Vous êtes sur la page 1sur 37

LABO ROUTE D’ESSAIS ET D’ETUDES

Laboratoire de bâtiment et travaux publics


Essais, Etudes, Contrôles, Expertises
T é l : 0535.30.04.99 - Fax : 0535.30.05.21
Lot N°40 Zone Industrielle Sidi Slimane Moul Elkifane Meknès.
Email : laboroute.btp@gmail.com

Client REDAL

BC N°C270773
Projet
Etude géotechnique réservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA
Prestation Etude géotechnique
Date 15/09/2016
Dossier N° 16.LREE.00.252
Réf N° 16/LREE/S2274/YO
Version Version N°2

ETABLI PAR APPROUVE PAR

LE RESPONSABLE DE L’ETUDE LE DIRECTEUR DE LREE


Y.OUAKKA A.FERTAHI
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Sommaire
1. INTRODUCTION ............................................................................................................................... 4
2. DEFINITION DE LA MISSION DU LABORATOIRE ................................................................... 4
3. TOPOGRAPHIE ET SOLS .............................................................................................................. 5
4. CLIMATOLOGIE ............................................................................................................................... 5
4.1 Pluviométrie ................................................................................................................................. 5
4.2 Température ................................................................................................................................ 6
4.3 Le régime des vents ................................................................................................................... 6
5. GEOLOGIE ......................................................................................................................................... 7
6. PRESENTATION DE LA MISSION DES SONDAGES : ............................................................ 9
7. RESULTATS DE LA RECONNAISSANCE GEOTECHNIQUE : .............................................. 9
8. ESSAIS AU LABORATOIRE : ........................................................................................................ 9
9. PROGRAMME D’ESSAIS : ............................................................................................................. 9
10. RESULTATS DES ESSAIS AU LABORATOIRE :................................................................ 10
10-1 Analyse granulométrique-teneur en eau et limites d’Atterberg ..................................... 10
10-2 Essais de cisaillement –Essai a l’Odomètre ..................................................................... 11
10-3 Compression simple- densité et porosité .......................................................................... 11
10-4 Essais pressiométriques :.................................................................................................... 12
10-5 Essais pénétromètre statique: ............................................................................................ 13
10-6 Essais pénétromètre dynamique: ....................................................................................... 14
11. CONTRAINTE ADMISSIBLE : .................................................................................................. 15
11-1 Cas de sol meuble-essais de cisaillement :...................................................................... 15
11-2 Cas de sol rocheux-essais à la compression simple des roches : ............................... 15
11-3 Contrainte admissible à partir des essais pressiométrique : ......................................... 16
12. EVALUATION DE LA CONTRAINTE ADMISSIBLE : .......................................................... 17
13. PARAMETRES DE CONSTRUCTION PARASISMIQUES : ............................................... 18
14. ETUDE DE FONDATION : ......................................................................................................... 19
15. CALCUL DES TASSEMENTS : ................................................................................................ 20
16. MODALITES DE CREUSEMENT ET DE TERRASSEMENT :............................................ 20
17. POSSIBILITE DE REUTILISATION DES DEBLAIS EN REMBLAIEMENT : ................... 20
18. SOUTENEMENT DES FOUILLES : ......................................................................................... 21
19. CONCLUSION.............................................................................................................................. 21
20. RECOMMANDATIONS .............................................................................................................. 22
21. PRECAUTIONS PARTICULIERES .......................................................................................... 22
22. IMPORTANT : .............................................................................................................................. 23

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


2/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Liste des abréviations :


SC Sondage carotté
SPr Sondage pressioimètrique
Ech Echantillon
WL Limite de liquidité
WP Limite de plasticité
IP Indice de plasticité
W Teneur en eau
VBS Valeur au bleu des sols
GMTR Guide Marocain pour terrassement routière
LCPC Laboratoire centrale du ponds et chaussés
Cu Cohésion du sol
Ø° Angle de frottement inter-granulaire
Cc’ Indice de compressibilité
Cg’ Indice de gonflement
σc’ Pression de reconsolidation
Pf Pression de fluage
Pl* Pression limite
EM Module pressiométrique
shs Contrainte totale horizontale du terrain au niveau de l'essai.
σ'v Pression vertical
qc Resistance au pénétration
Fs Frottement latéral
Øu Angle de frottement apparent
C Cohésion du sol
Padm Pression admissible
Rd resistance de pointe dynamique
qa La contrainte admissible
F Coefficient de sécurité
B/L Largeur de la semelle
1 Poids Volumique du sol au dessus du niveau de fondation
2 Poids Volumique du sol au dessous du niveau de fondation
D Profondeur d’ancrage
S , Sc Coefficient de forme de la semelle
N,Nq,Nc Coefficient de portance du sol dépendant de l’angle de frottement
SP Suppression admissible
RC Resistance a la compression
H Hauteur de l’échantillon
ND Niveau de ductilité
K Facture de comportement
 Cœfficient d’amortissement
A/g Cœfficient d’accélération
Tc Période de transition
Wt tassement total
hi épaisseur de la couche élémentaire
∆e variation de l’indice des vides
e0 Indice de vides initial
LA Dureté Los Angles
IC Indice de compactage

