Vous êtes sur la page 1sur 60

LE RAPPORT

PUBLIC ANNUEL
2019
Les observations

Synthèses
g AVERTISSEMENT
Ces synthèses sont destinées à faciliter la lecture et l’utilisation
du rapport de la Cour des comptes.

Seul le rapport engage la Cour des comptes.

Les réponses des administrations, des organismes et des collectivités


concernés figurent à la suite de chacune des insertions.

L’ordre des synthèses correspond à celui du rapport.


Introduction

Rendu public pour la première fois en 1832, le rapport annuel de la Cour des
comptes constitue un moyen privilégié pour faire connaître les travaux de
la Cour et des chambres régionales et territoriales des comptes, ainsi que les
enseignements à en tirer. En 2019, il couvre un très large champ de l’action
publique pour en identifier les progrès et les réussites. Il souligne aussi les risques
à maîtriser, pour renforcer son efficacité et son efficience.

Le rapport public annuel 2019 comporte trois tomes :

l le tome I expose les observations et recommandations issues d’une sélection


de contrôles et d’enquêtes réalisés en 2018 par la Cour et les chambres
régionales et territoriales des comptes ;

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


l le tome II présente les suites données par les administrations, collectivités
et autres organismes contrôlés aux observations et recommandations
formulées les années précédentes par la Cour et les chambres régionales et
territoriales des comptes ;

l le tome III présente l’organisation et les missions des juridictions financières,


ainsi que leur activité en 2018.

Le rapport annuel de la Cour de discipline budgétaire et financière est annexé à


ces trois tomes.

Ce fascicule rassemble les synthèses des onze insertions figurant dans le tome I
« Les observations ». Elles sont regroupées par thème :

l chapitre I : les finances publiques (1) ;

l chapitre II : les politiques publiques (3) ;

l chapitre III : la gestion publique (3) ;

l chapitre IV : les territoires (4).

3
Sommaire
Les observations
Chapitre I - Les finances publiques
La situation d’ensemble des finances publiques
(à fin janvier 2019). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9

Chapitre II - Les politiques publiques


1. La lutte contre la fraude au travail détaché : un cadre
juridique renforcé, des lacunes dans les sanctions . . . . . . . . . . . . 15
2. La politique des lanceurs spatiaux : d’importants défis
à relever. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21
3. La politique de prévention des infections associées
aux soins : une nouvelle étape à franchir. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 25

Chapitre III - La gestion publique

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


1. L’action sociale de l’AGIRC-ARRCO : un dispositif à recentrer. . . . . . 31
2. La gestion des opérations funéraires : une réforme
à poursuivre . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 35
3. Le Mobilier national et les Manufactures nationales
des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie :
une institution à bout de souffle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 39

Chapitre IV - Les territoires


1. Les communes défavorisées d’Île-de-France : des difficultés
structurelles appelant des réformes d’ampleur. . . . . . . . . . . . . . . 45
2. La gestion des fonds européens structurels et d’investissement
(FESI) en Outre-mer : des résultats inégaux, une démarche
de performance à consolider. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 49
3. La nouvelle université de Lille : une fusion à parachever,
une stratégie académique et régionale à définir . . . . . . . . . . . . . . 53
4. Thermalisme et collectivités territoriales, un système fragile :
le cas occitan . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 57

5
Chapitre I

Les finances publiques

La situation d’ensemble des finances publiques


(à fin janvier 2019)
La situation d’ensemble
des finances publiques
(à fin janvier 2019)

En 2018, les déficits effectif de PIB (cf. tableau). Il ne se réduirait


et structurel demeureraient pas par rapport à 2017. L’évolution des
dépenses contribuerait à la réduction
élevés et la dette publique du déficit structurel à hauteur de
rapportée au PIB progresserait 0,2  point de PIB mais les mesures de
encore légèrement baisse des prélèvements obligatoires
accroîtraient le déficit d’un montant
Selon la dernière prévision du équivalent.
Gouvernement, après huit années
de baisse ininterrompue, le déficit La France resterait ainsi très éloignée
public s’établirait à 2,7 points de PIB de son objectif de moyen terme
en 2018, soit le même niveau qu’en (OMT) d’«  équilibre structurel  »,

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


2017 (cf.  graphique ci-dessous). Les correspondant à un déficit structurel
éléments disponibles au 22 janvier inférieur à 0,4 point de PIB, seuil
2019 laissent penser que cette fixé par la loi de programmation des
prévision devrait être atteinte. finances publiques de décembre 2014
comme par celle de janvier 2018. De
Le solde des administrations publiques plus, avec la stabilité prévue en 2018,
de 2000 à 2018 (en points de PIB) le solde structurel ne satisferait pas
aux règles européennes, même une
fois prises en compte les marges de
flexibilité qu’elles comportent.
20 0
20 1
20 2
20 3
20 4
20 5
20 6
20 7
20 8
20 9
20 0
20 1
20 2
20 3
20 4
20 5
20 6
20 7
18
0
0
0
0
0
0
0
0
0
0
1
1
1
1
1
1
1
1
20

0
-1
Décomposition du solde public en 2016,
-2 2017 et 2018
-3
-4
-5
-6
-7
-8

Source : Cour des comptes, à partir des données


de l’Insee jusqu’en 2017 et de la prévision du
Gouvernement pour 2018 Source : Cour des comptes à partir de la loi de
finance initiale pour 2019 et des informations
fournies par le ministère de l’économie et des
Selon le Gouvernement, le déficit finances.
structurel, c’est-à-dire le déficit hors Note  : les chiffres étant arrondis au dixième, il
impacts des facteurs exceptionnels et peut en résulter de légers écarts dans le résultat
de la conjoncture, serait de 2,3 points des opérations.
9
La situation d’ensemble des finances publiques
(à fin janvier 2019)

La dette publique rapportée au PIB 2018, prévoyait un déficit public de


a encore augmenté et atteindrait 2,8 points de PIB, en augmentation de
98,7 points de PIB. La dette publique de 0,2 point en raison notamment de la
la France reste ainsi sur une trajectoire transformation du crédit d’impôt pour
divergente de celles de l’Allemagne la compétitivité et l’emploi en baisse
et de la zone euro : la dette publique de cotisations, qui accroît le déficit de
allemande rapportée au PIB baisse manière temporaire et exceptionnelle.
continûment depuis 2012 et devrait
Cette prévision était affectée de
être revenue au seuil de 60  points de
quelques facteurs d’incertitude. Tout
PIB en 2018 ; celle du reste de la zone
d’abord, l’impact de la mise en œuvre
euro diminue depuis 2015 et serait
du prélèvement à la source sur le
passée en dessous de celle de la France
rendement de l’impôt sur le revenu
en 2018 (graphique ci-dessous). pourrait affecter de 2 Md€ à la hausse
Dette publique (en points de PIB) ou à la baisse le solde public1. Ensuite,
la croissance de l’investissement des
110
105 administrations publiques locales
100 pourrait être plus élevée que prévu
95
90 par le Gouvernement, compte tenu de
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

85
80
l’épargne abondante qu’elles devraient
75 dégager et de la proximité des
70
65
échéances électorales communales.
60
55
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 Les mesures de soutien au pouvoir
France Allemagne Zone euro
Zone euro hors France et Allemagne
d’achat des ménages, prises en toute fin
d’année 2018, ont conduit à dégrader
Source : Cour des comptes, à partir des données de 0,4 point de PIB la prévision de
de l’Insee et d’Eurostat jusqu’en 2017, de la déficit public, du Gouvernement,
prévision du Gouvernement et de la Commission désormais de 3,2  points de PIB en
européenne pour 2018 (base de données Ameco). 2019, et de manière équivalente,
celle de déficit structurel, qui serait
En 2019, un déficit effectif désormais au mieux stable.
supérieur à 3 points de PIB,
des prévisions de finances Ces prévisions sont en outre affectées
publiques particulièrement d’une fragilité particulière.
fragiles
En effet, seule une partie des mesures
Le projet de loi de finances (PLF) en faveur du pouvoir d’achat des
pour 2019, présenté en septembre ménages a été intégrée à la loi de

1
Cour des comptes, La situation et les perspectives des finances publiques. La Documentation
française, juin 2018, 181 p., disponible sur www.ccomptes.fr.
10
La situation d’ensemble des finances publiques
(à fin janvier 2019)

finances. Ainsi, la prévision de déficit il devra actualiser la trajectoire de


public de la loi de finances initiale (LFI) finances publiques présentée dans la
ne tient pas compte des mesures qui loi de programmation de janvier 2018.
ont été votées immédiatement après
la loi de finances, dans la loi portant
Une nette dégradation
mesures d’urgence économiques
du solde et de la dette publics
et sociales, alors que ces mesures
accroissent le déficit de 3,7 Md€. Le qui met en évidence la fragilité
respect de cette prévision suppose du redressement de nos finances
donc que les mesures contenues dans publiques
cette dernière loi soient compensées
Les perspectives de finances publiques
par les économies et les recettes
pour 2019 témoignent de la fragilité
supplémentaires que le Gouvernement
a annoncées, mais qui ne sont pas du redressement opéré à ce jour. Les
encore traduites en dispositions mesures d’urgence visant à répondre
législatives ou réglementaires. à la crise sociale ont ainsi suffi à porter
la prévision de déficit public au-dessus
De plus, le scénario macroéconomique du seuil de 3 points de PIB.
de la LFI, qui reste celui présenté en
septembre 2018 lors du dépôt du Elles conduisent le Gouvernement à

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


PLF, ne tient compte ni de l’impact ne prévoir aucun progrès depuis 2017
macroéconomique des mesures prises vers l’équilibre structurel, alors même
en fin d’année, ni, en sens inverse, que la moitié des pays de la zone euro
de la dégradation de la conjoncture y sont déjà revenus (cf. graphique
survenue depuis lors en Europe. Au ci-dessous).
total, si la prévision de croissance
française sur laquelle repose la LFI, à Prévisions successives de solde structurel
(en points de PIB)
savoir 1,7 %, n’est pas hors de portée,
elle présente un risque sérieux de ne
pas être atteinte. 0,0
2017 2018 2019 2020 2021 2022

Dans ces conditions, la Cour estime - 0,5

indispensable que le Gouvernement - 1,0

présente, dès que possible, des projets - 1,5

de lois financières rectificatives, pour - 2,0


l’État et la sécurité sociale, intégrant - 2,5
de manière exhaustive et sincère LPFP 2018-2022 de janvier 2018 Programme de stabilité (avril 2018)

l’ensemble des mesures annoncées ainsi PLF 2019 (septembre 2018) LFI 2019 (décembre 2018)

que les conséquences de l’évolution de


la situation macroéconomique. Au-delà, Source : Cour des comptes

11
La situation d’ensemble des finances publiques
(à fin janvier 2019)

Enfin, la nouvelle prévision de déficit Une réduction soutenue des déficits


public reporterait au-delà de 2019 les effectif et structurel est donc
perspectives de baisse du ratio de la impérative. Compte tenu du niveau
dette publique au PIB. élevé des prélèvements obligatoires,
un tel assainissement, a fortiori si
Ces constats ne font que confirmer on veut l’accompagner d’une baisse
que la France, du fait du caractère de prélèvements obligatoires, passe
incomplet de l’assainissement de ses nécessairement par une maîtrise
finances publiques, ne dispose que de accrue des dépenses publiques.
peu de marges budgétaires pour faire
face à un retournement conjoncturel
ou à une situation de crise.
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

