Vous êtes sur la page 1sur 3

Section SV4, Examen de Physiologie Animale, Questionnaire A

Session principale 2014


Barème : Note = ((Nbr. Justes cochées/Total juste – Fausses cochées/totales Fausses) ;
la note minimale est toujours égale à zéro
1) Le complexe moteur migrant : 8) L’Entérokinase est :
A. Prend naissance au niveau de l’intestin. A. Une hormone de régulation de la sécrétion biliaire.
B. Prend naissance au niveau de l’estomac. B. Impliquée dans l’activation de la colipase.
C. Est bidirectionnel. C. Une enzyme de la bordure en brosse.
D. Est inhibé en phase postprandiale. D. Indispensable à la dégradation des glucides.
E. Favorise l’absorption des nutriments. E. Sécrétée par l’estomac distal.
2) L’estomac distal : 9) La mastication est un acte mi-volantaire car on
A. Est caractérisé par la présence des contractions l’observe chez un lapin :
péristaltiques. A. Normal.
B. Est impliqué dans la vidange précoce. B. Démédullé.
C. A son niveau, la vidange reste normale après C. Décérébré.
vagotomie super-sélective. D. Décérébré et démédullé.
D. A son niveau s’effectue le broyage gastrique. E. Après vagotomie.
E. Est situé après le sphincter pylorique. 10) La Stéatorrhé est une :
3) La motricité intestinale est caractérisée par : A. Augmentation de la vitesse de la vidange gastrique.
A. Deux types de mouvement. B. Augmentation de la teneur en graisses au niveau des
B. Deux mouvements à sens unique. selles.
C. Un mouvement à sens unique. C. Augmentation de la teneur en chylomicrons au niveau
D. Assure la digestion chimique des aliments. des selles.
E. Varie entre la phase de repos et la phase postprandiale. D. Diminution d’absorption des protéines.
4) La Cinépathie : E. Perturbation qui affecte à 100% l’absorption des
A. Est une diminution accrue de la vitesse de la vidange produits de dégradation des lipides.
gastrique. 11) Les lipases sont surtout sécrétées par :
B. Se manifeste par des maux de tête et des A. Les glandes salivaires.
vomissements. B. Les cellules pariétales.
C. Est observée suite à des lésions vagales. C. Le pancréas exocrine.
D. Est traitée par des inhibiteurs de la sécrétion acide. D. Le foie.
E. Est observée en phase postprandiale. E. Les entérocytes de l’intestin grêle.
5) La vagotomie : 12) Suite à une vagotomie sélective :
A. Est une dénervation partielle du système A. La vidange gastrique précoce s’accélère.
parasympathique. B. Le réflexe de relâchement réceptif s’affaiblit.
B. Est une dénervation totale du système sympathique. C. Le réflexe entérogastrique reste normal.
C. Sélective est une dénervation totale de l’estomac. D. Les ondes péristaltiques s’intensifient au niveau de
D. Sélective est une dénervation totale de l’estomac l’estomac distal.
distal. E. La vidange gastrique se déroule en une seule phase.
E. Super-sélective est une innervation de l’estomac 13) Le mégacôlon congénital est une anomalie :
proximal. A. Caractérisée par une hypersécrétion du mucus.
6) Suite à une carence en acide chlorhydrique : B. Caractérisée par une constipation sévère.
A. Le patient développe l’anémie de Biermer. C. Due à l’absence congénitale des plexus intrinsèques.
B. Le patient développe l’anémie Martiale. D. Qui intéresse uniquement le côlon proximal.
C. La sécrétion de la sécrétine augmente. E. Dont le traitement est à 50% chirurgical et à 50%
D. La sécrétion de la gastrine augmente. chimique.
E. On observe une désactivation des trypsines. 14) Au début de la prise alimentaire, l’estomac
7) Le repas Fictif est : augmente de volume :
A. Déclenché suite à une stimulation buccale des A. Suite au réflexe entérogastrique.
récepteurs gustatifs. B. Suite à un réflexe déclenché au niveau de la cavité
B. Déclenché suite à une stimulation buccale des buccale.
récepteurs mécaniques. C. Suite à un réflexe déclenché au niveau de l’œsophage.
C. Inhibé suite à la vagotomie sélective. D. Suite à un réflexe de contraction réceptive.
D. Déclenché suite à une stimulation gastrique des E. Pour éviter l’augmentation brusque de la pression
récepteurs gustatifs. intragastrique.
