Vous êtes sur la page 1sur 10

Licence Professionnel 2019-2020

Chargé du cours : MR BARATE


Thème :

Plan
I - Introduction

II - Périphérique de Sortie :

• Qu’est-ce que c’est ?

• Leurs rôles

III - Présentation de quelques périphériques de sorties et


leurs évolutions

➢ Ecran

➢ Projecteur

➢ Ecouteur

➢ Imprimante

IV – Conclusion

Membres du Groupe
AKPA Gotliebe Florent
DJABA Sémakia
SEGBEAYA Boaz

Chargé du cours : MR BARATE


I – Introduction
Crée en 1946, l’informatique est la contraction de deux mots : Information et
Automatique qui est le domaine technique, scientifique et industriel en rapport avec le
traitement automatique de l’information par les machines. Quand on parle de
l’informatique, on pense souvent à l’ordinateur.
De plus, on parle beaucoup de technologie des périphériques de sortie, bien que beaucoup
de gens ne sachent pas vraiment à quoi elle s’applique. Mais en réalité, les utilisateurs se servent
d’un ordinateur presque tous les jours, que ce soit pour le travail ou pour leurs loisirs. Les moniteurs,
les haut-parleurs et les imprimantes sont tous considérés comme des périphériques de sortie et
reçoivent des données de votre ordinateur. Qu’est-ce qu’un périphérique de sortie ? Qu’est son rôle
vis-à-vis de l’ordinateur et son utilisateur ?

II - Périphérique de Sortie :

• Qu’est-ce que c’est ?


Un périphérique de sortie correspond exactement à ce que cela ressemble : un périphérique
qui se connecte à un ordinateur et génère une sortie, telle que du son, une image ou bien sûr des
impressions envoyées à une imprimante. La définition actuelle du terme désigne tout équipement
qui capture les données d’un ordinateur et les convertit dans un nouveau support, ou produit une
sortie différente de celle que vous avez insérée, de sorte qu’elle couvre un large éventail de
périphériques différents

• Rôles des périphériques de Sortie

Les périphériques de sortie servent à faire sortir des informations du système informatique
tel qu'écran, imprimante, haut-parleur, etc. …

III - Présentation de quelques périphériques de sorties et


leurs évolutions
❖ Périphérique d’affichage
➢ Ecran
Un écran d'ordinateur est un périphérique de sortie vidéo d'ordinateur. Il affiche les
images générées par la carte graphique de l'ordinateur. Grâce au taux de rafraîchissement
d'écran élevé, il permet de donner l’impression de mouvement. Il permet donc de travailler
agréablement, de visionner de la vidéo, des films, de jouer à des jeux vidéo, de saisir des
textes etc.

Chargé du cours : MR BARATE


Types d'écrans

• Le type d'écran le plus ancien : les écrans à tube cathodique (ou écran CRT, qui
est une abréviation de l'anglais Cathode Ray Tube) sont analogiques. Ils ont un
angle de vision large et un rendu des couleurs fidèle mais ils sont lourds,
volumineux et grands consommateurs d'énergie. Ils consomment deux à trois fois
plus de courant qu’un écran LCD. Leur durée de vie moyenne est d'environ
25 000 heures soit 13,7 ans si l’écran reste allumé 5 heures par jour.

Écran cathodique

• Les écrans à cristaux liquides, ACL ou LCD (Liquid Crystal Display) en anglais, sont
légers et plus simples à industrialiser mais souffrent de certaines limites, notamment
dans le rendu des couleurs, voire d'une rémanence affectant l'affichage de vidéo
changeant très rapidement comme les jeux.
• Les DLP (Digital Light Processing) font usage de millions de micro-miroirs.
• Les écrans à plasma, offrent un rendu fidèle, mais sont coûteux et ont une durée de
vie limitée. Cette technologie est progressivement abandonnée.
Les écrans plats sont de plus en plus utilisés. Ils affichent environ 266 000 couleurs,
étendues par tramage à environ 17 millions.

