Vous êtes sur la page 1sur 6

Chapitre E5: Electronique numérique Cours

Chapitre E5 : Electronique numérique

1 Echantillonage d’un signal analogique


1.1 Principe de la conversion analogie-numérique CAN
La plupart des signaux physiques sont analogiques : ils sont des fonctions continues du temps. Il peut être
utile de les numériser. Le signal numérique acquis est alors une fonction discrète du temps.

C’est le rôle de la carte d’acquisition, réalisant une conversion analogique-numérique (CAN). A l’inverse il
est possible de convertir un signal numérique en signal analogique (CNA).

Numériser un signal peut présenter plusieurs intérêts :

— Les signaux numériques sont moins sensibles au bruit électronique.


— Un signal numérique nécessite une plus faible puissance d’émission.
— Le traitement numérique est plus simple à mettre en œuvre sur un signal numérisé : pas besoin de
modifier un montage expérimental en changeant les valeurs des composants, un simple changement d’al-
gorithme suffit.

Echantilloner un signal analogique consiste à prendre des valeurs données à des instants discrets réguliè-
rement espacés d’une période Te .

Te est la période d’échantillonage, fe = 1


Te est la fréquence d’échantillonage.

Exemples : un signal audio numérique (mp3) est généralement échantilloné à fe = 44, 1kHz. Les oscillo-
scopes numériques de la salle de TP ont une fréquence d’échantillonage réglable.

1 PSI, lycée de l’Essouriau, 2016/2017


Chapitre E5: Electronique numérique Cours

2 Phénomène de repliement spectral


2.1 Expérience collective : mouvement apparent d’un segment tournant (expérience 1)
1. Proposer un protocole permettant de déterminer la fréquence de rotation du disque à l’aide d’un strobo-
scope.

2. Reporter sur la figure ci-dessous les observations réalisées :

a) Fe=F/2
Figure apparente

t(s)

b) Fe=F
θ (u.a.) Figure apparente

t(s)

c) Fe=4F

Figure apparente

t(s)

d) Fe < F

Figure apparente

t(s)

e) Fe > F

Figure apparente

t(s)

2 PSI, lycée de l’Essouriau, 2016/2017


Chapitre E5: Electronique numérique Cours

2.2 Un même signal numérique pour plusieurs signaux analogiques différents (expérience
2)
1. Avec le GBF, générer un signal sinusoïdal de fréquence 5Hz strictement positif (ajuster pour cela l’offset
et l’amplitude). Le visualiser sur l’oscilloscope.
2. Ouvrir le logiciel Arduino puis le programme C AN2 (dans Program files/Arduino). Téleverser le pro-
gramme dans la carte Arduino puis dans le menu outil cliquer sur Traceur série. Est alors affiché en
temps réel le signal de l’entrée analogique A0 avec une période d’échantillonage de 1 ms.
3. Demander au professeur la carte Arduino correspondant à votre numéro de poste. Visualiser en temps
réel le signal résultant de l’acquisition numérique du signal de fréquence f = 5Hz. ATTENTION : l’une
des pattes GND de la carte Arduino doit impérativement être reliée à la masse du GBF.
4. Augmenter la fréquence du signal analogique jusqu’à 1kHz et relever plusieurs valeurs de fréquences
telles que les signaux numérisés correspondent à une même fréquence apparente que celle du signal de
fréquence 5Hz.
5. Interpréter cette observation à l’aide du schéma ci-dessous en représentant le signal numérique ) à partir
du signal analogique déjà tracé et sachant que Te = 2, 0.10−5 s.

