Vous êtes sur la page 1sur 26

Le Petit

TICtionnaire

Glossaire technopédagogique
Terminologie extraite du Grand dictionnaire terminologique
Bibliothèque virtuelle – Le Signet informatique
Office québécois de la langue française
http://w3.olf.gouv.qc.ca/banque/

- Cégep de Saint-Félicien –
Première édition (février 2008)
A
Adresse IP : Numéro constitué de quatre nombres entiers séparés par des points, qui identifie de façon
unique un ordinateur connecté au réseau Internet et en permet la localisation.

Arborescence : Représentation organisationnelle adoptant la forme d'un arbre, qui établit une stricte
hiérarchie entre les éléments qui la composent, de façon que toute information, sauf la première, procède
d'une seule autre, mais peut en engendrer plusieurs L'organisation des données contenues sur un disque
dur est un exemple d'arborescence, puisqu'elle regroupe un ensemble de dossiers, de fichiers et de
documents rangés de façon hiérarchique et cohérente.

Dans les interfaces utilisateurs graphiques, les menus sont également représentés sous forme
d'arborescences qui permettent de passer d'un menu à un sous-menu.

Applet (synonyme : applet Java): Petite application écrite en langage Java et qui, insérée dans un
document Web, exécute ses objets multimédias en présence d'un navigateur compatible, et ce, directement
sur l'ordinateur de l'internaute, peu importe le système d'exploitation utilisé. Il existe deux types de
programmes écrits en Java: les applications indépendantes Java (comme JavaScript) et les applets.
Archive : Copie de données stockée sur un support généralement amovible, établie à des fins de
consultation ou de récupération ultérieures au cas où les données d'origine seraient endommagées ou
perdues.
Archiver: Dans un système de contrôle de versions, transmettre, valider et classer, dans un espace de
travail commun, les modifications, dûment identifiées, apportées à des fichiers par un utilisateur, afin d'en
permettre l'accès aux autres utilisateurs du système.

L'utilisation du terme commit en français, comme dans faire un commit ou dans la forme verbale francisée
commiter, est répandue dans Internet dans des sources d'origine française. Il s'agit d'un emprunt inutile à
l'anglais to commit. Au Québec, cet anglicisme ne semble pas en usage.
B
Bande passante (synonyme : débit) : Capacité d'une voie de communication à transmettre des données.
La bande passante correspond à la quantité maximale de données qu'une voie de communication peut
transmettre par seconde. Elle est calculée en bits par seconde (bit/s), c'est-à-dire en se servant d'une unité
qui mesure aussi le débit et la vitesse de transmission des données. La bande passante peut devenir ainsi
une indication de vitesse et de débit.

Barre de liens : Barre de boutons qui permet de se rendre rapidement à une page Web précise.

Barre de menus : Rectangle étroit apparaissant sous la barre de titre en haut de la fenêtre et contenant
des titres de menus déroulants que l'on peut activer à l'aide d'un dispositif de pointage ou d'une
combinaison de touches de clavier. Les boutons de menus « Fichiers », « Édition », « Affichage », etc. en
sont des exemples.

Barre d’outils : Rectangle étroit habituellement affiché sous la barre de menus, qui contient les icônes ou
les symboles représentant les fonctions les plus courantes d'un logiciel et qui est personnalisable par
l'utilisateur. Dans plusieurs logiciels d'application, on peut détacher la barre d'outils pour la transformer en
une palette d'outils et l'afficher n'importe où dans la fenêtre.

2
Barre de titre : Rectangle étroit situé dans la partie supérieure d'une fenêtre, dans lequel est indiqué le
nom du logiciel, du fichier ou du document ouvert et qui comporte habituellement un bouton Fermer ou une
case de fermeture, ainsi que d'autres éléments d'interface qui permettent d'agir sur les dimensions
d'affichage de la fenêtre.

La barre de titre peut également servir au déplacement de la fenêtre à l'écran. Pour ce faire, on positionne
le curseur sur la barre de titre et, en gardant le bouton de la souris enfoncé, on fait glisser la fenêtre jusqu'à
l'endroit désiré puis on relâche le bouton de la souris.

Bit (synonyme : entrée additionnelle) : Considéré isolément, un bit a peu de signification; par groupe de
huit, les bits deviennent un octet, et chaque octet représente un caractère (les lettres de l'alphabet et les
chiffres 0 à 9). Le nombre de bits (8 bits, 16 bits, 32 bits, 64 bits) peut représenter la quantité de données
qu'un bus peut transporter simultanément d'un composant à l'autre.

Bit par seconde (abréviations : bps, bit/s ou b/s): Unité de débit de transmission de données utilisée
pour représenter le nombre d'éléments binaires transmis par seconde. Cette unité est normalement
précédée d'un préfixe qui détermine sa valeur exacte : kilobit par seconde (kbit/s ou Kbit/s), mégabit par
seconde (Mbit/s), gigabit par seconde (Gbit/s), térabit par seconde (Tbit/s), etc.

Blogue (anglais : blog) : Site Web personnel tenu par un ou plusieurs blogueurs qui s'expriment librement
et selon une certaine périodicité, sous la forme de billets ou d'articles, informatifs ou intimistes, datés, à la
manière d'un journal de bord, signés et classés par ordre antéchronologique, parfois enrichis d'hyperliens,
d'images ou de sons, et pouvant faire l'objet de commentaires laissés par les lecteurs.

Dans les blogues, on peut donner son point de vue, publier des billets (courts textes) ou des articles (textes
plus longs) dont le contenu et la forme, très libres, restent à l'entière discrétion des auteurs, qui peuvent
ainsi communiquer leurs idées et leurs impressions sur une multitude de sujets. Les billets sont parfois
accompagnés de liens externes, de photos, de dessins ou de sons. Les visiteurs ont généralement la
possibilité de laisser un commentaire ou de compléter l'information. On y trouve souvent des liens qui
renvoient ceux-ci vers d'autres sites, soit vers des blogues amis ou des sites de référence choisis.

Bogue (anglais : bug): Défaut de conception d'un logiciel ou d'un matériel se manifestant par des
anomalies de fonctionnement. En France comme au Québec, l'utilisation du genre masculin pour le terme
bogue s'est généralisée.

Le terme anglais « bug », qui signifie « insecte », est attribué à la pionnière de l'informatique, Grace
Hopper, qui, en recherchant la cause d'une panne sur un des premiers ordinateurs, finit par l'attribuer à une
mite piégée entre deux contacts de relais.

Brancher sur Internet (se) (anglais : to plugin to Internet / synonyme : se connecter sur Internet) :
Pour un usager, établir un lien de télécommunication entre l'équipement qu'il utilise et le réseau Internet, lui
permettant ainsi d'accéder à volonté aux ressources du réseau. Généralement, l'usager peut se brancher
sur Internet de deux façons différentes. Il peut le faire individuellement en utilisant le réseau téléphonique et
un modem, et en faisant appel à un fournisseur d'accès. Il peut aussi se brancher sur Internet en utilisant le
réseau local de son employeur, si ce dernier est lui-même branché sur Internet.

En français, on utilise la préposition sur après le verbe brancher. Par glissement de sens, on dit de l'usager
qu'il est branché sur Internet, même s'il n'est pas en communication à travers le réseau. Même si on trouve
parfois l'expression se connecter à Internet (et non pas sur Internet) dans le sens de « se brancher sur
Internet », le terme connecter a un sens plus technique et fait référence davantage à la connexion physique
au réseau.

3
C
Caméscope (synonyme : caméscope numérique): Caméscope n'utilisant pas de bande magnétique, que
l'on peut connecter à l'ordinateur et qui, en convertissant les images vidéo en données numériques, permet
de les récupérer à l'écran ou de les stocker sur disque.

Carte mémoire : Support de stockage de données que l'on insère dans un appareil électronique mobile,
comme un ordinateur portatif ou un appareil photo numérique. Au pluriel, on écrira : des cartes mémoire,
des cartes de mémoire ou des cartes à mémoire. Le terme carte mémoire et ses synonymes signifient
« carte servant de support à la mémoire ». Le mot mémoire n'est pas pris ici au sens concret.

Carte réseau : Carte qui permet le transfert des données, entre un ordinateur personnel et un réseau ou
entre un serveur et un réseau. Au pluriel, on écrira : des cartes réseau.

Carte vidéo (synonymes; carte graphique, carte d’affichage vidéo): Carte d'extension servant à stocker
et à interpréter les images reçues par l'ordinateur et à mettre à jour continuellement l'écran du moniteur. La
carte vidéo est en fait un adaptateur vidéo monté sur une carte d'extension plutôt que sur la carte mère. Elle
est nécessaire pour générer les signaux vidéo qui sont envoyés à l'écran.

Cédérom (synonyme : disque CD-ROM) : Disque optique de 12 cm de diamètre, conçu pour


l'informatique, d'une capacité de stockage allant de 650 à 800 Mo, et dont les données multimédias qu'il
contient, non modifiables, accessibles seulement en lecture, sont lisibles sur un lecteur de CD-ROM relié à
un micro-ordinateur. En France, l'Académie française a proposé la graphie cédérom en 1996.

Clavardage (anglais : chat) : Période de temps continue au cours de laquelle un internaute s'entretient en
temps réel avec d'autres internautes, par l'intermédiaire d'un service de clavardage. Les termes clavardage,
bavardage-clavier et cyberbavardage ont été proposés par l'Office québécois de la langue française
(octobre 1997) comme équivalents de chat. Clavardage est un mot-valise formé à partir de CLAVier et de
bavARDAGE.

Clé USB (synonymes : clé de mémoire, clé de stockage) : Petit support amovible, contenant une
mémoire flash ou un minidisque dur et prenant la forme d'une clé ou d'un porte-clés, qui permet de stocker
et de transporter des données, dans le but de les transférer d'un ordinateur à un autre, en s'insérant dans
les ports USB.

