Vous êtes sur la page 1sur 12

3 – Comportement et Attitudes

La Charte de l’employé

MSF fonde son action humanitaire sur les principes et les


valeurs décrites dans sa charte. Ces valeurs, ces idéaux –
neutralité, impartialité, non discrimination, engagement
personnel, éthique médicale, droits de l’homme- sont vécus et
mis en pratique au quotidien, au travers des choix effectués
tant par l’organisation dans son ensemble que par chacun de ses
membres individuellement. En tant qu’organisation humanitaire,
MSF place le respect de la dignité humaine au centre de ses
préoccupations.

Nous attendons du personnel MSF qu’il comprenne ces valeurs


et les fasse siennes. Le comportement, la parole et les actes
doivent être conformes aux valeurs de MSF 24h/24, et le
personnel de MSF doit être conscient à tout moment des
conséquences possibles de son propre comportement.

Avant de vous engager auprès de MSF, vous devez lire,


comprendre , accepter et signer cette Charte de l’Employé qui
fait partie intégrante de votre contrat de travail :
-L’employé MSF s’engage à refuser tout abus physique ou
psychologique sur un individu, tout comportement portant
atteinte à la dignité humaine;
-L’employé MSF s’engage à ne tolérer en aucun cas des relations
sexuelles avec des mineurs;
-L’employé MSF s’engage à refuser toute forme d’exploitation
de la vulnérabilité d’autrui, au sens le plus large (économique,
social,...) et toute implication du personnel dans une telle
exploitation;
-L’employé MSF s’engage à ne tirer aucun avantage personnel de
la position qu’il occupe ;

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


-L’employé MSF s’engage à respecter les opinions, les
connaissances, le style de vie, la religion et les croyances des
autres membres du personnel et de la population locale de
manière générale, pour autant qu’ils n’aillent pas à l’encontre des
valeurs et principes humanitaires défendus par l’association.

Lorsque ces engagements ne seront pas respectés, MSF prendra


toutes les mesures nécessaires. Ces mesures peuvent aller
d’une aide à la gestion ou un appui psychologique à l’exclusion
voire des poursuites judiciaires.

Le GAREC

Médecins sans Frontières attend de son staff des attitudes en


concordance avec la Charte MSF et la Charte de l’Employé
auxquelles il s’engage à adhérer. Or, comme toutes les
organisations, MSF est parfois confrontée à des comportements
individuels questionnables voire inacceptables qui peuvent avoir
des graves répercussions sur les victimes de ces comportements
et parfois même sur les bénéficiaires. Depuis 2001 le Centre
Opérationnel de Bruxelles se préoccupe de la question. Un
groupe d’avis et de recherche sur l’Ethique et le Comportement
(GAREC) est lancé.

Qu’est ce que le GAREC  ?


Le GAREC est composé de 7 personnes qui par leur compétences
et expérience peuvent apporter un éclairage spécifique sur les
questions de comportement. Ces personnes sont :
Michaël Verhaeghe : représentant du CA
michael.verhaeghe@pandora.be
Barbara Laumont : +32 2 474 75 45
Pascale Delchevalerie : +32 2 474 75 44
Hélène Lorinquer : +32 2 475 36 21
Pierre Boulet-Desbareau : +32 2 474 75 30

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


Marck Debackere : +32 2 474 74 21
Benoît Deneys : +32 2 474 74 20

Les personnes qui n’arrivent pas à joindre un des membres


peuvent aussi contacter le GAREC par e-mail à l’adresse :
garec@brussels.msf.org

Les compétences du GAREC


Chaque membre du GAREC est compétent pour conseiller tout
MSF sur la manière de gérer les problèmes de comportement
auxquels ils peuvent être confrontés dans leur équipe.

Exemple : Un chef de mission est confronté à un coordinateur


terrain qui maltraite psychologiquement les membres de son
équipe. Le coordinateur terrain en question est compétent,
professionnel et dévoué à MSF jour et nuit. Néanmoins ses
rapports avec les membres de son équipe sont détestables. Le
chef de mission s’adresse au GAREC pour savoir comment
soutenir son Fieldco en l’aidant à humaniser le type de relation
qu’il entretient avec les personnes de son équipe.

Dans les situations plus délicates où une plainte est déposée


contre une autre personne le GAREC apporte tout l’éclairage
nécessaire pour permettre au Directeur des Ressources
Humaines de prendre une sage décision.

Exemple : Un chef de mission apprend que pendant sa mission,


un expatrié basé en brousse utilisait les services d’employés
nationaux – sur qui il a autorité – à des fins privées sans les
rémunérer. Le chef de mission recueille les témoignages et
saisit le GAREC.

Comment fonctionne le GAREC  ?


Lorsque le GAREC est interpellé, le groupe se réunit et fait une
première analyse de la situation. Il vérifie si toute les pistes de

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


4 – L’associatif MSF

gestions de la situation sur le terrain ont été exploitées. Si oui


et si un complément d’information s’impose, deux personnes se
portent volontaires pour récolter tous les renseignements
nécessaires au traitement de la situation de la question posée.
Lorsque la situation est suffisamment documentée, le GAREC
débat de la situation et fait des recommandations au Directeur
des Ressources Humaines sur la suite à donner à la
problématique posée.
Les décisions du GAREC sont no seulement communiquées à la
personnes mise en cause et à la personnes plaignante.

