Vous êtes sur la page 1sur 3

Coop de France Alpes Méditerranée

Vieille route de Salon - BP 5 - 13330 PELISSANNE


Tél : 04 90 55 45 45 Fax : 04 90 55 00 70 E-mail : contact@frca-paca.fr
www.coopdefrance-alpesmediterranee.coop

LES HUILES ET LUBIFIANTS USAGES

Définition
L'utilisation de lubrifiants, indispensable à tout travail mécanique, génère le plus souvent des
huiles usagées. Cependant, dans le cas des lubrifiants dits "à usage perdu", comme par
exemple les huiles de chaîne de tronçonneuses, les huiles de moteur 2 temps, les graisses,
les lubrifiants sont entièrement consommées pendant leur utilisation.
Les "huiles usagées" sont des déchets dangereux. Elles ne doivent pas être confondues avec
les huiles solubles usagées et autres fluides aqueux d'usinage, les huiles de friture d'origine
végétale, les mélanges eaux-hydrocarbures pour lesquels les circuits de collecte et
d'élimination sont complètement différents.

Sources et origine
Les lubrifiants usagés apparaissent lors des opérations de maintenance et lors de la fin de
vies des équipements qui les contiennent.
On distingue deux catégories principales d'huiles usagées :
o les huiles noires, fortement dégradées et contaminées, qui comprennent les huiles de
moteurs et certaines huiles industrielles (huiles de trempe, de laminage, de
tréfilage,…)
o les huiles claires, peu contaminées et chargées en général d’eau et de particules, qui
proviennent des transformateurs, des circuits hydrauliques et des turbines.
C'est le type de traitement que ces huiles doivent subir pour être réutilisées qui a conduit à
cette classification.

Trier et stocker
Le stockage des huiles usagées chez les détenteurs doit impérativement respecter les
prescriptions de l'article 2 du décret du 21 novembre 1979 modifié. Les huiles usagées et
lubrifiants ne doivent être ni abandonnés, ni brûlés à l'air libre.
Les huiles usagées et lubrifiants ne doivent pas être déversés dans les réseaux d'évacuation
d'eaux usées, ni rejetés dans le milieu naturel ou les ordures ménagères. Tout contrevenant
est passible d’une contravention de 5ème classe.

Les détenteurs doivent :


o recueillir et stocker les huiles usagées provenant de leur installation dans des
conditions satisfaisantes. Il s’agit notamment de cuve enterrée à double paroi avec
détecteur de fuite ou de cuve aérienne sur bac de rétention réglementaire ;
o éviter de mélanger les huiles usagées avec de l'eau ou tout autre produit ou déchet
non huileux, en évitant notamment tout déversement accidentel. On prendra
notamment des mesures contre les infiltrations possibles d’eaux de pluie lorsque le
stockage est réalisé à l’extérieur ;
o disposer d’installations étanches permettant la conservation des huiles jusqu’à leur
enlèvement, accessibles aux véhicules chargés d’assurer leur ramassage.
Coop de France Alpes Méditerranée
Vieille route de Salon - BP 5 - 13330 PELISSANNE
Tél : 04 90 55 45 45 Fax : 04 90 55 00 70 E-mail : contact@frca-paca.fr
www.coopdefrance-alpesmediterranee.coop

A noter que les industriels détenteurs d'huiles usagées peuvent être soumis de par leurs
activités à la législation ICPE et à une autorisation d'exploiter. L'article 10 de l'arrêté du 2
février 1998 stipule notamment que tout stockage d'un liquide susceptible de créer une
pollution des eaux ou des sols est associé à une capacité de rétention .

Collecte et traitement
Le traitement des huiles usagées donne lieu à une véritable valorisation.
o Les huiles usagées noires sont soit régénérées pour la production d'huiles de base
destinées à la formulation de lubrifiants, soit incinérées en cimenterie ou en centre
spécialisé (valorisation énergétique).
o Les huiles usagées claires sont principalement destinées au recyclage. C'est le cas
des huiles usagées isolantes qui sont facilement recyclées et reformulées pour
élaborer des huiles de démoulage et de décoffrage.
o Les huiles usagées peuvent être utilisées comme combustible dans les cimenteries
autorisées. La température élevée de cuisson du mélange de matières premières
minérales nécessaire à la fabrication du ciment (1 450°C) permet l'incinération de
déchets dangereux combustibles.

Pour le traitement des huiles usagées, le plus simple est de faire appel à l'un des ramasseurs
agréés pour la collecte des huiles usagées dans votre département. Ces entreprises ont pour
principale obligation de se déplacer dans un délai de quinze jours, dès lors que le volume
d'huiles usagées détenue est au moins égal à 600 litres. Les coordonnées de ces ramasseurs
agréés sont disponibles en préfecture.
Pour des petites quantités, il est possible d’apporter les huiles dans des déchèteries qui
disposent de conteneurs spécialisés.

Comment les réduire


Les huiles moteurs
o L'évolution de la qualité des lubrifiants a conduit à l'espacement des vidanges et par
conséquent, à une diminution effective de la production d'huiles usagées.
Les huiles industrielles
o Les utilisations très diverses des lubrifiants industriels rendent complexes la mise en
œuvre d'actions de réduction des déchets.
Les huiles industrielles claires
o Moins chargées en polluants que les huiles noires, le recyclage en interne est déjà
largement pratiqué chez les gros détenteurs industriels notamment pour les huiles de
traitement thermique, les huiles entières pour le travail des métaux.
Des organismes comme le CETIM -Centre Technique des Industries Mécaniques- peuvent
conseiller les utilisateurs de lubrifiants sur le bon choix et le bon usage des lubrifiants mais
aussi aider les détenteurs des huiles usagées à mieux les gérer dès leur apparition. Ces
conseils peuvent avoir des effets favorables à la fois sur la quantité des huiles usagées
générées mais aussi sur la qualité de ces huiles dans le sens d'une moindre pollution
(contenu en polluants internes) et d'une moindre contamination (mélange avec d'autres
déchets liquides).
Coop de France Alpes Méditerranée
Vieille route de Salon - BP 5 - 13330 PELISSANNE
Tél : 04 90 55 45 45 Fax : 04 90 55 00 70 E-mail : contact@frca-paca.fr
www.coopdefrance-alpesmediterranee.coop

Pour aller plus loin


Réglementation :
o Articles R 211-60 à 62 du Code de l’environnement.
o Article R 543-4 du Code de l’environnement.
o Article R 543-5 du Code de l’environnement.
o Règlement sanitaire départemental type - Circulaire du 09 août 1978.
o Articles R 543-3 à 16 du Code de l’environnement.
o Directive n°75/439/CEE du 16 juin 1975 modifiée concernant l'élimination des huiles
usagées.
o Décret n° 2002-540 du 18 avril 2002 relatif à la classification des déchets, codifié aux
articles R 541-7 à R 541-11 du Code de l’environnement.
o Arrêté du 28 janvier 1999 relatif aux conditions d’élimination des huiles usagées, JO
du 24 février 1999.
o Arrêté du 2 février 1998 modifié relatif aux prélèvements et à la consommation d’eau
ainsi qu’aux émissions de toute nature des ICPE soumises à autorisation.

Liens utiles :
o Guide de bonnes pratiques pour la gestion des déchets dangereux - Septembre 2006
- CCIP 93 - www.ccip93.ccip.fr
o Notice ADEME sur les huiles usagées :
http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?catid=14777