Clipart (variante orthographique: clipard) : Petite illustration numérique prête à l'emploi et libre de droit,
sélectionnée dans une bibliothèque thématique d'images pour être ensuite insérée dans un document. Pour
en faciliter le repérage, les cliparts, classés par thème, sont généralement regroupés dans des catalogues
d'images accompagnant le logiciel de dessin. On peut également en télécharger à partir d'Internet.

Communauté virtuelle (synonyme : cybercommunauté) : Ensemble de personnes reliées par ordinateur


dans le cyberespace, qui se rencontrent et ont des échanges par l'intermédiaire d'un réseau informatique,
tel Internet, et qui partagent un intérêt commun.

Les communautés virtuelles, accessibles uniquement à travers l'écran d'un ordinateur, sont formées par des
groupes de personnes, dispersées à travers le monde, qui communiquent par voie électronique : elles
s'adonnent, par exemple, au courrier électronique, participent à des forums de discussion, font du
clavardage (chat) ou du commerce en ligne.

4
Communauté virtuelle d’apprentissage (paronyme : communauté de praticiens) : Néologisme non
lexicalisé mais en usage. Communauté de praticiens (chercheurs, enseignants, étudiants, etc.) qui utilisent
les technologies de l'information pour partager leurs connaissances comme méthode d’apprentissage.

Compresser (synonymes : comprimer, zipper / contraires : décompresser, dézipper) : Action de


réduire l'espace qu'un fichier occupe en mémoire en lui appliquant un programme de compression. Certains
critiquent l'utilisation du verbe « compresser » en ce sens et ne retiennent que le verbe « comprimer ». Le
verbe « compresser » étant un dérivé évident du nom « compression », ce rejet ne nous semble pas fondé.
Compression d’images : Opération qui consiste à réduire l'espace mémoire occupé par une image
numérique, par l'élimination des informations redondantes ou superflues, afin d'en accélérer la vitesse de
transmission ou d'en faciliter le stockage. L'image est alors compressée par des procédés de codage avec
plus ou moins de perte d'information. Le taux de compression correspond au rapport existant entre le
nombre de bits occupés par l'image avant et après la compression. La restitution à l'écran de l'image
nécessite une décompression, c'est-à-dire une reconstitution de la chaîne de bits d'origine.

Compression MGPEG : Compression de séquences audio et vidéo qui s'obtient en éliminant les zones
redondantes, c'est-à-dire celles qui sont inaudibles ou invisibles à l'intérieur d'une même image ou entre les
images. La compression MPEG permet d'atteindre un taux de compression très élevé en ne conservant
pratiquement que les éléments modifiés dans une séquence d'images.

Connexion (anglais : login / synonyme : début de session) : Procédure d'entrée en communication que
doit respecter un utilisateur autorisé, au début d'une session de travail, afin d'avoir accès à un système
informatique. Au début de chaque session, l'utilisateur doit s'identifier en inscrivant son nom d'utilisateur et
son mot de passe. Son nom d'utilisateur est généralement différent de son véritable nom.

La compression des fichiers en formats MPEG-1 et MPEG-2 se fait de manière similaire. La compression
MPEG-1 est exploitée, entre autres, pour le stockage de séquences vidéo sur CD vidéo et sur Internet,
alors que la compression MPEG-2, de beaucoup supérieure, l'est pour la diffusion par les réseaux de
télévision et le stockage sur DVD.
L'expression « ouverture d'une session », trop descriptive, n'a pas été retenue.

Configuration : Combinaison des composants matériels ou logiciels, déterminant les caractéristiques


essentielles de fonctionnement. Le choix de la vitesse du microprocesseur, de la capacité de la mémoire,
du disque dur, du système d'exploitation, des périphériques, des connexions et des unités fonctionnelles fait
partie de la configuration matérielle d'un système informatique.

Le type de représentation des données, le nombre, la position et la taille des objets, la définition de
l'animation des objets, l'alignement des objets, l'affichage des boîtes de dialogue (fenêtres) représentent la
configuration logicielle. La configuration sera définie en fonction des applications et des utilisations qui sont
envisagées. Bien que la configuration d'un système puisse être modifiée (ajout de mémoire vive ou
augmentation de la capacité du disque dur, etc.), l'architecture d'un système reste, en général, inchangée.

Configurer : Composer un ensemble matériel ou logiciel, ou agir sur leurs paramètres, afin d'assurer un
bon fonctionnement.
Copie de sauvegarde (anglais; backup copy / synonymes : copie de sécurité, copie de secours) :
Copie d'un fichier ou d'un ensemble de fichiers, mise à jour à intervalles réguliers, en vue d'assurer la
restauration des données en cas de perte. Les copies de sauvegarde se font sur un support amovible tel
qu'un disque, une disquette, une bande, etc., et doivent être gardées en lieu sûr.

5
Courriel (anglais : e-mail / synonymes : courriel électronique, message électronique) : Message
transmis par un utilisateur vers un ou plusieurs destinataires, d'ordinateur à ordinateur, par l'intermédiaire
d'un réseau informatique, favorisant entre eux un échange rapide et sans frontières. Du point de vue
technique, un courriel est un message échangé entre deux ordinateurs, qui sont connectés, généralement
par modem, à un réseau informatique, généralement Internet. Il est possible de joindre au courriel un fichier
contenant des données multimédias (texte, image ou son numérisés).

D'origine québécoise, le mot-valise courriel (contraction des mots COURRIer et ÉLectronique) présente
l'avantage d'être court et peut concurrencer e-mail, emprunt intégral à l'anglais, qui est bien sûr à éviter en
français.

Courrieller (synonyme; envoyer un courriel) : Expédier un courriel à un ou plusieurs destinataires.

Le verbe courrieller a été formé sur le modèle de démieller (miel) ou d'enfieller (fiel). Il se conjugue de façon
régulière comme les verbes du premier groupe (en -er) : on se courrielle bientôt; tu lui courrielleras cette
information; il m'a courriellé ses photos, etc. À l'infinitif, on le retrouve dans des phrases comme celles-ci :
Je vais te le courrieller. Veuillez nous écrire, nous télécopier ou nous courrieller votre demande. Avez-vous
oublié de courrieller votre réponse?

Cyberespace : Lieu imaginaire appliqué métaphoriquement au réseau Internet et dans lequel les
internautes qui y naviguent s'adonnent à des activités diverses. Ainsi, les internautes circulent dans le
cyberespace pour s'informer, discuter, s'amuser, faire du lèche-vitrines, flâner et parfois même pour
commettre un délit, comme dans le monde réel.

Le terme cyberespace est parfois utilisé dans le sens de « monde virtuel » bien qu’il y ait des nuances.

Document PDF : Document codé selon les spécifications du système d'échange de documents Acrobat de
Adobe. Les documents PDF reprennent l'intégralité de la mise en page du document d'origine (marges,
polices, couleurs, etc.). Il n'est pas possible de modifier ces documents, mais on peut néanmoins effectuer
des copier-coller à partir de leur contenu.

Dossier : Élément d'un système de classement des données qui permet à l'utilisateur de ranger des
fichiers, des documents, des logiciels d'application de façon cohérente. Par convention, l'icône qui
représente un dossier a l'apparence d'une chemise cartonnée qui rappelle celle dont on se sert
quotidiennement dans les bureaux.

DVD (synonymes : disque DVD, disque numérique universel): Disque optique numérique aux formats
multiples (DVD vidéo, DVD audio, DVD-ROM, DVD-R, DVD-RW, DVD-RAM) définis pour chaque type
d'application, et dont la capacité de stockage, supérieure à celle d'un CD, peut varier selon la technique
utilisée.
Il faut noter que les sigles, composés de majuscules, ne prennent pas la marque du pluriel, même si l'article
qui les précède est au pluriel. Ainsi, on écrira : des DVD, des DVD-ROM, des CD, des CD-ROM, etc.

Le terme disque numérique universel a été proposé par l'Office québécois de la langue française en octobre
1997. Cependant, l'utilisation du sigle DVD, dont la prononciation est [dévédé], est très répandue en
français, et ce, dans toute la francophonie. En France, le terme disque numérique polyvalent a fait l'objet
d'un avis de recommandation en 1999

6
DVD-HD (synonyme: disque DVD-HD) : Format de DVD vidéo haute définition, compatible avec le DVD
standard, basé sur l'utilisation d'un laser bleu d'une longueur d'onde de 405 nm, qui possède une couche de
protection de 0,6 mm d'épaisseur, offre une capacité de stockage de 15 Go par couche et garantit une
meilleure qualité d'image sur les téléviseurs à haute définition.

On constate que les termes DVD à haute définition et DVD haute définition (High-definition DVD, en
anglais) sont souvent utilisés comme génériques, désignant autant le disque Blu-ray que le DVD-HD, tous
les deux ayant été conçus pour la vidéo à haute définition. Il faut noter également que les deux formats
utilisent le laser bleu.
E
Encodeur : Appareil qui permet de traduire sous forme numérique des données saisies et de les stocker
sur un support de stockage afin qu'elles soient directement exploitables pour leur traitement ultérieur.

Exporter : Réaliser l'exportation d'informations, d'une application vers une autre, à l'aide d'un format de
fichier approprié.

Extension de fichier: Série de caractères précédés d'un point qui suivent le nom d'un fichier. Il est utile
d'identifier les types de fichiers afin d'utiliser le bon logiciel pour les décompresser, les utiliser ou
simplement les visualiser.

F
Fenêtre (anglais; window) : Zone délimitée de l'écran possédant ses propres commandes, dans laquelle
sont affichées des informations. La fenêtre est l'un des éléments de base des interfaces utilisateurs
graphiques. Plusieurs fenêtres peuvent être ouvertes simultanément : elles peuvent être juxtaposées, se
recouvrir totalement ou partiellement, ou encore être iconisées.

