cas où cer-
plus endettés et les moins en mesure de de punir jusqu’à cinq ans d’em- tains de ses députés seraient tom-
consacrer des moyens importants à la re- mieux, avec, elles aussi, une baisse de leur prisonnement « la propagation bés malades, et cette loi lui per-
lance économique. A moyen terme, ces produit intérieur brut (PIB) supérieure à d’informations alarmantes ». Cer- mettait d’éviter ce risque. Mais
écarts croissants entre les Vingt-Sept font 9 % cette année. Quant à la France, elle ar- tains médias et responsables po- maintenant qu’il a compris que
courir de nombreux risques à l’Union rive juste derrière, dans ce triste palmarès. litiques étrangers avaient été jus- l’épidémie n’est pas aussi impor-
européenne (UE) : une nouvelle crise de la Dans ce contexte, ces pays se restrei- qu’à craindre l’établissement tante qu’attendu, il n’en a plus
zone euro, une montée de l’euroscepti- gnent aujourd’hui. Et cela se constate d’une « dictature », une exagéra- besoin ».
cisme, de nouvelles fractures au sein dans plusieurs indicateurs. Ainsi, alors tion désormais utilisée par le
d’une construction déjà mise à mal par la que les aides d’Etat que la Commission a pouvoir hongrois. Contre-pouvoirs affaiblis
succession en dix ans de plusieurs crises autorisées depuis l’apparition du virus « L’opposition a mené une cam- Avec sa super-majorité, M. Orban
(financière, migratoire et le Brexit). s’élèvent à 1 900 milliards d’euros, plus de pagne de désinformation sans peut de facto déjà librement mo-
« Si nous n’agissons pas de manière déter- la moitié (996 milliards) vient d’un seul précédent avec l’aide des médias difier la constitution, et les con-
minée, nous verrons des distorsions crois- pays : l’Allemagne, soit 29 % de son PIB. La libéraux dominants, tant en Hon- tre-pouvoirs ont été largement
santes sur le marché unique et des inégali- France (324 milliards d’euros) dépense en grie que sur la scène internatio- affaiblis ces dernières années.
tés sociales déstabilisantes », a ainsi lancé comparaison 13,4 % de PIB, l’Italie 17 % et nale », a ainsi fustigé Mme Varga, Plusieurs dispositions prises
Ursula von der Leyen, en présentant son la Belgique 11 %. En Espagne, le montant sans s’embarrasser d’une réalité pendant l’état d’urgence vont
plan de relance de 750 milliards d’euros tombe à 2,2 % seulement. nettement plus nuancée et du d’ailleurs être transposées dans
mercredi 27 mai. Voila pourquoi, a expli- fait que la Commission euro- le droit commun.
et ce jusqu’en 2058. Pour cela, « soit on aug- qué la présidente de la Commission euro- Mise sous tutelle péenne s’est, par exemple, abste- Enfin, le gouvernement a prévu
mente les contributions nationales des Vingt- péenne, elle souhaite que 500 milliards Shahin Vallée, économiste à la London nue d’ouvrir une nouvelle procé- la création d’un nouvel « état de
Sept, soit on réduit les dépenses européennes, d’euros soient transférés aux pays les plus School of Economics, s’est penché sur la dure de sanction contre la Hon- crise sanitaire » qui lui permettra
soit on trouve des “ressources propres” à l’Eu- touchés par le virus et ses conséquences différence entre ce que font la France et grie sur la base de ce texte. de pouvoir rapidement légiférer
rope, ce qui est ma solution préférée », a déve- économiques. Mardi, la Banque centrale l’Allemagne. Ainsi, les dépenses directes L’état d’exception devrait dé- à nouveau par décret dans plu-
loppé Mme von der Leyen, en évoquant la pos- européenne (BCE) ne disait pas autre en Allemagne sont deux fois plus impor- sormais être abrogé autour du sieurs domaines, sur simple
sibilité d’instaurer une taxe digitale ou de ré- chose. Dans son rapport sur les risques fi- tantes qu’en France, tout comme les ga- « 20 juin », selon le gouverne- autorisation de la directrice géné-
cupérer une partie des recettes générées par nanciers, elle estimait qu’à terme, si rien ranties apportées par l’Etat. Mais c’est sur ment hongrois. « Nous avons très rale de la santé, en cas de reprise
les droits d’émission de CO2. En clair, un pan n’était fait, « la possibilité de redénomina- les injections de capital dans des entrepri- bien géré la situation, bien mieux de l’épidémie. « Nous sommes
du budget européen ne dépendrait plus des tion [c’est-à-dire de sortie de l’euro d’un ses privées qu’il est le plus élevé : l’Allema- que des pays plus riches que censés nous excuser parce que le
Etats et la Commission lèverait elle-même pays] risque d’augmenter ». gne y a consacré 6 % de son PIB, soit six nous », a vanté Viktor Orban, lors gouvernement rend les pleins
des impôts. Une révolution, là aussi, dont les C’est un fait, l’ampleur de la pandémie fois plus que la France. Les deux pays, en de son interview radiophonique pouvoirs, alors que maintenant,
pays du Nord ne voulaient pas entendre par- n’a pas été la même dans tous les pays. revanche, ont débloqué environ 2 % de hebdomadaire, vendredi 22 mai, une seule personne pourra déci-
ler jusqu’ici et sur laquelle l’Allemagne a égale- Certains, comme l’Italie ou l’Espagne, la leur PIB pour des mesures de liquidités en blâmant « la gauche » pour ne der seule de décréter l’urgence,
ment donné des signes d’évolution. subissent de plein fouet. Quand d’autres, (en accordant par exemple des délais de pas l’avoir soutenu. sans accord du Parlement », a dé-
comme le Portugal ou l’Allemagne, comp- paiement pour les charges ou les impôts). noncé Akos Hadhazy, un des lea-
Marchandages tent moins de malades. « Tant que les pays d’Europe du Sud ne Décisions contestées ders de l’opposition.
A plus court terme, nombre d’éléments dans sauront pas quel sera l’accord européen Avec 505 décès enregistrés au Pour avoir organisé des mani-
le plan de relance de Mme von der Leyen feront Paralysie pour un plan de relance, ils ne s’autorise- 27 mai, la Hongrie a été large- festations de klaxon devant les
l’objet de discussions difficiles entre les Vingt- Quant au confinement qui a paralysé ront pas à dépenser plus – et à s’endetter ment épargnée par le coronavi- bureaux de M. Orban pendant
Sept. D’autant qu’ils devront aussi s’entendre l’économie mondiale, il a certes concerné plus – pour soutenir leur économie », expli- rus, comme le reste de l’Europe l’épidémie, ce député et quelques
sur les détails du budget européen pour la pé- la plupart des Vingt-Sept, mais il y a été que M. Vallée. D’autant « que nous sommes centrale. Certains de ses voisins, dizaines de ses soutiens doivent
riode 2021-2027. Entre les « frugaux », qui veu- moins long et moins difficile dans les également dans un monde où la réaction de comme la République tchèque, désormais payer plusieurs mil-
lent conserver leur rabais sur leurs contribu- pays qui s’en sont le mieux sortis, particu- la BCE est incertaine, après la décision de sont d’ailleurs déjà sortis de l’état liers d’euros d’amende infligés
tions et réduire le volume des dépenses agri- lièrement l’Allemagne. De plus, certains Karlsruhe [la Cour constitutionnelle alle- d’urgence. Et pendant ces deux par la police.
coles ainsi que les aides aux régions pauvres secteurs mettront bien plus de temps que mande a récemment critiqué l’action de la mois, plusieurs décisions contes- Malgré cela, les différents son-
(fonds de cohésion), le Sud, qui réclame plus d’autres à se remettre de cet épisode. banque centrale]», poursuit M. Vallée. tées ont été prises par le pouvoir dages montrent que la popularité
d’argent pour faire face à la récession, et les Ainsi le tourisme et le transport aérien, Que ce soit Rome, Madrid ou Athènes, et à la faveur de la centaine de dé- du Fidesz, le parti au pouvoir,
pays de l’Est, qui prétendent également à cette pour n’en citer que deux, ne sont pas prêts même dans une moindre mesure Paris, crets adoptés. reste intacte. « Viktor Orban n’a
manne mais seront très vigilants à ce que les de renouer avec leur niveau d’activité ces pays veulent à tout prix éviter de se re- Le gouvernement a, par exem- pas trop perdu de soutien, mais ce
fonds de cohésion ne soient pas sacrifiés, cela d’avant l’apparition du Covid-19. trouver dans une situation où, dans deux ple, fait vider de force des milliers n’est pas très difficile dans une si-
laisse présager des débats houleux. Manque de chance, les pays qui sont les ans, Bruxelles leur demanderait de retrou- de lits d’hôpital parfois occupés tuation de crise en général favora-
Mercredi, le chancelier autrichien conserva- plus touchés – notamment l’Italie et ver le chemin de la consolidation budgé- par des patients gravement mala- ble aux dirigeants », estime le po-
teur, Sebastian Kurz, qui dirige un gouverne- l’Espagne – sont aussi ceux qui sont les taire, ce qu’ils seraient bien incapables de des, ou privé les mairies d’opposi- litologue Peter Kreko. Selon lui,
ment de coalition avec les Verts, favorables au plus dépendants de ces activités. D’autres faire. Dès lors, ils auraient de plus en plus tion de plusieurs ressources fisca- « c’est maintenant que le plus dur
plan de relance européen, n’a pas opposé une Etats du sud de l’Europe, que le virus avait de mal à se financer sur les marchés et, les cruciales, officiellement au commence, avec la crise économi-
fin de non-recevoir à sa proposition, qu’il a relativement épargnés, comme la Grèce pour ceux en tout cas qui appartiennent à nom de la lutte contre l’épidémie. que brutale qui s’annonce ». p
considérée comme « une base de négocia- ou le Portugal, plongent avec la chute du la zone euro, il n’y aurait pas d’autre solu- Deux opposants ont également jean-baptiste chastand
tions ». « Il est difficile d’imaginer que cette pro- nombre de visiteurs. tion que d’accepter une mise sous tutelle,
position soit le résultat ultime de ces négocia- Ce sont ces mêmes pays qui ont le comme Athènes l’a déjà vécu il y a dix ans.
tions », a averti, pour sa part, un diplomate moins de moyens budgétaires – parce que « Le projet européen risque de sombrer. Il Hongrois, Tchèques et Slovaques
néerlandais. « Les quatre “frugaux” n’ont pas déjà très endettés – pour soutenir leur est clair que si les divergences économiques
tous la même sensibilité », juge un autre diplo- économie face à la crise. Conséquence, entre pays européens augmentent et si la peuvent voyager entre leurs trois pays
mate, « mais il y a une chose qui les unit, c’est comme le montrent les dernières prévi- crise accroît les différences entre divers pays Trois pays d’Europe centrale ont annoncé la réouverture immé-
leur volonté de ne pas perdre leur rabais ». Les sions de la Commission, publiées début européens, au lieu de [les] diminuer (…), il diate de leurs frontières terrestres communes, mercredi 27 mai.
marchandages sont ouverts… mai, l’Europe du Sud tombe en récession, sera très difficile de le maintenir en l’état », a La Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie, membres du
« Tout doit être fait pour avoir un accord en 2020, bien plus fortement que ses par- répété à plusieurs reprises Paolo Genti- groupe de Visegrad, ont décidé de permettre à leurs citoyens de
avant la pause estivale », a déclaré Charles tenaires du Nord. Et ses capacités de re- loni, le commissaire européen à l’écono- pouvoir de nouveau circuler librement entre ces trois pays pour
Michel, le président du Conseil européen. Car, bond sont, à en croire les projections pour mie. L’UE joue donc très gros dans cette des séjours inférieurs à 48 heures, sans avoir besoin de présenter
si les Vingt-Sept parviennent à s’entendre sur 2021, également moindres. crise, estime Mme von de Leyen : « Soit nous de test Covid-19 négatif ou de se soumettre à une quarantaine.
un plan de relance − l’unanimité est requise −, Ainsi, après des années de réduction de agissons seuls, laissant derrière nous les Comme l’ensemble de la région, ces pays ont été relativement
il faudra ensuite que les parlements natio- la sphère publique, et en proie à une dette pays, les régions et les gens et nous accep- épargnés par le coronavirus après avoir fermé quasi hermétique-
naux se prononcent. Et, vu la gravité de la ré- qui reste très élevée malgré des années tons une Union de riches et de pauvres. Soit ment leurs frontières, mi-mars. Sollicités, l’Autriche et la Pologne
cession, l’Europe n’a pas de temps à perdre. p d’austérité, la Grèce plonge littéralement. nous prenons la route ensemble. » p n’ont pas souhaité les rejoindre à ce stade. Les voyageurs venus
virginie malingre L’Espagne et l’Italie ne font pas beaucoup eric albert et v. ma. de France restent soumis à une interdiction d’entrée quasi totale.
4 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Pékin se prépare à une « nouvelle Adoption d’un code civil


chinois, sans avancer
guerre froide » avec Washington sur l’Etat de droit
Lors de sa session annuelle, l’Assemblée nationale populaire a adopté La compilation de textes vise à répondre
une disposition controversée sur la sécurité nationale à Hongkong aux besoins concrets de la population

pékin - correspondant le général Wei Fenghe, ministre de comme un affront par Pékin mais pékin - correspondant d’indépendance de la justice en
« Donald Trump

Q P
la défense. aussi par nombre de Chinois. Tout Chine. « La démocratie constitu-
ue retenir de la ses- est une part Dimanche 24 mai, Wang Yi, le comme l’adoption, quelques se- aradoxalement, la même tionnelle occidentale a des carac-
sion annuelle de l’As- ministre des affaires étrangères, maines plus tard, par le Congrès Assemblée nationale po- téristiques et des buts différents
semblée nationale
du problème. Il a avait accusé Washington d’entraî- du « Hong Kong Human Rights pulaire qui vote, jeudi [du système chinois]. Parmi eux,
populaire (ANP), le sapé la sécurité ner Pékin « au bord d’une nouvelle and Democracy Act » – qui condi- 28 mai, la loi sur la sécurité natio- il y a la séparation des pouvoirs, le
Parlement chinois, guerre froide ». Mardi, Xi Jinping, tionne le traitement particulier ac- nale restreignant les libertés à multipartisme, des élections géné-
qui s’est tenue du 22 au 28 mai ?
dans le détroit qui est également président de la cordé par les Etats-Unis à la place Hongkong, devait par ailleurs ap- rales, l’indépendance de la justice,
Cinq éléments. La désignation de Taïwan » Commission militaire centrale, a financière de Hongkong au degré prouver, le même jour, l’adoption une armée nationale et d’autres
d’un adversaire : les Etats-Unis. « ordonné aux militaires de réflé- d’autonomie dont dispose cette d’un code civil. Il n’existe, à ce caractéristiques. Ce sont les con-
PETER HAYS GRIES
Une expression : « Une nouvelle chir aux pires scénarios, d’intensi- région. Une loi que Washington jour, ni code civil ni code pénal en cepts de la classe capitaliste », ex-
professeur de politique chinoise
guerre froide. » Deux foyers de fier l’entraînement et la prépara- pourrait mettre en œuvre très pro- République populaire de Chine. pliquait, fin 2013, un document
tensions : Hongkong et Taïwan. tion au combat, de traiter rapide- chainement, selon des propos te- Après quatre tentatives non confidentiel destiné aux diri-
Une absence exceptionnelle : la ment et efficacement toutes sortes nus par le secrétaire d’Etat, Mike abouties (menées de 1954 à 1956, geants du Parti, connu sous le
prévision de croissance annuelle. quotidiennes des gens ». Dans un de situations complexes et de sau- Pompeo, mercredi 27 mai. de 1962 à 1964, de 1979 à 1984 et de nom de « Document N° 9 » et que
Une présence qui l’est tout pays très attaché aux plans quin- vegarder résolument la souverai- Les tensions pourraient s’éten- 1998 à 2002), la cinquième devrait beaucoup attribuent à Xi Jinping
autant : celle des masques, qui quennaux et aux stratégies en neté nationale, la sécurité et les in- dre à Taïwan. Vendredi 22 mai, être la bonne. Ce code civil com- lui-même.
rendent encore plus impénétra- tout genre, l’abandon d’une prévi- térêts de développement », selon dans son discours d’ouverture de porte une partie générale, adop-
bles les visages des députés. sion de croissance pour 2020 mais l’agence Chine nouvelle. Le même l’Assemblée, le premier ministre, tée en mars 2017, et six parties « Ce n’est pas une révolution »
Cinq éléments étroitement liés. aussi pour 2021 marque une véri- jour, Chen Daoxiang, comman- Li Keqiang, n’a – contrairement spécifiques (biens, contrats, « Il y a des droits nouveaux concer-
Le Covid-19 a ajouté une raison sa- table rupture. « Une vision à long dant de la garnison à Hongkong, aux années précédentes – pas pré- droits de la personne, famille, suc- nant la protection des mineurs,
nitaire au découplage économi- terme est nécessaire » pour « faire assurait que l’Armée populaire de cisé que la réunification avec cessions et responsabilité civile). l’environnement et le droit des af-
que que Donald Trump tente de face aux difficultés, risques et défis libération était « déterminée, con- Taïwan devait être « pacifique ». Pé- « C’est symbolique. Le code cons- faires mais ce n’est pas une révolu-
mettre en place. Le 22 mai, les actuels », a précisé Xi Jinping. Une fiante et capable de sauvegarder la kin et Washington jouent là un jeu titue une loi fondamentale qui a tion. C’est un code qui compile le
Etats-Unis ont mis trente-deux façon de reconnaître que les sécurité nationale ». dangereux. « Trump est une part une valeur supérieure aux législa- droit existant et s’inscrit dans le
nouvelles sociétés chinoises sur temps sont durs et vont le rester. du problème. Il a sapé la sécurité tions antérieures », explique Shi projet politique de la direction ac-
leur liste d’entreprises indésira- Le premier ministre, Li Keqiang, Jeu dangereux dans le détroit de Taïwan », estime Jiayou, professeur agrégé de droit tuelle », commente Stéphanie
bles sur le sol américain. S’ils hési- en a tiré les conséquences socia- De fait, on ne peut pas exclure une Peter Hays Gries, professeur de po- privé à l’université du Peuple de Balme, directrice de recherche à
tent à suivre Washington dans sa les : la stabilisation de l’emploi, le intervention de l’armée pour met- litique chinoise à l’université de Chine, l’un des experts consultés Sciences Po, responsable du pro-
croisade contre Huawei & Co, les maintien du niveau de vie et la vic- tre en œuvre la loi sur la sécurité Manchester. Mais le nationalisme pour la rédaction de ce code. Se- gramme « Loi, justice et société
Européens ne veulent plus dépen- toire de la lutte contre la pauvreté nationale adoptée jeudi 28 mai et de Xi Jinping, « qui a mis un terme à lon ce juriste, la partie la plus no- en Chine ». « On a cru, sous Deng
dre de l’industrie pharmaceutique sont ses trois priorités. destinée à mettre Hongkong au l’interdépendance pacifique avec vatrice est celle relative aux Xiaoping, que l’économie allait
chinoise. De leur côté, les Japonais Alors que la Chine a conclu une pas. Supposée rétablir l’ordre en l’Occident », n’est pas sans risque droits de la personne. Elle « réaf- changer la Chine. Puis, au début
subventionnent leurs entreprises trêve commerciale avec les Etats- permettant aux autorités de « pré- non plus. « Il y a des Chinois qui firme la dignité humaine et le du XXIe siècle, on a pensé que le
pour quitter la Chine. Pour la prin- Unis début janvier, elle s’aperçoit venir, stopper ou punir toute con- pensent pouvoir envahir Taïwan droit à l’intégrité du corps humain droit allait changer le pays et que
cipale gagnante de la mondialisa- qu’elle n’en tire aucun profit poli- duite qui met sérieusement en dan- sans prendre de risques. C’est dan- face aux menaces que représen- le respect des normes constitu-
tion économique, une parenthèse tique. « Virus chinois », Huawei, ger la sécurité nationale, telle que le gereux. Les supporters d’extrême tent notamment les technolo- tionnelles allait pouvoir offrir une
ouverte en 2001 avec son adhésion Taïwan, Hongkong, Xinjiang… séparatisme, la subversion du pou- droite de Trump voient Taïwan gies », ajoute-t-il. alternative politique. Mais cela a
à l’Organisation mondiale du chaque jour, Donald Trump et voir d’Etat, ou l’organisation ou comme une Chine libre et vont ré- « Il n’y a pas de contrôle de consti- échoué avec l’arrestation, en 2008,
commerce se referme. son entourage multiplient les at- l’exécution d’activités terroristes clamer une réponse », juge-t-il. tutionnalité des lois en Chine, la de Liu Xiaobo [auteur de la
taques contre Pékin. Si les Euro- aussi bien que des activités des for- Réélue triomphalement en jan- protection des droits fondamen- « Charte 08 » et Prix Nobel de la
« Période à haut risque » péens considèrent la Chine ces étrangères et menées de l’étran- vier et auréolée de sa gestion jugée taux et des droits du citoyen est paix en 2010]. Aujourd’hui, ce
Le président Xi Jinping en a tiré les comme un « rival » mais aussi un ger qui interfèrent dans les affaires remarquable du Covid-19, la prési- donc imparfaite malgré le fait n’est plus le droit mais un dessein
leçons, samedi 23 mai, devant « partenaire », les Etats-Unis la de Hongkong », cette loi provoque dente de Taïwan, Tsai Ing-wen, a qu’elle soit inscrite dans la Consti- techno-nationaliste qui est au
les conseillers économiques. La perçoivent comme « la menace la une nouvelle tension avec aggravé son cas, mercredi 27 mai, tution. Il faut donc accorder une cœur du projet central du Parti
Chine est « confrontée à un grand plus sérieuse ». Washington. Elle est également aux yeux de Pékin. A sa demande, protection efficace de ces droits par communiste », analyse-t-elle.
nombre de défis internationaux, De son côté, la Chine affirme ne une conséquence politique d’un le gouvernement de Taïwan va la juridiction civile », précise le spé- Dans un article paru fin 2019
notamment la récession économi- menacer personne mais, dès 2013, découplage économique mais mettre en place un plan destiné à cialiste. Il déplore néanmoins cer- dans la Revue internationale de
que mondiale, la forte baisse du Xi Jinping avait déclaré devant les aussi idéologique. accueillir les Hongkongais et à leur tains manques, notamment l’ab- droit comparé, Shi Jiayou notait
commerce et des investissements cadres du Parti communiste qu’à Depuis la reprise de leurs rela- venir en aide. Déjà, en 2019, plus de sence de droits pour les personnes prudemment que le nouveau
mondiaux, les turbulences des mar- très long terme « le capitalisme va tions diplomatiques en 1972, ja- 5 000 Hongkongais ont trouvé re- vivant en concubinage ou pour les code civil « a pour vocation de
chés financiers, les restrictions aux dépérir et le socialisme l’emporter ». mais les deux pays n’ont paru fuge à Taïwan, a-t-elle indiqué. « Le homosexuels. Contrairement à consolider les règles du droit exis-
voyages, les revers de la mondiali- Dès lors, pourquoi céder face à un aussi éloignés. Plus la Chine est ex- continent va encore accroître sa Taïwan, la Chine ne reconnaît pas tant en rationalisant les sources
sation économique, le protection- Occident en perte de vitesse ? Mal- posée à des pressions occidenta- pression sur l’île, surtout si Taipei le mariage entre personnes du du droit et de rénover le droit civil
nisme de certains pays et l’augmen- gré les difficultés actuelles, le bud- les, plus les Chinois ont tendance à devient le cœur des oppositions po- même sexe. « C’est un premier pas. chinois afin de répondre aux be-
tation des risques géopolitiques », get de la défense va augmenter de faire front avec leurs dirigeants, litiques à Pékin », note Antoine On a le temps », juge Shi Jiayou, qui soins réels de la société chinoise
a-t-il reconnu. 6,6 % en 2020. C’est moins que les même s’ils ne les portent pas dans Bondaz, de l’Institut français des se félicite que la Chine se soit ins- contemporaine ». L’avenir témoi-
Plus que jamais, l’accent est donc années précédentes mais davan- leur cœur. Le voyage à Washington relations internationales (IFRI). pirée du droit civil allemand mais gnera si cette démarche se révèle
mis sur la demande intérieure et tage que la plupart des autres mi- de Joshua Wong, le jeune leader ac- Ces derniers jours, en Chine, une aussi français, notamment pour comme un pari gagnant pour la
sur « le développement accéléré des nistères. La Chine est décidée à tiviste de Hongkong, et sa visite au publicité d’un type particulier ap- l’introduction, dans son droit, des communauté élargie des juristes
industries stratégiques, y compris montrer ses muscles. « La confron- Capitole en septembre 2019, où il a paraît à la télévision, juste avant le notions de « quasi-contrat » et de chinois dans la « Nouvelle ère du
l’économie numérique, la fabrica- tation stratégique sino-américaine été notamment reçu par Nancy journal de 19 heures : un spot à la « préjudice écologique ». socialisme à caractéristiques chi-
tion intelligente et de nouveaux est entrée dans une période à haut Pelosi, la chef des démocrates au gloire de la marine chinoise. p Même si les juges civils ont une nois » de Xi Jinping. p
matériaux pour la vie et la santé risque », a reconnu, samedi 23 mai, Congrès, avaient été perçus frédéric lemaître relative autonomie, il n’y a pas f. le.

Tensions frontalières entre la Chine et l’Inde dans l’Himalaya


Les armées des deux puissances se font face au Ladakh, s’accusant mutuellement de ne pas respecter le statu quo frontalier établi en 1962

bombay, pékin - correspondants des randonneurs en quête de pay- à des incursions illégales chez elle. dakh annexée au Tibet par Pékin situation aussi vite que possible,

L
Limite historique sages lunaires. La Chine, elle, reproche à l’Inde de en 1962, et dont l’intérêt est de cela aurait une incidence sur les re-
es litiges frontaliers ressur- du Cachemire CHINE Mercredi, le président améri- violer le statu quo de 1962 en me- donner un accès par le sud à la lations entre Pékin et New Delhi »,
gissent entre l’Inde et la cain, Donald Trump, a proposé sa nant actuellement des travaux province reculée du Xinjiang. affirme Long Xingchun, cher-
Chine, trois ans après le fa- médiation, alors que Pékin venait – une route et un pont – du côté de Jusqu’à présent, la quasi-totalité cheur à l’académie de la gouver-
ce-à-face de deux mois et demi AKSAI de faire savoir que la situation Daulat Beg Oldie, dernier village des médias chinois passaient nance régionale et globale de Pé-
auquel s’étaient prêtés les deux LADAKH CHIN était « globalement stable et sous avant l’accès au col de Karakoram. sous silence ces nouveaux accro- kin. Pour celui-ci, croire que le ra-
géants d’Asie sur le plateau de Do- contrôle ». Delhi, pour sa part, pré- Ces infrastructures découlent de chages avec l’Inde. Le ministre lentissement de la croissance
klam, dans la région du Sikkim, vient que « la souveraineté et l’in- l’initiative unilatérale prise par des affaires étrangères, Wang Yi, en Chine et les tensions avec
PAKISTAN
qui fait jonction avec le Bhoutan. Frontière de fait tégrité territoriale de l’Inde seront l’Inde dans la région sous l’œil ne les a pas évoqués, lors de sa Washington sont une chance pour
Mercredi 27 mai, au lendemain entre la Chine et l’Inde défendues, tout en faisant en courroucé de la Chine, en conférence de presse annuelle te- l’Inde constitue « un jugement in-
d’une réunion de crise autour du même temps tous les efforts diplo- août 2019. Dans le cadre de la prise nue en marge des deux sessions correct de l’ordre international ».
premier ministre indien, Naren- New Delhi NÉPAL matiques nécessaires ». de contrôle de l’Etat du Jammu-et- du Parlement chinois, dimanche Alors que l’année 2020 marque
dra Modi, 5 000 soldats ont pris la Cachemire, le gouvernement 25 mai. Mais le Global Times a le 70e anniversaire des relations
route du Ladakh, dans l’Himalaya, INDE 250 km Accrochages passés sous silence Modi a scindé la région pour don- rompu ce silence, mercredi. Le diplomatiques entre les deux
pour renforcer les effectifs mili- Cette nouvelle poussée de fièvre a ner naissance à deux « territoires quotidien nationaliste chinois pays, la pandémie de Covid-19
taires indiens déjà postés le long démarré le 5 mai, peu après la de l’Union » directement adminis- souligne qu’« à la différence des ajoute « des défis économiques et
de la Ligne de contrôle effectif fonte des neiges, lorsque militai- trés par Delhi. précédentes confrontations, la géopolitiques à des relations bila-
(Line of Actual Control, LAC). voyé, ces derniers jours, des ren- res indiens et chinois se sont sou- C’est ainsi que le 31 octobre 2019, dernière friction à la frontière n’a térales déjà fragiles », estime
Cette frontière opère une dé- forts équivalents. dain affrontés sur les rives du Pan- le Ladakh, un territoire perché en pas été causée par un accident, Mayuri Banerjee, chercheuse à
marcation de 3 488 kilomètres de Tout est prêt pour une énième gong Tso. Des dizaines de soldats altitude et grand comme deux mais résulte d’un mouvement pla- l’université Jadavpur de Calcutta.
part et d’autre du Népal, depuis la confrontation, dans la zone qui auraient été blessés des deux cô- fois la Belgique, avec une popula- nifié par New Delhi ». Le climat s’était déjà dégradé en
guerre éclair que s’étaient livrées sépare les cols de Karakoram tés, selon l’agence Bloomberg. Les tion de 274 000 habitants à Du côté indien, on considère, à avril, quand l’Inde avait com-
les deux puissances nucléaires (5 540 mètres d’altitude), au nord, 22 et 23 mai, les représentants des grande majorité bouddhiste, s’est l’inverse, que c’est la Chine qui a mencé à reprocher à la Chine de
en 1962, à l’issue de laquelle Pékin et de Shipki La (3 930 mètres), au deux armées ont tenté de trouver retrouvé détaché du Cachemire, à lancé les hostilités, en « entra- lui fournir des équipements de
s’était arrogé des territoires jus- sud. Avec, entre les deux, la vallée un terrain d’entente pour faire majorité musulmane. L’ambition vant » les patrouilles indiennes de lutte contre le Covid défectueux. p
qu’alors situés en Inde. L’Armée de la rivière Galwan et le célèbre baisser la tension, sans succès. de l’Inde est de le réunifier un jour routine le long de la LAC. « Si l’Inde guillaume delacroix
populaire de libération aurait en- lac de Pangong Tso, bien connu L’Inde accuse la Chine de procéder avec l’Aksai Chin, la partie du La- échouait à mettre un terme à cette (à bombay) et f. le. (à pékin)
6 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Donald Trump menace de « fermer » Twitter


Le président a critiqué la décision du réseau social d’ajouter une mise en garde à ses messages

washington - correspondant
« Ces Tweet

D
onald Trump a multi- contiennent
plié les menaces,
mercredi 27 mai.
des informations
Après avoir accusé, la potentiellement
veille, la plate-forme Twitter
d’« interférer » dans la campagne
trompeuses
électorale américaine, le prési- sur le processus
dent des Etats-Unis a promis de
« réguler fortement ou de fermer »
électoral »,assure
les réseaux sociaux. Sa porte-pa- un porte-parole
role, Kayleigh McEnany, a évoqué
la signature, jeudi, d’un décret
de la société
présidentiel dont le contenu a
immédiatement suscité de nom-
breuses interrogations compte que de Twitter. Cette société « est
tenu des pouvoirs réduits du chef en train de brider complètement la
de l’Etat en la matière en cas de liberté d’expression et, en tant que
blocage au Congrès. président, je ne les laisserai pas
Cette réaction courroucée a été faire ! », a pesté Donald Trump.
déclenchée par la décision inédite « Nous avons toujours su que la Si-
et spectaculaire de Twitter d’ajou- licon Valley ferait tout son possible
ter une mise en garde à deux mes- pour empêcher le président Trump
sages publiés mardi par Donald de transmettre son message aux
Trump, dans lesquels il défendait électeurs », a renchéri son direc-
la thèse contestée selon laquelle teur de campagne, Brad Parscale.
le vote par correspondance facili- La décision de Twitter s’inscrit
terait la fraude électorale. Le pré- dans une démarche qui l’a con-
sident ne cesse de répéter cette af- duit à refuser de publier des
firmation alors que la pandémie publicités politiques, à la diffé-
de Covid-19 incite de nombreux rence du mastodonte Facebook.
Etats à envisager d’étendre ce En mars, la firme avait déjà retiré
mode de scrutin pour éviter le ris- deux messages du compte offi-
que de contagion. Il est revenu à ciel du président du Brésil, Jair
la charge mardi en ciblant la Cali- Bolsonaro, dans lesquels il Donald Trump en visite dans une usine à Ypsilanti (Michigan), dans le nord-est des Etats-Unis, le 21 mai. ALEX BRANDON/AP
fornie, théâtre potentiel, selon remettait en cause le confine-
lui, d’« une élection truquée ». ment décidé pour lutter contre la
pandémie. qui ne lui appartient pas, la mé- ma femme, qui avait une maladie ça dans cette histoire. Une liaison nalité éminente des médias est un
Folles rumeurs Le recours permanent de Do- moire de ma femme décédée, et il cardiaque non diagnostiquée, a extraconjugale ? », avait insisté meurtrier relève des fonctions
Pour la première fois, Twitter a nald Trump à son compte, suivi l’a pervertie par calcul politique, fait une chute et sa tête a frappé Donald Trump, le 24 mai. officielles du président, mais les
ajouté un lien au message du par 80 millions d’abonnés, et avait écrit Timothy Klausutis. Ma son bureau. Elle a été retrouvée Twitter a réagi mardi en assu- précédents sont clairs : il serait
président invitant ses lecteurs à l’écho qu’il donne aux rumeurs femme mérite mieux. » morte le lendemain matin », rant être « profondément désolé presque impossible de gagner un
vérifier ses affirmations. Il ren- les plus folles, place l’entreprise Excédé par l’un des deux anima- avait-il écrit, en rappelant les ré- de la douleur que ces déclarations procès contre lui », avait estimé,
voie à un court article indiquant dans une position délicate. Elle teurs de la matinale de la chaîne sultats de l’autopsie qui n’ont et l’attention qu’elles suscitent en 2017, un juriste, Bradley Moss,
que le président a publié « une est tiraillée entre le souci revendi- MSNBC, Joe Scarborough, un an- jamais été contestés. Le jour du causent à la famille » tout en refu- dans une tribune publiée par le
série d’allégations » qui sont qué de lutter contre la désinfor- cien représentant républicain de drame, la jeune femme avait sant d’intervenir. « Un simple uti- site Politico.
« sans fondement, selon CNN, le mation, et le respect du premier Floride au verbe acéré, le prési- confié à un témoin qu’elle ne se lisateur comme moi serait exclu Dans son combat contre Twit-
Washington Post [deux médias amendement de la Constitution dent avait ravivé une première sentait pas bien. [s’il publiait des messages ter, Donald Trump peut compter
régulièrement critiqués par Do- qui sanctuarise la liberté d’ex- fois, en 2017, le souvenir du décès comme ceux du président] », sur les réseaux ultraconserva-
nald Trump] et d’autres ». « Les ex- pression aux Etats-Unis. de Lori Klausutis, alors assistante Théories du complot avait pourtant estimé Timothy teurs qui relayent ses théories du
perts affirment que les bulletins de Twitter est d’ailleurs resté de l’élu, retrouvée morte à son Donald Trump a relancé ses insi- Klausutis en se fondant sur les complot. Les élus républicains du
vote envoyés par la poste sont très sourd à la supplique d’un ingé- bureau. Donald Trump avait alors nuations depuis deux semaines, règles du réseau social. Congrès se sont en revanche peu
rarement liés à la fraude électo- nieur en informatique, Timothy laissé entendre que cette dernière demandant l’ouverture d’une en- En l’absence de modération de mobilisés pour soutenir le prési-
rale », conclut le texte. Klausutis, qui a demandé de sup- avait peut-être été assassinée, évo- quête sur une mort, selon lui, la part de Twitter, le président des dent sur ce sujet. La numéro trois
« Ces Tweet contiennent des in- primer des messages de Donald quant « un mystère non résolu ». « non élucidée », à laquelle Joe Etats-Unis dispose d’une impu- à la Chambre des représentants,
formations potentiellement trom- Trump dans lesquels ce dernier Comme l’a rappelé Timothy Scarborough serait lié. « Est-ce nité presque totale d’un point de Liz Cheney, a même condamné
peuses sur le processus électoral et agite une théorie du complot Klausutis dans sa lettre au res- qu’il peut s’en tirer avec un meur- vue pénal grâce à une loi adoptée les attaques visant Joe Scarbo-
ont été signalés pour fournir du visant la mort de son épouse, il y ponsable de Twitter, Jack Dorsey, tre ? », avait-il écrit le 12 mai. « Une en 1988 qui protège de manière rough, tout comme le Wall Street
contexte additionnel au vote par a près de deux décennies. « Je les conditions de la mort de sa jeune coureuse de marathon s’est extensive les employés fédéraux Journal, le Washington Examiner
correspondance », a assuré une vous demande d’intervenir dans femme, retrouvée morte à son donc évanouie dans son bureau, contre des poursuites pour diffa- et le New York Post, qui défendent
porte-parole du réseau social en ce cas parce que le président des bureau, ont été établies de longue s’est cogné la tête et est morte ? Je mation. « Cela semble fou de pen- généralement le président. p
se référant à une nouvelle politi- Etats-Unis a pris quelque chose date. « Il y a près de dix-neuf ans, pense qu’il y a beaucoup plus que ser que suggérer qu’une person- gilles paris

Le coronavirus, nouvel élément de la «guerre culturelle» aux Etats-Unis


L‘attitude de Donald Trump et celle, aux antipodes, de Joe Biden résument la polarisation croissante de la société américaine

washington - correspondance président, du « politiquement cor- que que les démocrates sont deux ordre dispersé selon les Etats, et la tête d’un Etat démocrate. » Ces
« Les conservateurs

S
rect ». « Les présidents sont censés fois plus susceptibles que les ré- si l’attitude face à la pandémie résultats sont aux antipodes des
i une image devait illustrer diriger, pas se montrer faussement publicains de porter un masque sont moins enclins évolue, elle conserve des lignes performances du président des
le dernier front ouvert dans virils », a asséné M. Biden. « à chaque fois qu’ils sortent » partisanes. Selon un sondage Etats-Unis, qui n’a joui d’aucun
la guerre culturelle qui em- Ces passes d’armes entre les − 70 % contre 37 %. Et, alors que
à accepter qu’un pour Politico, la proportion de ré- rebond bipartisan durant la crise.
brase régulièrement les Etats- deux hommes résument l’appro- 72 % des Américains estiment que gouvernement publicains privilégiant la lutte « Il n’a pas changé la tonalité de
Unis, le large masque noir de Joe che partisane que la gestion de la le président devrait se couvrir le contre le virus à la relance de son discours, conservant une rhé-
Biden, lundi 25 mai, ferait l’affaire. pandémie du Covid-19, et les me- visage lors de ses rencontres,
leur dicte leur l’économie a perdu 22 points torique clivante, et n’a pas bénéfi-
Pour sa première sortie de son sures prises pour la contenir, ont seuls 48 % des républicains parta- mode de vie » entre avril et mai, passant de 65 % cié d’une hausse de popularité.
domicile après deux mois de con- suscitées dans le pays. Certes, gent cette opinion (un chiffre qui à 43 %, comme en écho aux ap- Mais sa base lui reste fidèle : le sou-
RACHEL KLEINFELD
finement scrupuleusement res- tous les républicains ne suivent tombe à 43 % chez les hommes). pels répétés et précoces de tien au président est devenu un
chercheuse
pecté, le candidat démocrate à pas M. Trump dans son refus des Pour Rachel Kleinfeld, cher- M. Trump à « rouvrir le pays ». élément central de l’identité de ces
l’élection présidentielle de no- précautions minimales. Le gou- cheuse au cercle de réflexion Car- Néanmoins, une majorité d’Amé- électeurs. Ils n’ont nulle part où
vembre, a, en ce jour de Memorial verneur républicain du Dakota negie Endowment for Internatio- ricains (56 %) s’inquiètent tou- aller s’ils lui retirent leur soutien. »
day, déposé une gerbe au monu- du Nord, Doug Burgum, fervent nal Peace, « ces différences de réac- teurs sont idéologiquement pro- jours davantage de la situation L’insistance de M. Trump à exiger
ment aux morts proche de chez soutien du président, a plaidé tion entre républicains et démo- business et la fermeture des entre- sanitaire que de l’économie (en la réouverture « immédiate » des
lui, dans le Delaware. Un déplace- non sans émotion pour que son crates sur le redémarrage du pays, prises les gêne davantage. De plus, baisse de huit points). lieux de culte relève de ce calcul,
ment qu’il a effectué masqué, Etat ne tombe pas, « comme la manière d’interagir les uns avec les tendances libertariennes au sein Cette préoccupation explique visant directement l’électorat re-
comme le recommandent les con- d’autres », dans « les divisions les autres, le confinement… » s’ex- du parti conservateur expliquent aussi le brouillage, par endroits, ligieux, son noyau dur.
signes fédérales de lutte contre le politiques et idéologiques » sur pliquent par des raisons idéologi- qu’ils sont moins enclins à accepter des lignes politiques, relève Dans un même mouvement
Covid-19. l’opportunité de se protéger. Son ques et sociologiques. « Globale- qu’un gouvernement leur dicte leur Mme Kleinfeld. « On a vu des gou- bravache, le président a, le 25 mai,
Dans les heures qui ont suivi, le collègue de l’Ohio, Mike DeWine, ment, les personnes vivant dans mode de vie : se tenir à distance, verneurs travailler au-delà des li- donné « une semaine » au gouver-
président des Etats-Unis, qui pour a renchéri : « Porter un masque n’a les endroits les plus touchés à la porter un masque, se faire tester… » gnes partisanes entre Etats voi- neur démocrate de Caroline du
sa part refuse toute protection, a rien à voir avec la politique ; il fois par la maladie et la crise éco- Une enquête du New York Times a sins. Et ceux qui ont pris des mesu- Nord pour autoriser le parti
retweeté le message moqueur s’agit d’aider les autres. » nomique sont majoritairement confirmé que la pandémie frap- res fermes contre le virus voient républicain à tenir, comme
d’un journaliste de Fox News, qui démocrates : il s’agit de la popula- pait de manière disproportionnée leur taux d’approbation augmen- prévu, sa convention en août à
ironisait sur ce masque mangeant La santé ou le travail tion des grandes villes, des minori- les comtés démocrates. Les ré- ter de manière bipartisane. Ainsi Charlotte. Un rendez-vous où
le bas du visage du septuagénaire. Mais, globalement, le sujet n’a tés, des travailleurs essentiels qui gions où M. Trump l’a emporté du gouverneur du Kentucky, un pourraient se retrouver jusqu’à
En réponse, M. Biden s’est em- pas échappé à la polarisation doivent choisir entre leur santé et en 2016 n’ont enregistré que 27 % démocrate élu de justesse dans un 50 000 personnes… Censé tenir
pressé d’accoler cette photo à son croissante de la société améri- leur travail… », précise-t-elle. des contaminations et 21 % des Etat rouge [républicain], en dé- sa convention quelques jours
profil Twitter. Avant de traiter, caine. Un sondage de la fondation A contrario, une partie de l’élec- morts, alors qu’elles comptent cembre : 80 % de ses concitoyens plus tôt dans le Wisconsin, le
mardi, Donald Trump de « parfait Kaiser, publié mercredi 27 mai, le torat républicain vit dans des Etats 45 % de la population. approuvent son action contre le parti démocrate, lui, réfléchit à
crétin », pour ses attaques contre le jour où le pays a recensé plus de moins peuplés, dans des zones ru- Ces dernières semaines, le dé- virus. Même phénomène pour ce- un rassemblement virtuel. p
port du masque, relevant, selon le 100 000 morts du Covid-19, indi- rales moins touchées. « Ces élec- confinement s’est effectué en lui du Maryland, un républicain à stéphanie le bars
coronavirus | 7
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

▶▶▶

Mairies : un second tour si particulier


Pour favoriser la participation le 28 juin, certains plaident pour le rétablissement du vote par correspondance

C
’est reparti pour un tour. sation de la crise sanitaire pour deux questions prioritaires de virus ». Avec le virus, il faudra aux annonces de l’exécutif, ont eu
Le décret est paru au éviter une débâcle électorale ». constitutionnalité qui lui ont été donc organiser les conditions de « ON NE PEUT PAS peur. Cela crée une atteinte au
Journal officiel du jeudi
28 mai : « Les électeurs
A 20 heures, le président de la
République prononce une allocu-
transmises, le 26 mai, par le
Conseil d’Etat. La première vise à
la campagne électorale et du
scrutin de manière à éviter sa pro-
ACCEPTER LA SITUATION principe d’égalité et une discrimi-
nation à l’encontre des plus
sont convoqués le dimanche tion solennelle. Face à « la plus l’annulation du premier tour des pagation tout en favorisant la par- DU PREMIER TOUR, fragiles. Ce risque ne peut pas être
28 juin 2020 en vue de procéder au grave crise sanitaire qu’ait connue élections municipales dans tou- ticipation. Mercredi 27 mai, le mi- accepté. »
second tour du renouvellement la France depuis un siècle », il ex- tes les communes de France. La nistre de l’intérieur, Christophe AVEC UNE ABSTENTION M. Bayrou annonce que le
des conseils municipaux et com- horte les personnes âgées de plus seconde à l’annulation du pre- Castaner, et la ministre de la cohé- groupe MoDem de l’Assemblée
munautaires, des conseillers de de 70 ans ou souffrant de mala- mier tour dans les communes de sion des territoires, Jacqueline
MONUMENTALE » nationale va déposer une propo-
Paris et des conseillers métropoli- dies chroniques à rester chez elles plus de 1 000 habitants où des Gourault, se sont entretenus FRANÇOIS BAYROU sition de loi de manière à ouvrir la
tains de Lyon, dont le premier tour et à limiter leurs déplacements. maires auraient été élus avec les successivement avec les repré- maire de Pau possibilité du vote à distance, par
a eu lieu le 15 mars 2020. » Pour autant, « rien ne s’oppose à ce voix de moins de 25 % des inscrits, sentants des formations politi- correspondance ou par Internet.
Il précise en outre que la période que les Français, même les plus vul- comme, par exemple, François ques puis avec les associations « Comment entendre qu’un cer-
complémentaire de dépôt des nérables, se rendent aux urnes » Baroin à Troyes ou Gérald Darma- d’élus sur ces deux thèmes. candidats, accepter des profes- tain nombre de nos concitoyens
déclarations de candidature est pour le premier tour des munici- nin à Tourcoing (Nord). sions de foi de quatre pages au soient détournés du vote alors que
ouverte jusqu’au mardi 2 juin à pales, ajoute-t-il, afin d’« assurer la Et que faire des résultats du pre- « Réinventer » la campagne lieu de deux… Une instruction de les moyens existent pour que le
18 heures. Près de trois mois et continuité de notre vie démocrati- mier tour ? Le gouvernement a fait D’ores et déjà, un décret paru au la garde des sceaux devrait être droit de vote effectif soit rétabli ?,
demi sépareront donc les deux que et de nos institutions ». le choix de les considérer comme Journal officiel du 28 mai prévoit prochainement publiée afin interroge l’ancien ministre. Je suis
tours de ces élections municipa- acquis. Ainsi, 30 143 communes que les procurations établies pour d’élargir le contingent des offi- sûr qu’il existe une majorité pour
les quand d’ordinaire une seule « Vivre avec le virus » dont les conseils municipaux ont le second tour initialement prévu ciers de police judiciaire habilités cela à l’Assemblée nationale et au
semaine les espace. Mais ce scru- Le 15 mars, sur les quelque 46 mil- été intégralement renouvelés dès le 22 mars restent valables pour le à recueillir les procurations, no- Sénat, et les maires de toutes sensi-
tin n’a rien d’ordinaire. Le pre- lions d’électeurs inscrits, seuls le 15 mars ont pu procéder à leur 28 juin. En outre, les plafonds des tamment dans les établissements bilités partagent ce sentiment. »
mier tour, déjà, s’est tenu dans un 20,5 millions se rendent aux ur- installation ces derniers jours. dépenses électorales pour les lis- d’hébergement pour les person- Si le président de la République
contexte si particulier. nes, soit à peine 44,6 % de partici- Dans les 4 922 communes, arron- tes présentes au second tour ont nes âgées dépendantes. Une ne s’est pas exprimé sur le sujet,
Petit retour en arrière. Trois pation. Le lendemain, le chef de dissements ou secteurs qui res- été rehaussés de 20 %. Reste à pré- même personne pourra-t-elle dé- le premier ministre, lui, a fait
jours avant le premier tour, le l’Etat prononce une nouvelle allo- tent à pourvoir, la loi d’urgence sa- ciser les conditions dans lesquel- tenir deux procurations ? La ques- part de ses réserves. « Je m’effor-
12 mars, la France compte cution, suivie par 35,3 millions de nitaire du 23 mars 2020 prévoyait les va s’effectuer cette campagne tion est en cours d’évaluation. cerai de convaincre l’exécutif de
2 876 cas diagnostiqués liés à personnes. Il annonce une limita- que le second tour ait lieu au plus dans un pays encore marqué par Reste le sujet du rétablissement cette nécessité », assure M. Bay-
l’épidémie de Covid-19. Le virus a tion stricte des déplacements et le tard fin juin, faute de quoi il serait le confinement et la crise sani- du vote par correspondance. Le rou. Lui-même candidat à Pau,
alors causé la mort de 61 person- report du second tour des élec- nécessaire de recommencer l’en- taire. Gestes barrières, port du gouvernement émet « quelques où il est arrivé en tête du premier
nes en France. « Les urnes ou la tions municipales. semble des opérations électorales. masque, distanciation physique, doutes » sur les modalités de son tour avec 45,8 % des suffrages, il
vie », s’interroge un éditorial du Fallait-il, dans ces conditions, Après avoir consulté les associa- proscription des grands rassem- organisation. Le président du se dit convaincu que « cette cam-
Monde. Emmanuel Macron a bien maintenir le premier tour ? La tions d’élus et les représentants blements, obligent à en « réinven- MoDem, François Bayrou, lui, pagne va amener les candidats à
envisagé un report du premier question, depuis, ne cesse de divi- de forces politiques, Edouard Phi- ter » les modalités. n’en a pas. « On ne peut pas accep- être imaginatifs, parce que la
tour des élections municipales. Le ser les milieux politique et juridi- lippe a fixé la date du second tour Plusieurs suggestions ont été ter la situation du premier tour, forme des campagnes électorales
chef du parti Les Républicains, que. Il est d’ores et déjà acquis que au dimanche 28 juin, soulignant émises : allouer deux panneaux avec une abstention monumen- est un peu usée ». « Tous les défis
Christian Jacob, a balayé cette hy- de nombreux contentieux seront la nécessité « de vivre avec le virus électoraux par liste au lieu d’un, tale, déclare au Monde le maire de sont créateurs de chances nouvel-
pothèse, dénonçant « un coup de soulevés. Le Conseil constitution- et donc de faire vivre notre démo- nouer des partenariats médias Pau. Les Français, confrontés au les », espère-t-il. p
force institutionnel » et une « utili- nel va avoir à se prononcer sur cratie avec ce virus et malgré le pour faciliter les débats entre les développement de l’épidémie et patrick roger
8 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

L’incertitude plane
sur le second tour
marseillais
La succession de Jean-Claude Gaudin
est toujours incertaine. La gauche espère
s’unir face à la candidate LR, Martine Vassal

marseille - correspondant du Rassemblement national (RN)

M
Stéphane Ravier confirment leur
ise sous cloche au implantation et semblent bien
soir du premier placés pour une réélection.
tour des élections A gauche, le PM espère boucler,
municipales, la si- « d’ici à la fin de la semaine », un
tuation politique à Marseille réap- accord de fusion avec Debout Mar-
paraît soixante-dix jours plus tard seille, pôle écologiste mené par
dans toute son incertitude. Et l’hy- Europe Ecologie-Les Verts (EELV),
pothèse d’un conseil municipal dont le choix d’autonomie au pre-
sans majorité absolue, pressentie mier tour a tourné à l’échec. Sébas- Martine Vassal, candidate LR, dans un hangar de fabrication de masques, le 15 mai, à Marseille. VALÉRIE VREL/MAXPPP
depuis quelques mois, devient tien Barles, candidat EELV crédité
désormais crédible aux yeux des de 8,10 %, loin des 13,69 % de Yan-
états-majors locaux. A plus d’un nick Jadot aux élections européen-
mois du second tour, ces derniers
élaborent déjà leurs stratégies
pour l’élection du maire par les
nes de 2019, a annoncé son rallie-
ment à Michèle Rubirola. Mais,
certains de ses colistiers, non
soutenir, parfait, mais il n’est pas
concevable pour nous de s’allier
avec le parti présidentiel », répond
RN de prendre ce secteur et donne-
rait Marseille à la gauche », plaide
l’entourage de la parlementaire,
Lyon : vers un accord
entre Collomb et LR
101 conseillers municipaux. Voire consultés sur ce choix, menacent le socialiste Benoît Payan, porte- qui s’étonne de n’avoir reçu aucun
pour la prise de la métropole Aix- de se maintenir si le Printemps parole du PM. appel de Michèle Rubirola.
Marseille-Provence, qui suivra. « les traite comme des vaincus et « Samia Ghali a cherché à obtenir
Le 15 mars, les listes de droite ne non des partenaires ». Mercredi « Je ne me trompe pas d’alliés » l’investiture LRM, demande l’inter-
sont pas arrivées en tête sur l’en-
semble de la ville. Une première
27 mai, un second round de négo-
ciations s’est tenu dans la soirée.
L’un des grands enjeux de l’entre-
deux-tours reste toutefois l’atti-
vention de l’armée dans les cités et
incarne le système politique mar-
Pour contrer la poussée verte, l’ancien
depuis 1995 et l’avènement de Le PM, coalition réunissant une tude du chef de file LRM Yvon Ber- seillais », rappelle, en guise d’expli- ministre de Macron et la droite se rapprochent
Jean-Claude Gaudin, maire Les Ré- dizaine de formations politiques land dans le 4e secteur, où il peut cation, le communiste Jean-Marc
publicains (LR) qui ne se repré- et de collectifs citoyens, ne semble se maintenir et affaiblir ainsi Mar- Coppola, qui mène la liste du PM
sente pas après quatre mandats. pas décidé à élargir plus loin son tine Vassal. Chez LRM, on réfute la dans le 8e secteur. « Entre Martine
Ce séisme a confirmé le rejet de arc avant le dépôt des listes. rumeur qui court la ville d’un ac- Vassal et quelqu’un qui, comme lyon - correspondant juge « aventureuse ». A droite,

G
l’équipe du maire sortant, ampli- Il ignore ainsi les appels du pied cord déjà validé entre M. Berland Samia, a toujours combattu Gau- beaucoup pensent que la crise
fié par une abstention culminant d’une partie de LRM. « Le Prin- et la candidate LR, qui se connais- din, je ne me trompe pas d’alliés », érard Collomb va-t-il pas- sanitaire aura pour effet d’inciter
à 67,24 %. La présidente (LR) de la temps doit comprendre que pour sent bien. « Si l’on a écouté ce qu’a tempère un autre cadre du PM. ser une alliance avec la l’électorat à revenir aux options
métropole Aix-Marseille et du prendre Marseille, il faut recentrer dit Yvon pendant trois mois, on ne A droite, la fracture entre Mar- droite, pour tenter de re- classiques et rassurantes, axées
département, Martine Vassal, ses propositions et savoir rassem- peut imaginer une seconde une tine Vassal et le sénateur Bruno trouver son fauteuil de président sur la sécurité, sociale et écono-
candidate adoubée par M. Gaudin, bler », édicte ainsi Pascal Chamas- fusion avec celle qui représente le Gilles (10,65 % des voix), qui peut de la métropole de Lyon ? L’ancien mique, compatible avec le dis-
compte plus de 1 800 voix de sian, 7,48 % dans le 6e secteur, système Gaudin qui a plombé maintenir ses listes dans trois sec- ministre de l’intérieur mène cours de Gérard Collomb.
retard sur l’écologiste Michèle membre des négociateurs dési- Marseille », rappelle William El- teurs, reste vive. « Je peux toujours d’intenses tractations, à l’appro- Etienne Blanc a très tôt ménagé
Rubirola (23,44 % contre 22,32 %), gnés par LRM. « S’ils veulent nous man, son directeur de campagne. devenir maire de Marseille », assure che de la clôture des listes pour le l’ouverture dans sa campagne.
tête de liste de l’union à gauche Au nord, deux autres enjeux le parlementaire, qui rejette l’idée second tour. Les négociations « Gérard Collomb n’a pas été un
Printemps marseillais (PM). captent l’attention. Le 7e secteur, lancée par son vieil ami Renaud lyonnaises se jouent sur fond de socialiste comme les autres, il n’a
Les Républicains, solides dans où le PM se déchire sur l’idée de Muselier, président (LR) de la ré- double élection municipale et pas été un socialiste de rupture »,
leurs fiefs du sud de la ville, peu- LES RÉPUBLICAINS, maintenir une liste face au séna- gion Provence-Alpes-Côte d’Azur, métropolitaine. Ce schéma de la avait-il déclaré dès la présenta-
vent encore prétendre remporter
trois des huit secteurs. Le PM, lui,
SOLIDES DANS teur Ravier et au candidat LR
David Galtier, arrivés en tête. Un
d’une alliance « anti-Printemps »
réunissant autour de Mme Vassal,
dernière chance laisserait la
métropole à M. Collomb, candi-
tion de son programme, le 16 jan-
vier, à l’Hôtel Sofitel. Le candidat
vire en tête dans tout le centre et LEURS FIEFS DU SUD choix qui entraînerait une trian- les « marcheurs » d’Yvon Berland, dat officiellement investi par La LR notait encore, faisant allusion
vise aussi un triplé. Il menace gulaire favorable au RN mais Samia Ghali et ses propres trou- République en marche (LRM), et à Michel Noir et à Raymond
même directement Martine Vas- DE LA VILLE, PEUVENT assurerait, peut-être, quelques pes. Autant de candidats qui négo- ouvrirait la porte de la mairie à Barre : « Gérard Collomb a repris
sal dans son 4e secteur. Reste les conseillers municipaux au PM. Et cient les uns avec les autres, et Etienne Blanc, candidat Les Répu- toute une série de dossiers de ses
cas atypiques des deux secteurs
ENCORE PRÉTENDRE le 8e secteur, où la sénatrice Samia pourraient, si aucune autre solu- blicains (LR). L’objectif commun prédécesseurs. » L’avocat plaide la
du nord de Marseille, où les vain- REMPORTER TROIS Ghali appelle à un front républi- tion n’apparaît, tenter de dessiner aux deux mouvements étant de continuité historique lyonnaise,
queurs de 2014, la sénatrice ex-so- cain derrière elle. « Une alliance une troisième force. p barrer le chemin aux écologistes, avec passage de témoin à la droite.
cialiste Samia Ghali et le sénateur DES HUIT SECTEURS avec le Printemps empêcherait le gilles rof arrivés largement en tête au pre-
mier tour, dans huit des neuf ar- Déroute
rondissements de la ville de Lyon, De son côté, Gérard Collomb a lui
et huit des quatorze circonscrip- aussi établi une passerelle à

A Paris, Agnès Buzyn sort de son silence tions de la métropole.