12
Chapitre II

Les politiques publiques

1. La lutte contre la fraude au travail détaché : un cadre juridique


renforcé, des lacunes dans les sanctions

2. La politique des lanceurs spatiaux : d’importants défis à relever

3. La politique de prévention des infections associées aux soins :


une nouvelle étape à franchir
1 La lutte contre la fraude au travail
détaché : un cadre juridique
renforcé, des lacunes dans
les sanctions

L’enquête menée par la Cour conduit à sera applicable mi-2020 ; elle encadre
constater les progrès accomplis depuis la durée du détachement et élargit à
2014, mais aussi les importantes tous les niveaux de salaire l’obligation
marges d’amélioration qui subsistent. de verser une rémunération égale à
celle de la main d’œuvre employée
Le travail détaché localement.
est un régime particulier Un recours au travail détaché
d’emploi mal connu en termes en croissance mais mal mesuré

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


statistiques jusqu’à peu

Un régime d’emploi particulier La France se situait en 2016 au


2ème  rang des pays européens en
En vertu d’une directive européenne termes d’accueil de salariés détachés
de 1996, un travailleur détaché est un et au 4ème rang pour l’envoi de
salarié d’un employeur installé dans un salariés détachés à l’étranger. Elle
État membre1 qui, sous la direction de se caractérise par une stagnation
cet employeur, va exécuter son travail des salariés détachés à l’étranger
dans un autre État membre pendant depuis 2010. Comme le reconnaît la
une durée limitée. Cet employeur Commission européenne, ces données
doit respecter un «  noyau dur  » de ne sont pas exhaustives.
droits du pays dans lequel le salarié
est envoyé, en particulier lui verser L’administration française ne dispose
une rémunération au moins égale que depuis l’automne 2016 de
au salaire minimal et respecter les chiffres robustes sur le nombre
durées légales de travail, de repos et de salariés détachés en France. En
de congés. Une directive d’exécution 2017, 516  000 ont été recensés. La
a complété, en 2014, la directive de très nette augmentation constatée
1996 et une révision de celle-ci a, en tient à la fois à la mise en place d’un
outre, été adoptée en juin 2018  et service de télé-déclaration préalable

1
La directive s’applique aux 28 États membres de l’Union européenne ainsi qu’aux membres de
l’Association européenne de libre échange (Norvège, Islande, Suisse, Lichtenstein).

15
La lutte contre la fraude au travail détaché :
un cadre juridique renforcé, des lacunes
dans les sanctions

de détachement, au renforcement des Le non-respect du « noyau dur »


sanctions en cas de non réalisation du droit national applicable
de cette formalité obligatoire et à aux salariés détachés
la poursuite de l’augmentation du
recours au travail détaché constatée Ce cas représente une infraction
dans l’Union européenne. Ces salariés pénale sur cinq relevée par
sont concentrés dans certains l’inspection du travail en 2016 et
secteurs (intérim, BTP, industrie et 2017. Les fraudes se concentrent
agriculture)  ; en particulier, une fois sur les métiers très peu qualifiés
les salariés intérimaires reclassés, et concernent essentiellement des
le nombre de travailleurs détachés ressortissants venant de pays à
représente l’équivalent de 22 % de bas coûts de main d’œuvre, parfois
l’emploi total dans l’agriculture. 8,5 % extérieurs à l’Union européenne.
des salariés détachés en France sont Environ 10 % des infractions relevées
de nationalité française : 55 % le sont par l’inspection du travail en matière
par des entreprises luxembourgeoises, de détachement en 2016 et 2017
monégasques ou suisses. concernent l’emploi d’étrangers sans
titre et s’ajoutent aux infractions pour
Principaux pays détachant en France non-respect du « noyau dur ». La lutte
des salariés de nationalité française contre ces fraudes relève à la fois de la
(2017) protection des salariés concernés, qui
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

font parfois face à des conditions de


100 % travail indignes, et de la lutte contre la
80 % concurrence sociale déloyale liée aux
60 % 15 965 durées de travail et aux rémunérations
40 % pratiquées.
9 266
20 % 7 024
6 068
0%
2 254 1 997 657 533
La fraude complexe et en particulier
la fraude à l’établissement
g

ne

ue

es

al
iss

gn
ur

ac

ug
tr
ag

iq
bo

on

Su

pa
Au
lg

rt
m
m

Po
Be

Es
le
xe

Il s’agit de salariés qui n’auraient pas


Al
Lu

Source : Cour des comptes d’après données de dû bénéficier du régime du travail


la DGT détaché mais être directement
employés en France. C’est la forme
de fraude la plus fréquente. Elle
Les fraudes au détachement peut concerner des salariés de
prennent trois formes, tous secteurs et de tous niveaux et
qui peuvent se cumuler fait généralement intervenir des
montages complexes, des salariés
L’omission des formalités préalables étant recrutés dans des pays à bas
au détachement coûts de main-d’œuvre par des filiales
de sociétés implantées dans des pays
Plus de 1 000 sanctions administratives à la fiscalité avantageuse avant d’être
ont été prononcées par l’inspection du détachés. Cette forme de fraude
travail à ce titre en 2017. Cette forme de constitue non seulement un élément
fraude, encore plus développée par le de concurrence sociale déloyale mais
passé, nuit à la mesure du phénomène conduit aussi à éluder le paiement
et peut suggérer la volonté de masquer des impôts et cotisations sociales en
16 d’autres irrégularités. France.
La lutte contre la fraude au travail détaché :
un cadre juridique renforcé, des lacunes
dans les sanctions

Toutes ces fraudes font intervenir un est aujourd’hui celui de la capacité des
bénéficiaire final installé en France, services de contrôle et des juridictions
privé ou public. Certaines fraudes à mettre en œuvre ces mesures.
sont même organisées à partir de
la France, le rapport en donne des Une priorité assignée à l’inspection
illustrations. du travail

Types d’infractions relevés par l’inspection Des objectifs volontaristes ont été fixés
du travail (moyenne 2016-2017) à l’inspection du travail depuis 2015  :
1  000 contrôles par mois concernant
le détachement, objectif porté à
1  500  contrôles en 2017. Ce dernier
23 % n’a pas été atteint, mais les contrôles
liés au détachement représentent sa
troisième activité en termes de volume,
10 % 51 % avec près de 14 900 contrôles en 2016
et de 11 600 en 2017.
11 %
5% Une mobilisation des autres acteurs
très variable

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


Travail dissimulé L’office central de lutte contre le
Marchandage travail illégal joue également un rôle
Prêt de main d’œuvre
important pour les fraudes les plus
à but lucratif complexes. En revanche, le réseau des
Emploi d’étrangers
Urssaf est en retrait, avec très peu
sans titre d’affaires traitées (65 en 2016, 63 en
Non respect
2017), et des conditions qui ne sont
du noyau dur pas réunies pour un contrôle efficace
du paiement des cotisations des
Source : Cour des comptes, d’après des données salariés détachés à l’étranger.
de la DGT
Des progrès importants sont
Déployée tardivement à réaliser dans trois domaines
par la France, la politique prioritaires
de lutte contre la fraude Conduire une politique de prévention
au détachement produit
de premiers effets, encore Ce n’est pas le statut de travailleur
détaché qui pose problème (d’autant
contrastés qu’il sera plus encadré grâce à
Un arsenal législatif désormais l’application de la directive révisée en
important juin 2020) mais les fraudes auxquelles
il donne lieu. Au niveau du Smic, si le
La France s’est dotée des moyens droit est respecté, il n’est pas plus
législatifs adaptés pour lutter intéressant en termes économiques
contre les fraudes au détachement, pour une entreprise d’avoir recours à
essentiellement par le biais de trois lois des entreprises détachant des salariés
de 2014, 2015 et 2016. Le problème qu’à la main-d’œuvre locale.
17
La lutte contre la fraude au travail détaché :
un cadre juridique renforcé, des lacunes
dans les sanctions

Cette situation et le droit applicable ne TVA intracommunautaire freine la


sont pas assez connus par ceux qui ont caractérisation des fraudes complexes.
recours en France à des entreprises
détachant des salariés, dont la Entre 2014 et 2016, pour
responsabilité peut être engagée en 12  000  affaires orientées par an vers
cas de fraude. les parquets, moins de 3  000 ont
donné lieu à des poursuites pénales.
Cibler les contrôles pour être plus Les peines de prison prévues par le
efficaces code du travail sont extrêmement
rares. Par ailleurs, la France se situe
Les services de contrôle ne disposent au 24ème rang sur 30  pays intégrés
à l’heure actuelle ni d’une carte dans le marché intérieur en matière
partagée des risques ni d’une de rapidité de réponse aux demandes
cotation des risques pour choisir les d’information de ses homologues sur
investigations à conduire. les détachements posant problème.

Faire aboutir les procédures


en termes de sanctions

La mise en cause d’entreprises


Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

étrangères pose des problèmes


spécifiques. L’absence de droit
d’accès des services de contrôle
concernés aux données sur la

18
La lutte contre la fraude au travail détaché :
un cadre juridique renforcé, des lacunes
dans les sanctions

Recommandations
La Cour formule les recommandations 5.  (Ministères chargés du travail,
suivantes : de la sécurité sociale, de la justice ;
de l’intérieur et de l’action et des
Pour une meilleure connaissance du
comptes publics) améliorer la
travail détaché
coordination entre services, en
1.  (Ministères chargés du travail et organisant l’échange de fichiers
de l’économie) organiser la mesure et en élaborant une cartographie
et l’analyse statistique commune du partagée des risques de fraude.
nombre de travailleurs détachés, de
son évolution et de sa répartition Pour des sanctions effectives et
dans les zones géographiques et plus dissuasives
les secteurs économiques les plus
concernés ; 6.  (Ministères chargés des affaires
européennes, des comptes publics
2.  (Ministères chargés du travail, et du travail) assurer aux services

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


de l’économie, de la sécurité de contrôle l’accès aux données sur
sociale, de la justice et de la la TVA intra-communautaire, en
fonction publique) améliorer la
lien avec les services fiscaux, par le
connaissance par les entreprises,
biais d’accords bilatéraux ou de la
les salariés et les agents publics
du régime juridique applicable au nouvelle Autorité européenne du
détachement de travailleurs et les travail ;
sanctions encourues pour prévenir
7.  (Ministères chargés du travail, de
le détournement de ce statut.
l’intérieur et de la justice) renforcer
Pour une conduite plus efficace des les sanctions administratives et
contrôles et enquêtes pénales appliquées en cas de
fraude, notamment en termes
3.  (Ministère chargé du travail) de fermeture de chantiers ou
mieux cibler les contrôles de
d’établissements, et de mise en
l’inspection du travail grâce à une
cause des donneurs d’ordres et
cotation des risques ;
maîtres d’ouvrage ;
4.  (Acoss) faire appliquer la
procédure de redressement de 8.  (Ministère du travail) accélérer
cotisations liées aux fraudes au travail sans tarder les délais de réponse
détaché en cohérence avec le droit de la France aux demandes
européen et accroître le nombre de d’informations de ses homologues
contrôles dans ce domaine ; européens.

