Vous êtes sur la page 1sur 9

Formulation et caractérisation d’un béton de sable à

base de déchets plastiques


Mohamed Guendouz, Farid Debieb, El Hadj Kadri

To cite this version:


Mohamed Guendouz, Farid Debieb, El Hadj Kadri. Formulation et caractérisation d’un béton de sable
à base de déchets plastiques. Rencontres Universitaires de Génie Civil, May 2015, Bayonne, France.
�hal-01167754�

HAL Id: hal-01167754


https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01167754
Submitted on 24 Jun 2015

HAL is a multi-disciplinary open access L’archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est


archive for the deposit and dissemination of sci- destinée au dépôt et à la diffusion de documents
entific research documents, whether they are pub- scientifiques de niveau recherche, publiés ou non,
lished or not. The documents may come from émanant des établissements d’enseignement et de
teaching and research institutions in France or recherche français ou étrangers, des laboratoires
abroad, or from public or private research centers. publics ou privés.
Formulation et caractérisation d’un béton de sable à
base de déchets plastiques

GUENDOUZ Mohamed*1, DEBIEB Farid2, KADRI El hadj3

1,2
Laboratoire Matériaux et Environnent, université de Médéa, Algérie. *guen12moh@gmail.com
3
Laboratoire Mécanique et Matériaux de génie civil, université de Cergy Pontoise, France

RÉSUMÉ. La récupération des déchets touche deux impacts très importants, l’impact environnemental qui résout par
l’évacuation de ces déchets et l’impact économique qui se voient dans l’utilisation de ces derniers dans l’industrie ou dans
le domaine de construction. Ce travail consiste donc à récupérer des déchets plastiques, plus précisément des bouteilles
usagées en PET et des enceintes d’emballage PEBD rejetées dans la nature, et ajoutées dans la masse du béton de sable par
substitution (cas de poudre de 10%,20%,30% ,40%) et par ajouts(cas de fibre de 0.5%,1%,1.5%,2%) . Les propriétés à
l’état frais (la maniabilité, la densité) et à l’état durci (la résistance à la compression et à la traction) des différents bétons
de sable réalisés sont analysées et comparées aux bétons de sable témoin respectifs. D’après les résultats trouvés on peut
conclure que la substitution du sable par la poudre en plastique mène à des diminutions remarquables de la densité de touts
les mélanges réalisés, ainsi que une amélioration des performances des bétons de sable. Par ailleurs, le renforcement de la
matrice cimentaire avec des fibres plastiques montrent une nette amélioration de la résistance à la traction.
ABSTRACT. The recovery of waste keys two very significant impacts, the environmental impact which solve by the evacuation
of this waste and the economic impact which am seen in the use as of the latter in the industry or the field of construction.
This work thus consists in recovering the plastic waste, more precisely of the worn bottles in PET and enclosures of packing
LDPE rejected into nature, and added in the mass of the sand concrete by substitution by powder (10%, 20%, 30%, 40%)
and by fibers addition(0.5%, 1%, 1.5%, 2%).The properties in a fresh state (handiness, density) and in a hardened state
(compressive strength, and traction) of the various sand concretes carried out are analyzed and compared with the
respective pilot sand concretes. According to the found results one can conclude that the substitution of sand by the plastic
powder leads to remarkable reductions in the density of touts the mixtures carried out, as well as an improvement from the
performances from the concretes from sand. In addition, the reinforcement of the cementing matrix with plastic fibers show
a clear improvement of the tensile strength
MOTS-CLÉS : un maximum de six mots significatifs : déchets plastiques, béton de sable, fibres.
KEY WORDS: a maximum of six significant words: plastic wastes, sand concrete, fibers.
33èmes Rencontres de l’AUGC, ISABTP/UPPA, Anglet, 27 au 29 mai 2015 2

