Vous êtes sur la page 1sur 1

ENSTP DE YDE/ DS 2 SEMESTRE 1

DE TECHNOLOGIE D’OUVRAGE D’ART


(IT2GC) / ANNEE 2009-2010 / 3 heures
I. GENERALITES - Poutre préfa : Mg=2.0857 MNm
- Hourdis coulé sur place : ΔMg=0.850 MNm
On désire construire un 2ème pont sur le WOURI à - Superstructures : Ms=0.585 MNm
DOUALA dans la zone à hauteur d’AKWA NORD. - Charges d’exploitation : Mq=2.925 MNm
L’ouvrage principal est un pont à haubans. De part et Calculer la force de précontrainte approximative
d’autre de ce dernier, il y a un viaduc d’accès long de 400 (F=Mmax/( ρv+v’-d’). On prendra d’=15cm.
m environ. 2.5 Montrer qu’on a besoin de 22 torons 1T15 et de 4 câbles
On désire prédimensionner ce viaduc d’accès en type 6T15. Contrainte nominale à l’ancrage d’un toron 1T15 égale
VIPP avec des portées de 30 m. 1451MPa.
1.1. Combien de travées aura-t-on en nombre 2.6 Dessiner au sortir de la gaine les aciers de précontrainte
entier. d’un câble 7T15.
1.2. Quelle sera alors la longueur totale de chaque 2.7 Le talon peut-il loger ces 4 câbles en partie inférieure en 2
viaduc d’accès, et quelle implication pour la nappes en section médiane suivant les règles de l’art ?
culée au début du viaduc ? 2.8 L’épaisseur de l’âme (b0= 30 cm) est-elle suffisante pour
Le pont va livrer passage à une chaussée de 14,00m contenir convenablement les câbles en section d’about et
(4 voies de 3,50m) bidirectionnelle encadrée par 2 résister à l’effort tranchant V ? On prendra V à vide le jour de
trottoirs de 1.40m chacun. (Voir figure en annexe). la 2ème mise en tension. Et on vérifiera que τ =V/(bnZ) est
Chacune des travées comporte 10 poutres inférieur à τlim en Mpa avec Z = h(1+ρ)/2. Cg = 25mm ; Øl
préfabriquées précontraintes par post-tension espacées de =Øt =10mm ; bn =b0-Øe et τlim =2.42 MPa avec τlim = [0.4ftj.
1,68m. Ces poutres, de 2,00m de hauteur sont solidarisées (ftj+(2/3).(F/B))]1/2 NB : On ne calculera pas τlim.
par un hourdis général (au dessus des poutres) coulé sur
place. 2.9 Calculer ΔM=Mmax-Mmin. Avec Mmin le jour de la 2ème mise
Le calendrier des opérations est le suivant : en tension
0j : coulage du béton de la poutre préfabriquée. 2.10 Ce talon peut-il supporter la compression sous moment
14j : mise en tension des câbles de la 1ère famille ancrés minimum en service ? On rappelle que pour cela, on doit
à l’about ; avoir (I/v’) ≥ (ΔM/Δσi) ; avec Δσi=σci-σti pouvait-on faire la
28j : coulage du hourdis intermédiaire et des entretoises mise en tension de la 2ème famille avant la pose des
qui n’existent qu’aux extrémités. superstructures ?
60j : pose des superstructures 2.11 Quelle est l’importance des goussets supérieurs dans la
Xj : mise en tension des câbles de la 2ème famille ancrés mise en œuvre du béton.
en extrados. Tracé des câbles :
120j : mise en service. 2.12. Pourquoi relève-t-on les câbles aux abouts ?
Béton utilisé : fc28 = 35 Mpa. 2.13. Justifier pourquoi le concepteur a placé 3 câbles à
Les unités de précontrainte sont des T15 du procédé l’about et 1 câble en extrados.
Freyssinet. En partie centrale, les câbles sont logés dans 2.14. Tracé des câbles paraboliques
des gaines de diamètre intérieur Øi = 65mm et de Coordonnées des câbles à leurs ancrages
diamètre extérieur Øe = 71mm. Chaque toron de 15,2mm
de diamètre nominal a les caractéristiques suivantes : N° Câble X(m) Y(m)
Ap = 139mm2 (1T15) ; fprg = 1814 Mpa ; 1 0 0.30
fpeg = 1623 Mpa. 2 0 1.00
Les aciers passifs sont des Fe E500. 3 0 1.80
Les charges sont : charges de superstructures, s =52 kN/m 4 2.5 2.00
pour l’ensemble des 10 poutres et charges d’exploitation
q = 15.48kN/m2 de tablier. a) Calculer les angles que font les câbles 2 et 4 au
Les caractéristiques géométriques de la niveau de leurs ancrages respectifs avec
section sont : l’horizontale sachant que leur tracé à tous est
Section préfa. Section finale parabolique.
b) Donner la position (ordonnée) du câble n°2 aux
B(m2) 0.754 1.060
abscisses suivantes : 2.5 ; 5 ; 10 ; 15m.
V(m) 0.760 0.700
2.15. Quelle est la résistance du béton à la 1ère mise en
V’(m) 1.040 1.300
tension ? Quelle est la date de la 2ème mise en tension si elle se
I(m3)= 0.286 0.444 fait à fcj=24 Mpa  pour le béton coulé sur place (CSP)?
I/v(m3) 0.377 0.634 On rappelle que pour j≤28 : fcj=0.685 .fc28(log10(j+1)).
I/v’(m3) 0.270 0.341 2.16. Comment aurait-on fait si on était obligé de mettre en
ρ=I/ Bvv’ 0.470 0.460 tension à 3 jours ?
2.17. A quoi sert l’injection des câbles et comment se fait-
II. PREDIMENSIONNEMENT DU TABLIER elle ?
2.18. Quel est le volume de coulis qu’il faut prévoir pour
2.1 Que pensez-vous du nombre de poutres et de leur remplir les vides du câble n°1 (voir annexe). On prendra
espacement ? Est-il rentable de les préfabriquer ? comme longueur de la gaine et des aciers l≈30m.
2.2 L’épaisseur du hourdis est-elle suffisante ?
2.3 Que dire des dimensions de la poutre préfabriquée
h=2m et b=1.68m ?
2.4 Vérifier les valeurs des charges par poutres et des
moments ci-après :
- g =18.54 kN/m (préfa), Δg = 7.56kN/m (Béton
CSP) ; s=5.2kN/m et q=26kN/m

Vous aimerez peut-être aussi