Vous êtes sur la page 1sur 19

Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3 V6

Pré-requis
Système & Architecture

Des produits développés sous la


plateforme technique SAFE X3 V6

Version du document : 2.d

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

SOMMAIRE
I - Présentation de l’architecture .........................................................................................................4
I.1 - Généralités ...............................................................................................................................4
I.2 - Notion de dossier .....................................................................................................................4
II - Détail des composants de l’architecture ........................................................................................5
II.1 - Serveurs ..................................................................................................................................5
II.1.1 - Serveur de données..........................................................................................................5
II.1.2 - Serveur d’application ......................................................................................................5
II.1.3 - Serveur de traitement additionnel ...................................................................................5
II.1.4 - Serveur d’édition .............................................................................................................5
II.1.5 - Serveur frontaux Citrix XenAppp ou Microsoft Terminal Service.................................6
II.1.6 - Serveur frontal Web ........................................................................................................6
II.1.7 - Serveur Bridge java .........................................................................................................6
II.1.8 - Serveur décisionnel .........................................................................................................6
II.1.9 - Console de configuration ................................................................................................6
II.1.10 - Serveur ou Passerelle SMTP .........................................................................................7
II.1.11 - Client de messagerie......................................................................................................7
II.1.12 - Moteur de recherche ......................................................................................................7
II.2 - Postes utilisateurs ...................................................................................................................8
II.2.1 - Poste utilisateur C/S ........................................................................................................8
II.2.2 - Poste utilisateur Web.......................................................................................................8
II.2.3 - Poste utilisateur Citrix ou Microsoft Terminal Service ..................................................9
II.3 - Plateforme de développement ................................................................................................9
II.4 - Schéma Général....................................................................................................................10
III - Réseau & Flux............................................................................................................................11
III.1 - Recommandation réseau .....................................................................................................11
III.2 - Dimensionnement bande passante du poste de travail........................................................11
III.3 - Antivirus .............................................................................................................................11
III.4 - Mises à jour Microsoft ........................................................................................................12
III.5 - Virtualisation.......................................................................................................................12
IV - Configuration des composants...................................................................................................14
IV.1 - Choix des systèmes d’exploitation .....................................................................................14
IV.2 - Choix des bases de données................................................................................................14
IV.3 - Répartition des traitements en architecture 2-tiers .............................................................14
IV.4 - Répartition des traitements en architecture 3-tiers .............................................................15

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 2 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

IV.5 - Répartition des traitements en architecture 4-tiers .............................................................15


IV.6 - Taille occupée en mémoire par ces processus ....................................................................15
IV.7 - Répartition des traitements sur les autres serveurs .............................................................16
IV.8 - Liste des logiciels tiers à installer .......................................................................................16
V - Télémaintenance .........................................................................................................................17
VI - Pré-requis de dimensionnement.................................................................................................18
VI.1 - Pré-requis généraux base de données et application...........................................................18
VI.2 - Serveur de données & d’application ...................................................................................19
VI.2.1 - Exemple d’architecture mono-tiers (machine physique) .............................................19
VI.2.2 - Exemple d’architecture multi-tiers ..............................................................................19
VI.3 - Serveurs frontaux (machine physique) ...............................................................................20
VI.4 - Serveurs frontaux (machine virtuelle) ................................................................................20
VI.5 - Serveur de traitement-additionnel (machine physique) ......................................................20
VI.6 - Serveur de traitement-additionnel (machine virtuelle) .......................................................21
VI.7 - Poste utilisateur...................................................................................................................21

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 3 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

I - PRESENTATION DE L’ARCHITECTURE
I.1 - Généralités
SAFE X3 (Sage Application Framework for the Enterprise) est la plateforme technologique commune
aux différents progiciels :
 Sage ERP X3 - standard & premium éditions (logiciel de gestion de l'entreprise : gestion
financière, gestion commerciale, gestion des achats, gestion industrielle)
 Sage Géode (logiciel de gestion d’entrepôt et gestion des flux)
 Sage HR Management (logiciel de gestion de la Paie et des Ressources Humaines)
 Sage FRP Fixed Assets (logiciel de gestion des immobilisations)

La technologie SAFE X3 repose sur une architecture technique organisée en couches et visant à :
 séparer les couches de gestion des données, d’exécution des traitements et de présentation
(architecture n-tiers)
 répartir la charge sur un ou plusieurs serveurs dès que l’application est destinée à un grand nombre
d’utilisateurs (objectif d’évolutivité)
 laisser un choix d’implémentation sur des plates-formes techniques et des bases de données
différentes
 permettre une utilisation transactionnelle au travers d’une interface graphique, qui peut être soit un «
client léger » Windows soit un « navigateur » Web soit un émulateur XenApp (Cirix) TSE (Microsoft).

