Vous êtes sur la page 1sur 4

En respect des consignes gouvernementales ou locales, le port du masque devient obligatoire dans nos magasins, en savoir plus

Cours de bricolage - Comment réaliser une semelle


filante ?

 Niveau Confirmé

Les semelles filantes font partie des fondations dites « superficielles », selon la définition
des DTU 13.11 et 13.12. Destinées à recevoir les murs porteurs, en parpaings ou blocs à
bancher, elles se réalisent en béton armé dans une tranchée continue sur tout le périmètre
de la construction.

1 Établissez la fouille

Délimitez l’emplacement

• Pour un mur de clôture, par exemple, délimitez simplement la tranchée de


fondation (1) par deux cordeaux parallèles tendus sur des piquets, des fers à
béton ou des chaises d’implantation.

• Positionnez les cordeaux une quinzaine de centimètres au-dessus du sol,


en les croisant dans les angles.

Bon à savoir : Pour la construction d’un bâtiment, on commence par


matérialiser le périmètre correspondant à l’emprise au sol (2) d’après les
indications du plan de masse.

Effectuez le creusement

• La semelle de fondation doit avoir au moins 40 cm de largeur. Pour supporter des murs de soubassement, comptez 2,5 à 3 fois l’épaisseur de la maçonnerie :
soit 50 à 60 cm pour des parpaings de 20 cm.
• Sa hauteur est proportionnelle à sa largeur, sans jamais être inférieure à 20 cm. Elle équivaut en moyenne à 1,5 fois l’épaisseur du mur.
• La profondeur totale de la fouille doit assurer la mise hors gel des fondations. Celle-ci dépend de la nature du terrain, de la zone climatique et de l’altitude : de
50 à 90 cm jusqu’à 150 m d’altitude, plus 5 cm au-delà par tranches de 200 m.

• Une petite tranchée peut se creuser à la pelle et à la pioche. Pour une excavation plus importante, des moyens mécaniques sont nécessaires : trancheuse de
sol ou pelleteuse de location.

Bon à savoir : Pour toute tranchée supérieure à 120 cm de profondeur, les bords doivent être talutés (évasés à 45°).

• Dans le cas des fondations d’une maison, le terrain est d’abord décaissé en
débordant de l’emprise au sol pour faciliter le déplacement des engins de
chantier.

• On creuse ensuite les rigoles (1) destinées à recevoir les semelles filante
de la structure porteuse : murs périphériques et de refend.

• D’une manière générale, les rigoles sont délimitées par des chaises
d’implantation. On y plante deux clous centrés et espacés selon l’épaisseur
des murs (2) et deux autres qui indiquent la largeur de la semelle (3).

Bon à savoir : Il est utile de sceller les montants des chaises pour éviter qu’ils
bougent lors de l’excavation.

2 Réalisez la semelle

Égalisez le fond de fouille

• La semelle de fondation étant hors gel, son niveau supérieur arrive très en
dessous du niveau du terrain.

• Nivelez et damez le fond de la tranchée. Puis, afin d’obtenir une surface


plane et éviter tout risque de pollution par la terre, réalisez un béton de
propreté.

• Dosez le mélange à 150 kg/m3 et versez-le sur 4 cm d’épaisseur au


minimum (maxi. 10 cm).

• Sur terrain instable, le béton de propreté peut être remplacé par une
couche compactée de gravillons et de sable. Cette forme drainante s’établit sur
un géotextile dont la fonction est d’empêcher la repousse de l’herbe et la
pénétration des racines.
Bon à savoir : Laissez sécher le béton de propreté 24 à 48 heures, selon les conditions climatiques.

Armez la tranchée

• L’importance de l’ouvrage à supporter détermine le choix de l’armature :


longrine symétrique à 6 filants (LG 47), semelle de type SL 35 associée à deux
fers à béton de Ø 8 ou 10 mm…

• Centrez le ferraillage (1) en le surélevant de 4 à 5 cm à l’aide de cales


spéciales en béton, de planelles, d’éclats de parpaing (2), etc.

• Dans les angles, il est indispensable d’assurer la continuité de la semelle


avec des aiguilles (3) convenablement ligaturées. En outre, il faut placer des
équerres en attente (4) pour les chaînages verticaux.

Bon à savoir : Si la nature du terrain ne permet de stabiliser les bords de la tranchée, il faut coffrer la semelle avant de ferrailler. Pensez alors à ajouter l’épaisseur
des planches, 27 mm au moins de chaque côté, à la largeur de la fouille. Et huilez-les afin de faciliter le décoffrage !

Coulez le béton

• La semelle filante se fait avec un béton plus riche, dosé à 350 kg/m3.
• Elle se coule d’un seul tenant en enrobant complètement l’armature.
• Il faut s’organiser pour effectuer le travail dans la journée.
• La surface est tirée à la règle, au fur et à mesure, en appui sur les planches
de coffrage. Il est possible aussi de mettre le béton à niveau à l’aide d’une pige
passée sous un cordeau ou le faisceau d’un niveau laser.

• En s’y prenant à plusieurs, le mélange peut se préparer à la bétonnière et


être versé à la brouette.

• Mais pour un chantier de grande envergure, il est plus sûr de se faire livrer
le béton par camion toupie. Le véhicule est équipé d’une gouttière qui déverse
le mélange directement dans la tranchée.
Bon à savoir : Si vous avez installé un coffrage, laissez sécher 2 ou 3 jours avant de le démonter.

Une question, un conseil ?


Appelez nos spécialistes
7j/7 de 8h à 19h