Écrans à plasma

➢ Projecteurs
Un vidéoprojecteur est un appareil de projection conçu pour reproduire une source
vidéo dite vidéogramme ou informatique, sur un écran séparé ou sur une surface murale
blanche. On associe parfois le terme vidéo projection avec la notion « frontale » pour le
distinguer de la rétroprojection. Ainsi, le rétroprojecteur est un appareil d’affichage vidéo ou
un téléviseur de grande taille qui utilise un vidéoprojecteur, une optique et un écran semi-
opaque ou blanc. Si aujourd’hui vous êtes habitué au vidéoprojecteur, avant, projeter du
contenu nécessitait un matériel adapté et spécifique. Alors aujourd’hui, nous avons envie de

Chargé du cours : MR BARATE


faire un petit retour dans le temps et de constater l’évolution de ces appareils. Pour certains,
cela rappellera des souvenirs, et pour d’autres, un peu d’histoire ça ne fait pas de mal !

Les origines ?
Les jeux de lumières, les prismes, les miroirs magiques, les microscopes, et même le
Fantascope sont des facteurs qui ont permis l’évolution des technologies de projection.
Depuis 1550 et Nostradamus, la science s’est intéressée à la projection des images et c’est ce
qui a permis de créer les prémices de ce que nous connaissons aujourd’hui.

Les premiers projecteurs.


Même si la projection s’est développée depuis 1550, les projecteurs eux n’ont vu le
jour que bien plus tard. A l’époque, la projection ne nécessitait pas de matériel bien
spécifique puisqu’elle était surtout effectuée avec des lanternes. Le premier projecteur fut
créé par Eugen Bauer en 1907, il a donc 109 ans ! Destiné aux films de format 35mm et
équipé d’un entrainement à croix de malte, d’une manivelle et d’une lampe à lumière froide,
c’était une invention spectaculaire pour l’époque ! Le deuxième voit le jour seulement 3 ans
plus tard. En 1910, il est désormais doté d’un entraînement électrique, d’une lampe à arc
avec électrodes de charbon et de tambours clos anti-incendie. Une véritable évolution par
rapport à son petit frère en matière de maniabilité et de sécurité !

Vidéoprojecteur 3D
Les vidéoprojecteurs 3D ont en plus la faculté de reproduire des images et vidéos en
3D et Full HD venant de ces sources. Il existe trois types de technologie de projection
habituelles qui sont le LED, LCD et le DLP. Chacune présentant des avantages et des
inconvénients au niveau des images souhaitées, et se différencient par quelques détails tels
que la profondeur du noir et le rendu de vidéo.

Quels sont les avantages d’un vidéoprojecteur 3D ?


Pour la diffusion de plusieurs images, ou d’une vidéo, un projecteur est pratique dans
le cas d’une grande salle, car il peut être agrandi à votre guise. Il permet donc une
présentation à un vaste public. Cependant, c’est encore mieux avec le vidéoprojecteur 3D,

Chargé du cours : MR BARATE


car il dispose d’une très bonne qualité d’image. Le plus gros avantage des vidéoprojecteurs
3D est donc par rapport à la résolution des images qui peuvent rivaliser avec vos téléviseurs
full HD tout en permettant une image bien plus large. Ils sont aussi compatibles avec les
lecteurs Blu-Ray.
Par ailleurs, avec ce genre de vidéoprojecteur, vous bénéficiez d’une image en 3D, en
relief sur 3m de base. Vous ne vous contenterez plus de regarder, vous les vivez comme si
c’était réel, comme si vous étiez dans le film même.

Quels sont les inconvénients d’un vidéoprojecteur 3D ?


Les inconvénients des anciens vidéoprojecteurs étaient surtout au niveau de la
qualité d’image, mais malgré l’amélioration de la technologie à ce niveau, les
vidéoprojecteurs 3D sont sujets aux mêmes contraintes.
Les zones d’ombres créent souvent un certain inconfort, surtout si le vidéoprojecteur
est mal placé, cela pourra beaucoup affecter votre champ de vision. Il faut donc savoir le
mettre à une place adéquate pour une meilleure visualisation.
Il faut également doser la lumière de la pièce dans laquelle vous allez le placer.
Malgré la bonne résolution de l’image, elle ne sera que fade si la pièce est trop éclairée.
C’est aussi une des raisons qui expliquent le fait qu’on éteigne les lumières dans une salle de
cinéma.