2.3 Condition de Nyquist Schannon


1. Soit un signal sinusoïdal v(t)= A cos (2πf t) de fréquence f. Echantilloner un signal revient mathémati-
quement à le multiplier par une série d’impulsions temporelles, le signal après échantillonnage est alors
de la forme :

X ∞
X
ve (t) = E cos (n2πfe t) × v(t) = E 0 [cos (n2πfe t) cos (2πf t)]
n=0 n=0

Linéariser l’expression du signal ve (t) puis compléter le graphique ci-dessous représentant le spectre du
signal échantillonné dans deux cas : fe >> 2f et fe < 2f . Sachant que l’étendue du spectre affiché par
un oscilloscope (ou tout programme utilisant l’algorithme FFT) s’étale de 0 à f2e , en déduire à quelle
condition sur fe l’observation du spectre est correcte.

3 PSI, lycée de l’Essouriau, 2016/2017


Chapitre E5: Electronique numérique Cours

2. Cas d’un signal quelconque comportant un spectre large. Pour simplifier on considèrera que le spectre
d’un tel signal peut s’écrire comme la somme d’une infinité de sinusoïdes. On appelle fmax la plus haute
composante spectrale du signal.

Compléter le graphique ci-dessous représentant le spectre du signal échantillonné dans deux cas :
fe >> 2fmax et f e < 2fmax . En déduire la condition sur fe pour que l’observation du spectre entre 0 et
fe
2 soit correcte.

On parle de repliement de spectre (aliasing en anglais) lorsqu’il y a apparition de raies spectrales dans le
domaine fréquentiel du signal réel. La condition pour ne pas avoir de repliement de spectre est la condition de
Nyquist-Schannon :

2.4 Observation d’un repliement de spectre avec l’oscilloscope (expérience 3)


Dans cette partie on s’intéresse à l’analyse spectrale d’un signal de votre oscilloscope numérique. Nous
avons vu que le choix de la fréquence d’échantillonnage est un paramètre crucial pour effectuer une
numérisation correcte du signal. Il faut respecter la condition de Nyquist-Shannon. En pratique il est
préférable d’avoir fe >> 2fmax .

Pour choisir fe , on peut régler deux paramètres :


— La durée D de l’acquisition
— Le nombre de points N de l’acquisition
La période d’échantillonnage se déterminant avec la relation :

D
Te =
N

(a) Aller regarder dans la documentation du fabriquant le nombre de points N (fixe) qu’utilise votre
oscilloscope pour numériser le signal. Le nombre de points est-il identique pour l’acquisition du
signal et pour l’affichage du spectre ?
(b) Sur l’écran du menu FFT, la fréquence d’échantillonnage est donnée en S/s (S pour Samples), donc
en Hz. Comment la modifier ? Quel paramètre (D ou N) contrôlez-vous pour modifier Fe ?
(c) Vérifier que la borne supérieure du graphe FFT affiché par l’oscilloscope correspond à la fréquence
fe
2.

4 PSI, lycée de l’Essouriau, 2016/2017


Chapitre E5: Electronique numérique Cours

On souhaite faire l’analyse spectrale d’un signal sinusoïdal de fréquence f = 100kHz.

(a) Choisir la fréquence d’échantillonnage, le nombre N de points d’acquisition ou la durée D pour


que l’analyse spectrale soit correcte. Réaliser cette acquisition et vérifier que le spectre du signal
sinusoïdal est correctement tracé dans le menu FFT de l’oscilloscope.
(b) Pour une durée d’acquisition fixée (donc fe fixée), modifier la fréquence f du signal de façon à observer
un repliement de spectre.
(c) Comment faire pour observer le spectre d’un signal avec une échelle plus petite sans modifier la
fréquence d’échantillonnage ?

2.5 Effet des paramètres d’acquisition sur la résolution spectrale (pour les plus
rapides)
Dans cette partie on travaillera toujours avec la fréquence fe très supérieure à 2fmax de telle sorte que
les problèmes dus à l’échantillonnage soient absents.

(a) Comparer et représenter sur un même graphe l’allure des spectres d’un signal sinusoïdal pour diffé-
rentes durées d’acquisition. On pensera à utiliser l’outil de zoom pour agrandir l’éhelle sans changer
la durée d’acquisition.
(b) Comment faut-il choisir N et D pour que la résolution spectrale soit la meilleure possible ?