19
20
2 La politique des lanceurs spatiaux :
d’importants défis à relever

Dans son rapport public annuel L’émergence des nouvelles applications


de 2014, la Cour avait alerté sur permises par le spatial, dans l’ensemble
deux enjeux majeurs de la politique des champs de l’activité humaine,
spatiale en matière de lanceurs  : la désignées sous le vocable de «  New
nécessité de réduire les coûts pour Space » (« Nouvel Espace »), rend l’accès
assurer durablement la compétitivité souverain à l’espace plus stratégique que
de la filière Ariane  et la faiblesse des jamais, non seulement pour la France,
contributions européennes pour le mais aussi pour l’Europe. On assiste,
financement du port spatial de Kourou.
en effet, à une révolution numérique
Cinq années plus tard, la Cour observe
caractérisée par la profusion des objets
que la situation s’est dégradée.
connectés et l’importance des échanges

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


de données. Ceux-ci présentent des
L’accès souverain à l’espace potentialités de croissance que le spatial
est plus que jamais stratégique peut permettre d’aider à saisir.
pour l’Europe et la France
Les nouvelles applications
La France promeut depuis plusieurs du spatial
décennies, auprès de ses partenaires
européens, l’importance stratégique 1970
de l’accès souverain à l’espace, pour ne Défense
1980
Observation
pas dépendre d’une puissance tierce
pour la mise en orbite des satellites. 1990
Télécommunication
Cet intérêt est d’autant plus important
2000
pour elle qu’il y a historiquement etc. Géolocalisation
une synergie forte entre les lanceurs
Ariane et les missiles balistiques.
2010
Internet
très haut
Ceci a débouché sur l’émergence de 2030
débit
la politique spatiale européenne, avec Véhicule
le développement de la filière Ariane, autonome 2015
2020 Surveillance
conduite dans le cadre interétatique Objets du climat
de l’Agence spatiale européenne. connectés
Cette dernière a assuré à Arianespace
le leadership du marché commercial Source : Cour des comptes
mondial pendant plus de deux
décennies.

21
La politique des lanceurs spatiaux : d’importants
défis à relever

Cet enjeu stratégique fait l’objet d’une Ce nouveau lanceur ne constitue


compétition exacerbée entre les toutefois pas une réponse durable,
grandes puissances. Les États-Unis, pour être compétitif sur un marché
par un effort financier public massif, commercial en stagnation, et dont
ont ainsi suscité l’émergence de la certaines caractéristiques, comme
société SpaceX, qui a rapidement ravi la fixation des prix en dollars, sont
de nombreuses parts de marché. Les spontanément favorables à la
initiatives européennes témoignent concurrence américaine.
d’un début de prise de conscience
Le retour géographique pour Ariane 6
de ce nouvel enjeu de compétitivité,
notamment à travers la volonté de
l’Union européenne d’augmenter la RUAG

part de son budget consacré au spatial Anonegroup Anonegroup

et de se doter d’un règlement sur SABCA

l’espace permettant à l’ensemble des


acteurs de travailler plus efficacement CASA
AL-AT Magna

ensemble. MT-A Anonegroup


MT-A
GKN Anonegroup Anonegroup MT-A
Anonegroup

Le lanceur Ariane 6 doit évoluer


Airbus DS NL
Avio Techspace
CASA

pour rester compétitif


Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

MT-A
MT-A
En 2017, Arianespace a perdu le CASA
APCO
leadership mondial sur le marché KDA CASA
commercial au profit de la société Nammo

américaine SpaceX. Le modèle


MT-A

Anonegroup

économique de ce concurrent s’appuie Avio


Europropulsion MT-A TAS

sur la rupture technologique du APCO


Airbus DS NL ADS Elec. CRISA

réutilisable, le soutien financier public APCO

massif des États-Unis et l’intégration


GKN Anonegroup
MT-A Anonegroup

industrielle.
APP Avio
Anonegroup
Techspace

GKN

Face à cela, la réponse de l’Agence


Les drapeaux correspondent aux États où se situent
spatiale européenne, en 2014, a été les principaux sites des entreprises mentionnées.
le financement du développement
d’un nouveau lanceur Ariane 6, pour Source : Arianespace
4  Md€, dont la moitié à la charge de
la France. Le modèle économique Les pouvoirs publics français
de ce nouveau lanceur, fondé sur de et européens vont donc devoir
plus grandes responsabilités confiées prendre rapidement des décisions
aux industriels pour réduire les coûts, pour faire évoluer Ariane 6. D’une
tente de concilier : l’intérêt stratégique part, ils vont être sollicités pour
européen d’accès souverain à l’espace ; financer l’innovation technologique
la promotion de la politique spatiale devant permettre à ce lanceur
européenne à travers un partage d’évoluer, de façon incrémentale,
industriel fondé sur le juste retour vers la technologie du réutilisable.
géographique  ; et la nécessité d’être D’autre part, ils vont être sollicités
compétitif. pour le soutien à l’exploitation
22
La politique des lanceurs spatiaux : d’importants
défis à relever

d’Arianespace, qui devrait être à 2020. Il est essentiel, tant pour la


recherché par d’autres moyens que les bonne gestion budgétaire que pour
subventions d’équilibre : la passation la crédibilité de ses engagements,
de commandes pluriannuelles à que la France renonce au recours aux
Arianespace, pour les lancements arriérés de paiement pour financer sa
des satellites financés par les contribution. Pour limiter ce risque, il
États européens, l’Agence spatiale est nécessaire que la programmation
européenne et l’Union européenne, budgétaire de la politique spatiale
ainsi que l’assouplissement des soit améliorée en recourant à la
règles de retour géographique, programmation pluriannuelle des
pourraient être utiles dans ce cadre. autorisations d’engagements, pour
couvrir de façon adéquates les
Les risques budgétaires inhérents engagements de la France au sein de
à la politique spatiale doivent l’Agence.
être mieux anticipés
Une plus grande participation
Conscients des enjeux, les pouvoirs des partenaires européens doit
publics français ont décidé, à la fin être recherchée
de l’année 2017, d’augmenter de
895 M€, entre 2018 et 2020, les crédits L’accès souverain à l’espace étant

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


budgétaires destinés au paiement de stratégique pour les Européens, s’ils
la contribution française à l’Agence veulent être présents dans l’économie
spatiale européenne, dont une large du «  New Space  », et la base de
part bénéficie aux lanceurs. Kourou étant reconnue comme le
«  port spatial de l’Europe  », il est
La France a ainsi réduit son arriéré de légitime que la France plaide pour
paiement envers l’Agence, mais cet une plus grande participation de
effort budgétaire s’est fait au détriment l’ensemble des acteurs européens à
des autres aspects de la politique cette politique, dans la mesure où elle
spatiale française, notamment ceux réalise pour l’heure l’effort budgétaire
liés au « New Space », dont les crédits principal.
ont été réduits de 229 M€ entre 2018
et 2022 par rapport à la trajectoire Cet effort financier européen partagé
précédente, ce qui constitue un risque doit porter à la fois sur l’évolution du
d’éviction important. Afin de limiter lanceur Ariane 6 et sur le financement
ce risque, les futurs financements de la modernisation et de l’exploitation
publics éventuels dédiés aux lanceurs du port spatial, en renégociant les
devraient être orientés vers le accords de Kourou dans le cadre de
soutien à l’innovation et non vers les l’Agence spatiale européenne. Cet
subventions d’équilibre. effort doit être partagé par l’ensemble
des acteurs européens, y compris
Par ailleurs, l’effort budgétaire massif, l’Union européenne elle-même.
réalisé à la fin de 2017, permet
d’envisager l’apurement des arriérés Il est également nécessaire que le
de paiement de la France envers Centre national d’études spatiales
l’Agence spatiale européenne d’ici (CNES) qui exploite la base de
23
La politique des lanceurs spatiaux : d’importants
défis à relever

Kourou, se recentre sur son cœur financièrement par le CNES, seraient


de métier opérationnel  : assurer la inscrits dans le contrat de plan État /
fiabilité des lancements, moderniser les Collectivité territoriale de Guyane.
infrastructures pour préparer l’accueil
d’Ariane 6 et améliorer la compétitivité Cette action d’accompagnement du
du port spatial de l’Europe. Le CNES doit territoire, le cas échéant appuyée par
pour cela mettre fin au saupoudrage, des fonds européens, devrait mettre
inefficace, des subventions à l’accent sur la formation des techni-
l’accompagnement du territoire, en ciens et des ingénieurs du spatial pour
laissant à l’État la responsabilité du permettre à la Guyane de bénéficier
pilotage et de la gestion des projets de pleinement des effets de la présence,
développement. Ces derniers, soutenus sur son sol, du port spatial de l’Europe.

Recommandations
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

La Cour formule six recommandations


d’engagement du programme
à l’attention des pouvoirs publics :
budgétaire 193 –  Recherche
1.  si de nouveaux fonds publics spatiale  de la mission –  Recherche
devaient être engagés en et enseignement supérieur ;
soutien à la filière des lanceurs, 5.  proposer, à l’occasion de la
donner la priorité à l’innovation réunion ministérielle de 2019 de
technologique plutôt qu’au soutien l’Agence spatiale européenne, un
à l’exploitation ; ambitieux plan de modernisation
du port spatial de l’Europe et faire
2.  chercher à impliquer davantage
évoluer les accords de Kourou
les partenaires européens et
vers une plus grande participation
l’Union européenne elle-même ;
européenne au financement de la
3.  mettre un terme définitif base spatiale ;
à la pratique des arriérés de 6.  recentrer le port spatial sur
paiement envers l’Agence spatiale son cœur de métier, en laissant à
européenne ; l’État la responsabilité du pilotage
et de la gestion des projets de
4.  améliorer la programmation
développement de la Guyane
budgétaire de la politique spatiale
soutenus financièrement par le
en programmant de façon
CNES.
pluriannuelle les autorisations

24
3 La politique de prévention
des infections associées aux soins :
une nouvelle étape à franchir

Les nouveaux enjeux de la lutte d’efficacité des antibiotiques pour


contre les infections associées soigner les infections. Cette menace
aux soins sanitaire résulte d’une consommation
d’antibiotiques en santé humaine
La politique de prévention des excessive, essentiellement en ville, qui
infections associées aux soins a été situe la France parmi les trois pays les
mise en place, il y a une trentaine plus consommateurs en Europe.
d’années, dans les établissements de
santé (infections nosocomiales). Elle Volume total d’antibiotiques prescrits
a atteint aujourd’hui un palier  : la en dose définie journalière dans l’Union
Européenne en 2016
prévalence des patients hospitalisés

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


infectés à ce titre ne diminue plus
depuis 2006 et reste de l’ordre de 5 % Dose journalière définie pour 1 000 habitants

