Vous êtes sur la page 1sur 6

Manuel  Ch.

 7, Organisation en cas d’urgence  Version  Page 


SST  1.0  1 / 6 
PRO  Organisation des situations d’urgence  Edité le 21.03.06 
721­1 
Elaboré par : RSST  Visa :  Validé par COM  le 01.01.2007  Visa : 

1. But 
La présente procédure définie l’organisation à mettre en place et les comportements à avoir en 
cas de situation d’urgence telle qu’accident, malaise, évacuation, incendie, fuite de gaz, accident 
chimique ou violence. 

2. Définitions et abréviations 

Les termes généraux sont définis dans le glossaire du manuel SST. 

Urgence :  Situation face à laquelle il faut prendre des mesures rapides pour éviter ou réduire 
des atteintes à la santé d’une ou de plusieurs personnes. 

3. Domaine d’application 

Cette procédure s’applique à toutes les entités de l’administration. 

4. Procédure 

4.1 Généralités 

Le service spécialisé met à disposition des recommandations pour gérer les différentes 
situations d’urgence. 
Il peut s’agir par exemple de : 
­  premiers secours 
­  incendie 
­  violence 
­  fuite de gaz 
­  incident lié à des produits chimiques et biologiques 
­  alerte à la bombe 
­  objets suspects 
­  etc. 

http://www.fr.ch/spo/fr/documentation/sante.htm 

Organisation à mettre en place 
Le dirigeant identifie les situations d’urgence pouvant survenir dans son entité (accident, 
malaise, incendie, etc.) et prend les mesures préventives nécessaires. 

Transmission d’alarme 
Les numéros d’appel d’urgence (117, 118, 144, 145) ainsi que des numéros d’appel d’urgence 
internes doivent être affichés sur chaque téléphone. 

Accès des secours 
Définir les lieux d’accès des secours en coopération avec les services d’intervention (sapeurs­ 
pompiers, ambulance, police).


Manuel  Ch. 7, Organisation en cas d’urgence  Version  Page 
SST  1.0  2 / 6 
PRO  Organisation des situations d’urgence  Edité le 21.03.06 
721­1 
Elaboré par : RSST  Visa :  Validé par COM  le 01.01.2007  Visa : 

Evacuation 
Certaines de ses situations d’urgence peuvent demander une évacuation des personnes 
présentes dans le bâtiment. 

Lorsque plusieurs entités sont dans le même bâtiment, les dirigeants des entités concernées 
doivent organiser l’évacuation des personnes conjointement. Chaque dirigeant reste toutefois 
responsable de l’application des règles d’évacuation au sein de son entité. 

Les voies d’évacuation et l’organisation de l’évacuation sont à définir selon les directives pour la 
sécurité au travail de la Commission fédérale de coordination pour la sécurité au travail (CFST), 
numéro 317 www.cfst.ch. La réalisation des mesures pour l’application de ces directives telles 
que la signalisation et la définition des voies d’évacuation demande l’intervention du propriétaire 
du bâtiment, de la police du feu et du service des bâtiments. 

Instruction périodique 
Le dirigeant instruit périodiquement les collaborateurs et les personnes qui fréquentent 
régulièrement le bâtiment (élèves, étudiants) sur le comportement à avoir dans les situations 
d’urgence. Cette instruction doit systématiquement être donnée aux nouveaux collaborateurs. Il 
se réfère aux fiches de recommandations en cas d’urgence 
http://www.fr.ch/spo/fr/documentation/sante.htm Il prévoit des exercices réguliers (au minimum 
tous les deux ans) pour la gestion des différentes situations d’urgence possibles. 

Communication 
En cas d’événement grave le dirigeant informe sa hiérarchie, les collaborateurs et la famille des 
personnes touchées. 

Manifestations sur le site 
En cas de manifestation sur le site, en respectant les bases légales, le dirigeant organise les 
mesures d’urgence en coopération avec les services d’intervention (sapeurs­pompiers, 
ambulance, police).


Manuel  Ch. 7, Organisation en cas d’urgence  Version  Page 
SST  1.0  3 / 6 
PRO  Organisation des situations d’urgence  Edité le 21.03.06 
721­1 
Elaboré par : RSST  Visa :  Validé par COM  le 01.01.2007  Visa : 

4.2. Premiers secours 

Le dirigeant organise les premiers secours et met à disposition en permanence les moyens 
nécessaires pour les premiers secours selon les dangers identifiés dans son entité. 

Il faut organiser : 
­  trousse d’urgence 
­  sauveteur 
­  infirmerie 

­  transmission d’alarme 144 ou numéro interne 
­  accès de l’ambulance 

­  instruction périodique du personnel et des personnes qui fréquentent régulièrement le 
bâtiment (étudiant, élève, etc.) 
­  communication (interne/externe) 

Trousse d’urgence 
Le matériel de premiers secours doit être clairement signalé et facilement accessible. 

Nombre de trousses d’urgence : 
entité administrative, école  1 trousse / 50 personnes 
entité administrative dispersée  1 trousse / succursale 
laboratoire, atelier technique  1 trousse adaptée aux risques 
équipes mobiles (chantier, routes,  1 trousse portable adaptée aux risques 
forestier, agriculture, etc.) 