Les candidats Europe Ecologie-
Les Verts (EELV) sont tout près
droite, en allant soutenir Emma-
nuelle Haziza à Villeurbanne.
Transfuge LR, la candidate bri-
d’un accord avec les listes de la guait la mairie, alors que le député
La candidate LRM espère « ne pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs » « gauche unie », ce qui leur per- (LRM) Bruno Bonnell se présen-
met d’envisager de prendre la tait à l’élection métropolitaine. Ce
mairie. Pour la métropole, les pro- qui ne leur a pas réussi, avec des

A
jections sont plus compliquées, résultats largement sous la barre
gnès Buzyn a retrouvé la en dépit de la crise sanitaire liée était « très faible », c’est justement seul, d’annuler les élections, la avec des listes et des étiquettes va- des 10 %. Mais le signal était
parole. Silencieuse de- au Covid-19. « Je suis partie en sa- que son pressentiment était peu veille de celles-ci ». riables selon les secteurs, et les donné d’une recomposition aux
puis le 17 mars, l’an- chant que les élections n’auraient partagé par les scientifiques, sou- A présent, Agnès Buzyn s’af- discussions semblent plus ten- multiples combinaisons possi-
cienne ministre de la santé a pas lieu », avait-elle confié au ligne-t-elle. A l’époque, « il y avait firme « totalement déterminée ». dues avec d’autres partenaires de bles, dans un climat bien chan-
confirmé, mercredi 27 mai, sa dé- Monde. Ajoutant : « On aurait dû moins de 300 cas en Chine, 6 décès, Entre la droite et la gauche, elle en- gauche. Face au bloc écologiste de geant. Gérard Collomb (23,29 %)
cision de rester la candidate de La tout arrêter, c’était une masca- et seulement quelques cas hors de tend « porter une troisième voix, gauche qui se profile, les autres est arrivé derrière le candidat éco-
République en marche (LRM) à la rade. » Devant l’émoi provoqué, Chine », rappelle-t-elle. Publique- une voix centrale, moins idéologi- candidats cherchent la parade. logiste (25,37 %) dans la 8e circons-
Mairie de Paris, après avoir beau- elle s’en veut aujourd’hui d’avoir ment, elle a donc repris à son que ». Un message brouillé par Dans le camp LR, l’hypothèse cription Lyon-Ouest, qui englobe
coup hésité. Pour pouvoir repartir répondu au Monde, et présente compte l’analyse de l’OMS, qui l’alliance déjà passée avec Les Ré- d’un rapprochement avec Gérard son fief historique du 9e arrondis-
au combat politique, elle a com- ses excuses : « Le mot mascarade s’est révélée totalement erronée. publicains (LR) dans le 5e arrondis- Collomb est assumée. Cette straté- sement de la capitale des Gaules.
mencé à s’expliquer dans deux in- était certainement trop fort. » A Sur la pénurie de masques, sement. La maire sortante, Flo- gie est indispensable pour préten- Globalement, les listes du pion-
terviews accordées au Figaro puis cette phrase près, elle ne recon- Agnès Buzyn refuse de reconnaî- rence Berthout, une ex-LR ralliée à dre à une éventuelle victoire nier du macronisme sont arrivées
à France Inter. La teneur de ces en- naît aucune erreur, ni sur sa ges- tre un manquement de sa part : LRM, compte fusionner sa liste finale, mais personne ne veut sur- en quatrième position des élec-
tretiens résume l’ampleur des dif- tion de l’épidémie, ni sur son dé- « Il s’agit de dix années de succes- avec celle de ses anciens amis. tout donner l’impression de pren- tions métropolitaines, minées
ficultés devant elle. L’essentiel de part du gouvernement, ni sur sa sion de décisions d’autorités publi- « Une faute, cingle le député LRM dre les devants. « Etienne Blanc par les déchirures du parti prési-
son propos est consacré à justifier campagne, ni sur son silence ques diverses. » De même, elle de Paris Hugues Renson. Tout s’impose, il est le seul rempart à dentiel. Une déroute pour celui
son comportement passé, ce qui après le premier tour. assure ne pas regretter d’avoir nous sépare de Rachida Dati. l’accession des écologistes à la mai- qui restait confiant dans sa
risque d’être le cas pendant des quitté le gouvernement en pleine Sommes-nous vraiment prêts à re- rie », martèle l’entourage du candi- notoriété, après quarante ans de
mois. Quant au second tour dé- « Un pressentiment » épidémie. « Avec mes équipes, noncer à nos valeurs pour une dat LR. L’ancien maire de Divon- vie municipale, dont vingt à la
sormais prévu le 28 juin, elle ad- L’épidémie ? Elle maintient avoir nous avions mis en place un dispo- mairie d’arrondissement ? » ne-les-Bains (Ain) est arrivé en tête de la mairie. L’entente avec LR
met elle-même implicitement été l’une des premières à en ima- sitif pour faire face à la crise et je Agnès Buzyn rétorque qu’au- deuxième position des municipa- peut-elle inverser la donne ? En
que ses chances de gagner sont giner la puissance, et avoir eu savais que nous pourrions comp- delà d’éventuelles alliances dans les lyonnaises, avec 17,01 % des suf- embuscade, David Kimelfeld voit
très faibles. « Je ne souhaite pas « l’intime conviction que le second ter sur les formidables ressources tel ou tel arrondissement, elle ne frages, onze points derrière Gré- dans cet accord une occasion de
laisser à Anne Hidalgo les pleins tour ne pourrait pas avoir lieu ». de nos soignants », répond-elle au conclura « aucun accord d’appa- gory Doucet (EELV), et deux points se différencier un peu plus de son
pouvoirs », dit-elle au Figaro pour Elle en avait alerté dès janvier le Figaro. D’ailleurs, « le gouverne- reil » avec LR. Et, côté gauche, elle devant Yann Cucherat (LRM). ancien mentor. Candidat dissi-
résumer son ambition. Comme si président et le premier ministre. ment a été remarquable » dans sa tend toujours la main au dissident Après une longue campagne, dent de LRM, le président sortant
la maire socialiste sortante ne Mais « ce n’était pas une certi- gestion de la crise, juge-t-elle. Elle macroniste Cédric Villani. Mais le Etienne Blanc se veut l’alternative de la métropole, renforcé par la
pouvait qu’être réélue… tude », nuance-t-elle désormais. l’absout d’ailleurs d’avoir main- candidat semble surtout négocier crédible et solide, jouant de son gestion de la crise sanitaire, es-
Au lendemain du premier tour, Plutôt « un pressentiment ». Si elle tenu le premier tour : faute de avec Anne Hidalgo, qu’il a rencon- statut de vice-président de la ré- père encore jouer le troisième
Agnès Buzyn n’avait pas caché ses a déclaré le 21 janvier que le risque consensus, « le gouvernement ne trée mercredi à l’Hôtel de ville. p gion Auvergne-Rhône-Alpes, face homme, au troisième tour. p
regrets sur la campagne menée de propagation du coronavirus pouvait pas prendre la décision, denis cosnard à la vague verte annoncée, qu’il richard schittly
coronavirus | 9
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Un électeur sur trois appelé aux urnes


Près de 95 % des communes, représentant 41,6 millions d’habitants, ont choisi leur maire lors du premier
tour des municipales, le 15 mars. Dans les autres, le second tour aura lieu le dimanche 28 juin

Dunkerque
1 Un premier tour qui profite à la droite Calais Marcq-en-Barœul
Lens Tourcoing Nombre de communes de 10 000 habitants*
Wattrelos et plus ayant élu leur maire au premier tour,
Etiquette politique des maires élus Boulogne-sur-Mer
par grande étiquette
Villes de plus de 10 000 habitants et plus Liévin Valenciennes
(15 000 habitants et plus pour le Nord) Arras Cambrai Gauche 95
Saint-Quentin
Parti communiste français, Charleville-Mézières
Compiègne Divers gauche 62
La France insoumise
Beauvais
Ecologistes 2
Parti socialiste,
Parti radical de gauche Reims
Haguenau Centre 32
Caen
Divers gauche Droite 102

Troyes Vandœuvre-lès-Nancy Schiltigheim Divers droite 111


Chartres
Extrême droite 7

Europe Ecologie- Divers 19


Blois
Les Verts, Vannes Angers
* 15 000 habitants pour le Nord et 30 000 pour l’Ile-de-France
divers écologistes
et les départements d’outremer
Joué-lès-Tours Nevers
La République en marche,
Chalon-sur-Saône
MoDem, UDI
Les Républicains Châtellerault Châteauroux Bourg-en-Bresse
Communes de plus de 100 000 habitants ayant élu
Mâcon
Niort Villefranche-sur-Saône Annemasse leur maire au premier tour
Divers droite Roanne

Rillieux-la-Pape Caluire-et-Cuire Reims Arnaud Robinet (DVD)


Rassemblement national,
Angoulême
autre extrême droite Saint-Priest
Toulon Hubert Falco (LR)
Saint-Martin-d'Hères
Autres Saint-Chamond
Angers Christophe Béchu (DVD)
Brive-la-Gaillarde
Conseil municipal élu Talence Valence Gap Boulogne-Bill. Pierre-Christophe Baguet (LR)
Pour l’ensemble des communes françaises
Agen
Alès Montreuil Patrice Bessac (PCF)
Elu et complet au premier tour Draguignan
Grasse Caen Joël Bruneau (DVD)
Second tour nécessaire Anglet Castres Salon-de-Prov.
Antibes
Istres Vitrolles
Cannes
Martigues Le Cannet
Béziers Saint-Raphaël
Marignane Fréjus
0 100 km Toulon

Ajaccio

Outre-mer Ile-de-France
Villes de 30 000 habitants et plus Seine-et-Marne, Yvelines, Essonne, Val-d’Oise Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne
Guadeloupe Villes de 30 000 habitants et plus Villes de 30 000 habitants et plus
Les Abymes Le Blanc-Mesnil Tremblay-en-France

Baie-Mahaut La Courneuve
Epinay-sur-Seine Stains Aulnay-sous-Bois
Sartrouville
Martinique Mantes-la-Jolie Gennevilliers
Franconville 1-Pantin
1
Asnières-sur-Seine 2-Vincennes
Le Lamentin Saint-Germain- Meaux Drancy Livry-Gargan 3-Charenton-le-Pont
en-Laye Poissy 2 Chelles Nanterre 10 1 4-Cachan
Fort-de-France 3
Pontault-Combault 8 9 Montreuil 5-Bagneux
Guyane Massy Gagny
Cayenne Montigny-le-Br. 6-Malakoff
Versailles 7-Issy-les-Moulineaux
Vigneux-sur-Seine 2
Saint-Laurent-du-Maroni Palaiseau Le Perreux-sur-Marne 8-Puteaux
Evry-Courcouronnes Boulogne-B.
7 6 3 9-Neuilly-sur-Seine
Sainte-Geneviève-des-Bois Fontenay-sous-Bois
10-Clichy
La Réunion Meudon 4 Maisons-Alfort
5
Le Port Viry-Châtillon Alfortville
Saint-Pierre L’Haÿ-les-Roses
Saint-Joseph Châtenay-Malabry
Mayotte Antony
1-Conflans-ste-Honorine
2-Châtou ; 3-Le Chesnay-Rocquencourt

2 Près d’ un électeur sur trois appelé aux urnes dans un contexte de crise sanitaire
Nombre d’habitants par taille de commune appelée à un second tour Nombre d’inscrits appelés aux urnes, par département Niveau de déconfinement au 28 mai
1 332 269 Large
Nombre de communes Nombre d’inscrits (Paris) Restreint
100 000 habitants et plus 36 5,3 millions 500 000

50 000-100 000 45 1,8 million 100 000

30 000-50 000 64 1,5 million 6 500

20 000-30 000 91 1,5 million et en % du total des inscrits

10 000-20 000 223 2,1 million Plus de 75 %

5 000-10 000 317 1,7 million Entre 50 et 75 %

3 500-5000 181 600 000 Entre 35 et 50 %


1 000- 3 500 411 700 000 Moins de 35 %

Infographie : Mathilde Costil, Sylvie Gittus-Pourrias, Delphine Papin Sources : mistère de l’intérieur ; Insee ; ministère de la santé ; Le Monde
10 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Feu vert parlementaire pour l’application StopCovid


Députés et sénateurs ont voté pour le déploiement de cet outil contesté de détection des malades potentiels

C’
est un résultat posi-
tif que l’exécutif at-
Cinq députés
tendait depuis un macronistes ont
moment. L’Assem-
blée nationale et le Sénat ont
voté contre
donné leur feu vert, mercredi l’application
27 mai, à l’application pour
smartphone StopCovid. Censé
StopCovid.
aider à lutter contre l’épidémie, Treize autres
cet outil suscite des inquiétudes
sur le respect de la vie privée et
« marcheurs »
des libertés publiques, jusque se sont abstenus
dans les rangs de la majorité. Un
dénouement en forme de soula-
gement au sommet de l’Etat. Autre atout mis en avant : le feu
Critiqué par une partie de la vert de la CNIL, qui a donné son
majorité et fustigé par l’opposi- accord, mardi, jugeant que cet
tion, qui le juge « liberticide », ce outil respectait les lois relatives à
projet suscitait des hésitations la protection de la vie privée. La
de la part du gouvernement de- ministre de la justice, Nicole Bel-
puis plusieurs semaines. Sa mise loubet, a vanté à son tour une ap-
en place aurait pu provoquer des plication « temporaire, d’installa-
divisions au sein du groupe La tion volontaire, non identifiante
République en marche (LRM) au et transparente », qui n’est « pas
Palais-Bourbon. destinée à permettre un quelcon-
Finalement, les députés ont ap- que fichage de nos concitoyens ».
prouvé ce dispositif controversé à De quoi rendre évidente, aux
une confortable majorité, par yeux du gouvernement, la néces-
338 voix contre 215, et 21 absten- sité de recourir à cet outil techno-
tions. Ce vote, comme celui des logique. Avec un argument princi-
sénateurs, n’a pas de valeur con- pal, répété maintes fois par Cédric
traignante mais symbolique. Il lé- O : « Cette application évite des ma-
gitime la mise en place de cet outil lades et des morts ! » Quitte à es-
de traçage numérique, qui devrait sayer de culpabiliser ceux qui la re-
être téléchargeable dès ce week- jetteraient…
end, afin de permettre à une per- Lors d’un débat plutôt apaisé, le Olivier Véran, ministre de la santé, et la députée LRM Laetitia Avia, à l’Assemblée nationale, mercredi 27 mai. JULIEN MUGUET POUR « LE MONDE »
sonne atteinte du Covid-19 d’aler- secrétaire d’Etat au numérique a
ter automatiquement tous les uti- suscité la colère de l’opposition,
lisateurs avec lesquels elle a eu un lorsqu’il a expliqué que « priver les veau groupe de centre droit. Mais sont abstenus, dont des députés tant sur le risque de tomber dans solutions de Google et Apple, et a
contact prolongé. volontaires qui le souhaiteraient de si elle « reste solide », comme légitimistes, comme Aurore « une société orwellienne », sollicité des chercheurs français.
En l’absence du chef du gouver- bénéficier de la protection de cette aime le répéter le chef de file des Bergé (Yvelines), ou d’autres clas- M. Abad a résumé « le problème » Cela n’a pas suffi à dissiper les
nement, Edouard Philippe, les application » reviendrait à « accep- députés LRM, Gilles Le Gendre, la sés à l’aile gauche, comme Bar- du « système » choisi par le gou- doutes. A l’Assemblée nationale,
trois ministres présents à l’Assem- ter les contaminations, les malades majorité continue toutefois de se bara Pompili (Somme), Hugues vernement : « Soit il est volontaire plusieurs élus ont souligné le ris-
blée mercredi après-midi ont pré- et les morts supplémentaires, ainsi fragiliser. Renson (Paris), ou Laurianne et donc inefficace, soit obligatoire que de créer « un précédent »,
senté cette application comme que le risque de confinement sup- Après une semaine cauchemar- Rossi (Hauts-de-Seine). et donc liberticide. » avec un outil risquant de s’impo-
une arme de plus de la deuxième plémentaire ». Une formulation desque durant laquelle le groupe Hormis l’UDI, les groupes d’op- Si à l’Assemblée, les élus LR ont ser dans la législation sur le long
étape du déconfinement, dont il que Cédric O a lui-même qualifiée LRM a perdu quatorze des siens – position de droite comme de voté non à une écrasante majo- terme. « La tentation peut exister
serait dommage de se priver. de « crue », « presque violente », sept étant partis dans le groupe gauche ont voté contre à la quasi- rité (par 98 voix contre trois de prolonger, au-delà d’une situa-
mais qui « n’en est pas moins Ecologie Démocratie Solidarité unanimité, tout comme le Ras- pour, dont l’ex-sarkozyste tion exceptionnelle, un dispositif
« N’en dégoûtez pas les autres ! » vraie », selon lui. Dans la même (EDS) et sept autres au sein du semblement national. Fait nota- Guillaume Larrivé, député de exceptionnel, a mis en garde la
« Il nous faut contrôler par tous veine, Olivier Véran a lancé sur un groupe Agir – passant par là ble : parmi les 17 élus du groupe l’Yonne), ceux du Sénat, ont, eux, socialiste Laurence Dumont (Cal-
les moyens les résurgences de ton un brin provocateur que ce même en dessous de la barre des EDS, dont font partie des ex-ma- adopté une position totalement vados). Et nous le savons tous, les
l’épidémie par une identification n’était pas ce dispositif qui était 289 députés nécessaires pour dé- cronistes, 15 ont voté contre. inverse. démocraties ont parfois du mal à
des personnes contaminées », a « liberticide » mais le fait « d’empê- tenir la majorité absolue, le vote Contrairement à leurs collè- rendre les libertés confisquées en
affirmé le ministre de la santé, cher quelqu’un de se doter d’un sur l’application a de nouveau « Liberticide » et « inefficace » gues députés, les sénateurs de temps de crise. »
Olivier Véran. « L’épidémie n’est outil qui permet de se protéger ». fait apparaître des divergences Les détracteurs du projet du gou- droite ont grandement contri- Craignant « l’irréversibilité de
pas terminée », a-t-il rappelé, en « Si vous n’aimez pas, n’en dégoûtez dans les rangs macronistes. Cinq vernement se sont relayés à la tri- bué à l’approbation du projet au son usage », Sacha Houlié a égale-
estimant que « le numérique peut pas les autres ! », a-t-il insisté, sous d’entre eux ont voté contre, dont bune, en portant deux critiques Palais du Luxembourg, adopté ment dit redouter que ce disposi-
nous aider encore davantage » les huées de la gauche. des cadres historiques du mou- principales : StopCovid serait « li- mercredi soir avec 186 voix con- tif fasse « franchir des lignes sur
pour « dépister précocement » les Des arguments qui ont con- vement, à l’instar du numéro 2 berticide » et « inefficace », comme tre 127, et 29 abstentions. lesquelles on ne revient pas ».
malades. En première ligne sur vaincu une grande partie des de LRM, Pierre Person (Paris), et l’a dénoncé le chef de file de Leur chef de file, Bruno Re- De manière imagée, l’élu LR Phi-
ce dossier, Cédric O, secrétaire troupes de la majorité : 262 dé- Sacha Houlié (Vienne). « Je re- La France insoumise, Jean-Luc tailleau (Vendée), a justifié son lippe Gosselin (Manche) a appelé
d’Etat chargé du numérique, a putés LRM ont voté pour (sur un doute une société de la sur- Mélenchon (Bouches-du-Rhône). soutien par sa volonté de « don- ses collègues à ne pas succomber
tenté de lister les « garanties » sur total de 281), ainsi que les grou- veillance et de la délation », a Dans les rangs de l’opposition, le ner sa chance à une application au… « syndrome de la grenouille ».
le caractère non intrusif de Stop- pes MoDem et Agir, à l’unani- lancé ce dernier à la tribune, en président du groupe Les Républi- française ». Un enjeu de « souve- Un travers qu’il considère
Covid, en précisant qu’elle sera mité, avec 17 suffrages. De quoi disant ne pas croire au consente- cains (LR), Damien Abad (Ain), a raineté numérique » face aux comme « un endormissement
basée sur le volontariat, garan- entraîner un satisfecit de la part ment libre, ni à la garantie de chargé lourdement l’exécutif, ac- géants américains, mis en avant coupable, un avachissement dans
tira l’anonymat des données, uti- des responsables macronistes, l’anonymat de StopCovid. cusé de créer « un écran de fumée » par Cédric O. Car, contrairement la lutte contre les libertés collecti-
lisera la fonction Bluetooth et ravis de constater qu’« il ne man- Signe d’un certain malaise : pour « masquer ses insuffisances » à d’autres pays, le gouvernement ves et individuelles ». p
non la géolocalisation… que pas une voix » dans le nou- treize autres « marcheurs » se dans sa gestion de la crise. Aler- a choisi de ne pas passer par les alexandre lemarié

Le dialogue social, victime collatérale de la crise, selon les syndicats


Mercredi, une nouvelle ordonnance, présentée en conseil des ministres, s’est ajoutée au flot de décisions prises depuis la mi-mars

E t un train de mesures sup-


plémentaires destinées à
assouplir, temporaire-
ment, le droit du travail… Mer-
credi 27 mai, une ordonnance
L’ordonnance, dévoilée mer-
credi, s’ajoute à celles adoptées
durant la deuxième quinzaine
d’avril et début mai. Toutes ont
pour effet de diminuer – momen-
pu nous dispenser de telles disposi-
tions, les discussions entre em-
ployeurs et élus du personnel de-
vant être privilégiées pour trouver
des solutions. »
Plusieurs leaders
syndicaux
affirment avoir
en présence de plusieurs mem-
bres du gouvernement – y com-
pris avec le premier ministre. Des
temps d’échange ont même été or-
ganisés avec le président de la Ré-
nances relatives aux dérogations
en matière de jours de congé, de
temps de travail, de temps de re-
pos, de travail dominical.
Un avis partagé par Laurent Ber-
« portant diverses dispositions so- tanément – les laps de temps pré- Les circonstances hors du com- découvert des publique. « Le dispositif fonction- ger, secrétaire général de la CFDT :
ciales pour faire face à l’épidémie vus pour informer et recueillir mun, auxquelles la France est con- nait pas mal : on était sollicités « Il faut déconfiner les relations so-
de Covid-19 » a été présentée en l’avis des représentants des sala- frontée, « sont trop souvent invo-
arbitrages par voie pour faire remonter des probléma- ciales et arrêter les consultations à
conseil des ministres. Elle réduit riés dans les entreprises. Préci- quées pour faire passer des mesu- de communiqués tiques de terrain, que le gouverne- la petite semaine, déclare-t-il. On
les délais de consultation d’une sion importante : les patrons ne res dérogatoires », enchaîne Yves ment avait du mal à capter », expli- doit revenir à un fonctionnement
instance représentative du per- peuvent pas faire jouer ces déro- Veyrier. Le secrétaire général de
de presse que François Hommeril, président normal. » Et d’ajouter que « toutes
sonnel (IRP) à La Poste, afin gations à tout instant, les règles Force ouvrière le regrette d’autant de la CFE-CGC. ces règles particulières » doivent
d’agir aussi promptement que habituelles continuant de s’appli- plus que les modifications en Mais « les mauvais réflexes » du « tomber au moment de la fin de
possible contre les « conséquen- quer, par exemple, s’ils veulent question assimilent, selon lui, les nonce également les « facilités ju- début du quinquennat revien- l’état d’urgence ».
ces économiques, financières et engager un plan social. syndicats à des obstacles qu’il fau- ridiques exceptionnelles accordées nent au galop, à en croire plu- M. Hommeril est encore plus di-
sociales de la propagation » de drait contourner. « Raccourcir les aux employeurs », qui vont à re- sieurs leaders d’organisations de rect : « Il faut du dialogue social,
la maladie. Dans le flot de déci- « Mauvais réflexes » délais de consultation amoindrit le bours d’« une vraie concertation salariés : ils affirment avoir dé- mais le gouvernement ne fait que
sions prises depuis la mi-mars Ces changements ont été diverse- rôle des IRP, voire ne leur permet sociale, pourtant essentielle à la couvert des arbitrages par voie de prendre des dispositions qui met-
par l’exécutif pour « aménager » ment accueillis par les syndicats. pas de remplir leurs prérogatives lutte » contre le Covid-19. communiqués de presse, tout en tent à distance le dialogue social.
provisoirement la loi, ce texte « Nous avons compris qu’il pou- en matière d’expertise, d’évalua- Les critiques montent aussi au se désolant des réécritures inces- Ça devient suspect avant de deve-
pourrait sembler anecdotique. vait y avoir des cas spécifiques né- tion des risques, de proposition de sujet du dialogue noué avec l’exé- santes du code du travail. M. Vey- nir vraiment inquiétant. On a l’im-
Son objet est toutefois suscepti- cessitant des réponses très rapides, mesures pour préserver la santé cutif. Pourtant, tout avait bien rier s’en est d’ailleurs plaint, pression qu’ils font sauter tous les
ble de fournir un argument de durant la période d’urgence sani- des travailleurs », s’indigne Céline commencé. Dès le début du confi- mardi, dans une lettre à M. Phi- derniers fantasmes refrénés, que
plus à tous ceux qui reprochent taire, confie Cyril Chabanier, le Verzeletti, membre du bureau nement, les responsables syndi- lippe : sa confédération, indique- c’est “open bar”. Le monde d’après
au gouvernement de sacrifier le président de la CFTC. En même confédéral de la CGT. Dans un caux et patronaux ont obtenu des t-il, a « trop souvent » été mise est pire que celui d’avant. » p
dialogue social sur l’autel de la temps, il est dommage d’en passer communiqué, diffusé mercredi, le rendez-vous téléphoniques ou par « devant le fait accompli », en ci- raphaëlle besse desmoulières
crise sanitaire. par là, et je crois que nous aurions Syndicat des avocats de France dé- visioconférence, chaque semaine, tant – entre autres – les ordon- et bertrand bissuel
12 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Pourquoi il faut
rouvrir les lycées :
« S’il y a un gain,
c’est le lien social »
A l’approche de la deuxième phase
de déconfinement, prévue pour le 2 juin,
certains lycées se préparent à accueillir
des élèves, davantage pour recréer du lien
« physique » qu’acquérir des connaissances

R
ecréer du lien », « préparer la terminée », ou presque, lorsque les lycéens
rentrée », « dire au revoir », « re- reviendront – s’ils reviennent. Les candida-
pêcher » les décrocheurs… tures sur Parcoursup sont closes et les
Alors que la réouverture des premiers résultats ont commencé à tomber,
lycées doit être tranchée, jeudi les conseils de classe auront lieu la semaine
28 mai, par le premier minis- prochaine et la suivante…
tre, Edouard Philippe, de nombreux établis-
sements se préparent, « au cas où », à rouvrir « OFFRIR LA POSSIBILITÉ DE PARLER »
leurs portes, en espérant vivre les quelques La « pression » pour revenir sera donc faible.
moments « pédagogiques » ou purement Ce sont principalement les élèves de pre-
« symboliques » qui formeront cette fin d’an- mière – dans l’éventualité où l’oral de fran-
née scolaire singulière. Poussés par l’éduca- çais serait maintenu – qui se sentiront inci-
tion nationale – qui veut éviter aux établisse- tés à revenir préparer leur épreuve. « S’il y a « LE MOIS DE JUIN Cette distance physique d’avec les murs de ils sont estimés à 4 % des effectifs, soit
ments d’être pris de court –, certains lycées
ont donc commencé à mener des « sonda-
un gain, à ce stade, c’est celui du lien social,
tranche une enseignante de sciences écono-
PEUT PERMETTRE l’établissement les a éloignés, aussi, des habi-
tudes et du « cadre » que la vie scolaire offrait
500 000 enfants et adolescents. Une réalité
plus inquiétante encore dans la voie profes-
ges » pour savoir quels élèves souhaitaient miques et sociales au lycée Maurice-Utrillo UNE SORTE à des adolescents qui, déjà grands, sont sou- sionnelle, où le Snetaa-FO, principal syndi-
revenir. D’autres ont diffusé des plannings de Stains (Seine-Saint-Denis), qui a souhaité vent livrés à leur propre sort – et à leur pro- cat des enseignants de cette filière, estime à
– encore hypothétiques –, avec une préren- garder l’anonymat. Il ne faut pas penser qu’on DE REDÉMARRAGE, pre rythme – dans leurs familles. 60 % le nombre de décrocheurs en CAP, et
trée des enseignants le 2 juin, puis un accueil va sauver les élèves sur le plan pédagogique. » « Quand on appelle certains élèves pour 30 % en bac pro, « contre 15 % seulement au
progressif des élèves les jours suivants. Mais, au cours des deux mois et demi d’en-
POUR DONNER leur demander pourquoi ils n’étaient pas aux début du confinement », selon Pascal Vivier,
Au milieu de ces préparatifs, les débats vont seignement à distance – plus ou moins sui- AUX LYCÉENS visioconférences, on se rend compte qu’ils se secrétaire général de ce syndicat.
bon train : pourquoi faut-il rouvrir les lycées, vis selon les conditions de confinement –, lèvent à 17 heures », témoigne l’enseignante « Ça s’est dégradé à partir des vacances de
alors même que les apprentissages seront les lycéens ont aussi perdu leur lien « physi- UN OBJECTIF, CELUI de Maurice-Utrillo. Elle a bien vite arrêté de Pâques. On en perd un peu plus chaque se-
forcément limités sur une période si courte ? que » avec l’institution scolaire. S’ils revien- caler ses cours en ligne sur l’emploi du maine », s’inquiète Lucie Bons, qui enseigne
Pour quels élèves ? De quoi seront faites les nent, celle-ci pourra enfin se faire le relais de DE LA RENTRÉE temps habituel, pour les basculer l’après- les lettres et l’histoire au lycée professionnel
journées, à une période où, d’habitude, tout problèmes vécus pendant la crise sanitaire. SUIVANTE », midi : à 8 heures du matin, « il n’y avait per- Fernand-Léger de Grand-Couronne (Seine-
s’achève ? L’acquisition de connaissances « Revoir les élèves peut nous permettre de sonne ». Certains ont d’ailleurs complète- Maritime), en banlieue de Rouen. Une pré-
n’est pas le premier argument avancé par les repérer des situations compliquées dans les PASCALE LE FLEM ment cessé de répondre aux mails et au occupation assumée par le ministre de
enseignants pour plaider le retour en classe, familles, leur offrir la possibilité de parler avec proviseure à Redon téléphone – ce sont les « décrocheurs » du l’éducation nationale : Jean-Michel Blanquer
et encore moins l’ambition, enterrée depuis nous, ou avec l’infirmière. Le lycée doit aussi (Ille-et-Vilaine) confinement, un public qui recoupe en par- rappelait le 26 mai sur LCI que les lycées
longtemps, de « finir le programme ». Il faut être pensé comme un espace qui les protège », tie, mais pas entièrement, la cohorte des professionnels sont « prioritaires dans [son]
dire que l’année sera « administrativement plaide l’enseignante de Maurice-Utrillo. élèves déjà « fragiles » avant la crise. Au total, esprit » en cas de réouverture.

« Le bac, c’est aussi un rite institutionnel et politique »


Pour la sociologue Annabelle Allouch, cet examen n’est pas qu’une épreuve pédagogique. Il a une dimension physique que partage toute une génération

ENTRETIEN La crise sanitaire souligne à quel Des milliers de lycéens Avant même la crise sanitaire, en outre tendance à favoriser les travail – et sa validation – diffère

A
point le bac n’est pas qu’une se voient privés d’adieux la session 2020 s’annonçait filles, souvent élevées dans une lo- d’une équipe pédagogique à une
nnabelle Allouch est épreuve pédagogique de juge- à leur classe et à leur lycée… comme particulière. Il s’agit gique de discipline et de sérieux, autre et d’un établissement à
maîtresse de conféren- ment scolaire mais qu’il possède Certes. Mais on peut imaginer de la dernière avant la réforme alors que les examens finaux favo- l’autre. C’est ce qu’ont en tête les
ces en sociologie à l’uni- une dimension matérielle : ce d’autres façons symboliques de totale du bac. Doit-on craindre riseraient plutôt les garçons, que syndicats d’enseignants quand ils
versité de Picardie Jules-Verne et sont des copies, des surveillants, clore un cycle. En France, les chan- une session 2020 dévaluée ? l’on dit plus souvent élevés dans dénoncent un « bac maison ».
auteure de La Société du concours. des salles… Une expérience « phy- gements de niveaux passent pres- On avance souvent l’exemple de une logique de compétition. C’est
L’empire des classements scolaires sique » que partage toute une gé- que toujours par une évaluation. la session 1968 du baccalauréat, ce que les chercheurs observent au La question du maintien
(Seuil, 2017). Elle analyse l’impact nération. Cette année, elle ne la Pourquoi ne pas s’emparer de celle qui a suivi le mouvement de Royaume-Uni. Le fonctionne- de l’épreuve orale de français,
de la crise sanitaire liée à l’épidé- partagera pas, ou autrement. C’est l’expérience du confinement Mai. Passée à l’oral seulement, elle ment de Parcoursup, qui favorise en 1re, se pose encore. Pourquoi
mie de Covid-19 pour les lycéens un vrai bouleversement. pour la transformer en rituel a conservé l’image, erronée, d’un le contrôle continu et la série est-ce si difficile d’y renoncer ?
de terminale qui ne passeront pas d’adieux ? Pourquoi ne pas imagi- « bac au rabais ». Mais avoir eu d’épreuves anticipées, va sans D’un point de vue sanitaire et lo-
les traditionnelles épreuves du La mise en cause de la passation ner des exposés, un récit de ce moins d’épreuves, avec un taux de doute amplifier ces différences en- gistique, un oral n’est pas moins
bac en juin. du bac est douloureuse. moment très particulier que les réussite plus élevé, a permis à la tre élèves et entre lycées. compliqué à organiser qu’un
Comment l’expliquer ? lycéens partageraient entre eux, génération de bacheliers de 1968 écrit : il faut tout nettoyer entre
Depuis que les lycées ont Le baccalauréat, ce n’est pas seu- lors d’un moment festif avec leurs d’avoir une trajectoire profession- Pensez-vous qu’un bac délivré deux candidats. Si nombre d’en-
fermé, on entend dire que lement un rite individuel où enseignants en septembre ? nelle bien meilleure que les précé- au contrôle continu soit plus seignants, si même certaines
quelques mois de perdus, ce l’élève reçoit une série de notes. dentes. Des économistes et des discriminant socialement ? grandes écoles comme Polytech-
n’est pas bien grave à l’échelle C’est aussi un rite institutionnel Vous insistez sur les rituels. sociologues britanniques en ont Les épreuves du baccalauréat nique défendent aujourd’hui le
d’une scolarité. Mais, pour les et politique. En passant les épreu- La jeunesse en manque-t-elle ? fait la démonstration. De ce point n’ont jamais été égalitaires ; il maintien des oraux, c’est bien
terminales, c’est la fin d’un ves, le jeune n’est plus jugé uni- Je ne crois pas. La crise sanitaire de vue-là, il y a de l’espoir… s’agit déjà d’un examen sociale- qu’ils tiennent à cette expérience
cycle qui se trouve amputée. quement par ses professeurs : il a, au contraire, mis en relief la ment discriminant. Il n’empêche : du jugement scolaire in situ.
Peut-on en mesurer l’impact ? rencontre pour la première fois force des rituels quotidiens qui Le contrôle continu n’a cessé tout ce que dénoncent depuis L’oral permet un échange direct
Il est encore tôt pour en mesu- l’Etat, qui valide ses capacités et scandent la vie de l’élève sans de faire débat depuis que la plusieurs mois les « anti »-ré- entre l’élève et un représentant de
rer les effets scolaires et sociaux lui garantit une égalité de traite- qu’il en ait toujours conscience : réforme du bac a été lancée. forme du baccalauréat rejaillit l’institution. Il s’inscrit également
sur les lycéens. Du jour au lende- ment par rapport à ses pairs. se lever le matin, sortir de chez soi De quelle philosophie de aujourd’hui. La crise du coronavi- dans la philosophie de la réforme
main, ils ont été privés de la Sous la IIIe République, le certifi- pour aller au lycée, passer les l’enseignement s’inspire-t-il ? rus a validé la réforme du bac et l’a à venir avec l’introduction d’un
passation « classique » du bacca- cat d’études incarnait déjà ce rap- grilles de son établissement… Le contrôle continu est plus déjà rendue effective. Les modali- grand oral qui montre bien toute
lauréat, cet examen national vers port aux institutions ; avec ce di- Cela commence tôt : l’entrée en favorable aux marathoniens qui tés de notation propres à chaque l’importance donnée à cette ren-
lequel converge, chaque année, le plôme national, l’Etat certifiait la maternelle est déjà un rituel. travaillent toute l’année qu’aux lycée vont prendre de l’impor- contre. C’est sans doute l’une des
regard de toute la société. Pour les valeur du citoyen. Cela n’a pas L’école est un lieu où l’élève reçoit sprinters qui brillent le jour de tance et, pour les détracteurs du raisons pour lesquelles il est pres-
bacheliers de 2020, pas d’épreu- beaucoup changé. Et c’est de cette des connaissances mais aussi un l’épreuve. Cette philosophie de contrôle continu, vont l’empor- que plus difficile pour l’institu-
ves finales. Pas de stress, pas d’at- première rencontre avec l’institu- lieu de socialisation. D’en avoir l’enseignement insiste sur les pro- ter. Les lycéens seront évalués sur tion d’y renoncer cette année. p
tente des résultats, pas d’émo- tion politique que la promotion été privé a joué comme un révéla- grès, les efforts et la personnalité la base du travail en cours d’an- propos recueillis par
tions collectives… du « bac 2020 » se voit privée. teur de ces moments. du candidat. Le contrôle continu a née avec leurs professeurs ; or ce mattea battaglia
coronavirus | 13
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Une réouverture des écoles


et des collèges en trompe-l’œil
Seulement 20 % des écoliers ont pu reprendre, et 30 % des collégiens.
Les mesures sanitaires permettent difficilement de faire mieux

N e leur parlez pas de « ren-


trée scolaire ». L’expres-
sion fait bondir la plu-
part des parents qui ne trouvent
« J’AI DES DEMANDES
DE PARENTS
« Le paysage scolaire se recom-
pose au fil des jours », dit-on dans
les écoles concernées. Mi-mai, les
familles disaient « attendre de
pas de place à l’école. « C’est un er- TOUS LES JOURS voir ». Leur posture est en train de
satz de rentrée, s’énerve Clara, changer, racontent les ensei-
trois enfants (de la maternelle au QUI SOUHAITERAIENT gnants. « Depuis mardi, j’ai des de-
CM1), et aucun qui ne peut être ac- mandes tous les jours, témoigne
cueilli dans leur petite école près
QUE JE PRENNE LEUR Delphine, professeure en Sologne
d’Orléans. Pourquoi ne nous a- ENFANT À PLEIN TEMPS qui a requis l’anonymat. Ce ne sont
t-on pas dit, dès le départ, qu’il fau- pas de nouveaux enfants qui veu-
drait montrer patte blanche pour AU LIEU D’UN MI-TEMPS » lent revenir, ce sont les parents qui
revenir en classe ? » « Parlons clair : DELPHINE
souhaiteraient que je prenne leur
c’est une réouverture au compte- professeur des écoles enfant à plein temps au lieu d’un
gouttes », témoigne aussi Phi- mi-temps. Je n’ai pas la place et ils
lippe, papa d’une fillette en CE1 ont du mal à l’entendre. » Son école
à Paris, qui confie « noyer de mes- de deux classes s’est rouverte à
sages » sa directrice d’école dans le ministre de l’éducation natio- 35 enfants depuis le déconfine-
l’espoir d’obtenir une place, nale, Jean-Michel Blanquer, ces ment, contre 70 habituellement.
« le Graal ». derniers jours. Le gouvernement
Avec le changement des règles avait pourtant livré une feuille de « Nous touchons nos limites »
d’attribution du chômage partiel, route : reviendraient en priorité Elle n’est pas la seule à témoigner
début mai, et l’annonce de la les écoliers des « classes charniè- d’une « organisation qui ne tient
deuxième phase du déconfine- res » (grande section, CP et CM2) qu’à un fil ». « Nous allons ac-
ment, les deux trentenaires, qui et ceux identifiés comme en diffi- cueillir six élèves supplémentaires
ont arrêté de travailler à la mi- culté sociale et scolaire. Ces der- mais nous touchons nos limites »,
mars − quand les écoles ont niers ne se bousculent pas dans note Katia Philippe, enseignante
fermé –, voient s’approcher la les classes, affirment les direc- dans l’arrière-pays niçois. Sa ma-
« deadline du 1er juin » avec une teurs d’école, qui continuent de ternelle a pu rouvrir deux classes
certaine anxiété. Ils sont loin battre le rappel des troupes. sur trois. « Cela me désole de ne
d’être les seuls. 20 % d’élèves raccrochés, est-ce pas pouvoir accéder aux deman-
« La situation des parents risque un plafond ? Un palier ? Pour les des des parents faute de moyens
Au lycée du Parc- de devenir explosive en juin », associations d’élus, c’est d’abord humains », dit-elle. Echos identi-
Impérial, à Nice, affirme Rodrigo Arenas, coprési- une moyenne nationale qui ne dit ques à Paris, où les parents
le 28 avril. dent de la FCPE, fédération de pas grand-chose de la disparité éconduits font entendre leur
ÉRIC GAILLARD/REUTERS parents d’élèves dont toutes les des situations territoriales : d’une voix. Un peu plus d’un profes-
antennes départementales sont ville à l’autre, et même parfois seur sur deux, de source ministé-
en alerte. Clara, avec un emploi d’une école à l’autre au sein d’une rielle, a recommencé à faire cours
dans la vente qui l’attend, envi- même ville, les ratios d’enfants « en présentiel ».
Le « lien » à renouer concerne aussi les ado- verture des lycées vaut la peine, ne serait-ce sage de confier la fratrie aux rescolarisés varient du simple au « Les collègues donnent tout,
lescents entre eux, dans ce « lieu de sociabi- que pour tenter de « repêcher » ces élèves qui grands-parents : « C’est la pre- double. Les grandes écoles de cen- pour une reprise tout à fait par-
lité » qu’est le lycée. Même si cela se jouera sur passeront l’oral, selon Pierre Fournier. mière fois qu’ils reverront les tre-ville, exigues, font souvent tielle, sans réussir à satisfaire les
un « mode limité », le protocole sanitaire de Ainsi, pour de nombreux enseignants, ces enfants. » Philippe, lui, vient moins bien que les petites éco- familles et sans visibilité sur la
l’éducation imposant des groupes de quinze « quelques heures » peuvent faire la diffé- d’être rappelé par son école : sa les rurales. « Un peu partout, on semaine d’après », observe Sté-
élèves par classe. « J’entends dire que l’école rence, même si elles paraissent bien minces fille devrait y être accueillie lundi. essaie de trouver un compromis phane Crochet, du syndicat SE-
d’après le confinement, c’est de la garderie, au regard des dix semaines passées loin du Une « heureuse surprise » pour ce entre les règles sanitaires, les be- UNSA. « Ils sont pris en étau entre
s’agace Pascal Vivier, du Snetaa-FO. Il serait lycée. Car certains élèves se posent encore journaliste qui ne s’estimait pour- soins des familles, le nombre d’en- les besoins des parents et un pro-
temps de comprendre que le lycée ne transmet des questions : sur leur orientation, pour tant pas « prioritaire ». seignants et d’agents présents…, tocole sanitaire qui ne leur permet
pas que des savoirs : se retrouver et socialiser ceux qui sont « en attente » de réponse de la explique Agnès Le Brun, porte-pa- pas d’y répondre favorablement »,
est essentiel. Si on ne recrée pas un environne- plate-forme Parcoursup ; sur ce qui les attend « Classes charnières » role de l’Association des maires de résume Francette Popineau, du
ment dans lequel on apprend à vivre en l’année d’après, pour les secondes et les pre- Qui l’est ? Qui ne l’est pas ? « On s’y France. Mais, en dépit de tous nos SNUipp-FSU.
groupe, certains jeunes seront perdus à vie. » mières. Dans la filière professionnelle, il fau- perd un peu », souffle-t-on au sein efforts, on n’a jamais connu une Faut-il alors alléger ce protocole,
dra aussi faire le point sur ces stages et ap- de la communauté éducative. aussi longue période où les en- comme le réclament déjà de
« REDONNER UN CADRE » prentissages qui devaient reprendre en sep- Parce que les 40 000 écoles rou- fants sont privés d’école. » nombreux édiles ? « Si les indica-
« Se retrouver », « socialiser », mais aussi « dire tembre et risquent de tomber à l’eau, alors vertes n’ont pas toutes repris en A Morlaix (Finistère), la ville teurs [sanitaires] restent bien
au revoir » pour les terminales, qui ne revien- que les entreprises ont réduit leur activité. même temps. Parce que certaines dont Agnès Le Brun est la maire, orientés, alors nous pourrons sans
dront pas en septembre. Des adieux à Les équipes pédagogiques comptent tirer ferment d’un jour à l’autre au 60 % des écoliers ont pu renouer doute organiser une ouverture un
l’équipe enseignante davantage que d’un parti d’une ouverture en juin pour préparer moindre cas de Covid suspecté avec leur classe. Un joli score rap- peu plus vaste des écoles, faire en
élève à l’autre, car « ceux qui sont amis n’ont septembre, craignant que les plus fragiles (une centaine d’écoles, de source porté à ce qu’annoncent d’autres sorte que les règles sanitaires puis-
pas besoin du lycée pour se voir », glisse Lucie soient définitivement perdus à la rentrée ministérielle), quand d’autres municipalités. A Bourg-en-Bresse, sent s’adapter toujours avec
Bons. « Les terminales sont très demandeurs prochaine, après cinq mois hors du lycée. rouvrent. Parce que les élèves y les écoliers rescolarisés sont 450 prudence », a déclaré Edouard
de revenir au lycée, rapporte ainsi Pierre « Le mois de juin peut permettre une sorte de sont convoqués « par roulement », sur 3 500. A Paris, où Mairie et rec- Philippe, le 26 mai, à l’Assemblée
Fournier, proviseur d’une cité scolaire à Bé- redémarrage, pour leur donner un objectif, ce- pour respecter un protocole sani- torat s’étaient préparés à prendre nationale. Ce même jour, sur le
darieux (Hérault) et secrétaire académique lui de la rentrée suivante », observe ainsi Pas- taire qui limite le nombre d’en- en charge près d’un quart des plateau de LCI, le ministre de
du SNPDEN-UNSA. De leur côté, les ensei- cale Le Flem, proviseure d’une cité scolaire fants par classe à quinze en élé- 130 000 élèves du primaire, seule- l’éducation affirmait pourtant
gnants de terminale sont aussi les plus impa- avec lycée polyvalent à Redon (Ille-et-Vi- mentaire, à dix en maternelle, et ment 12 % étaient en classe deux qu’il « n’y aurait pas d’allégement
tients. » Plusieurs déclarent, en effet, que leur laine) et secrétaire académique du SNPDEN- n’autorise nulle part un accueil semaines après la reprise offi- du protocole à court terme, pas au
principal regret serait de ne pouvoir saluer UNSA. Pour les élèves fragiles, « le manque de « comme avant ». cielle, 17 % en cette troisième mois de juin ». « La cacophonie, on
leurs élèves avant qu’ils ne « prennent leur perspective s’ajoute à la difficulté scolaire », Seule certitude : pour l’heure, semaine. Il y a aussi les 450 à s’y est habitués ces derniers
envol », le baccalauréat en poche. Mais le fa- juge-t-elle. « Redonner un cadre et des habitu- 20 % des écoliers seulement, soit 500 communes qui, selon le mi- temps », réagit-on dans les cercles
meux « bac au contrôle continu », justement, des, même pour un temps limité, peut leur 1 350 000, ont pu reprendre le che- nistère de l’éducation, ont décidé enseignants, tout en espérant
tout le monde ne l’a pas. Certains devront se faire reprendre goût » aux apprentissages et min de l’école, et 30 % des collé- d’un report de la rentrée à sep- une clarification sur cet enjeu-là
présenter au rattrapage, voire à la session de leur faire comprendre qu’en septembre, les giens. « Nous voudrions que cer- tembre. Celles qui parviennent à aussi, jeudi, à l’occasion du dis-
septembre, si leur moyenne générale n’at- enseignants « seront là » pour eux. p tains enfants aillent à l’école et rouvrir les écoles élémentaires cours du premier ministre. p
teint pas les 8/20 réglementaires. La réou- violaine morin nous n’y arrivons pas », a reconnu mais pas leurs maternelles… mattea battaglia

Epidémie de Covid-19 : situation au 27 mai, 14 heures


DÉCÈS EN FRANCE HOSPITALISATIONS... ... PAR DÉPARTEMENT pour 100 000 habitants DANS LE MONDE
Nombre de décès et rapport pour 100 000 habitants

28 596
Personnes de 50 à 85
hospitalisées
de 25 à 50 Guadeloupe 9 364 morts Belgique 82 décès / 100 000 hab.
Moins de 25
depuis le 1er mars 27 117 Espagne 58 72
dont 18 260 à l’hôpital 37 542
Martinique Royaume-Uni 56
et 10 335* en Ehpad
33 072 Italie 55
RÉANIMATION ET SOINS
Mayotte 28 596 France 43
INTENSIFS
15 680 4 220 Suède 41
La Réunion
100 418 Etats-Unis 31
1 501 2 972 Nouvelles admissions
journalières 25 598 Brésil 12
Guyane
271 8 428 Allemagne 10
81
771 3 968 Russie 3
18 mars 27 mai 18 mars 27 mai
80 000 40 000 0 0 20 40 60 80 100
* Chiffre revu à la baisse depuis le dernier bilan donné le 21 mai Infographie Le Monde Sources : Santé publique France, Johns Hopkins University
14 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Le huis clos ou
la mort annoncée
du rugby français
Jouer dans des stades vides n’est pas
dans la culture de l’ovalie et cela pourrait
causer une catastrophe économique,
préviennent les dirigeants de clubs

