Vous êtes sur la page 1sur 21

Fracture de l’épitrochlée

Généralités

 Fracture apophysaire extra articulaire

 7-15 ans

 3ème rang des fractures du coude

 Traumatismes ostéo-ligamentaires

 Diagnostic parfois difficile


Mécanisme lésionnel

 Indirect +++ :
• Chute sur la main
• Coude en extension et
valgus

Arrachement de
l’épitrochlée par le
ligament collatéral
ulnaire
Examen clinique

 Signes fonctionnels :
• douleur, impotence, craquements
 Inspection :
• HEMARTHROSE +++
 Palpation :
• perte des repères anatomiques
• douleur provoquée
 Mobilisation:
• testing des épitrochléens +++
 Bilan des lésions associées
Repères anatomiques
Testing musculaire

 Altération de la fonction
des muscles
épitrochléens

Perte de la flexion active


des doigts et du poignet
et de la pronation
Bilan des lésions osseuses

 Osseuses : luxation du coude (33%)


• Sensation de
déboîtement
• Impotence totale,
attitude en flexion
pronation
• Olecrâne fait saillie en
crochet en arrière
• Trochlée en avant
Bilan des lésions nerveuses

 Atteinte du nerf ulnaire +++


• Signes sensitifs:
 sensibilité pulpe
5°doigt
°°doigt et face interne
du 4°doigt
4

• Signes moteurs:
 perte de l’écartement
des doigts
Bilan
des lésions ligamentaires

 Recherche d’une
lésion du ligament
collatéral ulnaire

hyperlaxité en valgus

instabilité
Diagnostic positif
 Rappel:

• Naissance: épiphyse entièrement cartilagineuse


• Epitrochlée =
 point d’ossification secondaire
 Calcification vers 6 ans

pas de signes directs de fracture avant 6 ans

rechercher des signes radiologiques indirects +


arguments cliniques
Signes radiologiques indirects
 Sur coude F+P
+P

 Hémarthrose:: liserés
graisseux périarticulaires
refoulés = signe du foc

 Fragments osseux(calcifiés)
Signes radiologiques directs

 Uniquement si enfant + de 7-8ans


 Rx du coude F+P
+P
 4 stades:
• Std 1: F non déplacée (respect de la ligne de Shenton)
Shenton)
• Std 2: F déplacée (rupture de la ligne de Shenton)
• Std 3: incarcération de l’épitrochlée dans l’articulation
huméro-cubitale
• Std 4: F associée à une luxation du coude
Ligne de Shenton

Respect de la ligne de
Shenton (stade 1)

Rupture de la ligne de
Shenton (stade 2)
Stade 3
Stade 4: ligne de Storen
Prise en charge thérapeutique

 Si luxation: réduction en urgence

 Traitement orthopédique:
• Fractures non déplacées stables

 Traitement chirurgical pour fractures:


• déplacées
• non déplacées instables
Traitement de la luxation

 Réduction sous AG en
urgence
• Traction sur l’avant
bras
• En flexion du coude
• Contre extension sur
le bras
• +/-
/- pression sur
l’olécrâne
Traitement orthopédique

 Immobilisation plâtrée BABP


• Coude fléchi à 90°°
• Position neutre
• Pendant 6 semaines

 Surveillance clinico- radiologique+++


+++
Traitement chirurgical
 Fixation à foyer ouvert

 Recherche des lésions


capsulo ligamentaires

 Brochage divergent à
l’aide de 2 broches
recourbées.

 Immobilisation plâtrée
pdt 6 semaines
Complications à distance

 Raideur +++ (1/4): déficit d’extension lié à


atteinte des parties molles=
molles ostéome
brachial, rétraction

 Cubitus valgus

 Séquelles esthétiques: hypertrophie du


noyau épitrochléen
Conclusion

 Diagnostic parfois difficile

 Rechercher les lésions ligamentaires

 Raideur +++