Vous êtes sur la page 1sur 11

SOMMAIRE

Partie 1 : L’entreprise et son environnement


Chapitre 1 : Définition et typologie de l’entreprise
Chapitre 2 : L’approche systémique de l’entreprise et
ses interactions avec son environnement

Partie 2 : Le management de l’entreprise


Chapitre 1 : Concept et thèses
Chapitre 2 : Les fonctions du management

Partie 3 : Le management stratégique


Chapitre1 : L’analyse stratégique
Chapitre 2 : Les différents stratégiques
Partie 1 : L’entreprise et son environnement

Chapitre 1 : Définition et typologie de l’entreprise

I- Définition et rôles de l’entreprise

L’entreprise est la combinaison de facteurs humain et financiers qui a pour objectif de produire des
biens et services marchand en vue de réaliser un profit

Exemple : Orange CI, UIBA, CIE

II- Rôle de l’entreprise

L’entreprise joue 2 rôle essentiels :

 Rôle économique
 Rôle social

1- Rôle économique

L’entreprise est une unité de production : elle produit des biens et services et/ou des services.

Elle met à la disposition des consommateurs des biens et services pour satisfaire leurs besoins

Elle utilise 2 facteurs de production :

 Le travail (main d’œuvre)


 Le capital (finances)

L’entreprise est une unité de réparation de richesse

5 catégories d’acteurs sont les bénéficiaires de richesse créée (valeur ajoutée)

 Les salariés (salaires)


 Les prêteurs (Intérêts)
 L’Etat (Impôt)
 Les propriétaires (Dividendes)
 L’entreprise elle-même (Réserves + Amort + Prod)

2- Le rôle social de l’entreprise

 Elle crée de l’emploi


 Elle contribue à la formation de ses salariés

III- Typologie des entreprises

Selon la nature de l’activité

 Les entreprises commerciales : SOCOCE


 Les entreprises industrielles : UNILEVER
 Les entreprises de service : AIR-CI

Selon le statut juridique

 Les sociétés anonymes : SIR (responsabilité limitée)


 Les sociétés de personnes : (Responsabilité illimitée)
 Les SARL

Selon le secteur d’activité

 L’entreprise du secteur primaire : SAPH


 L’entreprise du secteur secondaire : NESTLE
 L’entreprise du secteur tertiaire : MTN

Selon la composition du capital

 Les entreprises publiques : Capital détenu par l’Etat


 Les entreprises privées : Capital détenu par le privé
 Les entreprises à capital mixte : Capital détenu par l’Etat et le privé.

Chapitre 2 : L’approche systémique de l’entreprise et ses interrelations

I- L’entreprise, un système

Un système est un ensemble d’éléments en interaction dynamique organisés en fonction d’un but.
Le système d’entreprise comprend 2 types de composante :

 Les composants structuraux : Les directions à services, le personnel


 Les composants fonctionnels : L’ensemble des flux (moches, matières…)

C’est en transformant les flux que le système entreprise réalise ses objectifs. Ce processus passe par
3 opérations :

 Le système-entreprise s’ajuste transforme les flux


 Le système-entreprise réagit face à son environnement

Le système-entreprise repose sur les qualités de la personnalité humaine :

 L’intelligence : Esprit créatif, innovation


 Les mains : L’action, le travail, le risque
 Le cœur, l’amour, l’affection : Le besoin de servir l’autre

II- L’entreprise et son environnement

L’environnement et l’ensemble des facteurs extérieurs qui influencent l’activité de l’entreprise.

L’environnement à deux composantes :

 L’environnement lointain ou général appelé macro-environnement


 L’environnement immédiat ou de proximité appelé micro-environnement

La prise en compte des opportunités (avantages) et des menaces (risques) qui découlent de
l’environnement est indispensable pour une meilleure gestion de l’entreprise

Exemple de menace :

Macro-E : Forte pression fiscale

Micro-E : Pouvoir de négociation élevé des clients

Partie 2 : Le management de l’entreprise

Chapitre 1 : Concept et thèse du management

I- Concept
Management : Art, action de diriger, de conduire les activités d’un groupe en vue d’atteindre des
objectifs globaux communs.

Management : Est à la fois une science et un art

Management : Est une science car il fait appel à des connaissances scientifiques

Management : Est un art car il fait un savoir faire

Management : est-il plus une science qu’un art ?

Il existe 2 conceptions du management :

 Le management traditionnel : Ce qui compte c’est l’exécution de la tâche


 Le management moderne : l’homme doit être au cœur du dispositif de gestion

Les compétences d’un bon manager

 Compétences techniques (exécution de tâches) : Un minimum de compétences technique


 Compétences en relation humaine (savoir gérer les hommes) : Beaucoup de compétences en
R.H
 Compétences en correction d’idées : Plus de compétences en conception d’idées.
II- Thèse du management

La réflexion sur la gestion de l’entreprise conduit à plusieurs courants de pensées :

 Les classiques
 L’école sociale

1- L’école classique

L’idée fondamentale : Organisation scientifique du travail. Comment combiner de manière


scientifique les facteurs de production pour maximiser le profit ?

Principaux auteurs

 F. Taylor : Travail à la chaîne (Taylorisation)


Idées : Décomposer le travail en tâches élémentaires :

 Former chaque employer à l’exécution d’une tâche élémentaire


 Faire la distinction entre les décideurs et exécutants

EX : UIBA

Activité : programmation de cours

Tâches élémentaires :

1- Conception des emplois du temps (employé 1)


2- Convocation des enseignants (employé 2)
3- Suivi du déroulement des cours (employé 3)

L’objectif d’une telle organisation est l’efficacité dans le travail.