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


3/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

1. INTRODUCTION
A la demande de la société REDAL, et dans le cadre du bon de commande N
N°C270773, le Laboratoire LABOROUTE d’essais et d’études LREE a procédé à
l’étude géotechnique du terrain réservé à la construction réservoir projeté de 20000m3
à MAAMOURA.
A ce propos il a été procédé à ce qui suit :
 Visite du site
 La reconnaissance in situ par fonçage de trois (03) sondages carottés
et ce conformément aux aspects contractuels du bon de commande.
 Réalisation d’un (01) sondage pressiométrique et ce conformément aux
aspects contractuels du bon de commande.
 Prélèvement des carottes extraient pour essais au laboratoire
 Réalisation des essais au laboratoire centrale et interprétation des
résultats
 Etablissement du rapport de l’étude géotechnique.
2. DEFINITION DE LA MISSION DU LABORATOIRE
L’intervention du laboratoire LABOROUTE d’essais et d’étude consiste en :
 Etablissement de la coupe lithologique du site et description de la
nature des sols de fondation
 Evaluation des caractéristiques géotechniques des sols en place
 Calcul de la contrainte admissible
 Définition le niveau et le type des fondations à adopté
 Définition des paramètres sismiques à prendre en considération pour
permettre à l’ouvrage de résister convenablement aux secousses
sismiques
 Calcul des tassements.
 Conclusion et recommandation

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


4/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

3. TOPOGRAPHIE ET SOLS
La zone d’étude constitue, entre le Massif central et l'Océan, un ensemble de bas
plateaux inclinés vers le littoral. Les altitudes ne dépassent 300 m que dans la partie la
plus interne. Les paysages sont monotones : des plateaux souvent parsemés de dayas
s'étendent entre des vallées encaissées de 100 m et davantage sous leur surface. La
région littorale, large de 10 à 30 km, se distingue par l'existence de cordons dunaires
anciens ou récents, plus ou moins consolidés. Des barres résiduelles de roches dures,
généralement de quartzites, formant relief au-dessus de la surface topographique,
rompent la monotonie de l'ensemble : ce sont les « skours » ou « sokrat ».
Depuis la bande côtière de rabat vers les agglomérations périphériques, la
répartition des sols est comme suit; une série d’ondulations dunaires SW-NE d’âge plio-
villafranchien (Moghrébien), établies sur le Miocène au N et sur le socle schisteux
primaire au S. Les grès dunaires sont couverts de sables siliceux rouges, souvent épais
de plusieurs mètres et résultant vraisemblablement d’une altération pédologique
villafranchienne.
4. CLIMATOLOGIE
Le climat de la zone d’étude est de type subtropical avec une forte influence
océanographique particulièrement liée aux mouvements de l’anticyclone des Açores, à
l’incidence du courant des Canaries et au régime des alizés. Ces caractéristiques lui
confèrent une relative stabilité par rapport aux autres zones climatiques du pays qui
sont beaucoup plus fluctuantes. La zone reste cependant semi-aride tempérée par
l’influence océanique.
4.1 Pluviométrie
Dans l'ensemble, la zone côtière marocaine comprise entre Kénitra et
Casablanca est moyennement arrosée. La répartition géographique des précipitations
met en valeur la triple influence de la latitude, celle d'un plus ou moins grand
éloignement de la mer, enfin celle de l'altitude. Les précipitations moyennes annuelles
sont relativement faibles, elles atteignent 555 mm dans la zone d’étude. La saison
pluvieuse dans cette région s'étale habituellement entre octobre et mai avec deux
maxima très marqués en décembre-janvier et en mars. Le nombre de jours pluvieux par
an varient entre 60 et 75.

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


5/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Tableau 1: Pluviométrie moyenne mensuelle Rabat – Salé

4.2 Température
L’analyse des températures annuelles (tableau ci-dessous) indique que la région
de Rabat-SALE apparaît comme l’une des plus tempérées du Maroc puisque les
amplitudes des températures annuelles sont d'environ 9,5° C. (différence entre la
température maximale moyenne et la température minimale moyenne).

Tableau 13 : températures annuelles à Rabat-Salé (station météorologique de Rabat)

4.3 Le régime des vents


Le vent dominant est le gharbi, dont l’orientation dominante est l’Ouest avec des
variations (N/O, S/O), son influence est souvent renforcée voire confondue avec la
brise de mer. Ces vents frais et humides de secteur ouest constituent le régime
dominant avec une vitesse moyenne de 3 m/s (voir figure ci-dessous).