(1 patient hospitalisé sur 20). Cela Grèce 36,3


Chypre 33
représente environ 470 000 infections France 30,3
par an, dont certaines conséquences Roumanie 29,5
Belgique 27,5
peuvent être lourdes  en particulier Italie 26,9
chez les patients les plus fragiles. Luxembourg 25,5
Irlande 24,2
Elles seraient la cause directe de Pologne 24
Slovaquie 23,6
4 000 décès en France. Espagne 23
Portugal 21,6
De nouveaux enjeux doivent Islande 21
Croatie 20,7
désormais être pris en compte. Alors Bulgarie 19,8
que la prévention de ces infections est Royaume-Uni 19,6
Lituanie 16,9
restée centrée sur les établissements Finlande 16,5
hospitaliers, le nouveau programme Malte 16,4
Danemark 15,9
national de prévention de 2015 a Hongrie 15,4
pour objectif de prendre en compte Norvège 15,2
Allemagne 14,1
l’ensemble du parcours de soins, Slovénie 13,9
Autriche 13,3
qu’il s’agisse des établissements de Lettonie 13,2
santé, des établissements médico- Estonie 12
Suède 12
sociaux ou des soins de ville. En outre, Pays-Bas 10,4
l’accent est mis sur la lutte contre
l’antibiorésistance (résistance aux Source : Direction générale du Trésor (Trésor-Eco
antibiotiques), qui conduit à une perte n°215 février 2018) sur la base de données ECDC

25
La politique de prévention des infections associées
aux soins : une nouvelle étape à franchir

Une réorganisation de l’action des règles d’hygiène : celles-ci sont peu


publique à mener à bien enseignées (maximum 8h de formation
pour un étudiant en médecine durant
Dans les hôpitaux, des progrès sont les cinq premières années) et sont
encore possibles dans la surveillance encore trop souvent négligées. Le taux
des infections associées aux soins. Les de vaccination des professionnels de
équipes opérationnelles d’hygiène santé reste trop faible.
pourraient être mieux dimensionnées
en fonction de l’activité et mutualisées Les prescriptions des antibiotiques en
dans le cadre des groupements ville ne sont pas toujours justifiées.
Même quand elles le sont, le choix
hospitaliers de territoire. Quant au
de la molécule et surtout celui de la
signalement des infections auprès des
durée ne le sont pas nécessairement.
autorités publiques, encore incomplet
Le mode de dispensation « à la
(seuls 700 établissements sur 2  700
boîte  » amplifie ce mésusage massif.
font un signalement dans l’année), un
Les pratiques professionnelles des
suivi plus rigoureux et exhaustif des
médecins de ville doivent évoluer : les
établissements non déclarants devrait
connaissances doivent être remises
être mis en place. obligatoirement à niveau, l’usage
des tests rapides de diagnostic plus
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

En ville, aucune enquête de prévalence


de ce risque infectieux n’a encore systématique, l’emploi de logiciels
d’aide à la prescription généralisé,
été réalisée. Dans le secteur médico-
la pratique de la vérification croisée
social, l’amélioration de la gestion du
développée. Une campagne de
risque infectieux reste embryonnaire.
sensibilisation à destination des
Dans le cadre de la réforme des populations doit être réalisée.
vigilances sanitaires, la création d’un
Les indicateurs de qualité relatifs
centre de prévention des infections
aux infections associées aux soins
associées aux soins dans chaque
sont insuffisamment utilisés par les
région en 2017 permettra une
agences régionales de santé, qui
meilleure articulation avec les agences devraient cibler les inspections sur les
régionales de santé et les autres établissements ayant des résultats
dimensions de la sécurité du patient. très mauvais, de façon récurrente,
Leur mise en place est toutefois encore et le cas échéant, suspendre
inaboutie. Leur pilotage national par leur autorisation d’activité. Des
Santé Publique France pourrait être mécanismes plus responsabilisants
clarifié et renforcé. pourraient être mis en place dans
l’indemnisation des infections
Responsabiliser les acteurs associées aux soins. Le régime de
du système de santé réparation actuel, très fragmenté, doit
s’adapter à la médecine organisée en
Les acteurs en santé doivent parcours et selon des modalités plus
davantage se mobiliser sur le respect ambulatoires.

26
La politique de prévention des infections associées
aux soins : une nouvelle étape à franchir

Recommandations

La Cour formule les recommandations des médecins, campagne de


suivantes à l’attention des directions sensibilisation à destination
du ministère des solidarités et de la des populations) et en garantir
santé, de Santé Publique France et l’effectivité en utilisant l’instrument
de la Caisse nationale d’assurance de la rémunération sur objectif de
maladie : santé publique (ROSP) ;
1.  réaliser une enquête nationale 4.  donner la priorité aux
de prévalence des infections inspections-contrôles des ARS des
associées aux soins dans le secteur établissements de santé classés en
des soins de ville, le cas échéant D et en E au titre des indicateurs sur
avec une méthodologie adaptée, les infections associées aux soins
afin de cibler les secteurs à risque élaborés par la HAS, et en tirer
et les actions à développer ; toutes les conséquences en matière
2.  confier explicitement à Santé de fonctionnement, sans exclure

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


Publique France, établissement de suspendre les autorisations
public sous la tutelle du ministère d’activité ;
chargé de la santé, la coordination
5.  réviser les critères de dimen-
des missions et des moyens d’action
des CPIAS ; sionnement et de composition des
équipes opérationnelles d’hygiène
3.   mettre en œuvre de manière des établissements de santé en
plus directive une palette de fonction de l’activité de ceux-ci et
mesures visant à réduire la des recommandations internatio-
consommation d’antibiotiques nales et, pour les hôpitaux publics,
(recours au logiciel d’aide à la mutualiser ces équipes dans le
prescription, dispensation à l’unité cadre des groupements hospitaliers
des antibiotiques, vérification de territoire ;
croisée des prescriptions des
antibiotiques des médecins 6.  revenir sur la suspension de
généralistes par les médecins l’obligation de vaccination contre la
coordonnateurs des EHPAD, grippe des professionnels de santé
formation continue obligatoire (recommandation réitérée).

27
Chapitre III

La gestion publique

1. L’action sociale de l’AGIRC-ARRCO : un dispositif à recentrer

2. La gestion des opérations funéraires : une réforme à poursuivre

3. Le Mobilier national et les Manufactures nationales


des Gobelins, de Beauvais et de la Savonnerie : une institution
à bout de souffle
1 L’action sociale de l’AGIRC-ARRCO :
un dispositif à recentrer

Les régimes de retraite Une action sociale insuffisamment


complémentaire des salariés du ciblée et contrôlée
secteur privé, fédérés au sein de
l’AGIRC-ARRCO, ont mis en place, Le champ financé par l’AGIRC-ARRCO
de longue date, une action sociale. s’étend à tous les domaines de l’action
Celle-ci demeure méconnue de sociale : historiquement centré sur
nos concitoyens. Son financement les retraités, il s’est progressivement
élargi aux « aidants  » ainsi qu’aux
repose pourtant sur un prélèvement
chômeurs, à travers des aides au
assis sur les cotisations de retraite
retour à l’emploi, mais s’étend
des salariés. Sa gestion est assurée, également au handicap, aux aides

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


sous la supervision de l’AGIRC- aux vacances, ou à la scolarité. Cet
ARRCO, par les institutions de retraite élargissement des publics visés a
complémentaire (IRC), rassemblées au étendu les bénéficiaires potentiels à
sein de groupes de protection sociale 80  % de la population française, soit
dont l’activité s’exerce également dans 53  millions de personnes, posant la
un cadre concurrentiel (prévoyance question des critères et de l’équité de
notamment). la répartition des aides.

Montant des aides accordées (en M€)

Source : Cour des comptes d’après données de l’AGIRC-ARRCO

Cette action prend des formes La fédération AGIRC-ARRCO a fixé


très diverses, avec des aides des « orientations prioritaires »
individuelles, des subventions mais celles-ci ont peu d’effet sur la
attribuées à des associations, des politique d’action sociale des groupes,
établissements sociaux ou médico- qui conservent des priorités qui leur
sociaux ou d’autres organismes, sont propres. Les moyens de contrôle
des plateformes de services et un mis en œuvre par la fédération sont
accueil téléphonique. limités. L’État n’a, quant à lui, signé
31
L’action sociale de l’AGIRC-ARRCO :
un dispositif à recentrer

aucune convention avec l’AGIRC- Une action sociale à rationaliser


ARRCO. Les actions ne sont pas non et à recentrer sur les retraités
plus coordonnées avec les autres
acteurs de l’action sociale. Les procédures d’attribution des
aides individuelles et collectives ont
Des charges de gestion été renforcées, ce qui n’empêche ni
certains phénomènes de cumul d’aides
disproportionnées,
de l’AGIRC-ARRCO ni l’attribution de
une ponction excessive
subventions ne relevant pas du champ
sur les cotisations de retraite de l’action sociale, ou bénéficiant aux
L’AGIRC-ARRCO s’est engagée dans activités concurrentielles des groupes
un effort de réduction des coûts de de protection sociale. Cet effort doit
gestion de son action sociale mais donc être poursuivi.
ceux-ci demeurent très élevés (106 M€
en 2017). L’effectif total consacré à Les interventions de l’AGIRC-ARRCO
l’action sociale est de 1 000 salariés sont, en outre, insuffisamment
en équivalent temps plein. Le montant transparentes et peu évaluées, ce
des frais de gestion représente qui pose la question de l’équité dans
50 % des aides financières versées la distribution des aides et de leur
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

(212 M€). Ce ratio, élevé, reflète, en efficience au regard des besoins d’un


partie, un choix d’organisation assumé public très large. L’origine des fonds
par l’AGIRC-ARRCO consistant à n’est pas toujours mentionnée par les
prendre en charge une grande partie gestionnaires et les bénéficiaires, et la
de la gestion des aides individuelles, liste des subventions accordées n’est
sans la sous-traiter à des structures connue ni du public, ni de l’AGIRC-
extérieures. Compte tenu de ce choix, ARRCO elle-même.
l’AGIRC-ARRCO attribue deux fois
moins d’aides que la CNAV avec un Les interventions dans le champ
effectif deux fois plus important. des établissements sociaux et
médico-sociaux manquent de clarté.
Les comptes de l’action sociale,
Elles donnent lieu en particulier
alimentés par un prélèvement
à la comptabilisation de «  droits
sur les cotisations de retraites
complémentaires et par des produits réservataires » représentatifs de droits
financiers et exceptionnels, dégagent d’accès privilégiés aux établissements
chaque année des excédents qui bénéficiaires des aides, ce qui pose
viennent abonder le montant des la question du respect de l’égalité
réserves de l’action sociale (1,3  Md€ d’accès à ces établissements qui
en 2017). Celles-ci ne sont pas bénéficient de financement publics.
nécessaires à l’activité et ont vocation
à être reversées au profit des réserves Enfin, l’action sociale de l’AGIRC-
des opérations de retraite. Cependant, ARRCO devrait être recentrée sur les
elles sont en partie immobilisées dans retraités, afin d’éviter une dilution
des murs d’établissements sociaux et dans une multitude d’interventions
médico-sociaux, dont la détention doit pour lesquelles d’autres acteurs sont
être réexaminée. à la fois mieux armés et plus légitimes.
32
L’action sociale de l’AGIRC-ARRCO :
un dispositif à recentrer

Recommandations

La Cour formule les recommandations - en procédant à un nouvel


suivantes à l’attention de l’AGIRC-AR- écrêtement, très significatif, des
RCO et des groupes de protection réserves.
sociale (GPS) : 3.  recentrer les aides accordées sur
1.  réduire les prélèvements sur les retraités et faire mieux connaître
les cotisations de retraite (AGIRC- aux bénéficiaires potentiels les
ARRCO) ; aides auxquelles ils peuvent
prétendre (AGIRC-ARRCO et GPS) ;
2.  resserrer le cadre financier de
l’action sociale (AGIRC-ARRCO et 4.  renforcer la coopération avec
GPS) : les organismes qui agissent dans le
secteur de l’action sociale, notamment
- en diminuant les coûts de gestion, la CNAV et les collectivités territoriales
en particulier les effectifs employés, (AGIRC-ARRCO) ;

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


- en veillant à la correcte répartition 5.  mettre en extinction le dispositif
des coûts des fonctions support des « droits réservataires » qui corres-
des groupes entre les activités pondent à des accès prioritaires dans
concurrentielles (prévoyance) et les établissements d’hébergement
non concurrentielles (retraite et bénéficiaires des subventions
action sociale), d’action sociale (AGIRC-ARRCO).

