Vous êtes sur la page 1sur 4

Fiche méthode n° : La démarche scientifique.

LES ÉTAPES APPLICATION


B1 1° étape : UNE OBSERVATION nous Il existe une unité structurale des cellules.
amène à

Retrouve-t-on une telle unité au niveau du


fonctionnement des cellules ?
LA FORMULATION D’UN PROBLÈME
sous la forme d’une question.
B2 2° étape : L’ÉLABORATION D’UNE Il existe 2 modes de fonctionnement cellulaire :
HYPOTHÈSE sous la forme d’une o Un pour les cellules à chloroplastes :
affirmation et nutrition à base de matière minérales ;
o Un pour les cellules sans
choroplastes : nutrition à base de molécules
organiques.

LA RECHERCHE D’UNE Si les cellules reçoivent l’alimentation adéquate


CONSÉQUENCE VÉRIFIABLE pouvant o Matières minérales pour les chlorelles ;
être mise en évidence lors de o Matières organiques pour les levures ;
l’expérimentation, s’exprimant sous la elles se développent alors leur nombre augmente : on
forme : « si… alors… » peut les compter.

B3 3° étape : L’ÉLABORATION D’UN -


conditions invariables : température ambiante
PROTOCOLE EXPÉRIMENTAL ET SA (20°C), air ambiant, durée de l’expérience : 1
MISE EN ŒUVRE ; lors de cette étape, un semaine, cellules à même concentration.
seul facteur doit varier, celui qui est testé.
- Facteur variable : molécules minérales,
organiques ou aucune (témoin).
Donc 6 expériences à réaliser dans la classe.
Après dilution on compte les cellules sur lame
quadrillée et on calcule le nombre de cellules par
mm3.
B4 4° étape : L’ANALYSE DES RÉSULTATS On constate …
qui comprend leur description et leur
explication.

B5 5° étape : LA CONFRONTATION DES L’hypothèse est validée :


RÉSULTATS AVEC L’HYPOTHÈSE : les levures se multiplient activement en présence de
molécules organiques.
Les chlorelles se multiplient activement en présence
de molécules minérales.

Soit l’hypothèse Soit l’hypothèse est Conclusion : les molécules organiques sont
est validée (= rejetée (= infirmée) : indispensables au développement des levures : elles
confirmée) : RECHERCHE D’UNE sont hétérotrophes.
CONCLUSION NOUVELLE Les molécules minérales suffisent aux chlorelles,
HYPOTHÈSE elles sont autotrophes.
La démarche scientifique.

LES ÉTAPES APPLICATION


B1 1° étape : UNE OBSERVATION nous
amène à

LA FORMULATION D’UN PROBLÈME


sous la forme d’une question.
B2 2° étape : L’ÉLABORATION D’UNE
HYPOTHÈSE sous la forme d’une
affirmation et

LA RECHERCHE D’UNE
CONSÉQUENCE VÉRIFIABLE pouvant
être mise en évidence lors de
l’expérimentation, s’exprimant sous la
forme : « si… alors… »

B3 3° étape : L’ÉLABORATION D’UN


PROTOCOLE EXPÉRIMENTAL ET SA
MISE EN ŒUVRE ; lors de cette étape, un
seul facteur doit varier, celui qui est testé.

B4 4° étape : L’ANALYSE DES RÉSULTATS


qui comprend leur description et leur
explication.

B5 5° étape : LA CONFRONTATION DES


RÉSULTATS AVEC L’HYPOTHÈSE :
Soit l’hypothèse Soit l’hypothèse est
est validée (= rejetée (= infirmée) :
confirmée) : RECHERCHE D’UNE
CONCLUSION NOUVELLE
HYPOTHÈSE

La démarche scientifique.

LES ÉTAPES APPLICATION


1° étape : UNE OBSERVATION nous
amène à

LA FORMULATION D’UN PROBLÈME


sous la forme d’une question.
2° étape : L’ÉLABORATION D’UNE
HYPOTHÈSE sous la forme d’une
affirmation et

LA RECHERCHE D’UNE
CONSÉQUENCE VÉRIFIABLE pouvant
être mise en évidence lors de
l’expérimentation, s’exprimant sous la
forme : « si… alors… »

3° étape : L’ÉLABORATION D’UN


PROTOCOLE EXPÉRIMENTAL ET SA
MISE EN ŒUVRE ; lors de cette étape, un
seul facteur doit varier, celui qui est testé.

4° étape : L’ANALYSE DES RÉSULTATS


qui comprend leur description et leur
explication.

5° étape : LA CONFRONTATION DES


RÉSULTATS AVEC L’HYPOTHÈSE :
Soit l’hypothèse Soit l’hypothèse est
est validée (= rejetée (= infirmée) :
confirmée) : RECHERCHE D’UNE
CONCLUSION NOUVELLE
HYPOTHÈSE