Vous êtes sur la page 1sur 3

Maintenant, le comble de l'idiotie de ces fourbes qui ont perdu leur temps pour tant

d'années à s'en prendre à une secte qu'il considère dangereuse, est que Calvinisme
Marginal n'est pas le nom d'une secte ou d'un groupe quelconque, mais le nom d'un
site web qui se trouvait à l'adresse suivante: www.calvinisme.com. Ce site qui élabora
les principes de la Souveraineté de Dieu dans la vie actuelle de ses élus séparés pour
la gloire de son NOM, n'existe plus depuis plusieurs années, il a évolué et s'est
perfectionné pour devenir www.christobible.org et finalement http://levigilant.com/.
Ces réprouvés ne font que chasser un fantôme qui hante leur mémoire. En fait, être
considéré comme une secte est en réalité un honneur car le christianisme authentique
était lui-même considéré comme une secte par les Juifs: «Or je te confesse bien ce
point, que selon la voie qu'ils appellent secte, je sers ainsi le Dieu de mes pères.» (Ac.
24:14). Remarquez bien que l'apôtre Paul ne dit pas que le christianisme est une
secte, mais que cette désignation leur est donné par les Juifs «la voie qu'ils appellent
secte». Or les fabulations des déformateurs Évangéliques contre le Calvinisme
Marginal «la voie qu'ils appellent secte» sont donc sans fondement et entièrement
mensongères, malicieuses et destructives. Elles proviennent d'un cœur tortueux et
démoniaque qui ne peut accepter la grâce de la liberté en Christ, et qui veut tout
mettre sous son contrôle. Mais ils n'arriveront jamais à contrôler le Calvinisme
Marginal, car pour contrôler une chose, il faut que cette chose détienne une forme
quelconque et le Calvinisme Marginal n'a aucune forme ni aucun nom qui le désigne
sauf en principe. Le gros de l'affaire est que ces réprouvés haïssent de tout cœur les
doctrine de la grâce, et déteste de tout leur être la Souveraineté de Dieu dans leur
vie, car elle les abaisse et leur enlève tout prétexte de glorification personnelle. Pour
eux le libre choix, la dignité humaine, et la souveraineté de l'homme sont plus
important, ils se veulent absolument maître de leur destin et désirent contribuer à
leur salut et à leur sanctification, car de cette façon ils peuvent se glorifier de Christ
plutôt que de le glorifier. Or selon les Écritures le mot secte vient du Grec «hairesis»,
terme qui signifie «libre-choix» et le Calvinisme Marginal enseigne la souveraineté
absolue du Dieu Tout-Puissant en Jésus-Christ dans la grâce du salut et la
sanctification, et non le libre-choix d'une décision personnelle comme le font les
Évangéliques. Selon les Écritures il est évident qui est la secte entre les deux.

D'une façon générale, une secte est un groupe totalitaire dans lequel le fondateur ou
le pasteur est celui qui sait tout, sans autre preuve que sa parole ou sur un
enseignement tordu de la Parole de Dieu. L'endoctrinement de la secte est bien
structuré dans le but de donner subtilement l'impression que les adeptes ou membres
sont les détenteurs de la vérité, tandis que les autres seraient dans l'erreur. Dans
plusieurs sectes chrétiennes et non chrétiennes, les dirigeants jouissent de la vie et
les adeptes travaillent, soit exploités comme des esclaves au mépris de toute
législation sociale, quand ce n'est pas dans la misère psychologique, ou soit manipulés
psychologiquement avec la Parole de Dieu pour garder le monopole sur leur foi et
remplir les coffres avec des dîmes et des offrandes. Conséquences: familles brisées ou
dépouillées, jeunes vies ruinées, suicides parfois atroces, délabrement psychique. Or,
comme nous avons vu, ce n'est définitivement pas le cas du Calvinisme Marginal.
Contrairement, tous ces critères se rapportent aux sectes dites Évangéliques. Les
raisons qui conduisent les gens à être séduit par les sectes Évangéliques sont de
même nature que dans le cas d'une religion "classique": a) le mal être: l'angoisse
face à la mort, la solitude, le besoin d'affection, la perte de repères familiaux; b) la
nostalgie d'un certain paternalisme des institutions, besoin d'appartenir à une
organisation structurée; c) le besoin d'irrationnel, de merveilleux, de mystère,
d'enchantement, de miracles, d'apparitions ou de sensations extraordinaires. Mais
c'est avant tout la très grande crédulité et l'indolence des adeptes qui font prospérer
les sectes Évangéliques.
Pour les Évangéliques, Baptistes, Pentecôtistes, Charismatiques, Darbystes,
Adventistes, et autres bestioles Arminiennes, la secte c'est l'autre, ce n'est jamais moi
ni mon église, car leur définition d'une secte ne vient pas des Écritures mais du
monde. Tous et chacun se disent chrétiens Bible à la main, même les Témoins de
Jéhovah, les Mormons, et les Catholiques. Être chrétien ne signifie plus rien de nos
jours, car tous se disent l'être, du plus petit des réprouvés au plus grand des
hérétiques. Le christianisme est dans un piètre état, l'apostasie est rampante à tous
les niveaux et la duplicité a plus de crédibilité que la réalité. Plusieurs sont perplexes
devant ce qui est une secte ou non. Nous vous donnons donc une définition mondaine
générale de ce qu'est une secte afin que vous compreniez mieux l'enjeux qui se