Qui peut s’adresser au GAREC  ?


Toutes les personnes (personnel national ou international)
confrontées à un comportement questionnable ou inacceptable
et ne sachant comment le gérer peuvent interpeller le GAREC,
au travers d’un de ses membres.

Les moyens du GAREC


Le GAREC se donne tous les moyens pour mener sa tâche à bien
et assumer pleinement ses responsabilités.

Confidentialité
Autant que faire se peut, le GAREC travaille en toute
confidentialité. Toutefois à la fin du processus le Directeur des
Ressources Humaines informe de sa décision, les personnes
impliquées dans la situation que le GAREC a eu à traiter.

Le caractère « associatif » de MSF est un caractère vital de


l’organisation. Toutes les sections, opérationnelles, partenaires
ou contractantes sont ainsi organisées sous forme d’associations
et disposent de leur cadre et plate forme de la vie associative.

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


Nous sommes des volontaires partageant des idéaux communs
(les valeurs et les principes décrits dans la Charte). Etre
membre de l’organisation MSF implique un niveau d’activité et de
participation dans l’orientation de l’organisation.

La structure associative:
 Fournit une plate-forme dynamique pour l’échange et le
débat.
 Expose l’organisation à de nouvelles idées et encourage la
réflexion au sein de l’organisation sur ses principes, ses
devoirs, son rôle, son mandat et son avenir dans un monde
qui évolue constamment.
 Protège contre le danger de privilégier l’efficacité
opérationnelle ou organisationnelle par rapport aux valeurs
et aux principes communs.
 Contribue à une gouvernance adéquate, parce que la
direction émerge de manière démocratique d’un grand
ensemble de membres qui montrent tous un engagement
envers MSF et ses idéaux. Au-delà de la hiérarchie, qui
est essentielle à l’efficacité, toute le monde a la possibilité
et se doit d’exprimer son opinion, pour participer aux choix
fondamentaux et à l’évolution du mouvement.
 Permet aux membres de suivre les développements au sein
de MSF et d’y contribuer.

Chaque membre de l’association a le droit de:


 Exprimer ses opinions, lancer des débats et des
discussions toute l’année, proposer des motions et des
recommandations, et questionner les orientations choisies.
Les contributions du terrain (qui est proche des
populations que nous voulons aider) et du siège sont
cruciales.
 Participer à l’Assemblée Générale avec un pouvoir de voter
(lire en dessous)

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


 Devenir candidat au Conseil d’Administration1
Les membres reçoivent régulièrement des informations sur
l’association par des magazines internes, le site Internet et des
Newsletters.

Les plate-formes associatives:

Mini Assemblées Générales (mini-AG)


Vous pouvez participer aux « Mini-AG », qui est une manière de
permettre à ceux qui ne peuvent participer à l’Assemblée
Générale en Europe d’exprimer leurs opinions et de participer à
l’orientation du mouvement. Les mini-AG sont d’habitude inter-
sectionnelles et se déroulent au sein du pays de mission.

Les « motions » (un texte écrit qui sert de base au débat) sont
généralement discutées et votées au niveau des mini-AG. Les
motions représentent les plus profondes aspirations des
membres – la force vitale de l’association. Il s’agit d’un texte
concis sur les orientations à prendre par le mouvement. Les
motions couvre des réflexions de groupe et des
questionnements sur les principes fondamentaux du mouvement,
son identité, ses aspirations, ses responsabilités, ses principes
et son mandat. Elles guident les choix stratégiques de
l’Exécutif et influencent sa vision.
Les résultats des mini-AG sont ensuite défendus lors de l’AG
par le chef de mission (ou par un représentant élu lors d’une
mini-AG), où ils sont discutés et votés.

Les volontaires du terrain qui ne peuvent assister à l’Assemblée


Générale en Europe peuvent voter par procuration. Les
membres de MSF-B peuvent également voter via un système de
vote électronique.

1
En Belgique et au Luxembourg les candidats doivent d’abord être membres associés, mais les procédures
peuvent être différentes dans les sections partenaires.

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


L’assemblée Générale (AG)
Une fois par an, tous les membres de l’association se réunissent
pour une réunion générale pour discuter, questionner et décider
l’orientation de l’organisation (sauf pour des questions
exécutives). Ceci se déroule à travers des débats et le vote des
motions venant du terrain (via la mini-AG), du siège et des
sections partenaires.

Les motions qui sont approuvées à l’AG définissent l’orientation


de l’association. Le CA (voir ci-dessous), qui constitue le plus
haut niveau d’autorité de l’association entre deux AG, garantit
le suivi de ces motions. Les membres du Conseil
d’Administration sont élus lors de l’AG. L’AG approuve également
le rapport du CA et le rapport financier.