A
u rugby, les tympans En 2017, les Anglais des Saracens
ne sont pas habitués accueillent les Auvergnats en cati-
au silence. Du moins mini pour un match de Coupe
pas encore. Prévu le d’Europe au cœur de l’hiver. « Ils
5 septembre, le début de saison avaient évité de faire venir leurs
2020-2021 de Top 14 pourrait s’ef- supporteurs à cause du verglas,
fectuer dans des stades vides ou par mesure de sécurité, se souvient
avec une jauge réduite à 5 000 per- le technicien clermontois. On s’en-
sonnes maximum en raison de la tendait donner les consignes, ça
situation sanitaire. « J’ai beau cher- manquait de saveur. Le partage Le Stade Mayol de Toulon, le 18 avril. FRÉDÉRIC PORCU/PRESSE SPORTS
cher, je n’ai pas le souvenir d’un avec le public est quelque chose de
match à huis clos à titre person- bien ancré dans le rugby. »
nel », avoue Bernard Pontneau, d’image, reconnaît Bernard Pon- part peut dépasser 65 % pour cer- cher que cela ne rapporterait. C’est
président de la Section paloise (Py- Un choix contre-productif tneau. Le rugby, c’est le marché de tains clubs], qui vend un spectacle
« Si nous un peu tout ou rien pour nous. » Ce
rénées-Atlantiques). Pour le diri- « On joue pour ce regard, ces ap- la convivialité, surtout au moment télévisuel avant de vendre le spec- attendons constat est partagé par l’ensemble
geant de 63 ans, un match sans pu- plaudissements, pour la bonne des phases finales ; là, avec le huis tacle dans le stade. » des présidents de club, qui se
blic « n’entre pas dans la formule défense, la bonne poussée en mê- clos, on n’y était plus du tout. » Payer des joueurs pour un spec-
le vaccin, voient mal exploiter les loges
génétique du rugby ». lée. J’ai du mal juste à imaginer Mais au-delà de cette résistance tacle sans clients « reviendrait à le rugby ne alors que des supporteurs histori-
Pas dans l’ADN ni dans les prati- cela, même si cette crise nous a culturelle, il existe surtout une préparer des plats dans un restau- ques seraient, eux, privés de stade.
ques, à la différence du football. Le montré que tout est possible », réalité plus pécuniaire. A Pau, le rant et à les jeter à la poubelle », fait
pourra plus vivre Mais à mesure que le pays dé-
cousin « manchot » a pris pour ha- poursuit Robins Tchale-Watchou, chiffre d’affaires lié aux recettes comprendre Didier Lacroix. Cer- de son économie confine lentement, le rugby fran-
bitude de sanctionner les clubs ancien deuxième ligne devenu amenées par le stade fluctue en- tains de ses confrères évoquent çais veut croire en son adaptabi-
d’un match à huis clos (total ou président du syndicat national tre 180 000 et 400 000 euros même un risque de faillite après
actuelle » lité, à l’image du coach Franck
partiel) en cas de débordements des joueurs de rugby, Provale. pour les grosses affiches. Prési- deux ou trois matchs à huis clos. DIDIER LACROIX Azéma : « Après, il faudra anticiper
de leurs supporteurs. Il a aussi ac- D’ailleurs, l’idée d’organiser des dent du Stade toulousain, Didier Logique, car les revenus liés à la président du Stade le fait qu’il puisse y avoir des re-
cepté que cette mesure devienne phases finales sans public au Lacroix livre un cours accéléré présence de public et de partenai- Toulousain bonds de la pandémie et appren-
sa réalité dans les prochains mois, printemps a très vite été écartée. d’économie du rugby profession- res lors des matchs représentent dre à vivre avec ça. Il faudra être
à l’image de la Bundesliga depuis Même les présidents concernés nel. « Nous avons les inconvé- 60 % des ressources des clubs en adaptable et volontaire. »
le 16 mai. Mais ce modèle alle- par la lutte pour le Bouclier de nients de nos avantages, expose moyenne. Alors quand la ministre demandera des mesures excep- Les dirigeants du Top 14 espè-
mand attire assez peu Franck Brennus ont préféré ranger la sai- le patron du club français le plus des sports, Roxana Maracineanu, tionnelles de l’Etat. » Comme le rent bien, eux, que ces questions
Azéma. « Si on y est obligé, il faudra son 2019-2020 dans un carton, titré. Nous dépendons moins des laisse entendre sur RTL, dimanche chômage partiel. Pour l’ancien ne seront plus d’actualité au dé-
peut-être s’adapter à ça », soupire plutôt que d’abîmer la vitrine de deniers publics que le basket ou le 24 mai, qu’un retour à la normale troisième ligne, un joueur « évo- but de l’automne. « Je ne lis pas
l’entraîneur et directeur sportif de leur sport. « Cela aurait été contre- handball, par exemple, et moins n’est pas envisageable sans la dé- luant à huis clos n’effectue plus dans les astres et je ne suis pas mé-
Clermont, qui sait de quoi il parle. productif en termes sportifs et des droits TV et des transferts que couverte d’un vaccin, un frisson qu’une partie de son travail, qui decin, j’ai vu que le nombre de dé-
le foot. Autour de la billetterie, parcourt la nuque de certains diri- est aussi de proposer un spectacle cès avait baissé, de même que le
nous avons fortement développé geants. « On n’a plus qu’à mettre la pour un public ». nombre de personnes en réanima-
Baisse de salaires au Stade Toulousain les revenus périphériques comme clé sous la porte. Parce que sans En attendant, le compromis de tion, observe Olivier Ginon. Le fait
les offres d’animation, de restau- vaccin, pas de reprise avec public », la jauge partielle n’a rien d’une so- de débuter la saison début septem-
Les joueurs du club champion de France de rugby ont accepté ration, les hospitalités (loge, re- s’est très vite ému, sur RMC Sport, lution, à entendre les différents di- bre nous permet de voir venir. »
de revoir leur salaire à la baisse pour faire face à la crise. L’accord pas, accès au stade) pour nos par- Alain Carré, président de Colo- rigeants. A Pau, Bernard Pontneau Même loin de la Vendée, Didier
trouvé « prévoit une baisse des salaires d’un montant maximal de tenaires. Mais avec le huis clos, miers, en tête de la Pro D2 avant refuse l’idée même de devoir sé- Lacroix voit, lui, dans la réouver-
15 % sur les rémunérations de l’effectif professionnel lors de la sai- tout ce modèle tombe à l’eau. Il l’arrêt brutal de la saison. lectionner qui aura la chance ou ture du parc cher à Philippe de
son 2020-2021, à la condition d’une reprise normale des compéti- nous condamne très vite car notre pas de prendre place au stade du Villiers un motif d’espoir : « Etre
tions en septembre », a expliqué le club, mercredi 27 mai, dans un modèle est pensé autour du spec- Risque du chômage partiel Hameau, capable d’accueillir rassemblés au Puy du Fou ou dans
communiqué. « On a demandé aux joueurs : “Souhaitez-vous jouer tateur. » Propriétaire du LOU « Le propos de la ministre est plus 15 000 personnes. « Ceux qui un stade de rugby, c’est assez
avec l’effectif prévu et faire tous des efforts ou bien qu’on se sépare (Lyon olympique universitaire), qu’inquiétant, ajoute Didier payent le plus seraient prioritai- proche, finalement. » Les combats
de deux ou trois d’entre vous ?” Ils ont répondu à l’unanimité qu’ils Olivier Ginon prolonge le raison- Lacroix. Si nous sommes dans res ? On ferait un tirage au sort ? On de chevaliers en moins mais les
souhaitaient faire l’effort collectif. C’est tout à leur honneur », a sa- nement. « Les droits TV représen- cette situation, en attente du vac- n’a vraiment pas envie de se poser bandas en plus. p
lué Didier Lacroix, le président des Rouge et Noir. Castres et Tou- tent 15 % du budget du club, cela cin, le rugby ne pourra plus vivre ces questions-là. Faire appliquer alexandre pedro
lon ont déjà annoncé des accords de ce type avec leurs joueurs. n’a rien à voir avec le foot [où cette de son économie actuelle. Et on cette jauge nous coûterait plus et anthony hernandez

Noël Le Graët réaffirme


LA VIE D’APRÈS son autorité sur le football français
VUE PAR LA PRESSE ÉTRANGÈRE Le président de la FFF a posé son veto à une Ligue 2 à 22 clubs la saison prochaine
CHINE HARO SUR ARABIE SAOUDITE — LE TEMPS DE
LA CONSOMMATION L’AUSTÉRITÉ FRANCE — LA CULTURE,

L
D’ANIMAUX SAUVAGES GRANDE OUBLIÉE DE LA CRISE
a comparaison, un peu fa- légué à la différence de buts par faire entendre. Les deux cham- cette autorité qu’ils refusent d’ac-
cile, revient souvent dans rapport à Niort, 18e. pionnats sont pourtant, en théo- corder à Nathalie Boy de la Tour,
5,20 € Portugal cont. 5,20€
5,20 € Japon 850¥
Algérie 530 DA Allemagne 5,40 €

Suisse 6,70 CHF TOM 850 XPF


Liban 9 000 LBP Maroc 41 DH
Andorre 5 € Autriche 5,40 €

No 1543 du 28 mai au 3 juin 2020


Canada 7,75 $CAN DOM 5€
4,60££
A 3 400 FCFA

-B 4,60 

courrierinternational.com
Tunisie 7,20 DT
€ G-B

France : 4,50 €
€ Italiee 5,20€

les portraits du Breton à la Mais le président de la FFF (de- rie, sous la responsabilité de la Li- présidente effacée de la LFP.
5,20€
Espagnee 5,20 
Afrique CFA

Pays-Bass 5,20€
5,20€
Grècee 5,20 

tête du football français. Noël Le puis 2011) n’a pas voulu autoriser gue, mais l’ancien industriel n’est « L’homme fort du foot français,
Graët (78 ans) aurait tout d’un un précédent. Après tout, la Ligue 1 pas un patron de fédération c’est lui, souligne le président de
SANTÉ, CLIMAT, MÊME COMBAT ! « menhir ». Et le président de la Fé-
dération française de football (FFF)
et les différents championnats
amateurs ont aussi vu leur saison
comme les autres.
Quand ses prédécesseurs, à
Montpellier, Laurent Nicollin au
Figaro. Quand il parle foot, il maî-
a encore prouvé qu’on ne bouge s’arrêter avec des montées et des l’image de Fernand Duchaussoy trise son sujet et sait quand il faut
pas facilement un mégalithe. Mer- descentes. Et donc des malheu- ou Jean-Pierre Escalettes, étaient taper du poing sur la table. »
credi 27 mai, le comité exécutif reux. D’ailleurs, Amiens et Tou- méprisés par un monde profes- Il existe bien une dernière voix
(comex) de la fédération a ainsi en- louse (19e et 20e en Ligue 1) ont déjà sionnel qui voyait en eux des bra- dissonante, celle d’un ami de pres-
terré l’idée d’un passage de la Li- saisi le Conseil d’Etat pour contes- ves dirigeants venus du monde que trente ans : Jean-Michel Aulas,
gue 2 de 20 à 22 équipes. Ces der- ter leur relégation et plaident pour amateur avec lesquels il fallait en croisade pour obtenir la reprise
niers jours, M. Le Graët avait bien une élite à 22 la saison prochaine. juste composer, Le Graët connaît de la saison. Pourtant, M. Le Graët
fait comprendre qu’il inviterait le Donner raison à la Ligue 2 aurait la boutique d’en face. Il a été le pré- ne doutait pas que le président de
L’économie va-t-elle comex à poser son veto à la déci- légitimé cette démarche et M. Le sident historique de l’En avant l’Olympique lyonnais (et membre
enfin passer au vert ?
Les scénarios des plans sion votée le 20 mai par la Ligue de Graët ne le souhaitait surtout pas. Guingamp, disputé la Coupe d’Eu- du comité exécutif de la FFF) fi-
de relance de l’activité
mondiale vus par football professionnel (LFP). rope et a dirigé la LFP entre 1991 et nisse par rentrer dans le rang. « Il
la presse étrangère Les 40 clubs de l’élite avaient Nouveau camouflet pour la LFP 2000. Il est alors un des seuls à deviendra sage assez rapidement »,
alors adopté, à une courte majo- Pour la LFP, cette décision a tout oser s’attaquer à un Bernard Tapie s’avançait-il sur RMC, le 1er mai.
rité (57 %), un élargissement ex- d’un nouveau camouflet. Divisée tout-puissant président de l’Olym- Une prévision erronée, puisque
ceptionnel à 22 clubs permettant entre deux syndicats de prési- pique de Marseille. JMA a saisi depuis le Conseil d’Etat
de sauver les relégables, Le Mans dents et les intérêts divergents de Fin politique, le maire socialiste pour obtenir gain de cause. Un
(19e) et Orléans (20e), tout en ac- ses membres, elle n’a pas pesé (ou de Guingamp entre 1995 et 2008 dernier petit caillou dans la chaus-
cueillant les promus Pau (1er de voulu peser) afin de permettre surnage facilement dans la caco- sure de celui qui envisage de solli-
National) et Dunkerque (2e de Na- aux saisons de Ligue 1 et 2 de re- phonie actuelle du football pro- citer un nouveau mandat à la tête
CHEZ VOTRE MARCHAND DE JOURNAUX tional). Il s’agissait de tenir prendre, comme c’est le cas en Al- fessionnel français. Mieux, il est de la Fédération en mars 2021. Son
compte de l’arrêt brutal de la sai- lemagne. M. Le Graët a, lui, tou- adoubé par certains présidents de dernier, promet-il. p
son et de la situation du Mans, re- jours plaidé pour arrêter et a su se Ligue 1 qui reconnaissent en lui a. p.
coronavirus | 15
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Attractivité : la crise comme aiguillon


Les plans de relance et le soutien aux entreprises seront des facteurs surveillés par les investisseurs étrangers

E
n 2019, la France s’instal-
lait à la première place en
La France
Europe, devant le Royau- doit « rassurer »
me-Uni et l’Allemagne,
ses deux principaux concurrents,
quant à sa
sur le podium de l’attractivité aux résilience,
yeux des investisseurs étrangers.
Qu’en sera-t-il en 2020, mainte-
expliquer les
nant que le Covid-19 a plongé le conditions de la
Vieux Continent et le reste du
monde dans la récession ? Et alors
sortie de crise
que les entreprises mondialisées
tirent les conséquences de la crise
sur leurs chaînes d’approvisionne- ment européen, l’Hexagone a
ment et de production pour dimi- confirmé son attractivité en 2019,
nuer leur dépendance à la Chine et avec 1 197 projets d’investisse-
leur vulnérabilité face aux chocs ments annoncés. Juste avant que
planétaires ? « Aujourd’hui, toutes ne se déclenche la crise sanitaire,
les cartes sont rebattues », constate elle était encore en progression,
Marc Lhermitte, associé chez EY, malgré les « remous sociaux » liés
alors que ce cabinet de conseil pu- aux manifestations des « gilets
blie, jeudi 28 mai, l’édition 2020 du jaunes » et à la réforme des retrai-
Baromètre de l’attractivité. « Il y a tes, comme le confirme le son-
une vraie compétition de la relance dage mené en février 2020 : 32 %
qui s’installe, dans laquelle la des dirigeants estimaient, à cette
France doit absolument s’inscrire date, que l’attractivité de la France
pour conserver ses parts de mar- était en amélioration, et 50 % la
chés européens. » voyaient se stabiliser. « La France
L’enjeu est de taille : les entrepri- a un momentum supérieur à celui
ses étrangères en France em- de ses concurrents, à elle d’en tirer
ploient 2 millions de salariés, re- parti », note M. Lhermitte.
présentent 21 % des dépenses pri- Elle a l’occasion de le faire, puis-
vées en recherche et dévelop- que la crise liée au coronavirus n’a
pement (R&D) et 31 % des pas réduit à néant les projets d’in-
exportations. En forte progres- vestissements des entreprises
sion en 2017 et 2018 dans le classe- étrangères. Selon l’analyse d’EY,
environ 65 % des investissements
annoncés en 2019 seraient main-
LES CHIFFRES tenus, 25 % reportés ou fortement
révisés et 10 % seulement annu-
lés. A noter que ces chiffres sont
comparables dans tous les grands
2 MILLIONS pays européens, à l’exception no-
table de la Pologne et du Portugal
C’est le nombre de personnes où huit projets sur dix sont con-
employées par des entreprises firmés, compte tenu des « condi-
étrangères en France. tions de compétitivité » de ces
deux pays, précise le baromètre.
1 197 Réflexion sur les relocalisations
C’est le nombre de projets d’in- D’un point de vue sectoriel, les in-
vestissements internationaux vestissements sont globalement
en France fin 2019, en hausse maintenus dans la santé, les loi-
de 17 % par rapport à 2018. sirs en ligne ou l’e-commerce, ture de coûts acceptables », souli- taux, ainsi qu’à la qualité globale relance qui seront présentés, in- l’agence de promotion et d’at-
L’Hexagone devançait pour mais « l’alerte est forte », selon EY, gne Marc Lhermitte. Parallèle- de l’environnement économique. sistent les auteurs du baromètre tractivité internationale de la ré-
la première fois depuis vingt ans sur les sites de production, no- ment, toujours dans une optique L’émergence du télétravail, et EY. La France doit donc impérati- gion IDF. Alors qu’il estime que le
le Royaume-Uni et l’Allemagne. tamment dans l’aéronautique, de réduction des risques, les diri- sans doute sa banalisation, con- vement « rassurer » quant à sa ré- volume total des investissements
l’automobile, les équipements, la geants d’entreprises anticipent la duira les investisseurs à porter silience, expliquer les conditions pourrait baisser de 20 % cette an-
65 % chimie et la plasturgie. Quant à la
réflexion sur les relocalisations,
poursuite de l’automatisation et
de la numérisation de la produc-
une attention nouvelle à « l’agilité
sociale », manière de désigner
de la sortie de crise, « optimiser le
maillage régional/national » des
née par rapport à l’année 2019,
la gestion de la crise économique
C’est la part des investissements elle est très largement partagée tion ou du fonctionnement des l’adaptation du droit du travail au plans de relance, indique le cabi- en France peut être un atout dans
annoncés en 2019 qui devraient puisque 83 % des dirigeants inter- entreprises, qu’il s’agisse des pro- travail à distance et à la qualité des net. En effet, les investisseurs s’in- la compétition européenne, es-
être maintenus, selon EY, 25 % rogés planchent sur le sujet. Avec cess industriels, des back-offices infrastructures de télécommuni- téressent de plus en plus aux ré- time Franck Margain, son prési-
seront reportés ou fortement une tendance forte qui se des- et de la relation client. cations, particulièrement la 5G. gions. En 2019, l’Occitanie, les ré- dent. « Là où le monde anglo-
révisés, et 10 % annulés. sine : celle du « nearshoring », se- Compte tenu de ce contexte et En revanche, de manière éton- gions Provence-Alpes-Côte-d’Azur saxon déplore 20 millions de chô-
lon l’anglicisme désormais en de ces priorités, quels seront les nante, la compétitivité-coût n’est et Bourgogne-Franche-Comté ont meurs, on a mis en relief la protec-
34 % cours, pour désigner le rappro-
chement de sites de production
critères les plus regardés par les
investisseurs pour opérer leurs
un critère important que pour
13 % des dirigeants interrogés.
tiré leur épingle du jeu en matière
d’implantations.
tion des emplois et démontré que
la France aidait ses entreprises »,
Près d’un projet sur trois dans des pays plus proches des choix d’implantation entre Paris, Néanmoins, l’Ile-de-France affirme-t-il. Et de souligner
concerne une implantation en grands marchés européens – Ma- Munich, Berlin ou Amsterdam, Intérêt pour les régions (IDF) demeure en tête du classe- qu’« on n’a pas démérité dans le
Ile-de-France. Trois régions pro- roc, Tunisie, pays frontaliers de pour ne citer que ces capitales Le critère essentiel sera désormais ment, avec 415 investissements domaine de la gestion sanitaire »,
gressent : la Bourgogne-Franche- l’Europe, Pologne, Portugal… économiques ? Bien entendu, une celui des conditions de la reprise. directs internationaux représen- par rapport à nos voisins. « A
Comté (6 % du total des projets), « L’idée est de faire revenir un cer- attention particulière sera portée Pas moins de 80 % des chefs d’en- tant 9 660 emplois accueillis à nous de jouer notre partition de
Provence-Alpes-Côte-d’Azur tain nombre de sites vers les mar- à la prise en compte des enjeux treprise disent que les arbitrages terme, un résultat « sans précé- manière fine », conclut-il. p
(7 %) et l’Occitanie (9 %). chés européens, dans une struc- climatiques et environnemen- se feront en fonction des plans de dent », selon Choose Paris Region, béatrice madeline

Un plan de 1,3 milliard d’euros pour amortir le choc en Ile-de-France


La région va se réendetter afin d’aider les PME locales, très touchées par la chute d’activité due à l’épidémie de Covid-19

F ini les budgets d’austérité.


Durant ses premières an-
nées à la tête de l’Ile-de-
France, Valérie Pécresse s’était
présentée en championne de la ri-
quent de manquer de bras, ou en-
core un coup de pouce aux fa-
milles, avec l’attribution d’un ordi-
nateur ou d’une tablette à chaque
lycéen du public qui entre en 2de.
Denis et dans le Val-d’Oise, selon
l’économiste Olivier Bouba-Olga.
Le marasme risque en outre
d’accélérer la désindustrialisation
de la région. C’est ce que montre
cresse. Tel est le sens du plan de
relance, qui sera débattu par les
élus le 11 juin. Pour 700 millions
d’euros, il s’agit de redéployer des
fonds qui n’ont pu être dépensés
nomes les années précédentes,
nous disposons de marges de
manœuvre pour effectuer une re-
lance exceptionnelle », assure
Mme Pécresse.
Un volet de 75 millions d’euros
est également prévu pour venir
au secours de sites menacés ou
développer l’emploi dans des fi-
lières porteuses. A noter, une aide
gueur. Après le long règne du so- « Nous sommes la région la plus le cas de Renault, qui envisage de pendant le confinement. Le reste, Le volet majeur du plan de 5 millions d’euros aux structu-
cialiste Jean-Paul Huchon, elle en- touchée par la crise, nous devons fermer son usine de Choisy-le-Roi soit 590 millions, correspond à de (500 millions d’euros) vise à aider res culturelles, restées fermées.
tendait remettre de l’ordre dans agir », se justifie la présidente du (Val-de-Marne) et de reconvertir nouveaux crédits. les PME à surmonter la crise, no- « Juridiquement, c’est un peu acro-
les comptes de la région. L’épidé- conseil régional. En Ile-de-France, l’énorme site de Flins (Yvelines). tamment avec des prêts à taux batique, mais j’ai eu le ministre de
mie de Covid-19 l’amène à desser- l’économie repose largement sur Mercredi, la présidente de la ré- Un « fonds résilience » zéro allant de 10 000 à la culture au téléphone, et ça de-
rer les cordons. les secteurs les plus secoués de- gion a rencontré Jean-Dominique Pour financer ces dépenses, la ré- 300 000 euros. « Ils ont démarré il vrait passer », assure Mme Pé-
Pour amortir le choc, la prési- puis la mi-mars : le tourisme, la Sénard, le patron du groupe, pour gion va se réendetter, d’autant y a quinze jours, avec succès : cresse. « Tout cela paraît utile
dente (Libres !) présente jeudi culture, l’hôtellerie, la restaura- tenter d’infléchir ses plans. Elle a que la crise entraîne aussi une 1 200 prêts sont accordés ou en mais arrive un peu tard, com-
28 mai un « plan de relance écono- tion, l’automobile, l’aviation… Le tapé du poing sur la table : « Il n’est baisse des recettes de la collecti- cours d’instruction », fait savoir la mente le socialiste Maxime des
mique, écologique et social » de résultat ? Au 27 mai, la perte d’acti- pas question de fermer Flins, et je vité. La région pourrait perdre région. Un « fonds résilience » Gayets, président de l’opposition
1,3 milliard d’euros qui va se tra- vité était estimée par l’Institut na- ne me laisserai pas enfumer par plus de 1 milliard d’euros de re- doit aussi être créé, sans doute au conseil régional. Surtout, il fau-
duire, notamment, par une nette tional de la statistique et des étu- des projets qui aboutiraient à une cettes entre 2020 et 2022. Au lieu avec la Ville de Paris, afin d’accor- dra s’assurer qu’il s’agit d’un vrai
remontée de la dette. Au pro- des économiques (Insee) à 22 % lente décroissance du site. Flins a de tomber à 5,2 milliards d’euros, der des prêts un peu moindres plan de relance, pas d’un plan de
gramme : des aides aux petites et sur l’ensemble de la France. Mais besoin d’un vrai avenir. » la dette devrait ainsi remonter en aux indépendants, aux profes- com. Avec Valérie Pécresse, il y a
moyennes entreprises (PME), des elle atteint plutôt 26 % à Paris et En attendant, « la région peut fin d’année à 5,9 milliards d’eu- sions libérales et à toutes les souvent un écart entre les paroles
subventions à la culture, des for- dans les Hauts-de-Seine, et 24 % en jouer pleinement son rôle d’amor- ros, un niveau encore jamais vu. structures qui n’ont pas ou plus et les actes. » p
mations vers les métiers qui ris- Seine-et-Marne, en Seine-Saint- tisseur de crise », plaide Mme Pé- « Comme nous avons été très éco- accès au financement bancaire. denis cosnard
16 | coronavirus 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

A Choisy-le-Roi, l’impression d’« un énorme gâchis »


Les salariés de Renault et les élus de tous bords ne comprennent pas que ce site soit menacé de fermeture

I
l y a ceux qui ne veulent pas
y penser − « pour l’instant je
« C’est une usine
reste la tête dans mon bou- qui innove en
lot » −, ceux qui accusent
déjà le coup − « c’est dur, je viens
permanence, en
d’être embauché » −, les résignés − bonne situation
« la vie n’est pas un long fleuve
tranquille » −, et ceux qui
financière, où
bouillonnent : « Comment l’Etat le dialogue social
peut mettre 5 milliards pour fer-
mer des usines ? » Voilà une se-
est bon »
maine que les 263 salariés de Re- JEAN-FRANÇOIS MBAYE
nault à Choisy-le-Roi (Val-de- député LRM
Marne) ont lu dans la presse que
le constructeur automobile pour-
rait annoncer la fermeture de Tony, 33 ans, fait partie des nou-
trois sites, dont le leur. Si leurs veaux CDI. « J’ai fait dix-huit mois
réactions divergeaient dans l’at- de formation, puis j’ai passé des
tente des annonces officielles du tests que j’ai réussis. J’ai fourni tant
groupe, prévues vendredi 29 mai, d’efforts, et maintenant on me dit
tous partageaient la même in- “on ferme”… », témoigne-t-il, dé-
compréhension : pourquoi eux ? pité. Comme lui, qui vit dans l’Es-
« On dirait qu’ils ont choisi des pe- sonne, beaucoup de salariés habi-
tits sites au hasard, sans penser à tent le sud de l’Ile-de-France. Si
la stratégie globale. Choisy-le-Roi cela leur était proposé, partir tra-
n’a peut-être l’air de rien dans le vailler à Flins, à une soixantaine
maillage de Renault, mais son ac- de kilomètres de Choisy, ne serait
tivité particulière en fait l’une des pas indolore. « Quand tu commen-
vitrines de l’engagement environ- ces à 5 h 25, ce temps de trajet en
nemental du groupe », souligne plus, tu le sens passer », explique
Brahim Hachouche, délégué cen- Mohamed qui travaillait jadis sur
tral adjoint FO chez Renault et sa- le site des Yvelines. « Et qui prendra
larié à Choisy. le risque d’aller s’installer près de
Ce site est en effet spécialisé Flins alors que ce site est lui-même
dans la rénovation et le recondi- menacé ? », interroge Samir Slim.
tionnement de pièces mécani- Entrée de l’usine Renault de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), le 19 mai. XAVIER POPY/REA Peut-être ce salarié qui quitte
ques : moteurs et boîtes de vites- l’usine dans une voiture fatiguée.
ses usagés y connaissent une se- Lors d’une autre crise, celle de
conde vie. Ils sont démontés, net- environnementaux comparé à la « Que ce soit par rapport à la dé- pellé le ministre de l’économie mir Slim, délégué FO à Choisy 2009, son poste faisait partie des
toyés, des pièces sont remplacées fabrication d’un organe neuf (jus- marche de développement durable sur le sujet, avec quatre autres dé- (majoritaire). Nos dirigeants ne le 1 000 supprimés à l’usine Renault
puis ils sont remontés et repar- qu’à − 80 % d’énergie, − 88 % d’eau, de Renault ou sur le plan financier, putés. « Il faut qu’il y ait des condi- savent peut-être pas, mais nous de Sandouville (Seine-Maritime).
tent pour le service après-vente, − 92 % de produits chimiques et car ce site rapporte de l’argent, on tions au prêt garanti par l’Etat de oui, on connaît nos vieilles machi- Il a été reclassé à Guyancourt puis
ce qui permet de proposer à − 70 % de déchets). » En 2014, le site ne comprend pas. » 5 milliards que le ministre va signer nes. » Compliqué aussi de dépla- à Choisy-le-Roi. Alors pourquoi
l’automobiliste un « échange a reçu le Trophée de l’économie Il est venu manifester son sou- pour Renault, estime-t-il. Et regar- cer l’évapoconcentrateur à pas Flins ? « S’il faut, j’irai. A 46 ans,
standard » à moindre coût, pour circulaire. Le directeur de l’usine tien aux salariés cette semaine der à la loupe cette usine-là dont la 300 000 euros installé il y a un an trouver du boulot c’est pas évi-
lui comme pour l’environnement. s’était alors félicité d’être « le por- avec le secrétaire national du PCF, fermeture est incohérente. » seulement afin de ne rejeter dent… » L’homme ne croit pas à
te-drapeau de l’engagement du Fabien Roussel, et le président du aucun polluant dans la Seine, qui un blocage de l’usine, comme ce-
Une activité unique groupe » dans ce domaine. Au mo- conseil départemental, Christian Déplacer les compétences ? borde l’usine. Compliqué encore, lui entrepris par des salariés du
Dans ses « documents de réfé- ment où le président de la Répu- Favier. Le député La République L’hypothèse d’un déménage- de déplacer les compétences. site de Caudan (Morbihan). Evo-
rence » de 2018 et 2019, Renault blique plaide pour que la transi- en marche (LRM) de la circons- ment de l’activité du site à l’usine « Cela demande un long apprentis- quant toutes les « rumeurs » de
soulignait l’activité unique de tion écologique soit au cœur de la cription, Jean-François Mbaye, a de Flins (Yvelines) ne semble ni sage », insiste le délégué syndical. suppressions de postes distillées
« remanufacturing » du site de relance de la filière automobile, fait de même. « C’est une usine qui pour les salariés ni pour ces élus Un partenariat avec Pôle emploi dans la presse ces derniers jours,
Choisy-le-Roi au chapitre « Une l’hypothèse de la fermeture de innove en permanence, en bonne plus cohérente. « On peut ac- et le Greta (formation pour adul- il maugrée : « Plus on aura peur,
entreprise responsable ». Et préci- Choisy apparaît, pour beaucoup, situation financière, où le dialogue cueillir ici un accroissement d’acti- tes) a permis dix-sept embauches plus on sera docile. Or, quand vous
sait : « Chaque organe remplacé en comme un « non-sens », selon les social est bon, cette fermeture se- vité. Démonter et remonter tout le l’an passé. « Fermer le site c’est cas- n’êtes que 300 salariés, le premier
échange standard représente une mots du maire communiste (PCF) rait un énorme gâchis », souligne processus là-bas serait très compli- ser tout ce maillage tissé au fil des qui brûle un pneu, il est grillé ! » p
réduction significative des impacts de la ville, Didier Guillaume : ce dernier qui indique avoir inter- qué et coûterait cher, explique Sa- années », déplore M. Mbaye. aline leclerc

« Renault est le reflet des mutations industrielles de la France »


Le constructeur a symbolisé la prospérité française avant d’illustrer la désindustrialisation du pays, explique l’universitaire Bernard Jullien

B ernard Jullien, maître de


conférences en économie
à l’université de Bordeaux
et ancien directeur du Gerpisa
(Groupe d’étude et de recherche
Les difficultés de Renault
suscitent, plus que celles de
tout autre industriel en France,
l’attention de l’opinion et des
débats politiques passionnés.
s’inscrit dans le paysage actuel,
tant la marque est visible sur les
lieux de leur vie quotidienne, à la
fois sur les routes et dans les rues,
et par son réseau très dense de
« C’est l’Etat
qui a assigné
à l’entreprise
zer − une entreprise comme une
autre. Et les Français l’ont accepté,
précisément parce qu’elle reflète
ce qu’ils sont, ou aspirent à être.
En inventant le monospace, Re-
C’est peut-être une antiphrase,
exprimant en réalité le sentiment
que ce n’est pas possible que Re-
nault disparaisse. En tout cas poli-
tiquement. Un gouvernement
permanent sur l’industrie et les Pourquoi ? concessionnaires et d’agents. le rôle nault a équipé les classes moyen- qui laisserait Renault être racheté
salariés de l’automobile, ENS Ca- Les Français ont de Renault une L’autre est plus symbolique : Re- nes supérieures intellectuelles par un constructeur japonais le
chan), est notamment coauteur représentation offrant deux di- nault est en quelque sorte le reflet
de doter − et non plus les ouvriers − en of- paierait très cher dans les urnes,
de L’Epopée Logan (Dunod, 2012). mensions simultanées : l’une des mutations économiques et la classe ouvrière frant une alternative aux BMW ce serait impardonnable avant
industrielles de la France. ou aux japonaises plutôt que leur une présidentielle. En revanche,
Après-guerre, le constructeur
d’automobiles » imitation. Ce qui reste français préserver ce qui subsiste de l’outil
est devenu l’emblème d’une pros- aux yeux de l’opinion est le fait de production en France restera
périté française construite sur que l’ingénierie, la conception difficile voire impossible − même
d’immenses sites industriels et quie, etc. C’est par cette stratégie restent pour l’essentiel en France si on fait semblant de le refuser,
une forte intervention de l’Etat : que, depuis trente ans, Renault a − le Technocentre de Guyancourt avec un peu de duplicité. Les sites
c’est l’Etat qui, en fournissant à la « éteint » la contestation syndi- est l’un des plus grands de l’in- de production de véhicules utili-
firme nationalisée ressources, cale, l’Etat n’émettant que de fai- dustrie automobile mondiale, et taires sont encore nombreux et
matériaux et directives, lui a assi- bles protestations au nom du le plus gros site de Renault dans puissants – mais ils sont moins
gné le rôle de doter la classe « sauvetage » de la marque, tou- l’Hexagone. visibles pour le grand public. Il se-
ouvrière d’automobiles − la 4 CV jours considérée comme fran- rait efficace, en stricte logique
et ses successeurs − alors que Ci- çaise par l’opinion alors que de Mais la stratégie de Carlos managériale, de regrouper la pro-
troën était la marque des paysans moins en moins d’acheteurs Ghosn n’était-elle pas duction de voitures de tourisme
et Peugeot celle « des hommes à roulent dans des voitures Re- de « mondialiser » sur un seul site qui atteindrait
chapeau ». C’est ce qui a fondé le nault fabriquées en France, sauf définitivement Renault ? ainsi la taille critique.
rapport particulier que l’opinion pour les véhicules utilitaires et Oui, et c’est pourquoi la greffe Et la marque peut renouer le fil
et l’Etat, et donc le politique, en- de rares modèles. Ghosn n’a jamais complètement de son histoire originelle en
tretiennent avec cet industriel. pris. Il y a désormais une aspira- étant, après avoir été le miroir de
Y compris lorsque, inverse- Et pourtant le sentiment tion à revenir aux fondamentaux l’industrialisation de la France,
ment, Renault est devenu pen- qu’il faut défendre à tout prix − « faire des voitures à vivre plutôt puis de son accès à la société de
dant les années 1980 et 1990 le une entreprise française que des voitures à vendre » − qui consommation, celui de sa transi-
symbole de la désindustrialisa- demeure vif… est partagée par les salariés, les in- tion énergétique. Les ingénieurs
tion du pays. Comme d’autres Oui, alors qu’il ne s’agit plus de génieurs, et les clients. Il y a une de Renault, après avoir conçu la
constructeurs en Europe, Re- préserver véritablement un outil gamme standard, mais aussi un 4 CV et la Scénic, pourraient enfin
© Radio France/Ch. Abramowitz

nault a pratiqué une stratégie de de production − la poursuite de la peu plus, une identité. Peugeot ou prendre sérieusement en marche
délocalisation et de mise en con- fermeture de sites industriels, ju- Volskwagen n’auraient pas pu in- le train du véhicule électrique – ce
currence des sites de production, gée inéluctable par la direction, venter la Twingo. qu’ils n’ont fait jusqu’ici qu’à re-
ce qui a conduit à la fonte des ef- était programmée avant la pan- culons. Mais c’est peut-être la
fectifs et à des fermetures en démie, qui n’est ici qu’un prétexte Le ministre de l’économie, condition du maintien de leur
France au profit de nouvelles li- ou un catalyseur. Renault est de- Bruno Le Maire, a pourtant dit lien avec les Français. p
gnes plus modernes et à plus fai- venu de fait − comme le disait son que « Renault pouvait disparaî- propos recueillis
bles salaires en Espagne, en Tur- ancien président Louis Schweit- tre ». Est-ce un tournant ? par antoine reverchon
coronavirus | 17
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Les pays pauvres craignent PERTES & PROFITS | AIR FRANCE-KLM


par j ean-mic h el bez at

les représailles des marchés L’avion se coupe


les ailes au profit du TGV
Sous pression des agences de notation et des créanciers privés, ces Etats
hésitent à suspendre le paiement de leur dette, comme le propose le G20 Donnant-donnant : l’Etat vous
aidera financièrement à vous
gagée à réduire de moitié ses
émissions de carbone d’ici à 2024
sortir de la crise due au Covid-19, grâce, selon elle, à une soixan-

L’
à condition que vous vous enga- taine d’A 220 moins gourmands
« avancée majeure » pro- pie, ou encore de 521 % en Zambie. sion du remboursement de la giez plus hardiment dans la en kérosène ainsi qu’aux biocar-
mise par le G20, le
En cas Une part croissante est détenue dette détenue par les Etats y con- guerre contre les émissions de burants. M. Smith présentera
15 avril, tarde à se con- de dégradation par les créanciers privés, comme tribuerait à hauteur de 13 à 18 mil- CO2. Ce marché, la filière auto- sa feuille de route à l’été, et tout
crétiser. Ce jour-là, les en Afrique subsaharienne où liards, et de 9 à 13 milliards de dol- mobile aura du mal à le respecter le monde est déjà sur le pied de
nations les plus riches de la pla-
de leur note, celle-ci est passée de 17 % en 2009 lars pour le secteur privé. La contri- en échange des 8 milliards guerre. D’abord les syndicats,
nète avaient annoncé la suspen- ces pays paieront à 41 % à la fin 2018. Or ces derniers bution de Pékin, l’un des premiers d’euros d’aides annoncés par le dont certains reprennent l’argu-
sion du remboursement de la ne voient pas forcément d’un bon créditeurs sur le continent africain gouvernement − ne serait-ce ment utilisé chez Renault : l’Etat
dette qu’ils détiennent auprès de
plus cher œil l’initiative du G20. et qui fait partie de l’initiative du qu’en raison des 350 000 véhi- ne peut pas voler au secours d’Air
soixante-treize pays à bas revenus, pour emprunter « L’accès aux marchés a marqué, G20, est cruciale. Mais la frontière cules à moteur thermique qui en France et accepter des suppres-
pour les aider à affronter la crise pour beaucoup de pays, un tour- entre créanciers publics et privés y bénéficieront aussi pour désen- sions d’emplois. A l’image de
liée au coronavirus. Six semaines
et s’enfonceront nant majeur dans leur développe- est plus floue. Selon les estima- gorger les concessionnaires. Vincent Salles (CGT), qui juge
plus tard, seuls vingt-trois d’entre dans la crise ment économique et leur a permis tions du think tank ODI basé au Air France-KLM, qui recevra « scandaleux que l’argent du
eux ont signé ce moratoire, ou de couper leur dépendance vis-à- Royaume Uni, la Chine perçoit 7 milliards de prêt de Paris (et de contribuable serve à faire grossir
sont sur le point de le faire. Pour- vis de l’aide publique au dévelop- 33 % du service de la dette du 2 à 4 milliards de La Haye) pour les chiffres du chômage ». Cer-
quoi une telle hésitation, alors que Le cabinet d’avocats White pement, explique le gérant d’un Kenya et 17 % de celle de l’Ethiopie. redécoller, n’a pas eu d’autre tains redoutent de 6 000 à
le service de la dette absorbe plus & Case, qui compte des créanciers fonds spéculatif. Or pour certains Le 19 mars, le directeur de la choix que d’obtempérer et de 10 000 suppressions d’emplois
de 30 % des recettes budgétaires privés parmi ses clients, a égale- d’entre eux, l’initiative du G20 Banque mondiale, David Mal- mener une « transformation ac- chez Air France. Les aides ne doi-
d’Etat, comme au Nigeria, en ment adressé une mise en garde. mettrait en péril leur capacité à pass, s’est dit « assez frustré par la célérée », selon les mots de son vent pas être seulement condi-
Egypte, en Angola ou au Ghana ? Dans une note publiée fin avril, il emprunter sur les marchés finan- lenteur » des créanciers privés à directeur général, mercredi tionnées à des engagements
La réponse est à chercher du recommande aux pays tentés par ciers internationaux. » Plutôt que négocier. Puis il a regretté que les 27 mai, devant l’assemblée géné- environnementaux, assurent-ils,
côté des agences de notation. Le le moratoire d’en discuter d’abord de se rallier au moratoire du G20, pays hésitent à accepter l’offre du rale des actionnaires du groupe mais également sociaux.
jour même de l’annonce du G20, avec leurs créanciers privés et de les créanciers privés préfèrent né- G20, les accusant de « surestimer franco-néerlandais. En France, Les grands élus et les patrons
Moody’s publiait une note intitu- « réfléchir aux conséquences juridi- gocier « au cas par cas ». l’importance » de la note de leurs « la capacité va être réduite de aussi, surtout à Bordeaux. Ils re-
lée « L’allègement de la dette bé- ques ». « Les clauses de certains con- dettes souveraines. De son côté, 40 % sur la période d’ici à 2021, doutent une perte d’attractivité
néficiera aux pays à bas revenu, trats financiers pourraient n’être La contribution cruciale de Pékin Bercy explique que de nombreux avec la fermeture de destinations de l’ouest de l’agglomération, où
mais soulève la possibilité d’un pas respectées si le pays demande Mais les discussions avec des ac- pays s’apprêtent à rejoindre l’ini- lorsqu’il y a une alternative ferro- l’aéroport de Mérignac a attiré de
défaut de paiement vis-à-vis du officiellement une suspension de la teurs nombreux, aux intérêts et tiative après avoir hésité. viaire à moins de 2 h 30 et lorsque grands groupes comme Dassault
secteur privé ». « Notre rôle se li- dette », peut-on y lire. « C’est une aux profils divers, sont plus lon- « Si le nombre de pays signataires ce service n’alimente pas le hub de Aviation ou Thales, et de nom-
mite à évaluer le risque du crédit, bonne initiative, qui diminue la gues et compliquées. Cependant, est insuffisant, cela compromet les Roissy-Charles-de-Gaulle », a ex- breuses ETI et PME sur son Aero-
explique Lucie Villa, analyste se- pression de l’endettement mais qui il y a urgence : le Fonds monétaire chances d’aller plus loin dans le pliqué Benjamin Smith. parc, un pôle de développement
nior chez Moody’s. Or lorsqu’un comporte quelques contraintes, ex- international (FMI) prévoit une programme d’allègement ou d’an- très difficile d’accès depuis la gare
pays veut souscrire au moratoire, pliquent Cenzi Gargaro et Olga Fe- contraction de 1,6 % de l’activité nulation de dettes des nations les Un impact « insignifiant » ? SNCF de Bordeaux Saint-Jean. Les
qu’il est dans une situation déjà dosova, avocats au cabinet White économique en Afrique pour plus pauvres », craint Stéphanie Des lignes importantes vont en écologistes, enfin. Réseau Action
fragile et endetté auprès du secteur & Case. Les pays signataires doi- 2020, la plus brutale de ces cin- Blankenburg, chef du service de la souffrir, comme les Paris-Orly en Climat a calculé que la suppres-
privé, nous devons nous poser la vent, par exemple, utiliser les fonds quante dernières années. A cela dette et du financement du déve- direction de Lyon, Bordeaux ou sion des trois liaisons avec Paris-
question du risque de défaut. » libérés uniquement pour la lutte s’ajoute la fuite de près de loppement à Cnuced. En avril, Nantes, des métropoles régiona- Orly aurait un impact « insigni-
$L’agence de notation a ainsi dé- contre le Covid-19, sans la possibi- 100 milliards de dollars de capi- Emmanuel Macron avait plaidé les à moins de 2 h 30 de TGV de fiant » sur les émissions de CO2.
cidé de mettre sous observation lité de payer les créanciers privés. » taux étrangers des marchés émer- pour une annulation des dettes la capitale, au profit des offres de Il réclame la suppression pure et
le Pakistan et l’Ethiopie, en vue Vu leur niveau d’endettement, gents depuis janvier, et la chute africaines. Il ne s’agit pas là d’une la SNCF. La compagnie avait déjà simple de tous les vols court-
d’un abaissement de leur note les pays pauvres veillent à ne pas des transferts d’argent envoyés question seulement comptable : si prévu de revoir ses dessertes courriers, et leur remplacement
souveraine. De quoi inciter les contrarier les marchés financiers. par les migrants, qui déprécient les Etats n’ont pas la marge de intérieures, où elle a perdu par le train, jugé « plus propre ».
autres pays à la prudence avant de Le stock de leur dette extérieure a les devises locales et renchéris- manœuvre budgétaire pour atté- 200 millions en 2019, y compris Même s’il roule grâce à une élec-
demander assistance car, en cas doublé en dix ans, pour atteindre sent le coût de la dette extérieure. nuer la crise, les indicateurs de avec sa filiale Hop ! de liaisons in- tricité d’origine nucléaire honnie
de dégradation de leur note, ils 387 milliards de dollars en 2018 Le FMI chiffre les besoins des mortalité, de malnutrition, de terrégionales. Elle s’est aussi en- des écologistes… p
devront payer plus cher pour em- (352 milliards d’euros au cours ac- gouvernements africains à santé ou d’éducation risquent de
prunter et s’enfonceront un peu tuel). Il a même augmenté, sur 114 milliards de dollars, en 2020, se détériorer dangereusement. p
plus encore dans la crise. cette période, de 885 % en Ethio- pour faire face à la crise. La suspen- julien bouissou

La pression monte pour le président 1,8 %


C’est la faible hausse des ventes sur Internet au premier trimestre, à

de la Banque africaine de développement


25,3 milliards d’euros (contre + 11,9 % au cours de la même période
en 2019), soit leur plus faible progression trimestrielle, selon les don-
nées publiées, jeudi 28 mai, par la Fédération du e-commerce et de la
vente à distance. Les grèves et les premiers effets de la crise sanitaire
Une enquête indépendante va être lancée pour faire la lumière sur les accusations sur les ventes de voyages et transports ont pesé. L’activité s’est amélio-
rée ensuite, avec une hausse de 21 % du chiffre d’affaires des ensei-
de comportements « contraires à l’éthique » concernant son président, Akinwumi Adesina gnes non alimentaires sur mars-avril par rapport à 2019.

L
I N DUST RI E culturelles de l’Assemblée
e conseil des gouverneurs çonné d’enrichissement person- cain de la Banque mondiale cette conviction des Américains. Saint-Gobain : la cession nationale. – (AFP.)
de la Banque africaine de nel, a réagi mercredi par un com- (2007-2010), a écrit à deux repri- De même que ce courrier adressé dans Sika valorisée
développement (BAD) a dé- muniqué dans lequel il « clame ses au président du comité aux gouverneurs de la BAD le 2,41 milliards d’euros AÉ RON AU T IQ U E
cidé, mardi 26 mai, de lancer une [son] innocence » et dénonce des d’éthique de la BAD, l’accusant 5 mai par Kaba Nialé, la présidente La cession par Saint-Gobain EasyJet annonce
enquête indépendante sur son « allégations mensongères », re- d’avoir « violé [le] principe » de du conseil des gouverneurs. Celle de sa participation de 10,75 % une réduction jusqu’à
président, le Nigérian Akinwumi nouvelant sa « confiance dans les confidentialité, et « perdu de vue qui est aussi la ministre ivoi- dans la société chimique 30 % de ses effectifs
Adesina. A la tête de l’institution processus équitables, transparents sa mission ». Comminatoire, le rienne du plan et du développe- suisse Sika a été valorisée La compagnie britannique
financière panafricaine de déve- et justes » de l’institution. conseil de M. Adesina donne alors ment indique que le « rapport dé- 2,41 milliards d’euros, soit un easyJet a annoncé, jeudi
loppement depuis 2015 et unique la marche à suivre, estimant que taillé (…) a disculpé le président de « gain brut » de 1,54 milliard 28 mai, la suppression de
candidat à sa réélection, cet éco- Recensement minutieux « des mesures correctives doivent toutes les allégations portées à son en deux ans, a annoncé, 4 500 postes, soit près d’un
nomiste réputé est accusé par des « Bientôt, la vérité éclatera au être prises immédiatement pour encontre par les lanceurs d’alerte ». mercredi 27 mai, le groupe tiers de ses effectifs, afin de
employés de comportements ju- grand jour. » C’est déjà ainsi que protéger la banque et les droits » Une tentative de mettre un terme français. Saint-Gobain avait faire face au choc de la pan-
gés « contraires à l’éthique », de M. Adesina avait réagi, le 6 avril, au de son client. à cette affaire qui ébranle l’insti- acquis indirectement, en démie de Covid-19. La com-
présumées « violations du code de lendemain des révélations par Le Pour le président de la BAD, tution – dont le capital va passer mai 2018, cette participation, pagnie rejoint ses concurren-
conduite » et de soupçons de favo- Monde Afrique des allégations cette affaire « a d’autres motiva- de 93 à 208 milliards de dollars par l’acquisition de 100 % tes British Airways, Ryanair
ritisme dans l’octroi de postes d’employés mués en lanceurs tions inavouées », comme il l’écrit d’ici à 2030 – classée AAA par les des actions Sika détenues ou Virgin Atlantic, qui ont
stratégiques et de contrats de plu- d’alerte. Ces derniers avaient dé- le 8 avril au comité d’éthique. principales agences de notation. par la holding Schenker-Win- toutes annoncé des suppres-
sieurs millions de dollars. posé plainte le 19 janvier. Face à M. Adesina soupçonne l’adminis- Une démarche trop précipitée kler auprès de la famille sions de postes. – (AFP.)
« Considérant l’étendue, la gravité l’atonie du comité d’éthique de la trateur américain de la BAD, J. Ste- au goût des Américains et Burkard, dans le cadre d’un
et la précision des allégations (…), BAD, ils se tournent, début avril, ven Dowd, d’avoir instrumenta- d’autres gouverneurs, principale- accord global conclu avec Lufthansa : le plan
nous pensons qu’une enquête plus vers le conseil des gouverneurs re- lisé ces lanceurs d’alerte. En fé- ment non africains, qui ont fini cette dernière et Sika. de sauvetage bloqué
approfondie est nécessaire », écri- présentant les 54 pays membres vrier, le président américain de la par avoir gain de cause, à trois Le sauvetage prévu du pre-
vait quatre jours plus tôt le secré- africains et les 27 pays non régio- Banque mondiale, David Mal- mois des assemblées annuelles MUSI QU E mier groupe de transport
taire américain au Trésor, Steven naux, dont les Etats-Unis et la pass, proche de M. Dowd, avait re- de l’institution. De plus en plus Pertes de près de aérien européen a dû être
Mnuchin. Dans une lettre adres- France. Cet organe de décision su- proché à la BAD une « tendance à contesté, M. Adesina va y briguer 2 milliards d’euros reporté, mercredi 27 mai.
sée à la présidente du bureau du prême de la BAD reçoit alors une prêter trop rapidement et à aggra- un second mandat, avec le sou- dans le spectacle vivant Lufthansa a refusé de l’ap-
conseil des gouverneurs de la BAD, note détaillant vingt cas de présu- ver le problème de la dette ». Ces fi- tien de plusieurs chefs d’Etat afri- Les pertes, en chiffres d’af- prouver, en invoquant les
il préconisait le recours à un « en- mées pratiques illégales. Un re- dèles de Trump ont-ils orchestré cains. Cette affaire, qui a pris une faires et en revenus, pour le conditions trop strictes
quêteur extérieur indépendant », censement minutieux de faits qui, l’affaire ? Contacté, le départe- dimension géopolitique dans un spectacle vivant musical en du « gendarme » européen
tout en exprimant de « sérieuses pour certains, ont été exhumés ment américain du Trésor a dé- contexte d’imminente récession France – toutes esthétiques de la concurrence. Les
réserves » sur un premier rapport d’anciennes enquêtes internes. menti « toute collaboration [de du continent africain due à la confondues – sont estimées concessions demandées par
réalisé par le comité d’éthique de Les lanceurs d’alerte dénoncent M. Dowd] avec ces lanceurs pandémie de coronavirus, risque entre « 1,7 milliard et 2 mil- Bruxelles en échange du
la Banque qui disculpait M. Ade- « des tentatives faites pour décou- d’alerte », et précise que sa posi- de ternir les bons résultats de liards d’euros » en raison de chèque de l’Etat allemand
sina. Les Etats-Unis, principal ac- vrir nos identités », ainsi que des tion a toujours été en faveur M. Adesina à la tête de la BAD. p la crise sanitaire, a indiqué, de 9 milliards d’euros « affai-
tionnaire de la Banque après le pressions exercées par des « pro- d’une enquête indépendante. yassin ciyow et joan tilouine mercredi 27 mai, Jean-Phi- bliraient » la compagnie sur
Nigeria, ont clairement pesé dans ches du président » Adesina sur le Les conclusions du rapport lippe Thiellay, le président ses deux principaux aéro-
ce dossier qui fragilise M. Adesina comité d’éthique. L’avocat et lob- d’enquête du comité d’éthique, du Centre national de la ports outre-Rhin, Francfort
et questionne sa gouvernance. Le byiste Elie Whitney Debevoise, balayant toutes les accusations vi- musique, auditionné par et Munich, a expliqué le
président de la BAD, aussi soup- ancien directeur exécutif améri- sant M. Adesina, ont renforcé Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus la commission des affaires groupe. – (AFP.)
18 | management 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Les entreprises annoncent les premiers gels CARNET DE BUREAU


CHRONIQUE PAR ANNE RODIER

de salaires liés au coronavirus Le repos dominical


Près de la moitié des DRH envisagent de suspendre les augmentations
face au Covid-19
D’ L
ordinaire, Bastien pris des mesures pour geler les que l’activité ne souffrait pas d’un
Berthier sort de salaires. « Toutes les entreprises
Pendant problème de motivation des em- e repos hebdomadaire est donné le dimanche,
la cabine de con- ne le feront pas, mais elles y pen- la période de crise ployées », abonde la chercheuse. « dans l’intérêt des salariés », indique le code du tra-
duite de son mé- sent, car elles sont inquiètes pour Pendant la période de crise sa- vail. Mais le Covid-19 a fait sauter ce verrou au nom
tro tard dans la nuit. D’autres la survie de leur organisation »,
sanitaire, c’est nitaire, c’est donc le choix d’une de la santé, pour faciliter le suivi de la circulation
fois, il travaille les dimanches et précise Laurent Termignon, qui le choix d’une prime forfaitaire et non indexée du virus et le traçage des salariés malades et des « cas con-
les jours fériés, ce qui lui ap- a dirigé l’étude. qui a été proposé à certains sala- tacts », dit « contact tracing ».
porte un complément de salaire En février, les bons résultats du
prime forfaitaire riés. Chez Suez, dont l’activité Durant le confinement, l’ordonnance du 25 mars avait
non négligeable. Mais, pendant groupe Michelin avaient conduit et non indexée ne s’est pas arrêtée pendant le énoncé la possibilité pour certains secteurs d’activité de dé-
le confinement, la RATP a revu à à la conclusion d’un accord confinement, les employés roger au repos dominical du salarié et d’attribuer le repos
la baisse son plan de service. d’augmentation des salaires de
qui a été proposé sur le terrain ont pu recevoir hebdomadaire par roulement, afin d’assurer la sécurité de la
Conséquence pour ce conduc- 2 % à 3 %, selon les postes. Deux aux salariés 1 000 euros de prime exception- nation et la continuité de la vie économique.
teur, malgré ses seize ans d’an- mois de confinement ont poussé nelle défiscalisée. Le décret du 15 mai ouvre une nouvelle dimension en
cienneté : 250 euros net de pri- la direction à proposer une « C’est la reconnaissance qu’un l’autorisant au nom du suivi du virus, non pour le person-
mes manquent en bas de sa fi- « clause de retour à la bonne effort supplémentaire a été de- nel de santé, mais pour les entreprises et les prestataires
che de paie, soit environ 10 % de fortune », soit la suspension des Si la négociation a été signée mandé à nos collaborateurs, sans de services qui participent à la mise en place du système
son salaire net. « Après une grève augmentations jusqu’au retour par les représentants du person- qui le traitement des déchets dans d’information sur les données des personnes malades :
contre la réforme des retraites où – d’ici à 2023 – du résultat de l’en- nel de Darty, elle a été refusée par les hôpitaux ne pouvait pas être l’identification, l’orientation et l’accompagnement des
l’on n’a pas été payé pendant cin- treprise à son niveau de 2019. ceux de la Fnac, qui poursuivent réalisé, par exemple », avance Isa- personnes infectées ou présentant un risque d’infection
quante jours, c’est dur », souffle les échanges. « L’entreprise fait du belle Calvez, DRH du groupe. et enregistrées sur le téléservice Contact
le quadragénaire. Modulation du temps de travail chantage à l’emploi sur les em- Pour maintenir l’implication des Covid. Il s’agit notamment des plates-for-
Dans un contexte économique « C’est un effort important de- ployés, les plus bas salaires. En salariés, les membres du comité LA PANDÉMIE mes territoriales de l’Assurance-maladie
sujet aux fortes turbulences,
de nombreuses entreprises crai-
mandé aux employés, pour un
gain de trésorerie très faible. Il y a
voulant imposer cette modula-
tion, elle ne ferait que déséquili-
exécutif ont par ailleurs baissé
leur rémunération de 25 % pen-
DONNE AU qui finalisent l’identification des person-
nes contacts à risque signalées par un mé-
gnent pour leur pérennité et doi- un déséquilibre entre la pérennité brer l’équilibre vie professionnelle- dant la durée du confinement PASSAGE UN decin, et des agences régionales de santé
vent adapter leur organisation à du groupe, l’intérêt des salariés et vie personnelle et dégrader gra- pour abonder un fonds d’action (ARS) qui doivent identifier les chaînes de
une conjoncture inédite. Près de celui des actionnaires », estime vement les conditions de travail contre le Covid-19. « L’occasion de NOUVEAU COUP DE transmission sur leur territoire.
la moitié (47 %) des directeurs des Jean-Christophe Laourde, délé- des salariés », réagit Didier Blain, témoigner de notre engagement « Le travail des enquêteurs sanitaires
ressources humaines (DRH) gué syndical de la CFE-CGC, bien représentant de la CFDT, après et d’entraîner le collectif », insiste
GRIFFE AU REPOS dans ce contact tracing impose d’aller vite
consultés par Willis Towers Wat- que les dividendes aient été prati- avoir rappelé que le groupe a ob- la dirigeante. DU DIMANCHE afin de remonter et de casser les chaînes
son, un cabinet de courtage et de quement divisés par deux. tenu un prêt garanti par l’Etat de Ces accords de rémunération de contamination : c’est pourquoi il re-
conseil, envisagent ou ont déjà La même défiance a été consta- 500 millions d’euros. dépendent aussi du dialogue quiert une mobilisation de nos équipes sept jours sur sept »,
tée au sein du groupe Fnac Darty, La rémunération est un élé- social dans l’entreprise. « Les explique un porte-parole de la Caisse nationale de l’assu-
où le chiffre d’affaires a reculé ment-clé pour préserver la branches professionnelles auront rance-maladie (CNAM).