1. Introduction
La valorisation des matériaux locaux, peu ou pas exploités, dans la construction est devenue actuellement une
solution nécessaire aux problèmes économiques des pays, notamment des pays en voie de développement
[SOU 93]. C’est dans ce contexte que s’ouvre la réflexion sur la recherche des nouveaux bétons capables de
résoudre les problèmes économiques et techniques, rencontrés dans le domaine de la construction. Parmi ces
matériaux, on trouve le béton de sable qui est défini comme étant un béton ne comportant plus de gravillons
ou ne comportant qu’une proportion telle que le rapport massique Sable / Gravillon soit supérieur à 1 [SAB
94]. S’il contient des gravillons, on l’appelle, alors, « un béton de sable chargé ». Il a fait actuellement l’objet
des différentes recherches dans lesquelles, il a été montré que, parfois, le béton de sable peut concurrencer le
béton traditionnel dans certains usages [SAB 94]. Il possède des propriétés spécifiques intéressantes, telles
que la résistance, l’absence de ségrégation, le bel aspect de surface et la petite granularité, qui favorisent son
utilisation dans certaines structures. Par ailleurs, la réutilisation des différents déchets, qui constituent une
gêne environnementale, a fait également l’objet de nombreux travaux actuellement. Parmi ces travaux,
on trouve les déchets plastiques incorporés dans des matrices cimentaires. En effet, des études antérieures
[FLA 00] ont montrées qu’il était possible d’utiliser les déchets plastiques dans les bétons [REB 95].
Notamment le polyéthylène téréphtalate (PET) recyclé [NAB 12] polychlorure de vinyle (PVC)[KOU
09],polythène haut densité(PEHD)[NAI 96],polyéthylène bas densité [PAN 08], issu des emballages a été
utilisé comme liant pour la production d’un matériau composite à haute performance : le béton de polymère.
Le plastique est transformé en présence de glycols, en résine polyester insaturée qui est ensuite mélangée
avec du sable et des gravillons. Le béton de polymère obtenu est très résistant en compression et en flexion
par rapport au béton de ciment Portland conventionnel [REB 95]. Il présente aussi l’avantage d’atteindre 80%
de ses résistances mécaniques dès les premiers jours de durcissement. D’autres auteurs ont aussi utilisé des
déchets en PET mélangés à des déchets en polyéthylène haute densité (PEHD) comme granulats, en
substitution partielle du sable (5 à 20% du volume total du sable) afin de les comparer aux fibres de verre
généralement utilisées comme renfort de structure [VVA 91].
Ce travail vise à étudier la possibilité d’utiliser des déchets des bouteilles plastiques (PET-polyéthylène
téréphtalate) et des citernes (PEBD -polyéthylène bas densité) dans le béton de sable sans aucune
transformation sauf le broyage, afin de minimiser le coût du matériau final. L’influence de la proportion de
ces déchets utilisés sur les propriétés physique et mécanique du nouveau matériau a été étudiée et analysée.
Formulation et caractérisation d’un béton de sable à base de déchets plastiques 3

2. Protocol expérimental
2.1. Matériaux utilisés
Le sable est le composant principal du béton de sable puisqu’il constitue son squelette. Dans notre cas il s'agit
du sable de dune de la région de Tamanrasset, les résultats expérimentaux obtenus sur le sable sont présentés ci-
dessous dans le tableau 01 et la composition granulométrique du sable utilisé est représentée sur la figure 01 :
Tableau 1. Caractéristiques du sable utilisé
Caractéristiques Sable de dune
Le module de finesse Mf 0.84
La masse volumique apparente (kg/m3) 1.40
3
La masse volumique absolue (kg/m ) 2.66
La propreté (%) 80.50
L’absorption d’eau (%) 0.350

Figure 1. La courbe granulométrique du sable d’étude

Un ciment Portland industriel de type CEM II/A 42.5R fabriqué en Algérie avec une surface spécifique
Blaine de 385 m2/kg, une masse volumique absolue de 3100 kg/m3 et une résistance moyenne en compression à
28 jours de 52.5 MPa est utilisé pour tous les mélanges du béton de sable.
Les fines d’ajouts utilisées sont des fillers de laitier granulé obtenus par broyage au laboratoire du sous-
produit de l’industrie sidérurgique de haut fourneau d’El- Hadjar. Leur surface spécifique Blaine de 3100 cm2/g.
L’adjuvant utilisé est un plastifiant réducteur d'eau fabriqué par la société, Algérienne Granitex commercialisé
sous l’appellation ‘Medafluid 104’, de forme liquide ; de couleur marron ; d’un PH égal à 6, de densité 1,04 ±
0,01 et d’une teneur en chlore< 1g/L. L’eau de gâchage utilisé pour la confection des différents bétons de sable
est l’eau potable de distribution exempte d’impuretés.
Deux types de déchets plastiques (poudre (PP), fibres (FP)) (Figure. 2) sont ajoutés dans le béton avec
différents pourcentages de substituions (0 ; 10 ; 20 ; 30 et 40 % de poudre plastique par rapport à la masse du
sable) et d’incorporation (0 ; 0,5 ; 1 ; 1,5 et 2 % des fibres plastiques par rapport au volume du béton). Les
caractéristiques des déchets plastiques utilisés sont présentées ci-dessous dans le tableau suivant :