33
2 La gestion des opérations funéraires :
une réforme à poursuivre
Le service public des opérations son respect par les opérateurs  ;
funéraires organise plus de protéger les familles et assurer une
500 000 cérémonies d’obsèques transparence des prix. Vingt-cinq ans
chaque année. Les modalités de son après l’entrée en vigueur de la «  loi
fonctionnement ont été profondément Sueur  », la Cour et douze chambres
rénovées en 1993. Pour mettre fin régionales des comptes ont conduit
à une «  situation inextricable  », le une enquête visant à apprécier ses
législateur s’est fixé trois objectifs conséquences du point de vue des
indissociables : abroger le monopole familles. Dans cette perspective,
communal des pompes funèbres et l’analyse des juridictions financières
mettre en place une concurrence entre a porté sur le contrôle du service
des opérateurs dûment habilités  ; extérieur des pompes funèbres1 et des
redéfinir la mission de service public et crématoriums par les pouvoirs publics
prendre les dispositions garantissant ainsi que sur leur gestion publique.

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


Les services funéraires contrôlés par les juridictions financières en métropole

Grand-Fort-Philippe

Boulogne-sur-Mer Lille
Béthune
Caudry
Brix Le Havre
Yvelot
Méru Yutz
Bayeux
Saint-Brieuc Lisieux Sarrebourg
Paris
Sausheim
Lorient Montreuil-Juigné
Mulhouse
Orléans
Cholet
Tours Mably

La Roche-sur-Yon Montluçon La Balme


Roanne
Lyon
Voiron

Grenoble

Montpellier
Secteur
Services extérieurs
des pompes funèbres 0 325 km
Chambre funéraire
(Echelle pour la métropole)

Crématorium Cour des comptes/SRPP - DL- Janvier 2019

Source : Cour des comptes

1
Par opposition au « service intérieur », qui correspond aux cérémonies organisées dans les 35
édifices cultuels.
La gestion des opérations funéraires :
une réforme à poursuivre

Une offre diversifiée, en termes La persistance de nombreux


d’opérateurs comme en termes obstacles pour les familles
de services endeuillées
Le secteur funéraire était dominé, Les familles doivent accomplir de
à la fin des années 1980, par un multiples démarches et opérer des
opérateur présent sur le marché choix parfois difficiles, dans une
depuis le milieu du XIXème siècle. situation de grande vulnérabilité
Si l’ouverture à la concurrence a et dans des délais très courts, alors
pu favoriser le développement de même qu’elles souhaitent davantage
petites et moyennes entreprises, le s’impliquer dans le déroulement
secteur est à nouveau marqué depuis de la cérémonie. Or les conditions
quelques années par un mouvement dans lesquelles elles doivent agir, à
de concentration. Dans ce contexte, chacune des étapes du processus,
la place des collectivités publiques ne sont pas toujours satisfaisantes.
et de leurs opérateurs n’a cessé de Elles peuvent pâtir des pratiques de
décroître  : leur part est passée de certains opérateurs, notamment les
20  % des opérateurs habilités avant gestionnaires de chambres funéraires,
la mise en œuvre de la réforme de et rencontrer des difficultés spécifiques
1993 à 7 % en 2016. Des collectivités dans l’organisation d’une cérémonie de
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

importantes ont toutefois maintenu crémation. Enfin, le renforcement des


leur implication dans le domaine dispositions visant à éclairer leurs choix
funéraire, avec un positionnement très n’a pas permis, jusqu’alors, de les faire
variable selon leur zone d’influence, bénéficier d’une évolution du coût des
plusieurs SEM ou SPL assurant plus de prestations plus en adéquation avec
la moitié des convois sur leur territoire. celle des autres services marchands.
Évolution de l’indice des prix de services
Parallèlement, l’offre de prestations funéraires comparé à celui de l’inflation
relevant du service public proposée hors tabac (2006 à 2016)
aux familles s’est élargie de manière
significative. Le niveau d’équipement du 5

territoire en chambres funéraires et en 4


crématoriums a rapidement progressé. 3
Le numérique contribue également 2
à la diffusion de nouveaux services et 1
facilite certaines démarches. Enfin, en 0
dix ans, le nombre de souscripteurs 20
06 007 008 009 010 011 012 013 014 015 016
2 2 2 2 2 2 2 2 2 2
de contrats «  obsèques  » a plus que Taux de hausse de prix services funéraires
Taux de hausse des prix ensemble hors tabac
doublé. Tandis qu’ils sont présentés
aux souscripteurs comme le moyen de Source : Insee
soulager leurs proches, ces contrats
permettent seulement de constituer Les juridictions financières ont
une provision, qui devra fréquemment cherché à évaluer le positionnement
être abondée, sans que le souscripteur tarifaire des opérateurs publics en
en ait été informé. privilégiant une comparaison sur la

36
La gestion des opérations funéraires :
une réforme à poursuivre

base des prix unitaires des principales concurrence devait s’accompagner


prestations, plutôt que des coûts de la réaffirmation claire de son
moyens, dont le niveau varie selon la caractère de service public. Cela
nature et la qualité des prestations impliquait que les pouvoirs publics
choisies. La politique tarifaire des veillent à l’adaptation du cadre
opérateurs publics se révèle plutôt général dans lequel la profession
favorable, mais ce constat doit être s’exerce aux pratiques sociales ainsi
tempéré  : le coût des prestations
qu’à son respect par les opérateurs.
s’avère parfois sous-évalué dès lors
Or le conseil national des opérations
que les flux financiers générés par
les différents services proposés ne funéraires, dont c’est la mission
sont pas correctement identifiés. Des principale, connaît des difficultés
situations dans lesquelles les tarifs de fonctionnement récurrentes. Par
pourraient être encore inférieurs, sans ailleurs, la Cour a constaté une certaine
que l’équilibre financier des services insuffisance dans la coordination des
s’en trouve menacé, ont également services déconcentrés. Les modes
été mises en évidence. d’organisation mis en place dans
les préfectures ne permettent pas,
Les autorités nationales sauf exception, d’assurer la mission
et locales doivent pleinement de délivrance des habilitations aux

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


opérateurs et des autorisations pour la
assumer leurs responsabilités
création des équipements de manière
en matière de contrôle
satisfaisante. Enfin, comme c’est le cas
En raison du caractère spécifique de dans d’autres secteurs d’activité, le
l’activité, le législateur a considéré contrôle des services délégués par les
en 1993 que l’ouverture à la collectivités reste insuffisant.

37
La gestion des opérations funéraires :
une réforme à poursuivre

Recommandations

La Cour formule les recommandations façon suffisamment précise pour


suivantes : faciliter la lecture et la comparaison
des offres des différents opérateurs ;
À l’État :
4.  faire tenir à jour par les préfets
1.  dématérialiser le dépôt de
la liste des opérateurs habilités
la demande d’habilitation des
et la publier sur le site internet de
opérateurs funéraires, sur la
base d’un dossier uniforme sur le chaque préfecture.
territoire national, et autoriser les
Aux collectivités territoriales et à
opérateurs à effectuer en ligne des
leurs groupements :
modifications ;
5.  exercer la compétence tarifaire
2.  subordonner le renouvellement
des habilitations des opérateurs dans toute sa plénitude, quel que
funéraires à la transmission soit le mode de gestion du service
funéraire ;
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

régulière des devis-types ;

3.  réformer l’arrêté du 23 août 6.  renforcer le contrôle des contrats


2010 portant définition du modèle de délégation de service public, en
de devis type en prévoyant trois particulier en ce qui concerne la
niveaux de prestations définies de tarification et la fiabilité des coûts.

38
3 Le Mobilier national
et les Manufactures nationales
des Gobelins, de Beauvais
et de la Savonnerie :
une institution à bout de souffle
Héritier d’institutions très anciennes, le Le MNGBS étant supposé bénéficier du
Mobilier national et les manufactures soutien opérationnel de l’administration
nationales des Gobelins, de Beauvais centrale, ses services support, peu
et de la Savonnerie (MNGBS) a pourvus, ne peuvent, en outre, fournir
été érigé en service à compétence à la direction l’appui adéquat dans
nationale (SCN) par un arrêté du le développement d’une stratégie
23 décembre 2002. de modernisation et la maîtrise de

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


sa gestion. La gestion des ressources
Faute de commandes publiques, propres repose sur de lourdes procédures,
l’activité de création du MNGBS n’est, incompatibles avec toute perspective de
toutefois, plus reliée à la fonction développement économique.
d’ameublement, tandis que la gestion
des collections se heurte à la difficulté
Une gestion sclérosée
croissante de concilier la conservation
d’un patrimoine de grande valeur avec des ressources humaines
leur usage mobilier. La majorité des agents du Mobilier
national accomplissent leur vie
Une configuration propice professionnelle en son sein. Ils
à l’immobilisme sont très attentifs à en préserver
les caractéristiques principales et
Du fait de la rapide rotation des appréhendent d’autant plus les
directeurs lors de la période sous mutations que leur situation est
revue, la réitération, par le ministère, relativement enviable en comparaison
d’une demande de modernisation n’a de celles de leurs homologues qui
pas été suivie de véritables effets. travaillent dans le secteur privé. Il en
résulte un fonctionnement en « vase
Le directeur du MNGBS ne dispose à clos  » marqué par des recrutements
l’endroit de ses personnels, recrutés et peu ouverts sur des profils originaux,
administrés par le ministère, que d’une des promotions hiérarchiques
compétence de gestion de proximité quasiment autogérées, et un taux
et non pas du pouvoir hiérarchique qui d’encadrement croissant lié à la faible
devrait lui incomber. rotation des effectifs.

