Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre 7 : Généralités sur les tumeurs

En savoir plus : Stade TNM

Stade TNM
N0 indique l’absence et un autre chiffre signifie la présence d’un envahissement
ganglionnaire régional. En fonction des organes, la signification de ce chiffre peut
varier :

• Pancréas : N1 = envahissement ganglionnaire régional

• Estomac : N1à N3 idem, mais le chiffre augmente en fonction du nombre de


ganglions envahis

• Canal anal : N1 à N3 idem, mais le chiffre change en fonction de la


localisation des ganglions envahis

M0 signifie l’absence de métastases à distance tandis que M1 (et parfois M2)


traduisent la présence de métastases à distance (avec parfois une appréciation de
leur nombre).

Exemple : la classification TNM des cancers du colon

Le niveau d’infiltration de la tumeur dans la paroi colique détermine le T

• Tis : l’infiltration, si elle existe, ne dépasse pas la musculaire muqueuse


• T1 : infiltration de la sous muqueuse
• T2 : infiltration de la musculeuse
• T3 : infiltration de la sous séreuse
• T4 : infiltration de la séreuse ou d’un organe de voisinage

Le nombre de ganglions régionaux envahis détermine le N

• N0 : pas de ganglion envahi


• N1 : de 1 à 3 ganglions régionaux envahis
• N2 : plus de 3 ganglions régionaux envahis

La présence de métastases à distance détermine le M

• M0 : pas de métastase à distance


• M1 : présence de métastase (s) à distance quelqu’en soit le nombre

1
Exemples de marqueurs
Exemples de marqueurs pronostiques :

• Immunohistochimie : L’expression de Bcl2 est corrélée à un mauvais


pronostic des lymphomes B diffus à grandes cellules. L’expression de ALK est
corrélée à un bon pronostic des lymphomes T anaplasiques.

• Cytométrie en flux : l’aneuploïdie est associée à un mauvais pronostic dans


beaucoup de tumeurs

Exemples de marqueurs de sensibilité à un traitement :

• Immunohistochimie : l’expression des récepteurs à l’oestradiol et à la


progestérone dans les adénocarcinomes du sein (traitement anti œstrogène).

• FISH : l’absence d’amplification de Her2 est corrélée à une absence de


réponse au traitement par l’herceptine dans les adénocarcinomes du sein.

• Biologie moléculaire : la présence d’une mutation de KIT est corrélée à une


bonne réponse au traitement par l’Imatinib dans les tumeurs stromales
digestives.