Figure 2. Les déchets plastiques utilisés


33èmes Rencontres de l’AUGC, ISABTP/UPPA, Anglet, 27 au 29 mai 2015 4

Tableau 2. Caractéristiques des déchets plastiques utilisés


Caractéristiques Poudre plastique Fibre plastique
Longueur (cm) / 4
Diamètre (mm) 0.315 50
La masse volumique apparente (Kg/m3) 0.35 0.95
La masse volumique absolue (Kg/m3) 0.87 1.23

Figure 3. La courbe granulométrique de poudre plastique utilisé

2.2. Optimisation du mélange


La composition du béton de sable pour la confection des éprouvettes est basée sur la méthode expérimentale
de projet de SABLOCRETE [SAB 94], qui a donné pour un dosage en ciment de 350 kg/m3 ,1200 kg/m 3 du
sable ,230 kg/m3 de fillers de laitier, et un rapport d’eau sur ciment de 0.86, un pourcentage d’adjuvant de 1 % de
poids du ciment.
Les familles des bétons de sable réalisées sont répertoriées comme suit:
BST : béton de sable témoin.
BS PP : béton de sable de poudre plastique.
BS FP : béton de sable de fibre plastique.
Après démoulage des éprouvettes à 24 h, la conservation se fait à l’air libre (20 à 30°C % d’humidité relative)
à l’intérieur du laboratoire jusqu’au moment de l’essai.
2.3. Les tests
2.3.1 Etat frais
Des essais de maniabilité par mesure du temps d’écoulement ont été effectuées par l’utilisation d’un
maniabilimètre de mortier LCPC conformément à la norme NFP 18-452.
La densité des bétons de sable a été mesurée selon la norme NF EN 12350-6.
2.3.1 Etat durci
La caractérisation mécanique est obtenue en exploitant les mesures de résistance flexion et en compression
sur des éprouvettes 4x4x16 cm3 conformes à la norme NF 15 403 et NF EN196.
Formulation et caractérisation d’un béton de sable à base de déchets plastiques 5

3. Résultats et discutions:
3.1 Etats frais :
D’après la figure 4 on remarque que la maniabilité du béton de sable varie en fonction des pourcentages de
poudre plastique utilisé, et on constate que plus le pourcentage de poudre plastique augmente plus le temps
d’écoulement diminué, et cela due a la présence d’eau libre dans le mélange qui contient la poudre de plastique
par ce que la poudre en plastique ne peut pas absorber l'eau pendant le mélange [MAN 97].
Par contre, la figure 5 montre que les fibres plastiques influent négativement sur la maniabilité du béton de
sable, et on remarque aussi que plus le pourcentage des fibres augmentent, plus le temps d’écoulement du béton
de sable a base de fibre augment aussi, ceci confirme la difficulté d’ouvrabilité du béton de sable en présente des
fibres plastiques, cette même conclusion est tirée par de nombreux chercheurs[KIM 10].
Pour pouvoir comparé les résultats obtenus à l’état durci on a varié la quantité d’adjuvant pour obtenir une
maniabilité constante pour touts les mélanges (un temps d’écoulement entre 7(s) et 9(s)).

Figure 4. La maniabilité des bétons de sable en fonction d’ajout de poudre plastique

Figure 5. La maniabilité des bétons de sable en fonction d’ajout de fibres plastiques

D’après les figures 4 et 5 on constate que touts les types des déchets plastiques influent négativement sur la
densité du béton de sable, et on remarque aussi que la densité des bétons de sable à base de déchets plastique est
plus faible que la densité du béton de sable de référence, ce résultat est logique et attendu, puisque la densité du
plastique est plus faible que celle du sable substitué, et ceci confirme les résultats d’autres chercheurs [HAN 10].
Outre la diminution de la densité des bétons de sable à base des fibres plastiques est du sans doute à la
porosité successive induite par la forme de la fibre utilisé ce qui rend encore plus léger le béton de sable.
33èmes Rencontres de l’AUGC, ISABTP/UPPA, Anglet, 27 au 29 mai 2015 6

Figure 6. La densité des bétons de sable en fonction d’ajout de poudre plastique

Figure 7. La densité des bétons de sable en fonction d’ajout de poudre plastique

3.2 Etats durci :


Pour chaque essai, les résultats de la résistance mécanique du béton de sable est la moyenne de 3 mesures
prisent sur 3 éprouvettes à l’âge de 7 et 28j et sont illustrés dans les figures suivantes :

Figure 8. La résistance à la compression des bétons de sable en fonction d’ajout de poudre plastique
Formulation et caractérisation d’un béton de sable à base de déchets plastiques 7

Figure 9. La résistance à la traction des bétons de sable en fonction d’ajout de poudre plastique

D’après les figures 9 et 10, on remarque que la résistance mécanique des différents bétons de sable à base de
déchets plastiques (dans les deux cas, compression et traction) augmente en fonction de l’âge et suit la même
cinétique que celle du béton de sable de référence. Ceci confirme les résultats de plusieurs autres chercheurs
investis depuis plusieurs années dans le domaine [DEB 10]. On constate aussi que la substitution du sable par la
poudre plastique mène à une augmentation de la résistance (optimum à 20%), et ceci est du à la dimension de la
poudre qui est plus gros que celle du sable de dune.

