Vous êtes sur la page 1sur 2

Sténoses des artères rénales

1. Quelle est la prévalence de SAR chez le diabétique hypertendu?


- varie de 15 à 25 %.

2. Définition de sténose des artères rénales.


- On parle de SAR pour une réduction du diamètre luminal de l’artère ≥ 50 % qui est le seuil minimum proposé pour
considérer la lésion comme significative.

N.B :

 Cependant, en référence aux critères retenus en ultrasons, une lésion est considérée comme significative pour un seuil
≥ 60 %.
 La forme athéromateuse est la plus fréquente (90 % des cas) tandis que la dysplasie fibromusculaire ne représente que
10 % des cas de sténoses.

3. Quand rechercher des sténoses des artères rénales ?


- HTA chez un sujet jeune (< 35 ans), ou au contraire chez un homme > 50 ans ou chez une femme > 60 ans.
- Début brutal de l’HTA.
- Aggravation récente de l’HTA.
- HTA résistante malgré un traitement qui comprend trois antihypertenseurs, dont un diurétique thiazidique.
- HTA accélérée ou maligne.
- Présence d’une rétinopathie hypertensive stade III ou IV.
- Présence d’un souffle abdominal ou lombaire.
- Survenue d’un œdème pulmonaire « flash ».
- Association à d’autres localisations d’athérome.
- Insuffisance rénale rapide progressive, favorisée par la prise d’inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC), ou
absence de baisse des pressions artérielles sous traitement antihypertenseur, en particulier par ceux agissant sur le
système rénine angiotensine : IEC ou antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA2).
- Syndrome néphrotique du sujet âgé.
- HTA avec hypokaliémie, hyperuricémie.

4. Quels sont les moyens de dépistage de SAR ?


- L’échographie-doppler des artères rénales : examen de 1ère intention
- L’angio-scanner des artères rénales avec injection de produit de contraste
- L’angio-IRM avec injection de gadolinium
- L’artériographie des artères rénales : Il s’agit de l’examen de référence, en général non utilisé pour dépister une
sténose, mais réservée aux indications de revascularisation.

5. Quels sont les armes thérapeutiques d’une SAR ?


- Le traitement médical
- La revascularisation
- Deux options sont possibles :
 l’angioplastie seule, ou avec pose d’une endoprothèse (stenting) ;
 la chirurgie avec pontage.

N.B : La prise en charge d’une SAR chez le patient diabétique ou à risque cardiovasculaire s’intègre dans le cadre d’une stratégie
globale incluant des médicaments antihypertenseurs, les antiagrégants plaquettaires, les statines, l’arrêt du tabac et le contrôle
du diabète.

6. Citez les indications classiquement retenues de la revascularisation d’une SAR


- l’HTA résistante,

Sténoses des artères rénales Page 1


- les OAP « flash » récidivants,
- la détérioration brutale inexpliquée de la fonction rénale.

7. Quels sont les incidents de la revascularisation rénale ?


- Thrombose
- Dissection
- Migration du stent
- Hématome au point de ponction
- Décès par embolie pulmonaire

8.

Sténoses des artères rénales Page 2

Vous aimerez peut-être aussi