39
Le Mobilier national et les Manufactures
nationales des Gobelins, de Beauvais et de la
Savonnerie : une institution à bout de souffle

Le temps de travail effectif au Mobilier Par ailleurs, la fonction d’ameuble-


national est de 30 heures par semaine. ment à laquelle sont destinées ses
Le nombre de jours réellement collections connaît une baisse tendan-
travaillés oscille, selon les services et cielle de ses usages – la demande des
ateliers, entre 120 et 176 jours par an. administrations portant de plus en
L’absentéisme, qui dépasse 22 jours plus vers des objets autres que ceux
en moyenne, est particulièrement qui sont proposés par le MNGBS. En
notable dans certains ateliers ou pour outre, une part très importante des
certains agents protégés. collections conservées dans les ré-
serves l’est dans des conditions de
Au surplus, le temps de travail sécurité incertaines.
réellement effectué n’est pas vérifié et
Si les dépôts sont gratuits, les
les agents sont autorisés à utiliser les
frais afférents à la restauration
ateliers pour effectuer des travaux à
des meubles incombent aux
des fins personnelles (la « perruque »),
administrations dépositaires. Liés à la
usage dont aucun dispositif de
faible productivité de ses ateliers, les
contrôle n’assure le respect des prix élevés que pratique le MNGBS ne
conditions qui l’encadrent. permettent pas d’obtenir aisément le
consentement de celles-ci aux travaux
Enfin, les rémunérations dont le
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

sur les objets dont elles ont l’usage.


niveau s’échelonne, en brut annuel,
Près de la moitié des restaurations
de 27  000 € pour un technicien d’art
nécessaires restent donc pendantes.
débutant à 61  000 € pour un chef
de travaux d’art en fin de carrière Par ailleurs, les collections ne bénéfi-
sont complétées par une dotation cient plus guère de l’enrichissement
d’habillement à la destination non que devrait leur apporter la produc-
contrôlée et, dans certains cas, par des tion issue des manufactures. Sans
logements occupés à des conditions doute le MNGBS et son administration
particulièrement favorables. de rattachement ne font-ils pas preuve
des initiatives qui permettraient de
susciter davantage de commandes
De nombreuses défaillances
publiques. Cette problématique
dans l’accomplissement de la demande n’en est pas moins
des missions fortement liée au facteur limitant que
constitue l’insuffisante productivité
Conséquence de cette situation des ateliers qui pourraient y répondre.
générale, les missions confiées au
MNGBS sont mal remplies. Malgré la richesse du patrimoine
dont il a la garde et la qualité de ses
Au-delà des insuffisances affectant savoir-faire dans les métiers d’art, le
les inventaires de ses collections MNGBS peine, au-delà de sa fonction
(notamment le fonds textiles), le d’ameublement, à développer sa
MNGBS est loin d’avoir achevé mission statutaire de valorisation
l’ensemble des opérations permettant économique et culturelle. Ainsi, il ne
d’assurer la conservation sécurisée de s’est pas doté de lieu d’exposition
ses objets. adapté au niveau des collections
40
Le Mobilier national et les Manufactures
nationales des Gobelins, de Beauvais et de la
Savonnerie : une institution à bout de souffle

qu’il pourrait présenter. En outre, la correspondantes peuvent continuer


faiblesse insigne de ses ressources d’être exercées. Ce préalable doit
propres traduit sa réticence à nourrir ensuite conduire à s’interroger sur
ses activités de production par des l’architecture organique et statutaire
commandes privées, lesquelles la plus appropriée à l’optimisation de
constitueraient sans aucun doute un ces activités.
levier opportun d’amélioration de la
productivité des ateliers concernés et Dans cette perspective, deux options
de la valorisation de leurs travaux. se présentent  : soit conserver le
périmètre actuel du MNGBS, mais au
La situation actuelle du Mobilier prix d’une profonde transformation
national ne saurait donc perdurer. de ses modes de fonctionnement, de
Indispensable, la mise sous tension sa gouvernance, voire de son statut  ;
de l’activité doit être engagée sans soit procéder à une recomposition de
attendre. Elle n’aura néanmoins de l’ensemble, en distinguant :
sens que si la réflexion stratégique
récemment demandée à l’actuel • 
l’activité de création et de
directeur est replacée dans un cadre fabrication, qui pourrait constituer
plus large, portant sur la structuration avec celles de Sèvres un grand
générale des activités qui participent établissement des manufactures

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


françaises ;
des missions exercées aujourd’hui par
l’institution. • l’activité relative à la gestion des
objets de qualité muséale, qui
Mener une réflexion stratégique gagnerait à être assumée par
des établissements dont c’est
L’opportunité de conserver le MNGBS la fonction spécifique et qui
dans son périmètre actuel d’activités disposent des espaces d’exposition
est une question qui doit être posée. adaptés ;
S’il estime que les métiers d’art ont
encore besoin d’être soutenus et ne • et la fonction d’ameublement, dont
sont pas en mesure de perpétuer leur le champ d’intervention pourrait
excellence hors son intervention, l’État être revu afin d’être circonscrit aux
n’en doit pas moins reconsidérer les besoins avérés et strictement né-
conditions dans lesquelles les activités cessaires des administrations.

41
Le Mobilier national et les Manufactures
nationales des Gobelins, de Beauvais et de la
Savonnerie : une institution à bout de souffle

Recommandations

À cet effet, la Cour formule les La remobilisation des équipes :


recommandations suivantes : 4.  mettre en place un système
La rationalisation du fonctionnement : automatique de suivi des présences
sur les lieux de travail avec des
1.  dans le cadre du futur schéma badges individuels ;
directeur immobilier, transférer sur
des implantations moins onéreuses 5.  prendre en compte dans les
les activités de production rémunérations indemnitaires
installées à Paris et l’excédent des (RIFSEEP) des agents des ateliers
réserves qui ne pourra être gardés les qualités et quantités de leurs
à Pantin ou à Perret ; productions individuelles.

2.  recourir systématiquement à la L’amélioration de la préservation


sous-traitance chez les prestataires et de la valorisation du patrimoine
agréés dès lors que leurs devis sont national :
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

inférieurs aux coûts complets des 6.  diversifier le recrutement des


ateliers du MNGBS et en tirer les jurys de concours des métiers de
conséquences sur le format des restauration ;
effectifs de ceux-ci lorsque l’offre
privée est performante ; 7.  pour l’activité d’ameublement,
mettre à l’étude la substitution
3.  proscrire la « perruque », c’est- d’une location mobilière assise sur
à-dire l’utilisation par les agents, à la valeur d’assurance des objets
des fins privées, des moyens publics déposés au système actuel de
de production. dépôt gratuit.

42
Chapitre IV

Les territoires

1. Les communes défavorisées d’Île-de-France : des difficultés


structurelles appelant des réformes d’ampleur

2. La gestion des fonds européens structurels et


d’investissement (FESI) en Outre-mer : des résultats
inégaux, une démarche de performance à consolider

3. La nouvelle université de Lille : une fusion à parachever,


une stratégie académique et régionale à définir

4. Thermalisme et collectivités territoriales, un système


fragile : le cas occitan
1 Les communes défavorisées
d’Île-de-France : des difficultés
structurelles appelant
des réformes d’ampleur
Première région économique du pays, d’agglomération comprenant la moitié
l’Île-de-France est aussi celle où les d’entre elles.
disparités économiques et sociales
entre communes sont les plus fortes.
Des communes aux faibles
ressources fiscales
Elle concentre 30  % du PIB national,
alors même que treize des vingt Ces communes ont connu une rapide
communes métropolitaines de plus de croissance de leur population avec
20 000 habitants les plus en difficulté l’édification en leur sein de grands
se situent en banlieue parisienne. ensembles de logements entre les
années 1950 et 1970. Les logements

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


La chambre régionale des comptes locatifs sociaux y représentent
Île-de-France a contrôlé douze des désormais entre un tiers et la moitié
communes franciliennes présentant des résidences principales, et elles
un taux de pauvreté relative supérieur comptent toutes au moins un quartier
à 30  %, ainsi que deux communautés prioritaire de la ville (QPV).

Villiers-le-Bel
95
VAL-D'OISE
(14 323 €)
Sarcelles
(14 911 €) 93 -
SEINE-
Garges-lès-Gonesse SAINT-
(13 846 €) DENIS
Le Blanc-Mesnil (15 552 €)
Saint-Denis Sevran (15 526 €)
(14 340 €)
Clichy- sous-Bois
(12 915 €)
Aubervilliers (13 039€)
Bobigny (14 192 €)
Bagnolet (16 327 €)
Pantin (16 179 €)
92 77
HAUTS SEINE-
75 - PARIS
DE-SEINE ET-MARNE

78
YVELINES 94
VAL-DE-MARNE

Communes
de l’échantillon

91 - ESSONNE
Grigny 0 10 km
(12 960 €)
GéoAtlas-SRPP - DL - Octobre 2018

Source : Cour des comptes, données Insee 45


Les communes défavorisées d’Île-de-France :
des difficultés structurelles appelant
des réformes d’ampleur

Leur population est jeune et en Eu égard à leurs caractéristiques, ces


situation de fragilité socioéconomique. communes réalisent également de
La médiane du revenu disponible se fortes dépenses d’investissement,
situait ainsi, en 2015, entre 12 900 € notamment en matière d’équipements
et 15 000 € à Aubervilliers, Bobigny, à destination de la jeunesse et de
Clichy-sous-Bois, Garges-lès-Gonesse, rénovation urbaine. Leur capacité
Saint Denis, Sarcelles, Villiers-le-Bel d’autofinancement est cependant
et Grigny, commune la plus pauvre souvent limitée et elles connaissent
de l’échantillon. Une partie de leur un endettement élevé.
population souffre par ailleurs d’un
manque de qualification les empêchant Le renforcement des dispositifs de
de bénéficier du dynamisme péréquation au cours des années
économique qui caractérise certaines 2010 a contribué à limiter les effets
d’entre elles, en particulier celles de la baisse de la part forfaitaire de la
jouxtant Paris. dotation globale de fonctionnement
sur les budgets de ces communes.
Ces communes sont par conséquent Cependant, la faiblesse de leurs
confrontées à la faiblesse de leurs ressources propres, combinée aux
bases d’imposition pour les trois charges budgétaires auxquelles elles
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

taxes dites « ménages ». Elles ne sont doivent faire face, rend ces collectivités
pas toutes dénuées de ressources, très dépendantes de ces dispositifs.
certaines d’entre elles, notamment les
plus proches de la capitale, bénéficiant Des mesures structurelles
de l’implantation d’entreprises sur rendues nécessaires
leur territoire. Toutefois, la perte
de leur pouvoir de taux sur la En dépit des contraintes qu’elles
fiscalité économique au profit des subissent, ces communes disposent,
intercommunalités depuis 2010 limite pour un certain nombre d’entre elles,
leur capacité à en tirer profit. de marges de manœuvre budgétaires
encore insuffisamment exploitées.
Des communes soumises Les dépenses de personnels peuvent
à des contraintes y être élevées alors même qu’elles
de gestion majeures ne respectent souvent pas la durée
annuelle légale du travail. Certaines
En raison des caractéristiques sont cependant d’ores et déjà
spécifiques de leur population, ces parvenues à initier une démarche de
communes ont développé une offre maîtrise de leurs dépenses.
de services étoffée. Leur tarification
étant déterminée avant tout sur la Par ailleurs, malgré le renouvellement
base de critères sociaux afin d’en récent de la carte de l’intercommu-
garantir le plus large accès possible, nalité francilienne, les structures
ces services génèrent un montant de intercommunales actuelles ne sont
recettes limité. pas en mesure de jouer un rôle de