E. Surtout dégradé au niveau du duodénum.
15) Chez un rat l’injection intraveineuse 23) Les différents types de capillaires :
d'aurothioglucose : A. Les capillaires fenestrés se trouvent au niveau de la
A. Provoque des lésions au niveau du noyau médioventral majorité des tissus.
hypothalamique. B. Les capillaires continus se trouvent au niveau la
B. Entraîne un comportement d’Aphagie. majorité des tissus.
C. Entraîne une augmentation de poids chez l’animal. C. Varient suivant les endroits irrigués et le rôle
D. Est sans effets sur le comportement alimentaire. fonctionnel qu'ils sont appelés à jouer.
E. Est utilisée pour localier le centre nerveux de D. Les capillaires discontinus ou sinusoïdes se trouvent
vomissement. au niveau de la moelle jaune des os.
E. Ont des parois épaisses.
16) Au niveau de la cellule pariétale, les ions H+ sont 24) La résistance à l’écoulement sanguin dans les
sécrétés en échange avec l’ion : vaisseaux est forte :
A. Cl- . A. Dans les veines.
B. HCO3-. B. Dans les artères.
C. K+. C. Dans les artérioles.
D. Na+. D. Au niveau des poumons.
E. Ca2+. E. Au niveau des vaisseaux lymphatiques.
17) L’absorption de l’eau : 25) La vasomotricité est essentiellement modulée :
A. Est indépendante de celle des ions sodium. A. Dans les veines.
B. Se produit en majorité au niveau du jéjunum. B. Dans les artères.
C. Se produit en majorité au niveau du duodénum. C. Dans les artérioles.
D. Est un phénomène actif. D. Au niveau des poumons.
E. L’intestin grêle a une capacité d’absorption d’eau E. Au niveau des vaisseaux lymphatiques.
identique à celle du côlon. 26) Le facteur atrial natriurétique :
18) Le plasma sanguin : A. Améliore la réabsorption du sodium par le tube
A. Est synonyme de sérum sanguin. urinaire.
B. Contient plus de phosphates que de carbonates. B. Est secrété par l’oreillette.
C. Est riche en protéine. C. Augmente le volume urinaire par baisse de la
D. Compte plus de molécules chargées positivement que réabsorption de l'eau.
négativement. D. Provoque la sécrétion d'aldostérone par les surrénales.
E. Constitue la fraction liquide du milieu intracellulaire. E. Entraine la libération de la rénine par l'appareil juxta
19) Le volume d'éjection systolique correspond au glomérulaire.
volume de sang éjecté par : 27) Les éléments figurés :
A. La veine cave inférieure. A. Représentent 75 % du volume sanguin chez l’Homme.
B. L’oreillette gauche. B. Les hématies sont les éléments majoritaires.
C. Le ventricule gauche. C. Les hématies ont pour rôle essentiel le transport
D. L’aorte et l’artère pulmonaire. d'oxygène.
E. Les deux oreillettes lors de la systole auriculaire. D. Les hématies se déplacent activement vers les tissus
20) Les valvules cardiaques chez l’Homme s’ouvrent pour livrer l’oxygène.
et se ferment : E. Les hématies ont une durée de vie estimée à environ
A. En même temps (simultanément). 1200 jours.
B. En produisant des sons au moment de leur ouverture. 28) Les protéines plasmatiques jouent un rôle
C. D’une manière complètement passive. important dans :
D. En fonction de la pression osmotique plasmatique. A. La coagulation sanguine.
E. Sous l’action du nerf pneumogastrique. B. La défense immunitaire.
21) La contraction du cœur est : C. Le transport transmembranaire des molécules
A. Commandée par le système nerveux. chargées.
B. Modulé par le système nerveux. D. La régulation du pH plasmatique.
C. Accélérée par la dopamine. E. Le transport de l’oxygène vers les tissus.
D. Accélérée par la noradrénaline. 29) La pression osmotique du plasma.
E. Accélérée par l’acétylcholine. A. Résulte de tous les constituants plasmatiques sauf
22) Les capillaires sanguins Chez l’Homme : l’urée et le glucose.
A. Forment l’essentiel (la plus grande partie) du réseau B. Les protéines (avec une forte concentration de 70 g/l)
vasculaire dans l’organisme. sont responsables de la majeure partie de cette pression.
B. Contiennent la majeure partie du volume sanguin. C. Chaque constituant exerce une pression osmotique en
C. Sont le siège (lieu) des échanges d’eau et de soluté fonction de sa concentration pondérale.
entre les tissus et le sang. D. Est identique à celle du milieu interstitiel.
