Vous êtes sur la page 1sur 6

Connaissances de base en lits fluidisés (intro)

Un lit fluidisé est constitué de deux phases : un solide et un fluide (gaz ou liquide). Lorsqu’un lit fixe de
matière solide au repos est traversé par un fluide à une vitesse suffisante (vitesse de fluidisation), le lit
se fluidise jusqu’à ce que les particules de matière solide soient en suspension. Cet état est appelé
fluidisation.
D’un point de vue de l’écoulement et sur le plan thermodynamique, le lit fluidisé obtenu se comporte
de manière similaire à un liquide. Si la vitesse est excessive, des particules sont extraites du lit fluidisé
par transport hydraulique ou pneumatique.
Les types de lits fluidisés suivants sont possibles :

Lit fluidisé homogène Lorsque la vitesse d’écoulement du fluide augmente, le volume du lit fluidisé
augmente de manière régulière. Les particules solides sont bien réparties sur l’ensemble du lit. En réalité,
un tel comportement n’est observable que dans des liquides, si les particules utilisées sont de taille
identique.
Lit fluidisé non homogène Des processus de classification ou de tri se déroulent à l’intérieur du lit
fluidisé. Les particules de densité élevée s’accumulent au bas. Si le fluide utilisé est un gaz, des bulles
apparaissent pratiquement toujours dans le lit fluidisé. Elles ne contiennent pas de matière solide. En
remontant, les petites bulles coalescent et forment des grosses bulles qui éclatent en surface. La surface
du lit fluidisé ressemble à un liquide en ébullition.
Formation de canaux Si la matière solide est un solide divisé à grains fins et si les particules sont
cohésives, la formation d’un lit fluidisé peut ne pas avoir lieu. Des canaux d’écoulement se forment. Il
n’y a pas d’écoulement à travers les zones périphériques. Avec ces matières solides, une agitation
supplémentaire est nécessaire pour aboutir à la formation d’un lit fluidisé.

Transport pneumatique :
Régime de transport pneumatique : Dans ce régime, le lit fonctionne au-dessus de la vitesse caractérisant
le phénomène "choking". Il est caractérisé par une faible concentration où les particules sont entièrement
suspendues dans le gaz avec l’absence du phénomène de retour de particules en paroi "back mixing" (Bi
et al. 1995a).
Les installations de transport pneumatiques se composent essentiellement d’un compresseur à air, d’une
conduite et d’un séparateur de poussière (cyclone gaz). Le transport peut se faire horizontalement,
verticalement et incliné.
La conduite de transport peut être raccordée côté aspiration (transport par aspiration) ou côté
refoulement (transport par refoulement) du compresseur. Il existe également des installations
aspirantes refoulantes mixtes. Les installations de transport refoulantes fonctionnent totalement sans
poussière car la dépression dans le système empêche l’échappement d’air poussiéreux. Les installations
de transport refoulantes sont capables de franchir des différences de hauteur et distance plus importantes
que les installations de transport aspirantes.

Suivant la vitesse du flux d’air et sa teneur en matière solide, différents régimes de transport
peuvent apparaître dans les conduites horizontales photo sur PDF☺
Transport en phase diluée Aux vitesses grandes, les particules solides en mouvement sont bien
réparties sur la section de la conduite. Des particules se percutent ou percutent la paroi de la
conduite.
Transport en traînée / cheveux d’ange Si la vitesse diminue pour une teneur en matière solide
inchangée, l’énergie du flux ne suffit plus pour maintenir en suspension la totalité de la matière
solide. Une partie des particules solides forme une traînée qui glisse sur le fond de la conduite.
La partie restante des particules est transportée dans l’air au-dessus de la traînée.
Transport en dunes (phase dense) Si la vitesse est encore abaissée, les particules solides se
déplacent à la manière d’une dune. Des particules franchissent le sommet de la dune et se
déposent à l’abri du vent. Si la vitesse est encore réduite, les dunes peuvent donner naissance à
des boules qui occupent en grande partie la section de la conduite.
Transport en bouchons (phase dense) Si la vitesse est très basse, les boules occupent toute la
section de la conduite et il se forme des bouchons. Les boules et les bouchons n’avancent que
très lentement. Si la pression du compresseur est insuffisante, le transport en boules et en
bouchons peut rapidement conduire à l’obstruction de la conduite.
Dans les canalisations verticales, les régimes de transport possibles sont fondamentalement les
mêmes mais l’influence de la force de gravité est alors plus grande.