46
Les communes défavorisées d’Île-de-France :
des difficultés structurelles appelant
des réformes d’ampleur

rééquilibrage des inégalités. En parti- tel que proposé par la Cour dans son
culier, la mutualisation des ressources référé de 2017 relatif à l’organisation
fiscales demeure insuffisante, et les territoriale en région Île-de-France1,
compétences en matière d’aména- permettrait de renforcer son rôle de
gement urbain qui constituent un mutualisation des moyens.
enjeu majeur de solidarité pour les
communes les plus défavorisée, ne Enfin, le caractère structurel des
sont, en majorité, pas exercées par les difficultés de ces collectivités appelle
établissements publics de coopération un renforcement de la cohérence
intercommunale dans la grande des dispositifs d’accompagnement
couronne parisienne. dont elles bénéficient. La logique de
contractualisation instituée par la
La mise en place du réseau du Grand loi de programmation des finances
Paris express, si elle permettra publiques pour les années 2018
de désenclaver le territoire de à 2022 pourrait, à cette fin, être
ces communes, sera cependant déclinée de façon spécifique pour les
insuffisante pour améliorer communes les plus en difficulté. De
durablement leur situation. À cet tels pactes incluraient notamment

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


égard, le transfert de l’ensemble des une hausse de la prise en charge des
opérations d’aménagement urbain aux opérations de rénovation urbaine
établissements publics de coopération dans le cadre du nouveau programme
intercommunale de grande couronne de renouvellement urbain, en
permettrait de mieux lutter contre les contrepartie d’engagements
inégalités territoriales sur ce territoire. sous forme d’objectifs chiffrés et
En outre, une réforme globale du mesurables, en matière notamment
statut de la métropole du Grand Paris, de maîtrise des finances publiques.

1
Cour des comptes, référé L’organisation territoriale en région Île-de-France. 31 octobre 2017, 13 p.,
disponible sur www.ccomptes.fr.

47
Les communes défavorisées d’Île-de-France :
des difficultés structurelles appelant
des réformes d’ampleur

Recommandations

Dans ce contexte, la Cour formule d’établir des engagements fermes


les recommandations suivantes : en matière de maîtrise des finances
À l’État : publiques en contrepartie du
renforcement des dispositifs d’aide
1.  transférer l’ensemble des existants.
opérations d’aménagement urbain
aux communautés d’agglomération Aux communes :
et aux communautés urbaines de la 3.  mettre à profit les marges de
grande couronne, comprenant les manœuvre existantes, notamment
communes les plus défavorisées ; en matière de maîtrise des
2.  initier une démarche de dépenses de personnel, pour
contractualisation entre les améliorer l’efficience de la gestion
communes les plus défavorisées, des communes et conforter leur
leur intercommunalité et l’État afin capacité d’autofinancement.
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

48
2 La gestion des fonds européens
structurels et d’investissement
(FESI) en outre-mer : des résultats
inégaux, une démarche
de performance à consolider
Le fonds européen de développement ultrapériphériques » (RUP), en sont de
régional (FEDER), le fonds social grands bénéficiaires.
européen (FSE), le fonds européen
agricole pour le développement En 2007-2013, les crédits
rural (FEADER) et le fonds européen ont été fortement mobilisés
pour la pêche (FEP), devenu en 2014
fonds européen pour les affaires Pour la période 2007-2013, les 3,2 Md€

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


maritimes et la pêche (FEAMP), sont attribués aux RUP françaises au titre
des fonds européens structurels et du FEDER et du FSE ont été presque
d’investissement (FESI) qui permettent intégralement dépensés. Les crédits du
FEADER et du FEP, en revanche, comme
à l’Union européenne de soutenir
dans les régions métropolitaines, n’ont
le développement économique
pas été entièrement mobilisés. Pour
et social des régions fragiles. Les les 650 M€ du FEADER, le ratio a varié
juridictions financières ont enquêté entre 91 et 94  % selon les territoires.
sur leur gestion en Martinique, en S’agissant des 30 M€ du FEP, le ratio
Guadeloupe, en Guyane, à La Réunion est de 98 à 100 %, sauf en Guadeloupe
et à Mayotte, qui, en tant que « régions (74 %).

Taux de consommation estimés des FESI

Source : Cour des comptes

49
La gestion des fonds européens structurels et d’investis-
sement (FESI) en outre-mer : des résultats inégaux,
une démarche de performance à consolider

La gestion, en revanche, a été D’autre part, les autorités de gestion


de qualité inégale ont constitué, sur leurs enveloppes
FEDER et FSE, des «  réserves  »
Les juridictions financières ont contrôlé financières, dont les usages sont
les plus grosses opérations financées opaques et en général irréguliers.
Outre-mer par les fonds européens.
Elles constatent des succès favorables Des risques pour la période
au développement économique. 2014-2020
C’est le cas, à La Réunion, de la mise
aux normes de l’aéroport Roland Pour la programmation 2014-2020, la
mise en œuvre des fonds structurels
Garros (37 M€ de FEDER), du projet
et d’investissement a été marquée par
d’irrigation du littoral Ouest (450 M€
un défaut d’anticipation. Le principe
de FEDER, 210 M€ de FEADER) et a été posé en 2014 d’un transfert des
de la construction d’un abattoir de autorités de gestion de l’État vers
volailles (14 M€ de FEADER). les régions. Cette décentralisation,
qui est restée partielle, a fragmenté
Elle déplore en revanche des les responsabilités. La coopération
défaillances de gestion. L’élaboration administrative entre État et
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

et la conduite des projets font souvent collectivités territoriales n’a pas été
l’objet d’une maîtrise insuffisante, suffisante, sauf à La Réunion, dont le
comme dans les réalisations, en dispositif mutualisé AGILE constitue
Guyane, d’une usine de seconde une bonne pratique.
transformation des produits de la mer
En outre, les systèmes d’information
(1,5  M€ de FEP, 1 M€ de FEDER) ou,
ont été mal conçus et livrés
en Guadeloupe, du Mémorial ACTe tardivement, ce qui a compliqué la
(17  M€ de FEDER). Les calendriers gestion.
de mise en œuvre, par ailleurs, ne
sont pas toujours respectés. Ainsi, en Au total, des risques financiers
Martinique, le transport en commun persistent. Des dégagements d’office,
en site propre (82 M€ de FEDER) n’a automatiques lorsque des crédits
été mis en service qu’en août 2018, programmés ne sont pas dépensés
dans les trois ans, sont susceptibles
alors que les infrastructures avaient
d’intervenir. Des corrections
été achevées et le matériel roulant
financières pourraient être décidées
livré deux ans auparavant. En Guyane, par la Commission européenne. Les
le déploiement du haut débit (12  M€ «  réserves de performance  » prévues
de FEDER) a connu une succession de par la réglementation européenne
retards  ; ainsi, l’Union européenne a ne seront débloquées que si les
financé des équipements dépassés et indicateurs de performance sont
peu efficaces. satisfaisants.

50
La gestion des fonds européens structurels et d’investis-
sement (FESI) en outre-mer : des résultats inégaux,
une démarche de performance à consolider

Recommandations

Dans ce cadre, la Cour formule les 3.  augmenter la sélectivité dans


recommandations suivantes : le choix des projets appelés à être
financés par les FESI, en favorisant
À l’attention des autorités de contrôle l’accroissement de leur nombre,
et d’audit (ministère de l’économie et notamment en développant les
des finances, ministère de l’action et mécanismes de préfinancement ;
des comptes publics) :
4.  développer pour la gestion du
1.  définir pour la programmation FSE une mutualisation des services
2014-2020 des règles d’emploi instructeurs de l’État et des collec-
permettant un suivi et un contrôle tivités territoriales ;
effectif des « réserves » résultant de
la différence entre les versements 5.  organiser une formation régu-
effectués par l’Union européenne lière des agents instructeurs des
et les montants versés aux bénéfi- dossiers, afin de développer leur
ciaires des fonds. maîtrise de la réglementation des

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


fonds européens.
À l’attention des autorités de gestion
(Etat, régions) : À l’attention des organismes char-
gés de l’élaboration des systèmes
2.  fixer dans les conventions d’information (commissariat général
conclues avec les bénéficiaires à l’égalité des territoires, agence de
des objectifs et des indicateurs services et de paiement) :
permettant de mesurer les retom-
bées économiques et sociales des 6.  procéder à un diagnostic stra-
investissements financés par les tégique permettant de décider du
fonds européens et d’appliquer des choix des systèmes d’information à
pénalités si les objectifs ne sont pas mettre en œuvre pour la program-
atteints ; mation 2021-2027.

51
3 La nouvelle université de Lille :
une fusion à parachever,
une stratégie académique
et régionale à définir

La fusion des trois universités pas par un label IDEX, mais par un
publiques lilloises au 1er janvier 2018 I-site, moins prestigieux quoique
a engendré l’une des universités les doté de moyens significatifs. Au
plus importantes de France (69  000 départ loin de faire l’unanimité, le
étudiants, un budget de plus de projet de fusion ne résulte pas d’une
560 M€). Il s’agit de la première étape vision stratégique partagée mais de
d’un ambitieux projet de création l’interprétation par les trois universités
en dix ans de l’Université Lille Nord lilloises des souhaits supposés du

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


jury. Le passage d’une logique de
Europe (ULNE) qui regroupera
regroupement territorial, incluant les
l’université de Lille, les grandes écoles,
universités de proximité, à celle du
le centre hospitalier universitaire
projet ULNE centré sur Lille illustre le
régional et l’institut Pasteur de Lille.
défaut d’articulation entre politique
La Cour estime que cette fusion a d’excellence et politique de site.
été mal préparée et qu’elle résulte
d’orientations contradictoires. Le processus de transformation a
La situation de la nouvelle privilégié l’aspect institutionnel
université impose, par ailleurs, une au détriment de la dimension
reconfiguration de l’offre académique opérationnelle
régionale. La réussite de la fusion supposait
un plan d’accompagnement et
Née d’orientations de transformation. L’université
contradictoires, aurait dû mettre en place un
la fusion a été mal préparée pilotage stratégique, relevant de
la gouvernance, et un pilotage
La fusion des trois universités opérationnel, reposant sur des
lilloises est un cas emblématique procédures robustes et des outils
des incohérences entre politique adaptés. La fusion doit aujourd’hui
d’excellence et politique de site relever ces défis et s’appuyer sur
une réflexion stratégique, sur la
Il a fallu quatre tentatives pour que rénovation de l’offre de formation et
le projet soit distingué en 2017, non sur l’ouverture internationale.
53
La nouvelle université de Lille : une fusion
à parachever, une stratégie académique
et régionale à définir

Ni les universités ni l’État n’ont pris circulation de l’information financière.