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 4 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

II - DETAIL DES COMPOSANTS DE L’ARCHITECTURE


Les différents composants présentés ci-dessous sont des composants logiques, qui peuvent être tous
installés sur un même serveur physique ou au contraire être répartis sur plusieurs machines en fonction du
nombre d’utilisateurs à connecter, du volume de données et du nombre de transactions à traiter. Ce qui
assure une grande évolutivité de cette architecture.

II.1 - Serveurs
II.1.1 - Serveur de données
C’est le serveur qui héberge le moteur de la base de données relationnelle (Oracle ou SQL Server) et qui
permet de stocker à la fois les données applicatives et les données de description de cet applicatif
(dictionnaire).
Cette base est organisée en une hiérarchie de dossiers, dont le dossier racine est l’image de la fourniture
standard, et les autres dossiers des dossiers «filles», générés à partir du dossier racine et représentant
chacun une application.
Les progiciels de la plate-forme technologique SAFE X3 sont développés conformément aux
recommandions émises par les éditeurs de base de données permettant ainsi d'assurer la cohérence et
l’intégrité des données stockées.
Il n'y a pas de limite à la taille de la base de données qui peut en moyenne atteindre 20 à 30GB et jusqu’à
100GB et plus pour les plus volumineuses. Afin de limiter le volume de la base de données d'exploitation, il
y a la possibilité de purger ou d’historiser les tables mouvements les plus volumineuses.

II.1.2 - Serveur d’application


C’est le serveur d’application qui donne accès à l’ensemble des éléments (traitements, écrans, états,
menus, …) qui constituent les applications. Ces éléments sont organisés en répertoires par dossier et ne
sont répétés d’un dossier mère à un dossier fille que s’ils sont effectivement propres au dossier fille, sinon
c’est l’élément du dossier mère qui est utilisé, sachant que l’on gère ainsi un maximum de 3 niveaux de
dossier.

II.1.3 - Serveur de traitement additionnel


Se sont ces serveurs qui sont en charge de l’exécution des traitements, à l’exclusion de tout ce qui est
«présentation», qui est directement pris en charge par les postes clients ou les serveurs frontaux Web/Citrix
XenApp/Microsoft Terminal Service.
On distingue le serveur de traitement principal et les serveurs de traitement additionnels :
Le serveur de traitement principal est obligatoire et est situé sur la même machine que le serveur
d’application. C’est sur ce serveur que tourne la tâche Batch et que s’exécutent les traitements lancés en
mode batch via le gestionnaire des tâches.
Les serveurs de traitement additionnels sont, eux, optionnels. Ils sont utilisés pour répartir la
charge (CPU et mémoire), sachant que l’utilisateur devra préciser dans la configuration de son poste, le
serveur de traitements qu’il prévoit d’utiliser. Toutefois un couple serveur Citrix XenApp / serveur de
traitement Sage X3, permet de répartir la charge via la couche équilibrage de charge de la ferme de
serveurs Citrix.

II.1.4 - Serveur d’édition


Ce serveur est obligatoirement hébergé par une machine sous système d’exploitation Windows.
C’est le serveur qui prend en charge les demandes de traitement d’édition en mode différé et
qui réoriente le résultat sous diverses formes (pdf, doc, xls, prn, …) vers son périphérique de destination
(imprimante, fichier sur disque, messagerie). Dans le cas de l’utilisation d’un client léger Web, toutes les
demandes d’édition sont soumises au serveur d’édition.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 5 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

Un service Windows est démarré sur la machine qui héberge le serveur d’édition, ce service est à
l’écoute de toute soumission de tâches d’impression en provenance soit des postes clients C/S et/ou Web
soit du serveur batch. Le service est à l’écoute sur le numéro de port 1890 par défaut mais il peut être
personnalisé au moment de l’installation. Ce service gère plusieurs files d’impressions simultanées ainsi
qu’une file d’attente.
Le serveur d’édition est autonome dans la conception des états, il doit cependant pouvoir dialoguer avec
les autres serveurs de votre environnement : le serveur d’application qui héberge les modèles des états et le
serveur de base de données qui héberge les tables.
Les fichiers de rapport sont transférés en utilisant le protocole de communication interne ‘sadfsq’, le
serveur d’édition dispose d’un client ‘sadfsq’ capable d’adresser et de communiquer avec un serveur
‘sadfsq’ présent sur un serveur d’application-traitement principal.