LES CHIFFRES d’un tiers pendant la période. La


direction compense la perte de
confiance entre les entreprises
et les employés. « Le salarié ac-
leur place dans les négociations
à venir pour ne pas déséquilibrer
Ce qui tient du bon sens pour assurer la surveillance perma-
nente destinée à éradiquer la pandémie donne au passage un
rémunération pour les salariés cepte un lien de subordination les rapports », remarque Carole nouveau coup de griffe au repos dominical. Le nombre de col-
placés en activité partielle et car le risque économique est as- Grandjean, députée de Meur- laborateurs de la CNAM potentiellement concernés s’élève à
maintient 75 % de la part variable sumé par l’employeur », pointe the-et-Moselle, membre de la 6 500, auxquels s’ajoutent ceux des ARS, non communiqués
84,1 % jusqu’à six semaines après la re- Sophie Bernard, sociologue du commission des affaires sociales. par le ministère. Ces salariés du dimanche viennent rejoindre
des effectifs d’entreprises de plus prise, mais, en échange, les em- travail à Paris-Dauphine. Dans 40 ans d’austérité salariale. ceux qui sont concernés par la dérogation permanente du re-
de 10 salariés perçoivent une ployés peuvent travailler jusqu’à Elle indique que la grande dis- Comment en sortir ? (Odile Jacob, pos dominical – commerces alimentaires, transports, pom-
part de rémunération sous forme 43 heures par semaine pendant tribution a eu massivement re- 192 pages, 20,90 euros), l’écono- piers, fleuristes, etc. –, la liste est longue. Et ceux qui ont été
de prime ou de complément les périodes de forte activité et cours aux primes sur objectif miste Patrick Artus regrette que autorisés à travailler le dimanche par accord d’entreprise
de salaire, indique la Dares. 25 heures lorsque l’activité est pour toutes les échelles de salai- les rémunérations ne fassent pour faciliter la reprise progressive de l’activité des entrepri-
moindre. Les salariés sont aussi res jusqu’à ce que le modèle de plus l’objet d’un débat citoyen ses depuis le 11 mai.
27 % incités à poser leurs congés au
début de la reprise, quand il y
l’hypermarché commence à dé-
cliner dans les années 2000. « Les
et appelle « les Etats de l’OCDE [à]
se préoccupe[r] de nouveau du
Avant le Covid-19, selon la dernière enquête Insee, en 2018,
un salarié sur cinq travaillait au moins un dimanche dans
des directions des ressources hu- aura encore peu de clients. « Cette caissières, qui pouvaient toucher partage des revenus, en mettant le mois. La pandémie vient provisoirement de priver de nou-
maines interrogées par le cabinet négociation devrait nous permet- l’équivalent d’un mois de salaire en place des politiques qui veaux salariés de leur repos dominical. « Les dispositions
Willis Towers Watson envisagent tre d’adapter la taille des équipes en variable, se rendaient compte conduisent à ce que les gains sont mises en place sur une durée de trois mois, mais pourront
ou ont mis en œuvre une réduc- à la reprise très progressive de qu’elles n’étaient pas responsables de productivité soient distribués être amenées à évoluer au regard du contexte épidémique »,
tion de la rémunération des mem- l’activité », indique Tiffany Fou- de la conjoncture. La prime sur ob- aux salariés ». p prévient la CNAM. L’ordonnance autorise cette pratique dé-
bres du conseil d’administration. cault, la DRH du groupe. jectif n’avait plus de sens dès lors nicolas scheffer rogatoire jusqu’au 31 décembre 2020. p

AVIS D’EXPERT | DROIT SOCIAL IMAGINER SON FUTUR MÉTIER


Lieu(x) de travail : un cadre à réinventer

L F
e droit social est construit sur le constat moment donné qui, pendant un certain temps, aire fi des barrières de velles personnes impliquées, qui
d’un rassemblement en un même lieu de continueront de se voir appliquer le droit social langage et communiquer supposent de nouveaux métiers »,
plusieurs personnes qui exécutent un dans ses grandes lignes actuelles. avec ses équipes basées souligne la professeure des uni-
certain nombre de tâches sous la direction Ceux, d’autre part, en mesure d’exécuter des en Chine ou aux Etats- versités au CNAM.
d’une autre. L’apparition du salariat au XIXe siè- tâches « dématérialisables », pour lesquels Unis en s’exprimant dans sa lan- En 1997, le superordinateur
cle est le moment de dissociation du lieu de tra- des règles du droit social d’encadrement des gue maternelle sachant que ses Deep Blue bat le champion du
vail subordonné de celui de l’habitation conditions de travail ne sont qu’imparfaitement propos seront automatiquement monde d’échecs de l’époque,
Le législateur d’abord national, puis européen applicables. Le travailleur à distance n’a d’ail- traduits dans la langue locale ; Garry Kasparov. En 2017, AlphaGo,
est intervenu pour réglementer ce que l’on leurs même pas besoin d’être installé sur le terri- analyser sémantiquement avec créé par l’entreprise britannique
nomme aujourd’hui le « milieu du travail ». toire national de son employeur : il échappe dès des algorithmes le contenu des Google DeepMind, bat le cham-
Le livre II de la quatrième partie du code du lors au droit social applicable à celui-ci. offres d’emploi et cibler les CV des pion du monde Ke Jie au jeu de CE SERA L’IA ET MOI
travail est ainsi entièrement consacré aux lieux Toutefois, le travail sur un bout de table de candidats qui correspondent le go… En 2018, Google DeepMind de Cécile Dejoux,
de travail. On y trouve des règles sur l’aération cuisine avec un ordinateur portable ne peut mieux aux attentes du recruteur ; permet de détecter les maladies Vuibert, 192 pages,
des locaux, l’insonorisation, la propreté des sur- être que temporaire. Plusieurs solutions théori- prédire le comportement des oculaires avec une précision plus 19 euros
faces de travail, les installations électriques, etc. ques sont disponibles. consommateurs et offrir un ser- sûre que celle d’un ophtalmolo-
En outre, l’article L. 4221-1 du code du travail La plus radicale consis- vice personnalisé… gue. « Autant de jalons qui mar-
pose en principe général que « les établissements terait à ne plus recon-
LE TRAVAIL SUR Bienvenue au pays de l’intelli- quent les progrès exponentiels des tes. Ses applications sont telle-
et locaux de travail sont aménagés de manière naître la qualité de sala- UN BOUT DE TABLE gence artificielle (IA). Quel impact systèmes d’IA, conjoints à l’arrivée ment multiples qu’on a l’impres-
à ce que leur utilisation garantisse la sécurité des rié aux télétravailleurs. aura l’arrivée de l’IA sur votre dans les années 2000 du Web 2.0, sion qu’elle « se glisse partout à
travailleurs », et précise qu’« ils sont tenus dans Socialement inaccepta- DE CUISINE AVEC métier ? Quels aspects du travail du big data et de nouvelles puis- notre insu, son introduction dans
un état constant de propreté ». L’accident du tra- ble pour les salariés déjà tels que nous les connaissons sances et infrastructures de calcul, nos vies quotidiennes étant pres-
vail survient « au temps et au lieu de travail », en poste, le micro-entre-
UN ORDINATEUR aujourd’hui vont être modifiés, qui permettent aux ordinateurs que invisible… et soulevant des
indique le code de la Sécurité sociale, tandis preneuriat ou sa forme NE PEUT ÊTRE QUE voire disparaître ? Que nous ap- d’exploiter des masses de données craintes plus ou moins justifiées. »
que l’accident de trajet se situe entre le domi- modernisée à domicile portera l’IA en échange ? Autant sans précédent. » Traditionnellement en entre-
cile et le lieu de travail. pourrait se développer. TEMPORAIRE de questions soulevées dans prise, la relation entre les collabo-
L’inspection du travail veille au respect des Il y aurait alors un large Ce sera l’IA et moi (Vuibert), un es- Des projections angoissantes rateurs et leurs manageurs se fon-
règles d’hygiène et de sécurité avec de larges transfert de l’aménagement du lieu de travail sai de Cécile Dejoux. Plusieurs domaines d’application dait sur la confiance, l’autorité, la
pouvoirs d’investigation, notamment un droit vers le travailleur. L’ouvrage s’adresse à tous les sont arrivés à maturité et sont compétence et/ou la loi. Mais la
d’entrée dans les locaux de l’entreprise. Les cais- Il pourrait aussi être imaginé une adaptation « non-scientifiques », salariés, exploités dans les entreprises, il confiance ne peut pas être abso-
ses de Sécurité sociale édictent des normes des règles actuelles du travail à domicile qui sont entrepreneurs, freelances, diri- s’agit donc de prendre conscience lue dans une IA. L’auteure de l’es-
« techniques », par exemple de signalisation sur peu protectrices, ou encore le développement geants, manageurs, collabora- des opportunités qu’offre l’IA sai indique à ce sujet : « Savoir la
les lieux de travail, que les services prévention des accords collectifs sur le télétravail qui restent teurs, étudiants, qui souhaitent pour créer de nouvelles activités questionner et douter d’elle semble
des caisses régionales de la santé au travail sont embryonnaires quant à l’encadrement de l’hy- comprendre ce qu’est l’IA, l’utili- et renouveler les usages. « Alors indispensable. Ce qui pousse un
chargés de promouvoir et de vérifier. Le méde- giène et de la sécurité. Or, on le sait déjà, l’isole- ser ou la cocréer en toute cons- que le numérique a favorisé l’ap- manageur à avoir une attitude
cin du travail est le conseiller de l’employeur, des ment géographique est l’un des éléments du dé- cience afin d’être au cœur des prentissage continu, l’IA nous conforme et positive, au-delà de
travailleurs, des représentants du personnel et veloppement « des risques psychosociaux ». transformations. « Le tout est de impose une posture réflexive : son état d’esprit, c’est sa réputa-
des services sociaux, notamment sur l’hygiène L’économie ne pourra être faite d’une ré- ne pas se laisser dépasser et d’ap- c’est à chacun de nous d’imaginer tion, le jugement des autres et sa
générale du lieu de travail. flexion sur l’adaptation des mécanismes de con- prendre à connaître ce nouvel en- son futur métier avec l’IA », estime conscience professionnelle. Une IA
Le récent et considérable développement du trôle sur le lieu effectif de réalisation du travail. p vironnement qui s’ouvre à vous : la professeure affiliée ESCP Busi- n’a aucune limite dans l’erreur et
télétravail a entériné et amplifié une fracture son vocabulaire, ses concepts, ses ness School. aucune conscience d’une réputa-
déjà existante. Ceux d’une part, dont les tâches Francis Kessler est maître de conférences techniques et méthodes, ses pro- L’IA est un aussi sujet qui ali- tion perdue. » p
exigent la présence en un endroit donné à un à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne cessus, ses outils, ainsi que les nou- mente les projections angoissan- margherita nasi
0123
VENDREDI 29 MAI 2020 international | 19
Revers judiciaire
pour Huawei au Canada
La procédure d’extradition de la numéro
deux du groupe chinois peut se poursuivre

montréal - correspondance mande du ministère américain de

L
la justice de Meng Wanzhou avait
a Cour suprême de Colom- provoqué une crise diplomatique
bie-Britannique a infligé, sans précédent entre Ottawa et Pé-
mercredi 27 mai, un pre- kin. Outre des représailles écono-
mier revers judiciaire à Meng miques qui ont coûté plusieurs
Wanzhou, la directrice financière milliards de dollars d’exporta-
du géant chinois des télécommu- tions au secteur agricole canadien,
nications Huawei, et renvoyé à la Chine avait procédé quelques
plus tard l’espoir d’un apaisement jours plus tard à l’arrestation de
dans les relations entre le Canada deux ressortissants canadiens,
et la Chine. Dans un jugement de l’ex-diplomate Michael Kovrig et
vingt-trois pages, la juge Heather l’entrepreneur Michael Spavor,
Holmes a conclu que la procédure sous prétexte « d’espionnage ».
d’extradition réclamée à l’encon-
tre de la femme d’affaires par les Réaction cinglante
Etats-Unis pouvait se poursuivre. Le porte-parole du ministère chi-
Pour être extradé, un justiciable nois des affaires étrangères, Zhao
doit en effet être poursuivi par la Lijian, avertissait mardi que « le
justice américaine pour un délit Canada devait immédiatement
également punissable au Canada. corriger son erreur, libérer
« Sur la question de droit soulevée, Mme Meng et assurer son retour en
je conclus que le critère de double Chine le plus rapidement possible »,
incrimination nécessaire à l’extra- et ce afin « d’éviter des dommages
dition peut être satisfait dans ce continus dans les relations sino-ca-
dossier », a écrit la juge. Meng Wan- nadiennes ». A l’annonce du ver-
zhou pourrait donc faire face à la dict, Huawei s’est dit « déçu ».
justice américaine. Ses avocats ont L’ambassade de Chine à Ottawa
la possibilité de faire appel. s’est fendue d’une réaction plus
Félicien Kabuga, le 20 mai, devant la cour d’appel de Paris. BENOÎT PEYRUCQ/AFP Washington accuse notam- cinglante sur Twitter parlant
ment la numéro deux de Huawei « d’incident politique grave ».
et fille du fondateur du groupe Guy Saint-Jacques, ambassadeur
d’avoir contourné les sanctions du Canada à Pékin entre 2012 et

Kabuga, « financier du génocide


américaines contre l’Iran et 2016, estime que « cette décision
d’avoir fraudé des institutions tombe au plus mauvais moment,
bancaires. Le jugement rendu en pleine session de l’Assemblée na-
mercredi ne porte pas sur le fond tionale populaire de Chine. Alors

des Tutsi », reste en prison


mais rejette la requête de forme que Xi Jinping a été affaibli par les
des avocats de Meng Wanzhou. événements politiques à Hon-
Ces derniers soutenaient que l’af- gkong mais aussi par la pandémie
faire portait sur des violations de de Covid-19, il va vouloir faire
sanctions « strictement » améri- preuve de fermeté. Le Canada est
caines contre l’Iran, sanctions qui une cible facile. On peut s’attendre à
La décision concernant le transfert vers Arusha, en Tanzanie, de n’avaient pas cours au Canada au ce que Pékin annonce de nouvelles
moment des faits en 2013. sanctions commerciales et lance le
Félicien Kabuga, arrêté le 16 mai, a été mise en délibéré au 3 juin L’arrestation à l’aéroport de Van- procès des deux Canadiens ». p
couver le 1er décembre 2018, à la de- hélène jouan

L
a bataille judiciaire a truction – qui doit examiner la va- l’état de santé physique et psy-
commencé. L’homme ac- lidité du mandat d’arrêt émis par
Les juges ont chologique de Félicien Kabuga,
estimé que le
L’Algérie rappelle son
cusé d’être le « financier le Mécanisme pour les tribunaux qui a utilisé vingt-huit identités
du génocide des Tutsi » a pénaux internationaux (MTPI), la pendant sa cavale, selon une
été présenté mercredi 27 mai de- structure chargée d’achever les
risque de voir source policière. Sa faiblesse a été
vant la chambre d’instruction de
la cour d’appel de Paris qui a rejeté
sa demande de remise en liberté
travaux de l’ex-Tribunal pénal in-
ternational pour le Rwanda – a jus-
tifié sa décision par un risque « de
s’enfuir l’homme
de 84 ans était
mise en avant par ses avocats, qui
ont cité dans leurs plaidoiries des
exemples de plusieurs accusés
ambassadeur à Paris
sous contrôle judiciaire. Le trouble exceptionnel et persistant à trop important français pour crimes contre l’hu-
Deux documentaires sur le Hirak diffusés
20 mai, lors d’une comparution l’ordre public ». Et estimé que le ris- manité – tels que le préfet Mau-
éclair, les avocats de Félicien Ka- que de voir s’enfuir cet homme de rice Papon, « qui n’a jamais été en en France ont suscité le courroux d’Alger
buga avaient obtenu un délai 84 ans « qui a organisé sa fuite détention provisoire sauf après
pour préparer sa défense. grâce à sa famille pendant vingt- sais crédit… Ce sont des jalousies. avoir violé son contrôle judi-

L’
Suivant les réquisitions du par- cinq années, après avoir échappé à Ma maison a été saisie. » ciaire », ou Paul Touvier, « en fuite
quet général, la chambre d’ins- des arrestations en Suisse, en Alle- L’audience a permis de connaî- pendant quarante-cinq ans et li- annonce est tombée mer- en juin 2019). Elles y décryptent le
magne ou au Kenya », comme l’a tre plusieurs détails sur les der- béré car il avait un cancer ». credi 27 mai dans la soirée. mouvement de protestation en
rappelé Clarisse Taron, avocate gé- nières années de sa cavale et no- « L’Algérie a décidé de rap- donnant la parole à des citoyens et
LE PROFIL nérale, était trop important.
Chaussons, jean et chemise vio-
tamment son parcours en
France. Arrêté samedi 16 mai à
Mauvais état de santé
« Mon client est incapable d’effec-
peler immédiatement en consulta-
tion son ambassadeur en France »,
à des intellectuels algériens.

lette, Félicien Kabuga est arrivé à 6 h 20 dans un immeuble de la tuer seul aucun geste de la vie quo- a fait savoir le ministère des affai- « C’est du populisme »
la barre en fauteuil roulant, es- rue du Révérend-Père-Christian- tidienne, a plaidé Laurent Bayon, res étrangères algérien dans un La concomitance des deux diffu-
corté par deux gendarmes. Entre Gilbert à Asnières-sur-Seine son avocat. Il en va de la responsa- communiqué. En cause : la diffu- sions n’a pas été du goût des auto-
sa famille, les journalistes, du per- (Hauts-de-Seine), il vivait avec bilité de la France si son état de sion, la veille, de deux documen- rités à Alger. Pour le ministère des
sonnel de l’ambassade du son fils sous une fausse identité santé se dégrade. Et d’après le site taires sur le Hirak, le mouvement affaires étrangères algérien, le « ca-
Rwanda et des membres des asso- établie au nom d’Antoine Tounga, de l’Organisation mondiale de la de contestation populaire qui se- ractère récurrent de programmes
ciations de victimes du génocide comme en témoigne le passeport santé (OMS), le système de santé coue l’Algérie depuis février 2019 diffusés par des chaînes de télévi-
des Tutsi, qui a fait 800 000 morts émis par la République démocra- de la Tanzanie n’a rien de rassu- et a notamment mené à la démis- sion publiques françaises (…), en ap-
selon l’Organisation des Nations tique du Congo. rant… » A cause de l’épidémie de sion du président Bouteflika, au parence spontanés et sous le pré-
Félicien Kabuga unies (ONU) entre avril et L’ADN du fugitif, considéré Covid-19, son transfert vers pouvoir depuis 1999. texte de la liberté d’expression, sont
Né en 1935 dans une famille mo- juillet 1994, près d’une soixan- comme l’un des plus recherchés Arusha pourrait d’abord se faire La chaîne France 5 proposait Al- en fait des attaques contre le peuple
deste du nord du Rwanda, Féli- taine de personnes ont assisté à du monde avec une mise à prix de par La Haye (Pays-bas), où siège le gérie, mon amour, de Mustapha algérien et ses institutions, dont
cien Kabuga a bâti sa fortune l’audience, retransmise dans une 5 millions de dollars, avait été pré- Tribunal pénal international. La Kessous, réalisateur et journaliste l’ANP [armée nationale popu-
dans le thé et l’immobilier. Dans autre salle du Palais de justice. levé par la police allemande lors- crainte des avocats est aussi que au Monde, qui donnait la parole à laire] ». Dans son communiqué, le
les années 1980, il noue des liens qu’elle avait failli l’interpeller le prévenu soit ensuite extradé cinq jeunes Algériens âgés de 20 à ministère dénonce « cet activisme
matrimoniaux avec la famille du « Je n’ai rien fait » en 2007, puis envoyé aux autori- vers le Rwanda, « comme cela s’est 29 ans. Sa diffusion a agité les ré- où l’inimitié le dispute à la rancœur,
président Juvénal Habyarimana Imperturbable, Félicien Kabuga, tés françaises. Son ADN, confirmé déjà produit à deux reprises, or seaux sociaux. Certains internau- dévoile les intentions malveillantes
(1937-1994). Autour d’Agathe qui est notamment accusé d’avoir par un test salivaire dans les heu- c’est un pays ne respectant pas tes dénonçant une image « réduc- et durables de certains milieux qui
Habyarimana, l’épouse du prési- financé les miliciens Interahamwe res qui ont suivi son arrestation, autant que la France les garanties trice » du Hirak et la « non-repré- ne souhaitent pas l’avènement de
dent, se constitue un noyau dur et créé la Radio-Télévision libre des avait également été retrouvé par fondamentales des personnes », a sentativité » des interviewés. relations apaisées entre l’Algérie et
d’extrémistes hutu qui décident, Milles Collines – qui diffusait, à les enquêteurs à l’hôpital Beaujon plaidé l’autre avocate de M. Ka- D’autres s’étonnant d’un tel tollé la France, après cinquante-huit ans
en avril 1993, de fonder la Radio- longueur de journée, pendant le de Clichy (Hauts-de-Seine) où Féli- buga, Nejma Labidi. et rappelant qu’un mouvement d’indépendance ».
télévision libre des Mille Collines, génocide, des messages incitant à cien Kabuga, sous l’identité d’An- Les défenseurs de Félicien Ka- populaire de cet ordre n’a pas de « Si les autorités ont réagi, ce n’est
qui va alimenter la haine contre la haine contre les Tutsi –, a écouté toine Tounga, a été opéré du co- buga vont utiliser tous les re- représentants désignés. Après la pas pour la politique extérieure,
les Tutsi. Félicien Kabuga finance les sept chefs d’accusation retenus lon en mars 2019. Deux ans plus cours. Dans la semaine précédant diffusion du film, plusieurs inter- mais bien pour l’opinion intérieure.
aussi les miliciens Interahamwe, contre lui, dont ceux de « géno- tôt, le 6 avril 2017, il s’était pré- l’audience, ils ont saisi le Défen- venants ont subi une campagne C’est du populisme », estime Ab-
responsables de nombreux cide », « complicité de génocide », senté aux urgences de ce même seur des droits, Jacques Toubon, de harcèlement en ligne et affirmé derrahmane, 37 ans, proche du mi-
massacres, et les arme en impor- « incitation à commettre le géno- établissement de l’Assistance pu- pour dénoncer des « atteintes aux avoir dû désactiver leurs comptes lieu du cinéma algérien. Le rappel
tant des lots de machettes. cide » et « crimes contre l’huma- blique - Hôpitaux de Paris en droits fondamentaux », et ils ont sur les réseaux sociaux. « Je savais de l’ambassadeur intervient dans
En juillet 1994, il se réfugie en nité ». Puis, alors que la présidente compagnie d’une de ses filles, qui assigné en référé l’Etat français que ça ferait polémique, mais je un contexte de tensions persistan-
Suisse, en République démocra- lui demandait s’il avait compris lui avait servi de traductrice. pour « atteinte à la présomption n’aurais jamais imaginé que les tes en Algérie. Si les grandes mani-
tique du Congo, puis au Kenya, toutes les notifications, le vieil d’innocence ». La bataille judi- réactions prennent une telle am- festations organisées chaque ven-
où il échappe à plusieurs arres- homme a insisté à plusieurs repri- Vingt-huit identités ciaire s’annonce longue. p pleur. C’est du lynchage », regrette dredi se sont arrêtées du fait du
tations grâce à ses contacts ses pour prendre la parole. « Je n’ai La décision concernant son pierre lepidi un proche d’un des intervenants. Covid-19, les attaques contre des
avec le président Daniel arap Moi rien fait, a-t-il finalement déclaré transfert vers Arusha (Tanzanie), Le même soir, la chaîne LCP pro- opposants, des journalistes, de
(1924-2020). Il est repéré en Alle- en kinyarwanda, la langue du où le MTPI a une antenne, a été posait Algérie : les promesses de jeunes internautes critiques du
magne en 2007, puis disparaît, Rwanda. Ce sont des mensonges. Je mise en délibéré au 3 juin. Ce su- l’aube, un film de Julie Peyrard et pouvoir, n’ont, elles, pas cessé. p
avant d’être arrêté à Asnières n’ai pas tué de Tutsi alors que je tra- jet, au cœur de la bataille juridi- Sonia Amrane, également consa- charlotte bozonnet
(Hauts-de-Seine), le 16 mai. vaillais avec eux et que je leur fai- que, devra prendre en compte Retrouvez en ligne l’ensemble de nos contenus cré au Hirak (déjà diffusé sur Arte, et zahra chenaoui
PLANÈTE
20 | 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Nucléaire : « un déficit de culture de précaution »


Le président de l’Autorité de sûreté s’inquiète d’un « recul de la rigueur » dans l’exploitation des centrales

ENTRETIEN

L
e président de l’Autorité
de sûreté nucléaire (ASN),
Bernard Doroszczuk, a
présenté, jeudi 28 mai,
devant les parlementaires un bi-
lan « balancé » de l’état des instal-
lations nucléaires en 2019. Le gen-
darme du nucléaire, qui n’a effec-
tué que des contrôles à distance Bernard
au début du confinement, a repris Doroszczuk,
début mai ses inspections physi- le président
ques dans les centrales. de l’Autorité
de sûreté
Comment la filière nucléaire nucléaire,
a-t-elle fait face, jusqu’ici, en 2019.
à la crise sanitaire ? GUILLAUME HERBAUT
Cette situation est inédite : pour POUR « LE MONDE »
la première fois, l’ensemble de la
filière nucléaire s’est retrouvé
sous tension sans que l’origine de
la crise soit liée à un événement
sur son parc. Les plans de conti-
nuité d’activité des opérations
ont été mis en œuvre sans diffi-
culté, et il n’y a jamais eu de risque
pour la sûreté en raison de l’ab-
sence de personnels. Sur le parc
nucléaire, les installations qui
n’étaient pas essentielles à la pro-
duction d’électricité ou de com-
bustibles ont été mises à l’arrêt.

Quelles mesures de protection


ont été prises pour les person-
nels ? Des sous-traitants ont es-
timé n’être pas assez protégés…
Les exploitants ont géré cette
crise tout à fait correctement. Il y
avait au départ, comme partout, a donc urgence à prendre une comprimés en pharmacie. Enfin, mier réacteur à avoir passé ce Dans le dossier de l’EPR
un déficit de masques, mais qui a décision concernant la construc- on a souvent attiré l’attention sur réexamen. Des équipes importan-
« Malgré de Flamanville, l’ASN a con-
été résorbé. Bien sûr, il y a eu des tion d’une nouvelle capacité d’en- le fait qu’il fallait garder des mar- tes ont été envoyées sur place pen- une campagne traint EDF à reprendre des
interrogations sur le respect des treposage. Cette décision, portant ges dans la production électrique. dant de longues périodes. Il faut soudures non conformes.
gestes barrières et sur les protec- sur la création d’une « piscine Si on n’a pas de capacités de pro- qu’EDF puisse maintenir ce niveau
de distribution Ce qui a entraîné de nouveaux
tions individuelles, tant pour le centralisée » par EDF, devait duction supérieures à la demande, d’investissement sur les pro- de comprimés retards…
personnel prestataire que d’EDF. Il d’ailleurs être prise d’ici à la fin de il serait difficile de prendre des dé- chains réacteurs, sinon il pourrait Cette décision d’imposer la ré-
y a eu parfois l’évocation d’utilisa- l’année, mais ce délai ne sera pas cisions de sûreté qui nous condui- y avoir un doute sur sa capacité à
d’iode en 2019, paration des soudures a marqué
tions de droits de retrait mais, au respecté. C’est un enseignement raient à demander l’arrêt d’un ou assurer le réexamen dans de bon- seul 25 % de la très fortement, d’autant qu’il y a
final, les mesures de protection général que je tire de cette crise, de plusieurs réacteurs. nes conditions. eu par la suite des rapports qui
nécessaires ont été prises pour les mais aussi depuis ma prise de
population est ont confirmé que la conduite du
éviter. Il y a eu une prise en main fonctions : il y a clairement un dé- Quel bilan tirez-vous en Vous vous êtes aussi inquiété allée les retirer » projet de Flamanville avait été
très satisfaisante de la part d’EDF. ficit de culture de précaution. matière de sûreté sur 2019 ? de l’absence de rigueur d’EDF défectueuse.
La santé du parc nucléaire dans certaines opérations… Il y a eu une prise de cons-
Cette crise a-t-elle toutefois Ce « déficit de culture de vous semble-t-il rassurante ? Le recul de la rigueur dans l’ex- ges. L’ensemble de la chaîne est en cience, chez EDF, que la qualité
exposé certaines précaution » est-il d’abord Le niveau de sûreté a été accepta- ploitation des centrales est le cause, beaucoup d’opérations sont des projets devait être améliorée.
vulnérabilités de la filière ? de la responsabilité ble, mais certains points nécessi- deuxième point de vigilance con- réalisées par des prestataires exté- Cette décision y a participé.
Chez Orano [ex-Areva], la discus- du gouvernement ou d’EDF ? tent des améliorations. Dans les cernant EDF. En 2019, trois événe- rieurs, mais doivent faire l’objet
sion sur le droit de retrait a été plus Il s’agit d’une responsabilité col- points positifs, il faut souligner ments significatifs de niveau 2 d’une surveillance renforcée Les opérations de contrôle
compliquée que chez EDF. Le per- lective. Concernant les capacités qu’il n’y a eu aucun incident im- [sur l’échelle INES qui en compte 7] d’EDF, qui en est responsable. Il y a demandées ont-elles permis de
sonnel a exigé des mises en sécu- d’entreposage des combustibles portant sur les installations en ont eu lieu, contre aucun en 2018. à la fois des problèmes de compé- révéler de nouveaux défauts ?
rité qui ont entraîné des arrêts usés, cela fait des années que l’ASN service en 2019. Ceci dit, il y a des Deuxièmement, l’ASN a constaté tences et, parfois, il faut le dire, un Après la découverte de non-
d’une installation de retraitement alerte sur les risques, mais ce sujet points de vigilance, notamment que les consignes en cas d’incident manque de conscience profes- conformité sur une quarantaine
à la Hague. On s’est aperçu que si n’est toujours pas pris assez au sé- chez EDF. Le premier, c’est la satu- [départ de feu, inondations, etc.] sionnelle dans la culture de sûreté. de soudures, en avril 2018, l’ASN a
de tels arrêts se prolongeaient, cela rieux. Il y a aussi un déficit de ration des capacités d’ingénierie n’étaient pas adaptées à la réalité, demandé une extension des
conduirait à devoir entreposer des culture de précaution dans la po- de l’entreprise, qui doivent être contenaient parfois des erreurs ou Trouvez-vous que vos critiques contrôles, et cela a conduit à
quantités plus importantes de pulation qui vit autour des centra- renforcées. C’est un sujet impor- étaient simplement inapplicables. sont prises en compte ? identifier d’autres difficultés.
combustibles usés dans les « pisci- les. Nous avons réalisé, en 2019, tant car de nombreuses opéra- Il y a une certaine dérive de ce Oui, nous constatons une C’est aujourd’hui plus d’une cen-
nes » de la Hague, qui sont déjà très une campagne de distribution de tions liées à la possible prolonga- point de vue. Enfin, des écarts de évolution et une amélioration. Il taine de soudures, contre une
largement occupées. comprimés d’iode : en disposer tion de la durée de vie des réac- conformité sont toujours consta- y a eu des changements dans la quarantaine initialement, qui
Cela met de nouveau en évi- chez soi est un moyen de se proté- teurs vont avoir lieu dans les pro- tés sur les réacteurs – des modifi- direction du parc nucléaire chez doivent être réparées. p
dence que nous sommes dans une ger en cas d’accident nucléaire. Et, chaines années. Les opérations cations ou des opérations de EDF, et nous avons face à nous propos recueillis par
situation d’insuffisance d’entre- pourtant, seul 25 % de la popula- ont été très bien conduites sur le maintenance réalisées de manière un état d’esprit plus positif en perrine mouterde
posage des combustibles usés. Il y tion concernée est allé retirer ses site de Tricastin [Drôme], le pre- non conforme au cahier des char- termes de transparence. et nabil wakim

Des propositions citoyennes pour le « monde d’après »


Une consultation lancée notamment par le WWF a rassemblé 165 000 participants, en faveur de réformes écologiques et de relocalisations

L es citoyens sont plus que


jamais investis dans la cons-
truction du « monde
d’après ». La consultation « Com-
ment inventer tous ensemble le
se sont d’abord prononcés en fa-
veur d’une consommation locale
avec le développement des circuits
courts et d’une diminution des
importations, notamment par le
teurs de la santé, de l’alimenta-
tion et du textile. Ils veulent dé-
velopper les mobilités écologi-
ques et réduire le transport
routier et aérien de marchandi-
5G, la réduction du temps de tra-
vail hebdomadaire ou la sortie du
nucléaire. « Cette consultation a
montré un degré d’implication très
élevé des citoyens, se félicite Axel
L’idée est de remettre les mesures
M. Macron et au gouvernement
d’ici à la fin juin afin qu’elles soient
intégrées au plan de relance prévu
à l’automne.
tes politiquement, ce qui pourrait
décrédibiliser les processus de dé-
mocratie participative », prévient
Mathilde Imer, l’une des initiatri-
ces de « Nous les premiers », du
monde d’après ? », lancée le biais de taxes sur les kilomètres ses au profit du ferroviaire. Dauchez, le président de Make.org. C’est justement là que réside le nom d’une tribune adressée à M.
10 avril par le WWF France, la parcourus. Ils souhaitent aussi se Le taux de propositions, lorsqu’on le principal enjeu pour la douzaine Macron et regroupant élus locaux
Croix-Rouge ou Make.org, a ras- diriger vers une agriculture et un Démocratie plus participative ramène au nombre de participants, de consultations citoyennes lan- et acteurs de la société civile qui
semblé 165 000 participants, qui élevage « alternatifs », plus locaux Ils souhaitent, enfin, végétaliser est autour de dix fois supérieur à ce- cées depuis la crise du Covid-19 : propose par exemple de rassem-
ont élaboré 20 000 propositions et moins intensifs, reposant no- l’espace urbain, mieux protéger la lui des autres consultations de no- comment peuvent-elles peser en bler l’ensemble des consultations
et effectué 1,7 million de votes. Les tamment sur l’agroécologie ou la biodiversité, mieux reconnaître et tre plateforme. » politique ? Contrairement à la con- citoyennes.
résultats, publiés jeudi 28 mai, permaculture, et utilisant moins rémunérer les métiers jugés indis- Pour la suite, le WWF s’engage à vention citoyenne pour le climat, « Nous les premiers » invite ainsi
montrent le désir d’un futur plus de produits phytosanitaires. pensables (enseignants, agricul- « traduire les attentes des citoyens qui a un mandat officiel et qui a à effectuer une synthèse des con-
écologique et davantage tourné Ils plaident en outre pour teurs…), donner davantage de en mesures plus détaillées, à modé- reçu l’engagement de M. Macron sultations, par exemple par la
vers une production locale. Ils limiter la production de déchets moyens aux hôpitaux, développer liser leur impact socio-économique de voir ses propositions transmi- Commission nationale du débat
s’inscrivent dans la même veine (emballages, plastique à usage une démocratie plus participative (notamment en termes de main- ses « sans filtre », les autres plates- public. Elle pourrait ensuite être
que ceux de la consultation « Le unique) et pour favoriser le A l’inverse, certaines proposi- tien et de création d’emplois), et à formes ne savent pas si les résul- utilisée pour définir un « plan na-
Jour d’après », lancée par 66 parle- recyclage. Ils plébiscitent la relo- tions n’ont pas été retenues car ju- évaluer les besoins d’investisse- tats de leurs travaux seront pris en tional de relance durable » par un
mentaires et achevée mi-mai. calisation en France et en Europe gées trop controversées : l’instau- ments nécessaires pour les mettre compte et de quelle manière. « Il y processus délibératif du type Gre-
Parmi les 14 idées qu’ils ont ju- des productions jugées stratégi- ration d’un revenu universel, l’in- en œuvre », détaille Pierre Cannet, a un risque que ces très nombreu- nelle ou Assemblée citoyenne. p
gées prioritaires, les citoyens ques, notamment dans les sec- terdiction du déploiement de la directeur du plaidoyer de l’ONG. ses plateformes restent lettres mor- audrey garric
planète | 21
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Air : la France de nouveau épinglée par l’Europe


La directive sur la réduction des émissions polluantes n’a pas été transposée correctement, estime Bruxelles

L
a France est de nouveau émissions de polluants atmosphé- ges agricoles. Lors du confine- d’empêcher d’exposer certains tion pour l’obliger enfin à agir. »
dans le collimateur de la riques. » Les deux autres pays qui ment, malgré la chute du trafic
« Jusqu’à présent, Français à des niveaux de NO2 Le président du Conseil national
Commission européenne font l’objet de la même admones- automobile, des pics de pollution la France n’a été toujours supérieurs aux normes de l’air n’a pas la même analyse.
pour ses manquements tation sont Chypre et la Lituanie, ont ainsi été observés dans cer- sanitaires européennes, même à Pour le député du Rhône, qui
en matière de lutte contre la pol- pas vraiment exemplaires en ma- taines régions en raison de traite-
condamnée à l’horizon 2030. vient par ailleurs de remettre à
lution de l’air. Condamnée en oc- tière environnementale. ments à base d’engrais et autres rien. Il faudrait Ce plan a été soumis à la Com- l’Office parlementaire d’évalua-
tobre 2019 par la Cour de justice Bruxelles reproche à la France fertilisants. mission en octobre 2019, six tion des choix scientifiques et
de l’Union européenne (CJUE) de ne pas avoir transposé correc-
désormais que mois après un dernier ultima- technologiques une note sur les
pour des dépassements répétés tement dans le droit français « Effets négatifs notables » l’UE mette tum fixé par Bruxelles. Il n’a pas interactions entre pollution de
des normes sur le dioxyde d’azote toutes les exigences de la direc- La directive dite « PEN » (pour convaincu le législateur euro- l’air et Covid-19, la demande de la
(NO2), un gaz très toxique émis tive européenne de 2016 concer- « plafonds d’émission natio-
ses menaces péen. Après dix ans de mises en Commission n’est « pas fonda-
principalement par le trafic rou- nant la réduction des émissions naux ») prévoit des engagements à exécution » demeure et de menaces sans ef- mentale ». M. Fugit estime que
tier et en particulier par les nationales des principaux pol- nationaux de réduction des fets, la CJUE a condamné la « l’essentiel est bien l’action lancée
OLIVIER BLOND
véhicules diesel, la France est, luants atmosphériques. émissions pour chacun de ces France pour avoir « dépassé de et qu’il faut toujours renforcer ».
président de l’association
cette fois, visée par une « mise en Il s’agit des particules fines polluants qui, rappelle Bruxelles, manière systématique et persis- Pierre angulaire de la politique
Respire
demeure » de Bruxelles qui lui de- (PM2,5, de diamètre inférieur à « ont tous des effets négatifs tante la valeur limite annuelle du gouvernement : le déploie-
mande « instamment » d’« amé- 2,5 micromètres), particulière- notables sur la santé humaine pour le dioxyde d’azote depuis le ment des zones à faibles émis-
liorer [ses] règles en matière de ment nocives, car elles pénètrent (problèmes respiratoires, mala- 1er janvier 2010 ». Pour l’heure, sions (ZFE). Le principe de la ZFE
lutte contre la pollution atmos- profondément dans l’organisme ; dies cardio-vasculaires et cancers) national de l’air, le député (LRM) aucune sanction ni amende n’a vise à exclure progressivement
phérique ». des oxydes d’azote (NOx) issus et endommagent les écosystè- du Rhône Jean-Luc Fugit, estime été prononcée. Le gouvernement les véhicules les plus polluants
Pour donner un écho supplé- majoritairement du transport mes ». En France, on estime, selon que « la demande de la Commis- dispose de quatre mois pour ré- sur la base de la vignette Crit’Air.
mentaire à l’injonction, la Com- routier ; des composés organi- les modes de calcul, que la pollu- sion est un peu “tatillonne” et peut pondre à cette nouvelle mise en Les douze agglomérations (Paris,
mission l’a assortie d’un Tweet ques volatils non méthaniques tion de l’air est à l’origine de conduire à des interprétations demeure. A défaut, Bruxelles Marseille, Lyon, Nice, Toulouse,
depuis son compte officiel, sa- et du dioxyde de soufre (SO2) reje- 48 000 à 67 000 décès prématu- sensiblement erronées ». pourra passer au stade supérieur, Strasbourg, Montpellier, Greno-
medi 23 mai : « Nous mettons en tés par les activités industrielles rés chaque année. Le plan national de réduction à savoir l’avis motivé. ble, Reims…) concernées par des
demeure la France de transposer et de l’ammoniac (NH3), émis Concrètement, la France n’a pas des émissions de polluants at- dépassements répétés des limites
intégralement la directive sur les principalement lors des épanda- transposé, dans la législation mosphériques (Prépa) a été « Décennies d’inaction » de NO2 se sont toutes engagées à
nationale, l’exigence de la direc- adopté en mai 2017, sous la dou- « C’est dommage de devoir à en lancer d’ici à la fin 2020.
tive relative à la mise à jour, au ble pression de Bruxelles et du chaque fois en passer par des mi- Dans les faits, elles sont
L’Allemagne également visée moins tous les quatre ans, de ses Conseil d’Etat pour non-respect ses en demeure et des actions en aujourd’hui seulement opéra-
programmes de lutte contre la des valeurs limites en particules justice pour obtenir de l’Etat qu’il tionnelles à Paris – où tous les vé-
La France n’est pas le seul grand pays européen rappelé pollution de l’air. Contactée par fines et dioxyde d’azote, et en rai- assure son rôle de garant de la hicules diesel et essence seront
à l’ordre par la Commission européenne pour ses écarts Le Monde, la Commission précise son de l’insuffisance des plans santé publique, réagit Olivier bannis respectivement d’ici à
en matière de lutte contre la pollution. Bruxelles vient aussi que la loi française prévoit « seule- d’action. Il prévoit des baisses Blond, le président de Respire, 2024 et 2030 – et dans une moin-
d’adresser une mise en demeure à l’Allemagne. Le gouverne- ment une réévaluation » de son plus ou moins ambitieuses pour association qui fait référence sur dre mesure à Grenoble où la ZFE
ment d’Angela Merkel est prié de mieux surveiller les émissions plan national tous les quatre ans chacun des cinq polluants par le front de la lutte antipollution. ne concerne que les utilitaires et
de polluants liées aux activités de son industrie. La Commission sans rendre obligatoire la « mise à rapport aux niveaux de 2005 : Ça en dit long sur la faillite de les poids lourds.
reproche à l’Allemagne de ne pas avoir transposé correctement jour » dudit plan comme le pré- – 50 % pour les oxydes d’azotes à l’Etat et sur des décennies d’inac- Surtout, les élus locaux atten-
dans le droit national une directive vieille de dix ans relative voit la directive PEN. partir de 2020 et – 69 % à partir tion. » « Heureusement que l’Eu- dent toujours que le législateur
aux règles de réduction des émissions d’origine industrielle dans Le ministère de la transition de 2030, – 27 % et – 57 % pour les rope met la pression, ajoute autorise la verbalisation automa-
l’air, l’eau et le sol, ainsi que de prévention de la production des écologique et solidaire, chargé du particules fines, ou encore – 4 % M. Blond. Mais, jusqu’à mainte- tique par vidéo pour que le dispo-
déchets. Sont notamment visées des dispositions permettant dossier au sein du gouverne- et – 14 % pour l’ammoniac. Mal- nant, la France n’a été condamnée sitif, en plus d’être effectif, soit
aux autorités compétentes de fixer, dans certains cas, des valeurs ment, n’a pas répondu à nos solli- gré des améliorations significati- à rien. Il faudrait désormais que aussi efficace. p
limites d’émissions moins strictes. citations. Président du Conseil ves, le Prépa ne permettra pas l’UE mette ses menaces à exécu- stéphane mandard

Le premier vol de la capsule spatiale


Space X reporté pour mauvais temps
Les astronautes de la NASA Robert Behnken et Douglas Hurley
devaient partir pour la Station spatiale internationale

D onald Trump et son vice-


président, Mike Pence,
avaient fait le déplace-
ment jusqu’en Floride pour assis-
ter au premier décollage de la cap-
L’atmosphère,
très chargée
en électricité,
spatiaux à son actif, a ajouté, pour
tempérer la déception ambiante,
que ce genre de chose faisait « juste
partie du jeu ». Sur la chaîne de télé-
vision en ligne de la NASA, les com-
sule Crew Dragon de SpaceX, qui rendait le risque mentateurs faisaient preuve de
aurait signé le retour des Etats- philosophie en expliquant qu’on
Unis au vol spatial habité. Mais on
de foudroiement ne pouvait rêver d’une meilleure
a beau diriger la première puis- de la fusée trop répétition générale.
sance mondiale, on ne commande
pas pour autant aux éléments.
important Nouveau créneau de décollage
Mercredi 27 mai, à 16 h 16 (22 h 16, Monstre d’organisation et de pro-
heure de Paris), le compte à re- grammation, l’agence spatiale
bours a été interrompu dix-sept phère était tellement chargée en américaine avait prévu cette
minutes avant le décollage en rai- électricité que le risque de fou- éventualité. A peine la décision
son des mauvaises conditions droiement de la fusée en vol a été d’annuler le tir avait-elle été prise
météorologiques qui régnaient jugé trop important. qu’elle annonçait un nouveau
sur le centre spatial Kennedy. Par ailleurs, la NASA doit non créneau pour le décollage : 15 h 22
La décision a été prise juste seulement intégrer les aléas de la (21 h 22, heure de Paris), samedi
avant que ne commence le rem- météo, mais aussi prendre en 30 mai. Cependant, pour le mo-
plissage des réservoirs du compte le temps qu’il fait tout le ment, les prévisions météorologi-
deuxième étage de la fusée Fal- long de la Côte est des Etats-Unis, ques ne sont guère encouragean-
con-9 au sommet de laquelle était que survole la fusée Falcon-9 pen- tes pour cette date-là non plus.
posé le Crew Dragon, où atten- dant les premières minutes de vol. Même si SpaceX et la NASA doi-
daient les astronautes de la NASA En effet, si, en cas d’incident sur le vent s’y prendre à plusieurs fois
Robert Behnken et Douglas lanceur, la capsule est éjectée et pour faire partir cette mission,
Hurley. Les deux hommes de- doit amerrir sous parachutes dans celle-ci aura une portée double-
vaient partir pour la Station spa- l’océan Atlantique, il faut qu’un ment symbolique pour les Etats-
tiale internationale (ISS) qu’ils temps relativement clément rè- Unis : d’une part, ce sera la pre-
étaient censés rejoindre jeudi 28, gne en mer. Or mercredi a vu mière fois qu’un vol habité est
après dix-neuf heures de vol. l’arrivée de la tempête tropicale géré par un opérateur privé, la
Réagissant à cette annulation, Bertha (ensuite rétrogradée en société SpaceX d’Elon Musk, et,
l’administrateur de la NASA, Jim dépression tropicale) sur les côtes d’autre part, cela mettra fin à une
Bridenstine, a commencé son de la Caroline du Sud. perte d’indépendance difficile à
Tweet par une émoticône figu- Après la décision de stopper le digérer pour beaucoup.
rant un gros nuage d’où s’échap- compte à rebours, alors qu’il atten- En effet, depuis 2011 et l’arrêt
pait un éclair, suivi du commen- dait dans le Crew Dragon que les des navettes spatiales, les astro-
taire suivant : « Pas de lancement réservoirs du premier étage soient nautes américains étaient obligés
pour aujourd’hui – la sécurité de vidangés et que la passerelle per- d’emprunter la fusée russe
nos membres d’équipage @As- mettant à l’équipage de quitter la Soyouz et la capsule du même
tro_Doug et @AstroBehnken est capsule s’y abouche de nouveau, le nom pour accéder à l’ISS. On com-
notre priorité absolue. » commandant de la mission, Dou- prend mieux pourquoi Donald
Le temps avait été à l’orage pen- glas Hurley, a expliqué que son Trump tenait à assister à ce lance-
dant toute la journée sur la côte acolyte et lui avaient vu « des gout- ment, qui s’inscrit parfaitement
est de la Floride. Des coups de ton- tes de pluie sur les hublots. Nous dans sa doctrine du « Make
nerre avaient été entendus au nous sommes dit que quoi que ce America Great Again ». Même si le
moment où les astronautes arri- fût, c’était trop près du pas de tir au programme de vols commer-
vaient sur le pas de tir et une moment où nous n’en avions pas ciaux habités a été initié par un
alerte à la tornade avait même été besoin. » L’astronaute, qui, comme certain… Barack Obama. p
émise avant d’être levée. L’atmos- Robert Behnken, a déjà deux vols pierre barthélémy
22 | france 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Peines de prison confirmées La Chancellerie veut


limiter les emballements
en appel pour les époux Balkany de sortie de crise
La cour d’appel de Paris a condamné Isabelle et Patrick Balkany Le ministère de la justice s’inquiète des mises
en cause de la responsabilité des maires
à quatre et cinq ans de prison pour blanchiment de fraude fiscale