la juste mesure des implications de Il a présenté d’emblée un déficit
la fusion de 6  M€. Les actions correctrices
du budget rectificatif n’ont pas
Les trois universités n’ont pas adapté permis de faire cesser la dérive de la
leur gestion à la perspective de masse salariale et d’un programme
la fusion. L’université de Lille 2 a d’investissements considérable, sans
massivement réduit son fonds de perspective crédible de financement.
roulement entre 2016 et 2017 et
l’université de Lille 1 présentait une Un paysage académique régional
situation critique bien identifiée qui reste à redessiner
avant la fusion, sans que des mesures
substantielles aient été prises pour la Les universités de proximité devront
redresser. composer avec le géant lillois.
Elles sont déjà engagées dans des
Au nom du principe d’autonomie, actions permettant un large accès
l’État s’est borné à contribuer à l’enseignement supérieur et une
financièrement à la fusion sans spécialisation de leur recherche.
accompagner efficacement le nouvel Elles devront poursuivre dans cette
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

ensemble. Son soutien financier stratégie, en concentrant leurs


(2,5 M€) repose sur un calcul forfaitaire ressources sur le premier cycle et
et non objectivé. Les mesures de suivi en confirmant leur spécialisation
ont été tardives et au demeurant peu marquée en matière de recherche,
déterminées. pour rester attractives face aux grands
pôles universitaires.
La présence de la nouvelle
université, fragilisée L’organisation de la coopération
dès sa création, appelle régionale est actuellement illisible et
à reconfigurer l’offre révélatrice des difficultés des acteurs
académique régionale à se coordonner. Ses modalités et ses
instances doivent être repensées.
Un socle de départ fragilisé pour
Une nouvelle organisation régionale
l’université de Lille, des mesures devra permettre d’optimiser l’offre
structurelles à prendre sans de formation au service des étudiants
attendre et l’allocation des moyens au service
de la recherche. Son articulation avec
Le premier budget de l’université de l’I-site peut être le point de départ
Lille a été établi selon une procédure d’une dynamique académique et
budgétaire marquée par une mauvaise scientifique qui reste à soutenir.

54
La nouvelle université de Lille : une fusion
à parachever, une stratégie académique
et régionale à définir

Les structures de regroupement d’établissements d’enseignement supérieur


dans l’ex-région Nord-Pas-de-Calais

Contrat de site

EDHEC
IÉSEG
YNCRÉA
Univ. d’Artois (ex GroupeHEI-ISA-ISEN)

Univ. du Littoral Côte d’Opale

Univ. de Valenciennes
COMUE

CHRU
rsité de L
ive ENSAPL
ille
Un

Lille 1
Univ. Lille 2 Sciences
ESJ Institut
Catholique Lille 3 Po
Pasteur
IMT
Lille Lille
Douai École ENSCL
centrale
Lille ENSAIT Art et métiers
t
CNRS
na ri a Paris-Tech
INRIA Par te

INSERM

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


LNE
I Site U
Collège des formations d’ingénieurs École d’affaires publiques et de journalisme
(fusion prévue en 2019) (fusion prévue en 2019)

Source : Cour des comptes

55
La nouvelle université de Lille : une fusion
à parachever, une stratégie académique
et régionale à définir

Recommandations

La Cour formule les recommanda- 4.  (Universités des Hauts-de-


tions suivantes : France, MESRI) : dans la perspective
d’une extinction progressive de
1.  (Université de Lille) : mettre la ComUE, définir une forme de
en œuvre, dès 2019, le plan de coopération souple et efficace
redressement financier annoncé qui permettra, avec le soutien des
par l’université (maîtrise durable pouvoirs publics, de coordonner
de la masse salariale, réexamen du les stratégies d’excellence et les
coût des formations, rationalisation stratégies territoriales ;
du patrimoine, réexamen du plan
d’investissement, développement 5.  (MESRI, DGFIP) : modifier le code
des ressources propres) ; de l’éducation pour mettre en place un
dispositif de redressement financier
2.  (Université de Lille) : mettre ne reposant pas sur le seul résultat
au point les outils de pilotage comptable (articles R. 719-104 et
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

annoncés par l’université : R. 719-109) ; intégrer une présentation


schéma directeur des systèmes du fonds de roulement mobilisable
d’information, schéma pluriannuel aux programmes pluriannuels
de stratégie immobilière, contrôle d’investissement soumis au vote
de gestion, suivi des coûts, contrôle des organes délibérants (article
et audit internes ; R. 719-67) ; prévoir et communiquer
au conseil d’administration un avis
3.  (Universités des Hauts-de- écrit et motivé du recteur (article
France, MESRI) : mettre à profit la R. 719-65), prenant en compte l’avis
fusion pour construire une offre du contrôleur budgétaire en région,
de formation régionale rénovée, sur les budgets et comptes financiers
enrichie et coordonnée plaçant qui lui sont soumis dans le cadre du
l’étudiant au cœur du dispositif ; contrôle budgétaire.

56
4 Thermalisme et collectivités
territoriales, un système
fragile : le cas occitan
Financé en grande partie par de 190  000 curistes en 2017, a connu
l’argent public, le thermalisme une progression constante de cette
s’ancre dans des territoires dont il activité ces cinq dernières années,
constitue l’une des ressources, parfois sans qu’elle en tire véritablement les
la principale. L’Occitanie, première bénéfices attendus.
destination thermale avec près de
Les établissements thermaux d’Occitanie

Brion
LOT

Cransac- Mont Lozère


Cahors Mende
les-Thermes et Goulet

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


Rodez
LOZÈRE
Cazaubon Allègre-
TARN ET GARONNE AVEYRON les-Fumades
Lectoure
GARD
Albi Avène-
Montauban Nîmes
les-Bains
Castéra-
Verduzan TARN
Montpellier
Lamalou-
Auch Toulouse
les-Bains
GERS
HAUTE-GARONNE HÉRAULT
Tarbes
Bagnères- Carcassonne
de-Bigorre Capvern Salies-
du-Salat ARIÈGE
Argelès- AUDE
Gazost Foix Ornolac- Balaruc-
Beaucens Aulus
Barèges les- Ussat- Rennes-les-Bains les-Bains
Cauterets Bains les-Bains
Molitg-les-Bains
HAUTES Luz-
Perpignan
PYRÉNÉES Saint-
Sauveur Saint- Ax-les-
Lary- Bagnères- Thermes Vernet- Le Boulou
Soulan de-Luchon les-Bains-
PYRÉNÉES-
ORIENTALES Prats-
de-Mollo-
la-Preste-
les-Bains
Amélie-
les-Bains-
Palalda
Fréquentation des thermes :

60 000 curistes

Population légale 2015 :


2 000
40 000 curistes
4 000

6 000

20 000 curistes 0 100 km


8 000
GéoAtlas-SRPP
DL - Novembre 2018

Source : Cour des comptes 57


Thermalisme et collectivités territoriales,
un système fragile : le cas occitan

L’activité thermale occitane : Un modèle économique fragile


entre santé et tourisme
La dispersion de l’offre au sein
Le thermalisme est une activité de petites structures situées
majoritairement en zone de montagne
soutenue pour l’essentiel par
concourt à la précarité du modèle
l’assurance-maladie, qui assure
économique, indépendamment du
75  % du chiffre d’affaires des
mode de gestion de l’activité, en
établissements thermaux occitans société privée, en régie, ou en gestion
via le remboursement des cures. Le semi-publique. La Chaîne thermale
coût est de 290 M€ par an au niveau du soleil, groupe privé, domine le
national alors que le lien entre service secteur en Occitanie en termes de
médical rendu (SMR) et prise en fréquentation et de chiffres d’affaires.
charge n’est pas établi.
Atypiques, les finances des communes
L’activité thermale bénéficie par thermales se distinguent par de
ailleurs de financements locaux, forts montants de charges et par des
aides à l’investissement ou gestion du recettes spécifiques, notamment le
fonctionnement des établissements, prélèvement sur le produit des jeux
au titre de son impact sur le tourisme. perçu en leur qualité de stations
Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes

de tourisme accueillant un casino.


Près de 90 M€ ont ainsi été investis
Les recettes liées au thermalisme
sur la période 2011-2016 dans les
constituent une ressource parfois
stations thermales occitanes, dont
significative pour certaines stations,
35 M€ financés par les communes. pouvant aller jusqu’à 60 % des produits
de gestion, comme à Balaruc-les-Bains.
L’activité se caractérise par une
relative concentration sur les marges En contrepartie, les dépenses
pyrénéennes de la région, dans des d’équipement et l’endettement sont
communes de petite taille, dont plus de deux fois supérieurs à ceux
presque la moitié comptent moins de des communes de taille équivalente.
1  000 habitants. À l’exception de deux Or les stratégies d’investissement se
ou trois gros établissements, la plupart sont souvent révélées hasardeuses,
connaissent une fréquentation modeste, grevant l’équilibre financier des
inférieure à 5 000 curistes par an. collectivités. Il en résulte que seule
une minorité des stations occitanes
Les retombées économiques en tire réellement parti de la présence
d’un établissement thermal.
matière d’attractivité et d’emploi sont
mal cernées. La filière thermale fait
état de 60  000 à 90  000 emplois au Une offre thermale à restructurer
niveau national, dont 14  000 pour la dans un cadre normatif différent
seule Occitanie, avec 2  600  emplois
directs. À l’échelle des communes, Le thermalisme doit donc évoluer.
et compte tenu de leur petite taille, Le cadre de prise en charge par la
l’enjeu peut néanmoins être sensible, Sécurité sociale doit être revu. Une
de 2 à 50 % de l’emploi communal. véritable évaluation du service rendu,
58
Thermalisme et collectivités territoriales,
un système fragile : le cas occitan

conforme aux dispositions du code Le développement du «  thermolu-


de la sécurité sociale et permettant disme  », hors indication thérapeutique,
d’adapter les taux de remboursement peut contribuer à un élargissement
en conséquence, doit ainsi être de l’offre, à la condition qu’il procède
envisagée. Parallèlement, la durée d’une réflexion à mener à un niveau
des cures gagnerait à être modulée intercommunal. Un fonds public
à la baisse selon les patients et selon local d’un montant correspondant
l’indication, afin de diversifier l’offre et aux aides actuellement allouées
de répartir la patientèle sur différents pourrait soutenir la restructuration
types de cures. de l’activité.

Recommandations

Synthèses du Rapport public annuel 2019 de la Cour des comptes


La Cour formule les recommandations À l’État :
suivantes :
3.  porter à une durée déterminée
À la CNAM, l’UNCAM et la HAS : l’autorisation d’exploiter l’eau
minérale naturelle des établisse-
1.  dans le cadre de la prochaine
révision de la convention nationale ments thermaux.
thermale après 2022, faire établir par Aux communes thermales occitanes :
la HAS un avis relatif à l’inscription ou
à la radiation de chacun des actes et 4.  transférer la gestion des établis-
prestations thermaux sur la liste des sements thermaux publics à leurs
actes et prestations ouvrant droit à EPCI.
prise en charge ou remboursement ;
À la région Occitanie :
2.  dans le cadre de la prochaine
révision de la convention nationale 5.  renforcer le groupement thermal
thermale après 2022, étudier la mis en place à l’échelle de l’Occitanie ;
possibilité de différencier les durées
des cures selon les indications 6.  mettre en place un fonds public
médicales, dès lors que la réalité du local de soutien à la restructuration
SMR aura été établie par la HAS. de l’activité thermale.

59