II.1.5 - Serveur frontaux Citrix XenAppp ou Microsoft Terminal Service


C’est le serveur frontal qui est accédé par les utilisateurs finaux utilisant les protocoles ICA (Citrix) ou
RDP (Microsoft), pour ouvrir une session en mode émulation de terminal.

II.1.6 - Serveur frontal Web


C’est le serveur frontal qui est accédé par les utilisateurs finaux utilisant le navigateur Internet Explorer,
pour ouvrir une session en mode client-léger Web.
Ce serveur est également utilisé pour gérer les flux :
des terminaux RF (Radio Fréquence)
des Web services

II.1.7 - Serveur Bridge java


C’est un serveur dont la fonction est de publier des fonctionnalités techniques à l'attention du serveur
d'application Sage. Basé sur le Framework OSGI Equinox, ce composant permet ainsi d’étendre les
fonctionnalités disponibles depuis X3 grâce au développement de nouveaux plugins OSGI.
Nativement, ce composant permet en outre d’effectuer des appels de Web Services externes de type
SOAP et REST ou encore l’envoi de mails riches (images embarquées, pièces jointes,…etc.), depuis une
application Sage X3.

II.1.8 - Serveur décisionnel


C’est le serveur qui héberge l’application Business Objects Entreprise et éventuellement la base de
données Infocentre qui est actualisé quotidiennement depuis la base de données de production.
A noter toutefois que la base de données Infocentre peut être hébergée sur un autre serveur. Dans ce
cas la présence d'un client Oracle Net sur le serveur décisionnel est obligatoire si la base Infocentre est
Oracle. Dans le cas d’une base SQL Server, le pilote ODBC SQL Server doit être installé.

II.1.9 - Console de configuration


La Console de configuration est un outil développé en .NET utilisé pour installer et administrer les
composants de la plate-forme technologique SAFE X3. La Console permet de configurer les composants et
de les lier entre eux pour définir une Solution (environnement de travail).
La Console permet également d’harmoniser la méthodologie d’installation Unix, Linux, Windows, Oracle,
SQL Server, …
La Console exploite différents fichiers de configuration XML qui sont générés sur chaque serveur lors de
la dépose du composant.
Elle peut être installée sur une station de travail mais nous vous recommandons de l’installer sur l’un des
serveurs qui composent l’infrastructure d’hébergement du progiciel Sage.

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 6 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

II.1.10 - Serveur ou Passerelle SMTP


Un serveur de messagerie a pour vocation de transférer les messages électroniques d'un serveur à un
autre via un logiciel serveur de courrier électronique.
L’utilisateur final n'est jamais en contact direct avec le serveur de messagerie mais utilise soit un client
de messagerie, soit un autre programme binaire, qui se charge de contacter le serveur de messagerie pour
envoyer ou recevoir les messages. Entre l'utilisateur et son serveur, l'envoi d'un courrier électronique se
déroule généralement via le protocole SMTP.
Dans le cadre de l’utilisation des progiciels Sage, la présence d’un serveur de messagerie est obligatoire
pour le bon fonctionnement de la fonction de Workflow. La mise en place du serveur ne rentre pas dans les
attributions de la société SAGE.

II.1.11 - Client de messagerie


Pour l’utilisation de la fonction ‘Impression Message’, qui permet l’envoi en pièce jointe à un format choisi
(doc, pdf, xls..) du résultat d’une édition, il est nécessaire que le client X3 ait accès à un client de
messagerie MAPI (Outlook express, Outlook..).
Lorsqu’un PC utilise le client léger C/S, il faut qu’un client de messagerie compatible MAPI soit configuré
sur le poste. Lorsque le client X3 C/S est exécuté dans une session Citrix ou TSE, la configuration d’un
client de messagerie compatible MAPI est nécessaire à l’intérieur de la session Citrix ou TSE.
Lorsque le PC utilise un client léger Web, la configuration d’un client MAPI doit être faite sur le serveur
d’édition.
Ce client de messagerie doit fonctionner en mode silencieux (facilement réalisable avec Outlook
Express) et les mails contenant l’édition seront alors envoyés avec un compte de messagerie générique (de
type noreply@.... par exemple).

