Vous êtes sur la page 1sur 6

TRAVAIL PRATIQUE PAR :

N’VEDA ALMEIDA DEBORAH

PARTICIPANTE DU GROUPE 1

Deborahnveda50@gmail.com

Tél : +243 81 94 21 338


I. INTIMITE AVEC DIEU
- Intimité Relationnelle:

Une vérité que j’ai apprise avec le temps, c’est que l’intimité avec
Dieu est source de puissance. Plus notre communication avec Dieu nous
sommes intimes, plus nos vies seront puissantes.

En effet, nous avons tendance à ressembler aux personnes que nous


fréquentons régulièrement et à nous comporter comme elles. A combien plus
forte raison nous qui demeurons dans une intimité profonde avec Dieu finirons
par lui ressemblé de plus en plus.

Mais malheureusement, la plus part d’entre nous ne passe pas du


temps avec lui. Parce que le mot « intimité » fait il peur à tellement des gens ?
On dirait que nous craignons de prendre le temps de mieux connaitre Christ,
étudier son caractère, ou nous hésitons de lui demander sagesse et direction,
peut-être parce que nous redoutons de sa présence. Comme si nous étions
terrifiés à l’idée de simplement être avec lui. Par conséquent, cette puissance
celle qui donne des sueurs froides au diable dès que nous nous réveillons le
matin n’a souvent pas l’occasion de se développer beaucoup dans nos vies. Mais
j’aimerais m’arrêter sur deux points en particulier :

 La vérité et le temps : La parole de Dieu nous dit que la vérité nous rendra
libres (Psaume 27-4)

Pour cela, pour cultiver cette intimité avec Dieu, source de puissance,
nous devons mettre l’ordre dans nos pensées – sur nous-mêmes, notre passé ou
notre avenir et même sur Dieu.

Mais pour cela, il est indispensable de faire face à la vérité que Dieu
nous révèle. Et celle-ci concerne généralement notre propre personne. Dieu nous
aime beaucoup, mais il ne veut pas nous laisser dans notre misère. Il est toujours
désireux de nous changer de l’intérieur.

Ce changement nécessite du temps, parce que nous devons d’abord


être capables de voir la vérité nous concernant. Et c’est souvent l’aspect le plus
difficile dans notre croissance, parce que rappelons-nous que la vérité nous
rendra libre ! N’ayons donc pas peur de changer ! Craignons plutôt de rester le
même !
Obstacle A Vaincre Dans Notre Croissance En Intimité Avec Dieu :

La culpabilité : un des obstacles majeur que nous arrivons tous simplement pas
à dépasser nos fautes. Nos pensées sont puissantes, et si nous craignons que
Dieu est fâché contre nous parce que nous avons pécher, la culpabilité peut nous
ronger et nous détruire. Et l’ennemi s’en frotte les mains :
La clé est la confiance… la confiance que Dieu nous aimes, qu’il désire
toujours le meilleur pour nous. Et la confiance nécessite du temps. C’est le
temps que nous passons avec Dieu et ce que nous vivons avec lui qui nous
apprennent à lui faire confiance. Plus grande et notre confiance et plus nous
demeurons dans sa présence et plus nous changeons que nous recevons sa
puissance dans nos vies. Et plus nos vies sont puissantes, plus le diable
s’inquiète dès que nous ouvrons les yeux le matin !

Action à Mener :
Programmez quelques rencontres intimes avec Dieu. Parlons-lui de
nos problèmes, regardons bien en face la vérité qu’il nous révèle à notre sujet.
Croyons qu’il recherche et cherchera toujours notre bien. Il veut que nous
menions des vies abondantes, fructueuses et puissantes !

L’INTIMITE DU MARIAGE DANS LA


RELATION INTIME AVEC DIEU
- Intimité du mariage :

Discerner la vocation de l’intimité du mariage, la multitude des


situations que nous avons évoquées dans la première partie dans une orientation
sûre en termes de cheminement et d’accompagnement. Cette boussole et la
parole de Dieu dans l’histoire, dont le point culminant et Jésus-Christ, chemin,
la vérité et de la vie pour tous les hommes et femmes qui constituent un couple.

Nous nous mettons donc à l’écoute de ce que l’église enseigne sur la


famille à la lumière de l’écriture sainte. Je suis convaincu que cette parole
répond aux attentes humaines le plus profondes en termes d’amour, de vérité et
de miséricorde, et qu’elle réveille les capacités de don et d’accueil dans notre
intimité avec Dieu, même dans les cœurs brisés et humiliés, c’est dans ce
contexte que nous croyons que l’évangile de la famille commence à la création
de l’homme, à l’image de Dieu, qui est amour et qui appelle l’homme et la
femme à l’amour, selon sa ressemblance.