Fenêtre active : Dans un environnement à fenêtres, fenêtre qui est en fonction et dans laquelle se trouvent
les données qui seront touchées par les commandes de l'utilisateur à un moment donné. On peut distinguer
visuellement une fenêtre active d'une fenêtre inactive. La fenêtre active est habituellement à l'avant-plan par
rapport à la fenêtre inactive et sa barre de titre n'a pas la même couleur ou le même motif que la fenêtre
inactive. Il n'y a qu'une seule fenêtre active à la fois, mais il peut y avoir plusieurs fenêtres inactives en
même temps.

Il arrive que l'adjectif « actif » recoupe le sens de l'adjectif « courant », lorsque le système ne permet qu'à
un seul élément à la fois d'être en fonction. Dans le cas des fenêtres, une seule peut être active à la fois.
Cette fenêtre active est également dite courante, puisque toutes les opérations y sont effectuées.

Fenêtre contextuelle (anglais : pop-up window) : Fenêtre apparaissant à l'intérieur d'une autre fenêtre,
sans intervention de l'utilisateur, et qui sert à proposer des choix ou à envoyer un message quelconque en
rapport avec la situation (un message d'erreur ou d'avertissement, par exemple).

7
Fenêtre de dialogue (synonyme : boîte de dialogue ) : Zone délimitée de l'écran qui est affichée par le
système ou le logiciel d'application en réaction à une action de l'utilisateur ou lorsqu'il envoie une
commande qui, avant de pouvoir être exécutée, demande des précisions ou nécessite des choix entre
différentes options possibles.

Une boîte de dialogue apparaît notamment quand l'utilisateur choisit un article de menu suivi de points de
suspension. Quand on choisit l'article Imprimer du menu Fichier, par exemple, une boîte de dialogue
apparaît, dans laquelle on trouve plusieurs boîtes de sélection permettant de préciser quelles pages du
document courant on veut imprimer, en combien d'exemplaires, etc.

Fichier : Ensemble d'enregistrements ou d'éléments d'information identifié par un nom, qui constitue une
unité pour un ordinateur et qui est stocké sur un support informatique. Un fichier peut contenir un logiciel
d'application, un logiciel utilitaire, un dossier, un document, etc.

Les documents sont généralement des fichiers créés par les utilisateurs au moyen d'un logiciel
d'application. Ce sont donc les fichiers les plus connus et les plus courants. C'est pourquoi il arrive que les
termes fichier et document soient confondus.

Fichier de programme (format EXE) : Fichier contenant un programme exécutable ou des portions
exécutables d'un programme d'ordinateur.

Fil RSS (synonymes: flux RSS, fil de syndication) : Fil d'information généré automatiquement, dont le
contenu formaté, exploitable dynamiquement par d'autres sites Web, est récupérable par l'entremise d'un
logiciel agrégateur qui permet de lire le nouveau contenu de ce fil répertorié, dès qu'il est disponible.

Foire aux questions (synonymes : FAQ, fichier de foire aux questions) : Fichier constitué des
questions les plus fréquemment posées par les internautes novices ainsi que des réponses
correspondantes. Dans les forums, les foires aux questions ont pour but de faciliter l'intégration des
internautes novices et de diminuer le nombre de messages inutiles diffusés dans le réseau. Dans le Web,
l'usage de tels fichiers est généralisé et revêt un caractère purement informatif.

Format : Structure définie de données contenues sur un support magnétique ou autre, établie selon des
règles qui régissent le stockage, l'affichage, la manipulation, l'impression ou la transmission de ces
données.

Format DOC: Format de fichier utilisé dans plusieurs traitements de texte. Le format de fichier DOC a été
développé par Microsoft. Comme exemples de traitements de texte utilisant le format DOC, on peut
mentionner : MS-WORD et MultiMate d'Ashton-Tate. L'expression DOC est l'abréviation de document. On
l'utilise, en minuscules et précédée du point (.doc), comme extension à la fin du nom de tout fichier WORD.

Format EXE : Provenant de DOS et de Windows, format qui permet de créer un fichier directement
exécutable sur un ordinateur. En compression de données, un fichier au format EXE est auto-extractible
puisqu'il a été compressé de façon à se décompresser automatiquement, sans utiliser de logiciel de
décompression spécifique.

Format GIF : Format de fichier qui permet de stocker et de transférer des images graphiques compressées
contenant de 2 à 256 couleurs. Ce format graphique pour images en mode point (bitmap), qui a été
développé par la société CompuServe, est utilisé sur les serveurs. Son système de compression, lent mais
efficace, permet de conserver une bonne qualité de l'image

8
Format HTML : Format dont la présentation des données répond aux spécifications du langage HTML.

Format JPEG : Format de fichier contenant une image fixe, obtenu par la compression JPEG. Le format
JPEG permet des opérations de compression et de décompression rapides. La qualité de l'image reste
bonne avec un taux de compression pouvant aller jusqu'à 20 : 1; au-delà, la perte d'informations est visible.
Ce format est approprié pour l'affichage d'images photographiques et d'images à tons continus de 16
millions de couleurs. Le format JPEG est un des standards dans le monde du stockage d'images.
Format MJPEG : Format de fichier contenant des séquences vidéo, obtenu par la compression MJPEG
(voir format MPEG).

Format MPEG : Format multimédia obtenu par la compression de séquences audio et vidéo. Le format
MPEG-1 est d'une qualité équivalente au VHS des magnétoscopes. Sur le Web, il permet une meilleure
représentation numérique des séquences audio et vidéo que les autres formats disponibles (AVI, Indeo,
QuickTime, etc.). Le format MPEG-2, quant à lui, est utilisé pour le stockage sur DVD et la diffusion par les
réseaux de télévision.

Format MP3 : Format de fichier son compressé, obtenu par la suppression de données, qui permet de
stocker dans son ordinateur, dans 12 fois moins d'espace, des fichiers musicaux provenant d'Internet ou
créés à partir d'un CD, sans perte de qualité sonore. Le baladeur MP3 est entièrement numérique (sans
pièce d'enroulement mécanique, sans CD ou disquette).

Format PDF : Format d'échange de documents électroniques qui permet de transmettre des documents
contenant du texte, des graphiques, des images et de la couleur, indépendamment du matériel et du
système d'exploitation utilisés. Le format PDF a été développé par Adobe. Pour visualiser des fichiers
convertis en format PDF, on utilise le lecteur PDF, lui aussi développé par Adobe, qui porte le nom
d'Acrobat Reader.

Format PGML : Format de fichier graphique conforme aux spécifications du langage PGML, permettant
d'insérer des images vectorielles dans les pages Web. Avec le format PGML, l'image est définie par une
suite de fonctions mathématiques décrivant les formes, les couleurs et les positions. Ce format permet de
réaliser des économies de bande passante par rapport aux formats GIF ou JPEG.

Format PPT : Format de fichier créé à partir du logiciel de présentation PowerPoint .

Format XLS : Format de fichier créé à partir du logiciel d’application Excel.

Format ZIP : Format de compression de fichier permettant le téléchargement rapide des fichiers
compressés et qui peut combiner temporairement plusieurs fichiers en un seul pour permettre leur transfert.

Forum : Service offert par un serveur d'information ou un babillard électronique dans un réseau comme
Internet et qui permet à un groupe de personnes d'échanger leurs opinions, leurs idées sur un sujet
particulier, en direct ou en différé, selon des formules variées .

Les échanges dans un forum se distinguent du clavardage, dans la mesure où ils se font normalement entre
plus de deux personnes, ne sont pas menés à bâtons rompus et sont forcément thématiques, ce qui n'est
pas toujours le cas du clavardage.

9
G
Générateur d’application : Ensemble de progiciels conçus pour faciliter le développement de programmes
ou de sous-programmes d'application et comprenant, entre autres, un générateur d'écran, les fonctions
nécessaires au traitement et à la mise en forme des données. Essentiellement, un générateur d'application
permet à un utilisateur non informaticien de concevoir une application dans un langage plus descriptif
(qualifié de non procédural) que les langages de programmation traditionnels, bien que pas encore tout à
fait naturel.
Gigaoctet (abréviation : gig) : Unité de mesure qui permet d’estimer le poids d’un fichier, d’un logiciel, etc.
ainsi que l’espace mémoire disponible. Elle correspond à 1 000 000 000 ou à 1 073 741 824 octets. Le
préfixe giga-, placé devant une unité de mesure, multiplie celle-ci par 1 000 000 000 (un milliard) en décimal
(10 à la puissance 9) ou par 1 073 741 824 en binaire (soit 2 à la puissance 30).

H
Hyperlien (synonyme : lien) : Lien activable qui dirige l’usager vers une page Web déterminée.

Hypertexte : Présentation de l'information sous forme de texte qui permet une lecture non linéaire grâce à
la présence de liens activables dans les documents.

Hypermédia : Extension de l'hypertexte à des données multimédias, permettant d'inclure des liens entre
des éléments textuels, visuels et sonores.
I
Icône (forme fautive : pictogramme / orthographe fautif : icone): Représentation graphique d'un objet,
d'un concept ou d'une fonction, dont le choix est basé sur des associations mnémotechniques et que
l'utilisateur peut manipuler grâce à un dispositif de pointage. Les icônes sont un des éléments de base des
interfaces utilisateurs graphiques.

On rencontre parfois en français le terme icône écrit sans accent circonflexe sur le o et employé au
masculin (icone). Nous préférons nous aligner sur le choix des grands concepteurs qui ont opté pour la
graphie avec l'accent circonflexe sur le o et le genre féminin.

Certains ouvrages donnent le terme pictogramme comme synonyme d'icône, mais dans l'usage, c'est ce
dernier terme qui est utilisé.