L
a cour d’appel de Paris
a confirmé, mercredi 27
mai, les peines de prison
prononcées le 18 octo-
Il est probable
que Patrick et
tion de M. Balkany, sa famille et ses
amis son jet privé pour un voyage
à Saint-Martin et plusieurs voya-
ges à Marrakech. » Les faits de
démêler l’écheveau des sociétés
offshore. » Cette somme devra
être payée solidairement avec
Alexandre Balkany, fils du couple,
A lors que le pays se décon-
fine dans des conditions
parfois tendues comme
dans les établissements scolaires,
le ministère de la justice demande
« Il est
essentiel que
l’augmentation
bre 2019 en première instance à
Isabelle Balkany, blanchiment concernent 2007- Jean-Pierre Aubry, bras droit de aux procureurs de faire attention de l’activité
l’encontre de Patrick Balkany et âgés de 71 et 2014. « Ils ont consisté en la dissi- Patrick Balkany, et Arnaud Claude, aux conditions d’engagement de
juridictionnelle
Isabelle Balkany pour blanchi- mulation, le placement et la con- avocat de la ville de Levallois, tous la responsabilité des maires.
ment de fraude fiscale : cinq ans
72 ans, n’aillent version de sommes issues de frau- trois condamnés pour blanchi- « Leur action ne doit pas être para- se conjugue avec
pour lui, quatre ans pour elle pas en prison des fiscales parfois très anciennes, ment ou complicité en première lysée par le risque de voir leur res-
une politique
– sans incarcération immédiate. La parfois récentes, sur des fonds instance, et qui n’ont pas fait ap- ponsabilité pénale engagée dans
cour est allée au-delà des réquisi- dont l’origine familiale n’est ja- pel. La confiscation des biens des des conditions excessives », écrit la volontariste
tions du parquet général, qui avait Elle avait échappé à l’incarcéra- mais démontrée, a dit la prési- Balkany est confirmée, y compris directrice des affaires criminelles
demandé cinq ans dont un avec tion pour ce motif – hospitalisée dente de la cour d’appel. Ils sont la villa de Marrakech et la rési- et des grâces, Catherine Pignon,
de régulation
sursis pour l’ancien maire (Les Ré- après avoir ingéré une grande l’illustration d’un système parfai- dence principale à Giverny (Eure). dans un courriel adressé le 19 mai carcérale »
publicains) de Levallois-Perret quantité de médicaments, elle tement ancré dans le couple, qui « Le revenu familial évalué par à l’ensemble des procureurs géné-
(Hauts-de-Seine), et quatre ans n’avait pu assister aux procès en a tiré un profit considérable. » les intéressés eux-mêmes, s’ils raux et des procureurs de la Répu-
dont deux avec sursis pour son en première instance. Tous deux n’exercent plus aucune activité, blique. Il ne s’agit pas pour autant semaines) est mentionnée com-
épouse et ancienne première ad- ont aussi été condamnés à « Moyens sophistiqués » sera de 10 095 euros par mois de déclarer l’impunité des édiles. me une occasion à saisir.
jointe. Le 4 mars, Patrick et Isabelle 100 000 euros d’amende chacun, La somme des avoirs dissimulés après impôt, a détaillé la prési- Ce texte rappelle les dispositions Mais le changement de culture
Balkany avaient été condamnés, ainsi qu’à dix ans d’inéligibilité, au fisc par les Balkany, qui ont re- dente. Mme Balkany a déclaré de la loi Fauchon de 2000 au sujet que cette réforme impose aux ju-
par la même cour d’appel mais comme ils l’avaient été dans le vo- connu une partie des faits mais en 2014 posséder des biens mobi- des infractions non intentionnel- ges correctionnels et aux magis-
cette fois-ci pour fraude fiscale, à let fraude fiscale – ce qui les avait nient être les propriétaires de la liers, une assurance-vie et des va- les, qui s’appliqueraient en cas de trats du parquet sera progressif.
respectivement quatre ans dont contraints à renoncer aux munici- villa de Marrakech, est estimée à leurs cotées en Bourse pour une contamination par le Covid-19 sur Par exemple, dans le ressort de la
un avec sursis et trois ans de pri- pales à Levallois, dont ils oc- 13 millions d’euros. Ces faits « ont valeur de 444 494 euros. Les com- les lieux dont le maire, ou un chef cour d’appel d’Aix-en-Provence, il
son. Cette condamnation est défi- cupaient la mairie presque sans été réalisés avec l’emploi de missaires-priseurs ont évalué les d’entreprise, a la responsabilité. a été décidé que la nouvelle peine
nitive, puisque les époux ont re- discontinuer depuis 1983. A cela moyens sophistiqués, soit l’usage meubles et bijoux qui se trouvent La missive de la chancellerie a de détention à domicile sous sur-
noncé à se pourvoir en cassation. s’ajoute, pour Patrick Balkany, l’in- de sociétés-écrans situées dans des au moulin de Cossy et qui n’ont pas été lue de différentes façons. « Ce veillance électronique sera pro-
terdiction définitive de toute paradis fiscaux et représentées par été saisis à 542 880 euros. [La cour] rappel est bienvenu car le conten- mue par les parquets de Dragui-
Condamnation alourdie fonction dans un organisme gé- des prête-noms », a poursuivi la estime que la situation financière tieux des infractions non inten- gnan et d’Aix, tandis que le travail
Ils ont cinq jours pour le faire à rant des fonds publics. présidente de la cour d’appel. des époux Balkany leur permettra tionnelles est extrêmement techni- d’intérêt général sera une priorité
propos de la décision de mercredi. L’arrêt rendu mercredi alourdit Les Balkany ont été condamnés de vivre dans des conditions di- que, il faut savoir ce que l’on re- à Marseille. Ces priorités, fixées en
S’ils ne le faisaient pas, le mara- la condamnation de M. Balkany, à verser 1 million d’euros de dom- gnes malgré cette décision. » cherche juridiquement pour carac- accord avec les services pénitenti-
thon judiciaire des Balkany serait puisque celui-ci avait été relaxé, mages et intérêts à l’Etat, en rai- Venu sans sa femme au Palais de tériser une faute avant de se lancer aires d’insertion et de probation
quasiment terminé. Il leur appar- en première instance, des faits de son des frais engagés pour identi- justice, Patrick Balkany, sil- dans une enquête », réagit Marie- locaux, devraient permettre d’ex-
tiendrait encore de déposer un re- prise illégale d’intérêt autour fier leur patrimoine dissimulé. houette amaigrie et lunettes fu- Suzanne Le Quéau, procureure périmenter et d’identifier les pro-
cours pour tenter d’obtenir une d’un vaste projet immobilier, les « Deux institutions ont été mobili- mées sur le nez, ne s’est pas ex- générale d’Aix-en-Provence. « Ce cessus propres à chaque dispositif
confusion de leurs peines, les- « Tours de Levallois », confié par la sées, a ainsi expliqué la prési- primé. L’avocat de son épouse, mail rappelle les textes et ne dit afin d’en diffuser les bonnes prati-
quelles, sans intervention de leur ville au promoteur saoudien Mo- dente, les finances publiques et la Pierre-Olivier Sur, a jugé la déci- rien de nouveau, mais fait passer ques, mais pas avant 2021.
part, s’additionneraient. hamed Al-Jaber. « Or, estime la police judiciaire. Quatre ans d’in- sion « très dure et disproportion- un message subliminal aux magis-
Il est probable que Patrick et Isa- cour d’appel, celui-ci a participé vestigations par deux juges d’ins- née », dénonçant « la justice d’un trats », objecte Katia Dubreuil, Conversions et aménagements
belle Balkany, âgés de 71 et 72 ans, au paiement d’une partie de la truction ont été nécessaires. Vingt- nouveau monde qui juge la politi- présidente du Syndicat de la ma- Un outil a été développé afin que
voient leur peine aménagée et villa Dar Gyucy, à Marrakech [Ma- deux commissions rogatoires in- que d’un ancien monde, et qui a gistrature. Mme Pignon termine chaque chef de juridiction ait dé-
n’aillent pas en prison. Lui y a roc], acquise par les époux Balk- ternationales ont été délivrées en voulu, à travers les Balkany, faire en appelant l’« attention sur la né- sormais accès sur l’intranet du mi-
passé cinq mois entre septem- any, en faisant verser 2,75 millions Suisse, au Panama, au Liechtens- un exemple, tuer une carrière poli- cessaire analyse approfondie des nistère aux données quotidien-
bre 2019 et février 2020, avant d’euros au notaire chargé de la tein, aux Seychelles, au Maroc, en tique et tuer financièrement ». p situations, c’est-à-dire du contexte nes sur le nombre des détenus des
d’être libéré pour raisons de santé. vente. En outre, il a mis à disposi- Egypte et à Saint-Domingue pour henri seckel très particulier dans lequel ont été établissements pénitentiaires de
prises les décisions, afin de pouvoir son département. Cet outil donne
caractériser l’existence d’une faute par exemple, en fonction des du-
d’imprudence ou de négligence de rées d’incarcération, le nombre
la part des décideurs ». des personnes éligibles aux diffé-

Cercle Cadet : le parquet demande le renvoi Nouvelle échelle de peines


Beaucoup plus directive est la cir-
rents aménagements comme la li-
bération sous contrainte ou la li-
bération conditionnelle. Mme Bel-

de onze personnes devant le tribunal


culaire diffusée le lendemain par loubet s’est toujours dite opposée
la ministre de la justice sur un à l’idée d’un numerus clausus qui
autre sujet de préoccupation de interdirait de dépasser la capacité
cette phase de sortie de crise sani- d’une prison. En revanche cet
L’établissement de jeux parisien était bien contrôlé par un groupe criminel corse taire, la crainte d’une remontée
rapide du nombre de détenus. Ni-
« outil de pilotage » devrait facili-
ter le recours par les juridictions
cole Belloubet souhaite que les ju- au mandat de dépôt à effet différé

P
ridictions s’emparent au plus vite qui permet aux services d’exécu-
rès de sept ans après tégé par la proximité qu’il entrete- trouvé chez un proche des Fede- de la nouvelle échelle des peines tion des peines de fixer une date
l’ouverture d’une informa- nait avec un policier à la retraite ?
Le propriétaire rici et le Cercle Cadet. De l’aveu entrée en vigueur en plein confi- ultérieure pour l’incarcération
tion judiciaire sur des mal- Si, pour le parquet, « il apparaît des lieux, même de la mère du suspect, il nement, le 24 mars. La réforme de d’une personne condamnée.
versations en cours au sein du cer- très évident qu’il y a eu une al- s’agissait d’argent appartenant à la justice du 23 mars 2019 pré- Par ailleurs, pour éviter un effet
cle de jeux Cadet, situé dans le liance de départ dans le cadre de la
Serge Kasparian, Jean-François Federici. De l’argent voyait notamment l’interdiction boule de neige avec le stock de pei-
9e arrondissement et fermé de- reprise du cercle », les différents s’est défendu venant du Cercle Cadet et qu’il ca- des peines de prison inférieures à nes de prison dont la mise à exé-
puis, le parquet de Paris a rendu le protagonistes ont nié avoir scellé chait pour lui. Mais avant la clô- un mois, le principe d’un aména- cution a été suspendue pendant le
14 avril ses réquisitions que Le un tel pacte. Jean-François Fede-
d’avoir servi de ture de l’enquête, alors qu’il était gement pour les peines jusqu’à confinement, la chancellerie de-
Monde a pu lire. Il demande le ren- rici, déjà condamné en 2013 à prête-nom aux confronté à Jean-François Fede- six mois, et le développement de mande aux parquets de les réexa-
voi devant le tribunal de onze per- deux ans de prison pour extor- rici, Daniel Giabiconi et Jacques nouvelles peines autonomes miner. La circulaire demande de
sonnes, dont le gérant, un ancien sion dans l’affaire du Cercle Con-
frères Federici Valliccioni qu’il avait jusqu’ici mis comme le stage, le travail d’inté- leur appliquer la nouvelle échelle
policier et trois membres d’un in- corde, a assuré qu’il n’avait rien à en cause, Serge Kasparian s’est ra- rêt général et la détention à domi- des peines, même si elles ont été
fluent groupe criminel corse. Un voir avec le Cadet expliquant qu’il visé. « Je pense que dans le contexte cile sous bracelet électronique. prononcées avant l’entrée en vi-
épilogue qui s’inscrit dans la était alors en cavale dans une af- scooter, récupéraient le sac conte- de l’époque, et vu mon état psycho- « Il est essentiel que l’augmenta- gueur de la loi. De même, pour évi-
droite ligne de la tumultueuse faire d’assassinat pour laquelle il nant l’argent et repartaient. « Le logique, toutes les déclarations que tion de l’activité juridictionnelle se ter l’engorgement des cabinets
histoire des cercles de jeux qui ont a été condamné à trente ans de cercle est à nous », aurait dit Jean- j’ai pu faire sur ces messieurs, il faut conjugue avec une politique volon- des juges de l’application des pei-
toujours suscité l’appétit du ban- prison en appel, en 2018. Serge François Federici à Serge Kaspa- les prendre au deuxième degré ». tariste de régulation carcérale », nes et apurer le stock des peines
ditisme pour leur facilité à blan- Kasparian s’est, pour sa part, dé- rian lors d’une rencontre à Paris, Ce qui ne l’a pas empêché, néan- lit-on dans cette circulaire du en attente, le ministère plaide
chir et générer de l’argent liquide. fendu d’avoir servi de prête-noms en octobre 2012, selon ce dernier. moins, de se constituer partie ci- 20 mai cosignée par Mme Pignon pour des conversions de peine et
aux Federici, reconnaissant tou- Celui-ci expliquait avoir reçu vile ensuite considérant avoir été et Stéphane Bredin, le directeur de des aménagements, « y compris
Bergers de profession tefois qu’un policier l’avait averti plusieurs visites de Jacques Valuc- victime d’extorsion. l’administration pénitentiaire. Le hors débat contradictoire ». De mé-
Les enquêteurs n’ont d’ailleurs ja- qu’il était devenu « l’agneau dans cioni et Daniel Giabiconi, deux L’histoire paraît se répéter. souci d’éviter tout rebond de l’épi- moire de procureurs, rarement la
mais compris pourquoi Serge la bergerie », référence au qualifi- hommes proches des Federici. Ces Auparavant baptisé « Cercle Con- démie en prison est évoqué et la chancellerie avait préconisé des
Kasparian, petit gestionnaire de catif de « bergers braqueurs » sou- derniers n’hésitant pas à le chapi- corde », l’établissement de jeux baisse historique du nombre de mesures aussi volontaristes. p
brasserie, avait décidé, en 2008, vent donné au clan Federici. trer sur le faible montant des som- avait été le lieu d’un « affairisme détenus à 58 926 (–13 500 en dix jean-baptiste jacquin et s. pi.
après la fermeture du Cercle Con- Mais, au cours de l’enquête, et mes remises, le rappelant à l’ordre sournois et assassin », selon les
corde déjà pris dans les tenailles alors qu’il est établi qu’il a abon- quant aux carences de sa gestion mots du procureur en charge de
de la criminalité organisée corse, damment pioché dans les liquidi- du cercle et lui imposant l’embau- l’affaire qui avait abouti à plu-
de reprendre l’affaire sur ses de- tés du cercle pour ses propres dé- che de proches. MM. Valuccioni et sieurs condamnations. Celui-ci
niers personnels et alors même penses, M. Kasparian a indiqué Giabiconi, dont le parquet de- notait alors que « l’exercice tou- JUST ICE nes gardées à vue en France,
qu’il ignorait si celui-ci pourrait qu’il avait été racketté par des mande aussi le renvoi devant le jours délicat d’une répartition des Migrants vietnamiens : en majorité des Français et
rouvrir. Avait-il reçu des garanties voyous corses entre 2012 et 2014. tribunal, ont contesté tout lien dividendes au bénéfice d’action- 26 interpellations des Vietnamiens, sont soup-
des frères Federici, anciens pro- Il a ainsi raconté avoir détourné, avec le cercle de jeux et les preuves naires, qui pour être occulte n’en L’enquête sur la mort de çonnées d’avoir participé à
priétaires officieux, bergers de chaque mois, 120 000 euros en contre eux demeurent ténues. étaient pas moins sourcilleux, al- 39 migrants vietnamiens un vaste trafic d’êtres hu-
profession, mais surtout mem- moyenne des recettes des cagnot- lait contraindre les dirigeants de dans un camion frigorifique mains au sein du triangle Pa-
bres éminents de la mafia corse ? tes et du bar pour remettre cet ar- « Sournois et assassin » faits et de droit du cercle à se rap- en octobre 2019 en Angleterre ris-Bruxelles-Londres. Selon le
Les mêmes lui ont-ils apporté une gent liquide à des hommes de Toutefois, dans le cadre d’une peler réciproquement des engage- a connu une avancée, avec parquet belge, « la filière mise
mise de fonds de 400 000 euros main à l’occasion de rendez-vous autre enquête conduite par la JIRS ments ne relevant pas nécessaire- l’arrestation, le 26 mai, de en place (…) est soupçonnée
pour la reprise, charge à lui en- fixés à Paris. A chaque fois, le lieu de Marseille sur un triple assassi- ment de l’idéal associatif. » Des treize personnes en Belgique d’avoir vraisemblablement
suite de penser à eux, comme l’a changeait. Ici à côté de la gare de nat en Corse, les policiers sont par- phrases qui conviendraient tout et de treize autres en France, transporté jusqu’à plusieurs
suggéré un informateur de la po- l’Est, là porte de Saint-Cloud. venus à établir un lien entre aussi bien au Cercle Cadet. p ont annoncé les deux par- dizaines de personnes chaque
lice, en juin 2014 ? Se sentait-il pro- Deux hommes arrivaient alors en 100 000 euros d’argent liquide re- simon piel quets, mercredi. Les person- jour depuis plusieurs mois ».
0123
VENDREDI 29 MAI 2020 carnet | 23

Jean-Jacques
Olivier et Catherine Postel-Vinay,
Oded ELDAD Daniel et Anne Postel-Vinay,
Claire et Jacques Andrieu,
aimait la vie par-dessus tout. Cyril et Karoline Postel-Vinay,

Dupeyroux
Le Carnet leurs enfants et petits-enfants, en vente
Sa vie vient de s’achever à Jérusalem,
le 23 mai 2020. ont la grande tristesse d’annoncer actuellement
Merci de nous adresser le décès de
vos demandes par mail
Il nous manquera à tout jamais. K En kiosque
Anise POSTEL-VINAY,

Professeur de droit
en précisant impérativement Tous ceux qui ont eu la chance
votre numéro
d’être inspiré par lui sont invités
à partager pensées, mémoires, survenu le 24 mai 2020, dans sa 0123
HORS-SÉRIE

de téléphone personnel, histoires sur oded-eldad.fr afin que la quatre-vingt-dix-huitième année.

1940
votre nom et prénom, lumière qu’il a mise dans nos vies
puisse continuer à briller. Les obsèques se tiendront dans
adresse postale et votre l’intimité familiale le 2 juin. DE GAULLE

éventuelle référence Famille et amis d’Oded.


LA RÉSISTANCE
PÉTAIN
Une messe sera dite à son LA COLLABORATION

d’abonnement. intention. Une cérémonie à sa


Mady Fourquin, mémoire sera organisée dès que les
L’équipe du Carnet son épouse depuis soixante et onze ans, circonstances le permettront.
reviendra vers vous Ses sept enfants,
Ses dix-sept petits-enfants, Cet avis tient lieu de faire-part.
dans les meilleurs délais. Ses six arrière-petits-enfants,
Sa famille, Hors-série
7, place Pinel,
Ses amis, 75013 Paris.
carnet@mpublicite.fr Réviser son bac

2020
ont l’immense tristesse d’annoncer avec

HORS-SÉRIE
le décès de Suzanne Reinhardt, NOUVEAU PROGRAMME

AU CARNET DU «MONDE» son épouse,


Jean FOURQUIN, Thomas et Antoine Reinhardt, FR ANÇAIS 1 re
architecte DPLG, ses fils CAHIER SPÉCIAL

Naissance Ainsi que Michel et Jean-Noël,


16 pages
de conseils

survenu à son domicile, ses frères


Charlie le 24 mai 2020, Et Elisabeth, DES ANALYSES SUR
LES ŒUVRES AU PROGRAMME

est très heureuse d’annoncer la à l’âge de quatre-vingt-treize ans. sa sœur,


DES EXPLICATIONS SUR LES
PRINCIPAUX POINTS DE GRAMMAIRE

DES REPÈRES DE
CULTURE LITTÉRAIRE

naissance de son petit frère DES CONSEILS POUR


RÉUSSIR À L’ORAL

Ses obsèques auront lieu dans ont la douleur de faire part du décès
Félix,
En partenariat avec

l’intimité familiale. de
Hors-série
le 28 février 2020, à Paris. Ses cendres reposeront au cimetière Pierre REINHARDT,
de Lugo di Venaco (Haute-Corse).

& CIVILISATIONS
Sandie et Laurent. survenu dans sa soixante-dix-
26, rue Georges Bonnefous, septième année.
N° 62
JUIN 2020

& C I V I L I S AT I O N S
92310 Sèvres.
Décès odile.fourquin@gmail.com Son élégance, son esprit, sa
gentillesse nous manqueront. AUTRICHE-HONGRIE
Mme Barbara Cornet, LES DERNIERS FEUX D’UN EMPIRE

née Podgórska, Tara Hiquily,


son épouse, son frère, M. Stéphane Israël,
Dans les années 1980. COLLECTION PRIVÉE Isabelle, Marianna et Jan Stanislas, président du conseil d’administration

L
ses enfants, a la tristesse de faire part du décès de du Cnam,
Nicolas, M. Olivier Faron,
CHAQUE MOIS UN PRÉSIDENT

es lecteurs du Monde les 16 novembre 1929 Nais-


JEANNE D’ARC DIONYSOS TH. ROOSEVELT

son gendre, Christophe HIQUILY,


LA SORCIÈRE LE DIEU LE DERNIER

administrateur général
DEVENUE SAUVAGE PÈRE
SAINTE DE LA GRÈCE FONDATEUR

plus fidèles ont lu des cen- sance à Montpellier Agathe et Antoine, Et l’ensemble des personnels
taines de fois sa signature 1966-1970 Directeur ses petits-enfants survenu à l’hôpital Saint-Joseph, du Conservatoire national des arts
Mensuel
Et tous les proches qui l’ont le 19 mai 2020.
dans le journal. Des géné- des études à l’ENA et métiers,
rations d’étudiants ont potassé ses
livres. Dans le sillage de Jean-Jac-
1970 « Tout San-Antonio »
1975-1995 Directeur de la
accompagné tout au long de sa vie,

ont l’immense tristesse de faire part


Il a été incinéré au crématorium
du cimetière du Père-Lachaise, ont appris avec la plus profonde Collections
du décès soudain de Paris 20e, le 28 mai, à 10 heures. tristesse le décès de
ques Dupeyroux, on pourrait revue « Droit social » et pro-
aujourd’hui croiser des ministres, fesseur à l’université d’Assas François Henri CORNET, Il sera inhumé aux côtés de son
des syndicalistes, mais aussi d’an- 23 mai 2020 Mort à Paris professeur émérite père Jean SAUREL,
de géophysique directeur du Cnam
ciens détenus ou des prostitués à l’université de Strasbourg, Philippe HIQUILY, de 1981 à 1987.
qu’il avait aidés, s’il avait accepté alpiniste éternel,
qu’on le remercie ou qu’on lui dès les années 1970 pour l’égalité au cimetière du Montparnasse,
survenu le samedi 23 mai 2020. Paris 14e, le 29 mai, à 14 heures. Ils s’associent à la peine de sa
rende hommage. Mais ce grand salariale entre hommes et fem-
famille et de ses proches et leurs
professeur de droit est mort à Pa- mes, et surtout l’égalité du droit à Une célébration a eu lieu dans Prière contacter : adressent leurs sincères condoléances.
ris le 23 mai, à l’âge de 90 ans, en re- la retraite pour ces innombrables l’intimité familiale, le 28 mai. liting.hung@me.com
fusant par avance toute cérémo- épouses de commerçants, d’agri- Lorsque les temps seront Remerciements
nie. Et c’est bien dans son style culteurs, de professions libérales meilleurs, une cérémonie nous La Fondation entraide Hostater
d’homme engagé et libre de quit- qui travaillaient comme leur mari rassemblera tous, à Combloux en (FEH) Le 29 avril 2020, nous quittait
Haute-Savoie. Et l’Entraide universitaire française
ter la scène sans céder à la vanité sans en retirer aucune protection (EUF), Toujours en vente,
des adieux. une fois la vieillesse arrivée. Il Son enthousiasme, ses rires M. Daniel DUBOT,
et sa voix résonneront toujours dans ont appris avec une grande tristesse Sciences-Po Paris (SP 52). le volume n° 7
Sur le papier, sa spécialité n’ap- plaida cette cause toute sa vie, nos cœurs. DE GAULLE
le décès, au mois d’avril 2020, de
pelait d’ailleurs à première vue ni ainsi que deux autres moins dé- Thérèse Dubot,
la gloire ni les louanges : agrégé de fendues encore, celle des détenus Monique KIEFFER. son épouse,
Le secrétaire perpétuel
droit, grand spécialiste de la Sécu- et celle des prostitués. Combien Et les membres de l’Académie Ancienne assistante sociale du
Ses enfants,
Ses petits-enfants FEMMES
rité sociale, directeur pendant plus d’appels pour améliorer le sort des française, CROUS, Monique Kieffer a consacré et leurs conjoints, D’EXCEPTION
de vingt ans de la revue Droit so- prisonniers ou résoudre le cas ont la tristesse de faire part de la sa vie aux autres et particulièrement
cial. Mais il en avait fait un instru- d’une travailleuse du sexe sans disparition de leur confrère aux étudiants. Membre du conseil très touchés des nombreux
d’administration de l’EUF depuis témoignages de sympathie, vous en
ment de redistribution, un idéal aucune protection sociale ? plusieurs décennies, elle était aussi remercient sincèrement.
de justice, une matière à transmet- Sur les bancs de l’université Pa- Jean-Loup DABADIE, présidente d’honneur de la FEH
tre. Expert auprès de la Commu- ris-II-Assas, dont il dirigea long- commandeur qu’elle a soutenue et accompagnée Sa présence restera vivante en nous.
depuis sa création en 1979. Elle laisse,
nauté européenne, il avait ainsi temps le département de droit so- de la Légion d’honneur,
à tous, le souvenir d’une femme
commandeur dans l’ordre « Animula vagula, blandula…»
été consulté par de multiples jeu- cial, ces combats auraient pu cho- des Arts et des Lettres, d’une humanité et d’une
nes Etats d’Afrique et d’Asie, tout quer un public passablement bienveillance exceptionnelles.
en devenant une référence du bourgeois et conservateur. Ses Anniversaire de décès
droit social en France. « Que dit le cours furent au contraire très sui- décédé le dimanche 24 mai 2020, Camélia Laborde-Bellahouel,
à Paris, sa femme, Il y a treize ans,
Dupeyroux de cet après-midi dans vis. Jean-Jacques Dupeyroux, lui- à l’âge de quatre-vingt-un ans. Toujours en vente,
Marc Laborde,
Le Monde ? », questionnaient par- même fils d’un professeur de Véronique Valmont, Fabian-Cyril BOISSON le volume n° 11 COLETTE et sur :
Les obsèques auront lieu le
fois les ministres, inquiets de se droit, savait captiver son auditoire. vendredi 29 mai 2020, dans l’intimité
ses enfants www.femmes-dexception.fr
et leurs conjoints nous quittait.
voir rappeler combien telle ou Il aimait les étudiants, avait adoré familiale. Christiane et Gérard,
telle mesure était porteuse d’iné- être directeur des études à l’ENA Elodie, Il a rejoint,
galités pour les plus faibles. (de 1966 à 1970) et, à Assas, ses L’Académie fera célébrer sa petite-fille,
ultérieurement une messe à sa
cours furent souvent applaudis mémoire. et son conjoint Mikaël, Chaim et Sarah KERBER,
Roxane, ses grands-parents
La cause des détenus par tout un amphi. Cultivé, sédui- sa petite-fille,
Chroniqueur régulier du quoti- sant, provocateur à bon escient, (Le Monde du 26 mai.)
Raphaëlle et Aloïs, et je pense à sa tante,
dien, il pouvait parfaitement dé- cet homme du Sud – né le 16 no- ses arrière-petits-enfants,
montrer comment la Sécurité so- vembre 1929 à Montpellier, il avait Sa famille, Nathalie KERBER.
Ses amis, ont l’immense tristesse de faire part
ciale, monument quasi sacré en passé la guerre à Montauban, du décès de Je t’aime et je te pleure tous les
France, avait fait reposer, dès sa avant de rejoindre le lycée Fermat ont le chagrin de faire part du décès jours.
création, en 1945, le financement puis la faculté de droit de Toulouse de Pierre LABORDE,
des dépenses relevant de la soli- – disposait de ce don si essentiel Alain DANIEL, survenu le 15 mai 2020, Ta maman.
darité nationale sur les salariés pour un enseignant : le charisme. ancien professeur de khmer à l’âge de quatre-vingt-neuf ans.
les moins aisés. C’est donc lui que Sa pointe d’accent rocailleux, à l’INALCO, Avis de messe
Les obsèques ont lieu ce jeudi Toujours en vente,
Claude Evin, ministre de la santé son regard rieur et ses goûts éclec- survenu le 23 mai 2020, à Paris. 28 mai, à 13 h 30, au crématorium Une messe sera célébrée le le vol. n° 11 LES CONSTANTES
et de la protection sociale de tiques y furent pour beaucoup. du cimetière du Père-Lachaise, 71, rue
vendredi 29 mai 2020, à 19 heures, en
pouralaindaniel@gmail.com des Rondeaux, Paris 20e, dans la plus UNIVERSELLES et sur :
l’époque, chargea, en 1989, de me- Dupeyroux n’était pas seulement l’église Saint-Pierre-du-Gros-Caillou,
stricte intimité, compte tenu du www.collectioncosmoslemonde.fr
ner les concertations qui abouti- un professeur. Collectionneur de contexte sanitaire actuel. Paris 7e, à l’intention de
rent à la création de la CSG, impôt peinture – il avait accroché chez Rectificatif de la famille.
Me Simone DAUL. En raison du contexte,nous avons suspendu
proportionnel permettant un fi- lui, notamment, plusieurs aqua- Vous pourrez nous retrouver et la vente de certaines collections chez
La date de décès de partager autour du souvenir de
nancement plus juste de la Sé- relles de Bourdelle et de Rodin, un Pierre sur le site De la part de les marchands. Elle reprendra dès que
curité sociale. petit dessin de Picasso et un autre M. Jean-Jacques DUPEYROUX https://aide.meilleures-pompes- possible. Nous vous présentons toutes
Dix ans auparavant, il avait été de Suzanne Valadon –, il nourris- funebres.com/espace-defunt/ Isabelle de La Seiglière, nos excuses pour ce désagrément.
est bien le 23 mai 2020 accueil/77Hzd6 sa compagne.
chargé de mission auprès de Ro- sait aussi une passion pour Frédé- et non le 23 mars.
bert Boulin, ministre du travail de
Valéry Giscard d’Estaing. Plutôt
ric Dard, dont il publia une antho-
logie Tout San-Antonio (Julliard, Le président de l’université Paris II
Nos services
proche, en vérité, des idées de Jac- 1970). Grand passionné de chan- Panthéon-Assas,
ques Delors et de la « deuxième son française, il avait également
Ses collègues,
L’ensemble du personnel, Lecteurs
gauche » de Michel Rocard, Dupey- longtemps compté parmi les invi-
roux n’appartenait à aucune cha- tés réguliers du producteur Eddie ont la tristesse de faire part du décès K Abonnements
de
pelle ni à aucun parti. Cela lui per- Barclay et les amis intimes de
mit d’être un incessant aiguillon Charles Trenet.
pour tous les gouvernements. Les Athée, n’ayant jamais voulu Jean-Jacques DUPEYROUX, www.lemonde.fr/abojournal
professeur émérite
ministres de la justice, de droite avoir d’enfant mais aimant les de l’université. K Le Carnet du Monde
comme de gauche, reçurent ainsi, chats et les fleurs, il a choisi de lais- carnet@mpublicite.fr
comme ceux des affaires sociales, ser derrière lui des livres et des dis-
Ils s’associent à la douleur de sa
leur lot d’articles et de coups de fil. ciples, seule descendance dont il famille et de ses proches auxquels ils
Féministe déclaré, Jean-Jacques se soit vraiment soucié. p présentent leurs plus sincères
Dupeyroux s’était en effet engagé raphaëlle bacqué condoléances.
24 | horizons 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

En Russie,
l’autopsie
d’un virus
La gestion de la crise sanitaire a confirmé
le scepticisme des citoyens russes vis-à-vis
du pouvoir central. Alors que l’ampleur
réelle de l’épidémie tarde à être connue,
Vladimir Poutine est apparu sur la défensive

moscou - correspondant A l’approche de la bataille, on devine déjà les

Q
lignes de fracture à venir. L’ultramoderne
côtoie le plus archaïque. Les hôpitaux de
uand bien même son Moscou, bien équipés, n’ont rien à voir avec
auteur est anonyme, la for- leurs homologues de province, aux murs dé-
mule s’est taillé un franc crépis, en sous-effectifs, laminés par le sous-
succès en Russie. Au site investissement et la corruption. L’exemple de
d’investigation Proekt, qui l’étranger a été retenu, pour le meilleur et
l’interrogeait le 9 mai sur pour le pire. Un médecin de Moscou, mobilisé
les chiffres étonnamment pour la « zone rouge », la plus dure, se prépare.
bas de la mortalité du Covid-19 dans le pays, Sur Skype, il nous montre un masque de plon-
un médecin moscovite répondait, fataliste : gée acheté chez Decathlon. Dans le même
« On ne saura jamais la vérité… Ou peut-être temps, des dizaines de collègues de son hôpi-
dans trente ans, sur HBO. » Comme si la Rus- tal démissionnent, effrayés par les images ve-
sie était condamnée à répéter les errements nues d’Europe, estimant ne pas devoir risquer intégrée à la mondialisation qu’elle ne le pen- directeur d’un théâtre rentré de l’étranger fait
et les dissimulations qui avaient suivi l’explo- leur vie pour des salaires de misère. Notre sait. Dans le lointain et immense Kamtcha- la tournée des popotes. Poignées de main, bai-
sion de la centrale nucléaire de Tchernobyl, interlocuteur, réanimateur expérimenté, tou- tka, en Extrême-Orient, un foyer se déclare : sers… Dans les églises, on continue à embras-
du temps de l’Union soviétique, en 1986. che 60 000 roubles par mois (770 euros). son origine remonte à un mineur de charbon ser les icônes à pleine bouche. Vladimir Pou-
Comme si le salut, ou en tout cas la vérité, ne Mais l’essentiel est ailleurs. La direction du revenant de vacances en Italie… Hors de tine, lui, souffle le chaud et le froid : lors de sa
pouvait venir que de l’extérieur, que d’un pro- pays semble se désintéresser de la crise. Vladi- Moscou, les hôpitaux confirment les crain- seule visite dans un hôpital durant toute la
ducteur américain de séries télévisées. mir Poutine n’y fait guère allusion. Dans la tes : ils deviennent des foyers de contamina- crise, il apparaît d’abord sanglé dans une com-
La formule est à la fois injuste et formida- plus pure tradition byzantine, il délègue la tion. Des dizaines d’établissements doivent binaison intégrale jaune, puis sans masque ni
blement trouvée. Injuste, car le nouveau gestion de l’épidémie naissante à deux per- être placés en quarantaine. Malgré cela, le gants pour rencontrer l’équipe médicale.
coronavirus charrie son lot de mystères et sonnages distincts, chacun chargé d’une 20 mars, le ministère de la défense annonce Le tournant a lieu à la fin du mois de mars.
d’interrogations sur l’ensemble de la planète, structure ad hoc : le premier ministre, Mikhaïl qu’il maintient l’appel du printemps pour le Il est impulsé par Sergueï Sobianine. Le
et la gestion de la pandémie n’a pas été plus Michoustine, et le maire de Moscou, Sergueï service militaire, qui voit des dizaines de mil- maire de Moscou, qui avait vu son étoile pâlir
catastrophique en Russie qu’ailleurs, même Sobianine. Le second va s’imposer, adoptant liers de conscrits circuler à travers le pays. durant les manifestations contre le trucage
si le pays se classe au troisième rang, derrière la ligne la plus prudente. Il sera le premier à Des médecins, sous le couvert de l’anony- des élections de l’été 2019 dans la capitale,
les Etats-Unis et le Brésil, en nombre total évoquer la nécessité d’un confinement. mat, commencent à briser le silence. Selon s’est imposé comme le visage de la lutte
de contaminations recensées (370 000 au eux, les chiffres officiels ne correspondent contre l’épidémie. Il faut dire que les auto-
27 mai). Bien trouvée, car elle rappelle qu’à HÔPITAUX DE PROVINCE EN QUARANTAINE SERGUEÏ SOBIANINE, pas à la réalité, notamment ceux des tests, rités russes n’organisent pas des points
chaque crise, dans ce pays, se pose de façon
aiguë la question de la confiance entre l’Etat
Sauf que, durant ce mois de mars, la priorité du
Kremlin est ailleurs. Le feuilleton politique de
LE MAIRE supposément effectués par milliers. On
remarque aussi que le nombre de pneumo-
presse réguliers qui, dans d’autres pays, ont
permis au public de se familiariser avec des
et la société, deux sphères, quasiment deux l’année est la réforme de la Constitution, DE MOSCOU, nies et autres infections respiratoires est en figures de médecins ou d’épidémiologistes.
mondes, habituées à évoluer de manière amorcée en janvier. Celle-ci doit consolider les hausse dans tout le pays. Dès le mois de jan- Le 24 mars, M. Sobianine dit ouvertement
parallèle. A l’heure où l’épidémie semble se bases institutionnelles et idéologiques du S’EST IMPOSÉ vier, dans la ville de Moscou, les pneumonies ce qui se murmure partout : les autorités
stabiliser, avec moins de 9 000 nouvelles poutinisme et offrir au président le droit d’ef- ont augmenté de 37 % par rapport au même n’ont pas « une image claire » de l’épidémie.
contaminations quotidiennes, ce fossé appa- fectuer deux mandats supplémentaires, po-
COMME LE VISAGE mois de 2019. « C’est une réalité connue Selon lui, les chiffres des contamina-
raît particulièrement béant. tentiellement jusqu’en 2036. La réforme, me- DE LA LUTTE depuis longtemps. La statistique en Russie ne tions sont « sensiblement plus élevés » que
Il faut dire que la première réaction des née au pas de charge, doit être entérinée par un donne pas d’information sur le cours réel des les quelque 500 alors officiellement recen-
autorités, en l’occurrence celle du président « vote populaire » le 22 avril. Le SARS-CoV-2 est CONTRE L’ÉPIDÉMIE choses, mais sur les besoins du pouvoir à un sées. Les inquiétudes du maire sont compré-
Vladimir Poutine lui-même, fut assez carica- certes une contrariété, mais pas question qu’il moment donné », commente un article du hensibles : jusqu’au bout, la région de
turale. Le 1er mars, lorsqu’il s’exprime pour fasse dérailler la machine. On envisage même magazine russe The New Times. Moscou concentrera la moitié des cas enre-
l’une des toutes premières fois au sujet du le recours au vote à domicile. Les médecins Fait intéressant : une partie de la société gistrés dans toute la Russie.
Covid-19, le chef du Kremlin fait la déclaration sont vent debout : la meilleure protection face s’organise de son côté, en marge de l’Etat. Les
la plus conventionnelle et sans doute la plus à l’épidémie, notamment chez les plus âgés, Russes sont résilients mais habitués à se SUICIDES DE SOIGNANTS
contre-productive qui soit : « Tout est fait pour est leur isolement, leur manque de ressources débrouiller seuls, sans attendre de solutions Le lendemain, fin de partie, le président Pou-
lutter contre cette maladie dangereuse. La si- pour voyager… Le déplacement des équipes d’en haut ; leur rapport aux pouvoirs publics tine annonce enfin le report du scrutin du
tuation dans son ensemble est sous contrôle. » électorales constituerait un grave danger. est différent de celui qui existe à l’Ouest. Les 22 avril. « Grâce aux mesures que nous avons
Le monde compte alors près de 90 000 cas ; A cette époque, les chiffres des contamina- premiers appels à « rester chez soi » émanent prises, nous avons, dans l’ensemble, réussi à
7 pour la Russie et ses 144 millions d’habi- tions restent étonnamment bas, et les auto- de simples particuliers, et ils sont suivis. éviter une diffusion trop importante de la ma-
tants. De fait, le pays ne se contente pas rités assurent que celles-ci concernent A l’image des scènes observées ailleurs dans ladie », se félicite-t-il, avant de mettre en
de ces assurances présidentielles. Dès la fin uniquement des personnes en provenance le monde, les magasins sont pris d’assaut. garde : « Ce qui se passe en Europe ou de l’autre
février, les autorités prennent des mesures de l’étranger. « Tout est sous contrôle », en Les entreprises encouragent leurs salariés à côté de l’océan [aux Etats-Unis] peut devenir
de contrôle strict des confins du territoire. somme… De manière significative, les deux télétravailler quand ils le peuvent ; les notre réalité dans un avenir proche. »
Les 4 200 kilomètres de frontière terrestre premiers morts du Covid-19 sont même… sociétés de livraison, elles, proposent déjà Alors que les hôpitaux avaient évidem-
avec la Chine sont fermés, les voyageurs annulés. Annoncés successivement les 13 et des procédures permettant d’éviter tout ment commencé à s’organiser, c’est toute la
arrivant de zones à risque sont soumis à de 14 mars, ces deux décès attribués dans un contact entre le client et le livreur. Russie qui peut se mettre désormais en ordre
rigoureuses quarantaines. A Moscou, le premier temps au nouveau coronavirus Cela vaut surtout pour Moscou et sa région, de marche. M. Poutine se fait martial et évo-
système de reconnaissance faciale de la ville, sont par la suite retirés des registres, au soit 20 millions d’habitants. Ailleurs, on que la lutte contre les Petchénègues et les
fort d’au moins 100 000 caméras, est mis motif que les malades souffraient égale- observe le plus souvent avec une déconcer- Coumans. Si, aux alentours du Xe siècle, la
au service de ces contrôles, de même que ment d’autres pathologies. tante nonchalance les règles de sécurité, qui Russie a résisté à la pression de ces deux peu-
le très efficace système d’e-gouver- Cela n’empêche pas l’épidémie de progres- ne sont alors encore que des conseils. Les ples venus de l’est, explique en substance le
nance, qui permet de maintenir un lien ser, apportée d’Europe occidentale plutôt que télévisions restent rassurantes et ne font pas président, elle survivra à l’épreuve de ce
constant avec les citoyens. de Chine. La Russie se découvre encore plus œuvre de pédagogie. A Perm, dans l’Oural, le printemps 2020…
horizons | 25
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Installation pour le 75e anniversaire


de la victoire sur l’Allemagne nazie,
à Moscou, le 8 mai. L’épidémie
de Covid-19 a obligé Vladimir Poutine
à repousser les festivités du 9-Mai.
DIMITAR DILKOFF/AFP

environ 3,5 % du PIB, trois fois moins que ce russes et étrangers. Il y a d’abord un constat :
qui est annoncé dans la plupart des pays après des débuts ratés, la Russie s’est organi-
d’Europe occidentale. La timidité de cette sée avec efficacité pour tester massivement,
réaction suscite une importante crispation en ouvrant le marché des tests à la concur-
sur les réseaux sociaux. Dans le Sud, quel- rence. C’est d’abord cela qui explique le chif-
ques manifestations, modestes, ont lieu. fre total de contaminations si important
L’autre surprise est que, dans ces délicats dans le pays, et sa deuxième place mondiale.
arbitrages, Vladimir Poutine choisit de rester Le mastodonte de l’Internet Yandex va jus-
en retrait. Le président dirige le pays depuis qu’à proposer des tests gratuits effectués à
son « bunker », comme les réseaux sociaux domicile, réservés aux personnes ne mon-
surnomment la salle de sa résidence de trant pas de symptômes. Selon les autorités,
Novo-Ogarevo, où la télévision le montre. De plus de 9 millions de tests de dépistage ont
ce bureau délocalisé, M. Poutine mène des été effectués au total. Un doute subsiste tou-
visioconférences avec les ministres ou les tefois quant à leur qualité. De l’aveu même
gouverneurs, retransmises en faux direct. du maire de Moscou, la moitié des malades
Les Russes, habitués à l’image d’un président hospitalisés dans un état grave dans la capi-
fort, si ce n’est viril, ne le voient plus qu’assis tale avaient obtenu un test négatif.
derrière un bureau, l’air souvent las, écou- La méfiance concerne surtout un autre
tant les comptes rendus de ses subordonnés indicateur : la mortalité très basse observée
sur la maîtrise de l’épidémie ou le soutien à dans le pays. Avec plus de 3 900 morts au
l’agriculture dans la région du Kouban. 27 mai, elle se fixe à environ 1 %, un taux bien
Le 9 mai, il apparaît seul, sur la place Rouge, inférieur à ceux constatés ailleurs. Outre la
pour commémorer les 75 ans de la victoire bonne préparation des hôpitaux vantée par
sur l’Allemagne nazie. Cette année, les le pouvoir et une expérience dans la gestion
célébrations devaient être un moment des épidémies héritée de l’URSS, c’est juste-
majeur, en même temps qu’une démonstra- ment la masse des tests effectués qui, selon
tion de force, et les voici réduites au mini- les autorités, justifie cette particularité.
mum. Un feu d’artifice est organisé, mais les Ces explications ne suffisent pas à lever les
habitants de Moscou ont la consigne for- doutes. Des soignants qui tiennent leur
melle de ne pas sortir le regarder. propre comptabilité de ceux tombés dans
leurs rangs recensent près de 300 victimes
LA « VERTICALE DU POUVOIR » ROMPUE chez les médecins, infirmiers et ambu-
Sur le fond, la stratégie du Kremlin est inhabi- lanciers. Le chiffre est difficilement conci-
tuelle. Dès le début de l’épidémie, le président liable avec le nombre total des morts, ou
a laissé une marge de manœuvre importante bien il supposerait une exposition au risque
aux régions pour organiser le confinement. 16 fois plus importante en Russie qu’ailleurs
Avec une logique évidente : la Russie est dans le monde. Des témoignages font aussi
grande, et la situation épidémique varie d’une état de malades annoncés positifs au
région à l’autre. Mais, durant vingt ans, la SARS-CoV-2, mais dont le certificat de décès
« verticale du pouvoir » que Vladimir Poutine ne mentionne pas le Covid-19.
s’est acharné à bâtir a consisté à rogner leur Mi-mai, les autorités détaillent finalement
autonomie et à leur retirer leurs ressources leur méthode de comptage. Dans les hôpi-
comme leur capacité d’initiative politique. taux, les médecins ont pour consigne de
A mesure que la crispation monte dans le bien distinguer les malades morts « du
pays face à la dégradation de l’économie, le Covid-19 » de ceux morts « avec le Covid-19 ».
Kremlin rend les régions intégralement res- Autrement dit, les malades ayant d’autres
ponsables de cet équilibre délicat entre pré- pathologies sont exclus des comptes. A cela
servation de la santé publique et relance de s’ajoute, dans les régions, la volonté des diri-
Dans l’immédiat, aucune mesure de confi- Jusqu’au bout, les autorités démentiront l’économie. Sans accorder plus de pouvoirs geants de faire remonter de « bons » chiffres.
nement n’est prise, mais les parcs et les ca- toute pénurie, qu’il s’agisse de matériels de ou de moyens aux 85 « sujets » de la Fédéra- Ce décalage est par exemple visible de façon
fés sont fermés partout. Surtout, Vladimir protection, de ventilateurs ou de lits d’hôpi- tion, il rend leurs dirigeants « personnelle- éclatante au Daghestan, république du
Poutine annonce pour la première fois une tal disponibles. Le 13 mai, le ministère de la ment » responsables des éventuels ratés. Caucase qui recense, au 17 mai, 32 morts du
semaine chômée, « avec maintien des salai- santé indique que 100 000 lits sont occupés Lorsque les médecins se plaignent de ne pas Covid-19, mais 686 décès liés à des « pneu-
res ». Cette directive un peu vague prend son par des malades atteints du Covid-19. Au recevoir les primes promises au début de monies ». Les autorités locales se résoudront
sens une semaine plus tard, le 30 mars. La même moment, divers lieux publics dans les l’épidémie, des enquêtes pénales sont même finalement à appeler Moscou à l’aide, sans
première, la ville de Moscou annonce un principales villes, centres d’exposition ou de ouvertes. Réédition du traditionnel jeu inau- dissimuler la gravité de la situation.
confinement obligatoire et la mise à l’arrêt congrès continuent d’être transformés en guré sous Ivan le Terrible, le bon tsar tance
de l’activité. Elle est rapidement imitée par espaces d’accueil des malades. publiquement les mauvais boyards. REPRENDRE LA MAIN
les autres régions, pourtant moins touchées. Avec le confinement, la Russie découvre, Pour de nombreux observateurs, l’attitude Ailleurs, le tableau est moins dramatique.
Les règles sont strictes, et les déplacements après le reste du monde, la deuxième partie du chef de l’Etat rappelle des crises précé- Mi-mai, plusieurs publications s’intéressent
en voiture ou en transports en commun de l’équation posée par le nouveau coronavi- dentes – naufrage du Koursk, en 2000, ou aux premiers chiffres de la mortalité diffusés
contrôlés grâce à un système performant rus : la très douloureuse mise à l’arrêt de l’éco- incendies massifs de 2010 – lors desquelles pour le mois d’avril à Moscou et à Saint-
de laissez-passer électroniques. nomie. Depuis 2014, les revenus réels des il avait blâmé les chefs régionaux ou tout Pétersbourg. Ceux-ci laissent apparaître une
Avec deux ou trois semaines de retard sur Russes avaient déjà diminué de près de 10 %. bonnement préféré quitter la scène pour ne surmortalité importante. Selon le New York
l’Ouest, la Russie voit s’abattre la vague de Deux tiers d’entre eux n’ont pas d’épargne LES RUSSES, pas être associé aux échecs. Pour autant, le Times et le Financial Times, les morts du
Covid-19. Les informations restent toutefois
parcellaires : le 31 mars, la Douma a adopté
qui leur permettrait de voir venir. Les filets de
sécurité sociaux, eux, sont minimaux.
HABITUÉS À L’IMAGE taux d’approbation du président, mesuré
par l’institut Levada, souffre : à 59 %, un
Covid-19 dans ces deux villes pourraient être
70 % plus nombreuses que ne le disent les
une loi destinée à lutter précisément contre D’UN PRÉSIDENT niveau certes enviable pour de nombreux statistiques officielles. Cette conclusion a
les « fake news » concernant le SARS-CoV-2. CONGÉS SANS SOLDE POUR LES SALARIÉS dirigeants dans le monde, il atteint un plus beau conduire à des chiffres totaux encore
Les personnels soignants sont obligés d’être Vladimir Poutine insiste à plusieurs reprises FORT, SI CE N’EST bas historique. Certaines des directives relativement bas, les autorités réagissent
prudents et témoignent le plus souvent ano- sur le maintien des salaires mais, hormis données par Vladimir Poutine apparais- avec brutalité. Le ministère des affaires étran-
nymement. Plusieurs sont convoqués par la dans la fonction publique et dans un certain
VIRIL, NE LE VOIENT sent même comme totalement virtuelles. gères menace les deux médias de les priver
police ou renvoyés par les structures les nombre de secteurs jugés stratégiques, sou- PLUS QU’ASSIS Le 11 mai, il ordonne ainsi aux entreprises de leur accréditation, avant de se rétracter.
employant. La réceptionniste d’un hôpital de tenus par des aides immédiates, le président stratégiques de reprendre le travail, ce qu’el- Les autorités de l’Internet demandent à
Kirov est, par exemple, licenciée pour avoir ne peut faire plus qu’inciter les employeurs DERRIÈRE les ont déjà fait quelques jours plus tôt. Google de bloquer l’accès à leurs articles.
mentionné son salaire (14 000 roubles) sur à suivre la consigne. Or les entreprises souf- Ce même 11 mai, malgré l’annonce d’un Partout, les tensions liées au nouveau coro-
Facebook. Le seul syndicat indépendant de frent. Le recul du PIB au mois d’avril attei- UN BUREAU, nombre record de contaminations, le prési- navirus ont passé les sociétés au révélateur,
médecins voit ses actions entravées, no- gnant 28 % par rapport à 2019, 3 millions L’AIR SOUVENT LAS dent donne le coup d’envoi d’un déconfine- montré les failles existantes en leur sein, et
tamment ses distributions de matériels de d’entre elles sont menacées de faillite. ment progressif, « au niveau national ». Une en particulier la méfiance grandissante entre
protection aux centres médicaux de Contrairement aux assurances du président, fois encore, la responsabilité est laissée aux les populations et leurs représentants. En
province. Lors de l’une d’elles, sa jeune des millions de salariés sont contraints de régions. La plupart choisissent d’ignorer la Russie, la défiance de la population pour ses
présidente, Anastassia Vassilieva, est déte- prendre des congés sans solde. D’autres consigne. Certaines avaient même déjà gouvernants semble atteindre, de façon
nue plusieurs heures et sanctionnée pour reçoivent une part infime de leur salaire annoncé, avant le discours du président, le nouvelle, le sommet de l’Etat. Elle a brouillé la
avoir violé les règles du confinement. habituel. Ceux qui ont perdu leur travail maintien des restrictions jusqu’au mois de réponse apportée par les autorités à la crise et
Les témoignages des soignants comme les perçoivent une allocation mensuelle excep- juin. D’autres amorcent un timide déconfi- pollué aussi bien la chaîne de comman-
photos de leurs visages épuisés rappellent tionnellement fixée à 12 000 roubles. nement avant de faire machine arrière. Les dement que le travail des soignants.
ce qui a été entendu et vu ailleurs. Ceux-ci Le pouvoir réagit avec une prudence technocrates aux manettes découvrent la L’heure du bilan approche. Le 22 mai, les
évoquent les hôpitaux surchargés, le manque extrême. A l’évidence, il rechigne à piocher dure loi des injonctions contradictoires. officiels ont estimé que le pays entrait dans
de moyens de protection… Des ambulanciers dans les importantes réserves financières Mais, rapidement, les statistiques s’adap- une « phase de stabilisation ». Les épreuves du
confrontés à l’engorgement des établisse- accumulées par le pays ces dernières années. tent à la parole présidentielle, et les chiffres baccalauréat sont fixées au 29 juin. Vladimir
ments racontent tourner des heures avant de Les mesures de soutien à l’économie sont commencent à décliner. Le 14 mai, le nom- Poutine veut rattraper le temps perdu. La
pouvoir déposer leurs patients. Notre interlo- tout sauf dérisoires, mais elles sont prises au bre des nouvelles contaminations repasse date du 24 juin a d’ores et déjà été choisie
cuteur de l’hôpital moscovite est tombé compte-gouttes, comme à reculons. Il faut pour la première fois sous la barre des pour célébrer l’anniversaire avorté du 9-Mai
malade, malgré son masque Decathlon. La dire aussi que la Russie a commencé, au plus 10 000 quotidiennes, pour se stabiliser peu à et faire la démonstration des forces retrou-
pression sur les soignants s’illustre aussi par mauvais moment, une sanglante guerre des peu. Dans certaines régions, cette décrue vées de la Russie. Le vote sur les réformes
plusieurs épisodes tragiques de suicides. L’un prix avec l’Arabie saoudite et les Etats-Unis, adopte une progression étonnamment constitutionnelles pourrait suivre rapide-
d’eux, dans la région de Voronej, concerne un qui fait s’effondrer les cours du baril. Au total, linéaire – suspecte, diront certains. ment. Et, peut-être, permettre le déblocage
ambulancier que l’on a forcé à continuer à les sommes débloquées en soutien aux La question des chiffres, et du crédit à leur des subsides attendus par la population. p
travailler après sa contamination. entreprises et aux foyers russes représentent apporter, fait s’interroger les observateurs benoît vitkine
26 |
CULTURE
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Franck Riester,
lors d’un entretien
par vidéoconférence,
le 16 avril.
ED ALCOCK/M.Y.O.P POUR « LE MONDE »