Figure 1 : Rose des vents de Rabat salé (données de 1994 – 2004)

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


6/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

5. GEOLOGIE
La région d’étude se rattache au domaine mésetien, plus particulièrement au
domaine de la méséta côtière. D’une superficie de l’ordre de 2000 km², elle s'étend
entre Rabat et Azemmour en une bande d'une vingtaine de kilomètres de largeur,
allongée suivant l’Océan.
L'ossature de la zone est constituée par la Méséta centrale marocaine
grossièrement tabulaire et pénéplanée après l'orogénèse hercynienne (log
stratigraphique de la figure 2). Les schistes primaires (Ordovicien, Silurien, Dévonien
ou Carbonifère) sont très largement représentés, où ils sont fréquemment injectés de
filons doléritiques souvent minéralisés. En intercalations dans les schistes se
rencontrent des bancs de quartzites ou de grès dont la puissance varie de quelques
mètres à quelques dizaines de mètres.
Enfin, quelques calcaires d'âge essentiellement Dévonien apparaissent dans des
secteurs localisés et ne représentent que des volumes peu importants.
Ces formations sont observées au niveau du creusement des oueds comme au
niveau de la vallée d’Oeud Akreuch où apparaissent les formations primaires modelées
par l’orogenèse hercynienne, et pénéplanée.
Sur les formations primaires de la Méséta reposent les placages plus ou moins
étendus du complexe détritique permo-triasique (argiles rouges - gypse et sel) dans
lequel s'interstratifient des basaltes épandus en coulées nue l'érosion ultérieure a plus
ou moins été morcelées.
Ces formations ne sont recouvertes que par des formations récentes, d'âge
Miocène à Quaternaire, plus ou moins abondantes selon les endroits. Comme au Nord,
les marnes miocènes sont très souvent présentes. Puis viennent des formations
détritiques plio-quaternaires pouvant atteindre quelques dizaines de mètres
d'épaisseur. Ces formations gréseuses et sableuses à ciment calcaire constituent des
réservoirs aquifères souvent intéressants dont les nappes sont d'ailleurs très
exploitées, ce qui explique que nombreuses d'entre elles aient déjà été envahies par
des arrivées d'eaux salées marines consécutives à des surexploitations.
Le schéma structural global montre un dépôt sédimentaire détritique de plate
forme ou de bassin d’âge Carbonifère .

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


7/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Figure2: Colonne stratigraphique synthétique de la région de Rabat-Sale

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


8/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

6. PRESENTATION DE LA MISSION DES SONDAGES :


Date de début de Date de fin de Diamètre du
Réf N° Coordonnées Profondeur
sondage sondage sondage
X=377488
SC N°1 13m 05/09/2016 06/09/2016 80mm
Y=381285
X=377507
SC N°2 14m 07/09/2016 08/09/2016 80mm
Y=381250
X=377522
SC N°3 14m 09/09/2016 10/09/2016 80mm
Y=381211
Sondage
-- 14m -- -- --
destructif

7. RESULTATS DE LA RECONNAISSANCE GEOTECHNIQUE :

La coupe lithologique relevée par l’examen des carottes extraient montre en


évidence que la lithologie du site se compose par des formations illustrées dans le
tableau suivant :

Nature des formations Niveau


Réf N° Coordonnées Profondeur
rencontrées piézométrique
SC N°1 X=377488 0.00 m à 3.50 m Sable
--
Profondeur de 13m Y=381285 3.50 m à 13.00 m Grés tendre
0.00 m à 3.50 m Sable
SC N°2 X=377507
3.50 m à 7.00 m Marne --
Profondeur de 14m Y=381250
7.00 m à 14.00 m Grés tendre
0.00 m à 0.20 m Dalle en béton
SC N°3 X=377522
0.20 m à 2.30 m Sable --
Profondeur de 14m Y=381211
2.30 m à 14.00 m Grés tendre
0.00 m à 0.40 m Sols en terre végétale
Sondage destructif -- 0.40 m à 3.00 m Sable --
3.00 m à 14.00 m Grés tendre
La coupe lithologique détaillée est transcrite en annexe N°1

8. ESSAIS AU LABORATOIRE :

Pour évaluer les caractéristiques géotechniques des sols rencontrées au niveau


des sondages foncés au droit du site objet de la présente étude, les carottes extraient
ont été prélevés et remis au laboratoire pour les soumettre aux essais suivantes :
9. PROGRAMME D’ESSAIS :
 Essais pressiométriques
 Analyse granulométrique par tamisage
 Détermination des Limites d’Atterberg
 Poids spécifique apparent y compris la teneur en eau
 Essai au bleu de méthylène
 Essais de compressibilité oedométrique
 Essais mécaniques de cisaillement rectiligne
 Essai Proctor
 Mesure de la résistance à la compression simple sur roche
 Mesure de la densité et porosité des roches