Importer : Réaliser l'importation d'informations, d'une application vers une autre, à l'aide d'un format de
fichier approprié.

Infobulle (synonyme : bulle d’aide / Variantes orthographiques : info-bulle ou info bulle ): Élément
d'un système d'aide contextuelle qui, à la demande de l'utilisateur, affiche de l'information sur les différentes
parties d'une fenêtre, sous une forme qui rappelle un peu celle des bulles des bandes dessinées. Avec
Windows 95 et ses versions subséquentes, par exemple, on peut avoir accès à une infobulle de taille
réduite en laissant le pointeur quelques secondes sur le coin d'un bouton de la barre d'outils.

Le terme infobulle est plus couramment utilisé dans la terminologie Microsoft, et bulle d'aide, dans la
terminologie Apple.

10
Inforoute (synonyme : autoroute(s) de l’information) : Réseau étendu d'information à haut débit et à
grande vitesse, capable de transmettre des données de toutes sortes, notamment des données
multimédias, et destiné à jouer le rôle d'infrastructure globale de communication au service de l'ensemble
des populations, sur les plans national et international.

Avec l'émergence du concept de « société de l'information », autoroute de l'information a supplanté


autoroute électronique, apparu pourtant en premier. Inforoute est aussi fréquemment utilisé. En France, la
Commission générale de terminologie et de néologie a adopté le terme autoroutes de l'information (au
pluriel), mais n'a toutefois pas retenu le terme inforoute. Des attestations isolées de termes comme
information freeway, data highway, autoroute de données, autoroute de la communication ont été relevées.

Insérer : Introduire un support de stockage amovible (CD-ROM, disquette, clé USB etc.) dans un lecteur.

Interface : Ensemble des moyens qui permettent la connexion et l'interrelation entre le matériel, le logiciel
et l'utilisateur. L'ensemble de la conception graphique qui permet à l'utilisateur de se servir d'un ordinateur,
les cartes, les connecteurs et autres dispositifs qui relient les composants de l'ordinateur, le pilote capable
de convertir des formats de fichiers, etc., sont des interfaces.

Internet (synonymes : réseau Internet, Net): Réseau informatique mondial constitué d'un ensemble de
réseaux nationaux, régionaux et privés, qui sont reliés par le protocole de communication TCP-IP.

Le terme Internet a été formé à partir de l'anglais INTERconnected NETworks (ou de INTERconnection of
NETworks, selon certains) équivalant à réseaux interconnectés (ou à interconnexion de réseaux). Il n'a pas
été construit, comme on le croit parfois, à partir de International Network. L'internationalisation d'Internet
s'est faite peu à peu et elle se poursuit toujours d'ailleurs.

Utilisé en apposition, le terme Internet conserve la majuscule et reste invariable au pluriel (ex. : protocoles
Internet). Net est une forme tronquée du mot Internet et s'écrit de préférence avec une majuscule initiale.

Intranet (synonymes: réseau intranet, site intranet) : Réseau informatique privé, à l'intérieur d'une
organisation, qui utilise les protocoles de communication et les technologies du réseau Internet.

En français, l'utilisation d'un i majuscule initial dans le mot intranet est inadéquate puisqu'il peut y avoir une
foule d'intranets différents et qu'il s'agit alors d'un nom commun. Pour la même raison, on peut utiliser un
article devant intranet. Ainsi, on écrira : les intranets, l'intranet gouvernemental.

On peut dire naviguer dans l'intranet, naviguer dans un intranet ou naviguer sur l'intranet, naviguer sur un
intranet. Avec le terme intranet, la présence de l'article est ici nécessaire : on ne dit pas naviguer sur
intranet, comme on peut dire naviguer sur Internet (il n'existe qu'un seul réseau Internet)

Le substantif intranet, utilisé en apposition avec un autre nom dans des expressions comme solutions
intranet, est invariable. Ce traitement, largement répandu dans l'usage, est conforme aux règles
grammaticales du français. Cependant, on ne peut condamner l'application des règles normales de l'accord
en nombre dans les cas où intranet serait considéré d'abord comme un adjectif.

11
J
Joindre (synonyme; insérer un fichier) : Bouton de la barre d'outils de la fenêtre Rédaction de Netscape
Communicator qui permet de joindre n'importe quel type de fichier à un message de courrier électronique.

Journal électronique (synonymes : cyberjournal, journal en ligne) : Journal dont le contenu, sous
forme écrite, est transmis sur un support électronique ou diffusé par Internet.

Justification (forme fautive : alignement) : Opération consistant à aligner les lignes d'un texte sur les
marges gauche et droite, et ce, selon un ajustement automatique des espaces entre les caractères ou les
mots de chaque ligne. Dans l'usage, le terme alignement est parfois utilisé à tort pour désigner la
justification.
K
Kilobite par seconde (abréviations : Kb/s ou kb/s, Kbit/s, kbit/s) : Unité représentant le débit de
transmission d'un signal numérique, exprimé en millier de bits par seconde. Le préfixe kilo-, placé devant
une unité de mesure, multiplie celle-ci par 1 000 en décimal ou par 1 024 en binaire. Afin d'éviter toute
ambiguïté, on a proposé d'adopter le k minuscule comme symbole, lorsque le préfixe représente 1 000, et le
K majuscule, lorsqu'il représente 1 024.

Kit multimédia : Ensemble de périphériques destiné à transformer un ordinateur traditionnel en ordinateur


multimédia, en lui apportant les capacités multimédias dont il est dépourvu. Les kits multimédias
comprennent un lecteur de CD-ROM, une carte son et une paire d'enceintes acoustiques. Bien souvent, ils
contiennent également des logiciels, des CD-ROM et un microphone.
L
Langage : Ensemble organisé de symboles, de mots-clés, de caractères et de règles (instructions et
syntaxe) utilisé pour adresser des commandes à l'ordinateur et assurer la communication avec la machine.
Selon le type d'information à communiquer à la machine, on distingue le langage de commande, le langage
de programmation, le langage JavaScript, le langage HTML, le langage d'interrogation, etc.

Langage de programmation : Langage artificiel comprenant un ensemble de caractères, de symboles et


de mots régis par des règles qui permettent de les assembler, utilisé pour donner des instructions à un
ordinateur. L'une des principales qualités d'un langage de programmation est la portabilité qui permet à un
logiciel développé dans un langage de programmation à grande portabilité, de fonctionner sur différents
types de systèmes informatiques. Le terme « langage de programmation » recouvre une vaste panoplie,
allant du langage machine formé d'instructions binaires, aux langages de haut niveau dont la forme se
rapproche des langages naturels.

Langage HTML : Langage de balisage de texte qui permet la création de documents hypertextes
affichables par un navigateur Web.

Langage JavaScript : Langage de rédaction de script destiné aux utilisateurs non spécialistes, et qui
permet d'intégrer des instructions Java préprogrammées dans la construction d'un document Web.

12
Langage orienté objet (forme fautive: langage objets) Langage de programmation dans lequel les
composantes d'un programme sont modulaires et définies comme des objets indépendants.

Le terme langage objets (au pluriel) n'a pas été retenu parce que son utilisation risque de créer une
confusion avec le terme langage objet qui est un synonyme de langage cible, ce dernier terme désignant un
autre concept.

Lecteur de DVD vidéo (synonymes : lecteur DVD, lecteur de films DVD) : Appareil permettant la lecture,
à l'aide d'un rayon laser, des informations enregistrées sur un DVD vidéo. Le lecteur de DVD vidéo se
branche sur un téléviseur et fonctionne avec une télécommande.

Logiciel agrégateur (synonymes : agrégateur, lecteur RSS) : Logiciel ou application Web qui permet à
l'internaute de s'abonner à des fils RSS ou équivalents, de recevoir automatiquement, regroupé dans une
même fenêtre, le nouveau contenu des fils répertoriés, provenant de plusieurs sources, et de le lire dès qu'il
est disponible.

Pour accéder au contenu d'un fil RSS, l'utilisateur doit simplement en connaître l'URL, qu'il suffit de coller
dans son agrégateur. Ce dernier décode le fichier RSS et fait apparaître le contenu de façon intelligible,
exactement selon le même procédé qu'un navigateur Web décodant des fichiers HTML. Les agrégateurs
permettent ainsi de suivre l'actualité des blogues et des sites d'information (médias), dont le contenu est
régulièrement mis à jour.

Logiciel antivirus : Logiciel de sécurité qui procède, automatiquement ou sur demande, à l'analyse des
fichiers et de la mémoire d'un ordinateur, soit pour empêcher toute introduction parasite, soit pour détecter
et éradiquer tout virus dans un système informatique.

Logiciel d’application : Ensemble de programmes informatiques qui servent à aider un utilisateur à faire
un certain travail. Exemples : World, Excel, etc.

Logiciel d’autoapprentissage (synonyme : didacticiel) : Logiciel d'apprentissage conçu pour permettre à


l'apprenant de déterminer ses objectifs personnels, de définir son propre cheminement et de s'assurer lui-
même qu'il a acquis un ensemble de connaissances ou un certain savoir-faire. La graphie
autoapprentissage est à privilégier, bien qu'elle soit moins fréquente que sa concurrente auto-
apprentissage, car les mots composés à partir du préfixe auto- s'écrivent normalement sans trait d'union,
sauf si le deuxième élément commence par « i ».

Logiciel de blogue (synonyme : blogiciel) : Logiciel téléchargeable, nécessitant un hébergement Web,


qui sert à la création, à la publication et à la gestion de contenu d'un blogue.

Pour créer un blogue, il existe deux possibilités : installer un blogiciel qu'il faut héberger et configurer,
nécessitant l'enregistrement d'un nom de domaine, ou rejoindre une communauté de blogues, c'est-à-dire
ouvrir un compte sur une plateforme de blogues pour bénéficier d'un hébergement rapide et gratuit.
Logiciel de compression (synonyme : compresseur) : Logiciel qui permet de réduire l'espace mémoire
occupé par un fichier, ce qui permet notamment de le transférer plus rapidement à travers un réseau.
Exemple : WinZip.