II.1.12 - Moteur de recherche


Dans la version 6.2, une nouvelle option permet l'intégration d'un moteur de recherche basé sur la
technologie d'Exalead™. Cette option nécessite un serveur dédié, et les pré-requis pour ce serveur sont
donnés ci-dessous.
Notre estimation de dimensionnement est basée sur un certain nombre de documents indexés ayant une
taille moyenne de documents égale à 3 Kilo-octets (Ko) et 25 critères de comptage et de filtrage par modèle
(ces chiffres correspondent à la configuration proposée par défaut dans le pré-paramétrage). Comme la
mémoire et le stockage disque sont proportionnels à la taille des documents, si vous avez une politique
d'indexation moindre que celle estimée par défaut, il se peut que la configuration à mettre en place soit
également moins importante.
Pour estimer la volumétrie et la configuration des machines à prévoir pour la gérer, une
nouvelle fonctionnalité est disponible dans l’application Sage ERP X3 6.2, pour y accéder depuis le menu
principal du dossier, suivre le chemin suivant : Développement> Utilitaires> Dossier> Taille index (moteur de
recherche).
Sur la base de processeurs Intel™ récents, nos recommandations sont :
− 1 Core pour 500 documents indexés par seconde
− 1 Core pour 10 requêtes par seconde
− Mémoire RAM : 600 Mo pour 1 million d'enregistrements de 3 Ko
− Disque : 6 Go pour 1 million d'enregistrements de 3Ko
OS Contraintes # documents Dimensionnement
indexés
Rafraichissement d’index
Windows quotidien. 25 millions un serveur 4 cores, RAM 16 Go, disk 150 Go
2008 Pas de haute disponibilité du
moteur de recherché (*) 50 millions un serveur 4 cores, RAM 32 Go, disk 300 Go

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 7 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

Temps de réponse de la
recherche < 1 seconde
40 requêtes par seconde
Mêmes contraintes, mais 80
100 millions deux serveurs 8 cores, RAM 64 Go, disk 600 Go
requêtes par seconde
deux serveurs (1 pour les index, 1 pour la
recherche) :
Rafraichissement d’index 25 millions
chacun : 4 cores, 16 Go RAM, 3disks 450 Go
fréquent.
RAID-5
Pas de haute disponibilité du
deux serveurs (1 pour les index, 1 pour la
moteur de recherché (*)
recherche) :
Temps de réponse de la
Index : 4 cores, 36 Go RAM, 5 disks 450 Go
recherche < 1 seconde 50 millions
RAID-5
40 requêtes par seconde
Search : 4 cores, 48 Go RAM, 5 disks 450 Go
RAID 5
deux serveurs (1 pour les index, 1 pour la
recherche) :
Mêmes contraintes, mais 80 Index : 8 cores, 48 Go RAM, 9 disks 450 Go
100 millions
requêtes par seconde RAID-5
Search : 8 cores, 96 Go RAM, 9 disks 450 Go
RAID-5
(*) Si une architecture à haute disponibilité est requise, vous devrez doubler chaque machine prévue dans
votre infrastructure cible. Le dimensionnement de la seconde machine étant équivalent à celui du serveur principal.

II.2 - Postes utilisateurs


II.2.1 - Poste utilisateur C/S
Ce poste permet d’accéder à l’application Sage en Client/Server via l’application Sage X3 Client qui
doit être installée sur le poste de travail de chaque utilisateur.
C’est le type de poste le plus fréquemment utilisé.
Principe de fonctionnement :
L'application Sage X3 Client s'exécute sur le poste de l’utilisateur et cette application
dialogue avec des processus s’exécutant sur les serveurs.
L’exécution de l’application Sage X3 Client nécessite un minimum de puissance CPU
et mémoire sur chaque poste de travail.

II.2.2 - Poste utilisateur Web


Ce poste permet d’accéder à l’application Sage via le navigateur Microsoft Internet
Explorer. Plusieurs versions du navigateur Internet Explorer peuvent être utilisées :
poste sous Windows 7
 Microsoft Internet Explorer 8 (32-bit) build 8.0.7600.16385 minimum
 Microsoft Internet Explorer 9 (32-bit) build 9.0.8112.16421 minimum
poste sous Windows Vista
 Microsoft Internet Explorer 7 (32-bit) build 7.0.6001.18000 minimum
 Microsoft Internet Explorer 8 (32-bit) build 8.0.7600.16385 minimum
poste sous Windows XP SP2 ou SP3
 Microsoft Internet Explorer 7 (32-bit) build 7.0.5730.11 minimum
 Microsoft Internet Explorer 8 (32-bit) build 8.0.7600.16385 minimum
Principe de fonctionnement :

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 8 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

L'application s'exécute sur le serveur, l’utilisateur utilise son navigateur Internet Explorer pour
saisir une URL permettant d’accéder à l’application choisie.
Les affichages, frappes clavier et mouvements souris sont échangés avec le client selon le
protocole http.
L’exécution du navigateur Internet Explorer nécessite un minimum de puissance CPU et
mémoire sur le poste client.