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


9/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

10. RESULTATS DES ESSAIS AU LABORATOIRE :


L’ensemble des résultats des essais est récapitulé dans les tableaux
suivants :
10-1 Analyse granulométrique-teneur en eau et limites d’Atterberg
Limite
Passant au tamis % Poids
Profondeur d’Atterberg W VBS
Sondage Nature Ech spécifique
(m) 50 2,00 0,08 WL WP IP % %
(t/m3)
(mm) (mm) (mm) (%) (%) (%)
SC N°1 Sable 0.00 m à 3.50 m 100 68 18 -- -- NP 1.50 3.5 1.2
Profondeur de
13m Grés tendre 3.50 m à 13.00 m -- -- -- -- -- -- 2.62 1.8 --
SC N°2 Sable 0.00 m à 3.50 m 100 70 16 -- -- NP 1.52 3.6 1.1
Profondeur de Marne 3.50 m à 7.00 m 100 75 38 45 20 25 1.76 6.6 7.5
14m Grés tendre 7.00 m à 14.00 m -- -- -- -- -- -- 2.60 2.2 --
SC N°3 Sable 0.20 m à 2.30 m 100 65 20 -- -- NP 1.50 2.8 1.3
Profondeur de
14m Grés tendre 2.30 m à 14.00 m -- -- -- -- -- -- 2.63 1.4 --
INTERPRETATION DES RESULTATS :
La reconnaissance géotechnique in situ menée au droit du site de l’ouvrage objet de notre étude
et les résultats des essais au laboratoire montre en évidence que les soles rencontrées peuvent être
subdivisés en 3 grandes familles principales :
a) Famille n°1 : Sable

 Granulométrie
 La fraction < 0,08mm est de l’ordre de 18 à 20 %
 La fraction <2,00mm est de l’ordre de 65 à70 %
 Plasticité
 Matériaux non plastique
 Teneur en eau
La teneure en eau naturel W mesurer sur les échantillons intacts est : 2.8 à 3.6 % pour un poids
volumique de 1.50 à 1.52 t/m3 .
 Classification du sol
Selon les résultats d’identification ces sols peuvent être classés en :
 B5 selon la classification GMTR
 SL selon la classification LCPC

b) Famille n°2 : Marne

 Granulométrie
 La fraction < 0,08mm est de l’ordre de 38 %
 La fraction <2,00mm est de l’ordre de 75 %
 Plasticité
 Matériaux plastique : indice de plasticité est 25%
 Teneur en eau
La teneure en eau naturel W mesurer sur les échantillons intacts est : 6.6 % pour un poids
volumique de 1.75 t/m3 .
 Classification du sol
Selon les résultats d’identification ces sols peuvent être classés en :
 A3 selon la classification GMTR
 Ap selon la classification LCPC

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


10/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

c) Famille n°3 : Grés tendre

 Granulométrie
 Matériaux rocheux
 Plasticité
 Matériaux rocheux non plastique
 Teneur en eau
La teneure en eau naturel W mesurer sur les échantillons intacts est : 1.2 à 1.4 % pour un poids
volumique de 2.60 à 2.63 t/m3 .
 Classification du sol
Selon les résultats d’identification ces sols peuvent être classés en :
 R4 selon la classification GMTR

10-2 Essais de cisaillement –Essai a l’Odomètre


Essai Essais à odomètre
Profondeur Cisaillement
Sondage Nature Ech
(m) Cu σc’
Φ° Cc’ Cg’
(KPa) Kpa
SC N°1 Sable 0.00 m à 3.50 m 0 12 0.092 0.010 55
Profondeur de 13m Grés tendre 3.50 m à 13.00 m 21 30 -- -- --
Sable 0.00 m à 3.50 m 0 14 0.090 0.009 56
SC N°2
Marne 3.50 m à 7.00 m 12 18 0.226 0.070 35
Profondeur de 14m
Grés tendre 7.00 m à 14.00 m 23 29 -- -- --
SC N°3 Sable 0.20 m à 2.30 m 0 13 0.094 0.010 57
Profondeur de 14m Grés tendre 2.30 m à 14.00 m 23 31 -- -- --
INTERPRETATION DES RESULTATS :

D’après les essais de cisaillement et compressibilité à l’odomètre on distingue 3 familles principales des
sols :
a) Famille n°1 : Sable

 Matériaux incohérent et de l’angle de frottement inter-granulaire assez faible


 Matériaux faiblement compressible et non gonflant .

b) Famille n°2 : Marne

 Matériaux faiblement cohérent et de l’angle de frottement inter-granulaire assez faible


 Matériaux compressible et gonflant

c) Famille n°3 : Grés tendre

 Matériaux rocheux cohérent non compressible

10-3 Compression simple- densité et porosité


Compression
Profondeur Porosité Densité
Sondage Nature Ech simple
(m) % (t/m3)
(bars)
SC N°1 Sable 0.00 m à 3.50 m -- -- --
Profondeur
Grés tendre 3.50 m à 13.00 m 146 3.5 2.64
de 13m
SC N°2 Sable 0.00 m à 3.50 m -- -- --
Profondeur Marne 3.50 m à 7.00 m -- -- --
de 14m Grés tendre 7.00 m à 14.00 m 145 3.6 2.62
SC N°3 Sable 0.20 m à 2.30 m -- -- --
Profondeur
Grés tendre 2.30 m à 14.00 m 152 3.4 2.64
de 14m

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


11/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

INTERPRETATION DES RESULTATS :

D’après les essais résistance à la compression simple on distingue 2 familles principales des sols :
a) Famille n°1 : sol meuble

Cette famille regroupe les sols de nature sable et marne


b) Famille n°2 : sol rocheux

Cette famille caractérisé par le sol de nature grés tendre avec :


 Résistance à la compression simple de 145 à 152 bas
 Porosite de 3.4 à3.6 %
 Densité de 2.62 à 2.64 t/m3

10-4 Essais pressiométriques :


Principe de l’essai pressiometrique :

L’essai pressiométrique est un essai, situ qui consiste à descendre dans un forage
soigneusement calibré une sonde cylindrique dilatable

On mesure les variations de volume du sol au contact de la sonde en fonction de


la pression appliquée

Trois caractéristiques du sol en sont déduites, il s’agit notamment :

 Du module pressiométrique (E) qui définit le comportement pseudo-


élastique du sol

 La pression de fluage (Pf) qui définit la limite entre le comportement pseudo-


élastique et la phase plastique

 La pression limite (PL) qui définit la résistance du sol à la rupture.