Le contenu de la trousse de secours est défini dans le DOC­721­1­1 Contenu standard de la 
trousse d’urgence 

Sauveteurs  

Nombre de sauveteurs : 
entité administrative < 10 personnes  selon décision du dirigeant 
entité administrative, école entre 10 et 100 personnes  2 sauveteurs 
entité administrative, école entre 100 et 300 personnes  3 sauveteurs 
entité administrative, école >300 personnes  1% des effectifs sont sauveteurs 

La formation de sauveteur correspond à celle nécessaire pour obtenir le permis de conduire. Il 
est important que les sauveteurs de l’entité suivent cette formation au minimum tous les trois 
ans. 

Lorsque plusieurs entités sont dans le même bâtiment, les dirigeants des entités concernées 
peuvent s’organiser pour former le nombre de sauveteurs nécessaires. Chaque dirigeant reste 
toutefois responsable de l’application des règles de premiers secours au sein de son entité.


Manuel  Ch. 7, Organisation en cas d’urgence  Version  Page 
SST  1.0  4 / 6 
PRO  Organisation des situations d’urgence  Edité le 21.03.06 
721­1 
Elaboré par : RSST  Visa :  Validé par COM  le 01.01.2007  Visa : 

La formation des sauveteurs des entités avec des dangers particuliers doit être complétée en 
fonction des dangers en question. 

Infirmerie 

Lorsqu’une entité (ou un groupe d’entités) accueille plus de 250 personnes dans un même 
bâtiment, une infirmerie convenablement située et équipée doit être mise à disposition. Les 
locaux destinés à l’infirmerie doivent être facilement accessibles avec des brancards. 

Lorsqu’une entité (ou un groupe d’entités) avec des dangers particuliers accueille plus de 100 
personnes dans un même bâtiment, une infirmerie convenablement située et équipée doit être 
mise à disposition. Les locaux destinés à l’infirmerie doivent être facilement accessibles avec des 
brancards. 

Pour des informations plus détaillées voir les commentaires de l’article 36 de l’OLT 
Commentaires des ordonnances 3 et 4 relatives à la loi sur le travail 

4. 3 Incendie 

Le dirigeant organise la prévention et la lutte contre l’incendie selon les dangers identifiés dans 
son entité. Il met à disposition les moyens nécessaires et s’assure qu’ils soient fonctionnels. 

Il faut organiser : 
­  transmission d’alarme 118 ou numéro interne 
­  comportement en cas d’alarme en fonction du système d’alarme 
­  accès des sapeurs­pompiers 

­  instruction périodique du personnel et des personnes qui fréquentent régulièrement le 
bâtiment (étudiant, élève, etc.) 
­  communication (interne/externe) 
­ 
­  contrôle du matériel d’extinction (couverture anti­feu, extincteur, etc.) 
­  contrôle des voies d’évacuation 

Transmission d’alarme 

Le dirigeant organise la transmission d’alarme dans le/les bâtiment/s occupé/s par son entité afin 
de garantir que chaque collaborateur soit alerté en cas d’incendie et que l’alarme soit transmise 
au service d’intervention (interne, le 118 ou le 0118). 

Comportement en cas d’alarme en fonction du système d’alarme 

Le dirigeant défini avec le propriétaire du bâtiment et les sapeurs­pompiers l’organisation en cas 
d’alarme incendie (signal sonore, alarme vocale). Il instruit les collaborateurs sur le 
comportement à adopter. Les exercices réguliers d’évacuation lui permet de contrôler le 
fonctionnement de l’organisation mise en place et de prendre les mesures de correction


Manuel  Ch. 7, Organisation en cas d’urgence  Version  Page 
SST  1.0  5 / 6 
PRO  Organisation des situations d’urgence  Edité le 21.03.06 
721­1 
Elaboré par : RSST  Visa :  Validé par COM  le 01.01.2007  Visa : 

nécessaires. Les règles générales de comportement à adopter en cas d’incendie se trouvent 
dans les fiches de recommandations en cas d’urgence.


Manuel  Ch. 7, Organisation en cas d’urgence  Version  Page 
SST  1.0  6 / 6 
PRO  Organisation des situations d’urgence  Edité le 21.03.06 
721­1 
Elaboré par : RSST  Visa :  Validé par COM  le 01.01.2007  Visa : 

Contrôle du matériel d’extinction (couverture anti­feu, extincteur, etc.) 

Le dirigeant veille, en collaboration avec le propriétaire du bâtiment, à ce que le matériel 
d’extinction adapté à l’activité de l’entité soit disponible et que son entretien soit effectué. La 
police du feu est compétente pour définir le type et la quantité de matériel d’extinction adaptés à 
l’activité de l’entité. 

Contrôle des voies d’évacuation  

Le dirigeant veille, en collaboration avec le propriétaire du bâtiment, à ce que les voies 
d’évacuation soient définies et signalées. La police du feu est compétente pour les définir. Le 
dirigeant est responsable de les maintenir libres de tout obstacle en tout le temps (voir liste de 
contrôle SuvaPro, Réf. 67157, Voies d’évacuation). 

4.4 Violence 

Dans le cas où la violence est identifiée comme un risque présent dans l’entité, le dirigeant se 
réfère au DOC­7.2.1­1­2 «Organisation en cas de violence ». 

5.  Documents applicables 

/  DOC­721­1­1 Contenu de la trousse premiers secours 
/  DOC­721­1­2 «Organisation en cas de violence ». 

/  liste de contrôle SuvaPro, Réf. 67157, Voies d’évacuation