ATTENTION ! Les options du navigateur Internet Explorer installé sur le poste client, doivent
être configurées de la manière suivante :
Paramètres des Options Internet, du navigateur Internet Explorer :
(Onglet Général)
- Vérifier si il existe une version plus récente des pages enregistrées
 automatiquement.
(Onglet Sécurité)
La solution Sage X3 Web utilise des contrôles ActiveX signés. Le contrôle ActiveX signé "DSOFramer"
qui permet l'intégration des documents bureautique Microsoft Office nécessite le niveau de sécurité
"Faible".
- Personnalisation du niveau de sécurité de la zone "Sites de confiance" :
 Par défaut le réglage "Faible" ou "Basse" est nécessaire.
- Ajout du(des) site(s) Web Sage X3 dans la liste des sites de la zone "Sites de
confiance" (Onglet Avancé)
- Paramètres HTTP1.1 , cocher les 2 cases
 Utiliser HTTP1.1
 Utiliser HTTP1.1 avec une connexion par proxy
- décocher la case "Vider le dossier Fichiers Internet temporaires lorsque le navigateur est
fermé" Remarques :
Par ailleurs, si votre navigateur intègre un bloqueur de fenêtre Popup, il faut le désactiver pour le(s)
site(s) Web publiant les applications Sage X3.
Lors de la première connexion à l'application Sage X3 il est nécessaire d'être administrateur du
poste concerné pour pouvoir installer les contrôles ActiveX.

II.2.3 - Poste utilisateur Citrix ou Microsoft Terminal Service


Ce poste permet d’ouvrir une session sur le serveur frontal Citrix ou Microsoft Terminal Service,
pour exécuter les applications installées sur ce dernier.
Tout type de poste client Windows peut ouvrir une session sur un serveur frontal en ayant
préalablement installé le logiciel client recommandé par l’éditeur Citrix ou Microsoft.
Principe de fonctionnement :
L'application s'exécute sur le serveur frontal
Les affichages, frappes clavier et mouvements souris sont échangés avec le client selon
un protocole spécial ICA (Citrix) ou RDP « Remote Desktop Protocol » (Microsoft)
C'est donc la seule puissance du serveur frontal qui est mise à contribution et qui doit être
dimensionnée en conséquence. A contrario, le poste client n'a pas besoin d'être très puissant
car son rôle se limite à gérer la communication protocolaire avec le serveur TSE sans
exécuter localement les applications manipulées par l’utilisateur.

II.3 - Plateforme de développement


L’atelier de développement est un Framework propriétaire
Le langage de développement du Client ‘riche’ C/S : C, C++, VB
Le langage de développement du Client ‘léger Web’ : javascript, ActiveX, HTML

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 9 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

Le langage de développement du progiciel : langage L4G propriétaire


Le Protocole d’échange entre le poste client et le serveur Web Sage est du pur http et l’interface
de l’application web est construire sur une technologie de type Ajax

II.4 - Schéma Général

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 10 / 21
document.
Préconisations techniques pour implémentation du produit Sage ERP X3
V6

Poste Client Windows


Client X3.exe Client RDP/ICA Internet Explorer

Réseau

Ferme TSE/Citrix Serveur Web


Equilibrage de charge

Servlet container
Serveur Serveur
ICA ICA Servlets

X3.exe X3.exe
dll CR dll CR JVM
ODBC ODBC
JDBC

Serveur(s) de traitement Serveur(s)