Résultats des essais :


Informations sur l'essai Paramètres fondamentaux
Profondeur pf pl* EM σhs
Forage E/pl*
(m) (MPa) (MPa) (MPa) (MPa)
1,00 0,260 0,430 1,220 0,119 2,8
2,00 0,350 0,520 2,350 0,255 4,5
3,00 0,122 0,820 1,980 1,047 2,4
4,00 0,110 2,052 1,862 2,913 0,9
5,00 1,160 2,350 1,952 1,785 0,8
6,00 1,235 2,650 2,321 2,123 0,9
SPr N°1 7,00 2,350 2,720 10,200 0,555 3,8
8,00 2,350 3,215 18,352 1,298 5,7
9,00 2,320 4,250 35,200 2,895 8,3
10,00 3,154 5,260 42,500 3,159 8,1
11,00 3,251 6,325 38,500 4,611 6,1
12,00 4,020 6,251 40,200 3,347 6,4
13,00 4,050 6,310 45,500 3,390 7,2
14,00 4,021 6,321 46,200 3,450 7,3

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


12/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

10-5 Essais pénétromètre statique:


RESULTATS DU SONDAGE AU PENETROMETRE STATIQUE
Profondeur σ'V qc Fs Φu Padm
C (Kg/cm2)
(m) (Kg/cm2) (Kg/cm2) (Kg/cm2) (°) (Kg/cm2)

0,00 0,00 0,00 0,00 0,0 0,0 0,0


1,00 0,03 6,14 0,15 22,5 65,2 1,2
2,00 0,06 3,18 0,20 27,0 143,8 0,9
3,00 1,10 3,18 0,47 18,2 49,6 0,4
4,00 0,16 24,50 0,07 30,2 227,4 2,3
5,00 0,19 18,29 0,53 27,0 142,9 1,7
6,00 0,21 17,33 1,00 25,8 122,6 1,5
7,00 0,23 72,28 0,47 33,9 467,3 4,2
8,00 0,25 50,41 2,93 31,7 300,1 3,4
9,00 0,27 49,45 0,47 31,1 272,7 3,4
10,00 0,29 33,42 4,67 28,3 171,7 2,6
11,00 0,31 83,42 1,53 33,2 401,1 4,9
12,00 0,35 40,61 3,07 28,4 173,0 3,0
13,00 0,41 73,56 1,53 24,1 99,2 2,3
14,00 0,45 52,56 0,93 25,6 118,5 2,8
INTERPRETATION DES RESULTATS :
D’après les essais de pénétration statique on peut conclure que la nature des terrains en place est caractérisé
par :
-Sol de cohésion nul et de l’angle de frottement inter-granulaire faible (sable)
-Sol de cohésion faible à moyenne et de l’angle de frottement moyenne (marne)
-Sol cohérant consolidé (grès tendre)

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


13/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

10-6 Essais pénétromètre dynamique:

RESULTATS DU SONDAGE AU PENETROMETRE DYNAMIQUE


Profondeur
Nombre de coups Rd (Kg/cm2) Padm (Kg/cm2)
(m)
0,00 1,00 11,90 0,60
1,00 1,50 12,00 0,65
2,00 0,50 3,41 0,17
3,00 1,50 10,23 0,51
4,00 2,50 17,05 0,85
5,00 2,00 13,64 0,68
6,00 3,00 20,45 1,02
7,00 7,00 41,83 2,09
8,00 15,00 89,64 4,48
9,00 9,00 53,78 2,62
10,00 10,00 59,76 2,99
11,00 18,00 95,74 4,79
12,00 9,00 43,13 2,16
13,00 7,00 33,55 1,68
14,00 15,00 71,88 3,59
INTERPRETATION DES RESULTATS :
D’après les essais de pénétration dynamique on peut conclure que la nature des terrains en place est
caractérisé par :
-Une résistance de pointe dynamique Rd de 3.41 à 95.74 avec une moyenne 38.53
- Pression admissible max Padm : 4.79

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


14/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

11. CONTRAINTE ADMISSIBLE :

La contrainte admissible (qa) est peut être déterminée par 3 méthodes selon la
nature du sol et le type d’essais effectué sur les différentes échantillons de sols.

11-1 Cas de sol meuble-essais de cisaillement :

La contrainte admissible (qa) est calculée par assimilation à partir des


caractéristiques mécaniques des sols en place sur la base de la formule générale
donnée par le D.T.U 13 .12.