Logiciel d’édition de questionnaires Web (synonyme : éditeur de questionnaires): Néologisme non


lexicalisé mais en usage. Logiciel conçu pour créer des questionnaires formatifs ou sommatifs à correction
automatique, semi-automatique ou manuelle.

13
Logiciel d’édition de sites Web (synonyme : éditeur de sites) : Logiciel spécifiquement conçu pour la
création de pages HTML. Exemples : Dreamweaver, Frontpage, etc.

Logiciel d’édition de sondages Web (synonyme : éditeur de sondages) : Néologisme non lexicalisé
mais en usage. Logiciel conçu pour créer des sondages à compilation automatique. La base de données
permet généralement d’effectuer des analyses croisées ou la création de tableaux croisés dynamiques.

Logiciel de capture d’images ou de capture vidéo (synonyme : éditeur d’images) : Néologisme non
lexicalisé mais en usage. Logiciel servant à créer des documents visuels – images fixes ou vidéos animées
- diffusables dans le Web. Exemples : SnagIt, Fastone Capture, Camtasia, Captivate, etc.

Logiciel de courrier électronique : Logiciel permettant de gérer la composition, l'envoi et la réception du


courrier électronique dans Internet. Exemples : Outlook, Incredimail, Eudora, etc.

Logiciel de création DVD : Logiciel auteur servant à créer ses propres DVD, qui prend en charge la
capture vidéo, l'édition, le montage et la gravure sur un DVD vierge.

Logiciel de gestion : Logiciel qui réalise toutes les opérations courantes de gestion dans une entreprise.
Exemple : Coba, Omnivox, etc.
Logiciel de gravure : Logiciel permettant de créer ses propres disques compacts, à l'aide d'un graveur de
CD. Exemple : Nero.

Logiciel libre : Logiciel livré avec son code source de manière qu'il puisse être copié, modifié et redistribué,
évoluant ainsi de façon continue vers une version plus perfectionnée, dans un contexte de développement
coopératif et communautaire.

Logiciel de publication (synonymes : logiciel de PAO, éditiel) : Logiciel permettant la création et la mise
en page de documents imprimés comportant du texte, des graphiques et des illustrations et dont la
production est entièrement assistée par ordinateur. La mise en page représente l'étape la plus importante
de la chaîne graphique, celle où l'on regroupe les différents éléments (textes, photos, illustrations) conçus
en amont de la chaîne et où prend forme le document. Les logiciels graphiques et les logiciels de mise en
page sont deux types de logiciels utilisés. . Publisher, Illustrator, PageMaker et Quark XPress sont des
exemples.

Logiciel de présentation (synonyme : logiciel de PréAO) : Logiciel constitué d'un ensemble de


programmes qui, à l'aide de divers médias tels l'ordinateur, le rétroprojecteur ou le transparent électronique,
permettent de réaliser des présentations ou d'illustrer des exposés.

Les logiciels de PréAO permettent la production rapide de rapports, de diapositives ou de transparents;


certains intègrent, entre autres, des fonctions d'animation ou des séquences sonores. Ils servent à
concevoir des documents techniques (organigrammes, schémas, etc.) ou à faire des comptes rendus
d'activité par une visualisation graphique des informations. PowerPoint (Microsoft) et Freelance Graphics
(Lotus) sont des exemples de logiciels de PréAO.

Lorsque l'on désire mentionner le nom du logiciel utilisé (nom commercial intraduisible), on dira, par
exemple, qu'il s'agit d'une présentation PowerPoint, d'une présentation avec PowerPoint, d'une présentation
avec le logiciel PowerPoint ou d'une présentation avec le logiciel de PréAO PowerPoint.

Malgré certaines similitudes, il ne faut pas confondre le logiciel libre (free software) avec le gratuiciel
(freeware), le partagiciel (shareware) et le publiciel (public domain software). Ici, free signifie « libre » et

14
«sans contrainte » mais non pas « gratuit », même si, à l'heure actuelle, la plupart des logiciels libres sont
distribués gratuitement ou à un prix dérisoire. Le logiciel libre est également protégé par des droits d'auteur.

M
Magnétoscope numérique (synonymes : numériscope, enregistreur vidéo numérique) : Appareil doté
d'un disque dur de grande capacité, qui permet l'enregistrement et la lecture de signaux numériques vidéo
et audio, notamment des émissions de télévision, indépendamment du mode de transmission utilisé
(hertzien, câblodistribution, satellite, etc.). En utilisant la télécommande et le guide de programmation
interactif, l'abonné peut rechercher et choisir ses émissions, puis commander automatiquement leur
enregistrement sur le disque dur intégré au magnétoscope numérique. Il a aussi la possibilité de supprimer
les publicités durant l'enregistrement.
Mégaoctect (abréviation : Mo) : Unité de mesure qui permet d’estimer le poids d’un fichier, d’un logiciel,
etc. ainsi que l’espace mémoire disponible. Elle correspond à 1 000 000 ou à 1 048 576 octets. Le préfixe
méga-, placé devant une unité de mesure, multiplie celle-ci par 1 000 000 en décimal (10 à la puissance 6)
ou par 1 048 576 en binaire (2 à la puissance 20).

Menu contextuel (anglais : pop-up menu): Menu ne figurant pas dans la barre de menus, qui apparaît
dans certaines situations précises et dans des zones spécifiques de l'écran et présente des options en
rapport avec l'action en cours. On accède à un menu contextuel en cliquant avec le bouton droit de la souris
dans l'interface Windows. Mac OS 8 a introduit également le menu contextuel dans l'interface Macintosh.
On y accède en maintenant la touche Contrôle enfoncée et en cliquant à un endroit de la fenêtre auquel un
tel menu est associé.
Micro-casque (anglais : headset / synonyme : casque-micro) : Accessoire constitué d'un casque
d'écoute sur lequel est fixé un microphone, qui est utilisé pour les communications orales en temps réel.

Au pluriel, on écrira : des micros-casques, des casques-micros, des casques-microphones.

Mode asynchrone (synonyme : mode différé) : Mode de transmission de données qui permet de
recevoir et d’envoyer de l’information hypermédia et de la stocker, de façon à la rendre disponible pour une
période de temps déterminé. Qualifie des processus qui ne sont pas réglés sur une synchronisation
commune.

Mode synchrone (synonyme : mode direct) : Mode de transmission de données synchronisé qui permet
de recevoir et d’envoyer de l'information hypermédia de façon simultanée en temps réel. Qualifie des
phénomènes qui se produisent en même temps.

Module d’extension : Unité matérielle dotée de connecteurs que l'on branche à un assistant numérique
afin de lui ajouter des fonctionnalités logicielles (stockage de données, mémoire flash, etc.) ou afin de
pouvoir l'utiliser comme appareil complémentaire (téléphone cellulaire, baladeur MP3, etc.).

Monde virtuel : Représentation numérique d'un environnement en 3D, imitant le monde réel ou proposant
un monde imaginaire, dans lequel on peut évoluer de façon interactive. Un monde virtuel est formé d'un
ensemble cohérent d'objets modélisés en 3D avec lesquels on peut interagir.

Les termes cyberespace et réalité virtuelle sont parfois utilisés dans le sens de « monde virtuel » bien qu’il y
ait des nuances.

15
Moteur de recherche (synonyme : site de recherche) : Programme qui indexe le contenu de différentes
ressources Internet, plus particulièrement de sites Web, et qui permet, à l'aide d'un navigateur Web, de
rechercher de l'information selon différents paramètres, en se servant de mots-clés, ou par des requêtes en
texte libre, et d'avoir accès à l'information ainsi trouvée. Google, Alta Vista et Excite sont des exemples de
moteurs de recherche.

Bien que parfois associé au présent concept, le terme site de recherche désigne plus précisément le site
Web à partir duquel on peut effectuer une recherche dans Internet à l'aide d'un outil de recherche.

N
Navigateur Web (synonyme : navigateur) : Logiciel client capable d'exploiter les ressources hypertextes
et hypermédias du Web ainsi que les ressources d'Internet dans son ensemble, qui permet donc la
recherche d'information et l'accès à cette information. Exemple : Internet Explorer.

Naviguer -sur Internet ou dans Internet- (synonymes : fureter, surfer) : Utiliser Internet, l'explorer, y
rechercher de l'information, à partir d'un navigateur Web. La différence entre les verbes naviguer et surfer
dans Internet est assez souvent de nature subjective, l'utilisation d'Internet pouvant être vue comme une
activité plus ou moins ludique.

On utilise tant la préposition « sur » que la préposition « dans » en association avec les termes Internet,
Net, Web, navigation, naviguer, etc. L'emploi de sur (ex. : naviguer sur Internet) sous-entend que l'on parle
d'une autoroute de l'information et est renforcé par le verbe surfer qui appelle cette préposition. La
préposition « dans » sous-entend que l'on parle d'un réseau et est renforcé par l'image du cyberespace qui
crée une analogie avec la navigation aérienne et spatiale (on navigue dans l'espace), plutôt qu'avec la
navigation maritime (on navigue sur l'eau). La préposition « sur » est très fréquemment employée, même si
la préposition dans offre l'avantage de lever l'ambiguïté qui existe dans des expressions telles que trouver
un renseignement sur Internet, dans lesquelles on ne sait trop si sur signifie « à propos d'Internet » ou
« dans Internet ».

Néthique : Ensemble des principes moraux qui régissent le comportement des internautes dans le réseau.
La criminalité informatique illustre bien les comportements contraires à la néthique. Pensons seulement au
piratage ou à la violation des données, à l'atteinte aux droits d'auteur, à la diffusion de documents illicites,
par exemple à caractère pédopornographique, ou encore à la propagande haineuse.