Figure 11. La résistance à la compression des bétons de sable en fonction d’ajout des fibres plastiques

La figure précédente montre que l’ajout des fibres plastiques au mélange du béton de sable, amène à une
augmentation de la résistance à la compression, et cela du a la compacité du BSFP qui est plus élevé par rapport
au BST. C’est les mêmes conclussions qui sont trouvé par [KIM 10]. Qui a trouvé que l'incorporation de fibres
ne change pas de manière significative la résistance à la compression du mortier.

Figure 12. La résistance à la traction des bétons de sable en fonction d’ajout des fibres plastiques
33èmes Rencontres de l’AUGC, ISABTP/UPPA, Anglet, 27 au 29 mai 2015 8

A partir des résultats précédents on constate que la résistance à la traction est améliorée d’une façon
remarquable pour touts les bétons de sable à base des fibres plastiques par rapport au béton de sable témoin.
On a observé aussi que plus le rapport des fibres augmentent dans le béton de sable plus la résistance a la traction
augmente aussi, et que le taux de 1% est l’optimum ce qui est en concordance avec d’autres auteurs [KIM 10].

4. Concluions:
L’objectif de ce travail est de valoriser les déchets plastiques et d’étudier leurs effets sur le comportement du
béton de sable. Sur la base des résultats obtenue on conclut que :
 Les déches de poudre plastique contribuent à l’amélioration de la maniabilité du béton de sable.
 Les déches de fibre plastique influent négativement sur la maniabilité du béton de sable.
 La densité du béton de sable est diminuée en fonction de substitution du sable par la poudre plastique, et
d’ajout des fibres plastiques.
 La poudre en plastique améliore les performances des bétons de sable.
 Les fibres plastiques contribuent à l’amélioration de la résistance à la traction du béton de sable.

5. Bibliographie

[DEB 10] Debieb.F, L. Courard , S. Kenai , R. Degeimbre. «Mechanical and durability properties of concrete
using contaminated recycled aggregates». Cem Con Comp 32 2010, (8):PP421-426.

[FLA 00] Flaga.K, «Advanced in materials applied in civil engineering». Journal of Materials Processing Technology 106,
2000, pp173-183.

[HAN 10] Hannawi.K, S. Kamali-Bernard, W. Prince. «Physical and mechanical properties of mortars containing PET and
PC waste aggregates». Waste Management, 2010,30:pp2312–20.

[KIM 10] Kim.S, N. Yi, H. Kim, J. Kim, Y. Song. «Material and structural performance evaluation of recycled PET fiber
reinforced concrete». Cem Conc Comp 32, 2010:pp232–40.

[KOU 09] Kou SC, Lee G, Poon CS, Lai WL. « Properties of lightweight aggregate concrete prepared with PVC granules
derived from scraped PVC pipes». Waste Management, 29, 2009; pp621–8.

[MAN 97] Manaseer.A.A, T. R. Dalal. «Concrete containing plastic aggregates». Concrete International,1997,PP 47 –
52 .

[NAB 12] Nabajyoti Saikia, Jorge de Brito. «Use of plastic waste as aggregate in cement mortar and concrete preparation: A
review», Construction and Building Materials, 34, 2012, pp385–401.

[NAI 96] Naik TR, Singh SS, Huber CO, Brodersen BS. «Use of post-consumer plastic wastes in cement-based composites».
Cem Concr Res, 26, 1996; pp1489–92.

[PAN 08] Panyakapo P, Panyakapo M. « Reuse of thermosetting plastic waste for lightweight concrete». Waste Manage, 28,
2008; pp1581–8.

[SAB 94] Sablocrete . béton de sable : caractéristiques et pratiques d’utilisation, presses de l’école nationale des ponts et
chaussées ,France, 1994 .

[SOU 93] Soufo Y. M. Matériaux locaux et construction de logements dans les pays en voie de développement. Ph.D.
Université de Montréal,1993.

[REB 95] Rebeiz.k.S, « Time-Temperature properties of polymer concrete using recycled PET». Cement and Concrete
Composites 17, 1995, p.119-124.

[VVA 91] VVaverka.J, An analysis of reinforced concrete composites utilizing recycled polyethylene terephthalate
thermoplastic. Doctoral Thesis, University of Northern Iowa, LD2585.2.V39 1991.