Avec :

qa : La contrainte admissible (t/m2)

F : Coefficient de sécurité F=3

B/L : Largeur de la semelle (m)

1 : Poids Volumique du sol au dessus du niveau de fondation en (t/m3)

2 : Poids Volumique du sol au dessous du niveau de fondation en (t/m3).

D : Profondeur d’ancrage
S , Sc : Coefficient de forme de la semelle
S = 1 - 0,2 B/L avec B = Largeur de la semelle
Sc = 1 + 0,2 B/L L = Longueur de la semelle
C : Cohésion du sol
N,Nq,Nc : Coefficient de portance du sol dépendant de l’angle de frottement
11-2 Cas de sol rocheux-essais à la compression simple des roches :
Dans le cas où le sol de fondation et de nature rocheux la contrainte admissible sera
calculée sur la base des résistances à la compression.
Dans ces conditions, les taux de travail seront calculés avec la formule suivante :
Déduire de la loi de WEIBULL, concernant l’effet d’échelle sur la fissuration.

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


15/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Dans cette formule :


SP : Surpression admissible
Rc : Résistance à la compression
H : Hauteur de l’échantillon testé (= 10 cm)
B : Largeur de la semelle, nous prendrons dans le cas d’une semelle
moyenne de 1 m de côté
F : Coefficient de sécurité qui est destiné à tenir compte d’un certain nombre
d’incertitudes dont essentiellement les grandes hétérogénéités qui ne sont pas
prise en compte dans la théorie de WEIBULL (diaclases, les poches sableuses
etc...), nous prenons F/=3
11-3 Contrainte admissible à partir des essais pressiométrique :
Les essais pressiométriques permettent de déterminer à différents niveaux les 2
paramètres suivants :
 pl : pression limite
 EM : module pressiométrique.
On calcule ensuite, pour chaque niveau, la pression limite nette correspondante
:pl * = pl – po où po est la contrainte totale horizontale dans le sol au niveau concerné
et au moment où l'on fait l'essai.
Pour une semelle sous charge verticale centrée de largeur B, de longueur L et
d'encastrement D, on a
qu = Kp . pte* + γ . D
Avec :
γ : masse volumique du sol, déjaugé partiellement le cas échéant.
ple * : pression limite nette équivalente calculée comme la valeur moyenne des
pressions limites nettes existant sur une profondeur égale à 1.5 B située sous la
semelle. Les pressions limites nettes étant toutefois plafonnées à 1,5 fois leur valeur
minimale sur la profondeur envisagée.
Kp : facteur de portance qui dépend des dimensions de la fondation, de son
encastrement relatif et de la nature du sol

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


16/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

12. EVALUATION DE LA CONTRAINTE ADMISSIBLE :


qa = γ1 D+1/F [1/2 γ2 Sγ BNγ + γ1D (Nq-1) + C Sc Nc]

γ1 : Poids Volumique du sol au dessus du niveau de fondation en γ1


(t/m3). 1,63

γ2 : Poids Volumique du sol au dessous du niveau de fondation en γ2


(t/m3). 2,61

D
D : Profondeur d’ancrage dans le sol d’assise (m)
1,5

F
F : Coefficient de sécurité
3

Sγ Sc
Sγ , Sc : Coefficient de forme de la semelle
0,8 1,2

B
B = Largeur de la semelle
1

L
L = Longueur de la semelle
1

C
C : Cohésion du sol
0,25

Nγ,Nq,Nc : Coefficient de portance du sol dépendant de l’angle de Nγ Nq Nc


frottement 18,1 18,4 30,14

γ1 D 2,445
1/2 γ2 Sγ BNγ = 18,8964
γ1D (Nq-1) + C Sc Nc] = 50,49996
1/F [1/2 γ2 Sγ BNγ + γ1D (Nq-1) + C Sc Nc] 23,13212

qa : La contrainte admissible (t/m2) 25,58

qa : La contrainte admissible (bars) 2,56

Dans notre cas la contrainte admissible à retenir pour le dimensionnement des


fondations est :

Sols d’assise Contrainte admissible en (bars) Contrainte admissible en (T/m2)

Grés tendre 2.5 25

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


17/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

13. PARAMETRES DE CONSTRUCTION PARASISMIQUES :

Selon le RPS2000 applicable aux divers constructions et publié au Bulletin Officiel


le 21/03/2002, les paramètres qui doivent être pris en considération afin de permettre à
l’ouvrage de résister convenablement aux secousses sismiques sont récapitulés dans
le tableau suivant :

Paramètres parasismiques Coefficients


Système de structure Portiques
Classe de bâtiment 1
Cœfficient de priorité parasismique 1,3
Niveau de ductilité (ND) ND1
Facture de comportement (K) 2
Cœfficient d’amortissement ( en %) 5
Zonalité 2
Cœfficient d’accélération (A/g) 0,08
Type de site S2
Cœfficient d’influence 1,2
Période de transition (Tc) 0,6
Facteur d’amplification Dynamique 2,5

Figure N°1 : Carte Zonage sismique du Maroc

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


18/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Figure N°2 : sismicité du Maroc