D. Sont le siège de nombreuses régulations nerveuses de E. Le sodium et le potassium sont les principaux éléments
la vasomotricité. de cette pression.
E. La vitesse d'écoulement du sang est très rapide dans
ces vaisseaux.
30) Electrolytes plasmatiques : 37) La détermination du groupe sanguin :
A. Tous les constituants plasmatiques sont des A. Est liée à la présence ou à l’absence des antigènes A,
électrolytes. B et D à la surface des Hématies.
B. Les protéines plasmatiques sont chargées B. Le plasma contient des antigènes contre des anticorps
négativement. de ses propres hématies.
C. Les protéines plasmatiques fournissent la majeure C. Est basée sur une réaction anticorps-antigène qui se
partie de la charge électrique plasmatique. traduit par un état d’agglutination.
D. Le NaCl fournit environ 50 % de la charge électrique D. Est basée sur une réaction anticorps-antigène qui se
plasmatique. traduit par un état de coagulation.
E. Le NaCl fournit environ 80 % de la charge électrique E. Est réalisée avec du sang dilué au 1/1OO à cause du
plasmatique. nombre élevé d’hématies.
38) Les hématies constituent un matériel de choix
31) Système lymphatique chez l’Homme : pour l’étude des échanges transmembranaires car
A. Les vaisseaux lymphatiques sont contractiles. elles :
B. Les vaisseaux lymphatiques sont de même nature A. Ont une grande taille pour bien observer les organites
histologique que les artérioles. cellulaires.
C. La circulation lymphatique est assurée par une pompe B. Sont facilement accessibles.
située à côté du cœur. C. Ont une membrane indéfiniment élastique.
D. La lymphe circule en sens unique. D. Sont riches en hémoglobine.
E. La lymphe est très riche en protéines. E. Subissent des changements de forme assez
32) Le surfactant : spectaculaires.
A. Augmente la pression en oxygène. 39) Une solution de NaCl (Chlorure de sodium PM
B. Abaisse la tension superficielle de la paroi des 58,5) à 5% :
alvéoles. A. A une osmolarité de 500 mosmoles/l.
C. Empêche les trop grandes variations de la pression de B. A une concentration pondérale de 500 g/l.
l'air alvéolaire. C. Est une solution hyperosmotique par rapport au plasma
D. Forme une couche extrêmement fine autour des sanguin.
poumons. D. A une concentration molaire de 10 moles/l.
E. Empêche la diffusion de l'eau depuis les capillaires E. Entraine l’hémolyse des globules rouges.
dans la lumière alvéolaire. 40) Tonicité et osmolarité :
33) Les éléments minéraux plasmatiques sont classés A. En solution hyperosmotique, les cellules subissent
quantitativement par ordre décroissant comme suit : toujours la plasmolyse.
A. Chlorures, phosphates, bicarbonates ensuite sulfates. B. Une solution hyperosmotique est toujours
B. Bicarbonates, sulfates, chlorures ensuite phosphates. hypertonique.
C. Phosphates, chlorures, sulfates ensuite bicarbonates. C. En solution hypoosmotique, les cellules subissent
D. Chlorures, bicarbonates, phosphates ensuite sulfates. toujours la turgescence ou l’hémolyse.
E. Bicarbonates, chlorures, sulfates ensuite phosphates. D. Une solution hypotonique est toujours hypoosmotique.
34) La composition plasmatique en protéines est E. En solution hypertonique, l’eau quitte toujours les
quantitativement classée par ordre décroissant comme cellules
suit :
A. Globulines, Albumines, actine ensuite myosine.
B. Albumines, caséine, myosine ensuite tubulines.
C. Albumines, globulines ensuite fibrinogènes.
D. Globulines, Fibrinogène ensuite albumines.
E. Ovalbumine, Fibrinogène ensuite albumines.
35) L’Hémogramme consiste à :
A. Etudier l’hémolyse des globules rouges.
B. Etudier l’hémolyse des globules blancs.
C. Déterminer le groupe sanguin.
D. Compter les différents éléments figurés du sang.
E. Déterminer le pourcentage des globules rouges.
36) La formule sanguine est :
A. La détermination du pourcentage des hématies.
B. La détermination du nombre des polynucléaires dans 1
mm3 de sang.
C. La détermination du pourcentage de chaque catégorie
de polynucléaire.
D. Réalisée sur la cellule de Malassez.
E. Réalisée sur un frotti sanguin après coloration
spécifique.