Le terme anglais Nethics est un mot-valise issu de la contraction de Net (forme tronquée d'Internet) et
d'ethics (éthique). En français, on écrira néthique (avec un n minuscule et un e accent aigu).

On confond souvent la néthique et la nétiquette, la première faisant référence à des règles de conduite à
caractère moral et la seconde à des règles de politesse et de savoir-vivre.

Nétiquette; Ensemble des conventions de bienséance régissant le comportement des internautes dans le
réseau, notamment lors des échanges dans les forums ou par courrier électronique. Ainsi, si l'on veut
observer la nétiquette, lors des échanges par courrier électronique, il vaut mieux, par exemple, éviter
d'écrire en majuscules, car cela équivaudrait à crier, ou encore ne pas renvoyer le message électronique
intégral si l'expéditeur ne demande qu'une simple réponse du genre oui ou non. Parmi les pratiques liées au
non-respect de la nétiquette, mentionnons également le pollupostage (spamming) et la bombarderie (mail
bombing).

16
On confond souvent la nétiquette et la néthique, la première faisant référence à des règles de politesse et
de savoir-vivre, et la seconde à des règles de conduite à caractère moral.

Le terme anglais Netiquette est un mot-valise issu de la contraction de Net (forme tronquée d'Internet) et
d'etiquette (étiquette). En français, on écrira nétiquette (avec un n minuscule et un e accent aigu).

O
Octet (anglais : byte): Groupe de 8 bits représentant un caractère (une lettre, un chiffre ou un symbole).
Par exemple, la lettre A est représentée par l'octet 01000001. L'octet représente généralement l'unité de
base des micro-ordinateurs. Un octet permet de représenter jusqu'à 256 combinaisons différentes, soit 256
caractères.

Onglet (anglais : tab) : Partie qui semble dépasser du bord d'un élément affiché dans une fenêtre et qui
sert à accéder facilement à des fonctions, des réglages, des rubriques d'aide, des dossiers ou des
documents, en cliquant dessus avec un dispositif de pointage tel que la souris. Le terme onglet est d'un
emploi courant en dehors de l'informatique. Il désigne notamment l'article de bureau qui identifie les
différentes parties d'un dossier ou encore celui qui est fixé sur les feuillets intercalaires utilisés dans les
classeurs à anneaux. L'onglet que l'on trouve à l'écran a la même destination que ses homologues non
électroniques.
P
Page Web : Document hypertexte ou hypermédia diffusé dans le Web, qui forme un tout couvrant un sujet
donné. On voit souvent les termes document Web, page Web et pages Web employés indifféremment.

Pare-feu (anglais : firewall / synonyme : coupe-feu) : Dispositif informatique qui permet le passage
sélectif des flux d'information entre deux réseaux, ainsi que la neutralisation des tentatives de pénétration
extérieures. Selon les besoins exprimés, les coupe-feu peuvent prendre différentes formes. Ainsi, ils
peuvent être constitués d'un ou de plusieurs logiciels de sécurité utilisant, en association, des méthodes de
contrôle complémentaires, ou être formés par un ensemble de matériels et de logiciels spécialement conçus
pour une protection complète des réseaux.

PHP : Langage de script utilisé pour le développement de logiciels d'application destinés au Web. Le
langage PHP, disponible gratuitement, est très utilisé pour la création de pages Web dynamiques
comprenant des formulaires.

Pilote (anglais : driver / synonymes : gestionnaire de périphérique, logiciel de pilotage): Programme


de contrôle qui traduit les commandes d'un logiciel afin de permettre à l'ordinateur de communiquer avec un
périphérique. À titre d'exemple, un pilote d'imprimante assure la conversion de commandes et de données
transmises à l'ordinateur en messages intelligibles pour l'imprimante afin qu'elle puisse fonctionner

Le terme anglais driver, souvent utilisé au sens de « pilote », est à éviter.

Pixel (synonyme : point) : Plus petit élément d'une surface d'affichage auquel on peut associer
individuellement une couleur et une intensité. La quantité de pixels composant l'écran détermine la
résolution. Le terme pixel est formé de la juxtaposition de pix et el qui sont les formes abrégées de picture
element.

17
Plateforme (Web) de téléformation : Néologisme non lexicalisé mais en usage. Service d'hébergement
Web à des fins d’enseignement qui permet de créer et gérer des activités d’apprentissage et du matériel
pédagogique, en mode synchrone et/ou asynchrone. C’est un système informatique destiné à automatiser
les diverses fonctions relatives à l'organisation des cours, à la gestion de leur contenu, au suivi des progrès,
aux résultats, à la supervision pédagogique, etc. – en mode direct ou en mode différé.

Plugiciel (anglais : plug-in) : Logiciel d’application complémentaire qui, associé à un navigateur Web,
entre automatiquement en action en présence d’un objet multimédia, et ce, sans que l’utilisateur ait à
intervenir. C’est un mot-valise formé à partir des mots «Plus» et «Logiciel» Le plugiciel constitue un « plus »
en augmentant les performances du logiciel principal. Exemples : Acrobat Reader, Active X, FlashGet, etc.

Port : Interface avec un canal de communication, directement reliée à la carte mère, qui gère et
synchronise les échanges de données entre l'unité centrale de l'ordinateur et un périphérique, grâce à un
logiciel pilote. Chaque port possède un connecteur situé à l'arrière ou à l’avant du boîtier d'un ordinateur.

Port USB : Port qui gère et synchronise les échanges de données entre l'unité centrale de l'ordinateur et
plusieurs périphériques. Le port USB permet le branchement des périphériques à chaud (sans avoir à
éteindre l'ordinateur). Un seul port USB peut gérer jusqu'à 127 périphériques, lesquels restent indépendants
les uns des autres, sans ordre hiérarchique précis.

Port FireWire : Port qui permet de relier des équipements à caractère multimédia dont le bus d'entrée-
sortie respecte la norme FireWire.

Portail : Site Web dont la page d'accueil propose, en plus d'un moteur de recherche, des hyperliens avec
une foule d'informations et de services utiles et attrayants, qui est conçu pour guider les internautes et
faciliter leur accès au réseau. L'objectif des portails est, du point de vue de leurs créateurs, d'attirer et de
fidéliser les internautes au point de devenir leur porte d'entrée dans Internet, c'est-à-dire la page de
démarrage du plus grand nombre d'entre eux.

Pourriel (anglais : spam); Message électronique importun et souvent sans intérêt, constitué
essentiellement de publicité, qui est envoyé massivement à un grand nombre d'internautes, sans leur
consentement, et que l'on destine habituellement à la poubelle.

Le mot Spam vient de SPiced hAM. Il s'agit, à l'origine, du nom commercial d'un pâté de viande épicé à
base de jambon. SPAM est une marque déposée américaine depuis 1937. L'association de spam et
d'indésirable provient d'un sketch comique de la troupe anglaise Monty Python, qui parodiait une publicité
radiophonique pour SPAM (considérée comme un message publicitaire indésirable) pendant laquelle la
marque était répétée de nombreuses fois.

Processeur : Unité fonctionnelle d'un ordinateur, constituée de circuits électroniques, qui interprète et
exécute les instructions. Il y a deux types de processeurs : le processeur central et le processeur auxiliaire.

Le processeur miniaturisé à l'intérieur d'un micro-ordinateur porte le nom de microprocesseur.

Processeur central (synonyme : unité centrale) : Partie principale d'un ordinateur réservée aux
traitements, constituée d'au moins un processeur et des mémoires internes associées. Dans l'usage, c'est
la forme abrégée unité centrale qui est la plus répandue. Ce terme est souvent employé pour désigner
l'ordinateur lui-même, par opposition aux périphériques qui lui sont rattachés.

18
Progiciel : Ensemble complet et intégré de programmes ou modules, paramétrables, à usage
professionnel, accompagné de services et de documentation, conçu pour plusieurs utilisateurs simultanés,
en vue d'une application commune. Le progiciel est en fait un logiciel généraliste aux multiples fonctions (ou
applications), à la fois traitement de texte, tableur, dessin vectoriel, dessin matriciel, base de données,
présentation, etc. Complet, il comprend une documentation en ligne et imprimée (contenant les procédures
et les consignes d'utilisation), éventuellement une assistance téléphonique, des stages de formation, etc.

On compare souvent le progiciel à un couteau suisse : plusieurs outils réunis dans un même instrument. Il
faut bien distinguer un progiciel d'une suite logicielle. Le progiciel est en fait un seul logiciel offrant plusieurs
programmes ou modules différents intégrés (ex. : ClarisWorks, maintenant appelé AppleWorks), alors que
la suite logicielle est constituée de plusieurs logiciels différents reliés entre eux par un logiciel de gestion qui
lui est propre (ex. : Microsoft Office).

Le terme progiciel, créé en 1973, est un mot-valise issu de la contraction de produit et de logiciel. Il fait
référence à la production industrielle de logiciels. Le terme est très souvent employé pour des logiciels
professionnels utilisés par des entreprises.

Protocole : Ensemble des spécifications décrivant les conventions et les règles à suivre dans un échange
de données. Les protocoles servent à garantir l'efficacité dans les échanges de données.

Protocole FTP (synonyme : FTP): Protocole de transfert de fichiers qui permet de télécharger une copie
de données choisies par l'internaute, d'un ordinateur à un autre, selon le modèle client-serveur. Les
données téléchargées peuvent prendre la forme de logiciels, de fichiers de toute nature (textes, graphiques,
images, sons, etc.).