14. ETUDE DE FONDATION :


Compte tenu des résultats de reconnaissances géotechnique in situ et au
laboratoire, les paramètres à prendre en compte pour le dimensionnement des
fondations sont illustrés sur le tableau suivant :
Sol d’assise Grés tendre
Niveau du calage de réservoir 7,30 à 8,50 m/TN
Type de fondation Radier général
Taux de travail admissible 2.5 bars

RESERVOIR MAAMOURA

Prof /TN
Cote radier Cote Fond de forme CTN
(en m)
124,75 124,30 131,59 7,29
124,75 124,30 132,75 8,45
124,75 124,30 132,77 8,47

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


19/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

15. CALCUL DES TASSEMENTS :


L’approche des tassements est effectuée par la méthode des tranches

Wt = Σ wi = Σ hi ∆e / (1+e0)
Avec :
Wt = tassement total
hi = épaisseur de la couche élémentaire
∆e = variation de l’indice des vides
e0 = Indice de vides initial
Dans ce cas les tassements totaux sont estimés à 0.5 cm. Par conséquent les
tassements sont admissibles.
16. MODALITES DE CREUSEMENT ET DE TERRASSEMENT :
L’ exécution des travaux de terrassement varie selon la structure des sols
traversés au moment de l’ouverture des fouilles ; Pour les terrains, ordinaires les
travaux de terrassement peuvent être exécutés à l’aide d’ engins habituels et courants
à savoir tractopelle, pelles mécaniques…etc. au niveau des terrains semi-rocheux et
rocheux, l’utilisation des moyens puissants à savoir marteau piqueur, brise roche ou
autre s’avère indispensable.
17. POSSIBILITE DE REUTILISATION DES DEBLAIS EN REMBLAIEMENT :
D’après les essais réalisés sur les échantillons prélevés au niveau des sondages
de reconnaissance les déblais extraits au cours de l’ouverture des fouilles peuvent être
réutilisés comme matériaux ordinaires pour remblaiement à l’exception des matériaux
marneux toute en respectant leur mise en œuvre selon les règles de l’art à savoir :
- Granulométrie ; les matériaux des déblais extraits au niveau des fouilles doivent
respecter une granulométrie de classe 0/100mm pour assurer le compactage, les
éléments
- L’indice de plasticité ≤12%
- Dureté : dans le cas d’utilisation des matériaux de nature rocheux extraits de la
tranchée. La dureté Los Angeles doit être LA < 40%
- Méthode de compactage : le compactage des remblais doit être exécuté avec
des couches élémentaires de 20 à 30 cm
- l’indice de compactage IC = 95% OPM.

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


20/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

-Les essais d’identification complémentaire des matériaux de déblais sont


obligatoires avant de leur utilisation comme matériaux de remblais
18. SOUTENEMENT DES FOUILLES :
L’étayage, le blindage, des fouilles du fruit instable, Seront nécessaire au fur et a
mesure de l’avancement des travaux à fin de prévenir des accidents des ouvriers, des
glissements des terrains et de supporter avec sécurité les pentes latérales des fouilles.
Nous recommandons vivement aussi de ne pas laisser les fouilles ouvertes
pendant longtemps pour éviter la déconsolidation des sols en place.
19. CONCLUSION
La reconnaissance géotechnique menée par le laboratoire LABOROUTE
d’essais et d’études a permis de ressortir les conclusions suivantes :
a) La lithologie du site se compose des formations suivantes :
Nature des formations
Réf N° Coordonnées Profondeur
rencontrées
SC N°1 0.00 m à 3.50 m Sable
X=377488
Profondeur de
Y=381285 3.50 m à 13.00 m Grés tendre
13m
SC N°2 0.00 m à 3.50 m Sable
X=377507
Profondeur de 3.50 m à 7.00 m Marne
Y=381250
14m 7.00 m à 14.00 m Grés tendre
SC N°3 0.00 m à 0.20 m Dalle en béton
X=377522
Profondeur de 0.20 m à 2.30 m Sable
Y=381211
14m 2.30 m à 14.00 m Grés tendre

b) Les paramètres à prendre en considération pour le dimensionnement des


fondations sont illustrés dans le tableau suivant :
Sol d’assise Grés tendre
Niveau du calage de réservoir 7,30 à 8,50 m/TN
Type de fondation Radier général
Taux de travail admissible 2.5 bars

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


21/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

20. RECOMMANDATIONS
 La réception des fonds de fouilles des fondations, reste indispensable afin
d’orienter l’entreprise sur les mesures constructives apprendre pour la
sécurité de l’ouvrage.
 Prévoir un trottoir périphérique incliné vers l’extérieur pour rejeter les eaux de
pluie et de ruissellement.
 Il est préférable de réaliser un système de drainage autour de l’ouvrage pour
éviter les infiltrations des eaux en fondations
21. PRECAUTIONS PARTICULIERES
Les précautions à prendre en compte pour éviter l’apparition de désordres
irréversibles sont les suivants :
 Tout rattrapage de niveau doit être effectué par gros béton.
 Ne pas exposer les fouilles ouvertes aux intempéries et coulis les bétons
dans les fouilles dès leurs ouvertures.
 Les parties enterrées du bâtiment devront être dimensionnelle contre la
poussée de la terre
 Il est demandé que le béton utilisé aura un comportement stable sous des
grandes déformations réversibles
 Les caractéristiques mécaniques doivent être conformes au règlement en
vigueur de béton armé toutefois la résistance σ28 à la compression doit être
supérieur à 27 MPa
 Les armatures pour béton armé soient à haute adhérence avec une valeur
d’élasticité fy soit égale à 500 MPa
 En ce qui concerne les matériaux de construction ; ciment, sable, agrégats,
aciers et éléments pour la maçonnerie, ils doivent être de grande qualité et
conforme aux spécifications en vigueur (Norme Marocaine).
 Lors du coulage du béton respecter :
 Les durées de prise pour le décoffrage
 La vibration lors de la mise en œuvre
 Le rapport E/C (Eau /Ciment)
 Une très grande précision dans l’utilisation des adjuvants