3 Filtrage numérique d’une acquisition (expérience 4)


Dans cette partie on réalise un filtrage numérique d’un signal analogique. Ce filtrage sera programmé di-
rectement dans l’environnement Arduino C AN3 .

La carte Arduino ne pouvant travailler qu’avec un signal strictement positif, réaliser un signal sinusoïdal de
fréquence 40 Hz, d’amplitude 1, 5V avec un offset d’environ 1 V.

3.1 Filtrage numérique passe-bas


Le premier filtrage que l’on souhaite réaliser est un filtrage de type passe-bas avec la fréquence de coupure
62, 5Hz. La fonction de transfert d’un filtre analogique passe-bas du premier ordre équivalent est de la forme :

s ω
avec x = = ωτ
1
e 1 + jx ωc
=

L’équation différentielle associée est donc :

ds
s+τ =e
dt

5 PSI, lycée de l’Essouriau, 2016/2017


Chapitre E5: Electronique numérique Cours

1. La période d’échantillonage en ms est définie dans delay(). Par défaut on choisit une période de 1 ms.
Le critère de Nyquist-Schannon est respecté pour des signaux sinusoïdaux de quelles fréquences ?
2. Après échantillonnage, le CAN permet d’obtenir une série de données du signal d’entrée e[j]. En vous
aidant de la méthode d’Euler (vue en première année), écrire une relation mathématique entre s[j], s[j +1],
e[j], fc et la période d’échantillonnage Te , où s[j] est la valeur du signal de sortie du filtre numérique.
3. Dans le programme C AN3 , écrire la ligne de code donnant la valeur du signal de sortie. Remarque :
comme en langage Python s[j + 1] = s[j] + 2 peut s’écrire s = s + 2.
4. La carte possède des sorties permettant la conversion numérique-analogique (CNA) sous la forme de
modulation de largeur d’impulsion, notée PWM (Pulse Width Modulation). Le signal de sortie de la
carte est un signal haute fréquence fs = 31kHz dont la valeur moyenne est proportionnelle au signal
numérique de sortie. Réaliser un filtre passe-bas RC en sortie de la carte (sortie PWM 9) avec R ≈ 10kΩ
et C ≈ 22nF (fréquence de coupure de 720 Hz). Le signal numérique convertit analogiquement par la
carte peut maintenant être mesuré en sortie de ce filtre.
5. Téléverser le programme dans la carte et observer simultanément sur l’oscilloscope le signal d’entrée et
le signal de sortie. Rappel : on choisira un signal d’entrée de fréquence f ≈= 40Hz, strictement positif
(ajuster pour cela l’offset et l’amplitude du signal).
6. A l’aide du bouton Run/Stop figer l’affichage de l’oscilloscope. Commenter l’allure crénelée du signal de
sortie et mesurer la période d’échantillonnage.
7. Mesurer la fréquence de coupure fc du filtre numérique passe-bas.
8. Appliquer en entrée un signal créneau, commenter l’allure du signal de sortie.

3.2 Filtrage numérique passe-bande d’un signal créneau


On souhaite sélectionner la composante fréquentielle fondamentale d’un signal numérique créneau (tension
strictement positive, de fréquence f=100 Hz) à l’aide d’un filtre numérique passe-bande d’ordre 2 dont le filtre
analogique équivalent a la fonction de transfert suivante :

s j Qx ω
avec x = = ωτ
e 1 + j Qx + (jx)2 ωo
=

. En vous aidant de la méthode d’Euler et du paragraphe précédent, réaliser le filtrage numérique passe-
bande du signal créneau numérisé respectant le critère de Shannon-Nyquist. Le facteur de qualité du
filtre sera pris égal à Q = 1, 2.

4 Réalisation d’oscillateurs à portes logiques


Cette partie sera abordée lors de la prochaine séance.

6 PSI, lycée de l’Essouriau, 2016/2017

Vous aimerez peut-être aussi