Protocole TCP- IP (anglais; IP, Internet protocole): Ensemble des protocoles de communication qui sont
utilisés dans Internet et qui permettent de gérer la circulation des données dans le réseau, tout en assurant
le bon échange de ces données entre un point et un autre du réseau. Conçu pour relier des ordinateurs
différents à travers plusieurs types de réseaux, le protocole TCP-IP regroupe plus d'une vingtaine de
protocoles de communications. Ainsi, en plus des protocoles TCP et IP (qui ont inspiré l'appellation TCP-
IP), les trois autres principaux protocoles de cette famille sont le protocole SMTP régissant le courrier
électronique, le protocole FTP pour le transfert de fichiers et le protocole Telnet pour la connexion à
distance dans Internet.
Q
Quarantaine (en) : Se dit de fichiers douteux ou contaminés qui sont isolés dans un répertoire sûr avant
qu'ils ne puissent endommager un système informatique, et ce, dans le but de les tester à l'aide d'un
antivirus. Les fichiers potentiellement hostiles sont les applets Java, les composants ActiveX, les plugiciels,
les virus ou tout autre programme néfaste.

En quarantaine est employé dans des expressions comme mise en quarantaine, mettre en quarantaine.

Quick Web (synonyme : technologie Quick web) : Technique de compression permettant de réduire le
temps de téléchargement, à l'aide d'un logiciel qui élimine à la volée les pixels non essentiels d'une image
de page Web. La technologie Quick Web, développée par Intel, a pour but de réduire de moitié le temps de
téléchargement, sans dégradation significative de l'image. De plus, les pages Web déjà traitées resteraient
stockées dans le serveur Quick Web, permettant un téléchargement subséquent encore plus rapide.

19
R
Répertoire (synonymes : annuaire, répertoire de sites) : Site Web se présentant comme un inventaire,
spécialisé dans un domaine ou non, dans lequel les sites référencés sont classés par catégories et
accessibles au moyen de liens hypertextes. Il s'agit en fait d'un outil destiné à la recherche d'informations
sur le Web, qui propose des catégories pour faciliter la navigation dans Internet.

Réseau sans fil (synonyme : réseau local sans fil) : Réseau qui permet de relier sans fil, c'est-à-dire par
des liaisons radioélectriques ou des liaisons infrarouges, les appareils informatiques d'un groupe de
personnes qui doivent communiquer entre elles dans une zone géographiquement restreinte.

Résolution : Nombre de points ou de pixels, par unité de longueur, que peut comporter une image
reproduite sur un écran ou une feuille de papier. La résolution d'une image indique le nombre de points ou
de pixels, par pouce, par centimètre ou par millimètre, qui peuvent être reproduits sur une surface
d'affichage ou un support papier. Elle peut être, par exemple, de 2400 points par pouce (ppp).

En français, il ne faut pas confondre les notions de « résolution » et de « définition ». La résolution d'une
image, qui indique la taille à laquelle celle-ci est reproduite sur un support, correspond au nombre de points
ou de pixels qu'elle comporte par unité de longueur (ex. : 600 points par pouce), alors que la définition d'une
image, qui indique sa finesse de détail, correspond au nombre total de points ou de pixels qui la composent
(ex. : 786 432 points).

Routeur (synonymes : aiguilleur, achemineur) : Équipement d'interconnexion, installé à un noeud de


réseau, qui a pour fonction d'optimiser la transmission des données, en déterminant pour elles le meilleur
chemin à emprunter. Les termes aiguilleur et achemineur sont fort peu répandus dans l'usage. Leur
utilisation peut, dans certains contextes, prêter à confusion. En France, la Commission spécialisée de
terminologie et de néologie des télécommunications a adopté le terme routeur.

S
Sauvegarder (anglais; to back up / synonymes : faire une copie de secours, faire une sauvegarde);
Effectuer une copie de sauvegarde d'un fichier ou d'un ensemble de fichiers, afin d'éviter leur perte.

Sauvegarde de secours (anglais : back up) : Se dit de toute procédure, méthode ou installation, de tout
moyen ou équipement mis en oeuvre pour aider à récupérer des données perdues ou détruites, ou pour
maintenir un système informatique en fonctionnement. Ne pas confondre avec « copie de sauvegarde ».

Scanneur (synonymes : numériseur, numériseur à balayage) : Numériseur doté de capteurs sensibles à


la lumière, permettant de balayer, grâce à son système optique, la surface d'un document point par point en
convertissant les données en données numériques exploitables par l'ordinateur. Le numériseur à balayage
est réservé à la numérisation de tracés dont le support est généralement du papier (image, texte).

Bien qu'il y ait une distinction entre numériseur à balayage (en anglais, scanner) et numériseur (en anglais,
digitizer), dans l'usage, on utilise fréquemment le terme numériseur pour désigner le numériseur à
balayage. La Commission générale de terminologie et de néologie de France a retenu la graphie francisée
scanneur.

20
Scanneur de virus : Logiciel de détection de virus qui effectue un balayage des fichiers pour y repérer la
signature de virus connus et répertoriés. Les scanneurs de virus ont le désavantage de se démoder
rapidement, car ils ne détectent que les virus connus, alors que de nouveaux virus font leur apparition
presque tous les jours.

Il convient d'utiliser la graphie francisée scanneur plutôt que la graphie anglaise scanner.

Serveur : Composante d'un modèle client/serveur constituée des logiciels permettant de gérer l'utilisation
d'une ressource, et à laquelle peuvent faire appel, à distance, les utilisateurs du réseau, à partir de leur
propre ordinateur (appelé le client). Même si c'est d'abord à travers des logiciels que se définit le serveur,
on l'assimile souvent au seul ordinateur hôte sur lequel ils tournent.

Comme exemples de serveurs, on peut mentionner : le serveur d'applications, le serveur d'impression, le


serveur de courrier électronique, le serveur mandataire et le serveur Web.

Serveur sécurisé (synonyme: serveur Web sécurisé) : Serveur Web qui permet, grâce au chiffrement,
d'assurer la confidentialité et la sécurité des informations transitant par Internet, notamment lors des
transactions commerciales. Un serveur sécurisé chiffre toutes les informations avant de les transmettre
dans Internet. Il permet de spécifier quelles pages Web ont besoin de cryptage lorsqu'elles envoient ou
reçoivent de l'information. Les renseignements confidentiels, comme un numéro de carte de crédit, ne
peuvent alors être lus ou interceptés.

Serveur Web (synonymes : serveur http, serveur W3): Serveur abritant une base de données qui est
accessible grâce au Web et à laquelle l'internaute peut faire appel à partir de son propre ordinateur. Le
terme World Wide Web et son abréviation WWW sont des emprunts à l'anglais difficiles à intégrer au
français sur le plan phonétique et donc à éviter.

Signet (anglais : bookmark) : Référence à un site, à un document ou à une partie de document, qui est
mise en mémoire par l'internaute et qui lui permet de retrouver facilement des données jugées
intéressantes, lors d'une consultation ultérieure. Le terme favoris, utilisé surtout au pluriel, a été retenu par
Microsoft pour désigner les signets du navigateur Internet Explorer.

Site d’archives : Site Internet où sont stockées, sous forme de fichiers téléchargeables, des données de
nature diverse, accessibles par le Web, par Gopher ou par FTP anonyme. Un site d'archives peut, par
exemple, stocker les archives des fichiers diffusés dans un forum ou dans une liste de diffusion. Ceux-ci
sont compressés et regroupés selon leur date de diffusion ou leur contenu.

Site de recherche : Site Web à partir duquel on peut effectuer une recherche dans Internet à l'aide d'un
outil de recherche (voir aussi moteur de recherche).

Site FTP : Site Internet où sont stockées, sous forme de fichiers téléchargeables, des données de nature
diverse, accessibles grâce au protocole FTP. Un site FTP stocke des fichiers que l'on peut transférer d'un
ordinateur à un autre, c'est-à-dire que l'internaute peut, à partir de ce site, télécharger une copie des
données qu'il a choisies. La majorité des sites FTP étant des sites FTP anonymes, les deux termes sont
souvent utilisés indifféremment

Site Web : Site Internet où sont stockées des données accessibles par le Web. Comme la vaste majorité
des internautes se sert d'un navigateur Web pour utiliser Internet, certains confondent les deux réalités très
proches que sont Internet et le Web, et parlent parfois de site Internet dans le sens de « site Web ». Dans la
langue courante, cette méprise ne porte pas à conséquence, mais d'un point de vue technique, il y a lieu de
savoir que le Web est la partie la plus visible et la plus développée d'Internet, mais qu'il n'est pas le seul

21
constituant de ce réseau. Parmi les sites Internet, il y a les sites Web, mais aussi les sites FTP, les sites
Telnet, etc.

Site Web d’information: Site Web qui propose des informations, gratuites ou payantes, toujours
actualisées, destinées au grand public ou à des publics spécialisés.

Site Web dynamique (synonymes: site interactif, page Web dynamique) : Site Web donnant accès à une
base de données, constamment mise à jour, qui est consultable par les internautes.

Système d’exploitation : Logiciel de base d'un ordinateur destiné à commander l'exécution des
programmes en assurant la gestion des travaux, les opérations d'entrée-sortie sur les périphériques,
l'affectation des ressources aux différents processus, l'accès aux bibliothèques de programmes et aux
fichiers, ainsi que la comptabilité des travaux.

Les principaux systèmes d'exploitation sont : MS-DOS (souvent appelé DOS), OS/2, Windows XP, UNIX,
Linux, Système 6, Système 7 et MacOS, de Macintosh (System 6 et System 7, en anglais).