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


22/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

22. IMPORTANT :
 Des changements dans l’implantation, la conception ou l’importance des
constructions par rapport au donnée de la présente étude, peuvent conduire a
modifié les conclusions et prescriptions du rapport et doivent par conséquent,
être signaler au laboratoire
 Si des éléments nouveau mise en évidence leur de l’exécution des
fondations, et n’ayant pu être détecté au cours de la reconnaissance
(accident géologique, hétérogénéité localisé, venue d’eau, glissement de
terrain,….etc.) ils doivent signaler au laboratoire pour rendre les solutions
initialement préconisées.
*************************fin de texte*************************

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


23/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

ANNEXE 1
*****
Implantation des sondages

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


24/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


25/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


26/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


27/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

ANNEXE 2
*****
COUPE LITHOLOGIQUE

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


28/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

COUPE LITHOLOGIQUE DU TERRAIN


Sondage N° : SC N°1 (13m)
Objet : BC N°C270773
Etude géotechnique réservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA
Prestation : Etude géotechnique
Dossier : 16. LREE.00.252 Nappe/TN : --- Date :
Identification sol Classe LPC
Prof (m) Coupe Description des formations γ
W%
t/m3
%WL %IP %<0.08 %<2 GMTR LCPC

0.00

1.00
Sable 3.5 1.50 -- NP 18 68 B5 SL

2.00

3.00

3.50

4.00

5.00

6.00

7.00

Grès tendre 1.80 2.62 -- -- -- -- -- R4


8.00

9.00

10.00

11.00

12.00

13.00

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


29/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

COUPE LITHOLOGIQUE DU TERRAIN


Sondage N° : SC N°2 (14m)
Objet : BC N°C270773
Etude géotechnique réservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA
Prestation : Etude géotechnique
Dossier : 16. LREE.00.252 Nappe/TN : --- Date :
Identification sol Classe
Prof (m) Coupe Description des formations γ
W%
t/m3
%WL %IP %<0.08 %<2 GMTR LCPC

0.00

1.00
Sable 3.6 1.52 -- NP 16 70 B5 SL

2.00

3.00

3.50

4.00

5.00
6.6 1.76 45 25 38 75 A3 Ap
Marne

6.00

7.00

8.00 Grès tendre

9.00

10.00 2.2 2.60 -- -- -- -- -- R4

11.00

12.00

13.00

14.00

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


30/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

COUPE LITHOLOGIQUE DU TERRAIN


Sondage N° : SC N°3 (14m)
Objet : BC N°C270773
Etude géotechnique réservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA
Prestation : Etude géotechnique
Dossier : 16. LREE.00.252 Nappe/TN : --- Date :
Identification sol Classe LPC
Prof (m) Coupe Description des formations γ
W%
t/m3
%WL %IP %<0.08 %<2 GMTR LCPC
-- -- -- -- -- -- -- --
0.00
Béton

1.00
Sable
2.8 1.50 -- NP 20 65 B5 SL
2.00

2.30

3.00

3.50

4.00

5.00

6.00

7.00

Grès tendre 1.4 2.63 -- -- -- -- -- R4

8.00

9.00

10.00

11.00

12.00

13.00

14.00

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


31/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

COUPE LITHOLOGIQUE DU TERRAIN


Sondage destructif (14m)
Objet : BC N°C270773
Etude géotechnique réservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA
Prestation : Etude géotechnique
Dossier : 16. LREE.00.252 Nappe/TN : --- Date :
Identification sol Classe LPC
Prof (m) Coupe Description des formations γ
W%
t/m3
%WL %IP %<0.08 %<2 GMTR LCPC

0.00
Terre végétale
0.40

1.00
Sable

2.00

3.00

4.00

5.00

6.00

7.00

Grès tendre

8.00

9.00

10.00

11.00

12.00

13.00

14.00

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


32/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

ANNEXE 3
*****
Coupe-pressiométrique

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


33/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Pression de fluage PF Pression Limite PL en Module


en MPa MPa pressiomètrique
EM en MPa

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


34/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

ANNEXE 4
*****
Illustration photographique

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


35/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


36/37
LABOROUTE LABORATOIRE DE BATIMENT ET TRAVAUX PUBLICS

Rréservoir projeté de 20000m3 à MAAMOURA


37/37

Vous aimerez peut-être aussi