Vous êtes sur la page 1sur 5

Contrôles sur les matériaux, les

bétons et sur les ouvrages


Matériaux, produits et composants de construction livrés sur chantier
L’objectif de ces contrôles consiste à s’assurer que les produits ou les matériaux commandés et livrés sur le
chantier sont bien conformes aux normes et spécifications recherchées. Des échantillons peuvent être prélevés
lors de chaque livraison afin de vérifier leurs caractéristiques. Dans le cas où les résultats d'essais ne sont pas
conformes aux spécifications du C.C.T.P. et aux spécifications particulières dont les matériaux, produits ou
composants testés pourraient être l'objet, l'ensemble de la livraison doit pouvoir être refusée.
Ces essais et contrôles peuvent être réalisés sur le chantier ou le lieu de livraison, mais également dans un
laboratoire ou aux usines du fabriquant. Dans ce dernier cas, les contrôles sont effectués par le fournisseur lui-
même, qui est généralement plus qualifié et mieux équipé pour effectuer les contrôles et essais sur son produit.
La livraison est alors souvent accompagné d'un document tel qu’un certificat de conformité, un procès-verbal
d'essais, etc.
 

Produits fabriqués ou ouvrages réalisés (essais et épreuves)


L’objectif de ces contrôles consiste à vérifier la qualité des produits fabriqués et la qualité des ouvrages réalisés
en fonction des prescriptions du maître d’œuvre.

Dans le cas d’une construction en béton, des essais et contrôles doivent être effectués sur le béton frais ainsi
que sur le béton durci.
 

    Essai courant Description de l’essai

Béton frais Cône d’Abrams / Un cône de béton est formé à l’aide d’un moule. On mesure
Slump test l’affaissement (en cm) après démoulage et stabilisation du béton
testé. L’importance de cet affaissement dépend de la consistance
du béton. Lorsque l’affaissement est trop important, il y a risque de
ségrégation. Une attention particulière doit être observée pendant
la vibration. Lorsqu’il est trop faible, on peut ajouter de l’eau pour
améliorer l’ouvrabilité.

Béton durc Essais Essai de L’éprouvette de forme cubique ou cylindrique est placée entre


i destructifs(1 compression les deux plateaux d’une machine de compression. L’effort de
) compression est appliqué progressivement. Il s’agit de l’essai le
plus courant.

Essais non Scléromètre / Le scléromètre est destiné à mesurer la dureté superficielle du


destructifs(2 hammer test béton. L’appareil est composé d’une masse chargée par un
) ressort, qui est projetée sur une tige métallique en contact avec la
surface du béton. L’amplitude du rebond se lit alors sur une
échelle graduée, qui donne l’indice sclérométrique.
L’appareil est livré avec des abaques qui donnent la relation entre
cet indice et la résistance en compression du béton. L’appareil
peut être utilisé en laboratoire comme sur chantier. Dans tous les
cas, il doit être correctement étalonné.

 
 Essais destructifs : Ces essais sont pratiqués en laboratoire sur des éprouvettes confectionnées à partir du
béton prélevé sur la gâchée. La résistance doit être égale ou supérieure aux spécifications exigées pour le type
de béton correspondant.
Les éprouvettes sont réalisées lors du coulage de l'élément. Les essais de résistance à la compression se font
généralement à 7 jours et à 28 jours.
 
 
Moules pour éprouvettes cubiques, éprouvettes répertoriées, datées, stockées en attendant d'être testées,
éprouvette dans une presse pour essai de compression à 28 jours

 Les éprouvettes doivent être répertoriées et comportées le nom de l'élément, la date, le numéro de
l'éprouvette et la résistance attendue de l'élément.

 Si les essais de résistance à la compression ne peuvent pas être réalisés, faute de prélèvements
d'éprouvettes, il est toujours possible de réaliser des essais au scléromètre in situ. Toutefois, il est impératif de
prélever des éprouvettes lors du coulage de chaque élément en béton. La résistance de l'ouvrage dans son
intégralité en dépend.

 
 Essais non destructifs : Les principaux désavantages des essais destructifs sont que le béton des
éprouvettes peut être différent de celui de l’ouvrage car la cure ou le serrage peuvent être différents, la résistance
des éprouvettes dépend également de leurs dimensions et de leurs formes.
Plusieurs méthodes non destructives existent. Il s’agit d’essais réalisés sans intervention physique touchant à
l’intégrité de sa structure. Elles permettent d’évaluer la résistance du béton à partir de certaines de ses propriétés
physiques, qui sont liées à sa résistance, telles que la dureté, la capacité à transmettre les ultrasons, la capacité
à résister à l’arrachement.

 essai sur béton frais: cône d'Abrams / slump test

 essai sur béton durci: scléromètre / hammer test


 

 tableau de traitement des données - test au scléromètre - basé sur les normes françaises

 hammer test example - Cambodge (EN)

 hammer test graph for cubes - Cambodge (EN)

La responsabilité du contrôle des ouvrages réalisés incombe au délégué Construction ou au Maître


d'oeuvre, même si un suivi journalier est exécuté par le coordinateur technique.

 
| Haut de page |

Essais de sol
 
Lorsque cela s’avère nécessaire, la Croix-Rouge française peut contracter un bureau d’étude géotechnique pour
réaliser les essais de sol afin de vérifier la portance du sol ou sa résistance mécanique.
Le tableau ci-dessous reprend à titre indicatif les principaux essais de sol et les caractéristiques qu’ils permettent
de mesurer. Il vous permettra de déterminer quel essai vous devez faire faire.
 

  Essais Descriptions Buts

In situ Pénétromètre L’essai au pénétromètre dynamique consiste à Déterminer la résistance


dynamique enfoncer dans le sol une tige munie d’un cône par mécanique d’un sol.
battage successif. On mesure ensuite à intervalles
d’enfoncement régulier, l’énergie nécessaire
correspondante.

Pénétromètre L'essai au pénétromètre statique consiste à enfoncer Déterminer la résistance


statique dans le sol, à vitesse lente et constante, sous l'effet mécanique d’un sol.
d'une poussée continue, une pointe fixée à
l'extrémité d'un train de tiges et à mesurer l'effort
nécessaire pour obtenir cet enfoncement.

Pressiomètre Cet essai consiste à mesurer l'augmentation de Déterminer la résistance


volume d'un cylindre dilatable, soumis à une mécanique d’un sol.
augmentation de pression intérieure, et placé à la
profondeur à laquelle on désire tester le sol.

Plaque Les essais à la plaque consistent à déterminer le Mesurer la déformabilité des


déplacement vertical moyen de la surface du sol plateformes de terrassement et
située sous une plaque rigide circulaire chargée. contrôler les fonds de fouille de
fondations.

En Proctor L’essai Proctor a pour but de déterminer la teneur en Connaître le compactage


laboratoir eau optimale pour un sol de remblai donné et des « idéal » d’un remblai.
e conditions de compactage fixées.

CBR L’essai CBR est un test effectué sur un échantillon Déterminer la portance du sol
de sol et qui consiste à mesurer sa résistance au compacté.
poinçonnement.

Oedomètre L’essai oedométrique donne les paramètres de Déterminer les paramètres de


compressibilité caractérisant un sol, au moyen compressibilité d’un sol.
d’essais de compressibilité sur des éprouvettes de
sol placées à l’intérieur d’une enceinte cylindrique
indéformable.

 
| Haut de page |