Projecteurs 3D

Les vidéoprojecteurs LCOS


LCOS pour Liquid Crystal on Silicon, est une évolution des vidéoprojecteurs LCD. Le
principe est d’utiliser une surface réfléchissante en silicium recouverte d’une couche de
cristaux liquides, permettant de réfléchir ou de bloquer les rayons lumineux comme le font
déjà les systèmes concurrent DLP.
Les avantages sont la qualité d’image plus précise et contrastée, les couleurs souvent
mieux rendues.
L’inconvénient est le prix plus élevé.

Vidéoprojecteur LCOS
Les vidéoprojecteurs Laser
La technique la plus ancienne est celle du balayage à deux axes X-Y d’un faisceau
laser sur un ou deux miroirs montés sur galvanomètre, similaire à la méthode de balayage
d’un tube cathodique, elle présente l’inconvénient d’offrir une faible définition (moins de
100 lignes) due à la lenteur des galvanomètres d’où une utilisation limitée aux spectacles et

Chargé du cours : MR BARATE


dans les discothèques avec des images très géométriques en « fils de fer ». Mais c’est aussi
celle retenue pour des applications nomades (pico projecteur) comme l’intégration dans des
PDA ou des téléphones portables de systèmes de projections monochromes ou couleurs
ultra miniaturisés grâce aux technologies MEMS (Micro-Electro-Mechanical-System). La
miniaturisation des éléments permet une grande vitesse de balayage rendant possible
l’affichage de signaux HDTV. La société Arasor en fait la démonstration sur un prototype de
rétroprojecteur en 2007

Vidéoprojecteur Laser

❖ Périphérique audio

➢ Ecouteur

Périphériques audios
Comme son nom l’indique, les périphériques de sortie audio sont des périphériques qui
reproduisent le son, qu’ils utilisent des haut-parleurs internes ou externes. Ils peuvent généralement
être connectés à votre ordinateur à l’aide d’une prise casque 3,5 mm, bien qu’ils puissent être utilisés
avec d’autres technologies de connexion, telles que Bluetooth, Wi-Fi, ou d’autres prises, telles que le
port Lightning.

Casque Bluetooth Sport

Chargé du cours : MR BARATE


Les périphériques de sortie les plus courants sont les haut-parleurs internes et externes. Ils
ne produisent pas uniquement des sons conventionnels, tels que de la musique si vous écoutez
quelque chose ou même de l’audio pour une lecture vidéo à partir d’un moniteur externe. Les sons
qui font allusion aux performances de l’ordinateur, à son état, aux bip sonores, aux bruits d’erreur,
etc., seront également diffusés.

Ce sont des écouteurs qui communiquent avec le smartphone ou le PC en mode radio. Ils n'ont
donc pas de fil et fonctionnent à l'aide d'une batterie incorporée. Les premières générations sont
monos, il n'y a qu'un seul écouteur. En 2008, Senheiser dévoile ses MX W1 qui seront les premiers
vrais écouteurs sans fil stéréo, mais c'est en 2016 qu'Apple réussira à populariser ce type d'écouteur
avec ses airpods, et ce sera la naissance d'une nouvelle génération d'écouteurs totalement sans fil
avec des marques comme Samsung, PKparis.

Ecouteur airpods

➢ But
Éviter les nuisances sonores extérieures et avoir un meilleur son, donc un meilleur confort.

➢ Nuisances
Physiologiques

Les bruits extérieurs recouvrant parfois le son des écouteurs, les utilisateurs ont tendance à
augmenter le volume de façon à toujours entendre le son ce qui peut mener à des lésions de l'oreille.

Psychologiques et pratiques

Les écouteurs mèneraient à un renfermement. Ils isolent plus ou moins des sons extérieurs ce qui
peut mettre son utilisateur en danger, particulièrement lors de la conduite d'un véhicule ou la
circulation dans des lieux publics, le bruit d'un danger approchant n'étant plus perçu.

➢ Particularités
• Certains écouteurs, par exemple ceux destinés à équiper un téléphone portable, comportent
un micro. Ils permettent ainsi d'écouter mais aussi de parler.