Matignon. « C’est simple, c’est mon


pote », glisse le premier ministre
au Monde. Mais les relations se
sont rafraîchies depuis des mois.
« Edouard Philippe considère que
la culture est une machine à sub-
ventions », note un familier du mi-
nistère. Un ami du ministre sou-
pire : « En vrai, Franck voit le rôle de
sa vie ne pas tourner de façon très
agréable… »

Une bouffée d’air


Nommé en octobre 2018, Riester
parviendra-t-il à vaincre la malé-
diction de la Rue de Valois, qui veut
que, depuis vingt-cinq ans, la du-
rée moyenne de fonction d’un mi-
nistre de la culture ne dépasse pas
deux ans ? « J’ai déjà fait voter sept
textes législatifs et cinq sont en at-
tente », liste celui qui rêvait depuis
des années de s’installer dans le
bureau de Malraux et de Lang.
Mais, là encore, il joue de mal-
chance : alors que son expertise en
matière audiovisuelle est recon-
nue, son projet de loi pourrait ne
pas survivre à la crise. Dans la ma-
jorité, beaucoup le donnent par-
tant en cas de remaniement.
« Edouard l’aime bien, mais il est
emmerdé, dit un ami du chef du
gouvernement. Le monde de la cul-
ture est dur avec lui… » « Il manque
de passion, de flamboyance. Déjà,

Les « rêves crucifiés »


certains lui savonnent la planche
ou ne cachent plus leur intérêt pour
le poste », s’inquiète un proche.
L’intéressé veut croire que le cal-
vaire est terminé. Les annonces,
jeudi 28 juin, de la phase 2 du dé-

de Franck Riester
confinement pourraient lui ap-
porter une bouffée d’air. « Il a tout
fait pour que la culture ne soit pas
PORTRAIT déconfinée la dernière », assure un

L
conseiller. Par ailleurs, le Pass cul-
a petite troupe sillonne les ture, considéré comme le projet
rues du Marais, sous un culturel phare de Macron, pour-
soleil de plomb. Ce 14 mai,
Franck Riester et trois
Atteint du Covid-19 en mars, le ministre de la culture sort d’une rait être « réinventé » à l’aune de la
crise. Tardant à décoller, il ne se ré-
conseillers font la tournée des ga-
leries d’art parisiennes, pour pro-
séquence rude. Alors que beaucoup le donnent partant en cas sumerait plus à un chéquier nu-
mérique de 500 euros pour les
mouvoir les dispositifs d’aide au
secteur culturel, durement touché
de remaniement, lui veut croire qu’il a passé le plus dur jeunes de 18 ans, mais pourrait se
déployer sur l’ensemble du terri-
par la crise sanitaire : chômage toire et se transformer en outil
partiel, fonds de solidarité et re- d’information pour tous. Chaque
port de charges. Rue des Archives, rivés, violents. La moitié de son « je ne sais pas » et répétait sa for- Murat de l’Elysée, n’a rien arrangé. Français pourrait ainsi téléchar-
le ministre de la culture s’arrête cabinet est également touchée mule « je veux remettre les artistes Survolté, le président annonce
La relation ger l’application et connaître, cet
dans la galerie Anne Barrault, qui par cette « saloperie ». Inquiet, au cœur des politiques culturel- une « année blanche » pour les in- distante qu’il été, tous les sites culturels ouvrant
expose l’illustrateur David B., Franck Riester envoie un message les », Jack Lang, figure tutélaire de termittents et appelle le monde leurs portes sur leurs lieux de va-
auteur de récits fantastiques. Des à Emmanuel Macron : « Ce virus la Rue de Valois, se répandait dans de la culture à « se réinventer », re-
entretient avec cances. « La décision sera prise
squelettes dansent en noir et est affreusement contagieux et ça les médias pour appeler à un léguant son ministre au rang Macron n’aide dans les jours qui viennent », pré-
blanc sur des planches de bande secoue fort ! » Aujourd’hui, le mi- « new deal » en faveur de la cul- d’élève studieux et muet, prenant cise au Monde Franck Riester.
dessinée. Masqué, Franck Riester, nistre confie avoir eu peur. ture. Proche du couple Macron, le des notes à ses côtés. « J’étais pétri-
pas. Les deux Reste que les malentendus avec
costume sombre cintré, passe dis- « C’était la roulette russe. J’ai eu des producteur Jean-Marc Dumontet fiée pour lui, avoue la sénatrice LR hommes, qui le milieu culturel se poursuivent,
traitement devant les dessins en- amis en réanimation, certains sont lui trouve des circonstances atté- Laure Darcos, qui « aime beau- parfois malgré lui. Le feu vert
cadrés, aux intitulés glaçants : Le décédés, ils avaient mon âge. A un nuantes : « Comme il n’avait pas coup Franck », mais souhaiterait
se vouvoient, se donné par Macron pour la réou-
Mannequin sanglant, L’Ombre moment, on se dit : pourquoi pas pris toutes ses attaches avant, on qu’il s’affirme davantage. connaissent mal verture du Puy du Fou, en Vendée,
patiente, Les Rêves crucifiés. moi ? Pendant deux semaines, j’ai prétend que c’est de sa faute. Mais a suscité l’amertume. Pourquoi
Le ministre de la culture sort lui- été sonné, avec 40 de fièvre. Et pas juguler une crise pareille était une « Mouiller sa chemise » autoriser ce parc d’attractions,
même d’une séquence éprou- sur la balle, c’est vrai. » mission impossible ! » Aujourd’hui, Riester explique forme des retraites, il renonce à or- alors que tous les festivals de mu-
vante, à l’image des petits person- Le locataire du ministère de la qu’il « préparait » son « interven- ganiser sa traditionnelle cérémo- sique et de théâtre ont été annu-
nages désarticulés, croqués par Une tribune amère culture n’a pas été aidé au som- tion » sur les marches de l’Elysée, nie de vœux aux professionnels lés ? Une fois encore, Riester, qui a
l’auteur de L’Ascension du haut C’est ce que lui ont reproché les met de l’Etat. Même Edouard Phi- juste après. Il insiste : « Qui peut de la culture. La fin des régimes découvert en même temps que le
mal. A la tête d’un secteur sinistré, acteurs du secteur culturel qui lippe, qui a favorisé l’entrée au imaginer qu’un ministre apprenne spéciaux suscite des grèves histo- grand public la faveur accordée à
premier à avoir fermé ses portes, ont publié, le 30 avril, dans Le gouvernement de cet ancien dé- des mesures en écoutant le prési- riques à l’Opéra de Paris, à la Comé- Philippe de Villiers, semble subir
dernier à les rouvrir, il doit gérer Monde, une tribune amère pour puté LR dans l’espoir d’arrimer un dent ! Et puis, on peut faire dire die-Française et la colère parmi les le « fait du prince ».
les conséquences d’un séisme dénoncer ses silences et réclamer peu plus le centre droit à la majo- n’importe quoi aux images. Si je artistes auteurs et intermittents. La création, cette semaine, d’un
sans précédent. L’annulation de la prolongation d’un an des droits rité, n’a pas été d’un grand sou- n’avais pas pris de notes, on aurait « Sur la spécificité des régimes de re- dixième groupe à l’Assemblée na-
tous les grands festivals d’été a été au chômage des intermittents du tien. Le 28 avril à l’Assemblée na- dit : “Qu’est-ce que c’est que cette traite, il a été complètement ab- tionale, à l’initiative des députés
comme le coup de grâce. « Cela n’a spectacle. En découvrant le nom tionale, le premier ministre, qui plante verte à côté de Macron !” » sent », relève un syndicaliste. de son parti, Agir – créé en 2017
pas été facile, dit en soupirant le des contestataires, Riester s’est expose sa stratégie de sortie du Dans les jours qui précèdent ces La relation distante qu’il entre- pour faire le pont entre Macron et
député LRM (ex-LR) Thierry mis en colère, appelant aussitôt confinement, n’accorde qu’un pe- annonces, ses proches l’invitent à tient avec Macron n’aide pas. Les la droite modérée – a, en outre, fait
Solère. Il a cumulé les maux, les certains signataires, dont le chan- tit paragraphe, entre les plages et résister : « Si tu n’obtiens pas ce deux hommes, qui se vouvoient, grincer au sein de la majorité. Cer-
siens et celui du ministère. » teur Benjamin Biolay qui, quel- les lieux de culte, aux « activités que tu demandes, tu dois aller au se connaissent mal. « Il n’y a pas tains y voient la manœuvre d’un
Franck Riester est en effet l’un ques jours plus tôt, lui avait as- culturelles ». Une sécheresse qui clash ! » Les arbitrages – « année de terrain de rencontre culturelle ministre aux abois essayant de
des premiers responsables politi- suré du soutien des artistes. renforce le sentiment d’abandon blanche » et commandes publi- entre les deux », dit, cinglant, un sauver sa place en installant un
ques à avoir été diagnostiqué po- Même agacement en entendant, d’un secteur qui attend désespé- ques – sont rendus in extremis, la proche du président. Le récit des rapport de force avec LRM. Ses
sitif au Covid-19, dès le 9 mars. un matin à la radio, le distribu- rément « son 11 mai » pour sortir veille au soir. « Quel que soit le mi- petites vexations subies par ce proches démentent, même s’ils
C’est dans le « cluster » de la com- teur Eric Lagesse se plaindre de d’un flou angoissant. Le 6 mai, la nistre, il y a toujours un moment, « pauvre Franck » se propage dans admettent qu’un groupe parle-
mission des affaires culturelles, n’avoir eu aucun contact avec le « visio » d’Emmanuel Macron de- dans les dossiers culturels, où le les allées du pouvoir : tel déplace- mentaire permet de « peser ».
où son projet de loi audiovisuel ministère. « Il était fébrile, appe- vant les artistes, depuis le salon président s’en mêle », confie un ment où Macron a jugé bon de « Il a traversé un truc très dur,
était examiné, qu’il a été infecté. lait à la moindre critique », note membre du cabinet. Mais, jure- rayer le nom de son ministre de la mais réussi à en sortir vivant », in-
Dix jours avant le confinement, le un familier du ministère. « On t-il : « Tout ce qui a été annoncé a liste des passagers parce qu’il siste l’un de ses amis. « Riester a
ministre a dû annuler un rendez- peut lui reconnaître ça, il écoute, été proposé par Franck. » Un syn- manquait une place dans l’avion compris que c’est maintenant que
vous avec le secrétaire général de est accessible », admet une pro- « On prétend que dicaliste de la CGT abonde : « Cette ou ces petits papiers glissés pen- tout se jouait pour lui. La crise peut
l’Elysée, Alexis Kohler, et s’enfer- ductrice, signataire de la tribune. fois, il a mouillé sa chemise sur l’in- dant le conseil des ministres au lui redonner une nouvelle chance,
mer chez lui. Candidat pour un Dans un salon du ministère, cet
c’est de sa faute. termittence. C’est clairement lui chef de l’Etat, qui s’abstient de les mais il devra se montrer plus com-
troisième mandat à la mairie de homme de 46 ans, sage et policé, Mais juguler une qui a obtenu l’arbitrage de l’Elysée lire sur le moment… « Franck n’est batif pour négocier un plan de re-
Coulommiers (Seine-et-Marne), il parle, hausse la voix, on ne peut contre le ministère du travail. » pas un forban de la politique, ex- lance, et arrêter de se faire marcher
a renoncé à faire campagne. Il a plus l’arrêter. « Cette tribune m’a
crise pareille Cette séquence horribilis n’a fait plique un conseiller de l’exécutif. sur les pieds », estime un syndica-
appris sa réélection le 15 mars, touché, dit-il. C’est dur d’entendre était une mission qu’accentuer des critiques qui Mais il est peut-être un peu trop liste. L’intéressé répète que « ce
avec près de 59 % des voix, depuis que le ministère a été absent alors bruissent depuis le début de l’an- poli et respectueux dans un monde ministère a besoin de temps long »,
son domicile parisien. qu’il a travaillé jour et nuit pour ré-
impossible ! » née. Le discipliné ministre ne dé- où il faut jouer des coudes. » tout simplement. p
Entre-temps, les premiers pondre à cette crise ! » Mais, pen- JEAN-MARC DUMONTET fendrait pas assez ses troupes. En Le ministre de la culture se pré- sandrine blanchard
symptômes de la maladie sont ar- dant que M. Riester multipliait les producteur pleine mobilisation contre la ré- vaut d’une oreille bienveillante à et solenn de royer
culture | 27
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Architecture des Ehpad : la vie en ligne de mire


Trois architectes reviennent sur les effets de la crise sanitaire et tentent d’en tirer des enseignements

ENQUÊTE faire de l’exercice. Les chambres,

L’
de 25 à 27 m2, sont pratiquement
architecture peut-elle deux fois plus grandes que le
sauver des vies ? La standard de 15 m2 qui s’impose
population des Ehpad presque partout.
aurait-elle été moins « Comment on s’installe dans
touchée par le Covid-19 si ces 15 m2 ? Comment on apporte un
établissements destinés à l’hé- peu de son univers, des quatre-
bergement des personnes âgées vingt-dix années de vie qui vien-
dépendantes étaient mieux nent de passer ?, s’interroge
conçus ? Contactés par téléphone, Pascale Richter. Toutes les cham-
les architectes Pascale Richter bres finissent par se ressembler, à
(Richter Architectes et Associés), l’exception d’un tableau au mur.
Xavier Gonzalez et Jean-Pierre C’est insupportable ! A Scherwiller,
Lévêque (Brenac & Gonzalez) re- les chambres sont des logements
viennent sur les effets de la crise miniaturisés, avec des espaces dif-
sanitaire et tentent d’en tirer des férenciés, différentes orientations,
enseignements. la possibilité de recevoir… Ça fait
Sur un plan prophylactique, Xa- toute la différence. »
vier Gonzalez et Jean-Pierre Lé- La maison de retraite est au
vêque ont réfléchi à un nouveau cœur du village. On peut entrer
type d’organisation de l’espace, pour écouter un concert de piano
mieux à même de protéger les ha- et ressortir aussitôt. Un restau-
bitants et le personnel de futures rant ouvert aux personnes de
épidémies. En lieu et place du mo- l’extérieur, un jardin potager et
dèle actuel où les espaces com- d’autres éléments de programme
muns (salle à manger, séjour, sal- permettent aux personnes
les d’activités) sont le plus sou- vieillissantes de se familiariser
vent rassemblés au rez-de-chaus- avec les lieux, de les apprivoiser,
sée et les chambres dans les de s’y projeter. Le lien reste vivace
étages, ils prônent une structura- avec la vie de la commune, ce qui
tion souple et évolutive, inspirée peut, par ailleurs, constituer une
du modèle du « coliving » : l’idée piste intéressante pour la revitali-
serait de concevoir chaque niveau sation des centres-bourgs. « Au
comme une unité autonome, sé- début du confinement, les habi-
cable en quelque sorte, rassem- tants du village sont venus chanter
blant à la fois des chambres et des dans le jardin pour les pensionnai-
espaces communs. En cas de La Résidence de l’Alumnat, l’Ehpad conçu par l’architecte Pascale Richter, à Scherwiller (Bas-Rhin). RICHTER ARCHITECTES ET ASSOCIÉS res », ajoute Pascale Richter.
crise, on pourrait ainsi confiner Pour que ces maisons soient
une partie des bâtiments, et lais- bien les lieux de vie qu’elles de-
ser l’autre fonctionner sur un ris, les chambres ont ainsi été do- dans la longue période qui pré- d’André Boesch, le maire de la pe- vraient être et non des mouroirs,
autre régime. tées de grandes loggias occulta-
La norme, cède la vieillesse, en termes tite commune de Scherwiller leurs programmes doivent être
bles qui relient les habitants à la au niveau d’action, d’efficacité, de mouve- (Bas-Rhin), fut en l’espèce exem- conçus, poursuit l’architecte, en
Lutte contre l’ennui ville tout en augmentant leur es- ment. En s’appuyant sur Eloge de plaire. Alors que la norme, au fonction du contexte et non de
Ces considérations sanitaires ne pace habitable. Dans un autre,
national, est la vieillesse, d’Hermann Hesse niveau national, est de 80 lits par standards préétablis, comme c’est
sont pas tout et les architectes re- réalisé à Saint-Denis (Seine-Saint- de 80 lits (Calmann-Lévy, 2000), elle prône Ehpad, celui qu’il a fait construire trop souvent le cas. A Paris, cela
doutent qu’elles prennent le pas, Denis) il y a une dizaine d’années, une architecture qui favoriserait dans son village, au début des an- peut donner un bâtiment comme
dans le contexte actuel, sur ce qui un grand escalier hélicoïdal bordé
par Ehpad, celui la contemplation et valoriserait nées 2010, en compte seulement celui qu’a réalisé Brenac & Gon-
constitue pour eux l’enjeu princi- de larges coursives invite les pen- de Scherwiller la lenteur. la moitié. zalez, en 2011, pour l’Ehpad de
pal de l’architecture des Ehpad : la sionnaires qui ne voudraient ou Avec sa connotation adminis- La différence est fondamentale, Boucicaut, qui comprend égale-
dimension humaine. La lutte ne pourraient pas descendre à
(Bas-Rhin) en trative et sociosanitaire, le terme assure Pascale Richter : « 80 lits, ce ment des logements sociaux, un
contre l’ennui, par exemple, que profiter depuis leur étage du spec- compte la moitié Ehpad exprime davantage les n’est plus une grande maison, c’est foyer d’accueil pour jeunes tra-
les pensionnaires pointent fré- tacle qui se déroule dans les ni- principes de rentabilité et de stan- un hôpital. » A l’intérieur de la vailleurs, un centre psychiatrique
quemment comme le pire de tous veaux inférieurs. dardisation qui régissent très ma- Résidence de l’Alumnat, de géné- de jour et une maison d’accueil
les maux, a nourri, chez Brenac Pascale Richter envisage les joritairement ces établissements reux espaces de distribution ont pour femmes maltraitées. La
& Gonzalez, une réflexion sur la Ehpad comme des établisse- que la philosophie de Richter été conçus comme des rues ani- mixité programmatique favorise
vue comme source de vie. ments devant être pleinement Architectes et Associés. Pour se mées, avec des salons où l’on peut les échanges entre populations et
Dans un Ehpad livré en 2016 orientés vers la vie, mais une vie déployer, celle-ci requiert une s’arrêter, converser, et un grand entre générations. p
dans le 13e arrondissement de Pa- qui ne se concevrait plus, comme ambition politique forte. Celle escalier central permettant de isabelle regnier

Le cinéaste chinois, la pneumoconiose et la censure ARCHÉ OLOG IE


Rio Tinto reconnaît
avoir détruit des
grottes aborigènes
Jiang Nengjie, jeune réalisateur, s’est spécialisé dans les sujets tabous, ce qui lui vaut l’interdiction de diffuser ses films préhistoriques
Le géant minier anglo-austra-
lien Rio Tinto a reconnu avoir
infligé un dommage irréversi-
canton - envoyé spécial doit également à Jiang Nengjie Dès 2019, ce cinéaste citoyen tion Ai Po a reçu l’aval des autori- d’inspecteurs corrompus, de ble à des grottes préhistori-

L
trois documentaires sur un sujet avait une petite idée de ce qui l’at- tés. Un de ses trois films sur les soins médicaux inabordables, de ques qui furent habitées par
a supplique est venue à la tabou : les anciens soldats natio- tendait. En juin, des inspecteurs vétérans a été tellement « castré », journalistes empêchés de décrire des Aborigènes il y a plus de
fin de l’entretien : « S’il vous nalistes qui se sont battus contre des services culturels sont en ef- selon ses propres termes, que la réalité. On y voit un homme hé- 46 000 ans. Les dégâts ont
plaît, ne me présentez pas les Japonais. fet venus lui signifier que même Jiang Nengjie ne le reconnaît plus siter : doit-il consacrer ses écono- été commis lors de travaux à
comme un opposant. Je ne fais pas le tournage du film était illégal comme sien. « En 2013-2014, cer- mies à aider son frère malade à se l’explosif pour agrandir une
de politique. Je ne suis pas contre Tournage illégal puisqu’il n’avait pas demandé tains de mes documentaires soigner ou soutenir la fille de mine de fer. Des représentants
le gouvernement. Je veux juste Son dernier film dénonce un l’autorisation préalable. « J’ai ex- étaient diffusés dans des cinémas celui-ci pour qu’elle poursuive ses de la communauté ont affirmé
pouvoir m’exprimer librement et autre drame : la pneumoconiose pliqué que je n’avais filmé que ma indépendants, des librairies, à études ? On y apprend que six que la grotte de Juukan Gorge,
aider à résoudre des problèmes qui dont souffrent les mineurs du famille et mes proches. Du coup, je l’université. Mais c’est devenu de millions de Chinois sont victimes en Australie- Occidentale,
se posent à la société. Or, c’est à Hunan. Les Mineurs, le palefrenier n’ai pas eu à payer d’amende mais plus en plus difficile et, depuis 2017, de la pneumoconiose. avait été détruite, qualifiant
travers des films que je le fais. » En et la pneumoconiose est « sorti » j’ai dû rembourser les 60 000 yuans ce n’est plus possible car toute dif- Bien qu’interdit, le film provo- cet acte de « dévastateur ». Des
recevant Le Monde chez lui, Jiang fin mars. Les guillemets s’impo- [environ 7 800 euros] reçus de fusion, même en ligne, a besoin que des débats. Jiang Nengjie est explosifs ont été utilisés près
Nengjie sait qu’il prend un risque. sent. Car Jiang Nengjie n’ayant proches et d’institutions qui me d’une autorisation. Or, je veux être invité à s’exprimer devant du site, le 24 mai, en accord
Ce cinéaste a refusé un entretien pas voulu demander l’imprima- soutiennent », nous explique-t-il, libre et ne la demande pas. » des spécialistes de questions so- avec les autorisations déli-
avec la BBC. Nous lui sommes tur de la censure, le film ne peut en short, dans une petite cham- ciales ou médicales. Evidem- vrées par le gouvernement de
donc reconnaissants. Pourtant, être distribué, ni en Chine ni à bre transformée en bureau. Pour Des hommes à bout de souffle ment, comme pour ses films pré- l’Etat, il y a sept ans, a indiqué
ce jeune homme commence par l’étranger. Pour contourner l’obs- gagner – très modestement – sa En 2019, quand les inspecteurs cédents, il fait l’objet d’attaques Rio Tinto. – (AFP.)
s’excuser. Pour aller chez lui, il tacle, le cinéaste a, dès 2019, dif- vie, il tourne des films publicitai- viennent frapper à sa porte, le de nationalistes lui reprochant de
faut grimper au neuvième étage fusé en ligne l’affiche et le résumé res ou promotionnels. tournage du film Les Mineurs, le « montrer le côté sombre de la PAN DÉ MIE
d’un modeste immeuble sans as- du film. Aux 70 000 personnes A vrai dire, ses ennuis n’ont pas palefrenier et la pneumoco- Chine ». Lui affirme vouloir ap- Le Québec au secours
censeur du centre de Canton la ayant « liké » l’information, il a commencé en 2019. Seule sa fic- niose est déjà terminé. Jiang Nen- porter la lumière. Son prochain du Cirque du Soleil
tropicale. « Désolé, mais plus c’est envoyé fin mars un lien leur gjie avait commencé dès 2010 à film est consacré à une croisière Le gouvernement du Québec
haut, moins c’est cher » : il habite permettant de le visionner. Plus filmer ses proches travaillant organisée à l’automne 2019 par la a offert, mardi 26 mai,
donc à l’avant-dernier étage. de 20 000 l’ont regardé et ont dans des petites mines illégales communauté LGBT de Canton, à un prêt conditionnel de
A 34 ans, ce cinéaste compte laissé un commentaire. Si son film est de tungstène et de fer. Un travail laquelle ont participé un millier 200 millions de dollars amé-
pourtant déjà une fiction et une Le bruit sur les réseaux sociaux dangereux en raison des poussiè- de personnes – des membres de ricains (181,7 millions d’euros)
dizaine de documentaires à son fut d’autant plus grand qu’à la fin
visible sur res inhalées, mais aussi de l’em- cette communauté, mais aussi au Cirque du Soleil, qui con-
actif. Notamment trois films sur du film apparaît un appel aux YouTube, c’est à ploi d’explosifs non homologués. leurs parents invités à un coming naît de graves difficultés en
les enfants du Hunan qui, comme dons illégal. Depuis début mai, Les autorités du Hunan ayant out collectif. « Un tel rassemble- raison de la pandémie de
lui vingt ans plus tôt, ont vu leurs ses interventions sur Douban,
un inconnu qu’on fermé les mines en 2012, on suit ment sur le continent n’aurait pas Covid-19. La crise a durement
parents quitter cette région pau- une plate-forme d’échanges sur le doit. Pas à jusqu’en 2018 ces mineurs été possible, mais dans les eaux in- frappé la compagnie, l’obli-
vre pour aller gagner leur vie à les sujets culturels, sont partielle- reconvertis tant bien que mal en ternationales, ça passe », conclut, geant à annuler quarante-
Shenzhen ou à Canton et ont été ment censurées. Et si son film est
Jiang Nengjie, paysans, ouvriers, voire livreurs avec un timide sourire, ce ci- quatre représentations dans
élevés par leurs grands-parents. visible sur YouTube, c’est à un qui n’a pas voulu dans une grande ville. néaste qui ne fait peut-être pas le monde entier et à mettre
Aujourd’hui encore, il les aide en inconnu qu’on le doit. Pas à Jiang On voit surtout des hommes de politique mais fait preuve en chômage technique
leur apportant des livres ou en Nengjie, qui n’a pas voulu provo-
provoquer à bout de souffle au moindre ef- d’un sacré courage. p 4 679 employés, soit 95 %
les initiant à la photographie. On quer les autorités. les autorités fort physique. On y entend parler frédéric lemaître de son personnel. – (AFP.)
28 | télévision 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Un vol de nuit imprévisible et sans prétention VOTRE


SOIRÉE
TÉLÉ
Cette minisérie belge recourt aux recettes des séries B pour mettre en scène une version inédite de l’apocalypse

NETFLIX ceuse forcément insupportable


À LA DEMANDE (Alba Gaïa Bellugi) qui, tour à tour, V END R E D I 29 MAI
SÉRIE révéleront leurs forces et leurs fai-

V
blesses face à l’adversité, selon un TF1
oilà une série opportu- programme que seule l’originalité 21.05 Koh-Lanta – L’île des héros
niste, comme une in- de situation de départ empêche Télé-réalité présentée
fection. Il n’est, bien d’être tout à fait prévisible. par Denis Brogniart.
sûr, pas question de Ces facilités semblent parfois 22.40 Vendredi, tout est permis
prêter cette qualité aux créateurs peser sur la distribution, qui avec Arthur
d’Into the Night, qui l’ont conçue compte d’excellents acteurs (Pau- Divertissement présenté
et produite avant la pandémie de line Etienne et Alba Gaïa Bellugi, par Arthur.
Covid-19, mais on ne peut s’em- toutes deux remarquables dans Le
pêcher de constater les résonan- Bureau des légendes). Les dialogues France 2
ces entre ces six épisodes et les stéréotypés finissent par sonner 21.00 Candice Renoir
temps que nous traversons. Au comme s’ils avaient été doublés Série. Avec Cécile Bois,
printemps 2020, le sort d’une poi- (alors qu’Into the Night est d’un Raphaël Lenglet, Yeelem Jappain
gnée d’humains qui s’enferment multilinguisme irréprochable). (Fr., 2018).
volontairement dans un espace Ces faiblesses pourraient être fa- 22.45 Candice Renoir
restreint pour échapper à une ca- tales à un récit plus ample, à une Série. Avec Cécile Bois,
tastrophe globale n’a pas ému, ef- production plus ambitieuse. Les Raphaël Lenglet, Yeelem Jappain
frayé ou consolé comme il l’aurait L’opération de secours créateurs ont préféré miser sur la (Fr., 2018).
fait un an plus tôt. C’est probable- de Terenzio (Stefano vitesse, celle qu’il faut pour avan-
ment, avec la concision du propos, Cassetti) a des allures cer plus vite que la lumière solaire, France 3
l’une des raisons du succès inat- de prise d’otages. NETFLIX celle qu’il faut pour bricoler des 21.05 Jean-Jacques Goldman
tendu d’Into the Night depuis sa solutions au fil des catastrophes de l’intérieur
mise en ligne sur Netflix, le 1er mai. secondaires qui frappent le vol, sé- Documentaire de Nicolas Maupied
L’apocalypse commence à l’aé- quelles du monde d’avant ou épi- et Virginie Parrot (Fr., 2017, 110 min).
roport de Bruxelles, le soir. Un zaine. Le scénariste américain de soleil tuaient les êtres vivants elle se range dans le camp de la sé- phénomènes de l’apocalypse. Les 22.55 La Vie secrète des
homme en uniforme au regard cette série belge, Jason George, qu’ils frappaient. La seule chance rie B, aussi bien par le recours aux défauts et les qualités se fondent, chansons : Jean-Louis Aubert
halluciné (Stefano Cassetti) tente s’est ainsi épargné – peut-être de salut est donc de partir vers clichés que par l’astuce avec la- et Into the Night finit par dégager Documentaire de Chloé Chauvin
d’acheter en liquide un billet pour après avoir revu Lost – la pesante l’ouest, en essayant de devancer quelle les limites matérielles du le parfum enivrant et bon marché (Fr., 2020, 60 min).
New York. Aucun vol ne part assez gestion d’une avionnée entière. l’astre. Ce que le pilote (Laurent tournage ont été contournées. On de la fiction épisodique populaire
tôt pour lui, il finit par arracher Capelluto) et les passagers ont aura donc affaire à une militaire d’antan, celle qui a donné Fantô- Canal+
l’arme d’un militaire en patrouille Clichés et facilités pris pour une prise d’otage est en en rupture de ban qui emporte mas et Flash Gordon. p 21.08 Les Indestructibles 2
et par monter de force à bord d’un L’homme à la mitraillette s’ap- fait une opération de secours, avec elle une urne funéraire (Pau- thomas sotinel Film d’animation de Brad Bird
avion en partance pour Moscou, pelle Terenzio. Il est officier de aussi égoïstes que soient les mo- line Etienne), à un proxénète turc (EU, 2018, 114 min).
dont les passagers viennent à l’armée italienne, détaché auprès tivations du militaire. (Mehmet Kurtulus), à une auxi- Into the Night, série créée par 23.02 Robin des bois
peine de commencer à embar- de l’OTAN, et a appris que, depuis Une fois que la série commence à liaire de vie d’origine africaine (Ba- Jason George. Avec Pauline Film d’Otto Bathurst.
quer, ils ne sont encore qu’une di- quelques heures, les rayons du détailler le pedigree des fuyards, betida Sadjo) ou à une influen- Etienne (Bel., 2020, 6 × 35 min). Avec Taron Egerton, Jamie Foxx
(EU, 2018, 113 min).

France 5
20.55 La Maison France 5

L’universitaire, l’islam, le rugby et… beaucoup de ramdam Magazine présenté


par Stéphane Thebaut.
22.25 Silence, ça pousse !
Arte propose une comédie bienveillante sur la rivalité entre un père et un fils et leur vision différente de l’intégration Magazine présenté par Stéphane
Marie et Carole Tolila.

Arte
ARTE qu’Arte propose à Zangro de faire recherché de celui qui sait tenir ses boucher halal et imam – « Je dé- deux époques. Le temps pour le 20.50 Ramdam
VENDREDI 29 - 20 H 55 de son « pilote » (primé à La Ro- étudiants en amphi. Mari et père coupe des merguez le matin et je téléspectateur de découvrir une Téléfilm de Zangro. Avec Djemel
TÉLÉFILM chelle en 2017) un film entier. aimant, il va voir son bel équilibre fais les circoncisions l’après-midi. pléiade de seconds rôles qui incar- Barek, Sid Ahmed Agoumi,

C
Le cinéaste s’est alors entouré de mis à mal par la vente de la maison Le tout est de ne pas se tromper… » nent une société miniature : le Yamin Dib (Fr., 2020, 95 min).
ulture des origines contre trois scénaristes confirmés (Na- de famille, qui l’oblige à se rendre Quand Rachid préempte le local maire, le converti « extrémiste », le 22.25 Kraftwerk : Pop Art
culture du rugby, rivalité cim Mehtar, de La Fin de l’été, et du dans le village du Sud-Ouest où il a qui sert de mosquée pour en faire simplet, l’adjointe, le joueur de Documentaire de Simon Witter
père-fils, regards diver- duo d’Ainsi soient-ils, Vincent Poy- grandi. Mais, surtout, où il doit une « discothèque » pour ses troi- rugby noir et musulman, l’épouse et Hannes Rossacher
gents sur l’immigration, l’islam, miro et David Elkaïm), mais aussi rencontrer son père, Rachid, figure sièmes mi-temps, Amine, qui ne peu considérée par son mari – un (Fr., 2013, 60 min).
la mixité, l’intégration en France : d’un imam, Fouad Saanadi, pour appréciée de la commune et prési- comprend déjà pas ce père qui thème aussi universel que la riva-
il y a tout cela dans Ramdam. Mais la véracité. Il en résulte une his- dent du club de rugby local, qui vit s’acharne à l’appeler François, lité père-fils. Dans une comédie lé- M6
avec le sourire en plus, et c’est cela toire qui s’appuie sur le ressort co- avec sa seconde femme, Monique. explose. Au point de devenir gère, en apparence. p 21.05 NCIS
qui change tout dans cette comé- mique du quiproquo, et quelques imam presque malgré lui. catherine pacary Série. Avec Mark Harmon,
die bienveillante au ton léger. clins d’œil – à Rocky, en particulier. Imam malgré lui Le chemin sera long pour que Pauley Perrette (EU, 2017).
Pourtant cette association entre Ainsi Amine (Lyes Salem, tou- Alors qu’Amine fait tout pour le dialogue s’instaure entre père Ramdam, de Zangro. Avec 22.30 NCIS
humour et islam a longtemps chant à souhait), universitaire retarder la confrontation, il croise et fils, séparés par deux visions Lyes Salem (Fr., 2019, 90 min). Série. Avec Pauley Perrette,
fait peur aux diffuseurs, jusqu’à ce brillant et ambitieux, a le langage son ami Jemel (Djemel Barek), de l’intégration correspondant à Sur Arte.tv jusqu’au 27 juin. Sean Murray (EU, 2017).

0123 est édité par la Société éditrice


SUDOKU
HORIZONTALEMENT du « Monde » SA. Durée de la société :
99 ans à compter du 15 décembre 2000.
I. Pleines de fantaisie mais parfois Capital social : 124.610.348,70 ¤.
GRILLE N° 20 - 125
PAR PHILIPPE DUPUIS
inconséquentes. II. Monstre de notre
enfance. Alimenta la batteuse.
N°20-125 Actionnaire principal : Le Monde Libre (SCS).
Rédaction 67-69, avenue Pierre-Mendès-France,
III. Grande ou Bravo. Revêtement de 75013 Paris. Tél. : 01-57-28-20-00
7 2 3 1 8 9 5 4 6

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 sol. Aujourd’hui partout dans la 4 8 6 3 2 5 1 9 7 Abonnements par téléphone au 03 28 25 71 71


construction. IV. Cours de la Botte. 5 1 9 6 7 4 2 3 8 (prix d’un appel local) de 9 heures à 18 heures.
I
Petite heure canoniale. Membre 1 3 6 1 7 5 9 3 2 6 8 4 Depuis l’étranger au : 00 33 3 28 25 71 71.
Par courrier électronique :
6 3 8 7 4 1 9 2 5
d’une haute assemblée. V. Le mois 6 4 1 9 4 2 8 5 6 7 1 3 abojournalpapier@lemonde.fr.
II Tarif 1 an : France métropolitaine : 399 ¤
d’Auguste. Manifestai ma mauvaise 2 9 7 4 6 3 8 5 1

humeur. VI. Joint les deux bouts. Pli 3 6 1 5 9 8 4 7 2 Courrier des lecteurs
III 8 5 4 2 1 7 3 6 9 Par courrier électronique :
confidentiel. VII. Tout à fait capable. courrier-des-lecteurs@lemonde.fr
IV L’outil arrache, le fruit un peu aussi. 7 3 5 Difficile Médiateur : mediateur@lemonde.fr
Démonstratif. VIII. Personnel. Son Complétez toute la
V crayon a beaucoup mordu. Plume du 8 5 4 1 3
grille avec des chiffres
Internet : site d’information : www.lemonde.fr ;
Emploi : www.talents.fr/
Corbeau. IX. Ne donnent pas signe allant de 1 à 9.
VI
de vie. Du cheval pour le violon.
1 2 4 9 7 Chaque chiffre ne doit Collection : Le Monde sur CD-ROM :
être utilisé qu’une CEDROM-SNI 01-44-82-66-40
X. Créent le désordre pour trouver. 6 9 Le Monde sur microfilms : 03-88-04-28-60
VII seule fois par ligne,
VERTICALEMENT par colonne et par La reproduction de tout article est interdite
VIII
8 3 2 6 carré de neuf cases. sans l’accord de l’administration. Commission
1. Propre aux gens du métier. 2. Enri-
Réalisé par Yan Georget (https://about.me/yangeorget) paritaire des publications et agences de presse
chit le banquier. Protégeait le voya- n° 0722 C 81975 ISSN 0395-2037
IX
geur gaulois. 3. Hautement qualifié.
Donne belle allure au port. 4. Dieu so-
X
laire. Complique le problème. Gravé
sur les bâtiments publics. 5. Magnifie. Présidente :
A déplacé le monde ouvrier. 6. Prend Laurence Bonicalzi Bridier PRINTED IN FRANCE
SOLUTION DE LA GRILLE N° 20 - 124 67-69, avenue
par la taille. Le noir se prend pour du Pierre-Mendès-France

HORIZONTALEMENT I. Sanglotement. II. Amorale. Plia. III. Tétaient. Olt.


colin. 7. Naturel. De même. 8. Autre 75013 PARIS
Tél : 01-57-28-39-00
moi. Sans raison, elle devient incom- Fax : 01-57-28-39-26
IV. Iles. Odeur. V. Sir. Plant. Fu. VI. FO. Arénicole. VII. Erato. CA. Car.
préhensible. 9. Cité d’Abraham. Pré- L’Imprimerie, 79, rue de Roissy,
VIII. Ce. SE. Arma. IX. Irénée. Blêmi. X. Talentueuses. pare les escalopes. Le chlore. 10. Pièce 93290 Tremblay-en-France
du calice. Espace de rencontre. Montpellier (« Midi Libre »)
VERTICALEMENT 1. Satisfecit. 2. Améliorera. 3. Noter. El. 4. Gras. Atone.
5. Lai. Pro. En. 6. Olé-olé. Set 7. Tendance. 8. Ténia. Be. 9. Mp. UTC. Alu.
11. Manifesta un peu de jalousie. Origine du papier : France. Taux de fibres recyclées : 100 %.
Ce journal est imprimé sur un papier UPM issu de forêts gérées
Frappe les monnaies. 12. Renoncent durablement, porteur de l’Ecolabel européen sous le N°FI/37/001.
10. Elor (rôle). Ocrés. 11. Nil. Flamme. 12. Tatouerais
dans la peine. Eutrophisation : PTot = 0.009 kg/tonne de papier
IDÉES | 29
0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Jean-François Girard
et Joël Ménard
Face à la pandémie, L’exercice du journalisme d’investiga-
tion à chaud, pratiqué par des experts
incontestés du genre, doit donc être mis
en perspective, car il aura un impact sur
ce qui arrivera ensuite. Pour compren- LA LUTTE

l’énergie mobilisée
dre ce qui est arrivé ou va arriver quand
l’épidémie sera froidement et objective-
CONTRE
ment analysée, il faut avoir lu l’ouvrage LES INFECTIONS
d’Olivier Sibony, Vous allez commettre
une terrible erreur ! Combattre les biais ET LEUR PASSAGE

pour se muer
cognitifs pour prendre de meilleures déci-
sions (Flammarion, 2019). Un autre ENTRE LES
ouvrage, Les Décisions absurdes. Sociolo- ESPÈCES NÉCESSITE
gie des erreurs radicales et persistantes
(Gallimard, 2002), de Christian Morel, DES REMANIEMENTS
donne aussi une analyse critique des
PERMANENTS

en accusation sera
mauvais choix faits dans de multiples
domaines, de l’aéronautique à la méde-
cine ou à l’alpinisme.
ET PRAGMATIQUES
A chaud, la pression de questions intel- DES STRUCTURES
ligentes, pas forcément vicieuses,
s’exerce sur la victime d’un système,

perdue pour l’avenir


qu’elle habille du qualificatif de respon-
sable… de ce qui n’est pas encore analysé de lutte que ce dernier détaille contre
comme une erreur à replacer dans un les décisions absurdes, il conclut que « la
contexte. Mais l’analyse froide d’un dys- non-punition des erreurs, précurseurs
fonctionnement est plus utile pour éviter d’accidents, événements indésirables, a
son retour que l’accusation anecdotique pour objectif de favoriser la remontée des
de ceux qui faisaient leur travail quoti- informations sur les causes profondes. La
dien au sein d’un dysfonctionnement connaissance des mécanismes ayant con-
Pour les deux anciens directeurs généraux systémique construit par d’autres avant
eux. Les personnalités prises dans les fi-
duit à l’erreur est la seule recherchée afin
d’éviter d’autres événements indésirables.
de la santé, les leçons à tirer de la crise sanitaire lets du journalisme d’investigation ont
des doutes sur elles-mêmes. A aucun prix
La justice pénale respecte ce principe ».

liée au Covid-19 ne le seront ni par le journalisme elles ne peuvent craquer sur leurs faibles-
ses. Volontairement ou non s’infiltrent
CREUSER L’HISTOIRE, UNE AUTRE TÂCHE
Les narrations du journalisme d’investi-
d’investigation ni par les commissions d’enquête dans la confrontation aux médias des gation accompagnent l’actualité, ont un
biais comme la peur, la défausse, la style particulier d’accroche, en particulier
ou des actions judiciaires collectives rancœur, voire la vengeance ou la possi- dans les titres, mais leur démarche narra-
bilité de faire parler de soi. Savoir que l’on tive n’est pas l’histoire. Lire ces narrations
est interrogé par des journalistes oriente est intéressant, creuser l’histoire est une

L
les réponses, consciemment ou incons- tâche différente et plus difficile, où il fau-
a loupe médiatique a jeté son cre ou un ennemi. Car, à la responsabilité ciemment. La recherche de faits ne de- dra échapper aux risques de facilité in-
dévolu sur le champ de la santé. d’un système qui peut dysfonctionner, les vrait pas dépendre de manière dispropor- duits par l’accès à un récit anecdotique
Le temps du « Monde de la méde- accusateurs préfèrent une approche no- tionnée des aléas de formulation d’une antérieur bien écrit, qui influence les mé-
cine », sous l’autorité de Mme la minale, plus facile pour mettre face à face question ou d’une réponse, ni d’un choix moires et les analyses critiques ultérieu-
docteure Claudine Escoffier- des « victimes » et des « coupables », reliés arbitraire des interlocuteurs. res. Selon ceux qui interrogent, les objec-
Lambiotte [1923-1996, responsa- entre eux par des journalistes, des avo- Il en sera de même pour les commis- tifs des dialogues et le ton des questions,
ble de la rubrique médicale du Monde de cats, des juges et des années de souf- sions dites « d’enquête ». Celles-ci sont at- on peut sentir les politiques se défausser
1956 à 1988], est révolu. La génération de france – car les victimes souffrent réelle- tendues avec gourmandise par certains, sur les hauts fonctionnaires ou sur
journalistes médicaux qu’elle a contri- ment, et les « coupables » aussi, même quels qu’en soient les acteurs, qui ne de- d’autres politiques. Des noms d’individus
bué à former a presque disparu. Des jour- protégés par la présomption d’innocence. vraient s’atteler à un tel travail qu’à deux émergent, tandis que l’illisibilité d’un sys-
nalistes reconnus pour leurs investiga- Le DGS et quelques autres ne peuvent conditions. D’abord se demander soi- tème insuffisamment connu, tant dans
tions du monde politique enquêtent pas sortir indemnes d’une pandémie qui même : quelle était ma contribution au l’historique de sa construction initiale
aujourd’hui sur l’étrange mélange de la touche massivement la France et le moment des événements ? Les ai-je subis, que de ses déviances, cache ses faiblesses
médecine et de la politique, de la monde. Pourquoi ? Parce que chaque ac- regardés, ignorés ? Ou interprétés pour internes, bien plus grandes que celles des
santé publique et de l’économie, qui s’est teur de la société vit la crise à partir de ses entrer en action dès la fin de la période individus qu’il a dévorés.
installé depuis février. De nos jours, la croyances antérieures, de sa culture, de dangereuse ? Il faut aussi rester modeste : Le point majeur, selon nous, est que les
pression exercée au travers de la course ses activités. Personne ne change fonda- savoir écouter est plus important que sa- leçons à tirer de la pandémie ne le seront
aux nouvelles des multiples chaînes mentalement à cette occasion. Les uns voir questionner. Alors que nous étions pas par le journalisme d’investigation, ni
d’information continue est démultipliée croient qu’ils sont d’abord là pour s’oppo- encore dans notre bureau d’administra- par les commissions d’enquête, les ac-
par les interprétations que chacun pro- ser au gouvernement, les autres portent tion centrale, nous avons, l’un et l’autre, tions judiciaires collectives ou les débats
pose ou invente sur les réseaux sociaux. des revendications syndicales ou caté- entendu les souffrances exprimées télévisés. La seule urgence est l’avenir du
Le démenti d’une fausse nouvelle est en gorielles, d’autres encore expriment les auprès des médecins de soins. La souf- fonctionnement global de la France et de
soi une nouvelle de plus. craintes de la société vis-à-vis de la france de la mort de proches avait l’Europe, dans leur composante santé. Le
Il est donc normal pour deux anciens protection des données individuelles, ou conduit à un « plus jamais ça » qui domi- passé a donné ses leçons, et, hormis quel-
directeurs généraux de la santé (DGS) de travaillent sur les questions éthiques du nait tout, sans ressusciter quiconque. Il ques escroqueries qui doivent être pu-
suivre avec empathie la situation de leurs vieillissement, ou défendent les mi- s’agissait des crises de la transfusion san- nies, toute énergie mobilisée pour se
successeurs quand on les voit affronter grants, ou ont l’œil fixé sur le produit in- guine aux hémophiles, de l’administra- muer en accusation sera perdue pour la
une situation difficile. Un DGS est né- térieur brut, le chômage, la dette… Tous tion d’extraits hypophysaires contami- préparation de l’avenir. Avant que tout le
cessairement devant un défi permanent ont une histoire familiale qui influence nés par le prion à des enfants qui avaient monde explique a posteriori ce qu’il
et bruyant, quoi qu’il fasse. Les critiques, leur vécu de l’épidémie et une histoire un retard de croissance, d’infections no- aurait fallu faire pour avoir des masques
justifiées ou non, hostiles ou vicieuses, professionnelle qui leur fait interpréter socomiales en série. ou éviter le confinement, il faut rappeler
vont marquer sa vie personnelle dans a priori une partie de ce qui arrive. Tous L’agressivité compréhensible qui se fixe que les pouvoirs publics ont dû faire face
les années qui suivent. Elles poursuivent ont peur de la maladie et de la mort, et se sur une personne responsable dont on au cours des dernières décennies à une
à la fois les ministres, leurs directeurs rassurent soit par la négation du danger, est persuadé qu’elle est coupable ne gué- impressionnante montée de la cons-
d’administration, et plus largement ces soit par son exagération. rit pas la souffrance de celui ou celle qui cience publique en matière de santé.
« ils » mystérieux qui désignent les bu- se sent victime. Elle la pérennise, que l’on Celle-ci ne se résume plus au seul
reaucrates parisiens quand on vit en ré- ALÉAS DE FORMULATION ait été victime d’un manque initial d’em- objectif, toujours essentiel, de la guéri-
gion, ou les fonctionnaires bruxellois Les choix collectifs que porte le DGS pathie et d’aide, d’une erreur ou d’une fa- son des maladies. La protection de l’envi-
quand on vit à Paris. n’ont aucune chance d’emporter la talité. La possibilité d’une compensation ronnement humain, dont fait partie la
L’usage du « ils » désigne un système, conviction de tous. Il les formate avec financière peut être aussi un motif de ju- lutte contre les infections et leur passage
mais l’on veut quand même savoir qui ses collaborateurs, les propose au minis- diciarisation. L’altruisme à la place de la entre les espèces, nécessite des rema-
se cache derrière ce système, imaginé tre, qui les soumet au premier ministre vengeance est bien meilleur pour que niements permanents et pragmatiques
comme un paravent, un obstacle à vain- et au président, dont l’arbitrage intègre tous progressent, et la création d’une as- des structures, avec le risque incessant
d’autres points de vue ministériels. sociation d’utilité publique a souvent été que la prochaine épreuve à vaincre
La cohésion gouvernementale, au moins plus bénéfique que les procès en série. ne soit pas présente au bon moment
apparente vis-à-vis des médias, est indis- La série de cinq articles du Monde dans la liste des peurs. Les Gaulois peu-
pensable mais relève d’un long proces- consacrés aux « racines de la crise sani- vent continuer à penser que le ciel peut
sus mal adapté à la vitesse de transmis- taire française » illustre certains des leur tomber sur la tête. p
sion des virus, en 1985 comme en 2020. biais décrits dans le livre d’Olivier Si-
Le DGS doit faire des compromis pour bony : ceux qui tiennent au modèle
L’ANALYSE FROIDE D’UN que l’organisation du pays résiste, sans mental, tel que, notamment, l’attribu-
DYSFONCTIONNEMENT hiatus entre les décisions politiques et tion du succès ou de l’échec aux talents
leur mise en œuvre. A posteriori, ce qui a des individus, en sous-estimant l’effet
EST PLUS UTILE POUR réussi sera considéré comme normal. des circonstances et les biais d’intérêt Jean-François Girard a été directeur
Ce qui a échoué, apparemment ou réel- dans l’analyse des situations. L’investi- général de la santé de 1986 à 1997
ÉVITER SON RETOUR lement, sera mémorisé, analysé, sim- gation journalistique ciblée sur des Joël Ménard est professeur émérite
QUE L’ACCUSATION plifié, décontextualisé. Les échecs seront personnes ne s’inscrit guère non plus de santé publique à la faculté de mé-
successivement transformés en erreurs dans l’esprit des recommandations de decine Paris-Descartes, et il a été direc-
ANECDOTIQUE puis en fautes. Christian Morel. Dans la méthodologie teur général de la santé de 1997 à 1999
30 | idées 0123
VENDREDI 29 MAI 2020

Gaëtan Gorce La transition écologique


impose des choix cohérents au service
d’un projet d’émancipation
L’écologie n’a de sens que si elle s’inscrit dans d’une véritable communauté sociale, sociales, amènent à une conclusion mun » inaliénable, non privatisable, uni-
condition et moyen de la liberté indivi- commune : il n’y a pas lieu d’opposer versellement accessible, anticipant les
une perspective philosophique et politique récusant duelle. Le « solidarisme », formalisé par le l’individu à la société, l’une étant créée notions de patrimoine commun de l’hu-
aussi bien l’idéologie de la compétition que Prix Nobel de la paix Léon Bourgeois par l’autre, pas plus que la liberté à la so- manité ou de biens publics mondiaux. Il
(1851-1925), la complète : prenant acte que lidarité, chacune contribuant à l’affirma- en découle une règle pour l’action : pré-
le conservatisme xénophobe, souligne l’ex-sénateur, l’individu n’existe pas sans la société, il tion de l’autre. Leur développement ne server, réparer ou enrichir ce patrimoine
membre de la Gauche républicaine et socialiste fonde positivement la morale et le droit peut être que concomitant. On voit bien par des politiques appropriées.
sur ce fait social incontestable qu’est la alors en quoi cette approche nous aide à Cette analyse, séculaire, est aujourd’hui
solidarité, c’est-à-dire l’imbrication des préciser le projet de la gauche et à y inté- confortée par l’évolution des sciences,
fonctions. Il en déduit la dette dont cha- grer l’écologie. notamment la biologie qui fait de tout

D
e tribunes en appels variés, il l’individu une liberté d’action totale et que membre de la société serait redeva- Le « solidarisme » repose sur une con- être vivant non une substance mais une
n’est plus question, comme issue contre un conservatisme xénophobe qui ble. De ce qu’il ne peut rien accomplir ception du pacte social susceptible de symbiose, non un état mais un devenir.
à la crise que nous traversons, partage cette vision compétitive, mais la sans les autres, l’homme doit s’acquitter servir de support à un réformisme offen- Toutes nous confirment que nous som-
que de transition et d’investisse- transpose à l’échelle de groupes humains par son engagement à leur service, au sif. Il imagine en effet ce pacte comme mes physiquement et psychologique-
ment écologiques ! Mais si tout le monde fermés sur leur identité. prorata des avantages reçus. Le dévelop- un contrat de fait, dont les clauses de- ment le produit d’interactions : notre
semble s’accorder sur l’objectif, c’est qu’il pement de sa liberté, son épanouisse- vraient être proches de celles que les mode d’existence est donc foncièrement
repose sur une ambiguïté qu’il serait Un pacte social ment, liés à ses qualités propres, se réali- hommes auraient consenties s’ils écologique. L’économie ne peut préten-
sage de lever. L’écologie n’est pas un pro- Elle conduit à renouer avec les deux seront d’autant mieux que la société sera avaient pu en délibérer à l’origine. Le dre en fournir la finalité profonde qu’il
gramme en soi. Elle impose de faire des grandes sources d’inspiration que fu- plus solidaire, c’est-à-dire plus riche de la principe d’égalité ne les aurait en effet appartient à la communauté humaine
choix cohérents en matière sociale, éco- rent pour la gauche les théories de la li- conjonction des efforts de tous. conduits à donner leur accord qu’en con- de définir en élargissant sa responsabi-
nomique, fiscale et ne peut donc avoir de berté sociale et du solidarisme, qui res- Ces deux cadres théoriques, qui ont trepartie d’avantages jugés équivalents lité à toutes les dimensions de vie sur
sens qu’inscrite dans une perspective tent d’une formidable actualité. La pre- servi de fondement tant à l’impôt par et pour tous. C’est cette perspective terre. Dès lors, l’enjeu est bien de cons-
plus large, politique et anthropologique. mière va au-delà d’une conception progressif qu’aux premières assurances d’une égalité fondatrice et croissante qui truire sur ces bases la société comme
Face aux dérives toujours possibles, y matérielle et jugée égoïste de la liberté. doit donc guider l’action politique, pous- une société de coopération qui pense
compris autoritaires, d’une nouvelle Aussi refuse-t-elle d’en séparer la défini- sant au progrès continu de la solidarité. l’humain en relation avec ce qui le fait vi-
« morale écologiste », c’est d’abord une tion de celle de la fraternité. La liberté vre. Au rebours d’une vision réaction-
conception philosophique de l’homme n’est pas la juxtaposition d’intérêts et « Un fonds commun » inaliénable naire subordonnant la vie sociale au res-
qu’il convient de remettre en avant : une d’initiatives individuels dont la confron- Le solidarisme invite ensuite à considérer pect des lois naturelles, il s’agit bien là
conception qui fait de l’individu un être tation finit par détruire la société. Elle que la dette dont l’homme est débiteur d’articuler le politique, l’économique, le
social, certes autonome mais constitué est la possibilité de s’accomplir par le C’EST LA PERSPECTIVE vaut aussi bien pour l’avenir que pour le social et l’environnemental au service
des relations qu’il entretient avec le plein exercice de ses facultés, qui ne peut passé. La seule façon qu’il ait de remercier d’un projet d’émancipation. p
monde dans lequel il vit ; une philoso- s’obtenir par la concurrence qui mutile D’UNE ÉGALITÉ ses donateurs est d’agir de la même façon
phie, celle de l’émancipation collective mais se réalise au contraire par la coopé- à l’égard de ses descendants, tous étant
qui considère l’humanité comme un éco- ration qui enrichit la ressource com-
FONDATRICE ET ses semblables, dotés par conséquent des
système, caractérisé par des liens d’inter- mune dans laquelle chacun peut alors CROISSANTE QUI DOIT mêmes droits. Il lui incombe donc d’en-
dépendance qui, de contraints, doivent puiser plus largement. Ce qui suppose tretenir mais aussi d’enrichir le legs qui
devenir librement consentis. Et dans la- que l’autre ne soit pas vu simplement GUIDER L’ACTION lui est fait et dans lequel il est aisé – et lo- Gaëtan Gorce, ancien député
quelle l’exigence écologique trouve « na- comme un partenaire de l’échange mar- gique – d’introduire « la nature ». Le patri- (1997-2011) et ancien sénateur
turellement » sa place. Se fixer cette exi- chand, mais comme un égal. POLITIQUE, POUSSANT moine dont il jouit et qu’il lui revient de (2011-2017) de la Nièvre, est membre
gence permet de refonder à la base le Le philosophe, homme politique et édi- AU PROGRÈS CONTINU transmettre est en effet aussi bien maté- de la Gauche républicaine et
combat à mener : à la fois contre une teur Pierre Leroux (1797-1871) s’est, parmi riel qu’immatériel, naturel que social. Il socialiste, animateur du think tank
idéologie néolibérale revendiquant pour d’autres, fait le porte-parole de cette idée DE LA SOLIDARITÉ constitue « un trésor ou un fonds com- Nos causes communes