Limites : Détermination, machination de l’homme, stratégie de motivation, rémunération à la pièce.

6 fonctions :

 Administrative : Lieu des décisions stratégiques


 Technique : Production, maintenance
 Commerciale : Achat, vente
 Sécurité : règlement des différends
 Financière : recherche et allocation des ressources
 Comptable : Organisation de l’information financière

Conclusion :

 L’Ecole classique est l’école de la nationalisation


 La rémunération à la pièce est le seul moyen de motiver les employés

2- L’école sociale
Idée : Etudier les mouvements de relations humaines

2-1 L’école des ressources humaines

Idée : La prise en compte des besoins humains détermine la motivation

Principaux auteurs :

 Abraham Maslov : Pyramide des besoins.

Tout employé à 5 catégories de besoins qui influencent sa motivation :

Schéma de la pyramide

 Besoin de réalisation de soi (capitaine de navire)


 Besoin d’estime (reconnaissance, décoration)
 Besoin d’appartenance (acceptation dans le groupe, ambiance)
 Besoin de sécurité (Assurances stabilité de l’emploi)
 Besoins physiologiques (Nourriture, santé, habillement, toit)

 Herzberg : Théorie de 2 facteurs de motivation

*Facteurs d’hygiène (besoin physiologiques, sécurité, appartenance) : Conditions nécessaires mais


non suffisantes de la motivation

*Facteurs de motivation (besoin d’estime, de réalisation de soi) : ce sont les réelles, condition de
motivation.

2-2 : L’école du comportement

Idée : Il existe un style de comportement du chef meilleur

 Lewil

Il a identifié 3 styles de commandement :

*Laisser faire
*Démocratie : Il tient compte de l’avis des employés
*Autocrate : Il décide et fait exécuter

 Likert
Il a identifié 4 styles :

*Autoritarisme exploiteur

*Autoritarisme bienveillant : Le chef ne se préoccupe des besoins des employés.

*Consultatif : Les employés sont consultés par le chef avant la prise de toute décision

*Participatif : Très bonne relation de collaboration entre chef et subordonnés

Chapitre 2 : Les fonctions du management

Le processus du management comprend 4 étapes :

 La planification
 L’organisation
 La direction
 Le contrôle

I- La planification

1- Définition

Planifier c’est identifier les objectifs (+/- LT) et les moyens les plus avantageux pour les atteindre.

2- Objectifs de la planification

La planification permet de créer un environnement qui favorise un meilleur rendement des employés

3- Avantages

Justifie et ordonne les activités : La planification élimine les tâches inutiles et définit dans quel ordre
les activités doivent être exécutés.

 Justifie et ordonne les activités : La planification élimine les tâches inutiles et définit dans
quel ordre les activités doivent être exécutées.
 Améliore le consentement : Les efforts des employés sont mieux ciblés
 Anticipe le futur : La planification permet de sensibiliser les employés sur les problèmes qui
pourraient survenir
 Crée une base de contrôle : Les plans, budgets servent de base pour vérifier l’exécution des
activités.
 Encourage la réalisation : La formulation explicite des objectifs permet de mieux orienter les
actions des employés
 Donne une vue d’ensemble : l’implication des employés des différents services leur permet
de mieux comprendre le fonctionnement global de l’entreprise.

4- Les limites

Le coût : La planification est une activité onéreuse

L’incertitude : Les projections peuvent être contrariées par certains facteurs de l’environnement.

La résistance au changement : La planification entraîne souvent le changement important dans les


différents process. La résistance au changement des employés peut freiner les évolutions souhaitées.

5- Le processus de la planification

Le processus de planification comporte les éléments suivants :

 Le choix du moment propice : La planification se fait en situation de stabilité


 Diagnostic stratégique : il a 2 volet :

*L’analyse interne qui conduit à identifier les forces et les faiblesses

*L’analyse externe qui conduit à identifier les opportunités et les menaces

Diagnostic stratégique :

 Identification des objectifs


 Identification des solutions possibles
 Choix de la solution souhaitée
 Budgétisation

II- L’organisation

1- Définition

Organiser : Etablir des relations efficaces entre des personnes afin qu’elles puissent réaliser un
objectif commun

Organiser : Repartir les rôles au sein d’une organisation


2- Principes de l’organisation

Il existe 6 principes à respecter pour une meilleure répartition des tâches

 Le principe de la départementalisation : Il consiste à regrouper les activités en département


suivant le critère d’homogénéité
 Le principe de spécialisation : Au sein de chaque département, chaque employé doit être
affecté à l’exécution d’une tâche précise
 Le principe de l’éventail de subordination  : Le nombre de subordonnés pour un chef ne doit
pas être trop important, ni trop petit
 Le principe des échelons : L’autorité et la responsabilité partent du sommet vers la base
 Le principe équivalence autorité/responsabilité  : Chaque chef doit avoir l’autorité nécessaire
pour permettre d’assumer ses responsabilités
 Le principe de l’unité de commandement  : Un employé doit avoir un seul chef

3- Les types d’organisation

Il existe généralement 3 formes d’organisations :

 L’organisation fonctionnelle
 L’organisation par opération
 L’organisation matricielle

3-1- L’organisation par fonction :

Les activités de l’organisation sont regroupées suivant les grandes fonctions de l’entreprise
DG

D. Juridique D Marketing D. Production

Contentieux Relation extérieurs Achat Vente Conception Atelier

Avantages :

 Les compétences sont concentrées de manière efficaces


 Le remplacement des expertises de l’employé

Inconvénients :

 Cloisonnement/Absence de coopération entre les services : Source d’efficacité


 Difficultés de coordination