• Sur les oreillettes stéréo, l'une des oreillettes est destinée à l'oreille droite, l'autre à l'oreille
gauche. L'oreillette destinée à l'oreille droite est souvent marquée de la lettre R (R pour Right, mot
signifiant droite en anglais) ou d'un signe de couleur rouge. L'oreillette destinée à l'oreille gauche est

Chargé du cours : MR BARATE


souvent marquée de la lettre L (L pour Left, mot signifiant gauche en anglais) ou d'un signe de
couleur bleue.

• Certains sont aussi étanches, c'est-à-dire qu'ils peuvent être utilisés sous l'eau

❖ Autres périphériques

➢ Imprimante

Une imprimante est une machine permettant d'obtenir un document sur papier à
partir d'un modèle informatique du document. Par exemple, un texte écrit via un logiciel de
traitement de texte sur ordinateur pourra être imprimé pour en obtenir une version papier
(c'est un changement du support d'information). Les imprimantes ont été conçues dès
l’apparition des premiers ordinateurs, pour permettre la consultation et la conservation sur
support papier des résultats produits par les programmes informatiques. En effet, à l’époque
des premiers calculateurs, les écrans n’existaient pas encore et les méthodes de stockage de
l’information étaient très rudimentaires et très coûteuses.

Préhistoire des imprimantes à l'ère de la mécanographie


Dans le monde de la mécanographie qui a précédé l’informatique, la fonction
d’impression était assurée par l’imprimante incluse dans la tabulatrice. Les premières
imprimantes sont inventées par Powers en 1914, et par Hollerith en 1921. Il s’agissait
d’imprimantes impact à barres porte-caractères permettant d’imprimer au départ uniquement
des chiffres. L’introduction d’imprimantes à roues, à tambour ou à chaîne va permettre
d’accroître la vitesse d’impression (150 lignes/minute pour l’AN7 de CMB, record qui tient
de 1934 à 1951) et surtout d’imprimer des caractères alphanumériques (majuscule seulement)
à partir de 1931.

Imprimante en 1970
Imprimantes laser couleur
On distingue en fait deux technologies pour les imprimantes laser en couleurs : «
carrousel » (quatre passages) ou « tandem » (monopasse).
• Carrousel : Avec la technologie carrousel, l’imprimante effectue quatre passages pour
imprimer un document (un par couleur primaire et un pour le noir, ce qui fait que
l’impression est en théorie quatre fois moins rapide en couleur qu’en noir).
• Tandem : Une imprimante laser exploitant la technologie « tandem » dépose chaque
couleur en un seul passage, les toners étant disposés parallèlement. Les sorties sont
aussi rapides en noir qu’en couleur. Cette technologie a toutefois un prix de revient
plus élevé, la mécanique étant plus complexe. Elle était donc, jusqu’à il y a peu,
réservée en principe aux imprimantes laser couleur de milieu ou de haut de gamme.

Chargé du cours : MR BARATE


Depuis 2005, de plus en plus de marques proposent des modèles « tandem » dès
l’entrée de gamme.
Sous la pression du gouvernement américain, la grande majorité des modèles impriment
systématiquement leur numéro de série sous forme de points colorés invisibles à l’œil nu et
permettant ainsi de retrouver l’origine d’une reproduction et d’éviter les contrefaçons

Imprimante laser HP-1022.

Imprimante 3D
Ces dernières années ont vu la démocratisation de l'Impression 3D qui permet de
passer d'une modélisation virtuelle en 3D à un objet réel construit par superposition de
couches de matières. Bien que le résultat d'impression ajoute une dimension
supplémentaire, les techniques restent globalement similaires.

Imprimante 3D

IV – Conclusion
La fonction principale de l’ordinateur est le traitement de l’information. Et Après le
traitement, le résultat doit être fourni soit de façon audio ou de façon visuel. L’ordinateur
acquiert ces informations et les restitue au moyen des périphériques de Sortie. En résumé,
les périphériques de sortie ont été conçus pour permettre à l’utilisateur d’avoir un résultat
contrait de la demande qu’il a effectué envers l’ordinateur

Chargé du cours : MR BARATE

Vous aimerez peut-être aussi