La préposition « sous » est couramment utilisée pour préciser quel est le système d'exploitation en fonction.
On verra donc des expressions telles que travailler sous Windows XP, fonctionner sous UNIX et même
fonctionner sous Windows; dans ce dernier cas, on assimile Windows au système d'exploitation, alors que
cela n'en est pas un.
T
Tableau blanc: Logiciel de téléconférence ou de visioconférence qui permet à des utilisateurs reliés en
réseau de travailler ensemble, de façon simultanée, sur un seul et même document qui est affiché à l'écran,
dans une fenêtre réservée à cet effet, comme s'ils étaient réunis devant un tableau noir. Le terme « Tableau
blanc » sert également à désigner la partie de l'écran où est affiché le document. Dans ce cas, on trouve
aussi l'expression « pages blanches » employée au pluriel comme au singulier.

Tableau blanc interactif : Néologisme non lexicalisé mais en usage. Appareil écran - de type fixe ou
mobile - qui fonctionne à l’aide d’un vidéoprojecteur branché à un ordinateur. Il exige le plus souvent des
logiciels de présentation et d’application qui permettent une interactivité en salle de classe, de réunion, de
conférence, etc.

Taille de fichier : Longueur d'un fichier se calculant en octets, kilo-octets ou méga-octets. La taille des
fichiers est très variable. Elle est liée aux types de documents enregistrés sous forme numérique : textes,
photos, sons, animations, etc. En réseau, la taille des fichiers se traduit en temps de transmission. On peut
tout transférer par Internet mais, si les fichiers sont trop gros, il est pratiquement impossible de le faire à
cause de la longueur du téléchargement.

Technopédagogie : Science qui étudie les méthodes d'enseignement intégrant les nouvelles technologies
de l'information et de la communication. La technopédagogie offre à la communauté enseignante le soutien
et les services lui permettant d'enrichir sa pédagogie et son enseignement en y intégrant les TIC.

Télécharger (anglicisme fautif: « downloader ») : Action de transférer des fichiers d'un ordinateur distant
vers un ordinateur local à travers un réseau, ou d'un ordinateur central vers un micro-ordinateur.

Dans la grande majorité des cas, c'est vers l'ordinateur de l'internaute que s'effectue le transfert. C'est la
raison pour laquelle le terme télécharger est utilisé majoritairement pour traduire to download. Par ailleurs,
le terme télécharger est aussi utilisé en français pour traduire to upload. Cette situation gêne les locuteurs

22
qui doivent avoir recours à des termes plus longs (télécharger vers l'aval, télécharger vers l'amont) pour
éviter la confusion. Dans le but de dénommer clairement et économiquement les deux concepts, l'Office
québécois de la langue française avait proposé l'utilisation des verbes télédécharger pour traduire to
download et télécharger pour traduire to upload. Cependant, c'est télécharger qui s'est imposé dans l'usage
pour traduire to download

Par opposition, on utilise les termes téléverser, télécharger vers l'amont ou télécharger vers le serveur pour
traduire to upload. Le terme téléverser permet de distinguer les deux sens du transfert de fichiers entre
l'ordinateur client et le serveur (télécharger correspond à to download et téléverser à to upload).

Téléconférence : Conférence en temps réel à laquelle prennent part plusieurs personnes se trouvant dans
des endroits éloignés, reliées entre elles par des moyens de télécommunication. Téléconférence est un
terme générique qui englobe toutes les formes de conférence à distance (ex: visioconférence,
audioconférence ou conférence téléphonique, etc.).

TIC (synonyme : NTIC) : Technologies de l'information qui se caractérisent par les développements
récents dans les domaines des télécommunications et du multimédia, ainsi que par la convivialité accrue
des produits et des services qui en sont issus et qui sont destinés à un large public de non-spécialistes.

Le concept de « nouvelles technologies de l'information et de la communication » est apparu pour marquer


l'évolution fulgurante qu'ont connue les technologies de l'information avec l'avènement des autoroutes de
l'information (notamment l'utilisation d'Internet) et l'explosion du multimédia. Comme le concept de «
technologies de l'information » est né à la suite d'un virage de l'informatique, celui des NTIC s'inscrit dans la
suite logique des TI. C'est l'interpénétration de plus en plus grande de l'informatique, des
télécommunications et de l'audiovisuel, qui est à l'origine de ces changements sur les plans technique,
conceptuel et terminologique, et qui préfigure une révolution tant dans le monde du travail que dans celui de
l'éducation.
Tutoriel (synonyme : didacticiel) : Programme de présentation qui guide l'utilisateur dans l'apprentissage
et la mise en oeuvre d'un matériel ou d'un logiciel. Le tutoriel peut inclure un manuel d'apprentissage ou un
ensemble d'exercices programmés. Même s'il est également utilisé pour désigner une autre notion, le terme
didacticiel est considéré comme synonyme de tutoriel lorsqu'il touche l'apprentissage d'un logiciel
d'application ou d'une procédure.

Type de fichier : Désignation de certaines caractéristiques d'un fichier, permettant d'en connaître la
structure. On peut souvent reconnaître un type de fichier par son nom ou son extension.

U
URL (synonymes : adresse URL, adresse Web) : Chaîne de caractères normalisés servant à identifier
et à localiser des ressources consultables sur Internet et à y accéder à l'aide d'un navigateur.

Une adresse URL (http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/gdt.html), celle du GDT par exemple, comprend le


nom du protocole de communication (http) ou encore ftp, telnet, mailto, news, etc., des protocoles associés
à d'autres services offerts sur Internet; le nom du serveur (www.oqlf.gouv.qc.ca), nom de domaine de
l'ordinateur hébergeant la ressource demandée; le chemin d'accès à la ressource (/ressources/gdt) qui
permet au serveur de connaître l'emplacement de la ressource (c'est-à-dire le répertoire, le sous-répertoire
et le nom du fichier demandé) et l'extension (html) qui indique le format dans lequel la page a été créée.
Dans une adresse URL, la barre oblique permet de spécifier un sous-répertoire.

23
V
Valider (anglais : to enable) : Ajouter une condition supplémentaire à une porte logique de telle sorte
qu'une impulsion présente à l'une de ses entrées puisse être transmise à la sortie de façon plus contrôlée.

Vidéo numérique (anglais : digital video) : Ensemble des procédés liés à l'enregistrement, à la
manipulation et au traitement des images vidéo codées sous forme numérique. Le codage numérique est
nécessaire pour que le micro-ordinateur puisse traiter et surtout intégrer ces images. La vidéo numérique
connaît plusieurs utilisations. Pour la production vidéo, elle permet des duplications sans aucune perte, ce
qui n'est jamais le cas avec les supports magnétiques, quelles que soient leurs qualités. Une séquence
numérique peut être reproduite à l'infini sans la moindre dégradation de qualité.

En français, on utilise parfois l’appellation « vidéo digitale » dans le sens de « vidéo numérique ». Cet usage
est à déconseiller puisque digital en français se rapporte aux doigts et non aux chiffres (digit, en anglais).

Vidéoprojecteur (synonyme : projecteur vidéo) : Appareil permettant la projection agrandie d'images


vidéo sur un écran, au moyen d'un faisceau lumineux. Généralement, les vidéoprojecteurs acceptent les
signaux vidéo et informatiques. Ils peuvent reconvertir ces signaux pour les diffuser sur un grand écran ou
sur un support faisant office d'écran. Ils se pilotent souvent à l'aide d'une télécommande à infrarouge.

Les termes « canon de projection » et « canon », utilisés parfois au Québec comme synonymes familiers de
projecteur, fait référence à la forme que présentaient les premiers appareils.

Visioconférence (synonyme : vidéoconférence Web, vidéoconférence par Internet) : Vidéoconférence


dans laquelle les personnes participantes utilisent le Web du réseau Internet pour communiquer entre elles.

W
Webémission : Émission audio ou vidéo diffusée sur le Web, en direct ou en différé, que l'internaute peut
écouter ou visualiser sur l'écran de son ordinateur grâce à un lecteur multimédia.

Webcam (synonymes : webcaméra, caméra web) : Petite caméra numérique, branchée sur l'ordinateur,
qui permet de diffuser régulièrement et en temps réel sur le Web des images vidéo en provenance de
différents endroits sur la planète ou de réaliser des visioconférences par Internet.

Dans le cas de webcaméra et de sa forme abrégée webcam (forme la plus répandue), web est ici utilisé
comme préfixe servant à créer des termes français dérivés (comme webmestre ou webdiffusion), ce qui lui
donne une dimension qu'il n'avait peut-être pas lors de sa création. Cette intégration progressive au français
rend ainsi légitime la graphie du terme webcaméra avec un w minuscule. Au pluriel, on écrira des webcams
ou webcaméras.

24
Wiki (synonyme : site Wiki) : Site Web collaboratif où chaque internaute visiteur peut participer facilement
à la rédaction de son contenu. Généralement, on reconnaît un site WIKI à la présence de boutons (éditer,
historique, etc.) situés en bas de chaque page. La principale caractéristique d'un site Wiki est de permettre
à ses utilisateurs de modifier facilement et rapidement n'importe laquelle de ses pages.

Z
Zipper : Action de compresser un fichier au format ZIP, au moyen d'un utilitaire de compression. Le verbe
zipper vient du fait que les principaux utilitaires de compression (PKZIP et WinZip) créent des fichiers ayant
l'extension ZIP. Contraire : dézipper.

25
Médiagraphie
Office québécois de la langue française (2008). Le Grand dictionnaire
terminologique, Bibliothèque virtuelle : Le Signet informatique [En
ligne] [ http://w3.olf.gouv.qc.ca/banque ] (consulté en février 2008).

Note :

Le document reproduit presque totalement les définitions et synonymes


du Grand Dictionnaire terminologique. Cependant, certains exemples ou
certaines mises à jour des exemples ont été ajoutés.
Les termes et locutions définis comme des « néologismes non lexicalisés
mais en usage » doivent être considérés comme des définitions non
attestées basées sur un usage courant ou institutionnel.

Document conçu et adapté par Bernard Gagnon


Conseiller pédagogique
Cégep de Saint-Félicien
Février 2008

26