d’édition

dll CR dll CR
ODBC ODBC ODBC Odbc Odbc

Serveur d’application Serveur de base de données

ORACLE
SQL SERVER

Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 11 / 21
document.
III - RESEAU & FLUX
III.1 - Recommandation réseau
Il est nécessaire de prévoir une liaison Gigabit entre les différents serveurs qui constituent l’architecture
système sur laquelle seront installées les applications Sage.
Ces différents serveurs doivent être membre d’un domaine Active Directory et faire partie de la même
branche (même gamme d’adresse IP). A l’exception toutefois des serveurs frontaux Web (Sage), Microsoft
Terminal Service ou Citrix XenApp, qui peuvent être membre d’un sous-réseau de type DMZ.
Lorsque certaines machines du réseau interne ont besoin d'être accessibles depuis l'extérieur
il est souvent nécessaire de créer une nouvelle interface vers un réseau à part, accessible
aussi bien du réseau interne que de l'extérieur sans pour autant risquer de compromettre la
sécurité de l'entreprise. On parle ainsi de « zone démilitarisé » (notée DMZ pour DeMilitarized
Zone) pour désigner cette zone isolée hébergeant des applications mises à disposition du
public.
Ces différents serveurs doivent également être inscrit dans un domaine DNS permettant aux postes
clients de type ‘Poste utilisateur C/S’ de reconnaitre le FQDN (fully qualified domain name) des serveurs y
compris celui des machines Unix-Linux mais également aux serveurs de reconnaitre le FQDN des postes
clients. La configuration des serveurs DNS doit permettre l’inscription des postes clients dans les zones de
reverse DNS.
Les différents serveurs qui hébergeront les composants Sage ne doivent pas être contrôleur de domaine
Windows (principal et/ou secondaire).
Les composants Safe X3 communiquent entre eux en établissant des sockets. En cas de coupure ou
inactivation de cette socket par un firewall des mécanismes de reprise sont prévus pour certains
composants et pour d’autres il faudra adapter le paramétrage de l’application Sage afin de synchroniser le
timout des sessions utilisateurs avec les règles du firewall. Nous vous invitons, si vous êtes dans ce cas, à
vérifier ce fonctionnement et en cas de problème à paramétrer le firewall pour qu'il ne coupe pas ou
n’inactive pas les sockets établies entre les composants X3.
Nous conseillons également vivement de forcer aux mêmes valeurs la vitesse et le mode de transfert
entre la ou les carte(s) réseau installée(s) sur les serveurs et les ports des commutateurs (switchs).
III.5 - Virtualisation
Il n’y a de contre indication à mettre en place les produits de l’offre Sage X3 V6 et > sous une
architecture virtuelle de type VMware vSphere, Hyper-V, KVM.
Certains composants Sage X3 peuvent être installés sur des machines virtuelles, vous en trouverez la
liste ci-dessous :
- serveur d’application-traitement principal
- serveur traitement-additionnel
- serveur Web
- serveur d’édition
- serveur décisionnel
- bridge Java
- poste console de configuration
Toutefois nous tenons à bien attirer votre attention sur le fait que lorsque l’on décide de virtualiser son
architecture, il faut acquérir et mettre en place une infrastructure physique adaptée au monde de la
virtualisation garantissant des performances optimales.
Cette architecture devant être du type : Blade Center équipé de plusieurs lames avec une unité de
stockage externe de type baie SAN sécurisée.
Prévoir également d’acquérir des outils de sauvegarde adéquate de manière à pouvoir sauvegarder en
ligne les machines virtuelles et éventuellement d’envisager une redondance de la baie et des lames
physiques.
Les pré-requis de dimensionnement des machines virtuelles hébergeant les composants Sage X3
restent inchangés par rapport aux pré-requis standards. Globalement, nous pouvons évaluer de l'ordre de
5 à 10% la baisse des performances d’une architecture virtuelle comparativement à une architecture
physique. Il faudra donc dimensionner les serveurs physiques exécutant ces machines virtuelles en
conséquence.
Pour les environnements projets (développement, test, recette, formation, secours, etc.), l'installation
de la base de données dans une infrastructure virtuelle est possible car les performances ne sont pas un
enjeu majeur.
Pour l’environnement de production, nous recommandons que le composant base de données reste sur
un serveur physique pour une meilleure maîtrise des performances. Si toutefois le client décide d’installer ce
composant sur une machine virtuelle, l’éditeur SAGE ne peut présager des performances de ses
applications qui ne seraient pas dans un environnement système lui permettant de pouvoir s’engager
sur des performances optimums.
IV - CONFIGURATION DES COMPOSANTS
IV.1 - Choix des systèmes d’exploitation
Liste des composants Version du système d’exploitation
Windows Server x64 2008 / 2008 (R2)
Serveur de données Red Hat Enterprise Linux AS x64 release 5
IBM-Aix 6.1 TL04 + SP1
Windows Server x64 2008 / 2008 (R2)
Serveur d’application & traitement principal Red Hat Enterprise Linux AS x64 release 5
IBM-Aix 6.1 TL04 + SP1
Windows Server x64 2008 / 2008 (R2)
Serveur de traitement additionnel Red Hat Enterprise Linux AS x64 release 5
IBM-Aix 6.1 TL04 + SP1
Windows Server 2003 (32-bit)
Serveur d’édition
Windows Server x64 2003 / 2008 / 2008 (R2)
Serveur Business Objects XI 3.1 SP3 Windows Server x64 2008 / 2008 (R2)
Windows Server 2003 (32-bit)
Serveur frontal Web Windows Server x64 2003 / 2008 / 2008 (R2)
Red Hat Enterprise Linux AS x64 release 5
Serveur Bridge Java Windows Server x64 2008 / 2008 (R2)
Windows Server 2003 (32-bit)
Serveur frontal Citrix ou Microsoft TS
Windows Server x64 2003 / 2008 / 2008 (R2)
Windows XP (32-bit) SP1a, SP2, SP3
Windows Vista (32-bit) Business et Enterprise
Windows Vista x64 Business et Enterprise
Poste client léger Sage X3 C/S ou Web
Windows 7 (32-bit)
Windows 7 x64
Windows Server x64 2003 / 2008 / 2008 (R2)
Poste client ICA Voir les préconisations de l’éditeur Citrix