La convention citoyenne pour le climat,


première marche vers une nouvelle institution
Jugeant que la crise environnementale reste à ce jour sans réponse politique suffisante, un collectif de six universitaires
plaide pour la création d’une « assemblée citoyenne du futur » vouée à la prise en compte du long terme

L
a démocratie est, et a d’innover pour leur permettre de mites planétaires, de l’empreinte d’inciter à l’innovation et à la adoptée rapidement par le Parle- plus écologique et inclusive d’ad-
toujours été, soumise à la mieux répondre aux problèmes écologique, tout en reposant da- cohérence environnementale ment. Cette expérimentation venir. C’est pourquoi nous appe-
pression des intérêts à nouveaux. Ce qui va nous obliger vantage sur l’intelligence et la des politiques publiques. préfigurerait l’assemblée cito- lons les 150 membres de la
court terme. Notre impré- à rompre aussi avec des schémas créativité citoyennes. Une telle innovation institu- yenne du futur, dans le cadre de convention citoyenne pour le
paration face à l’actuelle pandé- anciens. Ainsi, les sciences de la tionnelle ne saurait se faire sans ce que permet, aujourd’hui, la climat à demander, dans la
mie en est une cruelle illustra- nature, exclues de la politique Troisième chambre parlementaire une modification très impor- Constitution. Elle pourrait parfai- conclusion de leur rapport final,
tion. Or, de nombreux scientifi- moderne, doivent être articulées C’est tout l’objectif d’une idée tante de la Constitution. A très tement s’insérer dans les démar- la mise en place de cette nouvelle
ques alertent sur le fait que de au processus de prises de déci- débattue depuis de nombreuses court terme, les conditions ne ches citoyennes actuellement expérimentation que nous pro-
telles crises sont amenées à se re- sions publiques. Des sciences années : celle d’une « assemblée sont bien sûr pas réunies pour engagées par différents collectifs posons d’appeler « convention ci-
produire, notamment du fait du éclairantes, car les enjeux envi- citoyenne du futur » s’appuyant engager le pays dans une réforme pour accompagner la sortie de toyenne du futur ». p
changement climatique et de l’ef- ronnementaux échappent très sur une expertise scientifique constitutionnelle aussi lourde. crise. La loi l’encadrant devrait au
fondrement de la biodiversité. Il largement à nos sens, incapables large et transdisciplinaire. Il ne Mais nous considérons que l’ac- minimum lui conférer la mission
est donc urgent de faire face à de prendre la mesure de la com- s’agit pas d’une démarche délibé- tuelle convention citoyenne pour de faire une proposition de plan
l’incapacité des démocraties à position chimique de l’atmos- rative ou participative sans le climat, démarche délibérative de transformation, qui serait
intégrer le long terme dans la phère, de l’acidification des portée décisionnelle. Le cœur de qui a pour objectif d’« accélérer la débattue au Parlement, et de tes-
prise de décision afin de cons- océans, de l’effondrement des cette proposition est de créer une transition écologique dans un es- ter l’intégration des limites pla- Dominique Bourg, profes-
truire une société plus résiliente, populations d’arthropodes, etc. institution qui fasse contrepoids prit de justice sociale », constitue nétaires dans les études d’impact seur honoraire de philosophie,
capable de faire face aux proba- Nous avons aussi besoin d’une à la pression des intérêts à court une première marche vers cette législatives. université de Lausanne ;
bles chocs à venir. D’autant qu’à autre vision du peuple, qui ne terme et garantisse une prise en institution. Ainsi, nous soute- Le président de la République a Marie-Anne Cohendet,
la différence de la lutte contre le doit plus être considéré comme compte de l’environnement et nons les membres de la conven- affirmé, le 13 avril, vouloir « bâtir professeure de droit public,
Covid-19, dont le nombre de victi- le récepteur passif de décisions des générations futures dans la tion dans leurs travaux, atten- une stratégie où nous retrouve- université Paris-I Panthéon-
mes ponctue les bulletins d’infor- sur lesquelles il serait incapable fabrique législative. De quoi dons leurs conclusions finales rons le temps long ». Si nous Sorbonne ; Marine Fleury,
mation et qui mobilise des d’avoir prise. s’agit-il exactement ? D’une troi- avec impatience et veillerons à ce prenons cette volonté au sérieux, maîtresse de conférences
moyens gigantesques, la crise en- Répondre à la crise écologique sième chambre parlementaire, à que le gouvernement tienne son expérimentons cette assemblée en droit public, université
vironnementale, que nous con- nécessite des mesures fortes et côté de l’Assemblée nationale et engagement de faire adopter ces d’un genre nouveau. Confron- de Picardie Jules-Verne ;
naissons depuis longtemps, sape structurelles. Des décisions qui ne du Sénat, dont l’objectif serait de propositions « sans filtre », soit tons l’idée au réel. Testons une Bastien François, professeur
les conditions mêmes de notre peuvent pas seulement être prises faire entrer systématiquement la par un référendum décisionnel, partie du mécanisme. Appor- de science politique, université
survie dans une grande indiffé- au sommet, dans de vastes plans considération du long soit par des voies législatives ou tons-lui ce crédit, en vue du futur Paris-I Panthéon-Sorbonne ;
rence et, jusqu’à ce jour, sans ré- élaborés par les élites dirigeantes, terme dans la fabrique du droit. réglementaires. débat sur une réforme constitu- Hélène Landemore,
ponse politique à la hauteur des mais doivent être pensées et éla- Dotée de pouvoirs inédits, mais Une fois achevés les travaux de tionnelle sérieuse et bien prépa- maîtresse de conférences
enjeux. borées avec la participation la plus pas celui de voter la loi, et d’une cette convention, nous propo- rée. Notre pays souhaite-il inven- en théorie politique, université
Pour corriger cette myopie dé- large de la société. La démocratie composition originale, elle aurait sons de franchir une seconde ter les institutions qui seront Yale ; Michel Prieur, profes-
mocratique, il ne s’agit pas de du XXIe siècle doit être celle qui est pour objectif d’ancrer la décision marche : une nouvelle expéri- peut-être copiées partout de- seur émérite de droit
faire table rase des institutions capable de produire des décisions dans le débat citoyen, d’éclairer et mentation, mais désormais enca- main ? Il faut débloquer l’avenir de l’environnement, université
actuelles, mais de les enrichir, compatibles avec le respect des li- enrichir le processus législatif, drée par la loi, qui pourrait être et permettre à une démocratie de Limoges
0123
VENDREDI 29 MAI 2020 0123 | 31

INTERNATIONAL | CHRONIQUE UNE CHANCE


par alai n f rac hon
HISTORIQUE
POUR L’EUROPE ventions, les fameux transferts auxquels les jusqu’en juillet, lorsque l’Allemagne prendra

La dialectique des pays les plus riches avaient résisté pendant


la crise de l’euro il y a dix ans, sont l’expres-
la présidence tournante de l’UE.
Mais les lignes ont fondamentalement

«frugaux» et des flambeurs


sion d’une authentique solidarité budgé- bougé au sein de l’Europe depuis l’irruption
taire au sein de l’Union européenne (UE). Le de la pandémie meurtrière. Les dirigeants
plan accorde par ailleurs à la Commission la européens ont pris conscience du risque
capacité d’emprunter des fonds sur les mar- que posait cette crise pour l’existence même
chés financiers – et donc de lever de la dette de l’UE, dont certains piliers, comme le mar-

A
qui sera une dette commune européenne – ché unique et l’espace Schengen, ont été très
vant de les vouer aux
poubelles de l’histoire,
DES PINGRES, CES et de mettre en place des ressources propres.
Si ce n’est pas la préfiguration d’un Trésor
ébranlés par la violence du choc. La perspec-
tive du décrochage brutal des économies du
section rapiats d’hon- AUTRICHIENS, DANOIS, européen, cela y ressemble fortement. sud, beaucoup plus touchées, par rapport à
neur, examinons la si- Il s’agit là de réelles innovations qualitati- celles du nord, menaçait de faire exploser la
tuation des quatre ou cinq pays NÉERLANDAIS, SUÉDOIS ves, qui, si elles sont approuvées par les zone euro. L’Allemagne a compris le danger

L’
qui, au sein de l’Union euro- Vingt-Sept, feront franchir un saut histori- pour elle-même d’un effondrement de ses
péenne (UE), sont courtoisement
ET RICHES NORDIQUES Europe, disait Jean Monnet, se for- que à l’intégration européenne. partenaires du sud. Passé l’effet de sidéra-
appelés « les frugaux ». Ceux-là re- QUI RECHIGNENT gera à travers les crises et elle sera la Ce « si » est important. Des négociations tion, il était donc impératif de se ressaisir ra-
chignent à aider les autres, et no- somme des solutions apportées à vont maintenant s’engager entre Etats pidement et décisivement.
tamment leurs gros voisins du À AIDER LEURS VOISINS ces crises. Mercredi 27 mai, la Commission membres, et en particulier avec ceux qui se Il faut reconnaître à Emmanuel Macron et
Sud, qui ont été les plus touchés européenne a apporté une confirmation sont montrés les plus réticents à l’idée d’une à Angela Merkel le mérite d’avoir pris l’ini-
par l’épidémie de Covid-19. Des DU SUD DE L’UE ? spectaculaire à la prédiction de ce père fon- mutualisation de la dette et au principe de tiative et réactivé le moteur franco-alle-
« frugaux » ? Des égoïstes, plutôt. PAS SI SIMPLE dateur de l’Union, en proposant un plan de subventions, auquel ils préfèrent la formule mand dans ce moment d’extrême fragilité
Des pingres, des sans-cœur, des relance audacieux de 750 milliards d’euros du prêt remboursable. Les « quatre fru- de l’Europe. En posant clairement les termes
coincés du porte-monnaie, ces afin d’aider les économies du Vieux Conti- gaux » en particulier (Pays-Bas, Autriche, du débat, fin mars, le premier a lancé la dy-
Autrichiens, Danois, Néerlandais, nent, dévastées par la pandémie de Co- Suède, Danemark) ont beaucoup été mon- namique de l’action européenne. En opé-
Suédois et autres riches Nordi- France). Bref, dans l’incarnation du vid-19, à se remettre sur pied. trés du doigt ces dernières semaines ; ils ne rant un véritable tournant stratégique et en
ques ? Pas si simple. modèle social européen, les « fru- Audacieux, le plan proposé par Ursula von sont cependant pas fermés à la négociation, brisant le tabou de la dette commune, en
Les voilà aujourd’hui face au gaux » sont en pole position, loin der Leyen, présidente de la Commission, et le nombre de détails omis dans l’annonce mai, la chancelière a fourni le tremplin qui a
tournant historique que propo- devant les flambeurs du Sud. l’est avant tout par sa structure et sa mé- de la Commission laisse la porte ouverte à permis à la Commission de rebondir avec ce
sent Berlin, Paris et la présidente On dira, à juste titre, qu’ils sont thode, davantage que par sa taille. Il prévoit, d’amples marchandages. Il y a fort à parier plan ambitieux. Des pas cruciaux viennent
de la commission, Ursula von der les premiers à profiter du marché dans les 750 milliards, 500 milliards de sub- que ces négociations, dans la bonne tradi- d’être franchis. Aux autres pays parmi les
Leyen. Il s’agit, rien de moins, unique, qui leur est essentiel. On ventions accompagnés de 250 milliards de tion bruxelloise, se poursuivront au-delà du Vingt-Sept d’accomplir maintenant le reste
d’une manière de saut fédéral. Le observera qu’ils ne pèsent guère prêts aux Etats membres affectés. Ces sub- prochain sommet européen des 18-19 juin, du chemin, dans l’intérêt de tous. p
temps de passer le plus gros de la pour donner à l’UE un sem-
récession post-Covid, l’UE se do- blant de politique de puissance.
terait d’une capacité d’emprunt De 17 millions pour le plus grand
singulière – un instrument ex- (les Pays-Bas), à 6 millions d’habi-
ceptionnel de dette mutualisée –, tants pour le plus petit (le Dane-
à charge pour la Commission de mark), ce sont des poids plume de
collecter des ressources propres la démographie européenne. Ils
pour en assurer le rembourse- bénéficient, gratuitement, de l’ef-
ment – sous forme de taxes di- fet de masse que les autres appor-
verses. Montant proposé pour ce tent à l’UE – taille du marché uni-
Fonds de relance, mercredi que, attractivité de l’UE pour les in-
27 mai, par Ursula von der Leyen : vestisseurs étrangers, poids de
750 milliards d’euros, dont 500 de l’Union dans les négociations, etc.
subventions et 250 de prêts. Mais, sur le Fonds de relance, les
Emprunt émis au nom des « frugaux » ont tort. Pour une fois,
Vingt-Sept, donc, et rembourse- ils ne prennent pas la mesure de
ment au nom des Vingt-Sept en- l’enjeu et vont à l’encontre de leur
semble, y compris par ceux d’en- intérêt. Signe de l’ampleur de la
tre eux qui ne profiteront pas di- crise économique qui attend l’UE,
rectement du fonds : c’est ce qu’on les « frugaux » ont été lâchés par
appelle des transferts budgétai- leur parrain. Sous la pression insis-
res. Les plus aisés aident les moins tante d’Emmanuel Macron, qui en
fortunés. L’UE met à la disposition récolte bien peu de crédit, l’Allema-
de ses membres, et notamment gne s’est rangée aux thèses françai-
des plus visés par la crise écono- ses. Pourquoi ? Angela Merkel l’a
mique et sociale qui s’annonce, dit : la « cohésion » de l’UE est me-
des montants d’aide que la plu- nacée par une fracture Nord-Sud
part d’entre eux seraient, seuls, qui met l’euro en péril et, à terme,
bien en peine de réunir. L’histoire plombera le projet européen.
retiendra que l’Allemagne est au Cette fracture a été accentuée
rendez-vous à ce moment-clé de par le fait que trois des grands de
l’aventure européenne. l’Europe du Sud – l’Espagne, la
Les quatre « frugaux » ont France et l’Italie – ont été les plus
d’abord dit non. Aujourd’hui, ils fragilisés par le Covid-19. Il se
hésitent. Ils veulent bien d’un trouve qu’ils figurent aussi parmi
emprunt collectif, mais principa- les plus endettés, ce qui diminue
lement pour distribuer des prêts, d’autant leur capacité de relance
pas des subventions, rembour- par l’investissement public natio-
sables par les bénéficiaires. Il ne nal, sauf à dégrader plus encore
faut pas s’y tromper : les « fru- leur situation financière. Les
gaux » sont de bons Européens. vrais partisans de lord Keynes
Ils respectent les disciplines bud- sont au Nord, chez les « frugaux » :
gétaires, ce qui ne les empêche ils ont maîtrisé l’évolution de leur
pas de disposer, chacun, d’un dette et disposent aujourd’hui,
Etat-providence accompli (supé- quand le besoin s’en fait sentir,
rieur à celui de la France), et, sur- d’une force de frappe de relance
tout, financé par l’impôt, pas par très supérieure à celle du Sud.
la dette. Ils laissent peu de leurs Avec des taux d’endettement
ressortissants au bord de la route. inférieurs à 70 % de leur PIB, relève
Pierre-André Buigues, professeur
Lâchés par leur parrain d’économie à Toulouse, sur le site
Leurs économies sont très compé- Telos, les quatre « frugaux » et
titives. Souvent, ils enregistrent l’Allemagne repartiront plus vite
des taux de croissance un peu su- et plus fort que le Sud de l’UE.
périeurs à la moyenne des Vingt- D’où la nécessité des subventions
Sept – comme s’il y avait une rela- du Fonds de relance pour les
tion entre la faiblesse du poids de grands pays de la façade médi-
la dette publique d’un pays et son terranéenne du continent. Cela
dynamisme économique. A un s’appelle la solidarité et elle est es-
moment ou à un autre, ils ont été sentielle pour empêcher une re-
généreux (plus que la France) en lance asymétrique entre le Nord et
matière d’asile politique (ce fut le le Sud de l’UE.
cas de l’Autriche pendant les guer- Si les projets mis sur la table par
res des Balkans). Ils sont, pour Berlin, Paris et Bruxelles finissent
les Scandinaves et les Pays-Bas, par convaincre l’ensemble des
les plus respectueux des libertés membres de l’UE (il faut l’una-
publiques (beaucoup plus que la nimité), les 750 milliards de l’em-
prunt européen viendront s’ajou-
ter aux 540 milliards déjà mobi-
lisés par les Vingt-Sept et aux
LA SOLIDARITÉ EST 1 000 milliards de création moné-
ESSENTIELLE POUR taire dus à la Banque centrale
européenne. Inexistante face à la
EMPÊCHER UNE crise sanitaire, l’UE s’impose, plus
nécessaire que jamais, face aux
RELANCE ASYMÉTRIQUE conséquences économiques de la
ENTRE LE NORD crise liée au coronavirus. C’est bon
pour le moral qui, comme chacun
ET LE SUD DE L’UE sait, commande l’économie. p

Tirage du Monde daté jeudi 28 mai : 130 010 exemplaires


2
ENQUÊTE
v LE MALENTENDU
JOËL DICKER
v Comment
un auteur commercial
a été adoubé par
une partie du milieu
littéraire

Rabindranath Tagore
Là où tout a sa place 3|5
LITTÉRATURE
L’écrivain indien (1861-1941), Prix Nobel 1913, doué dans tous les genres, était un grand v Stéphanie Hochet,
Nick Hunt,
moderne dont la quête d’harmonie est toujours actuelle. Une belle anthologie le rappelle John Boyne

long sur notre incapacité, au-delà des


effets de mode, à recevoir les offrandes
venues de l’étranger ».
Quelle chance de le redécouvrir
4
HISTOIRE
aujourd’hui. Il faudrait, certes, une thèse D’UN LIVRE
pour appréhender la dimension de son v « Le Petit-fils »,
œuvre, mais ce florilège – qui comprend de Nickolas Butler
même un cahier de reproductions de ses
peintures – en offre un bel échantillon.
Non seulement toutes les formes y sont
représentées, mais aussi tous les thèmes
chers à Tagore. En vrac et à titre d’exem-
ple (nous sommes dans les années 1910
et même avant), la nécessaire et urgente
émancipation des femmes : « L’existence
de Kamala était celle d’un poisson empri-
sonné dans un étang bourbeux, trop peu
profond. » La critique visionnaire d’un ca-
pitalisme qui perd la tête : « Il n’y a pas
de limites à l’acquisition matérielle. La
civilisation européenne, mettant l’accent
sur cette accumulation, oublie que la 6
CHRONIQUES
v LE FEUILLETON
Tout est dit avec trois fois rien. Camille Laurens
retrouve avec plaisir
La phrase est pure, claire Chantal Thomas,
comme le cristal et le cœur dont paraît le recueil
se serre. Quelle modernité de chroniques
« Café Vivre »
pour l’époque !

meilleure contribution individuelle au


progrès humain est le perfectionnement
de la personnalité. » L’omniprésence du
sacré : « Le poison de la vie de ce monde est
neutralisé dès que nous comprenons que
celui-ci est enveloppé par le divin. » La sen-
sualité, l’amour, la joie, le mystère… :
« Puissé-je savoir, avant de la quitter, pour-
quoi cette Terre m’a pris dans ses bras. »
Tagore n’a rien d’un illuminé. Ni d’un
gourou. Il est très « matter of fact », terre à
terre, lorsqu’il se demande comment
7
ESSAIS
bouter les Anglais hors de l’Inde, utiliser v Les doutes de Laura
l’éducation pour progresser vers un Kipnis sur la lutte
monde plus équilibré, dépasser les anta- contre les violences
gonismes des hindous et des musulmans sexuelles dans
ou coexister dans la Nature avec tous les les universités
Rabindranath vivants dans un état d’éveil et d’oubli de américaines
Tagore soi. C’est la grande force de son œuvre,
(1861-1941), qui sait être pratique et mystique. Tagore
vers 1920. croyait à la réconciliation des contraires,
AKG-IMAGES Orient et Occident, servitude et liberté,
visible et inconnaissable. C’est en cela
que ses pages sont précieuses. « On ne
voit en Europe que deux périodes de la vie
dans la préface du « Quarto » qui lui portrait d’une femme « confinée » dans la humaine, écrit-il : la période de la prépara-
est aujourd’hui consacré. sphère domestique : c’est poussée par son tion et celle du travail. On dirait une droite
Avant-gardiste et pour tous les temps, propre mari que Bimala découvre les fiè- continuée jusqu’à l’épuisement. » Un épui-
Tagore est un moderne dans l’âme. Qui vres de la politique et celles de la passion. sement tel qu’il vous « fait tomber le pin-
veut tout voir, sait tout faire. Enfant, il dé- Même chose dans Le Receveur des postes : ceau des doigts ». L’artiste, lui, poursuit la

E
florence noiville teste l’école, s’y sent comme « un lapin en qui est vraiment cet homme de Calcutta ligne et, de son geste gracieux, la fond

ntendu récemment : « Vous


travaillez sur qui ? Tagore ?
Vous voulez dire Pythagore ? »
Non, pas l’auteur du théo-
laboratoire ». « Grandir à ciel ouvert » sous
les pics de l’Himalaya, voila son idéal. A
8 ans, il écrit des poèmes. Plus tard, il
s’enfuit de l’University College de Lon-
dres, goûte aux délices du vagabondage,
dont tout laisse croire qu’il sera le sauveur
de Ratan, l’attachante intouchable ? Tout
est dit avec trois fois rien. La phrase est
pure, claire comme le cristal et le cœur se
serre. Quelle modernité pour l’époque !
dans un infini où « tout a sa place ».
Que l’on « y croie » ou pas, lire Tagore
est un voyage intérieur entre « les cimes
de la vie » et « les frayeurs des ténèbres ».
En « ces temps sans pitié », ses mots nous
8
RENCONTRE
v François Sureau :
rème, le grand écrivain in- fonde une école expérimentale, prône En Europe, c’est l’émerveillement. « Ses bercent. Ils ont la cadence apaisante, la « Ma France est
dien. Pas la Grèce, le Bengale. l’indépendance de l’Inde, arpente le traductions m’ont fait plus d’effet que quoi douceur vraie de la prière. p une France traversée
C’est là, dans cette autre pépinière de monde, dessine, peint, compose – des que ce soit d’autre depuis des années », par l’étranger »
penseurs et d’artistes, qu’est né celui que milliers de chansons, et même les hym- note William Butler Yeats. Saint John œuvres,
Gandhi nommait « la sentinelle de nes nationaux de l’Inde et du Bangla- Perse chante les louanges de ce « grand de Rabindranath Tagore,
l’Inde ». En 1861. Là aussi qu’il est mort, desh ! Jamais il ne cesse d’écrire : 18 000 vieillard pèlerin au charme délicat et à la multiples traducteurs de l’anglais et du
80 ans plus tard. Rien de moins borné pages, soit près de 300 titres en bengali, distinction très sûre ». Gide traduit L’Of- bengali, édité par Fabien Chartier, préface
pourtant que l’intelligence humaniste, li- poèmes, théâtre, souvenirs, récits de frande lyrique (NRF, 1914). Janacek, Mil- de Saraju Gita Banerjee et Fabien Chartier,
bre et merveilleusement universelle de voyages, essais, nouvelles et romans dont haud s’en inspirent. En 1913, Tagore est le Gallimard, « Quarto », 1 646 p., 31 €.
Rabindranath Tagore. Rien de moins beaucoup seront portés à l’écran par le premier non-Occidental à obtenir le prix Signalons, du même auteur, la parution en
daté. « Le considérer comme désuet serait grand réalisateur Satyajit Ray (1921-1992). Nobel de littérature. Et puis, il tombe poche de Kabuliwallah et autres histoires,
aussi absurde que nier le modernisme de Rien d’attendu dans sa prose. Prenez La dans l’oubli. Une relégation qui, comme traduit du bengali par Bee Formentelli,
Hugo ou Balzac », écrit Fabien Chartier Maison et le Monde (1915), ce merveilleux le note encore Fabien Chartier, « en dit Zulma, « Z/a », 336 p., 9,95 €.

Cahier du « Monde » No 23447 daté Vendredi 29 mai 2020 - Ne peut être vendu séparément
2 | Enquête 0123
Vendredi 29 mai 2020

D
édouard launet

ans l’édition, c’est l’un


des événements indus-
triels du mois : un nou-
veau roman de Joël Dic-
ker – deux des autres
étant les dernières pro-
ductions de Guillaume Musso et de Ber-
nard Minier. Confinement oblige, la pa-
rution de L’Enigme de la chambre 622 (De
Fallois, 576 p., 23 €, numérique 17 €) a été
repoussée de deux mois, mais le lecteur
ne perdait rien pour attendre, puisque
400 000 exemplaires étaient déjà impri-
més. Les précédents livres de cet auteur
suisse né en 1985 se sont vendus large-
ment au-delà de ses ambitions, en parti-
culier La Vérité sur l’affaire Harry Quebert
(De Fallois/L’Age d’homme, 2012), avec
plusieurs millions d’exemplaires écoulés
autour de la planète. Les suivants (Le Li-
vre des Baltimore, La Disparition de Sté-
phanie Mailer, De Fallois, 2015 et 2018)
ont bénéficié de tirages à six chiffres. Et
c’est ainsi que Dicker est devenu un
auteur de best-sellers francophones aux
côtés de Marc Levy, Guillaume Musso,
Katherine Pancol et autres producteurs Joël Dicker en séance de dédicaces pour « La Desaparición de Stephanie Mailer », à Bogota (Colombie), en novembre 2018. LEONARDO MUÑOZ/EFE/MAXPPP
de fictions easy reading – faciles à lire,
comme il est une musique easy listening,

Le malentendu
facile à écouter.
Cependant, à la différence de ces der-
niers, l’auteur suisse s’est vu reconnaître
un statut d’écrivain. La Vérité…, son
deuxième roman et premier gros succès,
a reçu en 2012 le Grand Prix de l’Acadé-
mie française, a été retenu sur les listes

Joël Dicker
du Femina, de l’Interallié et du Goncourt
– jusqu’au carré final dans ce dernier cas.
Il a décroché le prix Goncourt des ly-
céens et été élu Meilleur roman français
de l’année par le magazine Lire. Stupé-
faction d’une partie de la critique, celle
pour laquelle la prose de Dicker n’est
qu’une longue averse de clichés et de
poncifs émaillée de dialogues indigents.
Satisfaction de l’autre, applaudissant le
couronnement d’un auteur de romans
Son cinquième « Voilà qu’aux deux tiers de ses 576 pages,
L’Enigme de la chambre 622 se densifie.
l’ouvrage et, septembre venu, s’extasie,
dans Le Figaro, devant un roman
la boxe. Le professeur introduit son in-
vité par ces mots : « J’ai lu son livre un jour
populaires à l’écriture fluide et à l’indé-
niable sens du suspense.
roman, « L’Enigme (…) On se dit alors que Joël Dicker a magis-
tralement réussi son coup. » Allait-on as-
« construit de main de maître simeno-
nienne », dont on ne sort « qu’épuisé et
que j’étais en vacances. J’y retrouve les
signes d’avoir été en vacances. J’ai retenu
Depuis, chacun de ses nouveaux ro-
mans est pour la critique un objet un peu
de la chambre sassiner en Suisse le « Roger Federer de la
littérature », comme on le surnomme là-
ravi par le jet continu d’adrénaline litté-
raire que le narrateur n’a cessé d’injecter
qu’il était beaucoup question de boxe. »
Il ne fallait voir là aucune ironie, af-
embarrassant, modèle de « livre qui fait
lire ceux qui ne lisent pas » et que cer-
622 » paraît, et bas ? Commentaire de Dicker au « Monde
des livres » : « Comme toute bonne criti-
dans nos veines ». Cure de jouvence assu-
rément, mais la référence à Simenon,
firme aujourd’hui Antoine Compagnon,
qui avoue toutefois ne pas avoir lu la
tains hésitent à réduire à cette seule qua- provoquera sans que, cet article met en comparaison les auteur sobre et précis, peut être discutée, suite de la production de Dicker. Il se sou-
lité. Pas toujours facile d’y voir clair dans points forts et les points faibles. Pour moi, sauf à penser au jeune « Sim » – 20 ans à vient de La Vérité… comme d’un « pasti-
la zone grise où romans populaires et doute des débats jeune auteur, ces remarques sont impor- l’époque – auquel Colette conseilla d’ar- che réussi de roman américain ». Les In-
littérature de qualité peuvent se rejoin-
dre parfois (Alexandre Dumas, Georges critiques. tantes pour l’avancement de mon travail,
car ce n’est pas parce que j’ai vendu
rêter de faire de la (mauvaise) littérature
et d’épurer ses textes. On ne sait si Marc
rockuptibles préférèrent, eux, évoquer
un « insipide ersatz de polar américain »,
Simenon, Donna Tartt, pour n’en citer
que quelques auteurs), mais où pullulent Exception parmi 10 millions de livres que tout est parfait. »
Au fil de ses nombreuses pages, ce ro-
Fumaroli a été autant enthousiasmé par
la suite de la production de Dicker : souf-
quand, outre-Atlantique, le prestigieux
hebdomadaire The New Yorker qualifia le
surtout les page turners mal écrits, mais
fort bien marketés. les auteurs de best- man rend hommage à Bernard de Fallois,
qui fut, jusqu’à sa mort en janvier 2018,
frant, il n’a pu répondre à nos questions.
Défendre Dicker, c’est défendre de
livre de « roman que vous conseilleriez à
un ami ou un collègue en deuil – quel-
Pas facile non plus d’en rendre compte.
« Dénoncer la junk fiction [la “mauvaise
sellers, le Suisse l’éditeur de Dicker. C’est avec cet homme
que le malentendu a commencé. Ber-
Fallois. Encore faut-il que le public suive. qu’un dont les facultés critiques sont tem-
porairement annihilées et qui vou-
fiction”] serait dénoncer son public, es-
time l’essayiste, critique et écrivaine Ti-
s’est en effet vu nard de Fallois, exigeant et cultivé, fit
publier chez Gallimard des inédits de « Pour moi, jeune auteur,
drait oublier qui il est et où il se
trouve ».
phaine Samoyault. Or il n’y a aucune rai-
son de railler le besoin de divertissement.
reconnaître un Proust, fut l’exécuteur testamentaire de
Roger Nimier, édita Simenon aux Pres-
ces remarques [critiques] Aux grincheux, Dicker répondit
dans une interview au quotidien
En revanche, il y a, me semble-t-il, une dé- statut d’écrivain. ses de la Cité. En 1987, il avait fondé sa sont importantes pour suisse Le Temps : « Il est dommage de
mission d’une partie de la critique concer- propre maison, les Editions de Fallois, ac- l’avancement de mon toujours considérer celles et ceux qui
nant les textes exigeants. La critique, dans Il le doit plus à cueillant Fernand Braudel, Raymond travail, car ce n’est pas n’aiment pas lire ou qui lisent peu
les journaux, préfère aujourd’hui em- Aron, Jacqueline de Romilly, Marc Fuma- comme des imbéciles incapables de
brayer sur les succès publics en pensant l’entregent de roli. Le best-seller n’était pas son rayon. parce que j’ai vendu comprendre ce qu’est un livre. Pour-
10 millions de livres que
que son propre succès en dépend. » Et Ti-
phaine Samoyault de constater que, dans son éditeur, feu le Pourtant, le voici en 2012 qui se lance
dans la promotion d’un auteur inconnu tout est parfait »
quoi ne pourrait-on pas dire à ces lec-
teurs occasionnels qu’on les entend et
le journal en ligne qu’elle dirige, En atten-
dant Nadeau, les articles les plus lus sont proustien Bernard de 28 ans, juriste de formation, que lui a
fait découvrir son ami Vladimir Dimitri- Joël Dicker au « Monde des livres »
qu’on leur propose quelque chose ? »
Et voici la recette de l’intéressé :
ceux qui portent sur les livres qui font le
plus parler d’eux ou sont le plus vendus. de Fallois, qu’à la jevic, patron de la maison d’édition L’Age
d’homme, décédé accidentellement l’an-
« Ecrire un livre, c’est comme ouvrir
une colonie de vacances. Votre vie,
« Ces livres, et ceux dont on voit la publi-
cité dans le métro, n’ont pas besoin de la
qualité littéraire née précédente. Le premier roman de
Dicker, fiction tissée autour de l’armée
Il suit, au-delà de toute espérance. Il est
vrai que le livre entend donner à son lec-
d’ordinaire solitaire et tranquille, est sou-
dain chahutée par une multitude de per-
critique : ils font leur chemin sans elle »,
note le proustien Jean-Yves Tadié, par
de ses livres, secrète de Churchill (Les Derniers Jours de
nos pères, De Fallois/L’Age d’homme), a
teur un gratifiant cours Assimil sur la
littérature et fait dans la prophétie auto-
sonnages qui arrivent sans crier gare. »
Le site américain Complete Review ne
ailleurs amateur de romans populaires.
A-t-il lu Dicker ? « Son premier roman m’a
fussent-ils fait un flop en début d’année mais, après
avoir reçu en juin le manuscrit de La
réalisatrice : son héros est un jeune écri-
vain dont le premier roman a connu un
lui a pas donné tort, qui écrivait à propos
de La Vérité… : « Ce livre ressemble à une
été gentiment offert, mais je n’ai pas été
retenu par le style des premières pages. »
divertissants Vérité sur l’affaire Harry Quebert, l’éditeur
met toutes ses forces dans la bataille, sa
succès fulgurant.
Quelques mois plus tard, Joël Dicker
de ces vieilles comédies musicales où un
groupe d’ados monte un spectacle avec
La critique inaugurale de L’Enigme… dernière peut-être. Car l’éditeur de entre… au Collège de France. Il y est invité tout ce qui lui tombe sous la main, avec
– publiée dès la mi-février dans La Tri- 86 ans, dont la maison vient de connaî- par Antoine Compagnon, titulaire de la des airs chantés faux et pleins de choses
bune de Genève, car ce roman, le premier tre plusieurs exercices déficitaires, songe chaire de littérature française moderne qui tournent mal, mais où tout finit bien. »
de Dicker dont l’action se déroule dans alors à passer la main. « Je n’ai aucun pou- et contemporaine, pour un séminaire Longue vie, donc, aux colonies de va-
son pays natal, devait paraître en Suisse voir, mais j’ai un peu de crédit. Pendant intitulé « Littérature et boxe : le dépas- cances dickériennes, pour autant qu’elles
en avant-première – a campé sur une deux mois, j’ai posé la question à tous mes sement de soi ». C’est Marc Fumaroli, n’assourdissent pas tout le voisinage.
prudente ligne de crête. Ça commence amis : “Avez-vous lu Dicker ?”», confiera- encore, qui a conseillé à son collègue de « Que la littérature soit affaire de marché
mal : « Joël Dicker fait assaut de superla- t-il plus tard à l’hebdomadaire Le Point. jeter un œil sur La Vérité…, car Compa- est sa difficulté et sa chance. Que l’on
tifs, de phrases toutes faites, de poncifs, Parmi les amis en question figure gnon donne alors un cours intitulé « La travaille à la confusion des deux est
d’images stéréotypées et d’adjectifs l’académicien et professeur émérite au littérature comme sport de combat », et aussi son problème », résume Tiphaine
convenus. » Et pourtant, cela finit bien : Collège de France Marc Fumaroli, qui lit il se trouve que Dicker a des affinités avec Samoyault. p
0123
Vendredi 29 mai 2020
Critiques | Littérature | 3
Avec « Pacifique », Stéphanie Hochet livre plus qu’un roman japonais : le récit
d’un jeune homme sentimental au destin moins écrit qu’il ne le croyait lui-même

Le kamikaze qui ne put mourir


Chagos,
n’est pas perdue. Il pleure au nous mettre sur la piste. Dans les
hommes et de l’univers tels que Mais le piqué n’est pas celui archipel ancestral
moins autant qu’il est fier de se interrogations d’Isao s’agissantdécrits par sa grand-mère et la qu’on croit : au navire ennemi se En deux livres, Caroline Lau-
sacrifier avec son avion, il n’a de sa mort prochaine (est-ce littérature : il voudrait « disparaî- substitue une terre inconnue, rent s’est imposée comme une
d’autre relation intime qu’avec comme « une désintégration de tre » parmi eux, en lui. Mais pen- perdue dans l’océan. Isao est de écrivaine de la transmission.
son lapin, d’autre choix qu’une particules » ?), dans ce désir de se
dant une bonne part du roman, l’autre côté du miroir, naufragé, Son premier roman, Et sou-
nils c. ahl mort prétendument volontaire. Il fondre dans la masse, de faire tout se passe comme si ce mon- anti-Robinson tombé du ciel. dain la liberté (Les Escales,

L
est seul, il est prêt (« Nous connais- de-là, celui qu’il voit, L’Histoire referme son livre, le 2017), est né de son amitié avec
a grand-mère du jeune sons chaque étape de notre mis- était presque trop logi- destin est passé. Pourtant, le fils la politologue et militante
Isao, le fils aîné des Ka- sion »), il n’est pas prêt du tout (« Il Mais le piqué n’est pas que. Trop intellectuel. Il aîné des Kaneda avance encore, féministe engagée à gauche
neda, a choisi avec grand ne me reste que deux jours à vivre. celui qu’on croit : au s’enthousiasme pour le preuve qu’il y a bien plus dans ce Evelyne Pisier, dont il retrace
soin le précepteur de son
petit-fils. Issue d’une famille de
Les douleurs intestinales commen-
cent. A l’époque de ma grand-
navire ennemi se Japon ancestral vanté
par sa grand-mère, ses
roman que les derniers jours d’un
kamikaze. Il faudra attendre les
la vie : les deux femmes y tra-
vaillaient ensemble, et quand
samouraïs, la vieille dame sou- mère, on appelait cela les herbes de substitue une terre rites et ses valeurs, mais toutes dernières pages, et l’illumi- la seconde est morte, en fé-
haite l’instruction la plus classi- lâcheté »). Il aime voler, « moins je inconnue, perdue dans tout autant pour l’Anti- nation du jeune pilote (« Je m’al- vrier 2017, la première a porté
que, la plus respectueuse des va- vois terre, plus je suis léger », il cite
leurs japonaises, pour le fils de sa Shakespeare, il est en paix quand
l’océan. Isao est de l’autre quité latine et Roméo et
Juliette, de Shakespeare :
lège. Je deviens une goutte d’eau
dans l’univers, une feuille empor-
seule la fin du projet, récom-
pensé par plusieurs prix. Pour
fille, un enfant maladif et sensi- vient l’heure. Pourtant, parce qu’il côté du miroir l’ici et l’ailleurs finissent tée par le vent, un esprit invisible »), son deuxième roman, l’édi-
ble. Quelques années plus tard, n’a plus d’essence, le voilà sous- par s’annuler. Il cherche pour en prendre la mesure – et ce trice, née en 1988, s’empare
Isao se fait prendre une dernière trait au sens de sa vie, à sa tragé- à connaître le monde, à n’est qu’un début. p d’une histoire héritée de sa
fois en photo, écrit une ultime die. A la logique de l’Histoire, à partie d’un groupe d’hommes ré- le comprendre, à se fondre en lui : mère, née à l’île Maurice : le
lettre à sa famille, coupe une mè- celle du roman. solus… Le jeune homme semble c’est tout le sens de cet ultime pacifique, drame méconnu de l’archipel
che de ses cheveux. Nous som- Dès les premières pages, une vouloir à tout prix trouver sa piqué, de cette chute comme un de Stéphanie Hochet, des Chagos. Entre 1965 et 1971,
mes en avril 1945, au plus fort de curieuse impression aurait pu place, naturelle, au sein des accomplissement. Rivages, 144 p., 16 €, numérique 12 €. le Royaume-Uni, alors puis-
la bataille d’Okinawa – et le jeune sance colonisatrice, décida de
pilote d’avion s’apprête à donner transformer ses 55 îles en une
sa vie pour l’empire du Japon : il base militaire conjointe avec
pense à son portrait dans la les Etats-Unis, expulsant pour
maison de ses parents, à la fierté cela leurs 2 000 habitants vers
de sa grand-mère, au lapin que l’île Maurice voisine. Un siècle
cette dernière lui a offert quand il plus tard, les survivants et les
était enfant. Jours, heures, minu- descendants des Chagossiens
tes défilent – puis un dernier ma- exilés de force continuent de
tin. Il ne verra pas le soir tomber. réclamer leur droit au retour
Au moment de « disparaître devant la Cour pénale interna-
dans le songe vaporeux des nua- tionale. Très bien documenté,
ges », cependant, et de laisser porté par des descriptions
son jeune personnage principal remarquables et une belle
s’écraser à toute vitesse sur le langue un peu créole, Rivage
pont d’un navire de guerre améri- de la colère saisit le courage et
cain, le roman s’échappe – et Isao la constance d’êtres qui se
avec lui. Le réservoir du Mitsu- battent pour retrouver leur
bishi Zéro est à sec, la flotte enne- monde quand ce dernier a
mie est encore loin. Le destin se basculé. Une véritable leçon
dérobe, tout n’est pas écrit. Et le d’espoir en ces temps
roman de Stéphanie Hochet cesse troublés. p gladys marivat
alors de n’être qu’un réjouissant a Rivage de la colère,
roman d’époque (d’une lumi- de Caroline Laurent, Les Escales,
neuse sobriété, ceci étant). Son 256 p., 19,90 €, numérique 14 €.
architecture secrète se dévoile,
ses harmoniques subtils se lais-
sent soudain entendre. On savait
l’auteure, née en 1975, capable
d’écrire un roman japonais
comme elle avait écrit un roman
américain (Combat de l’amour et
de la faim, Fayard, 2009) ou un
autre très britannique (Un roman
anglais, Rivages, 2015). Mais
Pacifique est bien davantage : en
moins de 150 pages, c’est un
monde entier qui se déplie.
Ainsi Isao Kaneda, qui n’est
pas qu’un personnage principal Pierre Pelot,
portemanteau – pour roman en
costumes de bonne facture. Ado- doux ravageur
lescent timide, enfant fragile, Isao « Il faut parvenir à imaginer
ne devient un jeune samouraï l’Antarctique sous une calotte
que par amour et par peur, par de glace. » Quelques décennies
goût pour les romans, les mythes ont passé. Les villes côtières,
ou la tragédie. C’est un sentimen- les banquises, la face familière
tal, un rêveur. Au fur et à mesure, de la Terre, balayées par des
il doute, il tente de se convaincre cyclones dans une atmosphère
que la cause de l’Empire japonais de feu, sont des souvenirs qui
s’effacent. Certains luttent en-
core. Mais qui ne voit qu’il est
EXTRAIT trop tard ? Pauvres et dérisoi-
res résistants, bientôt empor-
« Nos armes secrètes ont tés avec le reste. Ne demandez
toujours les noms les plus pas à Pierre Pelot des messages
poétiques. Ainsi, que “kami- d’espoir : dans cette nouvelle,
kaze” signifie “vent divin” a « Commandos », la plus longue
contribué à briser le moral des du recueil, comme dans toutes
ennemis. Les Américains ne les autres – et dans les deux
sont pas prêts à se sacrifier cents livres publiés par
pour leur pays, ils craignent la l’auteur de L’Eté en pente douce
mort et ne connaissent pas (Kesselring, 1980) –, la vie hu-
l’honneur de mourir pour un maine est un combat mal en-
empire millénaire. (…) Depuis gagé, auquel la multiplication
le début du mois, il ne se des registres, la diversité infi-
passe pas un jour ou une nuit nie des mondes ici réunis don-
sans que deux escadrons de nent un souffle d’une ampleur
vents divins ne s’élancent de et d’une énergie galvanisan-
notre aérodrome. Parfois, les tes : on voudrait presque croire
vagues d’attaque sont si à la victoire. Mais non. Reste
denses que le ciel paraît en- cette tendresse pour la pré-
vahi par les Mitsubishi et l’on carité du monde, cette dou-
songe à des étourneaux sur- ceur un peu incongrue qui
volant un champ ou à des surgit soudain, au détour du
nénuphars colonisant un ravage. p florent georgesco
étang. » a Ailleurs sous zéro,
de Pierre Pelot, Héloïse d’Ormesson,
pacifique, page 27 160 p., 16 €, numérique 12 €.
4 | Histoire d’un livre 0123
Vendredi 29 mai 2020

Foi et beauté du Midwest profond Féroé,


archipel ancestral
Situées dans l’Atlantique nord, à
1 000 kilomètres du Danemark, les
Avec « Le Petit-fils », Nickolas Butler a voulu comprendre les extrémistes îles Féroé font partie du royaume.
Pourtant, les 50 000 habitants du pe-
chrétiens. Evoquer, « sans juger », la religion qui perd et la nature qui sauve tit archipel forment, au sein d’une
nature grandiose, une société à part,
et parlent une autre langue – si bien
que le passage d’un monde à l’autre
ne va pas de soi. Autrefois, le mouve-
ment se faisait en sens unique, vers
le Danemark. A présent les descen-
dants des émigrés féroïens revien-
nent chercher leurs racines et re-
ariane singer nouer des liens. Dans Ile, le premier

L’
roman de Siri Ranva Hjelm Jacobsen
affaire avait fait grand (née en 1980), la jeune héroïne part
bruit aux Etats-Unis, ainsi à la découverte de sa partie
en 2008. Kara Neumann, féroïenne, sans laquelle elle se sent
une fillette de 11 ans, ha- incomplète. Pas à pas, elle découvre
bitante de Weston, dans le Wis- cet univers ainsi que l’histoire fami-
consin, était morte des complica- liale. Si le thème du retour aux raci-
tions d’un diabète non diagnos- nes n’est guère original, l’écriture
tiqué. Ses parents, des chrétiens subtile de Jacobsen et la poésie de
pentecôtistes, la voyant faiblir jus- ses paysages servent
qu’à ce qu’elle sombre dans le cette lecture intimiste
coma, avaient préféré s’en remet- qui augure favorable-
tre à la prière plutôt que de l’em- ment de l’avenir. p
mener à l’hôpital. Ce fait divers elena balzamo
tragique, qui valut aux parents a IIe (Ø) , de Siri Ranva
une lourde condamnation devant Hjelm Jacobsen, traduit du
les tribunaux, a profondément danois par Andreas Saint
marqué Nickolas Butler – il vivait Bonnet, Grasset, « En lettres
alors non loin de cette famille. d’ancre », 240 p., 18 €,
« Quand mes propres enfants ont numérique 13 €.
commencé à grandir, j’ai repensé à
cette affaire, et je me suis docu-
menté de plus en plus sur la ques-
tion, se souvient-il, lors d’un pas- Surgi des glaces
sage à Paris au début de l’année. La
croyance en la guérison par la foi En 1845, deux navires envoyés
est un problème très répandu aux cartographier le passage du Nord-
Etats-Unis ; il existe des centaines, Ouest disparaissent corps et biens
voire des milliers de cas similaires. » Un culte dans une église évangélique (Las Vegas, 2014). MARK PETERSON/REDUX-REA dans les eaux de l’Arctique canadien.
Le romancier, auteur notam- En 2014, les épaves du Terror et de
ment de Retour à Little Wing et de l’Erebus sont enfin localisées. Et la
Des hommes de peu de foi (Autre- cale de l’Erebus est intacte. Michael
ment, 2014 et 2016), a décidé de les faits, met en scène un jeune lui ont témoigné des pouvoirs que Palin, ancien membre de la troupe
revenir sur cette pratique pour garçon, Isaac, dont la mère, Shi- leur prêtent certains fidèles, en des Monty Python, se passionne
tenter de comprendre, « sans les loh, tombe sous l’emprise d’un quête de consolation. EXTRAIT pour le navire de guerre reconverti
juger », les motivations de ces pasteur évangélique prônant le En se limitant à un sujet reli- en bateau d’exploration. Dans ce
extrémistes religieux dans une pouvoir de la prière pour venir à gieux, le romancier craignait de « – Notre avenir est entre vos mains, récit enthousiaste et technique,
bout des maladies. L’enfant, pro- livrer un roman trop « sombre ». poursuivit Steven. Quelle est la il retrace son itinéraire depuis la
che de ses grands-parents, fera lui Et sans doute trop manichéen. Il a force de votre foi ? Quelle valeur lui construction dans les chantiers de
Pour camper Lyle, aussi l’expérience malheureuse donc décidé de l’« égayer » en ex- accordez-vous ? Quelle valeur a Portsmouth. S’attachant avant tout
de la croyance aveugle de sa mère plorant les rapports « magiques » cette église à vos yeux ? Que vous a aux détails, il passe au crible la
le personnage principal, en la guérison divine. entre un grand-père, Lyle, le pro- apporté cette église ? Qu’avez-vous cargaison, relevant ici un quasi
le romancier s’est inspiré de Pour composer son roman, tagoniste de l’histoire, et son pe- retiré de cette église et qu’êtes-vous oxymorique « médicament contre
son beau-père, son « meilleur Nickolas Butler n’a infiltré ni tit-fils, Isaac. « Je souhaitais partir prêts à lui rendre ? l’hypocondrie », là le journal des
église ni secte. « Ce genre d’églises, d’une situation dramatique pour Il continuait d’arpenter le parterre, châtiments infligés à l’équipage.
ami », sur lequel il souhaitait pour ceux qui les fréquentent, sont imaginer ce qu’un grand-père fe- les mains dans les poches. Se dessine peu à peu l’élan d’une
écrire depuis longtemps des espaces sacrés. Je ne trouvais ni rait pour protéger son petit-enfant – Beaucoup parmi vous, dit-il d’une époque, la fougue de sa curiosité et
éthique ni moral d’y entrer », justi- de son propre enfant », explique- voix égale, ne paient pas leur dîme, ses désillusions tragiques. p
fie-t-il. Habitant une partie de t-il. Dans la galerie de personna- c’est aussi simple que ça. Vous ne zoé courtois
Amérique où leur influence poli- l’Amérique rurale où les médias ges qu’il met en scène, et dont respectez pas votre devoir de chré- a L’“Erebus”.
tique n’a sans doute jamais été chrétiens sont très présents, il a chacun illustre un rapport diffé- tiens, vous ne suivez pas la ligne Vie, mort et
aussi forte que sous la présidence écouté les radios, visionné les cul- rent à la foi – du fondamentaliste établie – non pas par moi, compre- résurrection
de Donald Trump. Son nouveau tes de prédicateurs locaux sur à l’athée en passant par les chré- nez-le bien, mais par la Bible. Votre d’un navire (Erebus.
roman, Le Petit-fils, dont il a com- YouTube ; il s’est également entre- tiens fervents et les sceptiques, Bible. Ainsi donc, tout dépend de The Story of a Ship),
mencé l’écriture onze ans après tenu avec plusieurs pasteurs qui pasteurs comme fidèles –, Lyle est vous. Dans quel monde voulez- de Michael Palin,
celui dont le point de vue sur la vous vivre ? Quel environnement traduit de l’anglais par
religion est le plus neutre : il a voulez-vous pour vos familles ? Thierry Beauchamp,

Vulnérable Wisconsin cessé de croire mais sans jamais


avoir « vraiment cessé de fréquen-
ter l’église ». C’est lui le témoin pri-
Cette église est la vôtre. Il se tut,
leva les mains au ciel comme pour
signifier sa défaite. Terminons par
Paulsen, 390 p., 24,90 €,
numérique 15 €.

