Vous êtes sur la page 1sur 1

Université Mohammed V Année universitaire 2019-2020

Faculté des sciences


Département de chimie
Rabat
Filière SMC (S6) M 34
Série N°2
I.
1. Donner les noms systématiques des composés suivants :
[Co(NO2)4(NH3)2]- ; [Al(OH)4(H2O)2]- ; K3[Fe(CN)5CO] ; Ni(CO)4, Na[AuF4],
K3[Fe(CN)6], [Cr(en)3]Cl3. [Pt(py)4][PtCl4]
2. Donner la formule de chacun des complexes suivants :
• Ion tétrachloro zincate (II)
• Diglucinato platine (II)
• Bromure de sulfato penta-amine cobalt (III)
• Pentanitro amine chromate (III) de magnésium
• Dicyano bis-(éthylènediamine) cobalt (II)
• Chlorure de chloro pentamine cobalt (III)
• Hexanitro cobaltate (III) de sodium
• Ion μ amido μ nitro bis-(tétra amine cobalt (III))

II. Le complexe de formule [PtCl2(NH3)2] possède une structure plan carré


1. Donner le non systématique de ce complexe
2. Représenter ses différents isomères en précisant s’il y a lieu leur activité optique
3. Les mesures de moment dipolaire permettent de distinguer entre les différents isomères que
présente ce complexe. Expliquer comment.
4. Serait-ce possible avec une structure tétraédrique ?

III. L’ion [CoCl2(H2O)(NH3)3]+ réagit avec l’éthylènediamine suivant la réaction :

[CoCl2(H2O)(NH3)3]+ + en [CoCl2(H2O)(NH3)(en)]+ + 2 NH3


1. Donner le nom de chaque complexe
2. Représenter les isomères géométriques et optiques possibles de [CoCl2(H2O)(NH3)3]+.
3. Parmi ces isomères, on en prend deux que l’on notera I1 et I2 avec lesquels on fait réagir
l’éthylènediamine. On constate que :
I1 + en 3 isomères de [CoCl2(H2O)(NH3)(en)]+
I2 + en 1 isomère de [CoCl2(H2O)(NH3)(en)]+
Dire à l’aide de schémas appropriés quels sont les isomères I1 et I2

IV. Le nickel(II) donne des complexes octaédriques avec chacun des ligands suivants :
L’ammoniac (NH3), L’éthylène diamine (en) : NH2-CH2-CH2-NH2; diéthylène triamine (den) :
NH2-CH2-CH2-NH-CH2-CH2-NH2
1. Donner les formules et les noms systématiques des trois complexes
2. Quels sont parmi ces complexes ceux qui donnent des isomères ? représenter les et
indiquer la nature de l’isomérie.
3. Prévoir l’ordre de stabilité de ces trois complexes.
----------------------------------------------