Régimes de transport dans le


cas du transport vertical : A
transport en phase diluée, B
transport en traînée, C
transport en boules, D
transport en bouchons; w
vitesse de l’air
Les systèmes de transport pneumatique :sont des équipements permettant de conduire ou de
transporter des produits d’un endroit à un autre à l’aide d’un système de propulsion ou
d’aspiration pneumatique. Généralement, un système de transport pneumatique est constitué
d’une pompe pneumatique, d’une certaine longueur de conduits, d’un ou de plusieurs
réservoirs, d’un panneau de contrôles, etc. Selon les caractéristiques (physique ou chimique)
des produits à transporter, on peut ajuster le débit ou la capacité de charge du système dans un
temps déterminé pour conserver au maximum l’état original des produits.

Description (principe)
Dans les installations de transport pneumatique, des solides divisés pulvérulents ou granuleux
sont transportés à l’intérieur de conduites à l’aide d’un flux de gaz (le plus souvent de l’air).
Les solides divisés peuvent être par exemple des produits alimentaires tels de la farine ou des
légumineuses.
La matière solide contenue dans un réservoir est introduite dans un écoulement d’air grâce à un
transporteur vibrant. Un injecteur interchangeable disperse la matière solide dans l’écoulement
d’air. L’écoulement d’air transporte la matière solide vers le haut dans la conduite.
L’écoulement débouche dans un réservoir collecteur.
Suivant la vitesse de l’écoulement d’air et sa teneur en matière solide, différents régimes de
transport peuvent se produire. Aux vitesses élevées, la matière solide est répartie de manière
homogène sur la section de la conduite (transport en phase diluée). En réduisant la vitesse, il se
forme sur la paroi de la conduite des traînées et des boules qui, compte tenu de leur vitesse de
sédimentation supérieure, glissent vers le bas. Les traînées et les boules se défont constamment
dans l’air et se reforment à nouveau. La réduction de la vitesse en deçà de la vitesse de
sédimentation des particules conduit finalement à la formation de bouchons. Les différents
régimes de transport peuvent être observés au travers de la conduite transparente.
Des points de mesure sont prévus à tous les endroits appropriés pour constater les pertes de
charge et la vitesse d’écoulement. Un régulateur de pression permet d’ajuster la vitesse de
l’écoulement d’air. Le débit massique de matière solide peut être ajusté à l’aide d’un
potentiomètre agissant sur l’amplitude des oscillations de l’auge. L’alimentation en air
comprimé doit être fournie par le laboratoire.
L’utilisation de petits pois ou de granulés de plastique est recommandée comme matière solide.
1 réservoir collecteur, 2 schéma de processus, 3
réservoir de la charge d’alimentation, 4 éléments
de commande de l’auge vibrante, 5 auge vibrante,
6 point de mesure de la pression, 7 injecteur, 8
indicateur de pression différentielle, 9 indicateur
de vitesse, 10 régulateur de pression de précision,
11 point de mesure de la vitesse (tube de Pitot), 12
point de mesure de la pression