Le Conseil d’Administration (CA)


Chaque section du COB a son Conseil d’Administration. Il est
constitué de 12 membres maximum, non-rémunérés et élus par
l’AG pour un mandat de 3 ans.

Même si le Conseil tient la responsabilité juridique ultime pour


l’organisation, il délègue la gestion quotidienne de l’association
au Directeur Général (DG) qu’il a nommé.

Le Conseil assure des fonctions essentielles  :


 garantir une plate-forme pour le débat et la réflexion au
sein de l’organisation
 garantir les orientations décidées par les membres de
l’association
 agir comme « contrepoids » par rapport au corps décideur
de l’Exécutif de l’organisation

En plus du CA de chaque section, depuis 2006, un “CA OCB” a vu


le jour. Il est composé d’un représentant (en général le

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


président) de chacune des 7 sections du COB (Belgique,
Danemark, Hong Kong, Italie, Luxembourg, Norvège et Suède) +
6 membres supplémentaires co-optés pour leurs expérience et
leur expertise. La portée du CA du COB s’inscrit principalement
autour du plan opérationnel du COB, et des ressources
nécessaires pour le réaliser.

Tout au long de l’année, nous vous encourageons à participer à la


vie de l’association. Echangez vos idées, stimulez les débats et
les discussions dans votre mission, contribuez aux débats du
Conseil – soyez activiste !

En tant que volontaire en mission avec MSF, vous aurez souvent


l’occasion de discuter de manière moins formelle, pendant des
débats ou des discussions avec d’autres membres de votre
équipe. Dans chaque mission, il y a un représentant de
l’association (le chef de mission ou un autre membre de l’équipe
MSF), qui encourage la vie associative au sein de la mission.
MSF fournit également une série d’outils destinés à stimuler de
tels débats. La publication ‘Contact’ en est le parfait exemple ;
il est envoyé du COB à chaque mission tous les deux mois. Il
existe également un site Web pour les membres de MSF
Belgique : www.asso.msf.be, User name: “MSF-B”, Mot de
passe: “Dialogue” (respecter la casse).
Vous y trouverez un forum de débat électronique qui contient
de l’information sur la vie associative (y compris l’AG, les mini-
AG, les réunions du conseil, etc.). Quelques-unes des sections
partenaires proposent également des outils pour leurs membres
dans leurs langues respectives.

L’organigramme qui suit résume la structure associative :


Débat informel / discussion au sein de la
mission

Mini-Assemblée

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


Générale
(Mini-AG)
Proposition de
motions


Assemblée Générale (AG)
Vote sur les motions
Vote sur le rapport du Conseil et
sur le rapport financier
Election du Conseil


Conseil d’Administration (CA)
Garantit le suivi des motions
Nomination du DG


Exécutif
Directeur Général (DG)
Suivi des motion

Comment devenir membre?


Les critères d’adhésion nationaux sont légèrement différents
dans chaque section OCB. Un grand nombre de ces membres
(mais pas tous) répondent aussi aux critères d’adhésion pour
MSF-B et peuvent donc participer à l’AG de MSF-B. Il n’existe
aucun membres OCB, ni Assemblée Générale OCB, mais cela
pourrait changer dans le futur.

Vous pouvez devenir membre associé (avec droit de vote à l’AG)


ou membre adhérent (sans droit de vote à l’AG) de MSF-B.

Pour devenir membre associé de MSF-B:

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


 Soit vous avez au minimum 6 mois de terrain avec MSF,
dont 3 au siège au COB pendant les 3 années qui précèdent
l’Assemblée Générale de l’année
 Soit vous avez au moins 18 mois au siège de MSF en
Belgique, au Danemark, à Hong Kong, en Italie, au
Luxembourg ou en Suède pendant les 3 années qui
précèdent l’Assemblée Générale de l’année
 Soit le Comité de Ballotage peut proposer votre
candidature.

Pour devenir membre adhérent:


 Soit vous avez déjà été un membre associé mais vous
n’êtes pas parti en mission avec MSF ni travaillé sur un
projet MSF pendant les 3 dernières années
 Soit le Comité de Ballottage peut proposer votre
candidature.

En tant que membre de l’association, nous vous demandons un


certain engagement et une participation au sein de MSF. Etre
membre n’est pas une responsabilité à sous estimer (une
responsabilité pendant l’Assemblée Générale mais aussi tout au
long de l’année). Quelque soit votre rôle chez MSF, le paiement
d’une cotisation est un premier geste pour montrer votre
engagement.

Bien que toutes les sections MSF soient organisés sous la forme
d’associations avec une méthode quasi-identique de
fonctionnement, la structure associative (nombre de membres
du Conseil, droit de vote, critères d’adhésion, etc.) sera
différente selon la législation du pays en question.

Pour plus d’information sur la manière de devenir membre et sur


l’associatif en général, contactez votre gestionnaire de
pool/recruteur (si section contractante/partenaire), le Chef de
Mission ou le représentant de l’association dans votre mission

SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF


SECTION 1 – L’ORGANISATION MSF