Vous êtes sur la page 1sur 27

FRACTURE DE MONTEGGIA

Cas de Lorena S. âgée de 6 ans


Motif d’hospitalisation

■ Chute de poney
■ Trauma du tiers supérieur avant bras
droit et du coude
■ Hémarthrose du coude
Histoire de la maladie

■ Chute de poney
■ Réception avec le membre supérieur
droit
■ En extension
■ Mécanisme imprécis
■ Amenée par ses grands parents au
POSU
Antécédents

■ Pas d’antécédents personnels ou


familiaux
■ Pas d’allergie connue
■ Pas de traitement en cours
Examen clinique

■ Douleur du membre supérieur droit


■ Hémarthrose du coude et ecchymose
du bras partie supéro-interne
■ Pas de plaie pas de troubles vasculo-
nerveux
■ Absence de trauma crânien ou cervical
■ Reste de l’examen sans particularité
Conduite à tenir

■ RX avant bras et coude F+P


hémarthrose sans lésion osseuse
traumatique
■ Compressif BABP
■ Revue en consultation 10 jours plus
tard
En consultation

■ Contrôle radio clinique


■ Douleur persistante du coude
■ Palpation de la tête en avant du pli du
coude
■ Limitation prono-supination et F/E
■ RX : luxation de la tête radiale avec
perte de la rectitude de l’ulna sans
fracture
Hospitalisation

■ MH : réduction d’un équivalent


Monteggia négligé par ostéotomie
ulnaire en flexion
■ Ostéotomie oblique longue et pose de
deux visses.
■ Suites opératoires simples
■ RX contrôle
■ Plâtre BP pendant 5-6 semaines
Rx de contrôle post-op
FRACTURE DE MONTEGGIA
Définition

■ Giovanni Battista Monteggia décrit en 1814 la


fracture du tiers proximal de l’ulna avec un luxation
antérieure du coude
■ Bado a redéfini les lésions de Monteggia :
groupe de lésions ayant en commun une luxation du
coude avec fracture de l’ulna à divers niveaux
■ Rare <5% des fractures de l’avant bras
■ Sexe ratio H/F>1
■ Incidence maximale entre 4 et 10 ans
■ Retard de diagnostic fréquent
Rappels anatomiques

■ Cadre radio-ulnaire
■ Articulation proximale
et distale des 2 os de
l’avant bras
■ Reliés par une
membrane
interosseuse
■ Ligament de Weitbrecht
L’articulation radio-ulnaire
proximale :
• Circonférence radiale
• Incisure radiale de l’ulna
• Ligament annulaire
Classification de Bado

Monteggia 1
Monteggia
2

Monteggia 3 Monteggia 4
Classification de Bado
■ Type 1 : luxation antérieure avec angulation
antérieure de la diaphyse ulnaire
– Le plus fréquent 70% chez les enfants
– Mécanisme direct par choc postérieure de l’ulna
– Mécanisme indirect suite à une chute sur la main:
< Hyper pronation, main fixée au sol
< Hyper extension, contraction du biceps
Classification de Bado

■ Type 2 : luxation postérieure de la tête radiale


avec angulation postérieure de la diaphyse ou
métaphyse ulnaire
– rare 3% chez les enfants
– fréquemment une fracture ouverte
– traumatisme direct antérieur en supination
– Traumatisme indirect par force de rotation en
supination
Classification de Bado

■ Type 3 : luxation latérale ou antéro-latérale de


la tête radiale avec angulation latérale de la
métaphyse ulnaire
– 23% chez les enfants
– fréquemment associé à une lésion du nerf radial
– Traumatisme direct essentiellement
Classification de Bado

■ Type 4 : luxation antérieure de la tête radiale


avec fracture du radius et de l’ulna (au même
niveau ou plus proximal que le radius)
– Pronation obligatoire
Équivalents Monteggia

■ Luxation antérieure de la tête avec


déformation plastique de l’ulna
■ Fracture de la diaphyse ulnaire avec
fracture du col du radius.
Diagnostic

■ Monteggia classique
– Douleur du coude et déformation de l’avant bras
– Hémarthrose avec perte des reliefs osseux
– Limitation des mouvements de flexion du coude et mouvements de
prono- suppination
– Palpation de la tête radiale
– Troubles sensitivo-moteurs

■ La proportion des fractures de Monteggia négligées reste trop


importante : il faut savoir y penser devant tout traumatisme de
l’avant bras
– Radiographies de l’avant bras comprenant les articulations sus et
sous jacentes
– Équivalent distal : fracture de Galeazzi
Radiographie

■ Avant bras en entier avec le coude F+P


■ Ligne de Stören : l’axe du radius doit
passer par le centre du noyau du
condyle externe quelque soit le degré
de flexion du coude
Construction de Storen

Luxation
postérieure

Luxation
antérieure
Traitement orthopédique

■ Réduction fermée dans 90% des cas, au bloc sous


AG :
– Type 1 : traction avec supination et pression de la tête
radiale avec flexion de l’avant bras
– Type 2 : traction, pronation
– Type 3 : traction avec une contrainte en abduction, pression
latérale de la tête radiale en effectuant une supination
– Type 4 : réduction plus difficile car instable
■ Immobilisation plâtrée par BABP pendant 4 à 6
semaines en flexion et supination
■ Contrôles Rx sous plâtre pour le dépistage des
déplacements secondaires
■ Surveillance clinique
Traitement chirurgical

■ La réduction de l’ulna entraîne automatiquement la


réduction du radius sauf si :
– La lésion a été négligée (ligament annulaire + tissus fibreux)
– Le ligament annulaire s’est interposé
abord postéro-externe au ni veau de la tête radiale,
reconstruction ligamentaire.
■ délai de prise en charge des Monteggia
négligées : 1 an

■ Instabilité : ECMES
■ Incurvation ou en bois vert : ostéotomie + vis ou
plaque
Complications immédiates

■ Ouverture cutanée de dedans en dehors


■ Atteintes nerveuses : avant tout nerf
radial ou uniquement sa branche
motrice pure interosseuse postérieure
■ Mais aussi ulnaire et médian
■ Fracture du condyle externe de
l’humérus par arrachement
Complications tardives

■ Synostoses radio-ulnaire supérieures


(chirurgie)
■ Déplacements secondaires peuvent être dus
à une interposition du ligament annulaire ou
du nerf radial lors de la réduction
■ Cals vicieux de l’ulna
■ Luxation ou subluxation résiduelle
– Limitation des mouvements
Sources

■ www.sofcot.com.fr
■ emedecine.com
■ Urgences chirurgicales pédiatriques
Frank FITOUSSI
■ Atlas d’anatomie humaine
Frank NETTER