La vocation du couple à la communion de vie dans l’intimité avec


Dieu doit être dans toutes les étapes du dessin de Dieu malgré les limites et cette
vocation doit être fondée et amélioré dans l’alliance matrimoniale des
origines…

Cette vocation reçoit sa forme ecclésiale et missionnaire du lien


sacramentel qui consacre la relation conjugale indissoluble entre les époux.

- Un engagement de don réciproque et d’accueil, total et définitif entre une


seule chair

A retenir :

La grâce de l’esprit saint fait de l’union des époux un signe vivant du


lien dans l’intimité avec Dieu, l’union devient ainsi, pour toute la vie source des
grâces multiples. Cela se réalise dans la communauté de vie et d’amour, et la
famille devient évangélisatrice, les époux, devenus les disciples, sont
accompagnés par Jésus dans leurs chemins reflet de l’amour, de la trinité divine,
qui se révèle dans l’unité de vérité et de miséricorde proclamée par Jésus.

II. LA VISION
- Leadership visionnaire :

La vision de Dieu pour nos vies doit être une image mentale claire
d’un futur préférable communiqué par Dieu à ses serviteurs qu’il a choisis. Elle
doit être fondée sur une compréhension précise de Dieu, de soi et des
circonstances.

Pour cela, elle doit être claire et partagée à la fois une raison d’avancer
et un but vers lequel courir. Et révélation que nous avons du christ et de sa
cause.

Lorsque Dieu clarifie une vision dans le cœur d’un appeler, la vision
peut aussi résulter de la lecture de la bible ou encore être le fruit d’un
témoignage que nous avons entendu d’une vie transformée. Elle peut également
être l’expression d’un fardeau que nous portons envers une personne. Toujours
est-il que lors que nous orientons nos vies dans le sens de la vision de Dieu a
mise dans nos cœurs, la vision porte une orientation ou direction beaucoup plus
claire.

Et aussi, il nous faut un développement collaboratrice d’une vision


bien partagé avec un concept personnel ou d’une image consensuelle d’un
groupe afin de rendre la vision une alliance commune qui lie ensemble un leader
et ses suiveurs.

Pour cela, il nous faut :

1. La connaissance pour l’organisation


2. Clarification de la nature et le but
3. Inclusion des personnes concernées
4. Considération des futurs possibles

III. OBJECTIF
La fixation des objectifs à un rôle moteur pour les collaborateurs en
favorisant leurs engagements personnel, dans l’action. Afin de fournir le
meilleur d’eux-mêmes. Cela permet également de les responsabilisés.

Pour se fixé un objectif, chaque jour dans notre lit au couché et au


réveil, pensez à l’objectif du jour et prendre quelques minutes pour nous
visualiser en train d’accomplir cette tâche. Ce simple exercice est un formidable
motivateur et cela nous aidera à faire ce que nous voulons réaliser. Réajusté les
objectifs en tenant compte des imprévus et des contraintes éventuelles. Dans un
processus de réaction, ce que bien souvent les choses se mettront en place toutes
seules.

Pour cela il nous faut :

1. Eviter de procrastiné
2. Donner le maximum
3. Garder la motivation intacte !
4. Etre sûre d’atteindre l’objectif initial
5. Mettre une pression positive
6. Développer considérablement les stratégies et tactiques pour la réalisation
de l’objectif
IV. MOBILISATION
Mobiliser est aussi faire appel à l’action de quelqu’un ou d’un groupe,
mettre dans un état d’empressement pour le service actif, utiliser des forces en
vue d’une action ou méthodologie et un système de méthodes d’une façon
clairement définie d’accomplir le plan de Dieu.

Plusieurs fois dans notre service chrétien, nous offrons le meilleur de


nous-mêmes à Dieu et pensons que cela est suffisant.

L’organisation ne suffit pas la reproduction spirituelle ne suffit pas


même un bon fondement doctrinal nous suffit pas. Nous devons plutôt regarder
Dieu pour ajouter son feu saint, sa gloire et le renouveau spirituel. Nous devons
apprendre à ne pas compter sur notre formation, notre expérience, ou notre
organisation. Nous devons plutôt compter sur le toucher transformateur de Dieu
sur l’œuvre de nos mains. C’est seulement alors que nous serons, en tant que
moissonneurs, mobiliser pour l’œuvre de la moisson.

Pour réussir une mobilisation :

Cela dépend très souvent du travail de sensibilisation qui l’a précédée


pour qui y est associée. Les activités de sensibilisations peuvent s’effectuer
parallèlement et conjointement avec la mobilisation.

Mobilisation et sensibilisation sont complémentaires et se poursuivent


lorsque vient le temps de faire le choix des activités puisqu’un même moyen
peut tout aussi bien servir à mobiliser la communauté qu’à la sensibiliser et une
démarche de sensibilisation ou de conscientisation sera bien souvent essentielle
pour permettre l’identification de problème et favoriser une prise de conscience
collective.