LYLE ET PEG, lui-même un guérisseur, et qu’il vilégié des excès auxquels peut une prière d’adieu. »
UN COUPLE DE a déjà mis à profit ses « dons », mener l’observance de la religion.
RETRAITÉS DU leur crainte s’accroît. Pour camper ce personnage at- le petit-fils, page 275 Les choix de Nézida
WISCONSIN, Dans ce troisième roman, tachant et bourru, le romancier
voient réem- Nickolas Butler dépeint très s’est inspiré de son beau-père, son Ses parents n’avaient réfléchi qu’à
ménager chez précisément les mécanismes « meilleur ami », qu’il connaît des noms de garçon. Quand une fille
eux leur fille d’emprise des mouvements depuis l’adolescence et sur lequel leur est née, en novembre 1856, dans
unique, Shiloh, sectaires sur les êtres vulnéra- il souhaitait écrire depuis long- raconter une histoire, mais j’ha- la Drôme, le souvenir de l’héroïne
âgée d’une trentaine d’années, bles. Charisme d’un gourou aux temps. Un septuagénaire qui, bite un endroit du monde où les québécoise d’un ancien illustré s’est
et son petit garçon, Isaac. Après intentions douteuses, besoin comme Lyle, a dû se résoudre à saisons sont spectaculaires. J’avais imposé : l’enfant s’appellerait Nézida.
plusieurs années d’errance, la pressant de certitudes et de travailler plusieurs décennies envie de parler d’elles dans cette Vingt-huit années plus tard, elle
jeune femme, qu’ils ont adop- consolations immédiates, quelle dans un magasin d’électroména- période où le climat est si déréglé. » meurt, et ceux qui l’ont connue, dans
tée en bas âge après la mort de que soit l’irrationalité des ger avant d’être licencié et de re- Flamboyances de l’automne, son village ou à Lyon, prennent
leur premier-né, affiche une réponses, réconfort de la vie trouver un sens à sa vie profes- rudesse de l’hiver, explosion des successivement la parole pour racon-
ferveur religieuse de plus en communautaire… sionnelle en se reconvertissant couleurs de printemps, lumières ter sa vie. Une vie brève, presque
plus profonde. Les deux retrai- Mettant en regard les différen- dans la culture des pommes ; un de l’été… Toutes les nuances de aussi surprenante, selon les canons
tés, chrétiens de tradition tes attitudes de ses personnages homme qui, comme lui, a connu cette nature prolifique dans ce de son époque et de son milieu pro-
luthérienne, s’inquiètent de ce vis-à-vis de la foi chrétienne le drame de la mort d’enfants coin rural du Midwest sont décri- testant, que son prénom. Epoux,
qu’elle fréquente assidûment dans un Midwest où elle reste en bas âge, et qui, comme lui, se tes avec un soin particulier. ancien instituteur, amie, domesti-
une église évangélique prônant très ancrée, le romancier inter- considère comme agnostique. « Je Pour peindre les splendeurs ques, membres de sa famille… ils
la guérison par la prière. Lors- roge la façon dont cette même me suis intéressé à la façon dont d’un Wisconsin finalement assez disent l’admiration, l’étonnement
que le pasteur de ce lieu leur foi sépare plus qu’elle ne relie un être qui a traversé tant d’épreu- peu évoqué dans la littérature ou la désapprobation qu’ont pu sus-
annonce que leur petit-fils est les individus entre eux. ves et connu tant de déceptions américaine, l’auteur s’est nourri citer chez eux les choix de Nézida,
Mais, à travers le portrait sensi- pouvait être si bon, si généreux et de ses lectures d’Annie Proulx, de jeune femme à la détermination
ble de Lyle, un grand-père, père, plein d’empathie, sans être amer », Thomas McGuane ou de Jim Har- tranquille. Valérie Paturaud a décou-
époux et ami dévoué, ce roman précise Nickolas Butler. rison. Et plus encore de poèmes vert son personnage dans son arbre
Les qui suit le rythme lent des sai- S’il a choisi d’embrasser le point d’adieu japonais écrits par des généalogique. De ses recherches et
sons est surtout l’émouvant récit de vue du vieil homme, c’est pour moines zen et des auteurs de de sa volonté de l’arracher à l’oubli
d’une communion choisie entre apporter à l’histoire une certaine haïkus, dans lesquels la mort est est né ce premier
recherchent de un homme au soir de sa vie et la douceur. Les nombreuses chan- évoquée par l’image de la florai- roman tenu, à l’évi-

nouveaux terre qui l’a vu grandir. p ar. s. sons des années 1960 et 1970 qui
rythment le récit impriment
son des cerisiers. « Il n’y a pas de
cerisier, dans ma région. J’ai donc
dence documenté,
sans que cela fige

auteurs
Envoyez vos manuscrits :
le petit-fils
(Little Faith),
de Nickolas Butler,
aussi une note de nostalgie, ren-
dant plus sensible le passage du
temps. Un écoulement que mar-
choisi de parler du cycle des
pommiers. » Cette lettre d’amour
à l’endroit « le plus beau du
cette belle évocation
de Nézida et du temps
où elle vécut. p
Éditions Amalthée traduit de l’anglais (Etats-Unis) que plus encore la division du monde », Nickolas Butler l’a vou- raphaëlle leyris
8-10 rue Louis Marin, 44200 Nantes
par Mireille Vignol, roman en quatre parties, corres- lue sereine et lumineuse. Comme a Nézida, de Valérie
Tél. 02 40 75 60 78 Stock, « La cosmopolite », pondant aux saisons. « Je sais que un défi stoïque aux obscurantis- Paturaud, Liana Levi,
www.editions-amalthee.com
342 p., 22 €, numérique 16 €. c’est une façon un peu démodée de mes menaçants. p 192 p., 17 €, numérique 13 €.
0123
Vendredi 29 mai 2020
Critiques | Littérature | 5
Le Tessinois subtil
Giovanni Orelli (1928-2016), narra-
teur des plus novateurs, poète,
critique…, était aussi un promoteur
macha séry infatigable de sa région, le nord

L
alpin du Tessin, de son dialecte et
e lieu n’est mentionné de l’italien. Les éditions La Bacon-
dans aucun guide de nière continuent de faire découvrir
Trieste. De fait, il ne res- cette grande voix suisse de langue
semble à rien : miteux, italienne, que le public franco-
désordonné, au rez-de-chaussée phone avait notamment pu lire
d’un immeuble vétuste. C’est un dans Le Rêve de Walacek (Galli-
antre où cousinent, pêle-mêle, mard, 1998). D’une ironie vibrante,
moulins à vent, cerfs-volants et d’une intelligence raffinée et éru-
anémomètres. Un conservateur dite, d’une richesse thématique et
amateur y a amassé une centaine formelle, telle est sa dernière
d’objets. Il a compilé des coupures œuvre en prose, Les Myrtilles du
et photographies de presse décri- Moléson : neuf nouvelles alternant
vant les ravages d’un vent, la bora, récit et fable, dont les animaux et
dans le port italien : tramways et la nature sont souvent les protago-
voitures renversés, troncs déraci- nistes, où les réflexions sur les
nés, passants courbés sous l’effort, amours de jeunesse, la vie et la
valses des parapluies… Outre une mort sont ponctuées de plaisantes
bibliothèque composée d’ouvra- références aux classiques. Le tout
ges de météorologie, le Triestin dans un subtil arrangement langa-
possède également une vitrine gier très rabelaisien, hérité de son
contenant 150 échantillons de admiration pour Dante et Gadda.
« vents captifs » dans des Tupper- Une lecture réjouissante que celle
ware, des fioles ou des bocaux. de ce « missionnaire en paroles »,
Plusieurs lui ont été envoyés de MAIA FLORE/AGENCE VU bien loin de l’académisme et de ce
l’étranger par des correspondants. qu’il nommait, d’une formule sans
Les étiquettes indiquent l’origine : concession, les « barbaries de lisi-
sirocco de Rome, mistral de Pro- bilité moyenne ». p
vence, tramontane de Toscane, florence
vent « saint » de Lourdes…
« Le vent est désordre, explique Ecrivain voyageur aux pieds légers, le Britannique a courriol-seita
a Les Myrtilles
ce passionné. J’essaie de créer de
l’ordre, dans cette pièce – une idée parcouru l’Europe sur l’aile du helm, du mistral, du foehn du Moléson
(I mirtilli del Moléson),
folle. Je suis heureux de savoir
que je n’y arriverai jamais. » En
l’écrivain-voyageur Nick Hunt, ce
et de la bora. « Où vont les vents sauvages », vivifiant de Giovanni Orelli,
traduit de l’italien
(Suisse) par Renato

Ce que le vent souffle à Nick Hunt


chasseur de chimères a trouvé Weber, La Baconnière,
un alter ego et une oreille atten- 220 p., 20 €.
tive. Car l’Anglais qui lui rend vi-
site a entrepris de pister les mê-
mes fantômes. Parmi les dizai-
nes de vents qui balayent le La Slovène décalée
continent européen, il a formé le
projet de suivre quatre voies de monde – pas tant poussés dans le mois à sa quête de l’invisible. Sur d’origine roumaine, qui vit isolé Les jeunes éditions Belleville pour-
migration, sac au dos et nez en dos qu’aspirés par les mystérieux les vents, il sait tout : la poésie et sur le plateau de Crau et qui du suivent leurs propositions de lec-
l’air, pour Où vont les vents sau- vides de compréhension qui les l’arithmétique, les sciences et les français ne connaît que trois tures hors des sentiers battus, avec
vages : l’helm, le plus imprévi- attendent plus loin –, mais bien légendes afférentes. Lors de ses mots : « bonjour », « mouton », des voix nouvelles venues d’un
sible, au nord de l’Angleterre ; le souvent sans être conscients des randonnées au long cours, il rend « mistral ». ailleurs pas toujours si lointain.
mistral, qui dévale la vallée du pressions qui les contraignent. Ils compte de l’effet de souffle sur le Parvenu à Arles, où Van Gogh a Comme ce recueil d’histoires cour-
Rhône jusqu’à la Méditerranée ; voyagent d’un endroit à l’autre paysage, les hommes et leurs vécu en 1888, Nick Hunt rappelle tes de la Slovène Agata Tomazic
le foehn, sec et chaud, qui do- dans l’attente que ces pressions cultures. Il relate les épisodes que le peintre fixait son cheva- (née en 1977) : treize récits « ordi-
mine les vallées alpines au prin- s’équilibrent. Jusqu’à ce qu’ils ga- historiques au cours desquels un let par des chevilles au sol ou en naires » si l’on en croit le sous-titre
temps ; et la bora, qui souffle son gnent une plaine assombrie. Et vent mauvais a dénoué des lestait les pieds avec – parce qu’ils se situent dans un ca-
air glacial de la chaîne monta- atteignent la quiétude. » guerres. Il décrit la manière dont de lourdes pierres où vont dre quotidien ou trivial, un jardin
gneuse du Velebit à Trieste. Après avoir mis ses pas dans le passage de rafales a façonné afin de continuer les vents sauvages. envahi de mauvaises herbes, une
ceux de l’écrivain Patrick Leigh l’architecture. Ainsi en Provence, à travailler sous le marcher à la arrière-cuisine, chez le dentiste… –
Quête de l’invisible Fermor (1915-2011) et emprunté où les rangées de cyprès servent mistral. Dans ses rencontre des mais frappants d’humour noir et
Nick Hunt ressemble à son sujet. l’itinéraire que celui-ci accomplit, de brise-vent, les toits sont profi- lettres, Van Gogh ne vents d’europe, des de cynisme sans fioritures. Avec ce
Pareil au vent, c’est un pérégrin en 1933, en traversant à pied huit lés en terre cuite et les murs sep- cessait de pester pennines jusqu’en léger décalage fréquent dans la
capable de parcourir des centai- pays européens (Walking the tentrionaux dépourvus d’ouver- contre la « mal- provence littérature des Balkans. Comme
nes de kilomètres. « Les vents sont Woods and the Water, « Parcourir tures. En Slovénie, il n’est pas rare veillance tenace » (Where the Wild lorsque la narratrice, la tête renver-
comme des marcheurs, écrit-il. Ces bois et eaux », 2014, non traduit), de contempler des rochers posés du vent, qui rendit Winds Are), sée en arrière sur le bac en plasti-
derniers sont attirés dans le vaste Nick Hunt a consacré dix-huit sur les tuiles des toits pour les ses toiles intensé- de Nick Hunt, que du coiffeur, se met à craindre
empêcher de s’envoler. ment expressives. traduit de l’anglais qu’en lui « massant lentement le
La palette de Nick par Alexandra cuir chevelu » la shampouineuse
EXTRAIT A boire et à chanter Hunt est tout Maillard, Hoëbeke, n’arrive peu à peu à « palper ses
Sous l’Antiquité grecque, aussi colorée : « Le « Etonnants pensées » sous ses doigts. p
« Au bout d’un large canal se dressait un Föhnhafen, un “havre du foehn”, les austromanciens prédisaient versant monta- voyageurs », 270 p., florence noiville
spécialement conçu à cette fin, qui abritait une flotte de bateaux tremblo- l’avenir par l’observation supers- gneux est brun 20 €, numérique 15 €. a Ce que l’on ne peut confier
tants. Un assortiment d’oiseaux d’eau y prenait également asile, leurs têtes titieuse des vents. Nick Hunt, lui, tourbe, jaune lichen, a sa coiffeuse.
camouflées sous leurs ailes et leurs plumes comme coiffées en arrière. Les dit beaucoup du passé et du pré- gris meulière, parcouru par le sif- Histoires slovènes
vagues, qui claquaient avec une insistance brutale, baignaient d’écume le sent de l’Europe, au fil des pages. flement des joncs dans des marais délicieusement
côté du refuge. Le foehn conférait une ambiance de vacances : des familles Car son superbe récit de voyages asséchés. Le soleil de la fin d’après- ordinaires
couraient loin des gouttes en hurlant ou s’avançaient avec détermination aux quatre vents chronique, che- midi est féroce, et les ombres des (Cesar ne mores
vers elles, reculant les landaus de leurs bébés afin de les protéger du plus gros min faisant, les rencontres qu’il a nuages se pourchassent à travers povedati frizerki),
de l’attaque. Des bikers en blouson de cuir relâchèrent leurs longs cheveux et faites dans les cafés ou au détour de vastes pans de lande, plon- d’Agata Tomazic,
les laissèrent flotter dans le vent avant de se faire tremper par une mons- d’un sentier. Tel Tomas, un vieux geant la terre dans l’obscurité traduit du slovène
trueuse vague, qui provoqua la retraite générale (…). » Croate qui le convie à boire et avant de rejaillir en pleine lu- par Stephane
à chanter avec des nostalgiques mière. » C’est une prose qui oxy- Baldeck,
où vont les vents sauvages, page 184 de l’ex-Yougoslavie, ou ce berger gène et vivifie. p Belleville, 216 p., 18 €.

Un roman des romans qui restent à écrire


Pour ses livres, Maurice Swift pille d’autres écrivains. Mais cela suffit-il ? John Boyne se révèle bien plus audacieux que son personnage

songe l’ambitieux. Voilà la matière d’un somme des récits lilliputiens, brèves personnelle et cohérente. Au contraire, mystères et des secrets à foison, une
premier roman. Et Maurice de faire anecdotes, choses vues et embryons de John Boyne paraît jubiler au moment de plume vive qui excelle aussi bien à instal-
déjà les yeux doux à un autre, ayant roman que le romancier irlandais poser sa propre marque sur chacune des ler le malaise qu’à le dissiper par un éclat
ses entrées dans le milieu littéraire amasse à travers ces pages ? D’autant que figures d’écrivain qu’il invente. Tel Erich de rire. Et puis, surtout, cette aptitude à
new-yorkais. Boyne multiplie avec une rare agilité les Ackerman, qui avoue n’avoir jamais écrit embarquer le lecteur, essoufflé mais cap-
zoé courtois narrateurs et les époques, donc les his- que sur la solitude. Justement, John tivé, jusqu’au point final. Lequel lecteur

M
Irrésistibles microfictions toires possibles. Un couple d’avant la Boyne y a précisément consacré une se sera surpris à dévorer ce roman avec
aurice Swift se rêve roman- Convaincante réécriture du type litté- chute du mur de Berlin qui jette chacun partie de son œuvre et notamment A une effrayante voracité – celle-là même
cier, il écrit d’ailleurs plutôt raire classique du « parasite », L’Auda- son alliance dans son verre vide, et se History of Loneliness (2014, non traduit). avec laquelle Maurice Swift engloutit les
très bien ; mais il « n’a pas cieux Monsieur Swift met donc en scène quitte pour toujours avec un baiser ; un Mais aussi Edith Camberley (une roman- « histoires des autres ». p
d’histoire ». Qu’à cela ne un plagiaire aussi antipathique qu’en- frère et une sœur nommés Mercure et cière dont Maurice partage la vie pen-
tienne. Le jeune homme est séduisant, voûtant. Maurice ne crée pas, il trompe, Jupiter ; un peintre qui, sous le IIIe Reich, dant quelques années), à qui Boyne prête l’audacieux monsieur swift
c’est un interlocuteur redoutable : il vole et tue, pour récupérer à chaque fois veut capturer le désir féminin : autant de son goût pour les ellipses narratives. Ces (A Lader to the Sky),
compensera les faiblesses de son imagi- de quoi faire un livre. Or – et quel gogue- prometteuses pistes romanesques que dernières sont légion dans L’Audacieux…, de John Boyne,
nation en puisant chez les autres. A nard pied de nez de John Boyne à ceux Maurice n’a pas (encore) extorquées. qui parcourt avec élan près de trois géné- traduit de l’anglais (Irlande)
commencer par Erich Ackerman, un vieil qui, comme Maurice, pensent que toutes Le bras de fer fictif entre l’auteur et son rations et fait fonctionner à plein régime par Sophie Aslanides,
écrivain esseulé qui lui offre son cœur. les bonnes histoires ont déjà été écrites –, personnage ne s’arrête pas là. Maurice, la machine à suspense. JC Lattès, 416 p., 22,90 €, numérique 16 €.
Utilisant l’affection que celui-ci lui porte, la tâche s’annonce infinie. Preuve en est, enfin romancier et ironiquement connu Signalons, du même auteur, par la même
excitant son désir aussi, Maurice lui la mosaïque d’irrésistibles microfictions pour sa capacité à se réinventer à chaque Malaise et éclat de rire traductrice, la parution en poche
arrache, lambeau par lambeau, un passé qui fait la trame de fond du roman. livre, échoue manifestement à consti- Car L’Audacieux Monsieur Swift a tout des Fureurs invisibles du cœur,
qu’Erich avait pris soin de taire. Enfin !, Comment venir à bout de la titanesque tuer ses larcins littéraires en une œuvre du page-turner : un rythme enlevé, des Livre de poche, 864 p., 9,90 €.
6 | Chroniques 0123
Vendredi 29 mai 2020

LE FEUILLETON
CAMILLE LAURENS par des riens, cette fraîcheur quasi aqua-
tique de la sensation, « l’exaltation de tou- DES POCHES
cher à la naissance du monde ». SOUS LES YEUX
En terrasse
Ce qui est unique dans un tel regard,
c’est que l’auteure s’y met tout entière MATHIAS ÉNARD
puis nous l’offre. Cafés de la mémoire
– oui, toujours des cafés où aiguiser sa
science du monde – (Seuil, 2008), quoi- VOUS EST-IL ARRIVÉ, CHERS LEC-
que plus autobiographique et sans doute TEURS, de retrouver l’objet de votre
plus mélancolique, témoignait déjà passion longtemps, bien longtemps
d’une certaine idée du bonheur lié au après que les feux de celle-ci s’étei-
refus du tragique, au plaisir du voyage et gnent, longtemps après que ce coucher
des rencontres, à une forme de légèreté de soleil, phare de vos étreintes en-
qui n’exclut pas la profondeur. Dans flammées, se meurt, et que l’hôtel
Café Vivre comme dans tous ses livres, même où vous ouvriez grand les yeux
Chantal Thomas mêle la réflexion de plaisir a été contraint à la faillite ou
brillante de l’essayiste au talent d’obser- à la rénovation ? T’est-il arrivé, mon
vatrice et de conteuse de la romancière. amie, ma semblable, ma sœur, de pleu-
Ce qu’elle écrit du peintre Hokusai (1760- rer de déception en te demandant :
1849), nous l’admirons chez elle – ce « dé- « Est-ce lui qui a changé ? Est-ce moi ? »
sir de savoir et de transmission » allié à Las, j’ai pris dans mes mains tremblan-
« un sens émouvant du détail quotidien, tes La Seule Histoire, de Julian Barnes,
de la touche éphémère ». En sa compa- heureux de retrouver cette Angleterre
gnie, on s’étonne ou on s’émerveille, on où les fauteuils club
apprend beaucoup et on ne s’amuse pas fleurent bon le gin et le
moins. Humour, érudition et engage- chien mouillé. Et là,
ment vont souvent de pair, par exemple ploutch. Vous me direz
lorsqu’elle raconte comment les femmes que cette onomatopée
est le degré zéro de la
critique littéraire et je
Chantal Thomas sait vous répondrai oui
mais ploutch, le bruit
mêler la réflexion d’une balle de tennis
brillante de l’essayiste s’écrasant dans une
au talent d’observatrice flaque. Dieu sait que
j’ai passionnément aimé Julian Barnes,
et de conteuse de la et maintenant, ploutch, ce soleil
romancière s’éteint. Est-ce lui ? Est-ce moi ? Pour-
quoi est-ce que je n’ai pas su m’atta-
cher à ces personnages, à Paul, à Susan
ont conquis à travers l’histoire la liberté – une femme qui approche la cinquan-
de se baigner en se débarrassant « des taine quand Paul, de trente ans son ca-
robes pour se noyer ! ». det, la rencontre. Mais pourquoi diable
ALINE BUREAU
La liberté, voilà bien le maître mot, ce- Barnes fait-il de Susan une femme-
lui qui définit le mieux à la fois l’œuvre et enfant, malgré son âge ? Pourquoi ne
PARCE QUE CES LIEUX DE PLAISIR SOCIA- de ses livres : Nice, où, fidèle à la passion l’écrivaine. Le lecteur la perçoit à chaque s’intéresse-t-il pas, vraiment, à la diffé-
BLE commencent à me manquer, et aussi de sa mère, elle aime nager, « prendre le page, ne serait-ce que dans la progres- rence ? A la passion, qui s’en moque ou
– et surtout – parce que j’aime les livres de large », Paris, où elle retrouve Heming- sion du texte « à sauts et gambades », s’en nourrit ? On dirait le romancier
Chantal Thomas, je m’embarque avec une way (1889-1961), rétif à « une existence dé- comme chez Montaigne. Ce ne sont ja- contraint par le milieu qu’il décrit. Et
joie confiante dans son nouvel ouvrage pourvue de toute chance de fête », New mais des coq-à-l’âne mais les effets d’un les plaquettes de médicaments et les
au titre étrange et beau : Café Vivre. C’est à York, bien sûr, à laquelle elle a consacré regard alerte et d’une pensée agile : une litres d’alcool qu’ingurgite Susan me
Kyoto que notre écrivaine voyageuse a vu récemment le superbe quoique inhabi- promenade sur les quais Richelieu, à Bor- paraissent artificiels, comme un em-
cette enseigne parmi des panneaux indé- tuellement nostalgique East Village Blues deaux, lui donne envie d’évoquer le duc plâtre de réalisme bourgeois sur la
chiffrables, et si le « Café Comme Ça », le (Seuil, 2019). éponyme ; ou bien, découvrant face aux jambe de bois d’une fiction manquée.
« VoirClair » ou le « Bon Bon Café », échos Car, si le passé a sa place dans ces chro- spectaculaires chutes d’Iguazu que ce Cher Julian Barnes, j’ai dévoré ce livre
de sa langue maternelle, ont pu la faire rê- niques, c’est très rarement sous forme de nom signifie « grandes eaux », nous voilà en pestant – il paraît que, des années
ver, elle a élu celui qui redonnait au verbe regret. Qu’il soit question du voyage de quittant tout soudain l’Argentine, direc- après le début d’une idylle, les ronfle-
« vivre » sa « force active », où « le fait Diderot en Russie (1773-1774), ou d’une tion le château de Versailles – occasion ments finissent par remplacer les
café vivre. de vivre devenait ou redevenait une image fantasmée de François Mauriac pour la voyageuse, un verre de caïpirinha chants d’amour.
chroniques aventure neuve – un premier pas ». (1885-1970) enfant, courant dans l’herbe à la main, de méditer sur la différence
en passant, Comme le savent déjà les nom- à Malagar, il s’agit toujours de conserver entre le classique et le baroque ! Sa DANS L’EXTRAORDINAIRE NOUVELLE
de Chantal Thomas, breux lecteurs de Chantal Thomas, au temps enfui son élan vital, de le ren- liberté de mouvement, de pensée n’a « HÔTEL CASANOVA », D’ANNIE ERNAUX,
Seuil, « Fiction avec elle l’aventure – « émotive, intel- dre présent. L’énergie captée par Chantal d’égale que sa confiance dans « l’inat- la narratrice retrouve « une lettre de P.
& Cie », 208 p., 17 €, lectuelle » – est au coin de la rue, et les Thomas, qu’elle fait sienne, « une certaine tendu de la joie ». Son mentor en la ma- dans un dossier de factures datant des
numérique 12 €. rues sont infinies – rues de la vie qualité de vibrations » propre à son style tière est évidemment son cher Casanova années 1980 ». Ce papier taché de
quotidienne, rues de la mémoire et donnent à chaque vignette une intensité (1725-1798), à qui elle revient toujours en sperme et parcheminé par le souvenir
de l’histoire, rues du monde entier, rues rare, calme en même temps, contenue grande intimité. Roland Barthes (1915- ramène la narratrice à l’hôtel Casa-
de la littérature. Les textes qui compo- mais pas bridée par la pure simplicité des 1980), moins solaire, ne la quitte pas non nova, hôtel de passe près de l’Opéra, à
sent ce recueil, pour lesquels l’auteure phrases. Comme dans les photographies plus, témoignant discrètement d’une Paris, où s’est déroulé l’essentiel de sa
invente le genre des Chroniques en pas- de Jacques Henri Lartigue (1894-1986), part plus inquiète d’elle-même. relation avec P. L’essentiel, c’est-à-dire
sant, son sous-titre, ont paru entre 2014 « le capteur de bonheur » qui ne fige ja- Traversant le temps, la vie et les villes le sexe, l’assouvisse-
et 2018 dans le journal Sud-Ouest. On y mais l’instant menacé d’oubli, les chroni- en passante, sensible à la fugacité des ment du désir. Pour-
retrouve donc naturellement Bordeaux ques sont attentives à ces « moments fu- instants comme à la mémoire qui les fait tant, préoccupée par
et l’air iodé d’Arcachon, où Chantal Tho- gitifs, voués à l’effacement », qui accrois- intensément revivre, Chantal Thomas l’état de sa mère at-
mas revient souvent après y avoir vécu sent la saveur de la vie, quand on fait une nous invite à la terrasse du Café Vivre et teinte de graves trou-
une partie de son enfance et en avoir hé- pause et qu’« on s’assoit sous un arbre, à nous apprend à chercher le bonheur du bles psychiques, plutôt
rité, dit-elle, « l’essentiel : son esprit de va- une terrasse (…) pour, simplement, regar- regard, puisqu’« il suffit, pour habiter le rebutée par l’aspect
cances ». Mais elle nous emmène aussi der autour de soi ». La lisant, on éprouve monde, de savoir rendre grâce à sa chan- physique de P., la narra-
dans ces villes devenues familières au fil très souvent cette plénitude apportée geante beauté ». p trice ne semblait pas
prête à se laisser aller
à la jouissance. C’est
pour Coccia, autant d’erreurs, d’il- formerait ainsi qu’un seul et uni- peut-être l’état même
FIGURES LIBRES lusions et de faux-semblants. que « moi », indéfiniment méta- de sa mère et un certain rapport au
A ses yeux, la vie ne fait que se morphosé en myriades de décli- corps qui la poussent vers cette intros-
ROGER-POL transformer. Notre naissance est naisons dissemblables. pection par le sexe : « Il me semble que
DROIT seulement une inflexion, dans un Voilà qui semble astucieux, j’avais besoin de jouir pour supporter
carnaval qui a des millions d’an- peut-être trop. Pas spéciste, cer- l’image de son corps rétréci (…). Qu’il me
nées. Notre identité génétique est tes, mais sans doute spécieux. Car fallait aller le plus loin possible dans

Tous chenilles, faite de bric et de broc, des pro-


cessus de rajeunissement et de
dégénérescence luttent en per-
le philosophe, comme emporté
par son élan, oublie plusieurs évi-
dences, qui résistent. Par exem-
l’épuisement du plaisir, dans une déré-
liction de sperme et de sueur pour effa-
cer – ou peut-être atteindre – sa dérélic-

tous papillons ? manence au cours de notre exis-


tence transitoire. La mort même,
qui met un terme à « notre » vie,
poursuit « la » vie, la prolonge,
ple : que le vivant et l’inerte sont
distincts, que chaque humain
possède une signature ADN, com-
binant les génomes de ses pa-
tion à elle. » L’expérience de l’abandon
de Dieu, de l’exil dans l’amour physi-
que, sa « perte d’âme », permet de re-
joindre le corps de la mère, abandonné,
LA CHENILLE RAMPE, LE PA- quable, à qui l’on doit notamment l’accompagne vers d’autres rents pour un résultat malgré lui, par un esprit en friche. Le lieu
PILLON VIREVOLTE. Elle se traîne La Vie sensible (Rivages, 2010) et métamorphoses. tout unique, que les espèces ne se contribue à ce parallèle douloureux :
à terre, lui se meut dans les airs. La Vie des plantes. Une métaphysi- Il n’y aurait donc qu’une seule transforment pas simplement les « Obscurément, la chambre du Casa-
Leurs apparences sont dissembla- que du mélange (Rivages, 2016), vie, entraînée sans fin dans un unes dans les autres et ne sont pas nova et la sienne à l’hôpital se rejoi-
bles, leurs milieux et leurs ges- soutient aujourd’hui que les tourbillon de transformations, équivalentes, même si des molé- gnaient. » Jamais Annie Ernaux ne met
tuelles aussi. Pourtant, au cœur métamorphoses constituent l’es- d’espèce en espèce, de masque en cules analogues les constituent… l’accent sur le sordide ou la tristesse de
PHOTOS PHILIPPE MATSAS, PIERRE MARQUÈS, BRUNO LEVY

de ces deux organismes, un seul sence même de la vie. Il tire masque, traversant un carnaval Et pourquoi la vie serait-elle né- ce printemps adultère qui se termine
être poursuit une même vie. Au métamorphoses, de cet axiome des consé- de multiplicités, d’échanges, de cessairement une, et non multi- – symbole ultime – au Père-Lachaise, à
milieu de son parcours s’est ac- d’Emanuele Coccia, quences surprenantes. mutations incessantes. Les bar- ple ? Et comment étendre la no- se caresser entre les tombes.
complie une profonde métamor- Rivages, Un grand avantage de sa rières entre espèces seraient fina- tion de « moi » à l’univers entier ? « Eternel » est l’impossible mot qui
phose, dont le cocon a été le ré- « Bibliothèque », démarche, fort audacieuse, lement imaginaires. Toutes les Bien sûr, pour s’aventurer dans se dessine dans l’esprit du lecteur
ceptacle protecteur. Cet exemple 240 p., 18 €, est de mettre radicalement réalités que nous croyons exclu- une réflexion originale il faut amoureux. p
simple permet d’entrer dans Mé- numérique 14 €. en cause la clôture de l’indi- sivement nôtres seraient inter- souvent pousser le bouchon un
tamorphoses, dernière médita- vidu et celle des espèces. spécifiques, composées d’em- peu loin. On ne saurait donc faire a La Seule Histoire (The Only Story),
tion du philosophe Emanuele Nous croyons être nés quelque prunts et d’hybridations. « Nous grief à Emanuele Coccia de son es- de Julian Barnes,
Coccia. part, à un moment précis, dans sommes tous un même monde et prit d’aventure. Mais le bouchon, traduit de l’anglais par Jean-Pierre Aoustin,
En fait, sa réflexion va bien au- une espèce animale à nulle autre une même substance », écrit cette fois, paraît hors de contrôle. Folio, 352 p., 8,50 €, numérique 16 €.
delà des aventures des lépidoptè- pareille. Nous imaginons être Emanuele Coccia. Tout – les orga- On ne sait plus vraiment s’il est a Hôtel Casanova et autres textes brefs,
res, si frappantes qu’elles soient. uniques, destinés à croître, à dé- nismes vivants, les éléments chenille, papillon, réflexion, sti- d’Annie Ernaux,
Ce penseur atypique et remar- cliner, finalement à mourir. Voilà, inertes, la Terre, le cosmos… – ne mulation ou démesure. p Folio, 96 p., 2 €, numérique 2 €.
0123
Vendredi 29 mai 2020
Critiques | Essais | 7
Dans un essai incisif, l’universitaire dénonce les équivoques de la stratégie Crise créatrice ?
appliquée sur les campus américains. Et les stéréotypes qui la sous-tendent Traumatisme, rupture amoureuse,
conversion spirituelle… : il existe

Lutte contre les violences sexuelles :


un mythe de la « crise féconde », du
bouleversement radical devenu
source de renouveau. Au-delà de ce
discours d’époque, Evelyne Gross-
man montre que le lien unissant

les doutes de Laura Kipnis


crise et création, artistique et plus
largement psychique, doit être
débarrassé de ses oripeaux roman-
tiques. Avec Joë Bousquet, Antonin
Artaud ou Samuel Beckett, c’est
l’envers de notre conception héroï-
que de l’identité et de la création
qu’elle explore, faisant place à tout
ce qui rate (« Ce que vous avez pris
pour mes œuvres n’était que les
déchets de moi-même », avertissait
Artaud). L’« écriture automatique »
des poètes surréalistes n’annonçait
florent georgesco pas la création pour tous, démo-

E
cratisée, mais au contraire l’exis-
t maintenant, que tence au plus profond du sujet de
fait-on ? Les violences forces le dépassant ou le niant.
sexuelles contre les fem- Deleuze ou Foucault ont tous deux
mes sont un phénomène vu dans la crise l’occasion de pen-
dont l’étendue et la gravité sont ser autrement qu’ils ne le faisaient
désormais hors de doute. Mais auparavant : mais force est, pour
nul ne sait au juste comment en cela, d’affronter l’impersonnel en
venir à bout ; du moins faut-il aller soi – non l’anonymat ou le collec-
voir de plus près. C’est ce que fait tif, mais une autre forme de sub-
l’universitaire Laura Kipnis, dans jectivité, qui ne se réduise pas au
Le Sexe polémique, paru aux Etats- désir d’intimité ou d’autonomie
Unis en 2017, peu avant le déclen- que notre époque
chement de #metoo, où elle ob- s’efforce d’assurer
serve les pratiques de prévention à tout prix. p
et de dénonciation en cours sur jean-louis
un terrain qui est à la fois un cata- jeannelle
lyseur de cette violence et un épi- a La Créativité
centre mondial de la réflexion à de la crise,
son sujet : les campus américains. d’Evelyne Grossman,
Le bilan, il faut bien le dire, est Minuit, « Paradoxe »,
accablant. En 2011, le ministère 126 p., 15 €,
américain de l’éducation élar- numérique 11 €.
gissait la portée du fameux « ti-
tre IX » (un amendement voté
en 1972 pour lutter contre les dis- Laura Kipnis, en 2007. WRITER PICTURES/LEEMAGE
criminations) en y incluant les at-
teintes sexuelles, considérées de Sans compromis
manière très large. Toute univer-
sité prise en défaut dans l’appli- dossier d’un philosophe, Peter Lu- lourdes, acquittement final, non liaison avec Peter Ludlow, celle-ci, Le collectif Piment, à l’origine du
cation de ces nouvelles règles, dlow, aujourd’hui privé d’ensei- sans invitation ferme à se tenir aux yeux des « enquêteurs titre Dérangeur, est composé de « qua-
parfois mal définies, pourrait être gnement et de publication, bien à carreau : l’universitaire, prise IX », ne peut qu’être sous emprise, tre passionnés de cultures noires
privée de financement fédéral que des accusations d’abus lan- dans le tourbillon même qu’elle quand bien même deux mille aux opinions tranchées », qui ani-
– lequel peut se révéler vital même cées contre lui n’aient pas été re- avait tenté de décrire, ne pouvait messages échangés entre les ment une émission bimensuelle
pour des établissements privés. tenues – mais il avait passé une en rester là. Le Sexe polémique a amants, consultés par Kipnis, sur Radio Nova. La quarantaine
soirée à boire avec une étudiante, été sa manière d’enfoncer le clou, prouvent le contraire. Les enquê- d’entrées de ce Petit lexique en voie
Jusqu’à l’absurde et eu une liaison avec une autre. Il contre toute prudence. Il échappe teurs reconduisent en de décolonisation suffit à remettre
Résultat : une multiplication est vrai que, pendant ce temps, les pourtant largement à l’agitation somme « la “vraie” fé- le sexe polémique. les pendules à l’heure, qu’elles
des programmes de prévention, faits de violence sexuelle demeu- dont il est né. Sans doute Kipnis a- minité du XIXe siècle, qui quand la paranoïa soient arrêtées ou souffrent d’un
et surtout des enquêtes sur toute rent « endémiques » sur les cam- t-elle ici une revanche à prendre. conférait aux femmes s’empare des léger retard. Il permet ainsi de
situation pouvant de près ou de pus. Peut-être faut-il accepter cer- Mais elle la prend avec des armes une supériorité morale campus américains rappeler l’intérêt militant de l’em-
loin se rattacher au titre IX. Des tains dommages collatéraux. qui l’entraînent ailleurs, un en les exemptant de pa- (Unwanted Advances. ploi du mot « race » ou l’absurdité
faits graves ont-ils été relevés Sauf que, précisément, ils demeu- ailleurs fécond, où ce livre vif et reilles corruptions et Sexual Paranoia de la notion de « diversité ». D’Aya
et traités ? Oui, bien sûr. Mais rent endémiques : on peut com- rigoureux, très documenté, ac- tentations », là où, selon Comes to Campus), Nakamura au Black Love en pas-
d’autres aussi, jusqu’à l’absurde. mencer à se demander si l’on ne quiert une portée universelle. l’universitaire, il est ur- de Laura Kipnis, sant par l’ONPPRD – « L’on-ne-peut-
Une professeure accusée par un s’y prend pas d’une manière un gent de développer « la traduit de l’anglais plus-rien-dire est une espèce origi-
étudiant d’avoir dansé lascive- peu maladroite. Une sexualité entre égaux capacité d’agir des fem- (Etats-Unis) par naire de France métropolitaine,
ment, un spécialiste de poésie Il est vrai aussi que Laura Kipnis, Laura Kipnis dénonce des déri- mes », que les codes de Gabriel Laverdière, habitant en zone urbaine et fré-
ayant lu un poème érotique peu- professeure de cinéma à l’uni- ves, mais qui dérive manque son conduite universitaires Liber, 304 p., 22 €. quentant les milieux culturels les
vent faire l’objet d’une enquête. versité Northwestern (Illinois), but, et c’est le but qui l’intéresse : qu’elle étudie ne ces- plus prestigieux » –, les auteurs pro-
Le nombre d’administrateurs auteure de plusieurs essais mor- une sexualité réellement libérée, sent d’abaisser. mènent leur érudition entre les
chargés de ces questions ne cesse dants – dont Contre l’amour (La entre égaux. Or, démontre-t-elle, Il ne l’est pas moins, certes, de écrits de Toni Morrison, bell hooks
de croître. Et dans des universités Table ronde, 2004) –, éditorialiste les mêmes stéréotypes inégalitai- changer le comportement des et Aimé Césaire. Sans
souvent très onéreuses, ils doi- pour Slate, le New York Times ou le res ont cours, par exemple, dans hommes. Mais peut-être, conclut oublier de rappeler
vent montrer aux étudiants qu’ils Guardian, a l’art de ruer dans les les fêtes étudiantes, où le viol est Laura Kipnis, serait-il plus efficace le célèbre « Le nègre,
prennent soin d’eux. brancards. Si bien que cette fémi- fréquent, et dans les enquêtes des d’agir sans attendre qu’ils « élèvent il t’emmerde » de ce
Beaucoup de vies sont brisées niste déterminée a elle-même fini universités. Ici et là, « le genre enfin leur conscience à un stade su- dernier. p
au nom de cette démonstration par être inquiétée, en 2015, pour sexuel forme un système : l’agres- périeur » : « Qu’arriverait-il si nous sophie benard
de bienveillance, beaucoup de avoir écrit un article où elle com- sion masculine et la passivité cessions de nous lamenter de la a Le Dérangeur.
professeurs renvoyés, au terme mençait à faire part de ses doutes. féminine sont toutes deux des méchanceté des hommes, et que Petit lexique en voie
d’enquêtes non judiciaires me- Manifestations d’étudiants, re- pathologies sociales qui, à divers nous enseignions plutôt aux étu- de décolonisation,
nées confidentiellement par gards de travers, enquête admi- degrés, ont été normalisées ». diantes comment dire : “Dégage ta du collectif Piment, Hors
l’université. Kipnis étudie ainsi le nistrative, menace de sanctions Quand une étudiante a une main de mon genou, connard” ? » p d’atteinte, 144 p., 16 €.

Guerre d’Espagne : un journaliste lucide sous la mitraille


Les reportages du Polonais Ksawery Pruszynski, écrits en 1936-1937, associent sens de l’observation et sens de l’histoire. Remarquable

premier plan, rendu fameux en Pologne n’est pas une mise à l’abri physique, au situations concrètes qu’il rencontre aux montée aux extrêmes : « Derrière les vi-
par des enquêtes dans la ville libre de contraire : le quotidien de son récit est conditions politiques et sociales qui for- sions macabres d’Espagne m’apparaît
Dantzig et en Palestine, ne partage pas émaillé de bombardements, de risques ment l’arrière-plan de la guerre, et l’expli- toujours l’ombre blême de la Pologne. »
les élans nationalistes ou révolution- pris sous la mitraille pour approcher la- quent. Des pages prenantes sont ainsi Cette présence du long passé polonais
naires, même si ses sympathies vont de ligne de front, quand même les chauf- consacrées à la question agraire et aux la- en filigrane du livre, de ses poètes et de
andré loez façon évidente au camp républicain, au feurs mis à disposition de la presse par tifundia, ces grandes propriétés plaçant ses patriotes prompts à se révolter, appa-

F
sein duquel il enquête, à Barcelone, Ma- les autorités s’arrêtent prudemment à le prolétariat rural dans une misère struc- raît comme l’aspect le plus singulier d’un
aire comprendre la guerre d’Es- drid, en Andalousie et au Pays basque. mi-chemin. Il s’agit plutôt d’un remar- turelle, comme aux enjeux régionaux et texte puissant, qui associe le sens de
pagne (1936-1939) sans l’embel- Méticuleusement, il observe, note, quable recul critique, qui lui permet de identitaires si prégnants en Catalogne ou l’observation et le sens de l’histoire, et
lir : telle était la mission que le analyse les soubresauts de la société es- constater, non sans abattement, que la à Bilbao. Sans échapper entièrement aux constitue un document de premier plan
grand reporter polonais Ksawery pagnole, ainsi que les actions des gran- révolution espagnole est plus féconde en clichés, d’autant qu’il ne maîtrise pas la sur la période ainsi que sur le métier de
Pruszynski (1907-1950) s’était assignée, des puissances qui utilisent la guerre suspects fusillés qu’en avancées sociales, langue espagnole, son livre offre des clés journaliste en temps de guerre. p
et qu’une opportune traduction de son comme une répétition générale d’un ou que ses soldats peuvent se livrer sans de lecture éclairantes sur l’événement.
travail par Brigitte Gautier permet de sai- vaste affrontement entre fascisme et vergogne au pillage des demeures aban- L’intérêt de cette série de reportages espagne rouge.
sir. A la différence des œuvres les plus fa- communisme : « La lutte fratricide des Es- données. est, enfin, redoublé par les parallèles que scènes de la guerre civile 1936-1937
meuses sur le conflit, celles de Malraux, pagnols est sortie du cadre de la seule na- trace l’auteur entre le sort de l’Espagne et (W Czerwonej Hiszpanii),
Bernanos ou Orwell, son auteur ne vibre tion et est devenue la lutte fratricide de Pages prenantes celui de son propre pays, deux terres ca- de Ksawery Pruszynski,
pas lui-même de passion ou d’amer- tous les peuples européens. (…) La faucille Esprit agile, curieux, Pruszynski n’en tholiques aux confins de l’Europe, ayant traduit du polonais et édité
tume devant le déchirement espagnol. et le svastika se sont enfin imbriqués dans reste pas à ces constats : il associe l’intelli- raté le tournant de la modernisation éco- par Brigitte Gautier,
Présent dans le pays entre septem- la guerre dont ils rêvaient. » gence du portrait et la recherche causale, nomique, deux sociétés rendues friables Buchet-Chastel, 490 p., 27 €,
bre 1936 et mars 1937, ce journaliste de La distance qu’il prend avec le conflit et fait en permanence l’effort de relier les par l’instabilité politique propice à la numérique 17 €.
8 | Rencontre 0123
Vendredi 29 mai 2020

François Sureau

«Ma France
est traversée
par l’étranger»
L’écrivain, avocat aux conseils, est fervent catholique
et admire l’armée – mais il partage nombre de valeurs
avec la gauche. Ses contradictions miroitent dans
« L’Or du temps », où il explore la Seine en érudit

Parcours

I
franck johannès

l est là, dans les jardins de Galli-


mard, le sourcil charbonneux, la 1957 François Sureau naît à Paris.
pipe au bec, sanglé dans une veste
épaisse, une écharpe nouée à la 1979 ENA.
parisienne en dépit de la chaleur,
comme ces soldats du désert qui 1981 Il est maître de requête
en ont vu d’autres. La pipe de François au Conseil d’Etat.
Sureau finira par être aussi fameuse que
celle de Magritte. Gamin, il voulait deve- 1991 L’Infortune (Gallimard),
nir écrivain, et est bientôt tombé sur une Grand Prix du roman de l’Académie
photo de Rimbaud avec une pipe en française.
terre. Il a couru s’en acheter une. « Je
n’avais rien vécu, je n’avais rien connu, 2013 Le Chemin des morts (Gallimard).
rien à dire qui vaille, sourit le vieux jeune
homme. Je voulais la panoplie de l’écri- 2014 Il est avocat aux conseils.
vain, et dans cette panoplie, il y avait la François Sureau, à Paris, le 25 mai 2020. SAMUEL KIRSZENBAUM POUR « LE MONDE »
pipe. » C’était pour lui une manière d’en-
trer dans le film, comme dans La Rose
pourpre du Caire, de Woody Allen (1985).
Il y est, désormais, avec L’Or du temps, maître quelqu’un qui a échoué sur la tous : qu’est-ce qu’on aurait fait pendant l’honorable institution et donné lieu à
son nouveau livre, où tous les hommes Terre, qui n’a pas voulu exercer le pouvoir, la guerre ? L’armée, surtout en opération, un livre enthousiaste, Pour la liberté (Tal-
qu’il cite fument la pipe. Apollinaire, qui s’est trouvé environné de filles per- offre une réponse simple, souvent dou- landier, 2017) ; il ferraille aussi pour les EXTRAIT
Breton, Simenon, Brunhoff (le père de dues, de soldats paumés, de percepteurs, loureuse, mais elle existe. On sait qu’un réfugiés dans l’Association Pierre Claver,
Babar), Sherlock Holmes, Sartre. « C’est et qui a choisi pour lui succéder un imbé- homme est compatissant, prêt à se fondée par son épouse, et a une passion « Chez Simenon, il n’y a que
aussi un instrument de réglage, par rap- cile qui ne brillait pas par le courage, sacrifier pour ses camarades, courageux, inaltérable pour la figure de l’étranger. des victimes, y compris les
port au monde. Ça m’aide à le tenir à dis- saint Pierre. Il n’y a rien au monde de plus intelligent, bon en topographie. On sait ce « J’ai toujours aimé la France comme un criminels. Le monde les
tance, pour conserver mon équilibre. » encourageant. » Il enrage chaque fois qu’il est. A l’armée, l’énorme imposture du étranger peut l’aimer, comme quelqu’un écrase tous, les broyant dans
L’équilibre est toujours un peu instable. qu’il voit l’Eglise basculer du côté de monde social disparaît. » qui aurait décidé d’y vivre mais n’y serait des structures mauvaises,
Profondément croyant, il va à la messe l’ordre social et « de ceux dont le Christ La Légion étrangère en est pour lui pas né, dit rêveusement l’écrivain. Avec qui ne sont pas réformables
chaque dimanche, vénère Charles de était venu nous délivrer : “Si tu as raté ta l’archétype. « Les gens y viennent parce ce mélange de choses qu’on admire et de et qui leur ont faussé l’esprit
vie, eh bien, c’est peut-être que là que leur vie était invivable ailleurs, ils de- choses qui vous révoltent absolument. et le cœur. On le voit à ce
Les athées ont, pour l’auteur, estL’autre le chemin” ».
solide pilier de François
viennent légionnaires comme on de-
mande le statut de réfugié. La Légion est
C’est pour ça qu’il y a une prééminence,
dans L’Or du temps, de gens qui sont nés
détail que tous, du clochard
au bourgeois, habitent en
« une supériorité énorme Sureau, c’est l’armée, à laquelle il une terre d’asile. » Colonel de réserve, il à l’étranger. Ma France est une France termites des bâtiments trop
sur la plupart des croyants : revient sans cesse dans L’Or du lui a donné cent jours par an pendant traversée par l’étranger. C’est peu dire que grands pour eux, qu’il
ils ne prétendent pas parler temps. Dans le restaurant de son
épouse, près de la place de la Répu-
plus de seize ans, et parle bien de « la ma-
nière assez humble qu’ont les soldats
c’est une France ouverte, qui m’est parti-
culière, et dans laquelle énormément de
s’agisse des maisons de
Samois, du château de Saint-
à la place de Dieu » blique, une affiche de la Légion d’exécuter les tâches que le politique a dé- choses apparemment contradictoires se Fiacre ou même d’un pont
étrangère voisine avec la « une » cidées en se foutant radicalement d’eux. Il mélangent pour former ce qui est pour sous la Seine. Simenon a dû
de Libération pour la mort de y a une grandeur terrible du soldat à ac- moi un pays absolument magique. » faire cette expérience (…). Lui
Foucauld (1858-1916) et appelle simple- Sartre. Le service militaire, à Sedan, a été cepter ça, et je suis révolté par la légèreté Apollinaire, né Kostrowitzky, en Polo- aussi a dû souffrir de ces
ment Loyola « Ignace » – il leur a consacré pour lui une révélation : « La révélation avec laquelle des gens qui n’entendront gne, dans l’Empire russe, d’une mère vêtements trop grands. Il en
deux livres émouvants. Dans L’Or du de ce que Pascal montre très bien, la dis- jamais siffler une balle les envoient se lituanienne et d’un père peut-être ita- est resté cet homme nu, qui
temps, François Sureau n’a pourtant pas tinction entre les grandeurs naturelles et faire trouer la peau ». lien, est chez Sureau une figure centrale, est aussi celui des Pères du
de mots assez durs pour les évêques, ces les grandeurs d’établissement. J’ai réalisé Le sabre et le goupillon, c’est assez pour et il se sent souvent son contemporain. désert, l’espoir d’un salut,
« vichystes à crosse », parce que, « en que des gens qui n’avaient bénéficié ni de faire glisser l’écrivain vers la droite, voire « J’ai hiverné dans mon passé, récite jamais évoqué, promis à nos
France, l’évêque moyen ressemble à un mon environnement familial ni de mon la droite de la droite. Il s’y refuse et, Sureau, revienne le soleil de Pâques… » (La destinées d’insectes, dont les
curé monté en grade, bouche de la loi et de niveau de fortune étaient meilleurs que avocat, bataille sans faiblesse pour les Chanson du Mal-aimé). Surréaliste, trajets se perdent dans le
la doctrine, inquiet de Rome et bizarre- moi. Par le cœur, par l’intelligence. Et par libertés fondamentales avec un sens cer- blessé au front en 1916, puis mort de la noir de la mort, une œuvre
ment accoutré, une sorte de préfet cléri- la course à pied. » tain des formules assassines, bien qu’il grippe, Apollinaire explique à lui seul la immense et la présence à
cal ». Il a dévoré Lawrence d’Arabie, et la Plus profondément, l’armée répond ait été l’avocat de François Fillon et parle passion de l’écrivain pour la première nos côtés du commissaire
foi est assurément l’un de ses piliers. « Je pour lui à la question essentielle : que encore à l’oreille d’Emmanuel Macron. guerre mondiale. Il y a une autre raison, Maigret. »
suis extrêmement attaché à la religion vaut un homme ? « Au fond, on ne le sait Trois de ses plaidoiries au Conseil consti- plus intime. Dans son livre, François
catholique, dit-il. Elle nous donne comme jamais, assure Sureau. On se demande tutionnel ont secoué la poussière de Sureau évoque souvent la silhouette du l’or du temps, page 127
professeur M. – pour avouer, page 574,
que c’était son grand-père, Maurice. Il ne

En suivant les courbes de la Seine


l’a pas connu. « C’était un type absolu-
ment étonnant, professeur de médecine, qui est vraiment pour moi le symbole de
l’un des inventeurs de la transfusion san- la génération de 14. »
C’ÉTAIT ÉCRIT SUR LE FAIRE- auteurs qu’il a aimés. « Mon exis- portraits piquants, plaisants ou guine, et qui a été l’un des officiers subal- Sureau a le sentiment d’être aujour-
PART DE DÉCÈS D’ANDRÉ tence, c’est ça, quelqu’un dont la vie assassins. L’érudition, chez Fran- ternes les plus décorés de 14-18. » d’hui à l’aise dans ses mille contra-
BRETON, c’est aussi gravé sur sa est dans cet entre-deux en perma- çois Sureau, c’est quand Wikipédia En 1940, le professeur a voulu s’enga- dictions. Admirer à la fois, par exemple,
tombe : « Je cherche l’or du nence, indique l’auteur. Proust a ne connaît pas. ger. Mais il avait été gazé à Ypres et Charles de Foucauld et les surréalistes,
temps. » François Sureau a trouvé dit quelque part que chacun doit Mais il suffit de se laisser bercer, n’était plus très bon pour le service. Il a « de redoutables athées ». Mais les athées
le sien, en descendant la Seine de faire sa recherche du temps perdu. » et de découvrir, au hasard des alors rallié un réseau de la Résistance et ont pour lui « une supériorité énorme sur
sa source au Havre, au fil du La sienne, et la France qu’il a rives du fleuve, que Nostradamus sortait à Paris « toutes les nuits pendant la plupart des croyants : ils ne prétendent
fleuve et du temps. Avec en po- aimée, suit les courbes de la Seine, a écrit un monumental Traité des quatre ans, avec un interne, pour accou- pas parler à la place de Dieu ». Ou encore
che le petit ouvrage d’un peintre, à travers maints personnages, confitures en 1555. Sureau rêverait cher et mettre à l’abri les juives étrangè- vénérer Apollinaire, parfois mystique,
Agram Bagramko, son double pour la plupart parfaitement in- que L’Or du temps soit son grand res », dit son petit-fils. Le professeur M. parfois pornographe, « un anarchiste qui
bienveillant, ami des surréalis- connus, du haut Moyen Age œuvre. « Mais Rousseau croyait n’en a jamais parlé. Le père de François défendait Clemenceau et le cubisme », et
tes, à l’origine obscure et à l’exis- jusqu’aux demi-mondaines du qu’il resterait pour son opéra Le Sureau, médecin lui aussi, l’a découvert l’a aidé à se réconcilier avec lui-même. Il
tence douteuse, en dépit des in- XIXe siècle. Quand Sureau parle du Devin du village. C’est dire si on lors d’un congrès en Israël, lorsqu’une y a chez Arthur Koestler une formule sur
dices dont est malicieusement duc de Richelieu, ce n’est pas le gagne à se montrer prudent. » p f. j. vingtaine de personnes sont venues lui laquelle François Sureau revient à plu-
parsemé le livre. premier ministre de Louis XIII, demander s’il était le fils de Maurice. sieurs reprises dans L’Or du temps, « le
Ce premier et robuste tome c’est celui de Louis XVIII. Il avoue l’or du temps, « C’était à la fois un homme de la droite sentiment océanique du monde ». « Parce
(qui en annonce un autre) est un que le livre est « un peu digressif », de François Sureau, traditionnelle et un ami de Robert Des- qu’il y a de tout, dans l’océan. Et ce
incessant mouvement entre la c’est peu dire : de sa culture, il a Gallimard, 848 p., 27,50 €, nos, résume François Sureau. C’est cette mélange est une chose que j’ai fini par
vie de Sureau et celles des puisé mille anecdotes, mille numérique 20 €. figure, à la fois héroïque et mystérieuse, accepter de moi. » p