Détail technique : appareil CE250 transport pneumatique

1. transport pneumatique de matières solides vers le haut dans une section de tuyau verticale
2. introduction de la matière solide dans l’écoulement d’air par une auge vibrante à amplitude d’oscillations
ajustable
3. 4 injecteurs interchangeables pour la dispersion de la charge d’alimentation dans l’écoulement d’air
4. section de tuyau verticale en verre
5. réservoir collecteur et réservoir de la charge d’alimentation en matière transparente (PMMA)
6. réservoir collecteur et de la charge d’alimentation reliés par une conduite avec un robinet
7. régulateur de pression de précision pour l’ajustage de la pression d’entrée et du débit volumétrique
8. points de mesure des pertes de pression, de la température et de la vitesse d’écoulement

Option Transfert Pneumatique


• Systèmes par Aspiration en Continu
• Systèmes par Pression en Continu
• Systèmes par Pression/Aspiration
• Systèmes de pesage et de mesure
• Systèmes en Boucle Fermée
• Systèmes séquenceurs par aspiration

Applications : destinés généralement aux applications de transport par pression et dépression


Utilisé dans plusieurs industries :
Plastiques
L'automatisation des procédés pour les plastics tels que l'extrusion des plastiques, la formulation et la
fabrication de résine peut être réalisée par un équipement de manutention des matières en vrac et de
transport pneumatique. Appliqué dans les industries de plastique pour la mesure, le transport sous
pression intra-usine, le transport par aspiration intra-usine, le séquencement par aspiration et le
déchargement sur rails
Formulation
La production des plastiques consiste en plusieurs étapes de procédé importantes, qui doivent être
exécutées pour générer un composé de plastique homogène spécifique à l'application à partir de plusieurs
matières premières différentes. Le transfert pneumatique est utilisé dans le transport par aspiration ou
par pression destinés à répondre aux besoins de manutention de matières pendant la fabrication de
formulations de plastiques et de composites.
Produits chimiques et Minéraux
Assure la conception et la fabrication d'équipement de petites et de grandes dimensions pour les
systèmes de manutention de matières en vrac pour de nombreux transformateurs de produits chimiques
et de minéraux leaders dans le monde tels que le carbonate de calcium, l'hydroxyde de cuivre, le talc,
l'argile bentonitique, le kaolin, le carbonate de sodium, la chaux, le benzoate de sodium, les copeaux de
charbon de bois, les mélanges d'argile/carbone, le gypse, l'anhydride vanadique, le dolocron, le
phosphate dicalcique, la silice, le TiO2, l'oxyde de plomb, le sulfate d'ammonium et l'acide borique.

Produits Pharmaceutiques / Alicaments


Transport pneumatique sanitaire pour de nombreuses applications pharmaceutiques lors du transport de
matières délicates telles que les granulés de comprimés, les ingrédients pharmaceutiques actifs (APIs),
les excipients, et même les capsules et comprimés finis

Fonctionnement du transport par aspiration

Le principe de fonctionnement est le suivant : il est basé sur un enchaînement cyclique


d’opérations. On aspire du produit jusqu’à atteindre le niveau haut dans la trémie de réception,
ensuite, on arrête le transfert, puis on vidange le récepteur en ouvrant la vanne et le filtre est
automatiquement nettoyé.
Domaines d’utilisation du transport pneumatique par aspiration :
La gamme des transporteurs pneumatiques par aspiration est totalement modulaire pour pouvoir
répondre aux nouveaux besoins des industries dans le domaine des produits pulvérulents

Les types de particules :

• poussières (même sub microniennes)


• poudres
• granulés
• fibres
• flocons

Les transporteurs pneumatiques par aspiration peuvent être utilisés en complément de


nombreux équipements courants

• station vide sac


• station vide big-bag
• silo
• doseur volumétrique ou gravimétrique
• chargement et déchargement de mélange
• chargement et déchargement de broyeur
• ligne de conditionnement

Les transporteurs pneumatiques par aspiration peuvent être utilisés dans les industries suivantes

• agroalimentaire
• chimie
• plastique
• pharmacie
• pet food
• minéraux

Vous aimerez peut-être aussi