IV.2 - Choix des bases de données


Système d’exploitation Version de base de données
Oracle 11g R1 (64-bit) Standard ou Entreprise
Windows Server 2008 x64
SQL Server 2008 SP2 (64-bit) Standard ou Entreprise
Oracle 11g R2 (64-bit) Standard ou Entreprise
Windows Server 2008 (R2) SP1 SQL Server 2008 R2 SP1 (64-bit) Standard ou Entreprise
SQL Server 2012 SP1 Standard ou Entreprise
Red Hat Enterprise Linux AS x64 release 5 Oracle 11g R2 (64-bit) Standard ou Entreprise

IBM-Aix 6.1 TL04 + SP1 Oracle 11g R2 (64-bit) Standard ou Entreprise

IV.3 - Répartition des traitements en architecture 2-tiers


Composants Traitements Origine du traitement
1 x oracle.exe / instance moteur SGBD Oracle
1 x sqlserver.exe / instance moteur SGBD SQL Server
TIERS SERVEUR : Serveur de
1 x adxdsrv.exe / solution moteur principal Sage X3
données, d’application-
n x adonix.exe traitement Sage X3
traitement principal
n x sadora.exe / sadoss.exe traitement Sage X3
n x sadfsq.exe traitement Sage X3
TIERS CLIENT : X3.exe Traitement Sage X3 Client
(n) = nombre de connexions utilisateurs

IV.4 - Répartition des traitements en architecture 3-tiers


Composants Traitements Origine du traitement
TIERS SERVEUR : 1 x oracle.exe / instance moteur SGBD Oracle
Serveur de données 1 x sqlserver.exe / instance moteur SGBD SQL Server
1 x adxdsrv.exe / solution moteur principal Sage X3
TIERS SERVEUR :
n x adonix.exe traitement Sage X3
Serveur d’application-traitement
n x sadora.exe / sadoss.exe traitement Sage X3
principal
n x sadfsq.exe traitement Sage X3
TIERS CLIENT : X3.exe Traitement Sage X3 Client
(n) = nombre de connexions utilisateurs

IV.5 - Répartition des traitements en architecture 4-tiers


Composants Traitements Origine du traitement
TIERS SERVEUR : 1 x oracle.exe / instance moteur SGBD Oracle
Serveur de données 1 x sqlserver.exe / instance moteur SGBD SQL Server
TIERS SERVEUR :
1 x adxdsrv.exe / solution moteur principal Sage X3
Serveur d’application &
n x 2 x sadfsq.exe traitement Sage X3
traitement principal
TIERS SERVEUR : 1 x adxdsrv.exe / solution moteur additionnel Sage X3
Serveur de traitement n x adonix.exe traitement Sage X3
additionnel n x sadora.exe / sadoss.exe traitement Sage X3
TIERS CLIENT : X3.exe Traitement Sage X3 Client
(n) = nombre de connexions utilisateurs

IV.6 - Taille occupée en mémoire par ces processus


Composants Traitements Physique Virtuelle (1)
1 x oracle.exe / instance
Serveur de données 1 à 4 Go 1 à 4 Go
1 x sqlserver.exe / instance
1 x adxdsrv.exe / solution 3 Mo 2 Mo
Serveur d’application et n x adonix.exe 30 Mo 30 Mo
traitement principal n x sadora.exe ou sadoss.exe 20 Mo 20 Mo
n x 2 x sadfsq.exe 2 x 3 Mo 2 x 2 Mo
1 x adxdsrv.exe / solution 3 Mo 2 Mo
Serveur de traitement additionnel n x adonix.exe 30 Mo 30 Mo
n x sadora.exe ou sadoss.exe 20 Mo 20 Mo
X3.exe / session ouverte 150-250 Mo 100-200 Mo
La borne inférieure de cette fourchette correspondant à une
Poste Safe X3 C/S utilisation sans impressions locales ni blocs graphiques, et la borne
supérieure à une session utilisant les fonctionnalités d'impression locale,
un portail interactif volumineux ainsi que des fonctions comportant des
blocs graphiques et bureautiques.
Poste Safe X3 Web iexplore.exe / session ouverte 100-200 Mo 100-200 Mo
(n) = nombre de connexions utilisateurs
(1) La mémoire virtuelle (ou swap) est un fichier virtuel créé par le système d’exploitation sur le disque dur
de l’ordinateur afin de simuler la présence de mémoire physique supplémentaire.
IV.7 - Répartition des traitements sur les autres serveurs
Composants Traitements Origine du traitement
Serveur d’édition AdxSrvImp.exe moteur d’édition Sage X3
ConnectionServer.exe,
EventServer.exe,
inputfileserver.exe,
Serveur décisionnel Application Business Objects
outputfileserver.exe,
cacheserver.exe,
etc…
Apache.exe serveur HTTP Apache
Serveur frontal Web
Tomcat.exe moteur application Web Sage X3
Serveur frontal Citrix/TSE n x X3.exe Traitement Sage X3 Client

Poste client léger X3 C/S X3.exe Traitement Sage X3 Client

Poste client léger X3 Web iexplore.exe Microsoft Internet Explorer


(n) = nombre de connexions utilisateurs

IV.8 - Liste des logiciels tiers à installer


Logiciel Version Composant nécessitant ce logiciel
Moteur de base de données Oracle / SQL Server Serveur de données

(*) Apache http Server 2.2.17 Serveur d’application


Poste utilisateur C/S
(*) Crystal Report Reader XII SP3
Serveur d’édition
(*) Microsoft .NET Framework
2.0 avec SP1 Console de configuratio
(190MB)
(*) Java Software Development Kit 1.5.0_02 Serveur Web et Serveur d’édition

(*) Business Objects Entreprise XI 3.1 SP3 Serveur Business Objects

(*) Apache Tomcat 6.0.18 Serveur Web

(*) Apache http Server 2.2.10 Serveur Web


Serveur de traitement-additionel
Client Oracle (500MB) 11g
Serveur Business Objects
Poste utilisateur C/S
Logiciel Client de messagerie MAPI
Serveur d’édition
Office 2003 SP3
Office XP
Suite Microsoft Office (optionnel) Poste utilisateur C/S et Web
Office 2007
Office 2010
Adobe Flash Player 9.0.48 ou > Poste utilisateur C/S et Web
Poste utilisateur Web (dans le cas
de figure où le serveur web est
(*)Java Runtime Environment 1.6.0
installé sous Linux ou Unix)
Serveur d’édition
Adobe Reader (230MB) X Poste client Web
(*) = composant livré sur le DVD-ROM d’installation pour Windows uniquement
V - TELEMAINTENANCE
Le type de connexion que nous préconisons est la connexion VPN via Internet avec un accès RDP
(Terminal Serveur) sur le serveur Windows ou Telnet sur les serveurs Unix et/ou Linux.
La connexion VNP peut-être réalisée par ordre de préférence via le client VPN Microsoft, Cisco ou tout
autre client VPN dont il convient de nous fournir le kit d’installation avec le mode d’emploi pour la mise en
œuvre et de nous communiquer la liste des ports utilisés (tcp/udp) afin que l’on puisse procéder si
nécessaire au réglage de nos firewall.
Les informations contenues dans ce document sont confidentielles et peuvent être modifiées sans préavis. Bien que Sage fasse de son mieux pour
donner
une information exacte, aucune garantie implicite ni explicite est donnée sur le contenu de ce 19 / 21
document.

Vous aimerez peut-être aussi